Croissance : un fragile rebond d'un trimestre, après six années d'appauvrissement

 |   |  660  mots
Evolution trimestrielle du PIB Source: Eurostat
Evolution trimestrielle du PIB Source: Eurostat (Crédits : Eurostat)
Même si la France sort de la récession, il lui faudra de longs mois pour seulement retrouver son niveau de richesse d'avant crise. Le PIB par habitant reculera encore en 2013. Pour rester inférieur de 2,6% à son niveau de 2007

Bravo l'artiste ! Les commentateurs soulignent la prescience de François Hollande, qui avait évoqué dès le 14 juillet l'amélioration de la conjoncture française, bien avant la publication ce mercredi des « bons » chiffres de la croissance (hausse de 0,5% du PIB au deuxième trimestre, la plus forte croissance depuis depuis début 2011). Ces chiffres constituent une surprise relative : depuis la fin de semaine dernière, et l'annonce d'une forte progression de la production industrielle au deuxième trimestre, il ne faisait guère de doute que le PIB avait progressé sensiblement sur cette même période. Mais le gouvernement, qui était resté relativement prudent, en fait son miel.

"Nous sommes sur le bon chemin" dit Ayrault... mais il en reste beaucoup à parcourir

Bien évidemment, la tendance favorable de ce printemps devra être confirmée, pour qu'une reprise se dessine véritablement. Car s'il on suit Jean-Marc Ayrault qui déclare que "nous sommes sur le bon chemin", il en reste beaucoup à parcourir, avant que la maison France ait le sentiment que l'économie va mieux. Les Français ne croient pas à la reprise évoquée par François Hollande. A voir la situation actuelle, non pas en termes strictement conjoncturels, à ne pas considérer seulement l'évolution d'un trimestre sur l'autre, mais l'évolution de la richesse du pays, il apparaît que les électeurs perçoivent peut-être mieux la réalité que les experts ès économie.

 Le PIB par habitant reculera encore en 2013.... sous le niveau de 2006

Certains économistes évoquent la chute de richesse des Grecs, dont le PIB par habitant est retombé à son niveau de 2001. La situation française est évidemment moins dramatique que celle de la Grèce. L'économie française n'a pas connu un boom constant durant les années 2000 survie de plusieurs années de forte récession.

Mais qu'en est-il en termes de richesse par habitant? En 2012, le PIB par habitant était, selon l'Insee de 27.644 euros (en euros constants de 2005). Soit un niveau inférieur à celui de 2006 ! Et la situation se détériorera encore cette année.

Compte tenu de l'augmentation de la population, et de la faible croissance économique en 2013, quoi qu'il arrive -l'activité a été plombée par la récession du début de l'année- le PIB par habitant reculera encore. Sous l'hypothèse d'une croissance globale du PIB de 0,3%, la richesse produite par habitant  serait proche de 27.500 euros pour 2013. Soit juste au dessus du niveau de 2005.

Autrement dit, la richesse du pays, après avoir progressé de 2005 à 2007, a chuté brutalement en 2009, puis s'est à peine redressée avant de stagner, sans jamais retrouver son niveau d'avant crise. Nous sommes ramenés au milieu des années 2000, comme scotchés entre 2005 et 2006.  Ce bond en arrière a de quoi impressionner : il n'a aucun précédent, depuis que des statistiques un tant soit peu fiables sont établies.

Une crise bien plus profonde que celle des années 70

 Les années 70, qui ont vu apparaître l'expression de "crise économique" et que l'on caractérise habituellement comme une période de stagflation (stagnation économique et inflation) sont loin de correspondre à sombre ce diagnostic pourtant bien établi, si on les compare à la période actuelle. Elles ont tout d'une époque riante pour la croissance, en regard des dernières années : la richesse par habitant était, en 1980, de 35% supérieure à son niveau de 1970. Entre 1974 et 1980, pendant ces six années où l'on a commencé à parler de crise, le PIB par habitant a progressé de 14%. Sur les six années que nous venons de vivre, depuis le point haut de 2007, il a reculé de 2,6%...

 Sortir de cet appauvrissement?

Sortir rapidement de cette situation d'appauvrissement voudrait dire que la croissance française retrouve vite des couleurs. Mais avec quel moteur? La poursuite des hausses d'impôts, l'augmentation de la CSG s'ajoutant à celle de la TVA, avec, pour faire bonne mesure, une louche de hausses de taxes sur le gazole?

 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/08/2013 à 23:35 :
Qu?ils s?en aillent, malgré leur vote, les français n?ont jamais rien obtenu, ni performance, ni emplois. Seulement d autres fonctionnent. Pas de réforme de l?Etat, pas de baisse des prélèvements, on fait la fête sur le dos du peuple ! Voyez la quasi unanimité du pays contre un gouvernement? alors vive l oppression politique !
a écrit le 20/08/2013 à 23:19 :
L entreprise c pas auto-risé. CF le déficit encore plus d impots, plus de chômeurs et moins de social ! C est la fête pour le ministre sauf pour la population, alors vive le mensonge, je détruis, je m enrichis ! On fait dans le brejnev ou l andropof ! 3 millions d exfiltrés ça commence à bien faire ! C est du vrai faux social mais du vrai chômage et des retraites pour de vrai recalculées. Vive l esbrouffe des faux comps de la répueblique titanic qui comme le bateau a coulé en 2 temps.
a écrit le 15/08/2013 à 17:38 :
mais qu'est ce qu'ils foutent ??? on a le record de dépense publique, des résultats de services publics en chute régulière à cause du manque d'organisation et de rationalisation de ces services pléthoriques, ils tuent l'emploi par les impôts et ils attendent la croissance !!! ils peuvent alumer des cierges à lourdes, ça aura le même effet !!! au boulot, et aux réformes, un seul régime de travail, de cotisation, de retraite, c'est ça la justice ! le blabla et la cata c'est maintenant, la justice c'est pour ceux qui y croient !!
Réponse de le 15/08/2013 à 18:43 :
bien d'accord, que du vent, des promesses gratuites qui n'engagent que ceux qui les écoutent et absolument rien du coté de ce qu'il faudrait faire, que de la gabegie publique et saupoudrages à tout hasard..ce qui me choque c'est l'esprit autour de la croissance : à les écouter, on a l'impression que c'est une fatalité, c'est un évènement qui se produit ou non indépendamment de tout ce quon peut faire et surtout ne pas faire... mais il ont mis les pieds un jour dans une pme, dans la vraie vie ????? on est vraiment gouvernés et administrés par la créme de l'incompétence et de la fainéantise !!!
a écrit le 15/08/2013 à 17:34 :
il faudra qu'on m'explique comment après avoir augmenté les impôts et taxes, dégradé la compétitivité des entreprises et le pouvoir d'achat des citoyesn, on peu espérer que par ces mesures la croissance va redémarrer et l'emploi avec !!! un peu d'honneteté intellectuelle et de bon sens de père de famille !! tout est fait pour détruire la croissance et l'emploi !!! c'est la politique qu'il faut radicalement changer, s'attaquer aux réformes comme en suéde, au québec.. pour faire 20 à 30% d'économie de dépenses à investir dans le relance, ça c'est de la gestion et ceux qui l'ont fait se portent bien, les autres font du blabla et cherchent les boucs émissaires à leur inaction et lâcheté !!!
Réponse de le 16/08/2013 à 16:15 :
+ 1000, résumé excellent sur les choix absolument majeurs, on nous gave de discussions stériiles pour faire oublier l'essentiel !
a écrit le 15/08/2013 à 13:01 :
30 années de prédation américaine via les fonds de pension, la finance anglo saxonne qui a asservi les états et les peuples et le pillage de notre économie via la mondialisation imposée... Même Mitterand l'avait compris... ;et si nous cessions de jouer ? Sortie de l'Europe immédiate par la mise en oeuvre de l'article 50, unilatéralement, sans consultation avec les autres contrairement au FN qui attend que les autres pays soient OK, autrement dit jamais, c'est déjà la raison de la paralysie voulue de l'Europe !
a écrit le 15/08/2013 à 12:02 :
beau mensonge il s'agit simplement d'inflation de l'énergie fruits et légumes autoroutes comme le souhaite le gouvernement pour éponger la dette sans reforme
Réponse de le 18/08/2013 à 21:29 :
c'est la réalité première, et on essaie de nous faire croire que c'est l'ensemble qui va mieux, vaste désinformation et manipulation, pour redémarrer, il faudrait faire rigoureusement l'inverse de la politique actuelle, baisse de la dépense publique donc baisse des impôts et charge set aide aux pme avec ces énormes économies !!!
a écrit le 15/08/2013 à 10:58 :
Quand on analyse les chiffres on voit que cette croissance est en partie liée à l'augmentation de la dépense énergétique et que les investissements des entreprises diminuent. On a donc augmenter les dépenses sans créer de richesses. Parler de croissance dans ces conditions me semble un raccourci que seul un institut au service de l'état peut faire. Le rôle des journalistes n'est pas de relayer une information brute mais d'analyser et présenter la réalité telle qu'elle est.
a écrit le 15/08/2013 à 10:42 :
Le chômage augmente, les taxes augmentent pour les entreprises, les impôts augmentent et on nous parle de croissance ! Chez moi, pauvre idiot, on appelle ceci de la croissance négative... Nous sommes devenus une nation pire que l'URSS dans son temps car nous pensons être dans une démocratie.
Réponse de le 15/08/2013 à 10:58 :
Non justement, il n'y a pas de croissance, c'est ce que dit cet article. Car si le PIB augmente dans sa globalité, par habitant, il tend à stagner ou à reculer régulièrement depuis quelques années. Ce qui est inédit.
a écrit le 15/08/2013 à 10:07 :
L'article est très clair, la croissance est orientée vers le haut mais elle est descendue si bas que le chômage ne va pas arrêter de progresser ! Nos dirigeants sont pathétiques à se glorifier, la France continue de régresser, ils nous prennent pour des veaux ?
a écrit le 15/08/2013 à 9:19 :
car que le gouvernement Ayrault n'y est pour rien.
a écrit le 15/08/2013 à 9:06 :
A force d'impôts et de taxes, les Français consomment leur épargne et l'injectent donc dans le circuit de la consommation. On sait que notre taux d'emprunt national est faible pour cause de fortes garanties dûe à l'épargne importante en France. Quels seront les taux quand il y en aura beaucoup moins ? Mais Flanby laissera cette situation aux suivants, avec un peu de chance, il tiendra le temps de sa politique suicidaire pour le pays, moins de 4 ans.
a écrit le 15/08/2013 à 6:42 :
Chouette! De la croissance... On va enfin pouvoir taxer......
a écrit le 15/08/2013 à 5:28 :
Merci Monsieur Best. Ceux qui voient dans votre article de la propoagande gouvernementale n'ont rien compris. C est tout le contraire que vous nous dites et ceci de maniere objective en prenant du recul.
je plains les francais. Je les savais veaux, les voila dindons.
Réponse de le 16/08/2013 à 9:13 :
Il faut dire que le titre est trompeur et surtout totalement faux... On sait que les journalistes doivent racolé pour être lus, mais il y a des limites tout de même !
a écrit le 15/08/2013 à 0:35 :
pour best?remise par ch. enderlin,qui la reçue du journaliste qui nous parlait du vent de paix....la longue chaine des camarades de l'info!
a écrit le 14/08/2013 à 21:08 :
de l enfumage socialohollandais et ayrault pour préparer la rentrée , mais qu'ils préparent leur valise car à la rentrée ca va leur chauffer le cu....
a écrit le 14/08/2013 à 21:05 :
le pib de la grece a son niveau de 2001! diantre, les pauvres!!!! le pib/capita entre 2000 et 2008 y avait pris 40% grace a 'l'argent delors' !!!! ca etonne vraiment? qui ca? des experts qui ont fait l'ena, tres certainement ! ils ont fait tourner leur economie avec du flan, comme d'autres voudraient le faire avec la planche a billet, sans se preoccuper des vrais pbs.... plus on va haut plus la chute est lourde
a écrit le 14/08/2013 à 21:02 :
Toujours défaitiste la Tribune..."ça va jamais", quelle triste vie !
a écrit le 14/08/2013 à 20:02 :
Merci Mr Best d'avoir cité le PIB / Habitant qui est la seule vraie mesure de l'évolution de notre richesse ...
a écrit le 14/08/2013 à 19:56 :
6 ans d'appauvrissement Sarkorzyste avant que Hollande et les socialistes ne viennent réparer les choses et trouver des solutions concrètes aux problèmes de la France ... Si seulement on avait pu éviter le nabot ! Mais non, il n'y avait en face que la Ségolène (ce qui vaut aussi peu qu'un Sarko).
Réponse de le 14/08/2013 à 21:07 :
on ne voit pas bien en quoi le nabot de gauche, qui est plus petit que sarkozy, trouve des solutions a quoi que ce soit; et on en reparlera en fin de mandat
Réponse de le 14/08/2013 à 21:16 :
@mecatroid, oui ils ont trouver la solutions magique , pomper les Français jusqu'à la moelle.
Réponse de le 15/08/2013 à 21:30 :
Vous avez raison. Hollande et le socialisme vont nous sauver et vont même sauver notre terre entière. On se demande pourquoi ne sont-ils pas venu au pouvoir avant, plébiscités par l'ensemble des décideurs mondiaux. Eux qui n'ont jamais travaillé en entreprises de leur vie ont bien évidemment les solutions toutes faites ! Franchement si vous croyez ce que vous dites il serait alors temps d'aller vous faire soigner.
Réponse de le 16/08/2013 à 9:16 :
@Mercatroid. Pourtant le graphique 2 révèle que l'on était plus riche par tête d'habitant en 2011 qu'en 2013... Nous sommes même presque aussi bas qu'au plus fort de la crise alors qu'elle est terminée... rappelons que pour certains au pouvoir actuellement, elle n'a même jamais existé !
Réponse de le 17/08/2013 à 22:23 :
@halley La crise est loin d'être terminée; le graphique que vous évoquez le prouve justement. Une pareille crise, cela ne disparaît pas par magie, mais grâce à des actions concrètes du type de celles que prennent le gouvernement, en réduisant intelligemment les dépenses (et malheureusement, c'est vrai, en augmentant les impôts pour payer les largesses du gouvernement précédent). Le problème, c'est l'inertie du système qui faite qu'il faut entre 18 et 36 mois pour que les mesures donnent un retour sur investissement. La crise n'est pas terminée, mais nous avons le bon gouvernement pour en venir à bout.
a écrit le 14/08/2013 à 19:33 :
Monsieur Best, le propagandiste officiel de Bercy ! :)
Réponse de le 15/08/2013 à 8:45 :
et même probable tant la censure est de mise sur ce média depuis l'arrivée de la gauche au pouvoir !
a écrit le 14/08/2013 à 19:09 :
Merde, vous voulez dire que Sarkosy nous a appauvris......et donc menti quand il disait « pouvoir d'achat » et « aller chercher la croissance avec les dents », son dentier a du rester dans le verre de son incompétence remuante......à bon entendeur....
Réponse de le 14/08/2013 à 20:00 :
encore quelqu'un qui croit que les politiciens alternatifs peuvent faire quelque chose avec le machin europe.
Réponse de le 14/08/2013 à 20:32 :
Excellent :)
Réponse de le 15/08/2013 à 13:04 :
@haha
excellent, votez UPR pour sortir du machin alternatif... !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :