La zone euro sort de la récession avec un PIB trimestriel en hausse de 0,3%

 |   |  243  mots
La zone euro sort de la récession au deuxième trimestre avec un PIB de 0,3%
La zone euro sort de la récession au deuxième trimestre avec un PIB de 0,3% (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le Produit intérieur brut de la zone euro a progressé de 0,3% au deuxième trimestre indique Eurostat, mettant fin à six trimestres consécutifs de contraction de l'activité.

 Le produit intérieur brut (PIB) de la zone euro a augmenté de 0,3% au deuxième trimestre selon l'institut de statistique européen Eurostat. Pour l'ensemble des vingt-huit pays de l'Union européenne, le chiffre est le même pour cette période. Les analystes attendaient une hausse de 0,2% entre avril et juin. 

Evolution du PIB de la zone euro

(Source: Eurostat)

Surprise en France

Dans le détail, certains pays réalisent une performance plus forte qu'espérée. C'est le cas notamment de la France et de l'Allemagne. 

>> Lire aussi : Rebond inattendu du PIB français au deuxième trimestre (+0,5), Bercy jubile

>> Lire aussi : Le PIB grimpe aussi en Allemagne au deuxième trimestre

Fin de récession au Portugal

Autre bonne nouvelle: le Portugal sort également de la récession. La hausse de son PIB atteint 1,1% après dix trimestres de chute. Il s'agit de la plus forte croissance de la production au sein de l'Union européenne d'après les chiffres disponibles. 

Ailleurs dans et hors zone euro, les "bons élèves" européens en matière de croissance sont la Finlande (+0,7%) et le Royaume-Uni (+0,6%).

A l'opposé, le PIB chypriote recule de 1,4%. Les derniers chiffres disponibles pour la Grèce fournis par l'institut Elstat indiquaient un ralentissement de la récession, avec une baisse du PIB de 4,6% au deuxième trimestre. Enfin, les Pays-Bas restent dans le rouge avec un recul de 0,2% du PIB au cours de la même période. 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/09/2013 à 7:10 :
0,3% de hausse , et c'est l'euphorie ? les médias devraient retourner à l'école ..
a écrit le 19/08/2013 à 13:56 :
Selon "Challenges": "Espagne: 176 milliards d'euros de prêts risquent de ne pas être remboursés"..
a écrit le 19/08/2013 à 13:29 :
Il y a erreur sur le titre. "L'Europe au bord du gouffre" aurait été plus adapté à la situation réelle...! Arrêtez de mentir..!
a écrit le 16/08/2013 à 18:39 :
Bonjour. En premier lieu, je vous lis régulièrement mais de moins en moins car vos éditoriaux frisent l'absurdité surtout lorsque vous reprenez les déclarations mensongères des médias de l'état. Écoutez et reprenez plutôt les constats de Mr DELAMARCHE ou ceux d'Atlantico. Je vois- en outre- que les fautes de syntaxe et d'orthographe s'espacent et c'est un progrès !
Réponse de le 17/08/2013 à 15:55 :
bien d'accord, je suis abonné à courrier international et les articles de la presse étrangère sur la france sont autrement plus percutants et pertinents, ce n'est pas en lisant la presse française subventionnée et donc complaisante qu'on comprend les phénomène simples et majeurs qui plombent notre pays, mais il faut continuer à écrire pour mettre en évidence les vérités de base, sinon c'est la dictature politico-administrative qui saigne le pays et les entreprises qui se renforce !!!!!!
a écrit le 16/08/2013 à 11:23 :
vu la conjoncture de la france, le niveau de dette et surtout de dépense publique qui continue d'augmenter ainsi que l'armée des fonctionnaires passifs, aucunes conditions ne sont réunies pour avoir un développement et une croissance, les experts sont d?accord pour dire que la récession va continuer en france de façon durable, et pas besoin d'être expert, c'est une évidence de gestionnaire. ce chiffre instantané n'a rein de durable malheureusement
a écrit le 16/08/2013 à 9:57 :
Ce qui est notable, c est que les pays bas allie habituel de Merkel est en recul et que les mauvais élèves selon les agences de notations que sont la Grande Bretagne et la France sont en hausse sensible. Motus sur l Autriche et Allemagne ?
Réponse de le 16/08/2013 à 11:13 :
une entreprise qui assainit ses comptes ses dépenses et ratablit sa trésorerie va se redresser dans la durée, une autre qui continue dans les dépenses inefficaces, ne boucle plus le compte de résultat et continue à s'endetter va dans le mur, c'est tout aussi vrai pour les états. Les résultats vont être cohérents dans la durée, tout comme la suéde, le canada, la finlande sont sur ce premier cercle vertueux et la gréce, l'espagne, la france sont sur le second laxiste et suicidaire,les tendances sont en cohérence, les artefacts n'ont aucune signification ...
Réponse de le 16/08/2013 à 19:59 :
Vous prenez toujours vos infos chez les agences de notation, sur le plan de la durée les problèmes de démographes mettent DS le rouge les "vertueux" comme Allemagne le Luxembourg et les pays bas, merci de evoir vos note sur l économie avant de répondre n importe quoi artéfact !!!!
Réponse de le 17/08/2013 à 16:00 :
désolés que les vérités de base aient du mal à être entendus des idéologues, et je ne prend mes informations que du bon sens de gestionnaire et d'honneté intellectuelle face à la vérité. Il est trivial sauf pour les nantis au chaud qui désinforment pour éviter qu'on s'attaque à la dépense publique et à leur confort que la solution évidente de rétablissement consiste à baisser les mauvaises dépenses publiques qui nous caractérise avec un monde politique resté à l'age de glace de la gestion, et d'affecter les gains à l'aide aux pme ; penser que la croissance et l'emploi vont venir avec l'augmentation des impôts et de la dépense inefficace qui nous ruine en dit long soit sur l'incompétence en gestion soit sur l'idéologie qui bloque tout raisonnement logique !
a écrit le 15/08/2013 à 19:20 :
il y a ceux qui se remuent et prennent les décisions courageuses, et ceux qui ne font rien et attendent que ça s'arrange tout seul !! les résultats sont en conséquences, les prévisions pour la france sont la continuation dans la descente aux enfers. nos politiciens sont les plus mauvais gestionnaires de la planète
Réponse de le 16/08/2013 à 9:26 :
Et ils s en foutent !!!! Eux seront payés à vie grassement ... À quand un salaire de politique au résultat ??
Réponse de le 16/08/2013 à 9:51 :
Regardez les chiffres 0,3 pour la zone Euro et 0,5 pour la France, soyez pragmatique c est juste le fin des magouilles de Sarko qui ont permis de redresser un peu les chiffres, c est vrai que pour le gouvernement c est facile découdre comme Pénélope les ineptie de la bande de charlots de UMP qui est même pas capable de gérer son propre partie.
Réponse de le 16/08/2013 à 11:09 :
l'embellie minuscule de la france n'est qu'un épiphénomène dû à la consommation d'énergie au printemps, pas de quoi pavoiser. par ailleurs, il est impossible que la france se redresse étant donné que le gouvernement fait tout pour tuer l'emploi et la croissance : augmentation des impôts et taxes donc des charges et baisse du pouvoir d'achat, au lieu de s'attaquer aux grandes réformes pour dépenser beaucoup moins tout en ayant de bien meilleurs services, cf les innombrables rapports de la cour des comptes sur la gabegie ...dans la durée, ceux qui ont rationalisé le monde public et politique vont inverser la courbe, ceux qui augmentent les dépenses et plombent l'emploi ne peuvent que s'enfoncer !!! rien ne sert d'écouter les sirènes des nantis qui font de la diversion pour nepas s'attaquer à leus privilèges, fonctionnaires et politiques y compris !!!
Réponse de le 16/08/2013 à 16:25 :
@@les autres.. " c est juste le fin des magouilles de Sarko qui ont permis de redresser un peu les chiffres" Allez y , développez vos arguments, mais au regard de votre prose insipide, j'ai des doutes sur vos capacité à aligner des arguments qui tiennent la route sur le plan économiques, les seuls dont vous soyez capable sont issus d'un anti-sarkozisme primaire qui inhibe les fonctions cognitives comme la rélexion.
Réponse de le 17/08/2013 à 16:07 :
pas la peine de se battre sur les pro sarko 1 le flambeur ou pro françois 2 l'insignifiant, c'est 30 ans de vote de budget en déficit qui nous a légué une dette colossale qui étouffe es entreprises et les ménages via l'augmentation des impôts, faute de s'attaquer à la dépense publique, notre record en niveua européen en montants et effectifs, avec en plus des résultats de services publics à la dérive !!! il faut un gestionnaire, une tatcher qui pilote la chasse à la mauvaise dépense, à la réorganisation des services pléthoriques dans le public et dans la politique, pour rendre ces domaines efficaces et performants, ce qui nous coutera moins cher, d'où baisse des impôts et charges, et économie pour relancer les pme, évident et à faire d'urgence, car faute de toute action, c'est 12000 chômeurs de plus par mois et des intérêts de la dette qui enflent, premier poste budgétaire ... sinon, la descente aux enfers ne peut que continuer
Réponse de le 18/08/2013 à 16:54 :
à droite comme gauche, totalement d'accord, c'est le fruit d'une gestion politique et administrative calamiteuse qui nous a mis dans la situation actuelle, si on avait voté des budgets en équilibre depuis 30 ans quitte à réduire certaines prestations ("données" via la dette!); on aurait pas plus d'un million de chomeurs et des centaines de milliards d'excédents, ce qui veut dire aussi que la modernisation de la politique et du public aurait amaigri d'un tiers les effectifs et les dépenses,en nous apportant de meilleurs services, comme c'est le cas au canada, en suéde ...
a écrit le 15/08/2013 à 18:39 :
Quel grand visionnaire, ce Hollande, il avait encore vu juste !!!!
Réponse de le 15/08/2013 à 19:17 :
le faux rebond pour la france (du à la dépense de chauffage) va continuer à envoyer plus de 12 000 travailleurs à l'échafeau du chômage, résultat dû à l'absence de toute réforme structurante comme le ferait n'importe quel patron aux commandes d'une entreprise qui a 30% de mauvaise dépenses, des comptes dans le rouge et qui finance el social par l'emprunt !! merci qui ?
Réponse de le 15/08/2013 à 20:59 :
La croissance est une notion abstraite, cela n'indique pas une élévation du niveau de vie, en aucun cas le développement économique..C'est tout simplement un calcul d'apothicaire, difficile à comprendre pour un néophyte , donc facile à manipuler.
Réponse de le 16/08/2013 à 10:00 :
Les calculs n ont rien de difficile, c est juste de la mauvaise fois de ne pas comprendre que les bon chiffres sont le simple résultat du demantellement de la politique abjecte de Sarko rien de plus
Réponse de le 16/08/2013 à 11:17 :
ah bon, depuis quand la croissance qu itire la consommation et donc l'emploi est négative ? et depuis quand une politique qui tire à boulet rouge sur les entreprises, détruit l'emploi par la hausse des impôts et taxes en détruisant le pouvoir d'achat et en minant la compétitivité des entreprises est bonne pour le pays ??? je crois que vous faites partie de ces socialos nantis et au chaud de l'emploi garanti en se la coulant douce et qui passe son temps à faire de la désinformation pour attirer l'attetion sur des boucs émissaires et passer sous les radars de la chasse à la mauvaise dépense publique qui nous ruine !
a écrit le 15/08/2013 à 17:44 :
il se peut que d'autres décollent, la france n'a aucune chance : 30 ans de vote de budget en déficit ont créé une dette de 1800 milliards, une gestion calkamiteuse,inqualifiable. On se gausse du modèle social français, il n'existe pas, il est fondé sur du vide : l'endettement permanent... comme un ménage surendetté qui ne boucle plus les fins de mois et qui s'endette encore... la seule solution évident est de commencer à gérer, de moderniser l'administration et le système politique, des gains colossaux signalés par quantité de rapports, et ces économies nous permettent de financer l'aide aux pme, évident, yapluka ou crever !!! problème : les poltiques et administratifs sont ceux qui pilotent cette gabegie, qu iva décider de modifier les privilèges, de réorganiser ??? on est dans une dictature politico-administrative qui asservit le privé à son bénéfice, comment s'en sortir?
Réponse de le 15/08/2013 à 18:35 :
totalement d'accord avec votre analyse très pertinente, c'est toute l'hypocrisie de la démocratie à la française, mais on est revenu avant 1789, on a que des monarques dans l'esprit qui nous traitent comme la bas peuple ! il faut un modèle canadien ou suédois, mais c'est une révolution culturelle, nos politiques sont incapables de gérer d'être au service du peuple, ils ne savent que gérer leurs caisses noires et préparer les élections avec leurs discours de bonimenteurs, que des camelots de la foire mais qui gérent le pays... d'où nos rélsultats !!
Réponse de le 16/08/2013 à 10:02 :
Regardez les chiffres 0,5 en France c est honorable, mais il est certain que les UMPistes ne savent pas compter vu la situation de leurs partie
Réponse de le 16/08/2013 à 11:21 :
ces chiffres ponctuels n'ont aucune signification, d'autant plus évident que le politique actuelle fait tout pour détruire l'emploi, le pouvoir d'achat, les entreprises, via les taxes, les impôts, seule chose que sait faire un socialo !!! s'il y a un semblant de reprise, il sera beaucoup plus important dans le spays où la chasse à la mauvaise dépense publique a été faite, on est l'obése de la dépense publique qui va courir contre des athlètes, perdu d'avance, à moins de changer de cap !!
a écrit le 15/08/2013 à 17:41 :
Le pib hors inflation n augmente pas! C est du bon menteur! On nous sert la désintégration à la mode du sud!
a écrit le 15/08/2013 à 17:23 :
L humanisme français se meurt, on zigouille la société, c est l Etat d incurie et de privilège, ne parlons pas de l injustice ! Quand 84% de la population rejette la politique du gouvernement, selon un sondage d Août, quand 70% des français considèrent que la situation s agrave, c est qu on a versé dans l oppression politique et que l économie administrée n est pas un modèle de développement, mais de faillite ! Il n y a plus de progrès ni économique, ni social. On réduit les peines de prison contre l avis unanime alors qu on est choqués de voir ces français assassinés au couteau comme à Marseille récemment ou de voir des familles qui tournent le gaz ou se pendent. Le travail n est pas fait ! Renier le progrès technique, c est la condamnation de la France. On parle de croissance, mais la dette galope ! Il n y a pas de politique d emploi, mais de chômage, surtout d élimination des jeunes même diplômés. Aujourd?hui pire qu avant, c est un quart de nos ingénieurs qu on laisse sur le carreau quand l improductif a droit à l emploi à vie ! On fait des élus fonctionnaires, mais on ne tient pas compte des salariés précaires. Les chômeurs dans le système de dictature d Etat comptent pour du beurre. Et que dire de cette Europe dont des pays explosent les uns après les autres par des politiques de mauvaise gouvernance funeste : sous compétitivité, sous innovation, désindustrialisation, laxisme, chômage de masse et déficits ! Alors on décrète la fin de la société humaine ? Les bourreaux qui nous gouvernent qu on qualifie d incapables auraient le droit de faire n importe quoi en particulier de jouer à faire des millions de chômeurs et de pauvres ! On annonce +25% dela population entrain de devenir pauvre ! C est clairement un système défaillant ! On parle du Pib mais on y inclut les dépenses de redistribution? on parle du chômage, mais on a doublé l administration et la population active est plus réduite. On parle d une école des plus mal classée en sciences dans les pays de l OCDE. Ne parlons pas des 10 points de pib gaspillés, 200 milliards sans résultat sur les politiques sociales. On donne à nos diplômés des emplois sous qualifiés, de manutention, on donne des thèses à des gens qui ont eu 4/20 ou des emplois de prof pour faire des illettrés. C est un pouvoir oppressif qui renie le progrès, l humanisme, les vertus du travail et la société est clairement en révolte ! A-t-on perdu les pédales ? On fait de la roue libre vers l enfer ! L?Etat étouffe la société et empêche les gens de travailler, les anpe ne distribuent que des tonnes de papiers pour rien, c est le parasitisme du travail, parce qu on veut la fin de la France ! On fait disparaître les chômeurs, voila qui est commode pour éviter de faire des réformes de l administration que pourtant tous réclament. Ne coopérons pas avec l Etat totalitaire ! Les droits fondamentaux ne sont pas appliqués, comme celui au travail et au logement pour les jeunes. Doivent-ils payer les dettes, les retraites avec un niveau de vie en baisse ? On appelle cela régime social, voire ! Nous avons là d habiles menteurs dans la république des commémorations, on fait dans la prospérité du vice, qui parle de mieux vivre ? Des millions de jeunes sont livrés à eux-même après leurs études, on prétend faire du progrès, mais on n applique pas le traité de lisbonne sur les investissements de R&D qui pourtant sont cruciaux, on préfère les comités théodules. L Etat assure l injustice sociale c est certain, en matière de retraite c est flagrant ! Et pour quelles conditions de travail quand on se suicide sur lieu de travail et qu on a des centaines de milliers d emplois non pourvus ? Nous avons des ministres qui se permettent de virer des entrepreneurs, mais virent-ils les fonctionnaires qui ne font rien, comme les 60 000 faux profs ? On profite des bons sentiments du peuple français pour dévaster le pays, dilapider, paresser ! Qui parle d un régime moral alors qu on dit qu il na pas d avenir ? Doit-on dire père de l Europe ou bien bourreau ? En plus de la désindustrialisation, du problème de l innovation, il nous faut aussi parler faillite de l Etat ou encore cherté des logements. Ralliez le maquis !
Réponse de le 15/08/2013 à 19:26 :
100% d'accord avec votre liste de dysfonctionnements majeurs qui enverrai n'importe quel cadre ou patron d'entreprise à la porte en sans indemnités pour faute lourde, incompétence, absence de toute initiative ..le problème est que les évolutions à faire pour arréter cette hémorragie d'argent public qui nous affaiblit tous les jours concerne ceux qui en sont les responsables et repose sur leur prise de conscience !!!!! ils n'en n'ont aucune, ils ne gèrent que les avantages acquis, les pratiques en place, et leur électorat, ça boucle !!! le peuple est victime de cette dictature, aucun choix alternatif mais on n'a rien à dire puisqu'il y a des élections, pire qu'une dictature, car il y a beaucoup de dictatures qui avancent plus vite et le peuple en profite !!
a écrit le 15/08/2013 à 17:01 :
La vrai question n'est pas de savoir quand la croissance reviendra.... Mais plutôt de savoir comment nous allons vivre à l'avenir avec des taux de croissance faible... Nos politiques n'ont pas encore assez de courage pour admettre ce fait qui change beaucoup les choses
a écrit le 15/08/2013 à 13:59 :
Surtout, surtout, aucun triomphalisme, Messieurs !
Les chiffres étaient si bas qu'un minuscule rebond "technique" pouvait être attendu.
Wait and see... On peut engager des paris sur le fait que l'effet "plus" ne sera que très passager. Au mieux, il faut attendre une stagnation. En France, nous n'en sommes pas DU TOUT à l'heure de la reprise. Si l'industrie y re-prend des commandes, ce ne sont que les commandes qui avaient été repoussées sine die c'est 6 à 7 derniers mois, pas des commandes supplémentaires ! Céder aux dépenses d'extrême urgence est le seul mot d'ordre actuel, tout le reste étant considéré par les donneurs d'ordres comme encore en mesure d'être reporté.
a écrit le 15/08/2013 à 10:33 :
Le pire

Le pire
C est que les petites miettes de croissance font croire et dire au gouvernement qu'il va dans le bon sens et que sa politique est la bonne
Depuis 30 ans l'excès de dépense publique de dettes publique de déficits le surcoût de la sphère publiques la durée de travail insuffisante, l'excès de taxes, de charges sociales pour financer notre état providence, notre modèle ( qui n'a rien de modèle ou d'exemple a suivre) social ( qui n'a rien de social) toute cette accumulation est responsable de notre faible croissance ( moitié moindre que çelle des pays libres) et de notre chômage de masse
Nous ne sommes pas prêt pour la croissance car nous n'avons pas diminue nos dépenses publiques ni taille dans le social ni diminue nos fonctionnaires ni remis l'état à la place qu'il n'aurais pas du quitter, ni supprime les 2500 agences instituts commissions ou usines a gaz inutiles ni supprime les 1500 aidées à l'emploi toutes ruineuses et inefficaces, ni regroupe les 1500 mutuelle ou caisses complémentaires, ni simplifie les 175 caisses de retraite, ni réforme vraiment notre système de retraite ni fait la transition vers la capitalisation, ni mis l'assurance maladie en concurrence, ni supprime la CMU qui est un scandale puisque des millions de gens se font payer leur assurance maladie par d'autres, ni crée le terrain fertile pour nos entreprises en diminuant la montagne de règlements, en diminuant leurs taxes et charges pour leur donner des marges pour investir et préparer l'avenir
Au lieu de cela on crée les emplois d'avenir c.-à-d. des dépense publiques supplémentaires, et la banque publique d'investissement qui est du n'importe quoi

En clair nous devons nous sortir du collectivisme pour réussir et nous avons le potentiel pour réussir si nous n'avions pas le socialo communisme au pouvoir
Réponse de le 15/08/2013 à 13:54 :
+ 1000, sauf concernant la CMU, qui est un service public légitime.
Réponse de le 15/08/2013 à 15:13 :
+ 1000 aussi.
a écrit le 15/08/2013 à 10:27 :
Parlons du modèle Allemand (la chine de l'europe) et doit-on véritablement s'inspirer du modèle Allemand ? http://www.lacademie.info/videos/(video)/8334
a écrit le 15/08/2013 à 10:20 :
Comme disent les jeunes : " Hollande va se la pêter maintenant".
Ce ne sera rien . Sauf si en plus , grâce aux emplois aidés , le chômage baisse en décembre ...
Réponse de le 15/08/2013 à 14:33 :
Enfumage!! rien de bien concret, sérieux et définitif !!! et surtout DURABLE DANS LE TEMPS !!!!!!
a écrit le 15/08/2013 à 10:18 :
Sur la forme comme sur le fond, la France semble bien marquer quelques points à contrario de l'Allemagne qui, elle, a marqué des points sur la forme mais aucun sur le fond : '' L'Allemagne, un modèle rattrapé par ses faiblesses ? '' . http://www.lepoint.fr/economie/l-allemagne-un-modele-rattrape-par-ses-faiblesses-15-08-2013-1714268_28.php
a écrit le 15/08/2013 à 9:05 :
peut on appeler croissance une augmentation du pib par l'augmentation de l'énergie et des fruits et légumes ?????,,
Réponse de le 15/08/2013 à 10:18 :
L'augmentation est mesurée en volume ...
Réponse de le 15/08/2013 à 12:43 :
@Tousofns...
Certe,mais rien n'est gratuit en ce bas monde...donc @matheo n'a pas tord !!
(essayez d'augmenter le volume de votre panier,sans passer a la caisse.:-) )ou de ne pas payer EDF.
a écrit le 14/08/2013 à 21:35 :
Les uniques gagnants de la Mondialisation - qui n'est pas le fruit du hasard mais un choix délibéré de la part de nos "élites" - ne profite qu'aux banques et multinationales. Ce sont d'ailleurs ces mêmes banques et multinationales qui commandent ce genre de rapport bidon, et ce sont elles également qui possèdent les grands groupes de presse et de télévision qui répandent cette propagande.
Réponse de le 15/08/2013 à 8:38 :
ptitpère, auriez-vous oublié que la mondialisation a été acceptée par les politiques sous la pression des consommateurs ? La première étape a été la mise en place du Marché Commun (Traité de Rome en 1957). Souvenez-vous, avant, il n'y avait que des voitures françaises dans les rues, et c'était très monotone...
Réponse de le 15/08/2013 à 14:37 :
eh! oui ! c'est pour cette raison que nous recevons des pommes de Finlande, de Papouasie et d'ailleurs, alors que les nôtres de pommes ne sont pas consommées, c'est formidable et ce n'est qu'un minuscule exemple.... ou alors, on les fait voyager à leur tour....Seigneur! quelle c...erie que cette mondialisation !
a écrit le 14/08/2013 à 20:46 :
Dalida
Disait Parole Parole Parole... Hé les français vont continuer à y croire comme d'habitude...
a écrit le 14/08/2013 à 18:38 :
Et le nombre d or du zéro déficit ? On fait 60 milliards de dettes, pour combien de croissance ? Qui parle d un régime social quand les droits fondamentaux ne sont pas appliqués avant 25 ans, sauf le droit au chômage !
a écrit le 14/08/2013 à 18:31 :
Quel est le chiffre du chômage déjà ? On est doués pour la croissance : on applaudit bien fort ! Et l emplois c est pour quand ? Dans 10 ans la fin de la crise, peut-être qu on aura compris ce que signifie salaires découplés de la production : de 36 à 22 ! Alors combien de réduction de pouvoir d achat par la TVA, combien d emplois publics en moins, combien la baisse des retraites et combien de sites de production en moins ? vive le grand timonier de la faillite et l oppression politique !
a écrit le 14/08/2013 à 18:20 :
La croissance ? C est une vue de l esprit, pour ça il faut éviter les incitations à la paresse et les écoles de l ignorance. On parle évasion, les riches prennent le boat people et la population le radeau de la méduse !
a écrit le 14/08/2013 à 18:18 :
L improductif règne dans son bureau, l ingénieur est au chômage, où est la croissance, la justice, l emploi, la hausse des salaires et des retraites ? Pour promouvoir l économie de faillite, il faut être le roi des xons, vous avez raison ! Comme Louis 16 : guillotine !
a écrit le 14/08/2013 à 18:12 :
C est la fête, on achète la croissance ! La croissance potentielle est à zéro, on parle impôts pour l an prochain, vive Théodule ! On ne sent pas représentés par des élus fonctionnaires, aux dernières législatives, un votant sur deux, la révolte gronde alors que sont nombreux ceux qui demandent la démission des laxistes, sur la précarité des salariés, un comble ! L anti humanisme bureaucratique, le mensonge et l impéritie à l ?uvre !
a écrit le 14/08/2013 à 18:01 :
A mongolland, on ne sait pas comment on fait la croissance et l emploi ! Et les faux profs avec 4/20 et les thèses avec 2/20, c est normal le népotisme ? Et pour les mandats postaux et les régimes alimentaires ? Belles démocraties qui tournent le dos à la croissance?
Réponse de le 14/08/2013 à 22:55 :
"et les thèses avec 2/20"

Vous, les thèses, ça fait longtemps que vous n'en avez pas vu...

Depuis quand une thèse est-elle notée sur 20?

Quand à l'enseignement, à l'agrégation de physique option de physique par exemple, la barre d'admission est chaque année autour de 9.. (9,2/20 l'année dernière) et c'est monté jusqu'à 9,7/20 en 2011...

Au lieu de raconter n'importe quoi, et de préférence ce qui renforce vos pauvres petites lubies, vous ne pourriez pas faire l'effort de vous documentez un peu?

Mais peut être êtes vous trop feignant pour faire ce genre de recherche, ou peut être tout simplement incapable de faire preuve d'honneteté intellectuelle?
Allez, voilà un lien vers le rapport officiel:

http://agregation-physique.org/squelettes/rapports/2013/rapport_AEPC_2013.pdf

Et voilà les sujets écrits de 2013, histoire de voir si vous êtes capable de rivaliser avec les enseignants de physique de Mongolland:
http://agregation-physique.org/spip.php?article60
a écrit le 14/08/2013 à 17:52 :
La zone zéro sortirait de sa léthargie ? Ah bon, mais on ne sait pas ce que signifie développement économique ! Le sud qui veut en être le roi s illustre par son chômage, surtout chez les jeunes, sa dette et sa désindustrialisation ! Alors à quand la cessation de paiement et combien vont perdre les fonctionnaires ? Le royaume du déficit et du progrès à l envers, des évasions fiscales et du laxisme ! On fait dans l apparatchick d appareil d Etat à langue de bois qui s amuse à démolir la société ! On nous sort des emplois à 450 euros pour les jeunes, c est du servage ! On appelle régime social dans lequel les jeunes générations n ont pas droit à la retraite, sauf 70 ans et qui gaspille 200 milliards sans résultats sur la pauvreté pour un chômage double de nos voisins. Il faut expliquer à Sa Lenteur ce que signifie innovation technologique et productivité. Et la compétitivité ça signifie quoi ? Ah bon, c est à 2,5% de croissance qu on fait des emplois ? Combien déjà pour le déficit ? 60 milliards sur 6 mois? alors quel social va-t-on réduire, monsieur le bourreau fait son ?uvre ! Quid des nouvelles sources d énergie et du financement de l entreprise, 43% de pib pour 57 de dépenses? On fait la ola pour l Europe en boom ! Et si nous parlions des 146% de dette qu on nous annonce pour la France compte tenu des engagements européens, on paye indéfiniment ? alors qu on met les classes moyennes sur la paille et l Etat en faillite !
a écrit le 14/08/2013 à 17:03 :
Bon mis à part que le chiffre est complètement bidonné, il serait peut-être temps de nous donner le PIB/habitant. En France par exemple en 2000 nous étions 58 millions d'habitants, alors qu'aujourd'hui nous sommes près de 66 millions. Bref la populaton a augmenté de près de 15% depuis l'an 2000. il serait peut-être temps d'en tenir compte en parlant de PIB/HABITANT et non plus de PIB. Idem pour le chômage, moi ce qui m'intéresse n'est pas le nombre de chômeurs mais le TAUX D'EMPLOI de la population en âge de travailler.
Réponse de le 14/08/2013 à 17:28 :
le PIB/habitant n'est pas aussi interessant que le PIB tout court
Réponse de le 14/08/2013 à 17:45 :
Quel argumentaire wow!!! Vous m'avez mouché!!!
a écrit le 14/08/2013 à 16:40 :
Sachant que la France avez fait 0.0 en 2012,il faut savoir raison gardée.Quand au 0,3% de la zone euro alors là moi je me cacherais si j'étais Bruxelles.Mais c'est bon pour l'austérité.Bravo la Commission.Qu'en pense le gars du redressement improductif on l'entend plus délirait sur les ondes.
Réponse de le 14/08/2013 à 17:25 :
Et pendant ce temps-là l'Allemagne progresse sur un rythme de près de 3% par an... Pas mal !
Réponse de le 14/08/2013 à 17:54 :
Merci de ne pas écrire de bêtises. Croissance de l'Allemagne :
2009 : -5,1 2010 : 4,2 2011 : 3,0 2012 : 0,7

La croissance moyenne est plutôt loin des 3% par an...
Réponse de le 14/08/2013 à 18:25 :
Je n'invente rien ! En rythme annuel, l'Allemagne fait près de 3% (cf. Figaro de ce jour).
Réponse de le 14/08/2013 à 21:49 :
L'Allemagne exporte 60% de sa production en zone euro, et accumule des excédents commerciaux sur le dos de ses partenaires européens. D'ailleurs attendez que ses clients (France, Italie...) fassent faillite, et vous allez vite vous rendre compte de ce qu'est la prétendue "locomotive économique de l'Europe"... L'économie allemande ne vit que grâce aux déficits commerciaux et à l'endettement des autres pays de la zone, tout en refusant de redistribuer massivement la majeure partie de ses excedents aux pays les plus fragiles économiquement, hors ce serait l'unique manière que cela puisse continuer (comme le font les Etats riches aux Etats-Unis dès avis des Etats pauvres).
PS: vous pensez bien que si l'Allemagne n'y trouvait pas son compte jusqu'ici, ça ferait longtemps qu'elle aurait quitté l'euro.
a écrit le 14/08/2013 à 15:14 :
un léger mieux prévisible ne signifie pas la fin des problèmes économiques surtout que la France reste un des plus mauvais élèves de l'Europe (0.3 en France contre 0.9 en Allemagne)
a écrit le 14/08/2013 à 14:49 :
Quand j'ai vu au mois de juin les gens se ruer vers les soldes comme j'ai jamais vu, de nombreux contrats d'intérim avec supposition de CDi, la ruée actuelle chez decathlon, et les petits objets mis en vente sur Leboncoin partir alors que ça traîne depuis des mois c'est qu'il se passe quelquechose.
L'état n'y est pour rien, ça repart.
Ca n'empêchera pas la droite de tirer à boulets rouges sur la gauche comme d'hab traumatisée à l'dée qu'une certaine reprise se fait sous la gauche.
Réponse de le 14/08/2013 à 15:44 :
Heureusement que la gauche est là. La droite est inutile.
Réponse de le 14/08/2013 à 17:07 :
à Plouf, je suis désolé mais je ne suis pas d'accord bon il y à eu les soldes et les vacances, mais il y à aussi la rentrée scolaire et la fin des vacances qui entraînent des augmentations comme chaque rentrée, et ça c'est valable du temps de la droite et de la gauche qui est actuellement au pouvoir de toute les façons possible tout partie confondu sont inutile.
a écrit le 14/08/2013 à 14:25 :
Annoncer une sortie de récession avec les seules chiffres d'un trimestre de PIB , faut être fort ou voir ce que l'on veut croire.
a écrit le 14/08/2013 à 13:10 :
Chouette ! Plus d'impôts et annonce de l'inversion de la courbe du chômage par notre "vénéré" briziden, qu'allah le garde !
a écrit le 14/08/2013 à 12:57 :
Bravo pour l UE et pour le Portugal. Faut maintenant poursuivre et que la croissance soit plus robuste...
Réponse de le 14/08/2013 à 15:00 :
faudra encore plus de temps pour créer une reprise pour réparer les dégâts des gouvernement s successifs depuis 30 ans sous la pression des syndicats avec leurs pouvoirs de nuisances
a écrit le 14/08/2013 à 12:36 :
Excellent ! Bravo à l'action du gouvernement et de notre président. La France est sortie de la récession (lire http://www.boursorama.com/actualites/croissance-rebond-inattendu-du-pib-de-0-5-la-france-sort-de-la-recession-911b73b213850eebf40dfab7e65b898b). Mais ce n'est qu'un étape. L'activité va maintenant redémarrer sur des bonnes bases et la courbe du chômage va s'inverser avant la fin de l'année. J'aodre qu'un plan se déroule sans accrocs :)
Réponse de le 14/08/2013 à 13:08 :
Entierement d'accord, il faut du temps surtout après les dégâts occasionnes par le précédent gouvernement, mais le combat est difficile dans un contexte mondial de compétition mais heureusement beaucoup de français ont un esprit national et de combat sans se soucier des pisses vinaigre permanents qui n'ont jamais rien fait de leur vie sinon critiquer.
Réponse de le 14/08/2013 à 13:30 :
entièrement d'accord, surtout que moi j'importe de Chine et que je vois que la croissance repose sur la consommation. Mais je vous irrite peut-être?
Réponse de le 14/08/2013 à 13:43 :
Barney,

Vous êtes irresponsable !

C'est toujours la faute des autres ! Vous allez être taxé comme les autres ! N'oubliez pas que c'est Monsieur MITTERAND qui a ruiné la France ! Abaisser la retraite de 65 ans à 60 ans d'un coup : quels dégâts ! A cette époque il y avait beaucoup d'argent dans les caisses ! Tout a été dilapidé à cause de toutes ces lois de la gauche ! Et en plus les 35 heures : le bouquet ! Pourquoi la main d'oeuvre est si chère ! Les 35 heures !
Les emplois aidés ! Que du fictif ! Après, que de vont devenir ces personnes ? Chômage comme les C.E.S. J'en suis passé par là !
Réponse de le 14/08/2013 à 19:56 :
Regarde ta fiche de paye depuis la retraite à 60 ans il y a une ligne qui s'appelle AGFF, en fait il y eu une augmentation des cotisations non négligeables pour compenser l'abaissement de l'âge de la retraite. Cette ligne ne te donne pas de droit en plus !! Depuis que l'âge a été reculée à 62 ans, je n'ai pas vu cette ligne diminuer ?? (2% sur TA 2.2 % sur TB). C'est presque 33% des cotisations retraite.
Réponse de le 14/08/2013 à 20:29 :
Critiques, critiques, encore et toujours, rien de concret, ni de constructif. Heureusement que certains sont plus intéressés de savoir comment ils peuvent concrètement être utiles ...
Réponse de le 15/08/2013 à 10:01 :
@BARNEY : parce que vous croyez sérieusement que ces 0.5% sont dus aux mesures de ce gouvernement! 0.4% sont dus à la consommation énergétique qui est la conséquence d'un hiver interminable. Si l'on pousse le raisonnement 0.5%/trimestre, c'est 2%/an condition sine qua non pour créer de l'emploi. Hors alors que certains médias montaient en épingle ce chiffre de 0.5%, l'Insee sortait en autre indicateur , la perte de 28000 emplois dans le secteur marchand au 2eT après les 8300, les 3 mois précédent. Pour infos, l'Allemagne, c'est 0.7% mais avec à la clé des créations d'emplois.
Quand aux dégâts occasionnés par le gouvernement précédent, si on est pas animé d'anti-sarkozisme, maladie qui altère les fonctions cognitives, on s'aperçoit que 2007, 2010 et 2011 ont vu un croissance positive avec respectivement 2.3%, 1.4% et 1.7%!!!!
Réponse de le 15/08/2013 à 12:03 :
@jjmiller Fausse croissance obtenue en doublant la dette publique de la France. Entre 2002 et 2012, la dette publique de la France a doublé, passant de 912 à 1920 milliards d'euros. Merci Sarko :)
Réponse de le 15/08/2013 à 17:47 :
@Mecatroid: Si vous voulez jouer au jeu" qui a augmenté la dette depuis plus de 30 ans", allons y.
en 1980, la dette de l'État représente 12 % de la production nationale. En 1982, elle monte brutalement à 16 %. Trois ans plus tard, elle dépasse 20 %. Le déficit de l'État atteint alors 92 milliards de francs... quatre fois plus qu'en 1980. Prenons 1993 et 1994 (gouvernements Bérégovoy et Balladur), où la dette flambe de 800 milliards de francs. Bilan à gauche : + 350 milliards de francs. Bilan à droite : + 380 milliards. En fait, chacun y a mis du sien.
Mitterand, c'est aussi une dette de 89Mds en81 et 720Mds en 95.
Qualifier la croissance sous Sarkozy de fausse par le fait que dette a augmenté de 588Mds montre une méconnaissance des rouages de l'économie. Sarkozy n'a pas utilisé les deniers publics pour financer une fausse relance keynésienne comme l'avait fait Mitterand avec la réussite que l'on connait. 3 dévaluation et un plan de rigueur où l'état a repris 2 pts de PIB aux contribuables. Ce type de relance, c'est ce que voulait faire Hollande, heureuse ment qu'avec l'UE, il y a des gardes fous, ce n'était pas le cas en 81. Sarkozy a augmenté la dette pour faire du social,( beaucoup trop à mon gré), pour passer le cap de 2008, 2009.
Réponse de le 16/08/2013 à 1:09 :
La limite admise pour la dette publique, c'est 60% (le fameux critère de Maastricht). La question est de savoir qui a fait passer la dette publique de la France d'un niveau qualifié par tous comme acceptable (60%) au niveau actuel de plus de 90%, qui est proprement inacceptable ?
Réponse de le 16/08/2013 à 8:16 :
Pas besoin de me faire un dessin pour savoir qui vous visez à travers ce fameux critère de 60% qui serait acceptable, encore une grosse fumisterie, comme quoi on banaliserait une dette abyssale. Mais ne vous en faites pas, elle continue de grimper cette fameuse dette 36.5Mds au 1er trimestre soit 12 Mds/mois. Elle atteint le chiffre de 91.7% du PIB, malgré un taux de prélèvements obligatoire(moi je dirai racket fiscal) de 44.9% fin 2012, égalant le record de 1999, (tiens déjà un gouvernement socialiste, normal, c'est dans les gènes). Ce record va être explosé, car le taux atteindra 46.3% en 2014!!
a écrit le 14/08/2013 à 12:24 :
Ok. Donc, vu l'augmentation du chômage, j'en déduis donc que nous faisons de la "croissance" type US : avec le déversement de milliards pour acheter un peu de PIB. Manque de chance pour les truqueurs professionnels, l'activité des autres pays baisse montrant que ce déversement ne sert à rien.
a écrit le 14/08/2013 à 12:22 :
Parlez-nous plutôt de production industrielle, d''investissement et d'emploi qui sont de bien meilleurs indicateurs de l'état de santé économique d'un pays (ou d'une zone en l'occurrence) que le seul PIB.
Réponse de le 14/08/2013 à 15:20 :
Exact TC. En parler et on verrait vite que la santé économique française est toujours catastrophique...
a écrit le 14/08/2013 à 12:14 :
Malgré cela le chômage continue de progresser en France.......Hollande est en train de perdre son pari stupide sur la baisse du chômage dans le secteur marchand ; pour le reste vive les taxes version socialiste !!!!
a écrit le 14/08/2013 à 12:00 :
NE PAS CRIER VICTOIRE TROP VITE !
Réponse de le 14/08/2013 à 12:37 :
Oui, prudence et continuons l'action qui a permis ses premiers résultats concrets.
a écrit le 14/08/2013 à 11:42 :
Après 1929 il y eut aussi de fausses joies pendant 10 ans, ceci avant d'aboutir à la guerre finalement.
Réponse de le 14/08/2013 à 12:11 :
+1. Des fausses joies, on en a encore au moins pour 10 ans... Attention à la gueule de bois en 2014 !
Réponse de le 14/08/2013 à 13:06 :
pendant ce temps le nord des gens recuperent des tetes de cabillaud pour ce nourrir dans les poubelles des poissonniers

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :