L'affaire Cahuzac rebondit : son épouse Patricia mise en examen

 |   |  282  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Patricia Cahuzac a été mise en examen pour "fraude fiscale" et "blanchiment de fraude fiscale" selon le site d'informations Mediapart.

"L'affaire" Cahuzac semble loin d'être finie. Elle touche désormais Patricia Cahuzac, l'épouse de l'ancien ministre du Budget depuis 1980, actuellement en instance de divorce. Selon une information de Mediapart, confirmée à l'AFP, elle a été mise en examen jeudi pour "fraude fiscale" et "blanchiment de fraude fiscale". Début juillet, elle a été placée en garde à vue. Il s'agissait notamment de déterminer le degré de connaissance qu'elle avait des comptes que son époux a reconnu détenir en Suisse. 

Deux détectives privés

Patricia Cahuzac, née Ménard, dermatologue spécialiste de la greffe de cheveux, dirige la clinique d'implants fondée par son mari située dans le VIIe arrondissement de Paris. Son nom a notamment été cité lors des auditions parlementaires par un inspecteur des impôts Rémy Garnier.

Ce dernier a dit avoir été approché par deux détectives privés engagés par Patricia Cahuzac, et ce, deux mois avant la révélation de l'existence du fameux compte en Suisse par Mediapart fin 2012. Selon lui, ils avaient non seulement connaissance de son existence mais possédaient "une liste de laboratoires qui auraient alimenté le fameux compte". 

Une affaire conjugale?

En décembre, la dermatologue avait nié avoir embauché des détectives pour enquêter sur le patrimoine de son mari en prévision d'un divorce, comme l'avaient suggéré le JDD et Paris-Match. "Je m'insurge contre de telles assertions, la procédure par avocats interposés suit normalement son cours et il ne me viendrait pas à l'idée de recruter un détective. Je ne me mêle pas des histoires de mon mari", déclarait-elle en décembre 2012 à Sud-Ouest. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/09/2013 à 0:33 :
Patricia Cahuzac prend comme avocat une spécialiste des divorces, Me Isabelle Copé, la s?ur du président autoproclamé de l' U.M.P. Isabelle et Jean-François partagent le même bureau rue de l'Université à Paris
a écrit le 02/09/2013 à 13:38 :
Y a-t-il complicité au niveau du gouvernement? Nous avons une crise dont on nous dit qu elle durera 10 ans, mais en Allemagne, ça marche! Pour la Grèce, on nous parle d une erreur. Une paille, on envoie les gens à la misère et on s enrichit sur leur dos! On parle d une crise financière, mais quid des prix des logements chers en France? C est en 2000 que ça a explosé. Faut-il construire ou faire monter les prix?
a écrit le 02/09/2013 à 13:18 :
On nous dit que le président est au courant pour l affaire Cahuzac. La liste qui a été établie sera-t-elle publiée ? Pour la question des condamnés non incarcérés, quel citoyen sera tué sur ordre du gouvernement ?
a écrit le 02/09/2013 à 13:09 :
Arrêtez de brailler au sujet de Cahuzac, on a eu 50% d abstention aux dernières législatives. Si vous n êtes pas satisfaits de la représentation et des salaires des députés, rien ne vous oblige à voter pour cela. On nous publie que 60% de la population considère qu il existe trop de corruption, mais quel est le budget de la justice ?
a écrit le 02/09/2013 à 13:00 :
L affaire Cahuzac, c est étrange, il est sanctionné de démission, mais il parait que tout le monde savait et qu il existerait une quarantaine de députés en Suisse. Il existe aussi une administration incapable de lever l impôt sur les évadés et il existerait 100000 peines de prison non effectives. Ainsi le gouvernement autorise le crime à certains de nos concitoyens. Par ailleurs, on fait dans l épidémie de suicide sur lieu de travail. Un dirigeant a démissionné, mais cela pose la question de la préservation de la vie. Le gouvernement a-t-il pour objectif de détruire la vie de nos concitoyens par le martyre ? Ainsi quel employé du public et quel salarié sera poussé au suicide, quel français sera assassiné par les condamnés non incarcérés ? Quelle entreprise peut avoir des subventions, quelle banque peut faire faillite, quel site doit fermer et quelle entreprise a le droit de faire des dettes à la société ? Qui peut bénéficier d un emploi par copinage et sans rapport avec les qualifications ?
a écrit le 01/09/2013 à 14:36 :
Tout se passe en famille...
a écrit le 01/09/2013 à 8:23 :
"rebondissement" ! N'exagérons pas : c'était évident que cet argent en Suisse provient de fraude fiscale réalisée au niveau de la clinique et des activités médicales qu'ils menaient en commun. Les deux étaient probablement complices : que le fisc ait besoin de preuves et attende de les avoir pour poursuivre, c'est normal ! Mais au delà de la présomption d'innocence, le déroulement n'est pas étonnant.
a écrit le 01/09/2013 à 1:51 :
Patricia Cahuzac prend comme avocat une spécialiste des divorces, Me Isabelle Copé, la s?ur du président autoproclamé de l?U.M.P. Isabelle et Jean-François partagent le même bureau rue de l?Université à Paris. Il est évident que Me Isabelle Copé n?a jamais parlé d?une affaire en cours avec son frère, adversaire politique du mari que sa cliente veut divorcer. D?autant plus qu?Isabelle Copé est elle-même soupçonnée d?avoir ouvert un compte en Suisse, justement pour le compte de son frère. Mais cela n?a jamais été prouvé. Jerôme Cahuzac ne sait évidemment pas si Isabelle Copé a un compte en Suisse. Comment pourrait-il le savoir ? Il est seulement Ministre du Budget, en charge notamment de la fraude fiscale. Et quand bien même l?aurait-il su, il s?interdirait d?utiliser cette information contre l?avocat de sa femme qui a droit à la moitié de ses avoirs, y compris de ses liquidités bancaires.
Son éthique lui interdit formellement.
a écrit le 31/08/2013 à 20:51 :
Peut on se baigner dans sa piscine avec un bracelet électronique à la cheville.
a écrit le 31/08/2013 à 19:34 :
Voilà une affaire privé qui n'est pas du ressort d'un site qui se veut économique, ne faites pas du Paris Match, laissez cela à la médiocrité politico/people du journalisme!!! et des politiciens à 2 balles pas très digne mais avec ce besoin de faire du buzz à contrario de la qualité..
merci.
a écrit le 31/08/2013 à 17:34 :
Et une petite loi pour ne pas aller en prison quand on prend mois de 5 ans, en prévision??
a écrit le 31/08/2013 à 15:31 :
C'était prévisible. Qui se ressemble s'assemble; les discussions pendant le divorce ont du être croquignolettes comme chez Gaubert ou Takeddine.
a écrit le 31/08/2013 à 13:07 :
TOUS DES VENDUS !!
a écrit le 31/08/2013 à 10:39 :
Le nomme Condamin-Gerbier à avoue qu'il ne possédait aucune liste, qu'il n'avait avancé cela que pour se rendre important et, au besoin, faire chanter contre espèces sonnantes et trébuchantes.... Ce qui n'a rien d'étonnant au vue de la moralité et de la malhonnêteté du personnage !!
a écrit le 30/08/2013 à 23:01 :
Faut croire
a écrit le 30/08/2013 à 17:37 :
cahuzac est un bouc émissaire. on amuse la galerie avec ça , ce qui évite de parler de ce qui est important.
Réponse de le 30/08/2013 à 18:05 :
Au fait, Mediapart ne devait- il pas faire une annonce sur la liste des comptes suisses dans laquelle figureraient des noms de politiques? Mediapart avait parlé d'un scandale d'Etat. Mediapart mis sous pression par le pouvoir en place?
Réponse de le 30/08/2013 à 18:37 :
@GM: mais non, mais non, c'est uniquement dans les pays non alignés que l'État fait pression :-) Dans les pays occidentaux, dont la France, on demande aux gens de se taire ou de publier ce qui va dans le sens du poil :-)
Réponse de le 30/08/2013 à 23:02 :
Faut croire
Réponse de le 31/08/2013 à 16:56 :
Ben, tiens !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :