Les ministres entendent-ils encore la voix de Matignon et de l'Elysée ?

 |   |  523  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Jeudi, François Hollande a tenté d'apaiser les tensions entre son gouvernement et Bruxelles, avivées par les échanges entre José Manuel Barroso et Arnaud Montebourg. Ce vendredi, Nicole Bricq, la ministre du Commerce extérieur a déclaré que le président de la Commission européenne n'a simplement "rien fait de son mandat".

Il n'y a pas si longtemps, lorsque le Premier ministre donnait son avis sur un sujet, les membres de son gouvernement s'y rangeaient. De bon gré...ou pas. Lorsque c'était le président de la République qui sifflait la fin de la récréation, le silence dans les rangs était respecté. Ce ne semble plus être le cas aujourd'hui.

Interrogée ce vendredi sur LCI, Nicole Bricq a déclaré que Jose Manuel Barroso, le président de la Commission européenne avait été un mauvais choix pour l'Union européenne. "Il n'a rien fait de son mandat. C'est une commission finissante qui n'a pas fait grand chose de son mandat, mais si Monsieur Barroso était là c'est parce que les Etats avaient accepté qu'il le fut. Je considère que le choix qu'avaient fait Madame Merkel et Monsieur Sarkozy il y a quatre ans n'était pas forcément le bon", a affirmé la ministre du Commerce extérieur. Nicolas Sarkozy et Angela Merkel avaient apporté leur soutien à la candidature de José Manuel Barroso pour un second mandat à la tête de la Commission européenne en 2009. Celui-ci court jusqu'en 2014.

Un coup d'épée dans l'eau pour François Hollande

La veille, François Hollande avait pourtant tenté d'apaiser les tensions déjà très vives entre le président de la Commission et Arnaud Montebourg. "Les questions personnelles sont secondaires. Je ne me détermine pas par rapport aux personnes mais sur les décisions qui sont prises, a-t-il ajouté. Ce qui compte, c'est la croissance, l'emploi et la maîtrise de la finance. Franchement, c'est ce que souhaitent les Européens !", a déclaré jeudi le président de la République dès le début du sommet européen.

Montebourg répond à Barroso

Dimanche 23 juin, Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, a accusé José Manuel Barroso d'être "le carburant du Front national" pour avoir récemment qualifié la position française sur l'exception culturelle de "réactionnaire". Lui emboîtant le pas, Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale le qualifia ensuite "d'erreur de casting" dans un entretien accordé au Parisien, tous ces propos n'étant jamais contredits par la présidence. Même lorsque Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole du gouvernement indiqua mercredi qu'elle partageait "sur le fond" les opinions du ministre et du président de l'Assemblée nationale lors de son compte-rendu du Conseil des ministres.

Sylvia Pinel rabroue Jean-Marc Ayrault

Ce n'est pas la première fois que la voix de l'exécutif en chef est contredite par l'un des membres du gouvernement. Le 31 mai, Jean-Marc Ayrault, qui peine par ailleurs à faire régner l'harmonie à Bercy,  avait tenté de clore le dossier auto-entrepreneurs, indiquant que la réforme du régime social serait légère et porterait uniquement sur le bâtiment. Quelques heures plus tard, Sylvia Pinel, la ministre de l'Artisanat, partisane d'une réforme plus ambitieuse, contredisait le Premier ministre. Le lendemain, le service de communication de Matignon indiquait que les propos de Jean-Marc Ayrault avaient été mal compris, donnant ainsi raison à Sylvia Pinel...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/06/2013 à 10:41 :
Nous sommes la risée de l'Europe. Voir http://webmail1j.orange.fr/webmail/fr_FR/read.html?FOLDER=SF_INBOX&IDMSG=28801&check=&SORTBY=1
a écrit le 30/06/2013 à 9:14 :
il y a peut être cacophonie dans le gvnt actuel mais il me semble que avec le précédent c'état pas mal non plus...quand qu choix de baroso et ses fifres c'est bien de la responsabilité de sarkozy et merkel . Enfin certains ont la mémoire "sélective" : cela fait plus de 10 ans que la france n'a plus de statégie industrielle, que la finance et les cadeaux fiscaux aux amis "étrangers" ont été développés et que le gvnt précédent a laissé le pays avec un petit trou de 600md? du fait de sa gestion calamiteuse. Regardons dans quel état se trouve le secteur de la formation ( école, lycées pro, universités) qui ne répond quasiment pas/plus à la demande du marché alors que les autres pays avancent...j'ai voté Hollande. En suis-je satisfait ? bof j'attends la fin du mandat pour juger même si je n'attends pas de miracles du fait de marges de manoeuvres politiques et economiques très restreintes. Je préfère me concentrer sur mon entreprise sans rien attendre de personne...
a écrit le 30/06/2013 à 3:10 :
Depuis le début du mandat je n'ai entendu que, "c'est de la faute à", l'erreur de casting est bien à a tête de l'état français, si DSK avait été élu Président de la République les relations avec l'Allemagne seraient différentes. Le couple franco-allemand aurait un autre sens (si vous voyez ce que je veux dire) et cela ouvrirait de nouvelles perspectives. À chacun de continuer le scénario il s'agit de politique fiction.
Réponse de le 30/06/2013 à 12:46 :
Un autre sens oui, Merkel penchée en avant et DSK derrière !
a écrit le 29/06/2013 à 20:29 :
38 ministres, cela fait beaucoup de bruit. Cela n'écoute pas les français. Ils sont tous à la recherche de l'exception française car ils manquent de génie. Le génie français est celui de l'homme du commun. Ils n'ont rien compris.
Réponse de le 29/06/2013 à 21:57 :
Et ce monte bourg , quel rigolo . Il croit que la France est une ile
a écrit le 29/06/2013 à 20:29 :
Hormis parler aux médias qu'a donc fait Mme Nicole Bricq pour le commerce extérieur ou M. Arnaud Montebourg pour le redressement productif ? Si quelqu'un peut répondre...
a écrit le 29/06/2013 à 14:57 :
simple à comprendre: c'est le grand caquetage pour masquer amateurisme et incompétence. Quand on ne peut plus tenir ses promesses, quand on prend conscience du naufrage et de sa totale incapacité à renflouer le navire, soit on fuit comme le Capitaine Schettino soit on caquète sur des boucs émissaires.
a écrit le 29/06/2013 à 14:40 :
Comme l'a dit le chef d'état et chef de gouvernement, Mr José Manuel Barraso, n'a rien fait pour son mandat et personne ne trouve ça très joli. Comme on le sait tous, le plus important n'est pas de regarder qui fait quoi mais de regarder ce que l'on fait, nous. Si on dit que les 27 pays de l'UE ne laissent pas faire le nécessaire à Mr Barraso, comme on l'a vu à chaque réunion des chefs des 27 pays, vous, vous vous cassez la gueule, et vous ne parvenez à prendre aucune décisions, même en restant assis toute une nuit. Alors que peut faire Barraso ? Nous ne sommes débarrassés de nos responsabilités juste en disant que dans le 2nd mandant, Sarkozy et Merkel ont mis Barraso dedans. Seuls les irresponsables ont de tels pensées. Pour la France, le plus important, c'est mieux que quelqu'un comme Mr Barraso chatouille les français pour les réveiller. Surtout les jeunes. Ils ne comprennent rien et n'apprennent rien, ils ont un niveau bas mais le plus important pour eux est qu'ils sortent de l'école avec leur diplôme. Après quand ils trouvent un travail, ils attendent trois mois, puis réclament leur droit de chômage. Et en même temps ils pensent qu'ils pourront rester six mois tranquilles avec leur baladeur. Quand nous avons besoin de stopper ces manières, il faut que en même temps, tout le monde respecte un même but. Chaque fois, pour punir le publique, nous inventons pas mal de lois inutiles. Tous ces ministres qui ne respectent pas les règlements du gouvernement... d?où est-ce qu'ils tiennent ce droit ? À cause de certains ministres, leur façon de parler, un peu comme des fous, le gouvernement du PS devient la risée de tout le Monde et minimise la côte de popularité du Président de la République. Alors au lieu de critiquer MR Barraso, critiquer vous vous-même et réfléchissez au moyen de redresser le gouvernement !
a écrit le 29/06/2013 à 10:15 :
Cela dit il y a un énorme avantage à avoir un tel gouvernement : on s est jamais autant marre devant les guignols de canal+ !!! Pour le reste , c est juste une question d état d esprit , si t es un voyou , un obsédé, un incapable ou un demago tu as ta place chez les grands du socialisme...
Réponse de le 29/06/2013 à 11:51 :
D'accord avec vous pour les guignols!!.....et pour le reste, AUSSI !
a écrit le 29/06/2013 à 6:27 :
Pour un socialiste, taper sur les autres est un jeu. Ils n'ont jamais eu et n'auront jamais le courage de dire ce qu'ils pensent en face des gens. J'ai voté PS il y a longtemps mais ces gens sont devenus aigris, méchants et ont complètement perdu le sens de la nation et de défense de son peuple. Ils n'ont plus aucunes valeurs (famille, travail, patrie) et détruisent le socle de la nation.
Réponse de le 29/06/2013 à 11:52 :
Bien dit + UN !
Réponse de le 29/06/2013 à 14:13 :
100% d'acord avec vous. Si seulement plus de Francais avaient votre courage d'admettre l'erreur monstrueuse d'avoir vote socialiste cela changerait peut etre les choses... Malheureusement je pense qu'il est trop tard; la population francaise est devenue dans l'ensemble atheiste, libertaine et parresseuse... Les gens se foutent de tout desormais. Seuls le comfort social, la jouissance et le fric les interessent... L'humanisme aura ruine les etres humains sur le plan spirituel, economique et moral... Les consequenes de ces annees de socialisme UMP/S s'accablent desormais maintenant et ce n'est que le debut! Assumez vos votes a gauche... Moi j'ai choisi l'expatriation car j'ai vu clair il y a 20 ans: le socialisme est une utopie et detruit des vies! Je vis heureux et libre!
a écrit le 29/06/2013 à 6:22 :
C'est la méthodes des socialistes de toujours mettre la faute sur les autres. Tout le monde le sait, un socialiste ne peut être que parfait !
a écrit le 29/06/2013 à 2:41 :
"Sa Suffisance" "Moi Président Je" (16fois) avait constamment promis en Campagne de "Réenchanter le Reve Français" c'est pour qui ? (sa clientèle électorale ?) et c'est pour quand, l'exécution de cette promesse ?
a écrit le 28/06/2013 à 20:51 :
après N. Sarkozy, madame Merkel, l'UE, l'euro trop fort, les Chinois et leur social désavantageux pour nous, l'héritage, Eric Woerth, DSK, Cahuzac, nouvelle fuite en avant BARROSO, tout ça pour masquer la catastrophe économique que nous a donnée Hollande et ses sbires. La lâcheté au sens propre.
Réponse de le 28/06/2013 à 21:22 :
Hélas la catastrophe économique nous la vivons depuis de nombreuses années et je ne suis pas certain que nos politiques soient les premiers responsables...
Réponse de le 28/06/2013 à 21:57 :
Les responsables ne seraient-ils pas les Français pour avoir voté depuis plus de 30 ans pour des incapables soviétiques ?
Réponse de le 29/06/2013 à 9:00 :
Oui ce sont bien les français mais ils n'ont pas besoin de pouvoir politique pour conduire la France à la ruine. Il suffit quand on est cadre supérieur d'oublier de s'intéresser aux produits fabriqués par l'entreprise et à leur qualité en préférant la rente financière ou bien d'acheter sans se poser de question des produits importés quand on est consommateur....et pour couronner le tout de bénéficier gratuitement des services publics en fraudant au maximum le fisc
a écrit le 28/06/2013 à 20:24 :
Qu'ils écoutent la notre, aussi de voix !
a écrit le 28/06/2013 à 20:19 :
Ne pourrait on pas, au contraire, penser que Hollande donne le feu vert et fait passer ainsi ses messages sans trop se mouiller..................ni désavouer publiquement son premier ministre tout en le tenant au pied..
a écrit le 28/06/2013 à 19:39 :
nuance... Les ministres et l'Elysée entendent-ils encore la voix des français ?... on va dans le mur à grande vitesse !!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 28/06/2013 à 22:27 :
Hollande et ses sbires et ceux d'avant n'ont jamais écouté les Français sinon ils auraient organisé des référendums. C'est la Russie Soviétique qu'ils admirent... Les Français, ne levant pas le petit doigt, sont bien des soviétiques. Ils sont contents...!
Réponse de le 29/06/2013 à 11:55 :
OUI ! triste ! mais les Français ne bougent pas, faut croire que tout ce marasme leur convient! ..et pourtant ils beuglent, mais ça s' arrête là !
a écrit le 28/06/2013 à 18:38 :
Barroso ne sert à rien, on le voit maintenant car il veut rempiler. Le pire chef de la commission qu'on ait eu. On se demande à quoi il sert. Sa seule utilité c'est un choix par défaut entre la France et l'Allemagne. Je soutiens les ministres de gauche la dessus.
Réponse de le 28/06/2013 à 19:43 :
Je soutiens les ministres de gauche l... avec des compte en suisse ?
a écrit le 28/06/2013 à 18:25 :
Pas de miracle, on ne respecte pas un capitaine de pédalo quand un ministre, un député ou un sénateur se prend pour un U-Boat !
a écrit le 28/06/2013 à 18:16 :
Entièrement d'accord avec Me. Bricq à qui je transmets mes félicitations pour son courage. Barroso applique une politique altantiste qui divise l'Europe, permet aux pétrodollars de spéculer à la hausse sur le Nord et à la baisse sur le Sud de l'Europe, affaiblit nos industriels dans une concurrence fratricide, fait la part belle aux concurrents extérieurs, etc. Peut-être une minorité d'acteurs comme les industriels allemands ou les importateurs sont-ils favorisés dans cette politique discriminatoire, mais les faits parlent d'eux-mêmes : la GESTION courante par la Commission UE de l'économie et du commerce, guidée par des intérêts et des principes discutables, s'avère une catastrophe pour l'ensemble des pays du continent européen.
Réponse de le 28/06/2013 à 18:32 :
Quel courage? Celui de toujours chercher des boucs émissaires de nos difficultés ailleurs et en particulier dans l'Europe?
Quand notre pays va t il devenir adulte et ne plus croire aux chimères populistes reprises par beaucoup de nos hommes politiques et malheureusement par ce gouvernement?
Réponse de le 28/06/2013 à 18:42 :
De quel courage parlez vous je n'en vois aucun. Et l'on aimerait connaitre les états de service de cette dame pour porter un tel jugement. je vois plutôt de l'arrogance, la recherche permanet de boucs émissaires la marque des faibles.
Réponse de le 28/06/2013 à 21:27 :
Et si on arrêtait d'attendre quoi que ce soit de l'Europe en s'occupant simplement de nos affaires ? Et si donc on cessait d'en parler comme si elle était la cause de notre situation et comme si elle était une solution ?
Réponse de le 28/06/2013 à 21:27 :
Du COURAGE !! ah!ah!ah! c'est on encore ce que ce mot veut dire de nos jours?????à force d'être galvaudé, on l'emploie n'importe comment...MAIS , surtout PAS ne PAS EMPLOYER EN POLITIQUE! c'est trop dégueulasse !
Réponse de le 29/06/2013 à 13:43 :
@Alai
Oui, la première difficulté de l'état nation France, c'est l'Europe, faute d'une Europe fédérale impossible à construire sur des intérêts antagonistes, nous avons cette Europe qui se fait avec des pays en concurrence les uns avec les autres ; d'un côté un hinterland à bas coût, Roumanie, Pologne etc ... qui satisfait les industriels forts qui font appel à eux en externalisant les productions, de l'autre un pays comme l'Allemagne jouant contre son camp qui fait échouer récemment un rapprochement EADS/BAE SYSTEM... parce qu'il contraignait les américains. No comment. C'est à la formation d'une Europe tour de Babel entretenue, supervisée par les américains et leur complaisant Barroso que nous assistons, contrairement à la propagande européïste entretenue. Les américains veulent un interlocuteur dans cette Europe et c'est l'Allemagne qui est retenue d'où le sens de sa première visite en Europe à Merkel, on ne reconnait que les forts.. . Dommage ce manque de clairvoyance des peuples, au risque d'en pleurer demain, les menottes aux mains ? Je comprends que ça gonfle les quelques rares ministres pas encore tout à fait étouffés d'indignité !
Réponse de le 29/06/2013 à 14:19 :
Le coup des américains, autre cible de nos populistes est quand même devenu un peu éculé. Soyons lucides et regardons nos propres erreurs au lieu de toujours trouver à l'extérieur de faciles boucs émissaires. Mais cette approche serait dévastatrice pour nos "élites" et pour nous mêmes, baignés depuis l'enfance par l'Education Nationale et les medias dans l'illusion d'un socialisme efficace.
Réponse de le 29/06/2013 à 17:37 :
Mais c'est bien pourtant de cela qu'il s'agit, une Europe inféodée US, la prochaine étape sera le traité nord atlantiste et vous verrez arriver l'agriculture ultra subventionnée US qui achèvera de ruiner les paysans français, contraignant à utiliser les OGM aujourd'hui réfutés, pesticides en plus grand nombre et toutes les économies d'échelle US contre une Europe morcelée. Perdu d'avance, je redis donc que les américains, si on les laisse faire auront encore gagné, aux français, aux nations d'ouvrir les yeux et prendre les bonnes décisions pendant qu'il est temps... Demandez leur avis aux petits paysans méxicains ruinés qui se sont fait plumer par l'ALENA...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :