La Banque de France confirme : la croissance sera de 0,1% au 2ème trimestre

Les carnets de commande demeurent insuffisamment garnis et les trésoreries sont stables à un niveau inférieur à la moyenne de long terme. Les chefs d'entreprise prévoient cependant un rebond de l'activité en juin.
le gouverneur de la Banque de France Christian Noyer. Copyright Reuters
le gouverneur de la Banque de France Christian Noyer. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Ce sera 0,1% confirme la Banque de France. Dans une deuxième estimation fondée sur son enquête mensuelle, elle a estimé que la croissance française serait quasi nulle au deuxième trimestre 2013.

Cette enquête fait apparaître une stabilité de l'indicateur du climat des affaires dans l'industrie, à 94, et une baisse d'un point de celui des services, à 88, les deux se situant en-dessous de leur moyenne de long terme (100).

Baisse de la production industrielle en mai

Selon les chefs d'entreprise interrogés par la Banque de France, la production industrielle a fléchi légèrement en mai, mois marqué par plusieurs jours fériés, notamment dans le matériel de transport hors automobile, la métallurgie, le plastique-caoutchouc et la pharmacie. Le taux d'utilisation des capacités de production s'est contracté de 0,7 point pour retrouver ses plus bas de début d'année à 75,2.

Les carnets de commande demeurent insuffisamment garnis et les trésoreries sont stables à un niveau inférieur à la moyenne de long terme. Les chefs d'entreprise prévoient cependant un rebond de l'activité en juin.

Dans les services, l'accélération des services informatiques n'a pas compensé le repli du travail temporaire. La diminution des effectifs s'est accentuée, les prix continuent de baisser mais un maintien de l'activité est prévu en juin.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 10/06/2013 à 13:51
Signaler
En 2014, les taux vont monter et la situation sera bien pire qu'en 2013 , vive le Hollandisme

à écrit le 10/06/2013 à 13:10
Signaler
mais non hollande l'a dit, la crise est terminée....

à écrit le 10/06/2013 à 11:51
Signaler
Et.... révisée en chiffres définitifs...à la baisse dans 30 jours ..ca donnera + 1,2 % de croissance négative ..?

à écrit le 10/06/2013 à 11:25
Signaler
Une chute énorme de recette de TVA et voilà une annonce contradictoire ,Quand ont veux maquiller les chiffres ont finis par ce prendred les peids dans le tapis

à écrit le 10/06/2013 à 10:13
Signaler
C'est une dépêche de l'AFP qui confirme une prévision de croissance de la Banque de France quasi-nulle.

à écrit le 10/06/2013 à 10:09
Signaler
Mon oeil !!!!!!!!!!! Le mois de mars était catastrophique ... les autres mois ne sont guère mieux ! .... La chute de prélèvement de TVA le confirme !!!!!!!!!!!

le 10/06/2013 à 11:04
Signaler
Le deuxième trimestre est avril (bon) - mai (pourri) - juin (s'annonce plutôt bon).

le 10/06/2013 à 11:29
Signaler
2 bons trimestres et seulement 0,1% de croissance. Ca serait combien si les 3 étaient pourris ? -2% ?

à écrit le 10/06/2013 à 9:17
Signaler
Ce n' est pas avec la politique menée par ce gouvernement que les choses vont s' améliorer : plus de taxes, plus d' impôts, plus d' incertitude fiscal, plus de fonction publique = résultat : disparition de l' envie de se battre pour se faire prendre ...

le 10/06/2013 à 10:40
Signaler
Certes, mais les Français sont ils prêts à accepter de diminuer leurs retraites, leurs remboursements sécu et leurs indemnités chômage ? Des mesures courageuses de réduction des déficits vont se heurter aux syndicats. Quand les gouvernements de droit...

le 10/06/2013 à 11:12
Signaler
Vaut-il mieux laisser couler le navire pour ne pas déplaire aux syndicats ou avoir une politique courageuse mais impopulaire qui permettrait de sauver la France ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.