Budget 2014 : le gouvernement a (déjà) revu ses prévisions à la baisse

Bercy table désormais sur une croissance de 0,9% en 2014 pour un déficit public de 3,6%. Ce dernier atteindrait 4,1% du PIB en 2013.

1 mn

Concernant l'année 2013, le gouvernement a maintenu sa prévision de croissance à 0,1%, et anticiperait  un creusement du déficit public à 4,1% contre 3,7% en avril dernier
Concernant l'année 2013, le gouvernement a maintenu sa prévision de croissance à 0,1%, et anticiperait un creusement du déficit public à 4,1% contre 3,7% en avril dernier (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Croissance en baisse, déficit public en hausse : l'année 2014 s'annonce plus délicate que prévu pour l'économie française et les finances publiques. Ce mercredi, Bercy va lever le voile sur les grandes orientations du projet de loi de finance 2014 qui devrait reposer sur des hypothèses moins optimistes que celles envisagées depuis plusieurs mois.

0,9% de croissance en 2014

Le gouvernement a abaissé sa prévision de croissance pour l'année 2014 à 0,9%, comme l'a indiqué Pierre Moscovici ce mercredi. L'exécutif tablait sur une progression de 1,2% il y a quelques mois.

Un déficit public trop élevé pour satisfaire les exigences de Bruxelles ?

Conséquence de cette plus lente progression anticipée de l'activité, les rentrées fiscales devraient être moindres. Et Bercy estime désormais que le déficit public devrait atteindre 3,6%, (contre 2,9 % prévue au printemps dernier), alors que Bruxelles a donné deux ans au gouvernement pour entrer dans les clous de Maastricht et passer sous la barre des 3%.

Concernant l'année 2013, en dépit de la bonne surprise du deuxième trimestre qui a vu l'activité croitre de 0,5%, le gouvernement a maintenu sa prévision de croissance à 0,1%, et anticiperait en revanche un creusement du déficit à 4,1% contre 3,7% en avril dernier.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 11/09/2013 à 16:18
Signaler
Ce n'est pas en recrutant des enseignants, en donnant le RSA dès 18 ans tout en l'augmentant de 10% pendant le quinquennat, en mettant en place des salles de shoot, en donnant TOUS les soins gratuits à la terre entière (cures et PMA compris... oui , ...

à écrit le 11/09/2013 à 12:55
Signaler
Un tel niveau d?incompétence est incroyable, Dans le prive on serait licencie pour faute grave pour moins que ça !!!

à écrit le 11/09/2013 à 12:48
Signaler
Augmenter les impots n'augmentera plus les rentrées fiscales. Donc, il va falloir augmenter les économies.

à écrit le 11/09/2013 à 12:47
Signaler
Nous venons d'apprendre sur rtl une soi-disant économie de15 milliards pour 2014 .De qui se moque t- on encore .Seuls les naïfs pourront y croire!!!!Stop aux mensonges.!!!

le 11/09/2013 à 13:51
Signaler
ce n'est pas 15 mll d'économies c'est 40 mll qu'il faut faire. ils confondent limitation des dépenses en fonction de l'inflation et les économies réelles.

à écrit le 11/09/2013 à 12:46
Signaler
Si on continue comme cela on ne tient pas 10 ans, ce sera la Grèce. Ces gens-là sont des imposteurs, incapable de tenir un Budget !!! Toutes leurs prévisions ne valent rien. Maintenant 4,1% de déficit en 2013 et ce avec un matraquage fiscal sans préc...

à écrit le 11/09/2013 à 12:36
Signaler
Il est évident que la croissance française sera en 2014 comme en 2013 à zéro, ainsi que pour une bonne dizaine d'années à venir. Qui accroche encore avec cette manière de gouverner qui institue le mensonge politique au détriment de la sincérité écono...

à écrit le 11/09/2013 à 12:32
Signaler
2011 : 5,2%; 2012 : 4,8%; 2013 : 4,1% on est loin du 0% promis pour 2015 au moment des élections. Maintenant on espère au mieux 3% pour 2015.

à écrit le 11/09/2013 à 12:14
Signaler
Je suis pour la professionnalisation du monde politique.....travailler en amateur , pourquoi pas, mais pas pour la gestion d'un pays. pour paraphraser Clémenceau, l'avenir de nos enfants est une chose trop sérieuse pour la confier à des politiques.

le 12/09/2013 à 9:32
Signaler
Vous ne confiriez pas votre santé à un charcutier ou à un garagiste.. Alors pourquoi les Français sont-ils assez bêtes pour confier la gestion de notre pays à des énarques et des profs...? Il nous faut tout simplement des spécialistes en gestion. La ...

à écrit le 11/09/2013 à 12:10
Signaler
avec l'affaire de la SYRIE ,et le reste IL SE DOIT DE PARTIR un tel désaveux de la-part des FRANÇAIS et de l?Europe dans le temps le code de l?Honneur le pistolet de l'ordonnance SUFFISAIT a bon entendeur, et soyez intelligent pour une fois A SAINT ...

à écrit le 11/09/2013 à 12:06
Signaler
Comment préparer l'opinion publique à de nouvelles hausses d'impôts en 2014.... Donc la pause dans l'augmentation des impôts n'aura durée qu'une semaine !!!

à écrit le 11/09/2013 à 12:05
Signaler
C'était une bêtise de reculer de 2 ans l'échéance des 3% du budget. Les efforts à faire le seront très lentement et sans réforme de fond. L'asphyxie lente de l'économie au lieu d'un grand coup de pied au cul continue...

à écrit le 11/09/2013 à 11:55
Signaler
Quelle bande d'hypocrites!!! Les français de droite et de gauche ne vous croient plus Messieurs les politiques..A quand des descentes dans les rues.?Vous ne faites pas preuve de bon sens et ne pensez qu'aux prochaines élections.Le peuple vous l'igno...

à écrit le 11/09/2013 à 11:51
Signaler
0,1 % de croissance en 2013. Faux, elle sera négative. Déficit 2013, souvenez-vous, ils nous racontaient que l'on serait en dessous des 3 %.., l'on est à 4,1 %. Encore faux, nous serons autour de 5 %. Prévisions croissance 2014: + 0,9 %..! Nous seron...

à écrit le 11/09/2013 à 11:48
Signaler
Quand on part sur des hypothèses totalement utopiques, il faut bien revenir à la réalité un jour : les faits sont têtus !!! ... et comme c'est parti, l'Europe va bientôt déplacer ses inspecteurs depuis la Grèce ! Parce qu'Hollande ne tiendra jamais ...

le 11/09/2013 à 12:00
Signaler
c'est un gouvernement de voyous ils avaient promis en augmentant les impots que le deficit serait sous les 3 % ce sont des incapables ..........................................on va tout droit a un scenario a la grecque en plus mal.................

le 11/09/2013 à 12:09
Signaler
Aucun leader français (ni Hollande, ni Sarko, ni un autre) ne se pliera aux règles européennes volontairement!!! Seule la contrainte des marchés, comme en Grèce, fonctionnera.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.