Un tiers des artisans et commerçants peine à recruter

 |   |  292  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Une étude de l'Union professionnelle artisanale fait état des graves difficultés du secteur à recruter. Des dizaines de milliers d'emplois sont à pourvoir. Le manque de qualification est le premier frein à l'embauche.

Malgré un taux de chômage record, il demeure des pans entiers de l'économie française qui peinent à recruter. Ainsi, près d'un tiers des entreprises de l'artisanat et de commerce de proximité disent avoir rencontré des difficultés pour recruter au premier semestre. D'après l'enquête menée par l'institut I+C pour l'Union professionnelle artisanale (UPA), 29% des employeurs de ce secteur se plaignent. Cette proportion n'était que de 21%, l'année précédente. C'est dans l'hôtellerie-restauration que la proportion est la plus forte avec 44% des employeurs. Ils n'étaient que 29% en 2012 à afficher leurs difficultés.

Des dizaines de milliers d'emploi à pourvoir

D'après cette enquête, le premier motif de ces difficultés reste le manque de qualification pour 65% des sondés. L'absence de réponse aux offres d'emploi constitue 33% des difficultés de recrutement. Pour l'UPA, de nombreuses branches professionnelles souffrent d'une pénurie de mains-d'?uvre. Ainsi, le secteur des boulangeries recherche près de 10.000 personnes, la boucherie 4000, le bâtiment 9000. Dans l'hôtellerie-restauration, pas moins de 50.000 postes sont à pourvoir.

Par ailleurs, la proportion d'entreprises de proximité ayant embauché au 1er semestre a reculé à 19%, contre 22% durant la même période de 2012. Les perspectives pour le semestre à venir sont également en baisse: 11% prévoient de recruter des salariés contre 13% un an auparavant.

Dans un communiqué de presse, l'UPA demande au gouvernement d'agir sur le coût du travail. Mais pas seulement.  "L'autre révolution à mener concerne l'orientation et la formation, avec l'impératif de mieux faire correspondre la formation professionnelle initiale des jeunes et celle des demandeurs d'emploi avec les besoins des entreprises", écrit l'UPA.

A lire aussi:

>> Offres d'emplois non pourvues : quelle est la réalité du phénomène?

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/07/2013 à 20:40 :
Lorsque je lis certains commentaires, je suis effaré par tant d'ignorance. Comme consultant, je me suis occupé, entre autres, d'artisans. Si les artisans ne prennent pas de personnels ou y regardent à deux fois, c'est tout simplement parce qu'ils sont dans l'incapacité de supporter les charges, taxes et impôts hallucinants dont ils sont victimes, avec les PME/PMI/TPE. MAIS BON DIEU, ARRETEZ D"ÉCRIRE DES CONNERIES SANS RIEN SAVOIR.
a écrit le 18/07/2013 à 17:50 :
Le jour où les Français auront compris qu'il ne faut pas voler en impôts et taxes tous ceux se défoncent, il n'y aura plus de problèmes, car les employés seront rémunérés correctement. Je me répète. Vous gagnez 100, vous donnez 30 à l'état pour gérer ses fonctions régaliennes. 30 % également pour tous les indirects carburants etc... Ceux qui trichent ne chercheraient plus à le faire puisque ce prélèvement serait compris et admis de tous. C'est la connerie qui nous achèvera, rien d'autre.
a écrit le 17/07/2013 à 13:46 :
Beuuuurk! Travailler avec ses mains.....vous rigolez au pays de Voltaire. Si vous n avez pas bac+5....pris pour un idiot par notre elite politique et leur cour bien pensante...pas un n a touché un marteau par contre l ENA ..... et quand on voit comment ils nous gouvernenet ces politiques vereux....ils pourraient se servir de leurs mains ...au bagne
Réponse de le 17/07/2013 à 14:07 :
Toujours ces mêmes cancres qui crachent sur les cadres, les intellectuels. La jalousie vous étouffera.
Réponse de le 17/07/2013 à 14:14 :
Etes vous vous même travailleur manuel ?
Réponse de le 17/07/2013 à 18:58 :
Tout à fait. En France l'on préfère les diplômés même si ils sont nuls. La compétence n'intéresse pas les Français.
Réponse de le 18/07/2013 à 14:33 :
Vous ne pouvez pas dire qu'un jeune sérieux et studieux, qui se sacrifie pour ses études, n'est pas compétent. Vous crachez sur les jeunes qui se saignent pour réussir.
Réponse de le 18/07/2013 à 18:46 :
Je ne sais plus qui a dit : "Si vous ne savez pas le faire, enseignez le". Demandez à notre Premier ministre de vous enseigner la façon de mettre la France en faillite.
a écrit le 17/07/2013 à 13:10 :
je ne veux pas généraliser, mais j'ai vu certains artisans, méchants, racistes, radins, , alors qui veut bosser pour ceux là ?
a écrit le 17/07/2013 à 13:05 :
Beaucoup discriminent les origines non européennes. Vrai ou faux ?
a écrit le 17/07/2013 à 10:40 :
c'est faux ! ils recrutent au black pour la plupart ! mais ça ils ne vont pas le dire !

il y a plein de jeunes aux chômages avec des CAP et BEP voir BAC professionnel !

ils peuvent même profiter des contrats d'apprentissages ou de stagiaires qui son disponibles a l'embauchent !

la vérité, c'est qu'ils ne veulent pas embaucher tout simplement !
Réponse de le 17/07/2013 à 11:55 :
J'avais vu plusieurs reportages montrant les travailleurs clandestins attendrent dès 6H/7H du matin une embauche pour la journée et le ballet des camionnettes des artisans venant faire leur marché. C'est vraiment le bal des faux culs ces artisans et restaurateurs avec leurs soit disant centaines de milliers d'emplois qui ne trouvent pas preneurs faute de main d'oeuvre qualifiée et de jeunes bien formés. Ils sont moins regardant avec les clandestins...
a écrit le 17/07/2013 à 9:27 :
Regardons les choses finement,vous avez deux sortes d'entreprises,le premier rapia qui
vous demande d'amener les glingues pour bosser,il vous fourni même pas le minimum
syndical par contre le deuxième lui est plus finaud,il vous file la caisse de glingues,une assistance technique quand cela est nécessaire,il reconnait la compétence des personnes ,en gros les entreprises ne font pas dans le philanthropique,mais dans le concret.Devinez qui des deux va s'en sortir au mieux de ses intérêts.Donc on répète en un le salaire et en deux l'ambiance dans l'entreprise.C'est un domaine que j'ai un peu côtoyer et malheureusement les mauvaises l'emportent sur les bonnes.
Réponse de le 17/07/2013 à 9:43 :
+ UN l'expérience sert, n'est ce pas, voir de visu.......
Réponse de le 17/07/2013 à 10:00 :
Quand mes enfants sont entrés dans le monde du travail je leur ai dit de privilégier : l'interet du travail, l'ambiance et pour finir le montant du salaire .......aprés quelques années d'expérience quand vous avez une famille à faire vivre il est normal de chercher à monayer ses compétences ...mais avec des limites si l'ambiance de la boite est pourrie !!!
Réponse de le 18/07/2013 à 17:43 :
Vous êtes une exception Française qui a encore du bon sens. Bravo !
a écrit le 17/07/2013 à 9:11 :
Ah bon ? Il y a encore quelques semaines, ils étaient au bord de la faillite à cause de la soi disant concurrence "déloyale" des Autoentrepreneurs et maintenant, ils peinent à recruter ! C'est que les affaires ne doivent pas marcher si mal finalement. On y comprend vraiment plus rien...
Réponse de le 17/07/2013 à 9:37 :
Si vous avez bien lu l'article ce ne sont pas les mêmes qui se plaignent de la concurrence des auto-entrepreneurs et ceux qui peinent à recruter !!!
Mais vous remarquerez qu'ils pestent contre l'état mais qu'ils sont incapables de se poser la question de savoir pourquoi ils peinent à recruter ..... car ceux qui se sont penchés sur le sujet ont trouvé des solutions !!!
Réponse de le 17/07/2013 à 9:42 :
en France, vive le blablatage "
a écrit le 17/07/2013 à 9:10 :
mettre le statut agents EDF a ces métiers qui ont du mal recruter ...il y aura liste d attente
a écrit le 17/07/2013 à 8:55 :
Les jeunes préfèrent choisir vente ou comptabilité que boulangerie ou bâtiment, allez savoir pourquoi ?
Réponse de le 17/07/2013 à 9:48 :
c'est aussi parce que dans boulange et bêtiment , ON SE CREVE pour PAS grand chose! allez y, si le coeur vous en dit au lieu de critiquer! lorsqu'il y aura des SALAIRES DECENTS", on en reparlera ! j'espère que beaucoup savent ce que veut dire "salaire décent", c'est vrai qu'actuellement ça peut faire figure d'extraterrestre! c'est plus facile de filer une misère, et d'exjger de vous que vous vous leviez le C.L , n'est ce pas? Lamentable cette mentalité !
Réponse de le 17/07/2013 à 10:05 :
Les salaires sont hélas tous au même niveau .....le smic ou peu sans faut !!!! du moins en province .....exemple bac+5 en compta . =smic !!!! tout comme le commis boulanger !
a écrit le 16/07/2013 à 21:04 :
Des emplois bien trop peu payés...
Réponse de le 16/07/2013 à 21:41 :
Toujours plus que l'assistanat mais moins que l'assistanat+travail au noir par exemple
Réponse de le 17/07/2013 à 1:51 :
Détrompez vous ! Un artisan contrairement à une personne faisant un travail "mécanique" a un énorme atout ! Il peut travailler au black les week-end ou après ses heures pour des petits chantiers au black et à son compte et là il peut faire une sacré plus value sur son salaire.
Réponse de le 17/07/2013 à 9:02 :
+UN trop peu payés, ne permettant pas de vivre! travail difficiles, très prenants et payés avec un lance pierre...PAYEZ les gens correctement, décemment et vous aurez des réponses! pas plus difficile que ça : bâtiment, hotellerie etc, beaucoup , beaucoup de présence, pas de vie de famille...payés une poignée de figues,,NON, merci !
a écrit le 16/07/2013 à 20:08 :
L'avenir de ce pays, ce n'est pas la haute technologie, ni le droit international des affaires, ni même les sciences economiques non non non...l'avenir pour les jeunes en france c'est l'artisanat et l'hotellerie...

La france, une puissance en decadence,,,jeunes, n'allez plus a la fac ni dans les ecoles de commerce, mais ouvrez votre fond artisanal...tous ensemble relevons le pays...houra...
Réponse de le 16/07/2013 à 21:09 :
Trop tard. Je verrais davantage l'ouverture d'une zone verte destinée à parquer nos hommes et femmes politiques où notre SEUL job consisterait à recevoir les étrangers, morts de rire, qui viendraient s'approcher de ces génies qui nous ont foutu dans la m.... Un panneau indiquerait :" Prière de ne pas s'approcher, ces personnes sont atteintes d'un virus très dangereux : "l'énarcotechnocratosoviétos". Virus, en l'état, impossible à éradiquer, malgré tous les efforts des chercheurs de la fonction publique mobilisés..! Ils cherchent mais ne trouvent pas...?
a écrit le 16/07/2013 à 18:18 :
comme disait Coluche les fonctionnaires on ne risque pas de leurs faucher la pendule ... ils ont tous les yeux rivés dessus !
Réponse de le 16/07/2013 à 18:33 :
comme disait Coluche "quand on a rien à dire, on ferme sa G..."
Réponse de le 16/07/2013 à 20:10 :
Ce bon vieux coluche
Réponse de le 16/07/2013 à 20:47 :
Une autre qui résume parfaitement la situation de démolition actuelle de la France par nos génies au pouvoir : "Mettez un technocrate dans le désert, 6 mois après, il faut importer du sable "(Coluche).
Réponse de le 17/07/2013 à 9:04 :
Grand Visionnaire, ce Coluche !!
a écrit le 16/07/2013 à 17:45 :
En Midi Pyrénée un électricien qui fait 60 / 70 KEuro de CA annuel se paye autour de 1300 Euro net par mois toute charge et tout impot réglé.Un salarie du même secteur dans une entreprise gagne 1500 / 1600 Euro net par mois. Un trés faible pourcentage atteind les 2000 Euro net par mois parmis les salariés. Choisissez votre statut....
Réponse de le 16/07/2013 à 21:55 :
Ben oui ! Mettre les forces en commun dans une entreprise rend bien plus efficace. Les artisans ou les professions libérales trop individualistes (c'est souvent plus confortable et moins contraignant) doivent en payer le prix. J'ai toujours été étonné par le manque d'efficacité des indépendants ou de beaucoup de petites entreprises.
Réponse de le 16/07/2013 à 22:45 :
@ Labo: +1, j'ai demandé, il y a 2 mois, un devis pour une isolation thermique par l'extérieur (ITE) à un artisan qui faisait un chantier en face de ma maison, je l'attend toujours...
Réponse de le 17/07/2013 à 9:43 :
Pour labo et grincheux, demandez à une d'autres entreprises,faite marcher la concurrence, vérifiez les qualifications.
a écrit le 16/07/2013 à 17:20 :
Tant que notre éducation nationale se contentera de donner un pseudo savoir plutôt qu'un métier comme en Allemagne il ne faudra pas s'étonner de ce genre de nouvelle !
Réponse de le 16/07/2013 à 17:39 :
un métier en Allemagne, pour payer les ouvriers 4 à 5 euros/heure? super! en vérité! arrêtez de nous rabacher les oreilles avec la grande Allemagne, elle a aussi de grandes, grandes faiblesses" !
Réponse de le 17/07/2013 à 6:03 :
Si vous trouvez que former des bacheliers pour en faire des chômeurs à 4 ou 5 euros de l'heure est un but, alors tout va bien. Moi je préfère l'apprentissage plutôt que le parking de nos jeunes !
Réponse de le 17/07/2013 à 15:29 :
Y en a des écoles d'apprentissage à gogo en france, mais personne ne veut y aller, tant que l'esclavage continuera.
a écrit le 16/07/2013 à 16:53 :
A FORCE D'ASSISTER DES DIZAINES DE MILLIERS DE FEIGNANTS QUI PREFERENT LES ALLOCATIONS PAYEES PAR CEUX QUI TRAVAILLENT AU LIEU DE SE RELEVER LES MANCHES VOILA A QUOI ON ARRIVE, CAR LES BRAS SONT LA MAIS PAS LE COURAGE; LE REGIME VA A SA PERTE; ET JE NE PARLE PAS DES INTERMITTENTS DU SPECTACLE QUI EST UN AUTRE SCANDALE;
Réponse de le 17/07/2013 à 13:06 :
Allez bosser vous dans les boulots difficiles, mais pour l'ouvrir vous etes forts.
a écrit le 16/07/2013 à 15:52 :
Je vois un tas de messages qui disent que patrons sont tout sauf bon ... ok mettez vous à votre compte alors !!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 16/07/2013 à 16:43 :
Bon nombre d'artisans sont d'anciens salariés qui réussissent assez bien ...environ 65% sont toujours en activité 3 ans aprés s'être lancés mais travaillent seuls plus par tempérement que pour des difficultés de recrutement !!!
Réponse de le 16/07/2013 à 16:48 :
y'a aussi plein de patrons qui se croient bons!
Réponse de le 16/07/2013 à 17:21 :
Alors, là, bravo! + UN
Réponse de le 16/07/2013 à 19:50 :
@hades: c'est quand même au patron à prendre les décisions de sa propre entreprise. S'il se plante, c'est son problème, et rien n'empêche ceux qui se croient plus malins de créer leur propre boîte :-)
Réponse de le 17/07/2013 à 9:19 :
ils serait bon de temps en temps que certains patrons qui se croient bons , ecoutent parfois leurs employés qui sont meilleurs..... bcps de patrons sont juste des financiers ... et ne connaissent rien aux produits qu'ils vendent . ! il y en a des bons je n'ai jamais dit le contraire . !
de dire , si vous etes pas content creer votre boite.... hmmmm , tous ceux que l'ont prends pour des patrons (ghosn, les "patrons" des banques" , et pleins d'exemple possibles .. ne sont que des employés, placés par des gouvernements....d'autres sont justes nés et herités des patrimoines de papa.... ou de monsieur (l'oreal, lagard..., ) ont il créé quelque chose ou connaissent il y quelque chose patrickb? non et non .....
discour facile.... mon ami .... je travail pour l'un de ces patrons, et je sers de conseiller sur des sujets qu'il ne maitrise pas (pourvu quil ne lise pas la tribune! je suis mort sinon ;-) )) apres il le sais
Réponse de le 17/07/2013 à 9:52 :
+ 1
Réponse de le 17/07/2013 à 9:56 :
@hades: si c'est toi qui fait tourner la boîte, faut te mettre à ton compte au lieu de râler :-) et ne mélangeons pas les "patrons" des grandes entreprises qui ne sont en effet que les copains du copain et les entrepreneurs qui se cassent le c... au quotidien pour que leur entreprise survive.
Réponse de le 17/07/2013 à 10:11 :
tout a fait... nb: je ne rale pas, je m'exprime !!! rôôôô ! ;-)

svt sur la tribune, les gens prennent la defense de ces faux "patrons" alors que ceux ci n'ont fait qu'une seule chose , tuer l'esprit d'equipe.... d'entreprendre ... au profit du verrouillage des taches et de la rentabilité trimestrielle ...

je ne parle bien sur pas des patrons qui triment comme des malades , pour que leur entreprise survive, mais ceux generalement n'ont pas enormement d'employés (forcement vu qu'ils galerenet.. ! )
Réponse de le 17/07/2013 à 10:37 :
petite precision , je n'ai pas dit que JE faisais tourner la boite... je ne suis pas seul . je n'ai pas cette pretention (mais ce n'est pas mon patron qui l'a fait tourner seul non plus, comme aucun patron et aucun employé dans aucune entrepise ... ;-)
a écrit le 16/07/2013 à 15:46 :
Employés, ouvriers, je n'en veux plus avec les 35H ....... qui ont semées une merde gigantesque !!!!!!!!!!!!
a écrit le 16/07/2013 à 15:25 :
L'UPA et la formation! Pour eux formation = XIXéme siècle. Dans la restauration le niveau intellectuels des "nouveaux patrons" n'est pas transcendant. Dans un sens, il est heureux qu'ils ne cuisinent pas et se contentent de travailler avec un ciseau et un micro-ondes, ça évite au moins les problèmes sanitaires. De toutes façons, la plupart ne sait pas faire une "béchamel" et il n'est même pas sûr qu'ils fassent la différence entre un oeuf "coque" et "mollet"...pour ceux qui savent faire cuire un oeuf. On peut donc en déduire le type de formation qu'ils vont dispenser à un apprenti...
a écrit le 16/07/2013 à 15:04 :
L'UPA veut la chaîne et la montre, des travailleurs dociles avec des horaires extensibles, mal payés, mal logés et pour lesquels il veut en plus des baisses de charges. A ce triste tableau, il faut ajouter la façon dont sont traités, considérés, ces travailleurs (esclaves?)
Réponse de le 16/07/2013 à 16:55 :
Je ne connais pas l'UPA et je ne suis pas restaurateur. Mais comme vous semblez connaitre le monde de l'entreprise je vous invite grandement à vous mettre à votre compte comme cela vous aussi aurez la chaine et la montre....et vous pourrez en re-débattre ici!
Réponse de le 16/07/2013 à 17:23 :
ils y a des patrons "bien"...et puis, il y a LES ESCLAVAGISTES!! c'est malheureusement vrai ! + 1
a écrit le 16/07/2013 à 14:46 :
En début d'article "il n'y a pas assez de gens formés" en fin d'article "l'UPA demande d'gir sur le coût du travail", l'UPA est à la ramasse, un club de vieux completement déconnectés de la réalité. 50000 postes dans l'hotellerie à pourvoir est pas de candidats, c'est plutôt un problème de rémuneration et de respect de travailleur, pas besoin de formation pour faire un lit ou prendre une commande dans un restaurant dans lequel le cuisinier fait réchauffer des plats. Arretez de vous voilez la face messieurs les artisans, vous etes des grosses pinces et pis c'est tout
a écrit le 16/07/2013 à 14:32 :
Le manque de qualification alors cette phrase bien rigoler. L'école, le lycée c'est pour apprendre les généralités et ceux depuis les années 60. Toute personne arrivé dans une entreprise a du apprendre le fonctionnement. Chaque restaurant, boulangerie à ses modes de travail tout comme les industries. Ils veulent le beurre et l'argent du beurre. Sorti de l'école, payer un rien et de l'expérience professionelle. Ceux sont des métiers durs, certains aptrons sont honnêtes et compréhensibles, mais en majorité dans la restauration ceux sont des profiteurs (apprentis, jeunes diplomés, trvail au noir ne l'oublions pas).
Réponse de le 16/07/2013 à 14:58 :
Les employeurs de la restauration n'avaient pas une trés bonne réputation mais depuis la baisse de la tva qui n'a produit aucun des effets annoncés c'est pire .Cette profession a une image déplorable vis à vis des consommateurs et des salariés .Quand vous allez au resto la moitié des employés sont des stagiaires envoyés par les écoles hotelières ce qui ne leur coutent rien mais en plus ils leur font faire des heures sans coupures ni repos hebdomadaires que ce soit en salle ou en cuisine .Et dans le même temps vous avez le patron qui pleurniche que le fisc et l'urssaf l'essore tout en laissant son gros 4x4 sur le parking pour épater la clientèle .
Le jour où les restaurateurs auront un minimum de respect pour leurs clients et leurs salariés leur problème de recrutement sera en partie résolu .
Réponse de le 17/07/2013 à 11:48 :
@PNV+1 et je ne suis pas sur d ailleurs que les Grand Chef etoilés ou les grands hotels aient du mal a recruter eux.....
a écrit le 16/07/2013 à 14:31 :
A l?inverse, la perte de confiance liée à la perte d?activité de ces derniers mois se traduit déjà dans les
intentions d?embauche des artisans et commerçants de proximité : seuls 13% des employeurs de
l?artisanat et du commerce de proximité envisagent de recruter au cours du second semestre. ENQUETE UPA / I+C SUR LE 1ER SEMESTRE 2012
Comment former du personnel et motiver des gens à s'investir dans une filière quand sur 1 an le même syndicat patronal peut avoir deux messages complètements contradictoire ?
a écrit le 16/07/2013 à 14:29 :
... demilliers d'emplois à pourvir auprèstisans. sans parler des dizaines de milliers d'emplois qui pourraient être utilisement créés en favorisant les énergies renouvelables, très porteuses d'emplois, ainsi que l'agriculture biologique qui crée de lamain-do'uvre contrairement aux agricultures conventionnelle et raisonnée qui les étruisent autant que l'environnement et la santé humaine, ce qui n'est pas peu dire. Au total, ce sont des centaines de milliers d'emplois qui pourraient facilement être créés et pourvus, si la politique française favorisait les secteurs porteurs plutôt que d'autres sesteurs (très intéressants pour les gros actionnbaires et les politiciens véreux qui vivent à leurs crochets - voyez le cas d'une certaine acrtionnaire principale d'un groupe cosmétologique industriel et d'un cerrain peu regretté psdt) polluants, inutiles, destructeurs de l'environnement et destructeurs d'emplois : les agricultures conventionnelles et raisonnes, l'énergie atomique, le commerce d'armes (mais cela permet à la france de fomenter des coups d'état comme à Madagascar, en Libye ou en Côte d'Ivoire et de soutenir des terroristes comme en Syrie). Mais mêe avec une polotique crétive et intelligente, ce qui ferait que la france ne serait plus tout à fait la france certes, encore faudrait-il que les français soient un peu moins fainéants, moinsglendeurs et moins incompétents, et qu'ils aient moins une pitoyable mentalité d'assistés chroniques. Et ça, ce n'est vrament pas pour demain ! Alors oui, le chômage va encore progresser en france. t ce sont les franchouillards glandeurs qui en sont les premiers responsables. A force de privilégier la glandouille et le nivellement par le bas, la france donne enfin une vraie image d'elle-même !
a écrit le 16/07/2013 à 14:06 :
Demandez à des jeunes les difficultés qu'ils ont à trouver des maîtres de stages !! Les artisans qui se donnent la peine de recruter et former des apprentis il y en a ...mais pas assez !!! Et le problème de certains artisans c'est qu'ils n'arrivent pas à comprendre qu'aujourd'hui un jeune ne se forme pas comme eux l'ont été à la fin des années 60 !!
Et la caricature vous la trouvez dans la restauration où serveurs et cuisto doivent aligner les heures sans respect des poses ni des repos hebdomadaires , logés dans des soupentes etc....!!!
Réponse de le 16/07/2013 à 17:23 :
+ 1000 !
Réponse de le 17/07/2013 à 9:06 :
Hélas, très vrai +++++
a écrit le 16/07/2013 à 13:58 :
Mais non, nous voulons une France "d'intellectuels"... Passez tous le bac et allez vous échouer à la Fac.........
Réponse de le 16/07/2013 à 14:09 :
Détrompez vous , les CFA ( centre de formation par l'apprentissage) voient arriver de plus en plus de bacheliers et des diplomés de l'enseignement supérieur désireux de se lancer dans les metiers de l'artisanat .J'ai eu à fare à un plombier qui avait un deug de lettres modernes !! .
Réponse de le 16/07/2013 à 14:17 :
Le bac, c'est comme la Légion d'honneur, ils sont distribués à n'importe qui, à tel point qu'ils n'ont plus aucune valeur.
Réponse de le 16/07/2013 à 17:28 :
euh! faut quand même pas pousser....Il est vrai qu'il est peut-être un peu moins retord qu'il y a quelques années , mais bon, allez y donc, si ça vous chante! je ne vois pas pourquoi, un gars ou une fille très douée, ne feraient pas d'études, pour quelles raisons? il y a même des parents très modestes qui se saignent pour payer des études à leurs gosses, des enfants aissu courageux qui mènent de front petits boulots et études, et croyez moi, ce n'est pas la facilité extrême !
Réponse de le 16/07/2013 à 22:03 :
Si les artisans et les commerçants ne veulent embaucher que des gens incultes ou à faible niveau de qualification, ils ne sont pas prêts de sortir de leur difficultés : le bac représente déjà un certain niveau de qualification. Un type qui a le bac sera déjà capable d'écrire un devis ! Un type qui a un niveau supérieur pourra participer au développement d'un commerce... Ce mépris pour les études me parait provenir de milieux représentants des freins sérieux aux progrès des entreprises.
Réponse de le 17/07/2013 à 9:08 :
+ 1
Réponse de le 17/07/2013 à 10:12 :
En Plein accord. Demandez à un bachelier d'aujourd'hui de vous écrire une simple lettre. Si vous ne constatez pas plusieurs fautes d'orthographe, prévenez-moi...! Par ailleurs, le drame de la France est le suivant. L'on ne demande pas la compétence mais les diplômes. Prenons une personne très professionnelle et compétente, elle ne sera JAMAIS reconnue si elle n'a pas de diplômes. La grande différence avec les autres Pays. Nous avons des siècles de retard, mais nous nous accrochons au passé pendant que les autres Pays se moquent de nous et avancent. Notre système éducatif est complètement obsolète.
Réponse de le 17/07/2013 à 14:40 :
"Demandez à un bachelier d'aujourd'hui de vous écrire une simple lettre. Si vous ne constatez pas plusieurs fautes d'orthographe, prévenez-moi" c est pas parce que le jeune est mauvais en orthographe qu il est nul, il vous demandera peut etre de résoudre un systeme d inéquation de 5eme degres, de programmer une ligne de code informatique et de lui resoudre un problème d integrale, de lui conter la bataille des ardennes ou l'accession de Jules Cesar à l empire, un theme ou une version d anglais, d allemand, de grec ou de latin...... Saurez vous le faire??????? La culture et la connaissance ne se résume pas à l orthographe cher monsieur....... Ca aussi les autres pays l ont compris... donc balayer devant votre porte avant de critiquer un bachelier qui sait certainement plus de chose que vous!
Réponse de le 17/07/2013 à 15:09 :
Vous écrivez : "L'on ne demande pas la compétence mais les diplômes.". Il me semble que le diplôme est justement une reconnaissance , une validation d'une compétence : une compétence générale certes, mais ce n'est pas à l'éducation nationale d'apprendre les détails des métiers. Ca ! c'est l'apprentissage qui se fait en entreprise :, il y a 30 ans les entreprises acceptaient de prendre des débutants et les formaient. C'était normal. Aujourd'hui il faudrait que les jeunes qui commencent à bosser aient déjà 10 ans d'expérience... Certaines entreprises (pas toutes heureusement) ne remplissent plus leur mission au sein de la société...
a écrit le 16/07/2013 à 13:42 :
Il s'agit de métiers souvent difficiles pas toujours très bien payés ou il faut travailler dur. Dans une France socialiste, on veut des emplois faciles bien payés ou il faut travailler mollement et avec la sécurité bref du travail de fonctionnaire. Surtout, il ne faut pas que ceux qui travaillent dur réussitent. Dans ce cas, on les jalouse, on devient envieux et haineux on rejoint les bataillons de la gauche socialiste.
Réponse de le 16/07/2013 à 14:05 :
On veut un salaire décent. Perso, le travail ne m'a jamais fait peur. On veut également du respect de la part de l'employeur. On n'est pas des chiens.
Réponse de le 16/07/2013 à 19:24 :
Salaire décent..oui, tout à fait normal, mais de plus en plus difficile à trouver !
Réponse de le 17/07/2013 à 9:13 :
D'accord avec vous ! + 1 mais avez vous remarqué, personne ne relève, car actuellement on vous critiquera en disant que dans "ce contexte, il faut prendre n'importe quel travail, même difficile, même peu payé ", sinon vous êtes considéré comme un feignant, un assisté qui préfère ne pas se lever le matin pour toucher diverses aides au lieu d'aller bosser ! Avec de telles teignes, ce n'est pas ainsi que nous allons avancer, et que l'ouvrier sera considéré ! (et je ne suis ni CGT, ni autre c...nerie !!
a écrit le 16/07/2013 à 13:24 :
un artisan ça bosse tous le temps ça prend peu de vacance ça paît des charges pour les autres c est déconsidérée .et çà a une retraite de merde.je ne parle pas de la jalousie .
quand tu demande a un jeune ce qu il veut faire. il te dit fonctionnaire ET MALHEUREUSEMENT IL A RAISON.
Réponse de le 16/07/2013 à 13:45 :
Un ouvrier chez un artisan, c'est souvent payé à coup de trique. C'est là que ça ne va pas.
Réponse de le 16/07/2013 à 14:00 :
C'est horrible, je vais rester à la poste coller des timbres et faire mes 35 heures, grand maximum !!!
Réponse de le 16/07/2013 à 16:37 :
je ne sais pas comment vous faites pour supporter ces conditions de vie,je vais en parler a la CGT,ils vont vous aider et vous défendre!
Réponse de le 16/07/2013 à 17:29 :
EXACT + UN
a écrit le 16/07/2013 à 12:40 :
Par contre l'Université engrange un nombre considérable de jeune qui ne trouverons pas de travail a l'issue de leur cursus et coûte cher a la collectivité sans rien rapporter que l'idée de travailler a l'étranger! A quand une véritable politique de l'apprentissage! Du cycle court!
Réponse de le 16/07/2013 à 13:28 :
Pas pour demain. Il fallait amener une classe d'âge à 80% d'obtention du bac... C'est chose faite. Heureux ?
Réponse de le 16/07/2013 à 14:11 :
Céline bon nombre d'apprentis ont aujourd'hui un bac pro !!!!
Réponse de le 16/07/2013 à 14:24 :
La moitié des bacheliers sont en fait des bac pro et bac technologiques. Ce qui veut dire que 40% d'une classe d'âge est formé pour entrer directement dans l'entreprise. L'apprentissage? C'est bien chez les patrons qu'il se fait, donc s'il y a pénurie de qualification c'est que les patrons n'ont pas joué leur rôle de formateurs... Faut qu'ils arrêtent de tout attendre de l'état, qui a déjà beaucoup fait pour leur faciliter l'embauche d'apprentis, allant même jusqu?à rétablir le travail de nuit pour les boulangers.
Réponse de le 16/07/2013 à 14:47 :
On dirait que l?État n'appartient pas a tout le monde! On peut attendre tout d'un État souverain mais rien d'un Etat fantoche en Europe!
Réponse de le 16/07/2013 à 15:42 :
@Céline: tout à fait d'accord. Dans le temps, il suffisait de savoir ouvrir le placard pour prendre le balai, maintenant, il faut bac +2 (le balai + la serpillère) pour être technicienne de surface :-). Cette hsitoire de formation est de l'enfumage de premier ordre. Tous les pays occidentaux cherchent soi-disant des gens formés, mais en finale ils recherchent de la main-d'?uvre pas chère. Le Canada en est un exemple flagrant: ils invitent des gens, mais ne reconnaissent ni les diplômes, ni l'expérience de ces gens !!!
Réponse de le 16/07/2013 à 16:28 :
@ Patrick : Dans le temps il suffisait de savoir rabouter deux morceaux de tube en cuivre pour se prétendre plombier chauffagiste.. De nos jours il faut être capable de concevoir une installation complète et complexe avec de l'électronique de régulation, des techniques qui changent tous les ans et du matos qui vient avec 12 kg de documentation en 15 langues... sauf le français. idem pour l?électricité, la mécanique auto, la charpente ou la capilliculture.
Réponse de le 16/07/2013 à 17:30 :
Alors là, CHAPEAU ! si je ne suis pas toujours ok avec vous, là je vous suis !! + 1000 !
Réponse de le 16/07/2013 à 17:32 :
eh! oui, tout se complique ! et puis, on a plutôt inter^t à être polyvalent !
Réponse de le 16/07/2013 à 19:21 :
@JM57: la technologie n'est pas une invention nouvelle. Je me souviens avoir vu au château de La Rochepot (71) l'ancêtre de la cocotte minute. Je crois toutefois que la très grosse différence entre avant et maintenant, c'est le degré de jugeotte et le niveau de créativité. Certains n'avaient pas le certificat d'études, mais leur débrouillardise leur permettait de trouver une solution. Et je ne parle pas du marchand qui, le crayon sur l'oreille, pouvait faire ses comptes en un rien de temps. Aujourd'hui, sans calculette, si le métro est en grève ou si la météo est mauvaise, on ne sait rien faire...mais on a tous bac + quelque chose :-)
Réponse de le 17/07/2013 à 8:37 :
@ Patrickb: j'ai bien peur qu'il ne faille mieux comme argument que "je suis fûté et créatif" pour que je vous confie le chantier de rénovation de mon cottage lorrain. Je préfèrerais de loin entendre:" j'ai un BTS, c'est ma cinquième rénovation en énergie combinée solaire thermique-PAC-chaudière à pellets, et voici les références des 4 réalisations précédentes." La fonction entretien l'organe, les jeunes, (comme les vieux) ont un peu de mal avec le calcul mental mais ils se débrouillent nettement mieux avec un clavier que la génération précédente et s'ils devaient retourner au calcul mental, je suis persuadé qu' ils y reviendraient avec autant de brio que leurs (grands) parents.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :