Faut-il raboter les aides aux entreprises ? C'est ce que propose un rapport à Bercy

 |   |  165  mots
Le rapport commandé par le gouvernement sur les aides publiques aux entreprises propose de réaliser trois milliards d'euros d'économies, au-delà des deux milliards visés pour 2014 et 2015, selon Les Echos, à paraître vendredi. Ce document, qui sera remis mardi, propose de raboter les aides aux buralistes, les taxes affectées aux chambres de commerce ou au centre du cinéma, la taxation réduite des carburants des taxis, routiers et agriculteurs. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau
Le rapport commandé par le gouvernement sur les aides publiques aux entreprises propose de réaliser trois milliards d'euros d'économies, au-delà des deux milliards visés pour 2014 et 2015, selon Les Echos, à paraître vendredi. Ce document, qui sera remis mardi, propose de raboter les aides aux buralistes, les taxes affectées aux chambres de commerce ou au centre du cinéma, la taxation réduite des carburants des taxis, routiers et agriculteurs. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Commandé en février par le gouvernement pour étudier les aides publiques accordées aux entreprises, ce rapport propose jusqu'à trois milliards d'euros d'économies, rapportent Les Echos.

Niches sociales bénéficiant à l'Outre-Mer, aides aux buralistes, taxes affectées aux chambres de commerce ou au Centre du cinéma, taxation réduite des carburants des taxis, agriculteurs et routiers... Un rapport commandé en février par le gouvernement sur les aides publiques accordées aux entreprises propose jusqu'à trois milliards d'euros d'économies, selon le quotidien Les Echos daté de vendredi. Ce rapport doit être remis mardi à Bercy.

55 milliards d'aides publiques

En février, le ministère du Redressement productif avait mis à l'étude "de manière partenariale" les 55 milliards d'euros d'aides publiques existantes, venant de l'Etat ou des collectivités territoriales, "avec l'objectif de dégager des économies d'un milliard d'euros en 2014 et d'un milliard supplémentaire en 2015".

Au final, les propositions du rapport "permettraient d'économiser près de trois milliards d'euros en 2014 et 2015". "Les intentions du gouvernement devraient être connues le 4 juillet, à l'occasion de la prochaine réunion du Comité de modernisation de l'action publique", assure encore Les Echos.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/06/2013 à 9:31 :
A quoi donc ont servi les aides au secteur de l'automobile ? A licencier et délocaliser ! rire !
Quant à la sidérurgie, les aides sont remontées dans les holdings luxembourgeoises avant fermeture des sites ...
L'aide aux petits sous-traitants ? elle est immédiatement raptée par les donneurs d'ordre.
Bah oui il faut arrêter le massacre et vite.
a écrit le 16/06/2013 à 2:12 :
Ça me fait bien rigoler les aides aux entreprises, installé depuis 1978, je n'ai jamais été aidé en quoi que ce soit comme tous les collègues entrepreneurs que je connais. Alors oui, il faut supprimer ces aides qui ne servent qu'à quelques-uns et surtout aux grosses entreprises qui font du chantage à l'emploi. Que l'on fixe des règles et que l'on ne les change pas tout les six mois. Aider une entreprise c'est fausser la concurrence, mais les politiques aiment bien se faire mousser et attirer chez eux une entreprise en lui faisant des cadeaux.
Réponse de le 16/06/2013 à 13:53 :
Sauf erreur, qd vs vs etes installe vs avez beneficie d'exoneration d'is, de taxe professionnelle, peut etre lors d'un demenagement de taxe fonciere, au passage au 35 H, certains ont beneficies de reductions de charges sociales... C'est ca que les journalistes et l'etat considere comme des aides. Alors en effet il faut surrement tout supprimer, (moi contrairement a vous je ne suis pas concerne) mais avant de ne pas vous sentir concerne reflechissez bien...
Réponse de le 16/06/2013 à 14:20 :
Ben non jvdb2004, je n'ai bénéficié de rien de ce que vous énumérez , mais je ne suis qu'un petit entrepreneur! Enfin si les heures sup défiscalisées, mais c'est plutôt mes deux compagnons qui en ont profité, maintenant c'est supprimé!
a écrit le 15/06/2013 à 19:56 :
Il faudrait , en effet ,supprimer toutes ces "aides" et "subventions "dès lors que ce seront les contribuables qui , au final ,devront payer la note sous une forme ou sous une autre Du travail en perspective !
Réponse de le 16/06/2013 à 10:43 :
Pareil pour l'Etat. Les Français en en marre de les subventionner compte tenu que le retour n'est pas souvent là.
a écrit le 15/06/2013 à 17:23 :
Il faut liquider 80% des aides public, que seule quelques ets touchent
En échange : abaisser d'autant en ? les charges pour toutes!
C parceque le système à la base est mal fait, que ensuite les gouvernants font des exceptions. Et des aides inventer par 1 politicien qui a jamais mis les pieds dans une ets c tjrs de la m**de
a écrit le 14/06/2013 à 19:24 :
il faut aidees les petites entreprisses qu en elles ont bessoin daide qu ant un travail n est pas regler a temps par un client.. Ou qu en elle doit investir dans de nouvelle machines MAIS il ne fautpas le faire en reduissent les charges de ces entreprisses ont la trop fait dans les annes passe au detriment des caisses sociale qui sont aujoudhui en deficie ???
a écrit le 14/06/2013 à 15:00 :
Il faut supprimer ses aides qui sont des usines à paperasses, copinage, clientélisme. Et dont beaucoup d'entreprises ne bénéficie pas par manque de personnel et de temps à consacrer à cette chasse à la subvention d'état (qui est un vrai sport). Mais baisser les charges et les impôts qui pèsent de façon disproportionnées sur les entreprises françaises par rapport à la concurrence internationale.
a écrit le 14/06/2013 à 14:19 :
On nous bassine sur ces aides éventuelles qui ne servent à rien, alors plutot que de leur prendre, les réaffecter pour faire baisser le coup du travail (entre les formations et le reste on doit bien pouvoir trouver 10 à 15 miliards).Quand on voit la somme de 20 miliards pour le CICE, on peut encore faire mieux avec cette enveloppe dégagée.
Par contre fini aussi les fonds perdus vers les entreprises sans contre partie
a écrit le 14/06/2013 à 13:56 :
Houla !
Que de mesures pour faire des économies sur les entreprises et contribuables !
Pourtant, les PME et TPE sont déjà proches de l'asphyxie (ces aides servent souvent avant toute chose in fine à préserver/soutenir l'emploi). Beaucoup de contribuables aussi !
Mon grand regret : les économies de l'état et de l'administration dont on nous a souvent parlé ne semblent pas vouloir venir.
Alors... Nous dirigeons nous vers une France à 2 vitesses ? L'administration et la fonction publique d'un côté; le privé de l'autre.
a écrit le 14/06/2013 à 13:27 :
Pourquoi donner des aides à des entreprises qui n'embauchent pas? le medef veut baisser les indemnités de chômage...ok...je veux donc que l'on baisse les aides aux chefs d'entreprise.
En effet, si ta boite n'est pas foutu de faire du business sans assistanat de l'état...ferme ta boite et devient salarié!!! oui oui parait qu'il y a plein de job en france!! oui oui c'est toi (le chef de boite assisté et accroché aux aides d'état) qui dit cela...
a écrit le 14/06/2013 à 13:05 :
Le rendement de la taxe est optimimum quand elle est assise sur des flux économiques larges et stables. Comment l'état multiplie-t-il les flux? En prenant trop au contribuable et en redonnant pas assez, ce qui donne lieu encore à des mesures d'ajustement. Ainsi l'état fait de l'optimisation fiscal.
a écrit le 14/06/2013 à 11:56 :
Chiche , on supprime toutes les aides à tout le monde et on allège d autant ( et même de 3 milliards de moins , ne soyons pas mesquins ) les charges sociales et l IS . Les politiques et autres affiliés n en veulent pas car leur role c est de faire les beaux en vous redonnant une partie de l 'argent qu ils vous ont piqué contre la possiibilité de faire briller leurs actions et leur clairvoyance.
a écrit le 14/06/2013 à 11:31 :
Un exemple frappant d' "aide aux entreprises":
http://www.economiematin.fr/les-experts/item/5121-energies-ecologiques-propres-argent-scandale
a écrit le 14/06/2013 à 11:05 :
oui, surtout les 1,5 millions d'euros données par monteboubourg au fraudeur fiscal Amazon
a écrit le 14/06/2013 à 10:23 :
3 milliards sur 55, c'est la goutte d'eau dans la mer ! Mais il se trouvera des entreprises pour crier au scandale, n'en doutons. oui il faut stopper certaines rentes pour le bien de la collectivité et des finances publiques. Mais il faut avant tout simplifier et rendre lisibles des procédures fort opaques, qui sont l'une des sources de l'évaporation entre les impôts perçus et les aides redistribués.
Dernière chose, de la cohérence en termes de stratégie économique serait à définir clairement avant tout, pour, enfin, encourager une vraie politique d'investissement pour l'avenir de notre pays.
a écrit le 14/06/2013 à 10:20 :
et il leur faut un rapport pour ça. nous savons depuis bien longtemps que c'est effectivement ce qu'il faut faire. suis complètement d'accord avec "blaise ,ger 555, et robert, qui synthétisent en quelques lignes la pensée globale des français.il est consternant de devoir payer un rapport(encore un) de commission pour avoir les réponses qui sont connues de nous tous depuis des lustres. et ils vont faire quoi et tergiverser combien de temps encore nos bons dirigeants???
a écrit le 14/06/2013 à 10:15 :
Bien sur qu'il faut supprimer toutes les aides, aux entreprises comme aux particuliers. C'est une question de priorité. Nous avons une dette abyssale et notre budget est chaque année déficitaire. Cette situation est intenable et ne peut plus durer. Il faut immédiatement que l?État fasse des économies, et des économies colossales. Nous vivons au dessus de nos moyens. Ce n'est pas le rôle de l?État de mettre sont nez et son argent partout. Le communisme, c'était au siècle dernier !
a écrit le 14/06/2013 à 10:06 :
Il faut diminuer les charges des entreprises et effectivement diminuer les aides. Un Etat démocratique n'a pas vocation à s'immiscer partout comme il le fait en France.
a écrit le 14/06/2013 à 10:02 :
"taxes affectées aux chambres de commerce, etc". Supprimons toutes les taxes affectées à des organismes parapublics et privatisons ces organismes. C'est aux entreprises de négocier entre elles leur soutien à ces organismes et non le rôle de l'état de prélever sur les entreprises au nom de ces organismes, laissant ainsi accroire que l'état aide les entreprises. Nous marchons sur la tête.
a écrit le 14/06/2013 à 10:01 :
Dans une économie libérale, ce sont les entreprises qui sont supposées supporter l'impôt et pas l'inverse. Rien que sur le fond c'est une anomalie quand les entreprises paient des impôts qui leur sont reversés et qu'elles reversent ensuite à l'Etat. C'est compliqué, c'est lent, ça génère des déperditions à chaque aller-retour. Autant dispenser certaines activités d'impôts si elles sont absolument nécessaires à la collectivité et pas rentables. Pour autant 55 milliards c'est considérable, il y a surement un tri à faire et des simplifications dans les centaines de dispositifs existants. Il faut notamment sabrer dans les dispenses ou allègements de cotisations sociales qui coulent le système et imposent des mesures de sauvetage encore plus couteuses. Les assistés professionnels râleront mais tant pis. Il n'y a pas de raison que seuls les chômeurs et les retraités soient solidaires.
a écrit le 14/06/2013 à 9:56 :
Supprimer les aides aux entreprises? Chiche!
On commence par l'épuration des marchés publics, aide déguisée aux entreprises, travaux la plupart du temps inutiles et surévalués, servant de "pompe à phynances" à l'état, aux collectivités, aux élus locaux et aux fonctionnaires (poste "rond-points, musées, divers") , ainsi que des partenariats public-privé (voir l'hôpital d'EVRY, entre autres...).
Car NON, ce n'est pas "le Conseil Général" qui investit ici "pour votre avenir": c'est VOUS qui vous endettez pour qu'il puisse fonctionner aujourd'hui... et le moins que l'on puisse dire est que le taux des prêts est élevé!
Ouvrir les yeux, avoir conscience de ses vrais intérêts et ne pas se laisser bercer par des mots: la démocratie, la vraie (pas cette soupe monarcho-républicaine) est à ce prix.
a écrit le 14/06/2013 à 9:26 :
Robert a parfaitement raison: les entrepreneurs, surtout auto, sont des emm...eurs, les PME aussi. Seuls les grands groupes qui ,ménagent des jolis fauteuils, bien rembourrés (de billets de 500?) aux hauts fonctionnaires pantouflards, seront conservés.
Je propose même que tout le monde soit, par défaut, fonctionnaire.
Tiens, cela me rappelle une certaine URSS qui avait magnifiquement prospéré. Copions un modèle aussi génial!
a écrit le 14/06/2013 à 9:12 :
Bien sur qu'il faut supprimer ces aides aux entreprises! La France n'a pas besoin d'entreprises, déjà le gouvernement s'emploie à les détruire, ! La France à besoin de fonctionnaires dépendants de l'état, de parlementaires et d'entreprises publiques.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :