Economies, hausses d'impôts : les clés du budget 2014

 |   |  801  mots
Le ministre de L'Economie, Pierre Moscovici, insiste sur l'effort de rigueur sur les dépenses Copyright Reuters
Le ministre de L'Economie, Pierre Moscovici, insiste sur l'effort de rigueur sur les dépenses Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Chasse aux économies, nouvelles hausses d'impôts: Bercy vise un effort global de 20 milliards pour 2014

Pierre Moscovici annoncera ce mardi soir les premières orientations du projet de budget de l'Etat pour 2014. Meme si la loi de finances pour 2014 sera, comme l'habitude, présentée fin septembre en conseil des ministres, beaucoup d'éléments ont déjà été révélés, sur un budget que le gouvernement qualifie lui même d'historique. Ce serait le cas en raison d'un effort  sur les dépenses jamais vu depuis le début de la cinquième république. Le gouvernement veut réduire le déficit public structurel (hors effet de la conjoncture) d'un point de PIB (20 milliards), en insistant sur les coupes dans les dépenses: celles-ci contribueront à hauteur de 70% à la diminution du déficit, les 30% restant tenant à des hausses d'impôts. Soit 14 milliards d'euros d'économies et 6 milliards d'impôts en plus.

 14 milliards d'euros d'économies par rapport à la dérive spontanée des dépenses

Il ne s'agit pas d'une baisse de 14 milliards d'euros des dépenses de l'ensemble des adminitrations publiques (Etat, collectivités locales, sécurité sociale),  puisque celles-ci augmenteront de 0,4%, mais du montant des économies par rapport à une évolution tendancielle. S'agissant de l'Etat stricto sensu, les économies atteindraient près de 9 milliards. Comment ce chiffre est -il calculé? Le gouvernement estime que les crédits de l'Etat -hors intérêts sur la dette et pensions-  augmentent spontanément de 7 milliards par an. Ceci est notamment lié à des mécanismes de revalorisation automatique. Exemple: en théorie, le point d'indice de la fonction publique, base de calcul des rémunérations des fonctionnaires, suit -au moins- la hausse des prix. En 2014, ce ne sera pas le cas, son augmentation sera égale à zéro. Au gel du point d'indice de la fonction publique, s'ajoutera une légère baisse du nombre global des fonctionnaires de l'Etat (-1.248). Ainsi, la masse salariale de l'Etat  n'évoluera que de 0,3%, alors que la pente naturelle est de 3%, estime Bercy dans le rapport publié en vue du débat d'orientation sur les finances publiques. Voilà comment deux millards sont déjà économisés. Des coupes sont prévues par ailleurs dans les crédits à différents organismes (opérateurs) agissant pour le compte de l'Etat.

Des économies, aussi, sur la charge de la dette

Au total, l'enveloppe budgétaire diminuera de 1,5 milliards d'euros l'an prochain. Même si une rigueur aussi prononcée s'est déjà vue (à l'automne 1996, Alain Juppé, alors premier ministre, avait décidé un gel des crédits budgétaires pour 1997, sur une enveloppe plus large), elle est incontestable.
En additionnant la baisse du budget (-1,5 milliard) et le "tendanciel" (+7 milliards) , Bercy en conclut que 8,5 milliards seront économisés. En outre, par rapport à la programmation des finances publiques, la faiblesse des taux d'intérêt permetrait d'économiser 600 millions sur la charge de la dette. D'où le chiffre de 9 milliards d'économies pour l'Etat. Le reste viendrait d'un ralentissement de la hausse des dépenses sociales.

Malgré ces économies, la dépense publique,  considérée globalement (Etat, collectivités, sécu...) augementrait donc de 0,4% en plus de l'inflation en 2014, soit plus d'une vingtaine de milliards de hausse. Jamais un chiffre aussi bas n'a été atteint. Sous le précédent quinquennat, la progression a été de 1,7% l'an en moyenne.

Impôts: 6 milliards d'euros de recettes nettes

Les 14 milliards d' économies ne suffiront pas, en 2014, puisque le gouvernement veut atteindre une réduction du déficit structurel de 20 milliards d'euros. Les prélèvement obligatoires seront accrus à hauteur de six milliards, ce qui est certes beaucoup moins qu'en 2013, année au cours de laquelle ils ont augmenté de 33 milliards. Mais il s'agit d'une hausse nette. En fait, compte tenu de recettes fiscales non pérennes, pour obtenir six milliards de plus, Bercy doit trouver 14 milliards d'euros de prélèvements obligatoires supplémentaires. Le ministère a évoqué la piste des niches fiscales ou de la lutte contre la fraude. Ces deux orientations ne seront sans doute pas à la hauteur de l'enjeu.

Le déficit réduit de 20 milliards?

On pourrait penser que cet effort global de 20 milliards pourrait contribuer à réduire le déficit public d'autant, soit un point de PIB. Il n'en sera rien. Selon le rapporteur général du Budget à l'Assemblée nationale, il pourrait passer de quelque 4% du PIB en 2013 à 3,5% en 2014. En cause, bien sûr, l'absence de croissance. Déjà, en 2013, en regard de mesures de rigueur représentant 1,8% du PIB, le déficit sera réduit, sans doute, de seulement 0,8 point (passant de 4,8% en 2012 à 4% en 2013). On mesure là l'ampleur de la perte en ligne. Vouloir réduire le déficit en période de basse conjoncture contribue beaucoup à affaiblir celle-ci. Ce qui annihile l'effet positif d'une bonne part des mesurse dites de "consolidation" budgétaire.

 

 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/07/2013 à 1:43 :
On a beaucoup de problèmes. Certains disent que les salaires vont plonger, comme on ne fait plus de croissance et que la population augmente. Compte tenu du déficit, le pib par tête plonge. On va se retrouver comme en Espagne par terre. La faute à qui ? On devrait éviter la mise aux salaires à 600 euros comme en Chine à cause du faible niveau technique de l industrie. La base productive se réduit qui plus est. C est la peau de chagrin. Si on ne fait pas de dette et qu on étouffe l activité, on fait 10 points de pib en moins? On prélève beaucoup plus que l ocde, peut-on commercer avec les autres dans ces conditions. On va faire dans le camembert avec le Dagobert. On fait dans le mérovingien, le roi fainéant.
a écrit le 03/07/2013 à 0:59 :
Si on augmente les impôts de 6 milliards, qui paye ? Les entreprises ou bien les ménages ? Qu en est-il des PO sur l entreprise, pourront-elle servir des dividendes à leurs actionnaires étrangers ? On apprend que le déficit ne se réduit pas. Il faut réorganiser l administration et la rendre efficace. On ne fait pas de croissance, on ne peut accepter de laisser tomber les chômeurs. C est un système de dictature qui élimine du monde ! Vie ou mort du citoyen, qu est ce qui est opportun ? On conduit l Etat à la faillite : donc la faillite, nous voila. On sait ce que ça donne une faillite d Etat comme en Espagne par exemple. C est monstrueux. On va mettre à la porte nombre de fonctionnaires ! On a des fonctionnaires, ce sont des hommes sérieux. Mais il disfonctionne ! Dessine moi un mouton tondu ! Nous sommes une population sur un caillou, voulons nous creuver de la Si on augmente les impôts de 6 milliards, qui paye ? Les entreprises ou bien les ménages ? Qu en est-il des PO sur l entreprise, pourront-elle servir des dividendes à leurs actionnaires étrangers ? On apprend que le déficit ne se réduit pas. Il faut réorganiser l administration et la rendre efficace. On ne fait pas de croissance, on ne peut accepter de laisser tomber les chômeurs. C est un système de dictature qui élimine du monde ! Vie ou mort du citoyen, qu est ce qui est opportun ? On conduit l Etat à la faillite : donc la faillite, nous voila. On sait ce que ça donne une faillite d Etat comme en Espagne par exemple. C est monstrueux. On va mettre à la porte nombre de fonctionnaires ! On a des fonctionnaires, ce sont des hommes sérieux. Mais il disfonctionne ! Dessine moi un mouton tondu ! Nous sommes une population sur un caillou, voulons nous creuver de la faillite de l Etat parce qu un cancrelat fait n importe quoi ? Les citoyens doivent préserver l Etat de la faillite? n est ce pas d utilité publique ? Aux Etats-unis c est pareil, les factures pleuvent comme des sots. Alors qui paye ? La dette nous tombe sur la tête ! Il faut impérativement sauver l appareil productif et l Etat ! Si l Etat coule, c est qu il existe un disfonctionnement. On supprime des emplois publics, ce n est que le début? Et quels sont les vrais comptes des retraites ? Une convention républicaine éviterait une mise en faillite et définirait le rôle de l administration. Avec l abstention qui existe et un découragement certain, 4 français sur 5 qui ne sont pas dupes, pas contents de la politique conduite, il y aurait certainement des places à prendre? comme en Italie par exemple, 30%. On pourrait dire I have a dream que les jeunes générations puissent accéder à la vie active?
a écrit le 02/07/2013 à 22:16 :
ILs vont prendre une déculottée en 2014 ! on ne vous dit que ça !!
a écrit le 02/07/2013 à 18:39 :
Gargamel et Azrael sont entrain de dévorer les petits hommes. Alerte rouge ! La liberté du travail et l entreprise sont en péril. L Etat est illégal car il disfonctionne, il ne fait plus de croissance !
Réponse de le 03/07/2013 à 8:02 :
L'ETAT SE GAVE, LUI ET SES SBIRES, sur notre dos !!!!! quand je dit l'état, je devrais dire le FLAN et ses QUICHES !
a écrit le 02/07/2013 à 18:33 :
Si on proteste sur les dépenses et les déficits, on voit dans cette Europe une contestation forte d un système inefficace. En Italie on voit un homme faire 30% sur la défaillance des institutions. En Angleterre un nouveau mouvement fait 25%. Vous pouvez voter pour d autres gens. S il existe de l abstention, qui a de l ambition? Peut être que des places sont à prendre?
Réponse de le 03/07/2013 à 8:38 :
il faudrait un leader, un chef! mais aucunement ce que l'on a l'habitude et l'overdose de voir ! un changement, "c'est maintenant", mais pour de bon! plus de vieux croutons voyous , ouvrant des dépots en "quincailleries ; on veut de l'intègre, de l'honnête, du sérieux, du visionnaire, de la justice..du Changement, quoi !!
a écrit le 02/07/2013 à 18:28 :
Le nombre de pauvres et de chômeurs ne cesse d augmenter, le pouvoir d achat se réduit. On escroque les retraités. Ce n est pas le but de la société ! Il faut de la croissance et pour cela nous avons laissez de nombreux diplômés sur le carreau ! On se demande bien pourquoi ! C est une vallée de larmes que l on fabrique ! On a même des suicides sur lieu de travail ! Qu y a-t-il en ce bas monde pour nous plaire, il n y a que chômage, misère et désolation.
Réponse de le 02/07/2013 à 18:59 :
tellement triste mais tellement vrai.
j'envie les croyants, eux au moins ont encore de l'espoir.
Réponse de le 02/07/2013 à 22:18 :
oui! triste quand on sait, il ne faut pas l'oublier!, que l'on est que de passage! ben, dis donc, la vie est moche...MAIS pas pour tout le monde !!!!
Réponse de le 03/07/2013 à 8:13 :
et on ne compte même plus les chômeurs "hors circuit" ! les chiffres de gens sans travail SONT FAUX !!!
Réponse de le 03/07/2013 à 9:44 :
@ alex 1737: Mais Peillon ne veut plus de religion! ( http://www.youtube.com/watch) Juste croire en la laïcité et les impôts en quantité, voilà le nouveau credo.

Réponse de le 03/07/2013 à 9:50 :
Arrêtez de pleurer. Mais Bon Dieu, faisons de la France un Paradis fiscal. Adieux les problèmes que vous soulevez. Quand les Français vont-ils comprendre ??
a écrit le 02/07/2013 à 18:19 :
Théodule. On fait des rapports croissance puis rien. La population voeute et la démocratie disfonctionne. Le citoyen est ruiné comme en Espagne. C est un mauvais système. Il ne donne pas des emplois mais du chômage. On emploie les gens en dépit du bon sens !
a écrit le 02/07/2013 à 18:10 :
Au sujé de la dépanse publique. L Etat va-t-il ruiner la fonction publique. En Grèce par exemple, la tv publique a fermer. Que donnera la réforme du calcul ? Tiendra-t-on compte de la précarité voire du chômage imposé des salariés ? Quel service public va fermé ? Quels emplois publics seront supprimés ? Nous avons là des fonctionnaires qui disfonctionnent.
a écrit le 02/07/2013 à 17:53 :
En parlant des hausses d impôts et du déficit qui augmente. Cela signifie qu on passe dans le sud et on azimute la société. Cela signifie défaut de paiement, remboursement de la dette, chômage et fonctionnaires sans paye. Si l Etat saute, quid des députés ? Evitez de ne pas voter, ou de voeuter, mais vous posez protester. En Espagne on parle de SECESSION !! C est l histoire de paf l Etat !
a écrit le 02/07/2013 à 17:51 :
Laissons Hollande et ce gouvernement de hauts fonctionnaires incapables de réformer profondément le pays, aller
à l' échec assuré. Ainsi nous en aurons fini, une fois pour toutes du socialisme d' état en France, qui nous gouverne depuis la mort de Pompidou.!!!!!
Réponse de le 03/07/2013 à 13:44 :
Le seul problème est qu'il va TOUT FAIRE pour durer jusqu'en 2017 à moins que les Français bougent.. C'était un rêve...!
a écrit le 02/07/2013 à 17:37 :
Plus on aura d'impôts, moins il y aura de croissance et de rentrées fiscales. Les énarques l'ignorent. On est mal pari.
a écrit le 02/07/2013 à 17:20 :
Je croyais que l'autre a dit qu'il n'y aura plus d'augmentations d'impôts ou de taxes. Je pensais qu'il avait compris qu'il y a d'autres moyens pour réduire le déficit et en même temps de relancer l'économie.
a écrit le 02/07/2013 à 17:00 :
si MOI PRESIDENT veut une stature d'homme d'état,qu'il nous fasse un référundum pour su^pprimer la moitié des élus avec effet immédiat par élections anticipées .l'ump aurait été bien inspirée de le demanderà la place de son cinéma sur le mariage pour tous il est vrai que eux non plus n'ont jamais abordé le probleme des priviléges ???????
Réponse de le 02/07/2013 à 17:37 :
Bah.... les politiques dans leurs ensembles sont des pourris ... je ne vote plus !
Réponse de le 02/07/2013 à 18:06 :
@pmxr , si il faut voter voter FN aller un peu de courage cela ne pourra pas etre plus pire que maintenant
Réponse de le 03/07/2013 à 8:06 :
je vous suis à 200% !! et je connais pas mal de personnes qui vont le faire aussi, on est dans le GOUFFRE ! on a plus RIEN A PERDRE!!!!!!!
Réponse de le 03/07/2013 à 8:29 :
Il faut effectivement voter contre eux : FN c'est bien ! si on ne vote plus (déjà que les votes blancs ne sont pas pris en compte) , ils auront un score bas, mais ils s'en foutent, le principal, même avec un score misérable, ils seront élus , c'est tout ce qu'ils attendent, c'est le principal pour eux, et ils en tireront même de la gloriole ! il faut aller voter, mais il faut "BIEN VOTER", pour les éliminer petit à petit....on NE PEUT TOMBER PLUS BAS ! qu'a t-on à perdre, réfléchissez, bon sang!
Réponse de le 03/07/2013 à 10:08 :
Tout à fait. Il faut voter massivement pour le FN. afin qu'il soit élu. Nous n'allons pas ENCORE faire passer ces crétins de l'UMPS. Quand les Français vont-ils ENFIN comprendre ?
Réponse de le 10/07/2013 à 17:24 :
je ne suis pas sure que le FN soit une solution à notre problème de fond qui est selon moi, le manque de réformes structurelles depuis 30 ans, un système économique et social totalement dépassé, des budgets tous les ans depuis des décennies en déficit. En effet, le programme économique et social du FN est essentiellement "socialiste" mais nationaliste! Je ne vois pas en quoi ils vont apporter les réponses à nos problèmes : trop de fonctionnaires, trop d'étages administratif et politique, trop de fiscalité, trop de charges sociales, une inadéquation entre ce que nous coûte le système administratif et le service en face, des inégalités entre les statuts de fonctionnaire et de salarié, un système syndical obsolète et corrompu par les subventions (totalement immérité au vue du nbre réél de syndiqués),....
a écrit le 02/07/2013 à 16:57 :
cessons de nous faire ballader
que les Français organisent de grandes manifestations ( sans les fonctionnaires et agents de la SNCF) afin de dénoncer l'incompétences et 2 années de mensonges journaliers de non pas nos dirigeants , car ces gens là ne dirigent rien mais se laissent porter par le vent et attendent ... quoi ? que les autres , les Allemands , l'Europe , les Chinois résolvent nos problemes
allons nous longtemps encore se faire plumer et ballader pour rien car en 2013 le deficit finara à 4,2
Réponse de le 02/07/2013 à 17:23 :
oui d'accord mais on fait comment les Français sont en vacances, je doute qu'ils délaissent leur vacances pour aller manisfester , et ca le gouvernement le sait bien , ils vont faire passer toutes les lois cet été , et à la rentrée , tous les francais , l'auront dans l'os et l'oignon , il sera trop tard , il va falloir payer pour 2014 et les autres années , voila la vérite , c'est trop tard , les Français l'on voulu , qu'ils le gardent jusqu'en 2017 , mais la on est foutu la France sera detruite les Français , et oui ce sont les Français qui l'on elus , ils sont responsable de cela
Réponse de le 03/07/2013 à 8:18 :
Les Français ne voient pas p^lus loin que leur nombril"! normal, ils vont le faire rôtir en vacances sacro saintes !! ils l'auront encore dans le fion ! il faudra attendre encore longtemps, c'est à dire n'avoir plus rien à becqueter pour qu'ils se bougent le popotin ! sidéré de voir ce que les Français sont DEVENUS ! ! Lamentable !! c'est BIEN FAIT POUR NOUS ils parlent du président, mais eux, n'ont plus aucun courage, aucune volonté! malfoutisme et Cie....on a pas fini d'en C.IER !!
Réponse de le 03/07/2013 à 10:20 :
Tout à fait d'accord. Mais les Français ne bougeront pas tant qu'ils auront à bouffer. Ce sont des loques.... Ils n'auront donc que ce qu'ils méritent. En d'autres temps, nous serions aller chercher nos abrutis de politiques par le fond de la culotte, les aurions mis dans les plumes et le goudron et les aurions parqué en souvenir dans une zone verte payante pour les étrangers de passage. Un panneau à l'entrée : "a votre bon coeur, si vous saviez ce qu'ils nous ont coûté", Ne pas toucher, risque de contamination d'un dangereux virus: "l'énarcotechnocratosoviétos".
a écrit le 02/07/2013 à 16:50 :
F.HOLLANDE sera chargé sous peu de prendre les mêmes mesures qu'au canada ... ne lui en déplaise !.... à moins qu'il soit viré sous peu !!!!!!!!!!!!! (en attendant la liste des 15 voleurs du fisc )
Réponse de le 03/07/2013 à 8:07 :
TOUS des voleurs, des menteurs, des voyous !! une véritable HONTE que ces types !!
a écrit le 02/07/2013 à 16:35 :
Je braillais contre l'énervé du bocal précédent qui a fait apparaître les boîtes à sous le long des routes et qui allait même foutre des taxes sur la bière, mais la les actuels dépassent tout ce qui pouvait exister dans un environnement démocratique!
C incroyable.
Qd à Mosco le Schtroumpf dormeur des réunions, à chaque fois qu'il promis un truc, ça a toujours été le contraire qui s'est passe!
Réponse de le 02/07/2013 à 17:19 :
Merci de votre commentaire, ça me fait penser qu'il faut que je recharge mon petit carré (acquis il n'y a pas longtemps) "avertisseur de zone dangereuse" avant de prendre la route :-))
Réponse de le 02/07/2013 à 17:25 :
de ministeres beaucoup trop , 10 seraient suffisants .
Réponse de le 03/07/2013 à 8:20 :
Les Français sont en VACANCES......alors...bof !
a écrit le 02/07/2013 à 16:27 :
J'avais rdv chez le banquier avec le comptable vendredi dernier, le banquier nous disait qu'en plus des économies qui lui sont demandées par sa direction ... il y a une chute énorme des "ventes de produits bancaires " en gros que les clients se serrent la ceinture .... ! Donc moins de taxes pour l?état, l'immobilier ... les notaires se plaignent de ne plus vendre .... etc .... Bien entendu les médias continus de nous raconter des salades !
Réponse de le 02/07/2013 à 16:53 :
oui la crise est plus forte qu'en 2008 on veut nous faire croire que l'activité va repartir c'est le contraire ca va de plus en plus mal ..... et ce n'est pas fini ce n'est pas avec les guignols du gouvernement dont Moscovici que cela va s'arranger ..................il faut s'attendre a des depots de bilan en cascade.....................
Réponse de le 03/07/2013 à 8:10 :
...et du misérabilisme" à foison!! c'est carrément sur la paille, comme en Grèce qu'ils vont nous mettre....on descend doucement au fond du trou...il y a un moment d'ailleurs que la descente est amorcée....
a écrit le 02/07/2013 à 16:23 :
donc, si je comprend bien l'article, 14 milliards d'économies veulent dire que les dépenses étatiques n'augmenteront que de 20 milliards au lieu de 34 milliards ????? Avec le relativsime ambiant, le mot économie ne veut plus rien dire .....
a écrit le 02/07/2013 à 16:16 :
De quoi éteindre totalement la consommation .... donc totalement improductif .... bravo aux socialistes champions du monde toutes catégories de l'impôts, des taxes etc..
a écrit le 02/07/2013 à 16:02 :
Les dépenses de l'ensemble des administrations publiques augmenteront de 0,4% mais en réalité il s'agit d'une économie par rapport à une évolution tendancielle. Voilà le banquier, qui s'inquiétait de la situation débitrice de votre compte, rassuré si on lui dit, "mon compte sera encore plus à découvert le mois prochain mais rassurez vous, moins que cela aurait dû être".
Réponse de le 02/07/2013 à 16:35 :
bah kurash... il faut parler "politique" pas découvert mais "crédit négatif"... ça change tout ! ;o)))))
Réponse de le 02/07/2013 à 17:18 :
Flûte, mais ou avais je donc la tête, on ne se débarrasse pas comme çà des vieux réflexes.
Réponse de le 02/07/2013 à 17:45 :
Ce sont des économies "tendancieuses" pour des évolutions tendancielles. Pour être plus clair, ces clefs budgétaires sont celles que l'on met sous la porte....
Réponse de le 10/07/2013 à 18:12 :
bien expliqué kurash en langage intelligible et honnête (ce qui fait beaucoup défaut à nos politiques de tous poils!!)
a écrit le 02/07/2013 à 15:50 :
Nouvelles hausses d'impots en prespectives... Kim Jong Un et Castro félicitent Flanby pour cette nouvelle avancée décisive vers l'édification du paradis collectiviste.
a écrit le 02/07/2013 à 15:48 :
Sans être Devin, je suppose que les 14 milliards d'économie seront un tour de passe passe et que les prélèvements supplémentaires seront de bien plus de 14 milliards.
Quand je pense qu'Hollande s'était projeté sur un équilibre du budget à 0% pour 2015, mais ça s'était avant en 2012 quand on avait pas les commandes. Maintenant avec tous les boutons, il ne sait pas sur lesquels appuyés, et il n'atteindra sans doute même pas les 3.0% dans 2 ans.
Les autres promesses de simplifications et d'économies, je suis sûre qu'elles sont déjà abandonnées.
a écrit le 02/07/2013 à 15:43 :
4 français sur 5 sont contre la mise en faillite de l Etat par le gouvernement. De plus ils rejettent la politique de chômage. Nous avons des escrocs qui paupérisent et en profitent. Le sort de l Espagne, la France n en veut pas. Y a-t-il risque systémique pour la bulle immobilière vu la pénurie, pour la production vu le niveau des prélèvements, pour les fonctionnaires vu le niveau des dettes. Le niveau de vie perd 15% depuis 2009. L Europe plombe la croissance mondiale. On entend parler de procès contre les anpe parce qu on n a que des flopées de paperasse mais pas d emploi ! Y a-t-il risque de faillite ?
a écrit le 02/07/2013 à 15:40 :
le gouvernement a été villipendé,moqué,raillé depuis des mois.mais voila,les résultats commencent a arriver,faisant taire les critiques!ils se sont serré les coudes,ils ont joué en équipe,ils ont montré qu'avec un peu de courage ce pays pouvait se réformer.dépenses de l'état en forte baisse,indice pmi manufacturier en forte hausse,intérim en hausse,chomage en baisse,déficits maitrisés,qui l'eut cru?
Réponse de le 02/07/2013 à 16:00 :
elle belle la bande a musco..walls..cahu ...pas mieux que les precedents ....jamais je ne deplacerai pour voter ce serai faire trop d honneurs a ces profiteurs et leurs castres de fonctionnaires
Réponse de le 02/07/2013 à 16:08 :
Je n'ai pas l'impression que nous soyions en train de parler du meme pays. Dépenses de l'Etat en forte baisse alors que l'article indique que la dépense publique, considérée globalement (Etat, collectivités, sécu...) augmenterait de 0,4% en plus de l'inflation en 2014 (soit environ +2%), ca me parait flirter avec la malhonneteté intellectuelle...
a écrit le 02/07/2013 à 15:24 :
Et moi qui croyais qu'en taxant les riches à 75% tout allait s'arranger...
A moins que les riches, armés de leur fourberie désormais proverbiale, n'aient trouvé une nième magouille pour échapper à cet impôt juste et équilibré.
Egalement une petite pensée pour tous ces martyrs de la SNCF et RATP obligés de prendre leur retraite à 52 ans...
Réponse de le 02/07/2013 à 17:22 :
les nouveaux postes d'enseignants ???????
a écrit le 02/07/2013 à 15:21 :
Economies commençons par le sommet de la pyramide histoire de changer et de montrer l'exemple aux électeurs .Moins de ministres, moins de parlementaires, 348 sénateurs cumulards et 577 députés tout aussi cumulards, chacun de ces élus coûte aux contribuables 500000 e par année. Fermons le sénat à mon avis, inutile, ramenons le nombre de députés au nombre de départements là la politique reprendrait du sens par l'exemplarité en temps de crise!!
Réponse de le 10/07/2013 à 18:32 :
une idée absolument intéressante : ramener le nbre de députés au nbre de départements avec un coefficient multiplicateur pour les plus peuplés. Ainsi peut être que ca permettra une vraie décentralisation, une "dé-Parisination" de la France. Je pense que les sénateurs sont importants dans le fonctionnement de la république mais actuellement ils sont beaucoup trop nombreux et vieux : idem 1 par région avec un coefficient multiplicateur pour les plus peuplées. Mais ne rêvons pas ca n'arrivera jamais, ils ne saboteront jamais et aucun politique n'aura le courage de le proposer !!!
a écrit le 02/07/2013 à 15:21 :
Encore de la poudre aux yeux!!!
Rappelons ici que le plafond CMU vient
d'être relevé pour accueillir 750000
bénéficiaires supplémentaires....
vous avez dit rigueur???
Tant que le gouvernement ne taillera pas à la hache dans le secteur public nous n'en sortirons pas....
Moins 1200 fonctionnaires de moins sur un an !!! de qui se moque t on???
Le seuil de l'indignation sera bientôt
atteint alors attention !!!!
Réponse de le 02/07/2013 à 15:44 :
oula oui attention, Clovis va s'énerver et il va nous faire un ulcère. Ulcère dont les soins seront pris en charge en partie par la sécu. Merci qui ?
Réponse de le 02/07/2013 à 17:15 :
Merci a ceux qui payent des impôts
Réponse de le 03/07/2013 à 7:53 :
Clovis roi des Francs ou ??? va t-il bénéficier de la CMU ???

A suivre...
a écrit le 02/07/2013 à 15:14 :
Quand arrêteront-ils de prendre les Français pour des cons ?

Le déficit se creusera encore, leur politique fiscale ne peut que faire baisser les recettes réelles et tuer la croissance.
Réponse de le 02/07/2013 à 15:44 :
C'est vous qui prenez les lecteurs pour des cons. Le déficit est certes toujours présent, mais se réduit CHAQUE année depuis 4 ans. Et il diminuera en 2014. Ce n'est pas rapide, mais il est faux de dire qu'il augmente. La dette, elle augmente effectivement, et augmentera tant que le croissance ne sera pas de retour.
Réponse de le 02/07/2013 à 16:25 :
@@laurent : la dette augmentera tant qu'il y aura des déficits, c'est des maths de base ...
a écrit le 02/07/2013 à 15:10 :
Où va-t'il trouver les 14 milliards de recettes manquantes ?... On va bien nous inventer de nouveaux prélèvements, une fiscalité sur les résidences principales tien ! Ou un truc indolore dont ils ont le secret... gel du point d'indice de l'inflation sur telle ou telle base de calcul de l'impôt
Réponse de le 02/07/2013 à 15:46 :
Une bonne partie de ces recettes sont déjà connues, puisqu'annoncées depuis bien longtemps : hausse de la TVA et taxe écologique (contreparties du CICE), lutte contre l'évasion fiscale, et réduction de niches fiscales. Mais effectivement, il faudra sûrement en trouver d'autres, et de ce côté là on ne sait pas ce qui va nous tomber dessus...
a écrit le 02/07/2013 à 15:07 :
Entre les " c est moins que si c'était plus" et les "réductions de dépenses fiscales" qui ne sont , que des hausses d 'impots , le moins que l on puisse dire c est que c est pas clair! Sachant que , comme par hasard , on est toujours trop court , on peut dire comme la grand mère aubry que c est flou et qu il y a un loup .
a écrit le 02/07/2013 à 14:36 :
M. Hollande a dit qu'il n'y aurait plus de hausses d'impôts en 2014, donc... il faut s'attendre au pire.
a écrit le 02/07/2013 à 14:25 :
Hausses d'impots,normal,gestion socialo.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :