L'excédent brut d'exploitation des entreprises devrait être taxé !

 |   |  480  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
A la recherche de nouvelles recettes pour boucler son budget, Bernard Cazeneuve, le ministre du Budget a peut être trouvé la martingale grâce aux entreprises : taxer l'EBE ! Les entreprises auront des contreparties, surtout les PME qui dégagent un chiffre d'affaires inférieur à 3 millions d'euros. Celles-ci ne paieraient pas cette nouvelle taxe et bénéficieraient de la suppression totale de la C3S.

Les discussions entre les organisations patronales et le ministère du Budet vont bon train actuellement. Alors que l'exécutif multiplie depuis le début de l'été les messages bienveillants en direction des entreprises et de leurs représentants, le plan de Bercy pour augmenter ses recettes fiscales serait le suivant : créer un nouvel impôt, en supprimer deux et en abaisser un ! Un vrai tour de passe-passe budgétaire qui, comme bien souvent lors de la présentation des projets de loi de finances, devrait une nouvelle fois troubler le paysage fiscal des entreprises françaises et étrangères prêtes à investir en France. La loi de finances rectificatives 2012, la loi de finances et la loi de financement de la Sécurité sociale 2013 ayant alourdi de plus de 13 milliards d'euros la charge fiscale des entreprises, on comprend la nervosité des entreprises sur le sujet...

 

 Un seul fixé à 3 millions d'euros pour le nouvel impôt

 

Selon nos informations, le ministère du Budget serait sur le point de créer une taxe sur l'excédent brut d'exploitation (EBE) dont le taux serait fixé à 3%. Toutes les entreprises ne seraient pas concernées : les entreprises dont le chiffre d'affaires est inférieur à 3 millions d'euros ne devraient pas l'acquitter.

 

Pour ne pas se mettre le patronat à dos, Bercy leur propose des contreparties : suppression de la contribution sociale de solidarité des sociétés (C3S) due par les entreprises réalisant un chiffre d'affaires d'au moins 760.000 euros. Ne seraient concernées que les entreprises qui dégagent un chiffre d'affaires supérieur à 3 millions d'euros. Le gouvernement met aussi dans la balance la suppression prévue de la dernière tranche de l'imposition forfaitaire annuelle (IFA) - celle-ci concerne les grands groupes - et une baisse d'un point de l'impôt sur les sociétés. Celui-ci passerait donc de 33,3% - 35% pour les grands groupes soumis à la surtaxe exceptionnelle de 5% - à 32,3%. Pour les TPE qui affichent des bénéfices inférieurs à 38.120 euros avant impôt, le taux de 15% resterait inchangé.

 

 Plus de gagnants que de perdants

 

Selon les simulations réalisées par les entreprises, 45.000 entreprises seraient perdantes, c'est-à-dire qu'elles verront leur charge fiscale relevée. Ce seraient notamment les entreprises les plus innovantes qui sont celles qui dégagent les plus fortes marges opérationnelles. En revanche, la mise en place de ce nouveau "pack" fiscal bénéficierait à 200.000 entreprises.

 

Pause fiscale ?

 

Le plan du gouvernement augmente-t-il la charge fiscale des entreprises ? ce serait effectivement le cas, à hauteur de 2,5 milliards d'euros selon les calculs d'un représentant patronal. La pause fiscale est encore à venir.

 

"Créer un impôt avec une assiette très large est tout à fait cohérent. Mais il regrettable de taxer davantage les entreprises qui obtiennent de bons résultats. En procédant ainsi, le gouvernement freine leur capacité à embaucher,à investir, à innover et à exporter", avance-t-il.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/09/2013 à 0:59 :
Moi aussi, tu me gonfles. Amen.
a écrit le 09/09/2013 à 19:47 :
Arrêtez un peu de truffer ce forum de vos commentaires pleins de suffisance, merci au nom de tous. La plupart de vos affirmations ne peuvent que participer du dogmatisme dont la France est en train de crever.
a écrit le 09/09/2013 à 18:38 :
Taxer l'EBE c'est revenir vers la Taxe professionnelle, qui était en pratique un pourcentage de la Valeur Ajoutée ... Les gnômes de Bercy n'apprennent rien, ne comprennent rien: il faut simplifier, pas "inventer" des impôts faussement nouveaux.
a écrit le 09/09/2013 à 18:01 :
Et après on s'étonne que les PME ne grandissent pas , mais il faut voir le parcours de saut de haies fiscales et sociales entre 0 euro de CA et un ETI, c est du délire total !
a écrit le 09/09/2013 à 15:24 :
Voilà t-une mesure qu'elle est mignonnement idiote ! Les entreprises qui investissent ont absolument d'un EBE significativement élevé pour "se permettre" d'amortir leurs investissements et payer leurs charges financières. Et éventuellement "éponger" des revers de fortune comme des créances devenues irrécouvrables. Ca arrive à tout le monde tous les jours. Donc, une telle mesure gèlerait les envies les plus enthousiastes de prendre des risques. Seules les entreprises en autofinancement (et encore, à condition d'avoir un cashflow largement positif) pourraient s'en tirer sans trop de bobos ! Décidément, on a les fonctionnaires les plus bêtes de la planète... ou de Sirius, comme l'écrit Kenneth Jonhson ci-dessous !
a écrit le 07/09/2013 à 16:12 :
Moi je dis qu'à ce stade on a cas rétablir une taxe sur le chiffre d'affaires, on s'évite le calcul de l'EBE et on réafecte toute la puissance de calcul de l'administration fiscal au décryptage des signaux provenant de l'espace. avec un peu de change on captera des communications intergalactiques et on sera en mesure de prouver que le ministre de l'économie vient de Sirius et que c'est en fait un lézard.
a écrit le 07/09/2013 à 13:37 :
Bernard Cazeneuve, le Ministre du Budget la peut être trouvé chez un vieux militant du PS du Tarn.

La nouvelle martingale pour taxer toutes les entreprises qui dégagent un chiffre d'affaires supérieur à 3 millions d'euros c'est de les taxer sur leurs EBE (excédent brut d'exploitation).

Celle solution avait été avancé pour financer toute notre protection sociale il y a déjà 10 ans !!!

L'erreur économique
a écrit le 07/09/2013 à 12:41 :
une solution plus cohérente:
- réduire la tendance au tout au black - hier encore, un restaurateur me refuse la carte bleu pour être payé en cash ... cela explique certainement les difficultés à collecter de la TVA, mais à qui la faute?
- s'assurer que toutes les entreprises et notamment les plus grandes payent effectivement leurs IS (lorsqu'on sait que les plus grands groupes ne payent que 8 à 10% d'IS depuis 20 ans, il doit y avoir quelques sous à gratter..
- s'assurer que les contribuables de tout niveau financier déclarent toutes leurs activités et payent leurs impots en ce sens (par exemple RMIstes et Retraités)
Le système fiscal est déjà effroyablement complexe, alors pourquoi rajouter des noeuds...
Réponse de le 07/09/2013 à 13:48 :
La fraude fiscale en France représente plus de 60 milliards d'euros chaque année. C'est plus que l'impôt sur le revenu, plus que les intérêts de la dette... Et la dedans il y a les arnaques à la sécu, le travail au noir, les comptes à l'étranger à la Cahuzac, etc...
Réponse de le 07/09/2013 à 17:50 :
Qui a calculé ce chiffre de "60 milliards"? Si c'est de la fraude, par définition son ampleur est inconnue!!! Encore une occasion de se taire qui est perdue
Réponse de le 08/09/2013 à 23:11 :
J'ai pris connaissance de votre formation et de vos fonctions actuelles. Votre analyse est complètement idiote et manque de la réflexion que la prétendue formation aurait dû vous faire acquérir. Savez vous au moins ce qu'est un EBE , je ne le pense pas. Dans un commentaire vous reprochez aux entrepreneurs français d'être des prudes, ne pas être innovant en résumé de ne pas consacrer de budget au poste R & D. Ponctionner un impôt supplémentaire aux entreprises réalisant un chiffre d'affaire important ne fera que réduire un peu plus ce poste et accélérer leur départ. Avec vos raisonnements vous NE POUVEZ PAS ETRE UN CONSEIL. C'EST UN MENSONGE. Vous avez des analyses d'un autre temps, complètement dépassées et qu se sont TOUJOURS soldées par des échecs cuisants. Si vous les avez lus... relisez les auteurs -de toute obédience- ayant écrit et commenté l'histoire économique.
a écrit le 07/09/2013 à 10:15 :
@ Mecatroid, le cinquantenaire, ingénieur, à la tête de son entreprise qui insulte et donne des lecons à tous le monde. La lecture de vos très nombreux commentaires sont très instructifs et démontrent que vous n'êtes pas ce que vous dites: 1/ Un vrai patron n'a pas le temps de commenter à longueur de journée 2/ Un patron de plus de 50 ans (minimum avec le cursus que vous donner) ne teste pas lui-même un smartphone avant de l'apporter à un client (comme vous le citer dans un commentaire) 3/ Le terme "troll" n'est pas un mot usité par un ingénieur de plus de 50 piges CQFD
Réponse de le 07/09/2013 à 11:32 :
@Julien : Vous êtes à court d'arguments, et vous tentez donc de décrédibiliser l'orateur. La preuve que vous avez tout faux de A à Z. Malheureusement, cela ne prend pas :) La vérité vous gène. C'est un peu humiliant pour vous. Mon préféré, c'est le 3ème, l'usage du mot troll. Un ingénieur qui a passé 25 ans à mettre en place des forum ne saurait pas ce qu'est le mot troll. MDREPT. Ah pardon, ayant plus de 50 ans, je ne devrais pas savoir ce que signifie MDREPT ...
Réponse de le 07/09/2013 à 11:34 :
@Julien : Ce que le point 2 de votre message nous apprends sur vous, c'est que vous n'avez jamais été patron d'une startup. Et oui, un patron de startup, ça fait tout, de A à Z. C'est le revers de la médaille. Demandez donc aux patrons de starups autour de vous. Ah, OK vous n'en connaissez aucun...
Réponse de le 07/09/2013 à 13:21 :
"Le patron de startup fait tout" y compris passer ses journées (matin, midi, soir y compris les week-end) à répondre à tous les commentaires édités sur le site de LA TRIBUNE. On se demande bien quand le "patron de startup" gagne sa vie... Ceci dit, si vous vous comportez avec vos clients de la même manière que les commentateurs de ce forum, vous ne devez pas avoir beaucoup de clients... Ce qui vous laisse du temps libre...
Réponse de le 07/09/2013 à 13:38 :
Tout patron d'entreprise doit lire la presse pour s'informer de l'actualité économique s'il veut trouver des clients et des opportunités. Cela fait partie de son travail. Tous les patrons font ça. Dans les transports, dès qu'on a à attendre quelques minutes (transfert de fichier en cours... Merci de patienter). Allez, continuez à vous enfoncer :) PS : un patron de startup, ça n'a pas d'horaire (matin, midi, soir, week end). C'est le problème avec vous autres les jeunes, vous ne savez pas gérer votre temps. Vous le gaspillez. C'est pourtant votre capital le plus important. Mais pour s'en rendre compte, malheureusement, il faut être vieux...
Réponse de le 07/09/2013 à 13:45 :
De plus, mes clients ne sont pas des abrutis. Je n'ai donc pas à leur parler comme à vous. Ils sont intelligents, puisqu'ils m'ont choisi...
Réponse de le 07/09/2013 à 17:58 :
Vous dites être "Un ingénieur qui a passé 25 ans à mettre en place des forum". Toujours plus fort. Vu que l'internet a commencé à être utilisé sérieusement par les entreprises entre 1995 et 2000 (soit au plus 18 ans), vous avez développé vos compétences dans la mise en place de forum depuis 25 ans???? Vous avez pas aussi marché sur la lune en 1969?
a écrit le 07/09/2013 à 10:11 :
POUR FINANCER TOUTE NOTRE PROTECTION SOCIALE
a écrit le 07/09/2013 à 10:10 :
Comme certain l ont dit la France n est pas exemplaire mais c est loin d etre aussi noir que certain veulent le faire croire: La France est un des pays au monde avec la dette prive la moins eleves (par contre du fait de la bulle immobiliere que l on nie c est en train de changer), elle est effectivement 3eme destination Europeenne des investissements etrangers car nous avons une main d oeuvre dans certains secteurs hautement qualifie et de tres bonnes formations scientfique et techniques, des entreprises prives plutot dynamiques, contrairment au idees recues la france est 7eme en Europe sur la pression fiscale (derniere etude ocde).... Apres il est vrai que certain problemes sont apparus: Nous souffrons d une apetances excessive a l immobilier qui nuit a la mobilité (le Nous designes les Francais en general), une frilosite excessive au risque, pour preuve combien d entreprise innovante sont obligee des s expatrier faute de financement??, un manque de prospective: On a de bonne formation initiales mais on ne continue pas a former les personnels en place>>> Exemple frappant, voulu par Airbus, former les ouvriers de l industrie siderurgique et automobile pour les transferer vers l aeronautique.... Ensuite bien sur qu il faut reformer tant l organisation de l Etat que la fonction publique et les entreprise parapublique, mais plutot que d opposer les gens ils faut expliquer, diffuser plus largement des resumers simplifiers des rapports FMI/OCDE/Cours de comptes..... Je ne pense pas que les salaries Francais soient stupide et feneant, mais on ne leur fait pas confiance et on ne leur explique pas, ils n ont que des informations tronquées tantot par les medias, tantot par les syndicats, tantot par les politiques, tantot par leur encadrement..... Vous croyez vraiment tous que si on explique calmement sans s emporter a des salaries de n importe quelle entreprise que pour sa perenite on doit mettre en place un plan de formation, une augmentations de l amplitude horaire.... Ils vont refuser???? Le seul moyen de reduire durablement toute la pression fiscale est de retrouver le chemin de la croissance, de l emploi, de l innovation....Et la tous nous sommes concerne du simple ouvrier au patron de PME.... Comme je l ai dit plutot que de s affronter ils doivent faire front commun pour negocier les reformes avec contreparties de la part des politiques... On a plus le luxe d avoir le temps de faire greve a tout va, de perdre encore du temps!
Réponse de le 07/09/2013 à 11:28 :
@Pragmatique : Amen !
Réponse de le 07/09/2013 à 15:41 :
Comme j en avais un peu marre d entendre les patrickB,momo et compagnie critiquer tanto le temps de travail en France j ai fait quelque petites recherches chiffrées. dont je vous mets les liens http://www.touteleurope.eu/fr/actions/social/emploi-protection-sociale/presentation/comparatif-le-temps-de-travail-dans-l-ue.html

Or ils ressort bande de menteurs que le temps de travail moyen en France selon cette étude récente et comparative est a 40,2 heures... on est loin de vos feignants qui travaille 35H...... Alors j attends votre mea culpa! Dans le meme ordre d'idée les Grecs sont a plus de 42H quand les Finlandais sont a un peu plus de 39H!!!! Alors quelque chose a ajouter??????

on continue étude OCDE de 2011, donc récente; http://www.anact.fr/web/dossiers/mutations-changements-organisationnels/temps-travail?p_thingIdToShow=18815569 Les Belges, Les Danois et les Allemands compose le podium des pays ou la journee est la moins longue à 7H45.... La France est 5eme!!!!!!! Toujours feignants les Francais??? le temps de travail toujours gage de "performance économique"????

On passe a la Fiscalite: http://www.touteleurope.eu/fr/actions/economie/fiscalite/presentation/comparatif-la-fiscalite-en-europe.html
Oh comme c est bizarre les modele Finlandais, Suedois souvent vantés ont le meme niveau de pression fiscale que la France quand a l Allemagne c est aussi tres proche...... Plus loin la pression sur les haut revenus est a 46% en France au max pour l IRPP quand il est plus de 47% en Allemagne......

Alors on continue???? la vous avez les preuves chiffres que dans 3/4 des commentaires ce sont des âneries et que les plus râleurs sont loin d être ceux qui ont raisons.... alors bien sur ils vont crier a la manipulation, au mensonge, au complot.... propre au menteur a court d argument quand on lui démontre par les chiffres qu il a tort....
a écrit le 07/09/2013 à 8:56 :
Sans rentrer dans le détail car cela veut dire faire le point de chaque entreprise. Par contre nous pouvons dire une nouvelle fois que le Medef,juste après l'université d'été où était défendu l'arrêt de la croissance irresponsable sur le plan sur les impotaxes des entreprises, qui a invité tous les grands!!!! de la politique M. Moscovici, la compétente!!!! Mme Pinel, l'aristocrate des affaires tunisiennes MAM, M. sourire forcé mais tout aussi incompétent Chatel, est aujourd'hui comme hier un COCU. J'espère que les entrepreneurs vont demander à M. Gattaz des explications pour soit, avoir eu connaissance de ce dispositif avant l'université et ne pas avoir informé l'Entreprise soit ne pas avoir été tenu au courant et dans ce cas cela signifie qu'il n'est pas pris au sérieux, comme les syndicats des salariés, pour la part du privé, qui eux sont contents d être invités pour un lunch de discussion sur de sujets déjà arrêtés, un petit four merci au revoir. Voilà la façon du politique, de droite comme de gauche, de traiter les partenaires sociaux, bien inutile mais directement ou indirectement les vassaux du pouvoir quel qu'il soit.
a écrit le 06/09/2013 à 22:45 :
ils ne savent que taxer imposer, dépenser... aucune piste pour traiter la grande gabegie de la dépense publique, ces 30% d'économies qui nous permettraient de repartir à fond, des archi nuls en gestion, dramatique, il faut fuir...
Réponse de le 07/09/2013 à 0:44 :
Et la dette publique continue d'augmenter à un rythme toujours aussi délirant depuis 2008. Hollande ancre solidement la France au milieu des pays du Sud. Le gouvernement plombe l'économie et Montebourg roule fièrement en Solex.
a écrit le 06/09/2013 à 21:06 :
l'article est confus.

l'EBE (ou l'EBITDA) est la base la plus juste pour fixer un IS.

Évidemment, les changements peuvent déranger mais organiser un basculement progressif vers l'EBE me semble une bonne idée.







Réponse de le 06/09/2013 à 23:13 :
Pas très bonne idée ... Cela veut dire que vous allez taxer aussi les dépréciations, les intérêts et les amortissements ... Tous ce qui fait qu'un investisseur s'y retrouve ... La seule base taxable (comme dans tous les pays EU) ce doit être le résultat avant impot. J'avais eu l'occasion d'expliquer à Cahuzac dans un dinner-débat qu'il fallait éviter de toucher à tout ce qui impacte l'investissement, et il avait compris très vite que ce qu'il proposait était une grosse boullette (avec un effet boeuf répulsif sur les investissements) ...
Réponse de le 07/09/2013 à 0:52 :


SI vous basez votre calcul sur le résultat avant impots cela signifie que vous exonérez de facto l'amortissement (seul point de débat à mon sens) et les intérêts d'emprunts.

Vous favorisez les entreprises qui ont de lourds investissements et recourent au crédit par rapport aux entreprises qui externalisent et se financent par capitaux propres.

C'est juste?

Mais c'est un jeu à somme nulle.

Sur les intérêts d'emprunts, le sens de l'histoire va clairement vers le désendettement et il est urgent que les pme françaises soient plus capitalisées pour être moins sensibles aux variations d'activité. Bien entendu il faut faciliter l'accès aux marchés et développer un vrai pea vers les pme (patience).

Sur l'amortissement je suis plus nuancé, mais je pense sincèrement que ce cadeau ne se justifie pas. Les structures ont changées, et je ne pense pas que nous devons pousser les entreprises à internaliser, s'intégrer et gonfler leur actif. Les entreprises qui ont le mieux passé la crise sont souvent celles qui ont le plus de souplesse!
Mais sur ce point je suis plus nuancé.


Réponse de le 07/09/2013 à 2:06 :
Vrai monsieur Paulo il faut taxer l'output final et non l'input. les résulats et non les moyens. Ca me rappel un homme politique qui a dis que la taxe professionnelle était un impôt imbécile. Les amortissement et les intérêts déductibles sont une économie d'impôt alors que la taxe sur l'EBE est, elle ,un décaissement en monnaie sonnante et trèbuchante. Avoir un point mot assez bas est avantageux en période de récession certe mais si vous voulez un maximum de souplesse vous passez alors par des alliances , des partenariats , de la sous traitance et surtout de la délocalisation. Vous variabiliser tellement vos charges que vous faites comme Apple ou Nike , uniquement de la conception et devenez un donneur d'ordre , ça fait plaisir aux actionnaires mais pour l'economie du pays c'est moins bon. D'autre part d'un point de vue stratégique il est recommandé de posseder en propre ses souces d'avantage concurentielles. mais là ou je vous rejoins Gringo c'est de dévelooper un vrai pea envers les PME , voila une véritable mesure utile à l'économie et aux entreprises mais bon je doute que les banques appréciront cette forme de concurrence et qu'elles feront tout pour faire avorter ou retarder cette mesure.
Réponse de le 07/09/2013 à 2:23 :
EBE est un solde economique qui se rapproche de l'EBITDA ( solde economique anglo saxon) mais ce n'est pas la même chose tout comme le NOPAT n'est pas la même chose que le résultats d'exploitation après impôt. Basculer vers l'EBE pour la taxation serait une mesure incohérente car ça reviendrait à taxer l'appareille productif étant donné que les amortissement sont là pour assurer le remplacement des actifs à la fin de leur durée de vie..
a écrit le 06/09/2013 à 20:59 :
On ne sait même plus qui se fait "baiser" ou pas dans ces vases communicants. Tout le monde au final à mon avis.
a écrit le 06/09/2013 à 20:38 :
J'ai informé le maire de ma commune que nous n'envisagions pas le renouvellement de son mandat. Non pas qu'il soit plus incompétent que la moyenne mais il a un défaut rédhibitoire, il est membre du parti socialiste et actuellement nous arrivons à saturation.
Réponse de le 07/09/2013 à 8:06 :
Nous aussi nous informons nos maires dépensiers ruineux socialos et ump nouveau centre UDI que nous ne renouvellerons pas leurs mandats. Ils sont de la même veine des égocentriques paniers percés et fêtards vivant sur le dos des citoyens pour satisfaire leur frénésies de dépenses somptuaires et luxueuses ... nous ne voulons plus payer leurs châteaux, leurs ronds points jardins du Luxembourg et leurs ruelles aménagées en avenues de Versailles... nous ne voulons plus payer non plus leurs trains de vie de Sénateurs ...
Réponse de le 07/09/2013 à 9:07 :
@toto ne faites pas de l'idéologie à 2 balles la classe politique est du même moule, juste pour mémoire le précédent gouvernement a chargé la mule Entreprise de plus de 17 milliards, la fin de l'impôt imbécile TP tant décrié par M. Sarkozy la suppression ou un tour de pass pass!!!!! @ comme mimi soyez réaliste et prenez vos responsabilités de citoyen demandez à votre élu d'imposer à son parti la prise en compte réelle des votes blancs et dans ce cas l'obligation du vote et le refus de valider un "élu" qui aurait moins de 50 pour cent et une voix des inscrits. En attendant n'allez pas voter, pour non respect de votre vote blanc, ou le faire pour les extrêmes, même si cela n'est pas votre tasse de thé et je le comprends, peut-être la seule façon, dans ce pays des nantis incompétents de la politique, de faire sa révolution des partis et des têtes qui font le déclin de ce pays.
a écrit le 06/09/2013 à 19:33 :
Mariiine au secours !!! les énarques de l'umps nous rackettent !!! appelez la police ou les pompiers mais appelez quelqu'un !!!
a écrit le 06/09/2013 à 19:31 :
C'est pour quand la debacle
a écrit le 06/09/2013 à 18:46 :
Vous - votre gouvernement - croit-il vraiment que ses mesures vont attirer de nouvelles entreprises en France ? C'est, bien sûr, exactement le contraire: les entrepreneurs vont bien sûr fuir votre pays - surtout les étrangers: ils n'ont pas la moindre envie de financer l'exercice du droit à la paresse reconnu par la France à ses habitants!
Réponse de le 06/09/2013 à 19:16 :
@Marcel : Personne n'oblige personne à venir en France. Il n'y a pas assez de travail pour tout le monde. Alors restez donc chez vous. La France, on l'aime ou à la quitte. Si vous venez en France en acceptant ses règles et en les respectant sans les dénigrer, vous serez bien accueillis. Si vous venez critiquer et créer des problèmes, ne venez pas !
Réponse de le 06/09/2013 à 19:28 :
Certains de ses habitants seulement, les autres ont le droit (obligation) de payer pour les faineants (de + en+ nombreux)
Réponse de le 06/09/2013 à 20:31 :
@mecatroid..je vous recommande d'aller faire un séjour en Corée du Nord. Kim Jong-un cherche une nouvelle fiancée, vous pourriez proposer vos services ?
Réponse de le 06/09/2013 à 21:27 :
On voudrait bien rester en France, mais les règles changent tous les jours et c'est bizarre les nouvelles règles pénalisent toujours les mêmes au profit des glandeurs et vampires qui en demandent toujours plus ! La connerie n'a plus de bornes dans ce pays.
Réponse de le 07/09/2013 à 9:17 :
oh la la , dire que les entreprises étrangères ne viennent plus en france ? , vous rêvez un peu , nous sommes le 3eme pays européen le plus attractif , derrière l'UK et les allemands , notre économie n'est pas dans une sinistrose a ce point , nous avons aussi le monopole des Millionnaires d'Europe , si la fiscalité était a ce point un soucis , nous serions depuis longtemps au niveau du mali pendant qu'on y est .. Nous avons des lacunes certes mais il faut quand meme cesser de penser que tout est noir , les grandes surfaces meme si elles souffrent depuis la crise , il y'a toujours des consommateurs mais qui achètent moins en volume , enfin en corée du nord là je doute que beaucoup d'entreprises étrangères veulent s'y installer a part un géant électronique qui est son voisin et qui y trouve une main d'oeuvre bien docile .
Réponse de le 09/09/2013 à 14:00 :
Ceux qui payaient beaucoup d?impôt dans notre cher pays ont déjà eu leur overdose ,sont déjà expatriés et ne viennent que pour visiter la capitale de temps en temps entre 2 avions....et il n'y a pas que les acteurs et les sportifs de haut niveau..
a écrit le 06/09/2013 à 18:08 :
Alors la bravo ! L investissement est en berne mais nos top gun de Bercy ont pensés faire une taxe avant amortissement !
A quand une reforme du cours d?économie de l'ENA ?
Réponse de le 06/09/2013 à 21:25 :
Les entreprises n'investissent pas pour passer des charges calculées!

Les entreprises investissent parce qu'elles ont des projets dans la valeur des flux actualisés est supérieure au cout du capital. C'est la règle de base de la gestion et de la fameuse "création de valeur"!
Alors évidemment l'amortissement ou des taux bas peuvent jouer positivement dans le calcul, mais ne suffisent pas à justifier des investissements!
Il ne faut pas perdre de vue les bases et notamment la rentabilité économique.

Réponse de le 07/09/2013 à 9:35 :
@gringo : Ah, ça fait plaisir de voir qu'il y a des gens qui savent comment marche une entreprise. Ça me rassure un peu...
Réponse de le 07/09/2013 à 17:45 :
@ gringo

J ai fait court, c est une évidence que l amortissement n est pas le critère N 1 de l investissement d une entreprise.

"peuvent jouer positivement dans le calcul" non il joue :) La nous voyons la différence entre les Sles nababes et ceux qui mettent leur propre argent en jeux.
a écrit le 06/09/2013 à 17:59 :
La France essaie de démonter qu'un pays socialiste peut réussir alors que l'histoire qu'une économie sous une forte contrainte collectiviste finit toujours par échouer. Mais comme les l'UMPS est au pouvoir depuis des décennies tout le monde s'imaginent que c'est possible et la déception sera à la hauteur de l'amplitude du déclin, sans parler du fait que la bulle financière mondiale est sur le point d'éclater. Achetez de l'or physique si je peux vous donner un conseil et enlever un maximum vos économies des comptes en banque car bientot le papier ne vaudra plus rien. Les banque centrales le savent et elles continuent d'acheter de l'or en masse et ce dans le monde entier.
Réponse de le 06/09/2013 à 18:19 :
Je voulais dire que l'histoire a toujours prouvé qu'un pays socialiste a toujours échoué, il est impossible d'en citer un ayant réussi, ce n'est évidement pas un hasard. De plus les privilèges insupportables et sur le sur nombre de fonctionnaires sèment un climat délétère car le privé lui il doit tout payer et se saigner pour ces castes souvent mafieuses. Bon courage les français et rendez vous à la fin de l'histoire lorsqu'il faudra rebâtir le pays avec du bon sens, une fois celui-ci débarrassé de ces parasites.
Réponse de le 06/09/2013 à 19:09 :
Il a aussi été démontré que les Etats libéraux en temps de crise était des états communistes et socialistes, toujours près à venir à l'aide des banques, financiers véreux, industries en mal d'inventivités, et on a un exemple parfait : les USA ! Débarrons-nous des libéraux qui ont la fixette sur leur compte en banque et non le compte en banque de la nation.
Réponse de le 06/09/2013 à 21:28 :
Prenez le taux de prélèvements obligatoires pays par pays, vous risquez de vous rendre compte que (globalement) ceux ayant les plus fort taux sont aussi les plus démocratiques et les plus libres.
a écrit le 06/09/2013 à 17:56 :
Les shadoks sont toujours au pouvoir
a écrit le 06/09/2013 à 17:30 :
Hollande comme Sarkozy au lieu de faire les réformes structurelles dans la fonction publique, territoriales, chu... y compris fonctionnaires et parlementaires avec leurs privilèges et avantages... pour réduire sa dépense publique préfèrent appauvrir notre richesse que sont nos entreprises et salariés du privé... Ainsi vogue la France vers son déclin...
a écrit le 06/09/2013 à 17:26 :
On voit encore que les enarques ne connaissent pas le fonctionnement reel de la societe.
Le principe fiscal est de faire payer les entreprises ceux qui en ont les moyens car toutes les entreprises ne roulent pas sur l or ( faut avoir cree une enterprise pour le comprendre vraiment ).
L EBE est un simple calcul comptable ne refletant pas la capacite contributive d une societe, sinon y a plus simple, il suffirait de taxer le chiffre d affaire , ceux qui ne peuvent pas payer n ont qu a fermer et passer un concours de fonctionnaire !
Réponse de le 06/09/2013 à 21:37 :
Vous savez il existe déjà une taxe sur les entreprises que tout le monde oubli cela s'appelle la TVA. Jusqu'à nouvel ordre elle taxe la valeur ajoutée produite par l'entreprise, je vous rassure, elle ne taxe pas les faignasses étatiques, même si c'est le client final qui paye, j'ai une entreprise qui ne travaille qu'avec les entreprises et pourtant je peux vous dire que impots.gouv.fr c'est la fête au slip tous les mois, et tant mieux pour mon entreprise, mais bon même si mes clients la récupère, je fais une belle avance tous les mois à ces moins que rien, et si nous faisions la grève de la TVA pendant deux mois, je suis sur qu'ils seraient obligé de travailler pour manger, plutôt de vivre sur le travail des autres.
a écrit le 06/09/2013 à 17:11 :
Savent plus quoi inventer ces amateurs. On se demande même, s'ils n'ont pas été chargé par une puissance étrangère, de démolir l'appareil productif français. Ça mériterait la cour de justice de la république pour haute trahison....
Réponse de le 06/09/2013 à 19:21 :
@Tarkan : Quand Sarkozy, Woerth et Gueant pillent les poches des français pour payer le bouclier fiscal et verser l'argent dans les poches des plus riches, en creusant la dette de la France, pas de cour de justice ni de haute trahison ?
Réponse de le 06/09/2013 à 19:48 :
et pour le bilan de l'ump de 2002 à 2012, on retablit la peine de mort ?
Réponse de le 06/09/2013 à 20:03 :
Vous avez raison, et c'est rien de le dire, ils n'ont pas été bons. Mais ils ont eu la bonne idée de ne pas matraquer les seuls qui produisent le peu de richesses de ce pays. Laquelle, accessoirement, est plus que sur-utilisée. Juste lamentable.
a écrit le 06/09/2013 à 17:07 :
Et voila encore une belle ânerie. Donc, pour maintenir un semblant de résultat, plus de prise de risque (comme cela moins de provisions) et plus d'investissements (plus d'amortissement). N'importe quoi!
Réponse de le 06/09/2013 à 19:27 :
Si les patrons ne veulent pas investir et veulent gagner des clopinettes, c'est comme ils veulent. Il seront vite bouffé par des vrais patrons, des patrons qui veulent investir et gagner de l'argent, seuil ou pas seuil, impôts ou pas. Imaginez le patron de Samsung en train de dire : "Ah, 3 MEUR, je m'arrête car j'ai peu des taxes" MDREPT !
Réponse de le 06/09/2013 à 21:57 :
Vivement que vous soyez patron, je pense que le pays va être sauvé, pour investir il faut faire de la dette et la rembourser, mais vous êtes contre la dette, mais le risque vous ne connaissez pas, ainsi que sa minimisation mais vu les décisions en cours vous le maximalisez !!!!
Réponse de le 06/09/2013 à 22:46 :
Je suis patron depuis bientôt 10 ans, et ça n'a pas sauvé le pays, parce j'ai pour client des patrons qui ne veulent pas innover. Voilà le mal français, des patrons incompetents et sans imagination qui refusent de faire appel aux conseils de ceux qui savent, parce qu'il faut alors passer contrat et les payer. Ils préfèrent ne rien faire. Leurs caisses sont pleines, la trésorerie accumulée il y a 20 ans n'a servi à rien. Ils n'ont pas besoin de s'endetter, mais ils préfèrent ne rien faire pour ne pas prendre de risque.
Réponse de le 06/09/2013 à 23:57 :
@mecatroid si tu es si fort, cree ton entreprise industriel et exporte ! la France a besoin de patriote comme toi !
arrete de donner des lecons aux vrasi patrons.
a écrit le 06/09/2013 à 16:32 :
En taxant l'EBE c'est aussi l'ETE ( exedent de tresorerie d'exploitation) qui va en prendre un coup ce qui va conduire à des concours bancaires plus fréquents et plus important pour couvrir le BFR. (ce qui coute assez chère.) Ce sont les entreprises en forte croissance qui vont se trouver un peu plus dans l'embarras , les entrepises innovantes, sont justement concernées comme le souligne l'article. Même si elles dégagent de forte marge opérationnels , elles ont besoin de beaucoup de cash pour financer leur croissance. Avec ce projet de loie, Elles risquent de mourir avant d'avoir amorti leur investissement C'est pas grave on reviendra à une économie de subsistance et on laissera les secteures technologiques à d'autres. C'est l'innovation dans la bêtise économique pour ce gouvernement.
Réponse de le 06/09/2013 à 17:30 :
Vous avz tout a fait raison. Cette nouvelle taxe n´existe nulle part, parce qu´elle conttre productive et immorale (EBE sert avant tout aux amortissements, c.a.d. a reconstituer le capital pour en acquerir des nouveaux equipements, quand les investissements anciens seront devenus obsoletes). Les bras m´en tombent.
Réponse de le 06/09/2013 à 21:48 :
Mais non!
Primo vous oubliez que cette mesure va aussi favoriser les capitaux propres au dépend de l'endettement.

Or les entreprises française sont sous capitalisées et sont à le menace du moindre retournement de conjoncture.

Pour preuve vous évoquez les difficultés de financement du BFR. Ce n'est pas l'Etat qui est responsable des choix de structure de financement des entreprises?

En ce qui concerne votre passage sur les entreprises en croissance il est difficile à comprendre. Vous pensez vraiment que ce changement de base cela va modifier significativement les capacités d'autofinancement des entreprises innovantes? SI on va sur ce terrain on peut aussi dire que ces entreprises sont aussi souvent faiblement endettées, et qu'elle ne pouvaient pas déduire leurs intérêts d'emprunts ce qui entrainait une prime à l'endettement au dépend des fonds propres, qui leur était défavorable.

Réponse de le 07/09/2013 à 1:13 :
Favoriser les capitaux propres? Dois je vous rappler que le cout des capitaux propres est bien plus élevé que celui de l'endettement. A part le secteur de la distribution vous savez bien que toutes entreprises doivent financer leur BFR que ce soit avec des fonds propres ou de l'endettement moyen et long terme. Le pire étant d'avoir recours de façon chronique aux concours bancaires.l'ETE est là pour faire face aux variations saisonnières du BFR et normalement il devrait être alternativement positife et négatife. Avec cette nouvelle taxe il risque de devenir négatife bien plus souvent. Il est vrai qu'une entreprise majoritairement financé par fond propres , donc avec levier financier inférieur à 1 se voit plus à l'abri en cas de retournement de conjoncture et ne se prend pas un coup de massue. Cependant les créteurs d'entreprise ne peuvent pas financer la croissance uniquement avec des fonds propres car ils n'en n'ont tout simplement pas les moyens.On en revient au même point. ou les créateurs d'entreprises apportent en permanence suffisement de capitaux propres et dans ce cas ils peuvent patienter pour leur dividendes ou alors ce sont des apporteurs extérieures qui se chargeront de sanctionner l'entreprise si la rentablité financière n'est pas sufisante pour rémunérer les capitaux propres. Et un accroissement des capitaux propres augmentent d'autent le Cout des fonds propres .Pour les entreprises en croissance c'est pourtant simple à comprendre , si vous êtes dans un secteur en croissance le Chiffre d'affaire et le BFR augmentent du même taux si la croissance est maitrisée. Mais si vous comptez sur vôtre seul capacité d'autofinancement pour supporter cette croissance, une ponction sur l' EBE ne vas pas arranger les choses puisque le BFR va augmenter mais il est vrai qu'il faut relativiser étant donné que l'IS serait abaissé d'un point. D'ou les calcules auxquelles se sont livrés les entreprises pour juger de l'effet de cette mesure.
a écrit le 06/09/2013 à 15:35 :
A ce stade, je me pose de plus en plus de questions. Ce gouvernement est-il stupide, incompétent, destructeur ?
Cette proposition confirme le double langage du gouvernement. Veut-on vraiment voir les entreprises ne plus investir, embaucher et se développer ?
J'espère que le patronat réagir violemment à cette absurdité qui ne porte qu'un nom : la connerie
Réponse de le 06/09/2013 à 15:48 :
En parfait accord. Ne vous en posez plus. Les trois à la fois. Et vous avez parfaitement résumé avec le mot de la fin de votre commentaire. C'est une remorque de connerie .... dont la longueur est telle qu'elle ne passerait pas la place de l'étoile...!
Réponse de le 06/09/2013 à 19:29 :
Ça, il fallait le dire aux deux présidents précédents, qui ont doublé la dette publique de la France qu'il faut maintenant rembourser. Nous devons rembourser la dette pour retrouver des marges de man?uvre pour combattre le chômage ! Il faut payer ses dettes maintenant ...
a écrit le 06/09/2013 à 15:04 :
encore des taxes et impôts sur les entreprises, ce qui tue mécaniquement l'emploi ! la destruction de la france se poursuit avec ces antigestionnaires. et aà coté, les solutions d'économies colossales sont laissées en jachère : régimes spéciaux : 20 milliards, le mille feuille : 30 milliards, les caissses noires des députés sénateurs :2 milliards, le coûts des syndicats : 4,4 milliards....etc etc, au moins 30% d'économies de dépenses publiques faciles pour relancer la croissance et passer aisément à 3%, mais non, on dépense et on taxe, comme quand il était président du CG de corrèze : les département le plus endetté de france par habitant...attavisme ... si les médias vaient salué "ses exploits" peut être queles français auraient fait un autre choix !
Réponse de le 06/09/2013 à 16:13 :
à tuer l'emploi : si vous attendez des analyses claires et qui plantent le décors des données essentielles, des interpellations pertinentes des politiques sur les vraies questions et enjeux majeurs.. vous pouvez toujours attendre, on n'est pas en angleterre ou aux US ! cf les "débats" politiques de poujacasse sur la 2. en effet les journalistes ont voté à 72% hollande et 90% à l'école de journalisme (source C dans l'R), le reste suit.. je suis abonné à courrier international et effaré des articles de la presse étrangère qui contraste avec notre anesthésie quotidienne !! le herald tribune parle de hollande l'insignifiant avec explications claires.....
Réponse de le 06/09/2013 à 19:32 :
Vous n'avez vraiment pas lu l'article ? Ils veulent supprimer 2 impôts. Non seulement vous ne savez pas lire, mais en plus vous ne comprenez rien.
Réponse de le 06/09/2013 à 22:44 :
merci mecatorid pour votre esprit humble et si pertinent ! hélas embrumé par l'idéologie aveugle. les propos de tuer l'emploi sont trés factuels.quand aux impôts supprimés par un socialo, vous êtes un peu naif : c'est comme préter à l'écurueil : il vous prend les noisettes et rend les coquilles !! les socialos font une annonce et plombent sur un autre proste, impossible autrement : ils ne touchent pas aux dépense publique inutiles, et donc plombent d'impots qui tuent l'emploi, donc encore plus de chomeurs et besoin d'argent, d'où toujoursplus d'impots, évident à moins de s'appeler mercatoid le flamboyant rose
Réponse de le 07/09/2013 à 0:58 :
Moi Président je propose de simplifier la fiscalité des entreprises : une seule taxe : 100 % du CA comme ça la simplification est faite je viens de supprimer au moins 47 taxes d'un coup. Vive Zappata
a écrit le 06/09/2013 à 14:27 :
jeunes et moins jeunes : venez ici a Londres tout est simple et leger pour monter votre business et le faire prosperer !
La France, ses enarques, ponctionnaires et assistés c est bien pour se reposer ou pour les vieux !
Réponse de le 06/09/2013 à 15:56 :
A Londres, il y aura bientôt plus de français que d'anglais. la mode en a projeté un nombre important dont la totalité rentre, piteuse, quelques années plus tard. L'équation économique et donc l'argument, n'est en effet pas pertinente : la simplicité anglaise qui se vérifie surtout lorsque l'on ne fait pas grand chose et qui perd de son élan dès que l'on réussit un peu, les anglais étant les plus grands protectionnistes du monde, s'annule lorsqu'elle est le lot commun. Se trouve donc à Londres une tripotée de bobos prétentieux qui tournent en rond avec les finances de leur papa. Un étonnant spectacle.
Réponse de le 06/09/2013 à 16:23 :
les vieux vous emmerdent! quand à l?Angleterre,ces brillants résultats économiques ,le bien -être de ces citoyens ...!!!
Réponse de le 06/09/2013 à 19:35 :
@locke : C'est ça, barrez vous les incapables. Comme ce patron qui est parti au Qatar, et qui maintenant est bloqué la bas. Et oui, il fallait réfléchir avant. Allez, profite bien de tes taxes à 0% :)
Réponse de le 06/09/2013 à 19:38 :
Poussez le principe jusqu'au bout, allez à Dubaï ou au Qatar, il n'y a pas de taxes du tout : http://www.boursorama.com/actualites/jean-pierre-francais-bloque-au-qatar-je-suis-parti-au-large-en-kayak-27-08-5ac32968aa4d0006608ee897f5387877
Réponse de le 06/09/2013 à 20:59 :
Je lis les différents commentaires. J'avoue être impressionné!
Est-il possible de connaitre la formation de celui se cachant derrière le pseudo : "Mecatroid"?
Sa formation mais aussi une rapide description de sa carrière professionnelle m'aiderait beaucoup à comprendre ses messages.
Merci de votre réponse.
Réponse de le 06/09/2013 à 23:07 :
C'est très simple. École publique, école d'ingénieur, 20 ans de carrières dans des grands groupes internationaux et dans des startups. Création de mon cabinet de conseil en NTIC il y a un peu moins de 10 ans. Je suis intervenu dans 6 secteurs d'activité différents. Je ne fais pas de politique, je ne suis affilié à aucun parti politique. Mon principal problème est la dette publique de la France, dont la charge et le remboursement empêche toute marge de man?uvre. C'est le principal poste de coût du budget. Je me sens proche du seul homme politique qui dénonce ce problème depuis 15 ans, à savoir Bayrou. Scientifique de formation, je ne juge que sur des faits chiffrés et sur des résultats concrets. Je suis intransigeant face à l'échec, et surtout face à ceux qui ne prennent pas leurs responsabilités. J'avais des doutes sur Jospin, mais c'est le seul à avoir fait reculer la dette et créé un million et demi d'emploi. alors maintenant, avant de critiquer les socialiste, j'attends de lire les propositions. L'UMP qui a pris la suite a promis monts et merveilles, surtout le nain. Ils ont doublé la dette publique... DOUBLE !!! Vous trouverez la la principale cause de ma virulence (avec la mauvaise fois de certains). je n'ai jamais trollé le premier. Je ne suis jamais le premier à poster sur un article de la tribune. Mais si on ecrit des betises, il fait s'attendre à etre repris. Je suis ouvert aux tentatives, et je laisse chacun proposer des solutions sans les rejeter du revers de la main, mais à condition de donner des arguments, et de chiffrer. Ce qui me plait dans cette proposition du gouvernement, c'est 2 suppressions d'impôts, une diminution et une création. Le solde me semble positif. Je ne comprend pas les réactions de ceux qui ne savent pas compter. Ça me dépasse cette incapacité dogmatique à calculer. Et on arrive à mon plus gros défaut. Je me sens alors obligé de réagir et de bouger tout le monde. C'est pure perte, je devrais le savoir, mais l'état de la France me préoccupe. Je vis bien, tout va bien pour moi, mais les gens autour de moi souffrent. La France m'a tout donné, l'école française est magnifique, juste et équitable et tout le monde la critique. Elle n'est pas parfaite, mais à l'étranger, dans certains pays, pas d'argent, pas d'école. L'hôpital français est perfectible mais fait son travail mieux que partout ailleurs. On vit bien en France si on a le minimum pour le faire.
Réponse de le 07/09/2013 à 1:47 :
Vous parliez de calculs et je vous rappel que l'article dis bien que la mesure sera favorable pour 200 000 entreprises mais aussi défavorables pour 45 000 autres qui sont des entreprises innovantes. Le solde vous semble postife? Parce que vous voyez en plus deux supressions , une diminution et une création mais en tant que chez d'entreprise vous devriez savoir que le poid des taxes et impôts n'est pas le même selon les cas. Le seul problème est que pour faire le tri il faut certaines données comptables et d'autres relatives au secteur d'activité, Alors certes au niveau globale c'est bien mais si vous deviez faire partie des 45 000 autres entrepreuneures vous trouveriez ça stupide .Je ne suis pas ingénieure comme vous mais j'ai une bonne formation en gestion comptabilité et finance. Quand à l'endettement de la France ,Hélas comme tous les pays occidentaux nous sommes prisonniers des marchés financiers étant donné que nous devons emprunter chaque semaine des sommes faramineuses pour financer nôtre cher services publics , nos retraites et tout un tas d'autres choses. (Bon la norvége a 780 milliards de trésore de guerre grace à son pétrole , c'est l'exeption qui confirme la régle.) Maintenant que la crise financière est passée par là espèrons que la discipline budgétaire en France et plus largement en Europe sera une leçon à garder en tête. Il faut rembourser certe et ça passe par la création de richesse , et oui que voulez vous à moins de vouloir se lancer dans la main d'oeuvre à bas coût pour être payé comme un polonais y a pas d'autre solutions. L'alternance politique veut que chaque partie politique vote des réformes conformes à son idéologie et sa conception de l'économie, c'est le prix à payer pour la démocratie, le revers de la médaille.Justement vous avez du mérite car l'innovation est un des premiers facteures de compétitivité d'une économie avancée d'ailleure vous avez un super crénaux avec exploiter avec la sécurité des réseaux informatiques suite aux révelations sur les failles des logiciels de cryptographie. Bonne chance!
Réponse de le 07/09/2013 à 10:39 :
@jamy1 : Vous dites "La mesure sera favorable pour 200 000 entreprises mais aussi défavorables pour 45 000 autres qui sont des entreprises innovantes. Le solde vous semble positif ?". Cela me semble extrêmement positif à 2 titres : Premièrement, 200000-45000, cela fait 155000 entreprises pour qui cela sera très bénéfique immédiatement. Deuxièmement, on nous explique que ce sont les plus grosses entreprises qui innovent. Hors, du haut de mes 25 ans de carrière dans des grands groupes et des startup, je sais maintenant que les grandes entreprises du CAC40 n'innovent pas. Au mieux, elles rachète des startup bien établies. Regardez les innovations des 15 dernières années. Uniquement des startup !
Réponse de le 07/09/2013 à 10:42 :
@jamy1 : Vous dites "Parce que vous voyez en plus deux suppressions, une diminution et une création mais en tant que chez d'entreprise vous devriez savoir que le poids des taxes et impôts n'est pas le même selon les cas. Le seul problème est que pour faire le tri il faut certaines données comptables et d'autres relatives au secteur d'activité.". Je suis d'accord que le calcul est plus compliqué qu'il n'y parait. Mais je propose d'étudier ce dossier avant de le rejeter du revers de la main. Il va dans le sens de la simplification. Il reste à juger de son efficacité. Mais prenons quelques instant pour vérifier s'il est valide ou pas.
Réponse de le 07/09/2013 à 10:48 :
@jamy1 : Vous dites "Alors certes au niveau globale c'est bien mais si vous deviez faire partie des 45 000 autres entrepreneurs vous trouveriez ça stupide.".
Oui, effectivement, les sociétés les plus grosses, les plus solides et les moins créatrices d'emploi seront pénalisées. Je préfère cela que pénaliser toutes les petites entreprises innovantes, fragiles et fortement créatrices d'emploi. Que les 45000 sociétés touchées fasse un lever de bouclier, c'est normal, cela s'appelle du corporatisme et c'est un mal français. Ils vont réagir comme les syndicats, les fonctionnaires, les taxis, les politiques, ou n'importe quel groupe qui se sent attaqué. Ce n'est pas une raison pour baisser les bras et ne rien faire. Il faut rembourser la dette.
Réponse de le 07/09/2013 à 10:55 :
@jamy1 : Vous dites "Quand à l'endettement de la France, hélas comme tous les pays occidentaux nous sommes prisonniers des marchés financiers étant donné que nous devons emprunter chaque semaine des sommes faramineuses pour financer nôtre cher services publics, nos retraites et tout un tas d'autres choses.". La dette est nécessaire, mais pas à un tel niveau. Il faut revenir à un niveau raisonnable. Les pays d'Europe se sont accordé pour dire que 60% du PIB, c'est raisonnable. C'est dans cet état que l'UMP a trouvé la France en 2002, avec une dette raisonnable à 60% du PIB. C'est cela que je veux retrouver. Il ne s'agit pas de supprimer totalement la dette. En 2012, les intérêts de la dette se sont élevés à 48, 8 milliards d'euros (plus que ce que rapporte l?impôt sur le revenu). C'est trop. C'est le premier poste de dépense de la France.
Réponse de le 07/09/2013 à 10:59 :
@jamy1 : Vous dites "La Norvège a 780 milliards de trésorerie de guerre grâce à son pétrole, c'est l?exception qui confirme la règle.". C'est vrai, mais ils ont du pétrole. D'ailleurs, comment avons nous pu devenir aussi dépendants de ces pays pétroliers. En 20 ans, quel a été le plan pour réduire notre dépendance au pétrole ? Quel est le plan pour les 20 prochaines années ? Autre remarque, l'Allemagne a un excédent commercial de 200 milliards par an qui lui permet de réduire sa dette. Ils le doivent à des patrons aventureux qui partent à l'export. Pourquoi nos patrons de grands groupes ne partent pas à l'export ?
Réponse de le 07/09/2013 à 11:06 :
@jamy1 : Vous dites "Maintenant que la crise financière est passée par là espérons que la discipline budgétaire en France et plus largement en Europe sera une leçon à garder en tête.". Nous devons ramener la dette à 60%, en dessous de 1000 milliards. Nous payerons cette années 50 milliards d'intérêts avant même d'avoir commencé à travailler. C'est trop. Pour réduire la dette, il faut CONJOINTEMENT augmenter nos rentrées d'argent et diminuer nos dépenses. Il faut faire les 2, ce n'est pas l'un ou l'autre, c'est l'un et l'autre. Ça veut dire augmenter les impôts pendant un temps limité et réduire les dépenses (coupes franche dans les ministère) sur le long terme. Par chance, nous avons un gouvernement qui depuis un an fait EXACTEMENT cela. Augmentation des prélèvement et diminution des coûts dans la fonction publique territoriale. Le remède est dur, mais nécessaire.
Réponse de le 07/09/2013 à 11:09 :
@jamy1 : Vous dites "Il faut rembourser certes et ça passe par la création de richesse, et oui que voulez vous à moins de vouloir se lancer dans la main d??uvre à bas coût pour être payé comme un polonais y a pas d'autre solutions.".
On ne peut pas dire "Que voulez vous, c'est comme ça" face au problème de la dette. C'est comme un ménage dont le compte bancaire est de plus en plus dans le rouge. Il ne peut pas simplement dire "Je vais gagner plus pour compenser". Il doit aussi réduire ses dépenses. Il faut faire les 2. La création de valeur est nécessaire, mais pas suffisante. Il faut aussi augmenter temporairement les prélèvements.
Réponse de le 07/09/2013 à 11:13 :
@jamy1 : Vous dites "L'alternance politique veut que chaque partie politique vote des réformes conformes à son idéologie et sa conception de l'économie, c'est le prix à payer pour la démocratie, le revers de la médaille.". Et bien justement, pour une fois c'est différent. Le gouvernement actuel s'attaque à son propre électorat en supprimant discrètement des fonctionnaires dans la fonction publique territoriale. Cela diminue les dépenses. Parallèlement, il augmente les prélèvements, en essayant de ne pas toucher les plus petits et les plus faibles (entreprises de moins de 3MEUR de CA), mais en se concentrant sur les grands groupes qui pratiquent l'évasion fiscale. C'est le programme de Bayrou ! Et pour moi, c'est parfait (même si cela fait râler les corporatismes dogmatiques).
Réponse de le 07/09/2013 à 17:49 :
Heureux de constater également que la gauche actuelle se comporte à la mannière d'une gauche démocrate , type Allemagne ou Angletterre. A propos de vôtre remarque sur les économies et l'augmentation des prélèvements , je serai plus nuancé, Les économistes du FMI ont enfini reconnu que les politiques d'austérité ont un effet inverse à celui escompté.Ils ont remi en question leur analyse fondé sur le seul raisonnement macro économique insuffisant selon eux pour trouver une solution efficace à la crise et qu'l fallait faire d'avantage appel à la micro économie.. Faire des économie est indispensable mais les économies ne remboursent pas les dettes. L'important est de s'assurer que les dépenses publics n'augmentent pas, en ce qui conçerne la fonction territoriale ,effectivement de nombreux doublons sont à supprimer ( dommage que le Haut rhin et le Bas rhin aient refusé leur fusion administrative par réferundum ) L'effort de création de richesse doit être plus importante que celui d'économie. Vous suggérer de tailler à la hache dans les ministères, logiquement c'est ce qu'il faudrait faire mais le pragmatisme montre bien que ce n'est pas politiquement faisable , la société française ne pourrait pas faire l'effort que font les espagnoles ou les portugais. La suppréssion discrète de poste dans la fonction publique ou plutôt leur non remplacement va dans ce sens. Mais je vous rappel aussi que ce gouvernement dont vous apréciez certaines bonnes mesures a reconnu il ya peu de temps qu'une haustérité à forte dose est nuisible et que le rétablissement de l'économie passse par d'avantage de croissance, tout le contraire des politiques ruineuse recommandées par le FMI. Autre remarque si le tissu des PME en France n'est pas aussi développé c'est à dire d'un côté des petites entreprises et de l'autre des mastodondes, ce n'est pas du fondamentalement ou uniquement à un problème de financement, il faut tenir compte d'un effet de mur administratif qui fait que lorsque vous atteignez un certain seuill en terme de personnel ou de CA , une pluie de taxe et de réglementation en tout genre vous tombe dessus. la compléxité de la fiscalité dénoncé par le MEDEF est un mal bien français. Si ce gouvernement rendait ce mur moins infranchissable de nombreuse petites entreprises pourrait se développer et devenir des PME plus solides comme en Allemagne.
Réponse de le 09/09/2013 à 16:03 :
La dette publique est évidemment insupportable. Toutefois rappelez-vous qu'elle est due au phénomène du "toujours plus" que les français adorent pratiquer en consommant ce qu'ils n'ont pas et en réclamant d'en avoir autant ou plus que les autres, y compris des services publics et des couvertures sociales confortables. Et si demain vous leur enlevez l'assiette avec le gâteau, ils se précipitent dans la rue. Il aura fallu la déroute de la Grèce et de l'Espagne pour leur faire suffisamment peur pour qu'ils acceptent à peu près de souffrir sous Hollande. Deux ans plus tôt, ils auraient fait pareil sous Nicolas premier, mais en manifestant plus fort et en lui donnant encore moins de voix aux élections.
Réponse de le 09/09/2013 à 16:44 :
Vive la décroissance pronée par certains économistes altermondialistes! Nous vivons au dessus de nos moyens , ce n'est pas un scoop. Mais comparé aux anglais et surtout aux américains on fait figure d'économes.
a écrit le 06/09/2013 à 14:23 :
Premier constat : Il faudrait un beau jour s'entendre pour arrêter les virgules. Dans le cas présent selon la proposition, il s'agirait donc de 32%. Second constat : l'EBITDA s'entend avant amortissements. Or, les entreprises qui avancent fortement en terme de bénéfice font face le plus souvent à des engagements importants... et pourraient les moduler. La manoeuvre s'apparente alors à une large favorisation des grandes entreprises via une modération de leur taxation et une sorte de petit parachute que l'on aurait installé à l'autre bout pour gagner quelques mois sur la faillite de nombreuses petites sociétés. Là encore, ce ne sont pas les petits gains face à l''impôts, toujours bienvenus, qui stopperont la matrice française visant à une très forte concentration de l'activité. Les entreprises moyennes saines, elles, seraient une fois de plus fortement pénalisées. Il faut envisager une réforme d'ensemble que le gouvernement, comme ses prédécesseurs ne veut pas on le voit bien. Une entreprise employant un seul salarié (les plus nombreuses) devraient payer un impôt forfaitaire type patente et absorber ainsi les auto-entrepreneurs, celles de 2 à 6 employés (hors trading) ne payer qu'un tiers de l'imposition soit 10%, celles de 10 à 15 la moitié soit 15% et toutes les autres un impôt plein qui devrait dans une première étape baisser à 30% avec un seuil minima. Actuellement la fiscalité comme le formalisme pèse sur les entreprises pour permettre des recettes à l'état (idem pour la TVA) qui verse à son tour ces montants... pour payer les collectivités.... qui paient les entreprises. Un serpent qui se mord la queue en perdant une année au moins de liquidités disponibles. Absurde!
Réponse de le 06/09/2013 à 19:45 :
@Corso : Ah, voilà enfin une réflexion intéressante. Bonne réflexion, mais un petit bémol quand même. Votre raisonnement reste valable sauf qu'il n'y a pas de moyennes entreprises en France. C'est une particularité de notre beau pays. 90% des entreprises sont toutes petites, largement en dessous des 3 MEUR cité dans l'article, mais pour beaucoup proche des 760000 euros. Le reste sont des très gros groupe. En supprimant un impôts au dessus de 760000 euros, comme le propose le gouvernement, ce sera bénéfique.
a écrit le 06/09/2013 à 14:17 :
Tout le monde aura compris qu'ils s'agit de brider les entreprises susceptibles de se développer, grave péché !...
Réponse de le 06/09/2013 à 19:49 :
@Yves : Non, c'est simplement que vous n'avez pas compris l'article. Il s'agit de supprimer 2 impôts. Vous ne pouvez pas être contre ça ?!?
a écrit le 06/09/2013 à 14:02 :
Pourquoi tous nos politiques ne prennent pas une grosse année sabbatique?
Par contre comme pour les drogues il y a de forte possibilité d addiction....
a écrit le 06/09/2013 à 13:55 :
Article mis en ligne à 9h10. 4 heures plus tard pres de 120 commentaires. Il y a quand même une sacrée bande de grosse pince hypocrite sur ce site. Personne ne travaillait ce matin ? J'execre la pluspart d'entre vous qui ne réalisent même pas la chance qu'ils ont de vivre en France et qui se plaignent dès qu'on touche à leurs petites économies. Que des millions de gens meurent de froid, de faim, de soif un peu partout dans le monde pour que VOUS puissiez bien vivre ça ne vous traverse même pas l'esprit. Et je vois deja les commentaires me traitant d'angelisme ou de naiveté pour se dedouaner. Pire encore certains iront même à qualifier ces gens qui meurent de faim, d'assistés, de feignasses. Triste France.
Réponse de le 06/09/2013 à 14:14 :
Cher Chich, je ne crois pas que l'IS, la C3S et autres taxes sur les entreprises concernent "leurs petites économies". C'est la substance même de centaines d'entreprises qui font vivre des millions de gens qui est menacée. Quand à votre sortie sur les millions de gens etc. elle montre une méconnaissance du monde actuel (les émergents, vous connaissez ?). Par ailleurs là où règne encore la famine (Corée du Nord par exemple), je ne vois pas comment la dite pénurie nous aide à vivre... Votre logiciel intellectuel modèle 1960 est à mettre à jour.

Réponse de le 06/09/2013 à 14:15 :
Et un aigri moralisateur, un !...
Réponse de le 06/09/2013 à 14:25 :
@Chich,
Monsieur, j'ai l'honneur de vous savoir que j'ai quitté la France il y a maintenant 1 an.
Et que cette décision est sans doute la meilleur de toute ma vie.
Il faut de tout pour faire un monde, il en va de meme pour les gouts et les couleurs ! La France vous plait, j'en suis fort aise ! Hélas elle ne me plait plus.
Réponse de le 06/09/2013 à 14:27 :
Chich le grand humaniste responsable de toute la misère du monde...
Réponse de le 06/09/2013 à 14:51 :
Grand bien vous fasse. Maintenant ne venez plus parler aux français, on a pas besoin de gens qui ne connaissent pas les principes de la république française, comme la fraternité.

Allez tchao.

PS : Si j'étais le président, je ferrai comme le fisc US, impôts sur la nationalité ! ça rendrait quelques français patriote !
Réponse de le 06/09/2013 à 14:53 :
beaucoup d'angélisme et de naiveté dans vos propos!
Réponse de le 06/09/2013 à 15:08 :
Mon pauvre, ce n'est plus de la fraternité c'est de la connerie, eric a raison d'avoir mis les voiles.
Réponse de le 06/09/2013 à 16:20 :
A Eric.Impot sur la nationalite.C'etait egalement l'idee du stupide L'AGITE. car il serait normal de renoncer a sa nationalite Francaise et faire comme Obelisque,denevir russe.
a écrit le 06/09/2013 à 13:54 :
C'est une bonne nouvelle..pour les pays frontaliers qui récupèrent une grosse partie des nouvelles entreprises notamment innovantes...plus personne n'a envie de continuer dans un pays qui ne pense qu'à recouvrer au maximum les impôts sans faire lui-même un énorme travail de fond pour se restructurer...dans cette voie la France va clairement décrochée
a écrit le 06/09/2013 à 13:52 :
Toujours taxer on ne pense qu'a cela.Ceci explique les fuites de capitaux qui plongent la France dans la pauvrete.
Réponse de le 06/09/2013 à 19:56 :
@lemans : Heu non, les fuites de capitaux, c'est Woerth et Gueant qui partent avec les tableaux sous le bras :)
Réponse de le 06/09/2013 à 21:48 :
Commentaire super positif, vous savez comment ça marche dans ce pays, dépêchez vous de vous mettre au courant, car je pense que ça sent la poudre, l'Horloger de l'Elysée va en perdre sa tête.
a écrit le 06/09/2013 à 13:42 :
Et voici la nouvelle fiscale de la semaine
Bravo au gouvernement il tient le rythme d un nouveau prélèvement annonce par semaine !
a écrit le 06/09/2013 à 13:35 :
Se faire payer des dividendes fictifs, c'est à peu près l'approche de ce gouvernement. Après la non déduction d'une part des frais financiers (une monstruosité, compte tenu des dispositions anti sous capitalisation déjà existantes), voici la taxation de l'EBE (les amortissements, on n'en veut pas ! les charges fi non plus !); bien sûr avec exonération pour les petits, parce que les petits c'est gentil, sans doute. Sauf qu'une TPE qui réussit devient grande, alors là l'état se rattrape.. Google en 1998 ,c'est gentil, en 2013 c'est méchant. Plus débile, il n'y a pas. Un conseil de pro: Basculez vite vos sièges sociaux ailleurs en Europe, là où l' état vous respecte, en Hollande par exemple (attention ! pas en Hollandie).
Réponse de le 06/09/2013 à 15:44 :
Selon vous, la Hollande serait à conseiller. Pourriez-vous développer ? Merci.
a écrit le 06/09/2013 à 13:29 :
En France, toutes les études montrent qu'il manque 200 milliards euros d'investissement, utilisés pour spéculer plutot que d'être investi dans l'économie réel.
Il faut pas venir faire les pleureuses après.
Reste à voir maintenant si cette loi crée un flux d'argent vers l'Etat et si cette argent sera bien utilisé par l'Etat pour investir durablement dans l'économie réel. Mais ceci est une autre histoire.
Réponse de le 06/09/2013 à 19:59 :
Ah non, surtout ne pas investir dans l'économie. Ce serait bien, mais c'est un luxe que l'on ne peut pas se permettre. L'argent doit servir à rembourser la dette ! LA DETTE D'ABORD !!!
Réponse de le 06/09/2013 à 21:53 :
Ta dette on s'en fout as-tu déjà entendu parlé de l'inflation, une bonne politique inflationniste pendant 5 ans et le monde se portera mieux, mais bon saigner l'économie à cause de la dette c'est la plus connerie que j'ai entendu ces dernières années, et dire que vous êtes contre les rentiers ! Je pouffe de rire Economiste de salon !
Réponse de le 07/09/2013 à 0:06 :
@mecatroid +1
ceux qui veulent relancer l inflation sont des apprentis sorciers ( l inflation est terrible pour ceux qui n ont pas de salaire regulier )
a écrit le 06/09/2013 à 13:18 :
Oui mais, qui ne s'est pas fait avoir avec les intéressements aux bénéfices qui disparaissent subitement d'une année sur l'autre sans que rien n'ait changé.
Investissements farfelus ou autres, un moyen pour niquer les salariés et l'état a été utilisé.
Une taxe minime (3%) sur la marge me semble plus logique, et ça devrait être de même pour l'intéressement aux bénéfices.
Les entreprises?
Elles vont plus s'intéresser à la marge brute que nette.
Le même principe que j'avais en tant que commerçant :«Tout ce qui double ne perd pas.»
Et tant que j'ai doublé(voire triplé lol!) j'ai fait mon beurre, j'ai quitté pour d'autres raisons.
Mais pas repris car ça ne doublait plus.
Réponse de le 06/09/2013 à 17:37 :
Vous reconnaissez donc que pour travailler a son compte il faut que cela vaille la peine
et que vous avez arrete. C est ce qui va se generaliser si ces socialistes continuent a augmenter les prelevements.
a écrit le 06/09/2013 à 13:09 :
Sur toutes ces questions économiques fondamentales avez-vous entendu la position de l'UMP et du FN ?
Réponse de le 06/09/2013 à 13:21 :
Expliquez simplement aux Français comment en continuant dans cette voie la France est repassée..!
a écrit le 06/09/2013 à 12:32 :
On va finir par taxer directement à l'échelle du chiffre d'affaire avant déduction des charges...
Réponse de le 06/09/2013 à 12:45 :
Mais complètement, ce sera la prochaine mesure imbécile...! Ils sont tellement débiles qu'ils vont taxer les entreprises à 150 % du C.A.. Même la Corée du Nord doit rigoler. Les Français qui, comme d'habitude, ne comprennent rien vont être surpris lorsqu'ils n'auront plus de boulot..?????
Réponse de le 06/09/2013 à 13:21 :
Et bien, ça existe déjà! Notamment ladite taxe C3S sui serait supprimée...
Réponse de le 06/09/2013 à 13:40 :
Pourquoi ne pas taxer le BIC sur le chiffre d affaire ? Non je plaisante, mais faire des
économies ce gouvernement ne sait pas le faire (ni le précédent d'ailleurs) Je constate
que c'est encore les familles de deux enfants qui vont se faire racketter, mais si ma ^patrie
est en danger, j'ai conseillé mes petits fils d'aller voir ailleurs. Je tiens à préciser, que mon
Grand père mon beau pére et bien des autres (ce que la Télé n'a jamais dit) Si j'avais su
jamais je n'aurais risquer ma vie en résistant, voir aussi le livre de Georges Guingoin
lui aussi a compris ?
a écrit le 06/09/2013 à 12:27 :
on devrait taxer la bêtise de ce gouvernement, ça rapporterait gros
Réponse de le 06/09/2013 à 12:57 :
Alors là c'est le jackpot...!
Réponse de le 06/09/2013 à 14:54 :
ON devrait taxer votre c**nerie, je suis sur qu'il y a matière à l'exporter !
Réponse de le 06/09/2013 à 15:13 :
La seule matière à exporter d'urgence, ce sont les socialistes, au fin fond de l'Oural et vous avec.
Réponse de le 06/09/2013 à 19:06 :
Je serais fier de vous envoyer du gaz russe pour vous chauffer et de quoi me remplir les poches ;)
a écrit le 06/09/2013 à 12:26 :
Taxer l'EBE ???? donc avant charge d'exploitation, avant dotation aux amortissement, avant les charges financières, avant charge exceptionnelle ? Vous voulez que les entreprises n'investissent plus ? qu''elles ne déduisent plus toutes leurs charges ? C'est quoi le but ? Vous voulez qu'elles payent plus d?impôts ? vous voulez plus de chômage ? parce que 3% de l'EBE c'est plus qu'une baisse de 1 point de l'IS... On a besoin de TPE et de PME fortes, les multinationales ne représentent rien en terme d'emploi et elles payent déjà peu d'impôts et délocalisent si il faut pour baisser ses coûts
Réponse de le 06/09/2013 à 13:34 :
Mais vous croyez que les journalistes économiques, afin d'éclairer les Français incultes, expliqueraient les conséquences d'une telle mesure au nom de l'objectivité. Bien sûr que non. Ils préfèrent suivre aveuglément ceux qui les défiscalisent et les font bouffer..
a écrit le 06/09/2013 à 12:04 :
ils sont impayables ! ou alors c'est comme à la pèche , il faut appâter pour juger du potentiel de réactions .. et ensuite on décide de ce que l'ont va pêcher .
Réponse de le 06/09/2013 à 12:28 :
ils ne savent que dire on taxe on taxe et on taxe et on taxe encore ...............on taxe on retaxe on taxe ils ne savent rien faire d'autre ce sont des cretins incapables ...................................
Réponse de le 06/09/2013 à 12:31 :
Mon grand père avait formule plus imagée : " cela s appelle comptez les oeufs dans le trou du c.. des poules"
a écrit le 06/09/2013 à 12:02 :
je ne sais de quelle entreprise Megatroid est le patron mais apparemment, ça lui laisse pas mal de temps libre pour s'épancher....
Réponse de le 06/09/2013 à 12:22 :
C'est que je travaille là. Nous produisons des logiciels pour le Web, les tablettes et les smartphone. Je vous écrit depuis un smartphone que je teste actuellement. Il y a beaucoup de temps passé sur le web quand ont fait de l'informatique, et beaucoup de tant à attendre les transferts, les démarrage, les redémarrages et j'en passe. Il faut bien s'occuper. C'est ma modeste contribution à la France, mettre à profit mon temps d'attente au travail pour éduquer des ignares ...
Réponse de le 06/09/2013 à 12:29 :
Bon, fin de la séance de tests. Je pars en clientèle. A bientôt, et pas trop de bêtises sur les forums :) Sortons la France de la misère !
Réponse de le 06/09/2013 à 12:33 :
meCatroid avec un C, cher RB83! Vu la teneur de ses comentaires, je pense qu'il est employé par la cellule "communication internet" du gouvernement. Son job? Enfumer les commentaires des vrais citoyens payeurs d'impôts. Non seulement cela lui laisse du temps pour commenter, mais en plus il est bien payer pour le faire
Réponse de le 06/09/2013 à 20:04 :
Ça confirme ce que je pensais : Vous pensez mal :) Mais même les décérébrés dans votre genre ont le droit de poster sur La Tribune.
a écrit le 06/09/2013 à 12:01 :
Les entreprises françaises ont la plus faible marge nette d'Europe. Alors mieux vaut taxer leur marge brute aussi. Est-ce que le gouvernement connaît la signification économique de l'amortissement? Il est clair que les entreprises vont devoir louer leurs investissements et faire la fortune de la sphère financière mondialisée qui est vilipendée par ailleurs.
Réponse de le 06/09/2013 à 12:40 :
Mais non le gouvernement ne connaît RIEN. Il donne des instructions à Bercy pour tuer les entreprises qui les font bouffer....? Le Summum de l'intelligence. Les Français - dont l'écrasante majorité ne sait même pas ce qu'est un E.B.E. et l'I.S. - sont contents; ils pensent que c'est bien puisque nos génies sortent de l'ENA ou sont des profs ??? donc ils savent ce qui est bien pour la France...???????
Ils ne voient pas qu'ils vont tous se retrouver au chômage ??? Continuons.
a écrit le 06/09/2013 à 11:54 :
Au final toujours aucune mesure contre les groupes actionnariaux style Total, Valeo enfin la plupart des S.A.S et S.A. Je ne suis pas pour le patronnât, mais il faut bien admettre que les PME/PMI sont quand même bien taxé par rapport à ces groupes. Mais bon pourquoi les gouvernements taxeraient-ils leurs amis ?
Réponse de le 06/09/2013 à 12:23 :
@Hugo : Ah, on est d'accord !
Réponse de le 06/09/2013 à 13:50 :
Cher Hugo, Ne cherchez pas midi à 14 heures. Il est vrai que les grands groupes montrent dans leurs états financiers une charge d'IS moindre en proportion, ceci pour 3 raisons: 1/Ce n'est pas la même comptabilisation, en IFRS on comptabilise le crédit d'IS relatif aux charges temporairement non déductibles (ex: provision pour départ en retraite), en PCG on ne comptabilise pas ce crédit, 2/ La charge d'IS des grands groupes est un mélange d'IS de nombreux pays ayant presque tous un taux bien inférieur au taux français (de 20 à 30 % en général au lieu de 33 à 35% en France); ça fait donc moins et 3/ Oui les grands groupes planifient leurs activités en prenant en compte les contraintes fiscales et structurent intelligemment et légalement les dites activités, ce que bien des dirigeants de PME ne peuvent ou ne veulent faire (moins de moyens, incompréhension et peur des emmerdes).
a écrit le 06/09/2013 à 11:51 :
Encore un tour de prestidigitation socialiste. En contrepartie d'une baisse de 1 % de l'I.S.,c'est à dire RIEN, nos génies vont taxer l'EBE. Excellent moyen de tromper les entreprises qui vont encore payer plus. Conséquences: Moins ou plus du tout d'investissements ce qui est pourtant capital pour l'avenir. C'est une mesure des plus imbéciles qui aura pour effet de couler les entreprises encore plus rapidement en décourageant ceux qui prennent des risques. Génial !
a écrit le 06/09/2013 à 11:50 :
F Hollande = Fiscal Hollande, le roi de la taxe en tout genre ! il n'y a guère que les élus qui ne soient pas touchés par cette frénésie, allez savoir pourquoi, ils doivent faire partie des "pôvres" dont on nous rabat les oreilles.
a écrit le 06/09/2013 à 11:48 :
la paupérisation des entreprises est en marche, avant une nationalisation générale qui conduira la France vers le destin radieux que Cuba et la Corée du Nord nous donnent en exemple.
a écrit le 06/09/2013 à 11:39 :
encore une connerie du gouernement qui va faire réflechir les industriels étrangers, je reste ou je me casse.
Ne pourrait on pas avancer l'election présidentiel et établir un chaier des charges avec les promesses électorales.
aprés la redaction de ce cahier des charges, les candistats le signe et si il n'est pas respecter pour des raisons non justifiées : ON LE VIRE POUR NON RESPECT D'OBEJCTIFS !!!!

A mon avis les candidats ne vont pas se bousculer pour postuler.
On peut essayer de rever dans cette France mensongére de la part de nos élus.
a écrit le 06/09/2013 à 11:24 :
Le vent de folie qui sévit dans les hautes sphères de l'éducation nationale est passé sans plus aucun frein au ministère de l'économie.
a écrit le 06/09/2013 à 11:15 :
on va à nouveau taxer ceux qui travaillent et qui réussissent ! comme si cela n'était déjà pas suffisamment le cas ! par contre on continue à verser des aides à tout va, à entretenir un apppareil d'état beaucoup trop riche ! regardez le train de vie des ministres et des élus ! voitures de focntion, chauffeurs, restaurants, voyages...STOP !!!!
Réponse de le 06/09/2013 à 11:34 :
Taxer les personnes qui sont sans revenus et SDF n'est ni productif ni bien charitable, donc autant taxer les riches. Et puis votre post est hors sujet, on parle ici de fiscalité d'entreprises, pas des revenus des particuliers.
a écrit le 06/09/2013 à 11:11 :
Je t envoie une carotte et le piège à souris se trouve derrière à court ou à plus long terme ! Il ya des dizaines d exemples . Ne changeons rien au règles , baissons les % sinon c est du piège à C ... Il faut dire qu au Medef , ils n ont pas mis les 1 ers de la classe , parce que voir sortir Gattaz tout content de chez Ayrault pour le voir faire la tête 2 jours plus tard , on se dit que le monsieur n est pas un fin negociateur. De toute façon moi , je me suis pris les + 11 % de charges sociales, les charges sociales sur les dividendes , les contraintes de dingue sur les IK, la menace de reprise sur le credit impot recherche , l imposition personnel + 75 % alors je ne crois plus aux mots d amour mais aux preuves.
Réponse de le 06/09/2013 à 11:51 :
@Les rois : Jugeons sur les preuves et les faits.
Réponse de le 06/09/2013 à 17:15 :
le RSi +11 % d'un bloc , les charges sociales sur dividendes de gerant majo de sarl, les Ik limités à 6 cv et 15 000 km ( avant tvs ), l'augmentation des impots des classes à peine moyenne ( > 4000 euro ) ne sont pas des preuves et des faits , vous vivez où ? Si vous croisez NAJAT dans le couloir faites lui la bise de ma part
Réponse de le 06/09/2013 à 17:15 :
le RSi +11 % d'un bloc , les charges sociales sur dividendes de gerant majo de sarl, les Ik limités à 6 cv et 15 000 km ( avant tvs ), l'augmentation des impots des classes à peine moyenne ( > 4000 euro ) ne sont pas des preuves et des faits , vous vivez où ? Si vous croisez NAJAT dans le couloir faites lui la bise de ma part
Réponse de le 07/09/2013 à 0:06 :
Toutes les entreprises devraient passer en SAS, et là plus de RSI, l'organisme qui coûte 33% de ce qu'il collecte et encore il reçoit la c3s sinon à la rue. UN SEUL MOT D'ORDRE TOUS EN SAS !!!
a écrit le 06/09/2013 à 11:09 :
Taxer l'EBE (avant amortissement) au lieu du bénéfice, excellent moyen pour dissuader d'investir (après avoir essayé d'y inciter via le compliqué CICE).
Réponse de le 06/09/2013 à 11:39 :
@Didier : Bon, j'avoue que c'est un des effets néfastes, on ne peut pas le nier. C'est bien analysé. Je préfère qu'on ne taxe que les bénéfices, pour ne pas pénaliser l'investissement. Mais bon, d'un autre coté, si on en croit les statistiques. Cela fait quelques années que les sociétés de plus de 3 MEUR de CA n'investissent plus. Les entreprises disent que les banques ne leur prêtent plus, les banques disent qu'elles ne reçoivent pas demandes d'investissement. L'un des deux ment, lequel est-ce (j'ai ma petite idée la dessus) ?
Réponse de le 06/09/2013 à 12:13 :
Je parie que pour l'Enarque, le menteur est le petit patron qui s'en met plein les poches... (selon lui)
Réponse de le 06/09/2013 à 12:28 :
Bien sur, le menteur, c'est toujours l'autre. C'est le problème de la France : Jamais personne pour prendre ses responsabilité et les assumer ... Même quand on s?appuie sur des chiffres partagés par tout le monde, il y en a toujours un pour dire "Mais". Un exemple concret, un fait chiffré : "Entre 2002 et 2012, la dette publique de la France a doublé, passant de 912 à 1920 milliards d'euros. Pendant ces 10 années, la France a été dirigée par l'UMP". PS : Au fait, AMHA, ce sont les banques qui mentent ...
Réponse de le 06/09/2013 à 13:29 :
Entre 2002 et 2012 cela ne fait pas 10 années, mais 11. C'est juste un petit détail de calcul. Donc il y a une année de gouvernement PS dans le tas.
Mais si les dirigeants UMP ont indéniablement été mauvais, cela ne veut pas dire que ceux du PS sont meilleurs. Malheureusement tout montre que depuis plus d'un an ils font pire. Les seules bonnes mesures qu'ils ont prises semblent être quand ils "copient" ce qui avait été fait avant (Hollande est particulièrement fier du CICE, qui est une pâle copie de ce que Sarkozy et Fillon avaient mis en place pour relancer la compétitivité des entreprises). La réforme des retraites qu'ils proposent, valide celle d'avant, en alourdissant ce système Ponzy de quelques milliards de charges au passage.
Bref, on ne peut pas prendre la défense des actuels en comparant avec les précédents : aucune amélioration! c'est même le contraire...
Normal avec un président qui n'a jamais rien fait de sa vie, si ce n'est tenter vainement de faire la synthèse entre des courants idéologiques opposés (gauche du PS et verts vs. socio-démocrates).
Réponse de le 06/09/2013 à 20:10 :
Nous avons la preuve que vous ne savez pas compter. Entre 2002 et 2012, il y a bien 10 ans, et non pas 11. C'est mathématique. Vous n'êtes pas en train de compter des piquets autour d'un intervalle. Entre l'élection de Chirac en 2002 et la déculottée de Sarko en 2012, il y a exactement 10 ans. Avec vos difficultés à compter jusqu'à 10, je comprend mieux votre incapacité à raisonner :)
a écrit le 06/09/2013 à 11:08 :
hier la tribune annonçait cazeneuve veut une pause fiscale ;j'ai ecrit demain il dira le contraire

comment les jounalistes peuvent ils accorder leur confiance à toute cette caste politique ,,,??? ne serait t il pas temps de donner un peu plus la parole à ceux qui font vivre les francais
a écrit le 06/09/2013 à 11:08 :
Je pense que tout cela participe d'un plan fort élaboré. En changeant chaque année les règles, voire plusieurs fois par an, les cabinets spécialisés et les juristes d'entreprise n'ont plus le temps de trouver de nouvelles formes d'optimisation et de les appliquer avant nouvelle modification. Et les entreprises de ne pas arriver à modifier dans les temps leurs traitements informatiques, se mettant ainsi en porte à faux systématique avec Bercy d'où redressement. J'ai bon?
Réponse de le 06/09/2013 à 11:42 :
Non, l'insécurité juridique est autant un problème pour l'Etat que pour les entreprises parce qu'elle pave la voie des recours juridiques et judiciaires sans fins qui coutent cher aux deux parties. Seuls le cabinets spécialisés y trouvent leur compte. Maintenant on ne peut pas faire au gouvernement un procès en immobilisme et crier à l'instabilité lorsqu'il fait bouger les lignes.
Réponse de le 06/09/2013 à 11:57 :
je pense qu'il ne faut pas leur prêter trop de malice, ils sont tout simplement incompétents, et se font manipuler par des hauts fonctionnaires plus préoccupés par leur carríère que par l'intêret général.
Réponse de le 06/09/2013 à 12:02 :
ça peut être une des raisons , mais cela implique qu'il y ait une réflexion, voire même une stratégie. Je ne suis pas sur que les zigotos à la tête de tout ça en soit capables :-)
en tout cas, la seule stratégie raisonnable pour les entreprises qui le peuvent est clairement de sortir le maximum de choses ( bénéfices, actifs .. ) du pays pour ne laisser que le strict nécessaire à l'exploitation au quotidien.
a écrit le 06/09/2013 à 11:07 :
quand on lit les commentaires et leur niveau; on peut se demander qui est entrepreneur et qui est sérieux ici!!!

si on supprime la C3S et qu'on instaure cette contribution sur EBE, il va falloir regarder cela de près pour savoir qui gagne qui perd... c'est tout!!
Réponse de le 06/09/2013 à 11:40 :
Voilà, c'est bien résumé !
Réponse de le 06/09/2013 à 12:16 :
Inutile de regarder de près! Il y a longtemps que les petits patrons ne perdent plus leur temps à étudier les effets des délires du gouvernement. C'est toujours inaplicable, cela finit inmanquablement par une augmentation des impôts déguisée puis 6 mois après l'usine à gaz est modifiée ou supprimée par le gouvernement...
a écrit le 06/09/2013 à 11:03 :
C'est quand même dingue, il n'y a pas un jour ou on ne nous annonce pas une nouvelle taxe ou la suppression d'une "niche fiscale" et on nous répète que les impôts ne vont pas augmenter !!!!!
Si seulement le matin, dans La Tribune, je pouvais lire "une nouvelle source d'économie identifié, réduction du millefeuille administratif, suppression d'une commission inutile, suppression du statut de fonctionnaire..." mais pour ça il faudrait avoir un chef de l'état en France.
Réponse de le 06/09/2013 à 11:50 :
@jmk : Là, vous avez la suppression de 2 impôts (suppression de la C3S et suppression de la dernière tranche de l'IFA). Jamais content ! La suppression d'une commission inutile, c'est fait : L'Hadopi va être absorbée par le CSA. que voulez vous de plus ? En plus, le gouvernement réduit le nombre de fonctionnaires.
Réponse de le 06/09/2013 à 12:17 :
Elle est où la réduction du nombre de fonctionnaires? Dans vos rêves ou ceuxde votre patron Hollande?
Réponse de le 06/09/2013 à 20:13 :
Dans la fonction publique territoriale. Les baisses sont massives. Mais chut ! Il ne fait pas le dire, sinon les fonctionnaires vont se mettre en grève. Alors changeons de sujet SVP.
a écrit le 06/09/2013 à 11:03 :
La Suisse, l'Irlande, le Luxembourg etc.ont de beau jours devant eux.
Réponse de le 06/09/2013 à 11:42 :
@Gilles1 : C'est sur, avec l'argent des dictateurs, et des politiciens véreux (Cahuzac, Woerthn Guéant, ...) Vive les paradis fiscaux, un modèle pour la France...
Réponse de le 06/09/2013 à 12:19 :
Cahuzac, Woerth et Guénant = des dictateurs et des politiciens véreux? Quel qualificatif nous proposez vous pour les maguouilleurs du PS?
Réponse de le 06/09/2013 à 20:15 :
Cahuzac est du PS. C'est donc un politicien véreux. Un magouilleur d'état, quelquesoit son parti politique, s'il pratique la fraude fiscale, c'est juste un politicien véreux ! En prison et c'est tout !
a écrit le 06/09/2013 à 11:00 :
On peut dégager un EBE et être déficitaire... l'expertise comptable à de beaux jours devant elle. Quant à pénaliser les entreprises innovantes (et dont les fortes marges sont en grande parties réinvesties) et donc pousser les filières d'avenir à délocaliser il fallait y penser.
a écrit le 06/09/2013 à 10:58 :
Ils sont pénibles !!!
Il fallait déjà être polytechnicien pour faire un bulletin de paye, maintenant il faudra être normalien pour calculer les impôts...
Au lieu d'innover, d'optimiser, de se développer, on passe son temps à essayer de comprendre les lois de finance et remplir des obligation administratives...
Quand on pense qu'ils ont osé communiquer sur un choc de simplification...
a écrit le 06/09/2013 à 10:55 :
Nos gouvernants aiment les effets de seuils qui bloquent l'évolution de la la société et de l'économie.
J'aimerais croire que ces mesures aident les entreprises à se développer, la vrai solutions c'est de faire des économie sur le train de vie de l'ETAT des collectivités territoriales (en supprimant une couche du mille feuille) et en supprimant quelques agences de l'ETAT. On aurait alors les moyens de diminuer la pression fiscale.
On peut avoir le même raisonnement pour les charges sociales pesant sur les salariés et les entreprises.
On ne sort pas d'un cancer avec du paracetamol.
a écrit le 06/09/2013 à 10:50 :
tiens , tiens , tiens ??? , le CICE a peine on vous donne 20 milliards , hop on vous fait les poches quelques semaines après , la main qui prend est plus rapide que celle qui donne , donc résultat nul , vous voulez toujours une baisse des charges sur les salaires ou patronales , rassurez vous on va ponctionner les entreprises d'une autre façon , c'est un système qui a fait ces preuves , moi y'en a vouloir des avantages , une niche ou je fais un malheur , ben tout le monde paie pour ces avantages là .. la preuve par cet article éclairant , je me souviens encore de la reforme sous l'ancien gouvernement de la taxe professionnelle , ah elle fut belle la reforme avec une explosion fiscale a la clé .. super le concours lepine continue de plus belle meme les ordinateurs ne vont plus si vite , bientôt a la nano seconde une taxe ou une ponction .. continuons de pleurer sur le sort d'une niche ou d'une rente et nous paierons tous pour elle ..
a écrit le 06/09/2013 à 10:45 :
Pause fiscale !
Si cela se révèle exact , ce serait une augmentation d'impôt et cela ni une baisse ni une pause fiscale.Une entreprise peut avoir un EBE positif mais un résultat fiscal négatif. Arrêtons d'écouter les baratins de ce gouvernement. Pour nous rassurer, il fauta tailler véritablement dans les dépenses publiques. Sinon l'impératif de réduire le déficit conduira ce gouvernement de bricoler pour duper le maximum de monde possible.
a écrit le 06/09/2013 à 10:44 :
pause fiscal annonçait Moscovisi , Hollande ,Ayrault
gros mensonges entre amis
a écrit le 06/09/2013 à 10:43 :
Entrepreneurs de France! N'avez-vous pas encore compris? Votre futur, c'est 2 options au choix: 1) Vous cessez toute activité et profitez des aides sociales de l'état 2) Vous voulez continuer une activité? Liquidez votre société en France et quittez le pays pour refaire votre vie sous des cieux qui respectent votre travail... Le Royaume-Uni ou la Suisse accueilleront votre entreprise à bras ouvert et vous aideront même à redémarrer vos activités!
Réponse de le 06/09/2013 à 11:14 :
@Honte et désespoirs : Dans les 2 solutions proposées, cela prouvera que vous êtes des incapables, et vous ferez le plus grand bien en laissant la place à des VRAIS entrepreneurs. On en a bien besoin en France. La France, on l'aime ou on la quitte !! Barrez vous les inutiles qui ne savent ni innover, ni faire des bénéfices, ni embaucher et qui passent leur temps à pleurer contre les taxes. Laisser donc la place, les financements et les clients à des entreprises innovantes !!!
Réponse de le 06/09/2013 à 11:41 :
Au contraire, tout est fait en France pour décourager le succès. Nous vivons dans un pays d'envieux et de frustrés qui ne prennent pas exemple sur ceux qui réussissent. on préfère les mépriser, c'est beaucoup plus facile. Honte et désespoir a raison et pourtant on aimerait rester dans notre pays. Mais tout est fait pour nous y décourager. L'avenir de la France est l'assistanat que l'on connaît déjà si bien. Pour moi, c'est bye bye la France...
Réponse de le 06/09/2013 à 11:53 :
Tiens voilà un enarque payé par le ministère pour promouvoir l'idée génial du gouvernement! Jusqu'à preuve du contraire les incapables sont ceux qui ne font rien de leur vie à part jouer au jeu vidéo tout en touchant les aides sociales!!! Vous connaissez beaucoup d'assistés qui créent des emplois?
Réponse de le 06/09/2013 à 12:16 :
Continuez avec vos préjugés, je suis loin d'être un énarque, juste un français désabusé par la situation dans laquelle est son pays, et ce à cause des politicards qui ne connaissent rien au terrain, politicards de tous bords. Seuls leurs avantages comptent. Ils ne comprennent pas encore que trop d'impôt tue l'impôt. A croire qu'ils se lancé un petit défi en interne: cékikivacréerlemeilleurimpot ? Avec c'est un jour un impôt, la pause fiscale étant entre midi et 2 pendant la pause dej.
Réponse de le 06/09/2013 à 12:24 :
J'avais une entreprise de 30 employés en France... Je l'ai fermé... J'ai quitté le pays et j'ai recréé une société identique en Suisse. Je suis un patron heureux et 20 de mes employés sont devenu des "frontaliers" heureux: ils se rendent tous les jours en Suisse pour travailler dans mon entreprise, ils ont triplés leur revenu et en plus... Cela me coûte moins cher que lorsque je les employais en France... Y a pas à dire la France est devenu un pays de fous et d'incapables!
Réponse de le 06/09/2013 à 20:18 :
@Vincent : Vous ne nous manquez pas, bien au contraire :) Comme quoi, la solution était simple : La France, on l'aime ou on la quitte. Maintenant vous êtes heureux et nous sommes contents.
Réponse de le 07/09/2013 à 10:09 :
Pas "nos sommes contents" MAIS, Mecatroid, fonctionnaire de l'état français "est content
a écrit le 06/09/2013 à 10:37 :
Que le gouvernement supprime toutes les aides aux entreprises, contre une baisse des charges... C'est simple, lisible, opérationnel et efficace. Que ces 'cerveaux' arrêtent d'imaginer ces schémas alambiqués, qui nécessitent des lois compliquées et incompréhensibles sur le terrain, des services fiscaux hypertrophiés, et un rendement décevant... SSTTTOOOPPPP!
Réponse de le 06/09/2013 à 10:57 :
+1000
a écrit le 06/09/2013 à 10:28 :
préparez votre sortie m; et m ; les ponctionnaires ç a vas vous faire drôle de changer de cote .....fini le caviar vous aussi a la misère demain ...il faudra rendre des comptes .... votre arrogance est insupportable
Réponse de le 06/09/2013 à 10:46 :
@sauve qui peut : Tout à fait d'accord avec vous. Les patrons voyous des entreprises françaises qui ne savent plus innover devront rendre des comptes. Leur arrogance est effectivement insupportable.
Réponse de le 06/09/2013 à 11:13 :
Vosu avez le patron que vous méritez !
Réponse de le 06/09/2013 à 11:43 :
Ben oui :) C'est moi :) Merci pour le compliment.
Réponse de le 06/09/2013 à 14:39 :
Quelle suffisance, mon pauvre ami !
Réponse de le 06/09/2013 à 20:21 :
Je ne suis pas pauvre, mais surtout, je ne suis pas votre ami. Vous avez de ma part la suffisance que vous méritez !
Réponse de le 07/09/2013 à 18:04 :
Oh! Mecatroid se dit patron d'entreprise mais il est pauvre? Il faut peut-être se mettre au travail, être plus courtois avec ses clients et passer un peu moins de temps sur les forums
a écrit le 06/09/2013 à 10:21 :
45000 perdants (les plus riches) contre 200000 gagnants (les plus modestes). Il ne faut pas hésiter une seule seconde. C'est le meilleur ROI de l'année. GO !
a écrit le 06/09/2013 à 10:16 :
Ce serait une excellente mesure. Au final, cela ferait rentrer de l'argent pour éponger la dette publique, tout en supprimant un impôt et en simplifiant la donne. 3% c'est facile à calculer et cela ne touche que les grosses entreprises bien établies de plus de 3 millions, typiquement celles qui ne créent pas d'emploi (ce sont les entreprises de moins de 50 salariés qui créent des emplois, les autres sont trop occupées à faire de la politique en France).
Réponse de le 06/09/2013 à 11:03 :
Ah oui et pourquoi les entreprises évitent t'elles à tout prix de franchir la barre des 50 salariés à votre avis?
Réponse de le 06/09/2013 à 11:18 :
@Bas du front : Certaines entreprises dirigées par des incapables ne veulent pas franchir la barre des 50 salariés car elles ne veulent pas faire de bénéfice. C'est une spécificité de la majorité des patrons français, certainement du à la formation prodiguée dans nos écoles. Les patrons étrangers n'ont qu'un seul moteur : Faire du profit, faire des bénéfices, gagner des parts de marché, augmenter la marge et le CA. En France, le plus important est de ne pas dépasser les 50 salariés ? Pitoyable ! Minable ! Nos entrepreneurs sont la risée du monde !
Réponse de le 06/09/2013 à 11:53 :
qu'attendez-vous pour créer une entreprise exemplaire ?
Réponse de le 06/09/2013 à 12:26 :
Mecatroid ne va pas créer une entreprise à succès; son temps il le passe à promouvoir les décisions du gouvernement... Il peut pas tout faire...
Réponse de le 06/09/2013 à 12:45 :
Il y a un seuil à 50 salariés pour mettre un CE et j'imagine d'autres joyeusetés. Ceci explique peut-être plus certainement celà
Réponse de le 06/09/2013 à 20:25 :
@Kakech : Mon entreprise n'est pas exemplaire, mais elle fait vivre plusieurs personnes depuis bientôt 10 ans. Et je paye toutes mes taxes. Je ne fait pas la promotion du gouvernement, j'éduque simplement des débiles. L'article indique la suppression de 2 impôts et la moitié des forumeurs ne comprend.
a écrit le 06/09/2013 à 10:16 :
Ah un socialiste qui n' a pas crée sa taxe quotidienne n' est pas un vrai socialiste. Mais quelles réductions du train de vie de l' Etat et des collectivités locales et régionales gouvernées presque toute par des socialistes ??? Rien !!!! Quelle réforme des retraites pour les régimes spéciaux et les députés, sénateurs, ministres pour les aligner sur le régime général du privé ??? Rien !!!!
Réponse de le 06/09/2013 à 14:57 :
Ah un UMPISTE qui n' a pas crée sa taxe quotidienne n' est pas un vrai UMPISTE !!!
a écrit le 06/09/2013 à 10:14 :
erreur dans l'article : is 15% pour ste ayant un résultat (et non le CA) inferieur à 38200?
Réponse de le 06/09/2013 à 11:03 :
Bien vu vincent! en fait ce sont les premiers 38000 Euros qui sont taxés à 15% (Impot société)
et au delà de 38000 euros de résultat, l' IS est de 33,33333 %. Je vous ai connu meilleur,"La Tribune"
Réponse de le 06/09/2013 à 11:14 :
C'est 15% pour les société ayant un bénéfice inférieur à 38120 euros . C'est le bénéfice est de 38200 euros , l'IS passe à 33,33% !!!!
a écrit le 06/09/2013 à 10:12 :
Monsieur Piliu, vous ne nous prendriez pas pour des imbéciles, une fois? Plus d'entreprises gagnantes que perdantes! Vous savez bien, comme nous, que cette nouvelle usine à gaz n'a qu'un seul but: taxer davantage. Il y aura donc plus d'impôts et donc plus de perdants. Point barre.
Réponse de le 06/09/2013 à 10:26 :
C'est une usine a gaz de fiscalistes. Voici donc un impot qui permet de contre-carrer les pro de l'optimisation fiscale...
On attend les montages qui vont permettre de vous faire diminuer l'EBE...
a écrit le 06/09/2013 à 10:04 :
Septembre 2012 : "Pas d'effort fiscal supplémentaire" après 2013 (Jérôme Cahuzac)

Février 2013 : "Six milliards de recettes à trouver pour 2014" (Jérôme Cahuzac)

Mars 2013 : "En dehors de la TVA, aucune autre augmentation d'impôt en 2014" (François Hollande)

Avril 2013 : Les prélèvements augmenteront bien en 2014 (Pierre Moscovici)

Mai 2013 : "L'idéal serait de ne pas augmenter les impôts" (François Hollande)

Juillet 2013 : "Dans l'idéal, le moins possible" (François Hollande)

Août 2013 : "Le temps est venu de faire une pause fiscale" (François Hollande)

Septembre 2013 : "Beaucoup moins" de nouveaux impôts que prévu en 2014 (Bernard Cazeneuve)

a écrit le 06/09/2013 à 10:02 :
Ce serait plus simple de taxer directement le Chiffre d'affaires des entreprises, comme pour les ménages (impôt sur le revenu).
Réponse de le 06/09/2013 à 10:29 :
le chiffre d'affaire ne correspond pas au revenu de l'entreprise, juste la masse d'argent brassée . On peut brasser beaucoup d'argent et gagner peu. L'impôt risque d'être largement supérieur au bénéfice dégagé , donc mort rapide de l'entreprise.
mais c'est le type de proposition qui plairait certainement à nos chers politiciens.
Réponse de le 06/09/2013 à 10:31 :
@Pepe12 : Non, malheureusement. Ce serait simple à calculer, mais contre productif, car cela favoriserait les entreprises à faible CA au détriment de celles à fort CA.
Réponse de le 06/09/2013 à 10:32 :
C'est deja un peu ce que fait la TVA.
Réponse de le 06/09/2013 à 11:21 :
@caravannes. Exactement. Les entreprises ont une typologie différentes vis à vis du CA. Aucun lien entre une SSII et une épicerie, entre une banque et un loueur de voiture. Elle peuvent avoir des CA complètement différent, et pourtant faire exactement le même bénéfice. Comment taxer cela en maintenant de la justice ? C'est faisable, mais les solution doivent être simples, pas simplistes ou populistes.
a écrit le 06/09/2013 à 10:02 :
Encore une usine à gaz qui n'incitera pas les entreprises à prendre davantage de risques... Décidément, on n'est pas prêts de s'en sortir avec autant d'instabilité fiscale et juridique !
a écrit le 06/09/2013 à 9:50 :
Un rapide calcul et 8000? d'impots supplementaire pour ma societe qui realise a peine plus de 3M? de CA. La solution, reduire le chiffre d affaires, supprimer un ou deux emplois et se tenir à 2.995M? de CA. Une bonne mesure donc. Allez continuez comme ca les gars, avec vous on est sauves.
Réponse de le 06/09/2013 à 10:14 :
Allez y ce n'est pas bien grave. Si vous ne voulez pas croitre et faire des bénéfices, c'est votre problème. Si votre ambition de patron c'est de ne pas vous enrichir, rentrez chez vous ! Supprimer un impôt (2 impôts supprimé et une taxe ajoutée, solde positif) et simplifier ce mille feuilles serra bénéfique pour toutes les entreprises qui ne sont pas à la frontière de 3 Millions (les plus nombreuses).
Réponse de le 06/09/2013 à 10:35 :
l'autre vieille solution est de découper l'entreprise en plusieurs morceaux ayant un CA en-dessous des seuils.
en général , ça permet d'être également en-dessous des seuils pour le nombre de salariés.
si vous créez en plus une holding à l'étranger pour gérer tout ça ... hop !! tout à l'abri des élucubrations de nos (très) chers élus et ministres
Réponse de le 06/09/2013 à 10:37 :
Je ne suis pas d'accord avec vous et je ne pense pas qu'il soit malin de dénigrer un agent économique contributeur net. Dans ce pays, quand il n'y en aura plus vous pleurerez.
Réponse de le 06/09/2013 à 10:49 :
Un entrepreneur qui se laisse impressionner par un impôt, une règle, une petite difficulté, c'est bien un entrepreneur français, la risée des allemands et des américains. J'imagine bien Steve Jobs : "J'aurais bien créé l'iPhone, mais je vais dépasser les 3 millions de dollars de vente. Allez, j'abandonne !". J'imagine le patron de SAP : "Ah ben non, on va arrêter les ERP, on dépasser 3 millions d'euros". Pourquoi tout les patrons minables finissent-ils tous en France. Ah oui, je sais ... Tous des copains de Sarko. Ceci explique cela ...
Réponse de le 06/09/2013 à 10:52 :
Je suis patron d'une toute petite entreprise. J'aimerais bien que les grosses soient taxées à la même hauteur que moi pour équilibrer un peu les choses. Nous autres petites entreprises représentons 95% des entreprises françaises et 65% des créations d'emplois !!! 95% !!!! Quand est ce qu'on va penser un peut à nous ? C'est nous qui créons des emplois, pas les entreprises du CAC40. Et au final, elles ne payent que 12% d'impôts (contre 30% pour moi) ! C'est inadmissible.
Réponse de le 06/09/2013 à 11:04 :
Si vous le dites. Un entrepreneur n'aura aucun cadeau de la part du fisc français qui lui tombera dessus avant même le moindre sou gagné. Je ne suis pas sur que ce soit la mentalité régnante dans les pays que vous citez. Pourquoi croyez-vous que le status d'AE marche si bien ? Mais vous devez mieux savoir que tout le monde. Steve Jobs a crée un empire. Quid des autres ? Les moyens ?
Réponse de le 06/09/2013 à 11:05 :
8000 euros d'impôts en plus en tenant compte de la disparition de le CSS (soit plus de 4800 euros dans votre cas)... ? Si c'est le cas vous avez une rentabilité proche de 14%... Donc largement de quoi maintenir l'emploi et croître.
Réponse de le 06/09/2013 à 11:08 :
Les entrepreneurs français qui sont la risée des étrangers sont ceux qui restent en France.
On a beau avoir le patriotisme chevillé au corps par atavisme familial, on ne peut pas rester insensible au charme des pays pour lesquels entrepreneuriat n'est pas un vice à punir, qui ne considèrent pas les entreprises comme des vaches à lait mais comme le moteur du développement, et qui comprennent qu'il ne sert à rien de tuer la poule aux oeufs d'or.
Tout est question d'équilibre, mais la France a maintenant dépassé la ligne rouge. Les timides améliorations des années Sarkozy, après 25 ans d'erreurs politiques de gauche ou de droite, ont vite été annihilées par l'accumulation de bêtises du gouvernement actuel.
Prenons l'exemple du CICE. Une formalité de plus, avec un régime de fonctionnement différent du reste, dont le traitement administratif coûte plus qu'il ne rapporte. Sans compter les postes de fonctionnaires supplémentaires pour le gérer...
Réponse de le 06/09/2013 à 11:24 :
Le problème des moyens est un vrai problème français. Entre nous autres avec nos moins de 10 salariés et les géants de plus de 5000 personnes, il y a un vide en France que l'on ne retrouve pas ailleurs (particulièrement en Allemagne). Les très grosses entreprises sont surprotégées. et nous, nous sommes tellement nombreux que l'on peut nous laisser mourir sans problème. Et on a rien au milieu !
Réponse de le 06/09/2013 à 11:29 :
@Alex_Entreprise : C'est exactement l'inverse. Basez vous sur des faits chiffrés. C'est l'action de Sarkozy qui a mis le pays dans la misère et retarde la reprise de l'activité en France. Sans l'action de Sarko, la France aurait passé la crise sans trop de casse, avec un sévère ralentissement, mais sans plus. Les mauvaises actions qu'il a prises (Notamment les AE qui ont un effet catastrophique et provoque la faillite de toutes les SARL en créant une concurrence déloyale à bas prix) ont détruit l'économie et provoqué la misère de la France. C'est concret, tangible et mesurable de manière chiffrée. Après, quand on ne veut pas voir la réalité ...
Réponse de le 06/09/2013 à 11:31 :
Comment pouvez vous ecrire des aneries pareilles? Comme si la croissance d une entreprise dependait de l unique volonte de ses dirigeants. Supprimer une taxe de 0.16% sur le chiffre d affaires et baisser de 1% l'IS pour taxer de 3% l EBE aura des effets délétères sur de nombreuses entreprises. Creer un nouvel effet de seuil bloquera la croissance generera des strategies d evitement couteuses comme le preconise letroll, faussera la concurence entre deux entreprises de taille similaire mais placées d une part et d'autre du seuil. Cette mesure sera mise en oeuvre puis supprimée par un prochain gvt qui inventera une nouvelle usine a gaz incomprehensible. Et pendant ce temps aucu ne reduction de depenses à part celles concernant l investissement, des milliers de retraités de la fonction publique touchent des pensions de plusieurs centaines de milliers d euros par an (exemple des conservateurs des hypotheques ) sans que cela ne pose le moindre probleme à notre gvt et le monde titre à propos de cette mesure' le gvt va baisser l'IS'. le foutage de gueule continue. Vous avez bien raison vive le socialisme.
Réponse de le 06/09/2013 à 12:00 :
La croissance d'une entreprise dépend à 80% de la qualité des dirigeants. C'est d'ailleurs l'argument qu'on nous sort pour justifier les rémunérations hors du commun. "Oui, mais vous comprenez, il a de grosses responsabilités, et si l'entreprise fait des profits, c'est à 80 % grâce à sa stratégie.". Il faut assumer cela. Il faut arrêter de se cacher derrière sot petit doigt. Quand çà marche, c'est grâce à moi. Quand ça ne marche pas, c'est la faute à la crise, à la mondialisation, au gouvernement, à l'anticyclone, ... La crise a débuté en 2007 aux Etats Unis. Depuis nous sommes en crise. L'iPhone a été lancé exactement à ce moment, en 2007. Un nouveau produit, un nouveau segment, un succès colossal dans un contexte qui n'a été que de la crise du début à la fin. Que font les dirigeant d'Alcatel ? Ou sont-ils depuis 2007 ? Connaissez vous Wiko ? Les entreprises françaises n'investissent pas, car elles n'ont aucune stratégie pour l'avenir, aucune vision. Leurs dirigeant sont amorphes. AMORPHES !
Réponse de le 06/09/2013 à 12:28 :
SI vous étiez patron d'une entreprise comme vous l'écrivez, vous n'auriez pas le temps de monopoliser les commentaires de la Tribune...
Réponse de le 06/09/2013 à 13:02 :
@ socialiste contrarie : quand je dis 8000 euros d impots supplementaire c 'est la balance entre hausse et baisse. 17000 de hausse pour 5000 + 4000 de baisse. La rentabilite de ma societe CA/RN est d un peu moins de 10% ce qui est je vous l accorde fort honorable et est avant tout la preuve d une saine gestion qui devrait etre copiée plus qu'enviée. L investissement ne se décrète pas il est le fruit d'un contexte, d'une confiance dans l'avenir d'un marché particulier. En ce moment, nous faisons comme tout le monde, on serre les fesses en attendant mieux.
@ Mecatroid : Lors de la prochaine réunion de votre section du PS transmettez leur mes amities et mes condoleances pour leur décérebration précoce. Sans rancune.
Réponse de le 06/09/2013 à 20:29 :
@vive : Je vois que vous n'avez aucun argument à m'opposer, donc en désespoir de cause, vous attaquer la personne en essayant de me faire passer pour un employé du PS. Vous me faites de la peine à baisser les bras si rapidement. Quel aveu d'échec de votre part. La vérité vous embête, enfin surtout qu'on vienne l'écrire sur un forum aux yeux de tous. Il faudra s'y faire. Maintenant les gens peuvent s'exprimer :)
a écrit le 06/09/2013 à 9:49 :
Vous écrivez :
Pour les TPE qui affichent un chiffre d'affaires inférieur à 38.000 euros, le taux de 15% resterait inchangé.
Il convient sans doute de lire :
Pour les TPE qui affichent un résultat avant impôt inférieur à 38.000 euros, le taux de 15% resterait inchangé.
Nous sommes bien dans la rubrique "Fiscalité des entreprises" ?!
Réponse de le 06/09/2013 à 10:10 :
A votre avis ?
a écrit le 06/09/2013 à 9:47 :
Bonne stratégie, on taxe les plus innovants, et on encourage ceux qui sont à la traîne ! Avec ça on est sûr d'avoir un avenir brillant (c'est évidemment ironique) ! Mais en termes d'impôts à cours terme et de stratégie politique qui vise à rallier le plus grand nombre, il est possible qu'il s'en sorte bien. Pilotage à court terme politicard. Mais les directions financières vont devoir chercher comment réduire l'EBE tout en récupérant les bénéfices ...Le gvnmt doit certainement chercher à retrouver la confiance en établissant une stabilité fiscale !
Réponse de le 06/09/2013 à 10:15 :
Moi aussi je suis choquée, il faut arrêter de changer les règles tous les 4 matins et de se prendre pour des justiciers. Les entreprises innovantes, on en manque. Urgent pour tous ces nullards de lire La grève.
Réponse de le 06/09/2013 à 10:18 :
@GE92 : On ne taxe pas les plus innovants. Il n'y a pas d'entreprise innovante en France (à part Free et Tefal). A croire que nos dirigeant sont tous nés au 15ème siècle.
Réponse de le 06/09/2013 à 10:27 :
@GE92 : Les entreprises innovante en France, on en manque uniquement parce que nos patrons d'entreprises sont archinuls (à part Xavier) !!! Le pire c'est qu'ils rejettent les responsabilités sur l'état, la mondialisation, la vache qui rit. Des lâches qui refusent d'assumer leur incompétence. Place aux jeunes dans les directions d'entreprises ! Place aux femmes dans les conseil d'administration et dans les gros salaires ! Cassons les noyaux durs des jetons de présence !!!
Réponse de le 06/09/2013 à 10:59 :
Je ne pense pas qu'ils soient nuls comme vous dites; Je pense qu'ils adoptent des stratégies d'évitement de l'impôt. A moyen terme, cela nuit à la majorité.
Réponse de le 06/09/2013 à 11:13 :
Comme d'habitude, vous ne pouvez vous passer d'insulter, d'injurier, d'invectiver dès que quelqu'un vous contredit. Je plains sincèrement vos salariés...
Réponse de le 06/09/2013 à 11:34 :
Mes salariés ont du travail, sont bien payés et ont un environnement de travail serein (je n'ai aucun mérite, je suis sur un secteur, l'informatique, qui a toujours bien fonctionné et qui marche encore très bien). Par contre, il faut travailler et avoir du bon sens. Le client doit être satisfait, et comme il l'est, il passe d'autres projets. Je suis spécialisé sur les architectures innovantes, et je n'ai plus que des start-up (françaises et étrangères) comme client. Pourquoi aucune innovation dans les grands groupes ? Le SI des banques est vétuste, des technologies d'il y à 10 ou 15 ans (Windows XP sur certains postes !?!) et ils font des profits monstrueux, mais ne passe jamais commande !
Réponse de le 06/09/2013 à 11:58 :
@Mecatroid : j'ai passé un certain temps comme entrepreneur et chef d'entreprise, dans un secteur informatique innovant, et je retrouve, dans vos commentaires le même état des lieux qu'à ce moment là. Surtout en "période de crise" et elles sont nombreuses :-)). Ceci dit, le rôle d'un chef d'entreprise d'une PME et celui d'une grosse entreprise n'ont absolument rien à voir entre eux. Mes clients aujourd'hui sont de grandes entreprises, et leurs préoccupations, sont uniquement de diminution des coûts, industrialisation et externalisation des process, ... et surtout pas d'excellence opérationnelle et d'innovation. Les services achats sont redevenus les rois. L'informatique est devenue un "utility" au même titre que le téléphone ou l?électricité. Les décisions fiscales les poussent aussi dans cette direction.
Réponse de le 06/09/2013 à 12:49 :
Le syntec est l'une des pires conventions collectives mais à part ça tout va bien dans l'informatique. Carrière de sportif. Salariés sous payés par rapport à leur facturation, formation à leur charge uniquement et j'en passe.
Réponse de le 06/09/2013 à 23:20 :
Il faut arrêter de se plaindre à tout bout de champ. Les salariés sont bien payés. Ils sont facturés encore plus cher, mais si l'équation ne leur convient plus, ils peuvent changer de boîte. Le turn over est compatible avec la mobilité. La formation est à sa charge, mais elle est gratuite et ne demande que du temps. Nous sommes des privilégiés par rapport aux autres métiers, sauf bien sur la finance. Il y'a toujours eu du boulot en info, alors que certains autres secteurs sont sinistrés. Il faut garder la mesure et le sens des réalité. Nous autres informaticiens devrions regarder à 2 fois avant de nous plaindre...
a écrit le 06/09/2013 à 9:43 :
On aimerait autant d'ingéniosité pour réduire les dépenses de l'état !
Réponse de le 06/09/2013 à 10:02 :
rassurez vous, c'est le cas, vu que le but c'est de trouver 3 nouveaux milliards... un peu comme la ' baisse des depenses ' qui est en fait une hausse.... remarquez, les grecs ont fait ca aussi! ils expliquaient a la troika qu'ils baissaient les depenses en embauchant discretement 70 000 fonctionnaires ( et ce genre de raisonnement ' juste', on sait ou ca meme...)
Réponse de le 06/09/2013 à 10:05 :
Le problème est qu'ils se sont rendus volontairement incapables de traiter ce sujet justement, parce qu'ils ont tellement saupoudré les responsabilités un peu partout que ce qu'il reste d'Etat n'a plus le pouvoir de serrer le kiki a toutes les strates de collectivités locales parasites... La machine est totalement folle... et le pilote a jeté les clefs...
a écrit le 06/09/2013 à 9:39 :
C'est confirmé, ils sont malades... Il est urgentissime de s'attaquer a la pire des niches fiscale, ceux qui en vivent ! En réduisant de moitié cette masse de guignols , on économisera ce qu'ils coutent, et ce qu'ils dépensent a faire leurs conneries...
Réponse de le 06/09/2013 à 10:11 :
la reponse en 3 lignes BRAVO....i
Réponse de le 06/09/2013 à 12:05 :
+1
Réponse de le 07/09/2013 à 0:23 :
Moi je dis qu'à ce stade on a cas rétablir une taxe sur le chiffre d'affaires, on s'évite le calcul de l'EBE et on réafecte toute la puissance de calcul de l'administration fiscal au décryptage des signaux provenant de l'espace. avec un peu de change on captera des communications intergalactiques et on sera en mesure de prouver que le ministre de l'économie vient de Sirius et que c'est en fait un lézard.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :