Sécurité sociale : le gouvernement veut un déficit inférieur à 13 milliards d'euros en 2014

 |  | 706 mots
Lecture 4 min.
Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales
Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le déficit du régime général de la Sécurité sociale et du Fonds de solidarité vieillesse passera sous la barre des 13 milliards d'euros. Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales propose notamment de dispenser les médicaments à l'unité.

Ça y est ! Les détails précis du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2014 viennent d'être dévoilés ce jeudi à la mi-journée: le déficit du régime général de la Sécurité sociale et du Fonds de solidarité vieillesse devrait être ramené à 12,8 milliards d'euros l'an prochain.  L'objectif de l'exécutif était de ne pas dépasser les 13 milliards d'euros de déficit en 2014, comme indiqué dans un communiqué publié à l'issue du Conseil des ministres publié mercredi. L'estimation publiée ce jeudi marque amélioration de 3,4 milliards d'euros par rapport à 2013.

Dans le détail, la branche maladie afficherait un déficit de 6,2 milliards d'euros en 2014, la branche vieillesse de 1,2 milliard, la branche famille de 2,3 milliards tandis que la branche accidents du travail présenterait un excédent de 100 millions d'euros. Le déficit du Fonds de solidarité vieillesse - qui finance les cotisations retraite des chômeurs et le minimum vieillesse - se creuserait en 2014, à 3,2 milliards (contre 2,7 milliards en 2013).

Coup de rabot sur le quotient familial

Le gouvernement compte sur de nouvelles recettes fiscales dont le montant total dépasse les 4 milliards d'euros, via le coup de rabot sur le quotient familial, la hausse des cotisations pour la retraite et la suppression de l'avantage fiscal dont bénéficient les salariés sur les contrats complémentaires en entreprise (mutuelles, assurances ou institutions de prévoyance).

Les épargnants ne passent pas entre les gouttes

Les épargnants ne seront pas...épargnés. En effet, selon Les Echos, le PLFSS supprime une niche sociale dont bénéficient certains produits d'épargne. C'est le cas par exemple d'une partie des contrats d'assurance-vie en euros. Concrètement, les prélèvements sociaux afférents ne seront plus calculés sur la base des taux en vigueur au moment où les intérêts se sont formés mais sur celle de la fiscalité qui s'applique au moment de la vente. Résultat, le taux de ces prélèvements (CSG, CRDS et autres prélèvements sociaux) grimpe au total à 15,5?% contre moins de 13,5% avant 2012. Le gain pour la Sécu est de 600 millions d'euros.

Des dépenses moins importantes que prévu en 2013

Du côté des dépenses, la rigueur ne se relâchera pas. La prochaine réforme des retraites prévoit de décaler de six mois, d'avril à octobre, la revalorisation des pensions des 15 millions de retraités. A la clé : 600 millions d'euros d'économies pour la Sécurité sociale. L'objectif national des dépenses d'assurance maladie (ONDAM) progressera de 2,4%, soit 0,3 point de moins que cette année.

Cette décélération des dépenses représente une économie d'environ 2,5 milliards par rapport à leur augmentation spontanée liée au vieillissement de la population et à l'augmentation des affections de longue durée (ALD) comme le diabète. Enfin, bonne nouvelle, les comptes de la branche maladie seront un peu meilleurs que prévus en 2013, les dépenses ayant été moins importantes que prévu, la Sécu économisera 500 millions cette année. 

Les laboratoires pharmaceutiques ne sont pas oubliés. En effet, des baisses de prix sont d'ores et déjà programmées pour les médicaments remboursés. Et les tarifs de certains professionnels de santé, en particulier les biologistes et les radiologues, seront rabotés tandis que les hôpitaux devront une fois de plus réduire leurs coûts.

Des médicaments à l'unité

Dans un entretien aux Echos, Marisol Touraine a indiqué que la dispensation de médicaments à l'unité, et non plus par boîte serait bientôt expérimentée pour certains antibiotiques et dans certaines régions. "Chaque Français conserve en moyenne 1,5 kg de médicaments non utilisés dans son armoire à pharmacie ! C'est à la fois un gâchis et un danger, car cela favorise l'automédication à mauvais escient", déclare la ministre des Affaires sociales.

Améliorer les coûts de gestion

Les caisses de Sécurité sociale devront aussi participer à l'effort. Le gouvernement espère récolter 500 millions d'euros de l'amélioration de coûts de gestion, via la dématérialisation et de la réduction des effectifs.

Article publié le 26.09.2013 à 9h40, mis à jour à 12h40

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/09/2013 à 12:22 :
Il n'y a pas de débats sur les posts les plus intelligents au sens du raisonnement (d'ac ou pas d'ac). Par contre les réponses aux inepties ou réflexions en 2 lignes .... Au final, ça démontre que le politique a encore de l'avenir. Georges Frèche disait "80% de cons, donc je fais de la politique pour les 80%" et c'est bien la seule chose où je sois d'accord avec lui. CQFD
Réponse de le 28/09/2013 à 10:57 :
Et oui la vérité ne vous plait pas , c'est bien parce que certains abusent de la sécurité sociale aussi bien personnels de santé qu'assurés et qu'il n'y a pas de flics pour contrôler cette lente dérive. Alors vaut mieux s'en prendre à ceux qui sont respectueux du système de santé en (déremboursant) prestations et médicaments .
a écrit le 27/09/2013 à 9:09 :
Une bonne mesure d'économie consisterait à surveiller un peu plus les arrêts de travail non justifiés.
Réponse de le 27/09/2013 à 10:07 :
Sans y mettre 15 jours de carence, rien que 2 pour tout le monde (public, privé), non compensable par l'employeur ou tous types d'assurance (mutuelle, etc ...) et sans tenir compte des jours de repos (2 vraies journées de carence) + le paiement des jours d'arrêt à 90% max pour tous également et non compensable d'aucune sorte. Le tout n'est pas la mer à boire. L'un des 1er geste de FH a été d'annuler la carence du public sans réformer le tout. Cherchez pourquoi ? Peut être qu'li préfère être populaire en augmentant votre impôt plutôt qu'en essayant de le diminuer ?
Réponse de le 27/09/2013 à 10:15 :
J'aimerais connaître le nombre d'arrêts les jours de rentrée des classes, ouverture de la pêche ou de la chasse, juste avant les vacances, les jours de pont, de match de foot en après midi, etc ... J'aimerais aussi connâitre les stats par entreprises ou administrations, le tout de manière assez fine (directement une usine ou ma préfecture). C'est pourtant facile avec un bon fichier à l'ère de l'informatique dans votre poche ...
Réponse de le 27/09/2013 à 11:39 :
Vous oubliez la( jardinite ) mes très chers. Mais il y a mieux c'est l'arrêt de travail pour mal au dos qui dure des années , avec soins ambulances et tout le tralala pour obtenir un statut d'handicap et la retraite majoré . Là ,il devrait y avoir des stats et cela serait je pense effarent .
a écrit le 26/09/2013 à 23:24 :
Les médicaments à l'unité, très bien dans le principe, mais le Canard Enchainé parle d'anticoagulants qui coutent six fois plus cher que les molécules déjà connues, qui ont pour unique ennui d'être génériquables, alors que les nouvelles ne sont pas mieux, pas plus efficaces (ni ayant moins d'effets secondaires) mais récentes donc protégées par brevet. Le réflexe médical étant d'utiliser tout ce qui est nouveau, et ça MARCHE ! La Sécu paie. Mais cherche des économies à côté. Les labos prétextent des besoins d'argent pour "chercher" et aussi la cause de l'emploi. Moins de molécules inutiles(disons pas innovantes, pas "miraculeuses", pas révolutionnaires) à "fourguer", moins d'emplois. Aïe.
a écrit le 26/09/2013 à 23:03 :
L'AME: 800 millions d'euros, 200 000 bénéficiaires.
Ça fait combien chacun par an ? 4000? quand même. ca en fait des medocs.

et ça ne peut que monter, vu qu'il n'y a qu'en France que l'on fait des choses aussi sapides.
a écrit le 26/09/2013 à 22:58 :
Et votre fils madame, ça va bien j?espère !
Pas de problème a la santé ?
a écrit le 26/09/2013 à 21:29 :
Étant FRANÇAIS de souche, si tu veux marisol je te la rends ta carte vitale, étant donné que nous avons moins de droit que les étrangers, les franco machin etc.....

Umps ne vous étonnez pas que MARINE vous grignote petit a petit !!!!
Réponse de le 26/09/2013 à 23:08 :
oui
a écrit le 26/09/2013 à 21:12 :
Allonger le délai de carence a 8 ou 10 jours et réduire les cotisations maladie. Le déficit de la branche risque de devenir un excédent. Mais il faut du courage
a écrit le 26/09/2013 à 17:44 :
Qui contrôle aujourd'hui les professionnels de santé libéraux qui envoient directement leurs propres patients dans les cliniques dont ils sont actionnaires ? "D'après un rapport de la Délégation nationale à la lutte contre la fraude, près de 45 % des fraudes enregistrées par l'Assurance maladie en 2010 auraient été réalisées par les professionnels de santé, dans les hôpitaux et les cliniques." http://allocpam.fr/actualite/assurance-maladie-70-millions-de-fraudes-pour-les-hopitaux-et-cliniques-116.html
Réponse de le 26/09/2013 à 18:48 :
tout cela est possible il ny a pas de surveillance ni controle a la secue,???
Réponse de le 26/09/2013 à 19:27 :
@Verité : Malheureusement, c'est pire que ça : des organismes enquêtes, trouvent des fraudes, et rédigent des rapports (cours de comptes, notamment) et... Personne ne fait rien. Parce qu'un organisme comme la cour des compte n'est pas mandaté pour agir. Il sort un rapport, et tous les syndicats et lobbys s'empressent de les enterrer ! La cerise sur le gâteau ? Ces rapport sont payés par l'etat sur des deniers publics. C'est pas magnifique ça ?
a écrit le 26/09/2013 à 17:12 :
Ce que la droite n'avait pas osé faire, la gauche l'accomplit. Et comme beaucoup seront déçus par la politique droite et gauche quoique ce dernier terme semble un peu obsolète, les ouvriers se retrouveront à voter pour un parti d'extrême-droite qui sent bon le fascisme malgré la sainte apparence de Marine qui de part son oralité sait bien rassembler un peuple en gagne-misère.
Réponse de le 26/09/2013 à 19:35 :
Pour l'instant, de ce que vous avancez au sujet de Marine, nous n'en savons RIEN ! !
Réponse de le 26/09/2013 à 21:20 :
Vive MARINE
a écrit le 26/09/2013 à 16:55 :
L'état trouve de l'argent pour les guerres, mais pas pour soigner. Donc une bonne guerre s'impose pour relancer le système! Le médoc à l'unité assez marrant , vu que l'on prélève 50 centimes par boîte donc un médoc qui vaut 30 centimes vous le paierez 50 centimes + 1 euro de franchise chez le médecin traitant, votre médoc vous reviendra à 1 euro 50 au lieu de 30 centimes. Ce qui existe déjà pour les boîtes de médocs à vignette jaune dont le tarif est peu élevé, au final vous payez plus cher votre boîte que si vous la payez directement au pharmacien sans ordonnance, combien de bénéfice pour la sécurité sociale multiplié par des millions de patients???
Réponse de le 26/09/2013 à 21:23 :
Et pour faire chier les gauchos et les pharmaciens, pourquoi ne pas aller prendre son cachou directement chez le pharmaco ?
a écrit le 26/09/2013 à 16:32 :
Selon l'éco-organisme Cyclamed, 14.271 tonnes de médicaments non utilisés (MNU) des ménages ont été collectées en 2012 par les pharmacies françaises et regroupées par les grossistes répartiteurs avant leur valorisation énergétique.Cyclamed observe toutefois une collecte en baisse de 1% des MNU en 2012 par rapport à 2011 qui "fut une année exceptionnelle" en enregistrant une hausse de 9% par rapport à 2010 avec 14.565 tonnes.Ces médicaments vont tout droit à l'incinérateur.
Réponse de le 26/09/2013 à 16:53 :
@Kirk : Merci pour ces chiffres éloquents. Je reste persuadé qu'il y a moyen de faire mieux que ça. Il va bien sur falloir un peu de courage, car cela signifie s'attaquer aux lobbies pharmaceutiques...
a écrit le 26/09/2013 à 16:14 :
Marisol commence donc par supprimer l'AME et la CMU aux Etrangers ainsi qu'aux Franco machin truc !!!
Réponse de le 26/09/2013 à 16:34 :
Delenda est Carthago.
Réponse de le 26/09/2013 à 21:19 :
+ 100
a écrit le 26/09/2013 à 15:31 :
et si on fait comme en GB,payer les ivrognes du week-end???
si l'accès aux soins avait une note de frais réelle, validant le bien fondé de l'intervention ou de la prescription
si la pharmacie,n"est plus une épicerie ,mais un vrai centre des soins, supprimant ainsi l'INTERNET, fléau de nos emplois
Avec ces SI combien d'actions peuvent se faire économiques????
a écrit le 26/09/2013 à 13:54 :
Éliminons la misère et les cassos!!!! bang bang!!!! vite et pas chère!!!!
Réponse de le 26/09/2013 à 15:45 :
Y a faut qu'on...renseignez vous sur le sujet ou allez sur un site non économique sinon.
a écrit le 26/09/2013 à 12:23 :
Les papys rentiers ont une trouille bleue dans la vie : que leur état providence à crédit s'effondre avant qu'ils canent ! Toutes leurs gesticulations et commentaires geignards sur les impôts et cotisations sont juste destinés à enfumer les générations suivantes ...
Réponse de le 26/09/2013 à 12:51 :
... et ta pyramide elle tombe quand ????
Réponse de le 26/09/2013 à 12:53 :
ouf !!!!!!!! looooooooooooool ;o)))))))))))
Réponse de le 26/09/2013 à 13:12 :
Avec les réformettes Fillon et Ayrault, vous avez gagné grand max, quelques années. Quelques uns parmi vous vont caner d'ici là. Les autres ? Vous allez assister au plus bel effondrement de niveau de vie depuis la chute de l'URSS ! Demain la règle sera : "tu ne travailles pas ? Tu ne manges pas !"
Réponse de le 26/09/2013 à 16:05 :
La pyramide ne s'écroulera pas car le système de répartition n'est pas un système de ponzi. C'est vrai que dans les deux cas il y a redistribution des entrants vers les sortants lais la comparaison s'arrête lã. Ceux qui vous racontent autre chose sont soit des manipulateurs, soit des manipulés, soit des gens qui n'ont pas creusé le système. Je vous conseille d aller creuser la question sur Wikipedia par exemple pour comprendre les différences fondamentales entre les deux. Un homme éclairé en vaut deux.
a écrit le 26/09/2013 à 12:12 :
si je comprends bien le pays se divise en 2 , d'un coté ceux qui en ont marre de payer et ne veulent pas etre solidaire , de l'autre ceux qui ne veulent pas etre a l'equilibre et depensent a tout va . Je propose donc qu'on fasse deux groupes avec 2 politiques distinctes , je crains que les 2 groupes se plantent a la fin .
Réponse de le 26/09/2013 à 12:37 :
@partition : Bien dit ! Moi, je fais partie d'un autre groupe. Celui qui sait qu'il existe un moyen de réduire la dette tout en restant solidaire avec les plus pauvres. Nous en avons les moyens, il ne nous manque que le courage et la volonté.
Réponse de le 26/09/2013 à 13:01 :
Comment ?
Réponse de le 26/09/2013 à 13:58 :
@@Mecatroid : Ah, merci de poser la question :) Pour y répondre, je recommande de jeter un oeil ici :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Budget_de_l%27%C3%89tat_fran%C3%A7ais , et plus précisément au "Tableau de l?équilibre budgétaire de l?État en 2013 en millions d?euros".
On s'apercoit que le "Total ressources" vaut 240 milliards. Il s'agit grosso modo des impots, que l'on ne peut pas trop augmenter, sauf pour certains qui ont encore beaucoup de marge.
En face, le "Total charges" vaut 302 milliards. Il s'agit des dépenses et je vais y revenir.
Le déficit budgétaire, est de 62 milliards, soit le "Total ressources" - "Total charges".
Vous suivez jusqu'ici, je n'ai perdu personne ? Comme ce déficit est une soustraction, pur réduire le déficit, il faut mener conjointement 2 actions simultanées (pléonasme volontaire).
Il faut à la fois augmenter le "Total ressources" et diminuer le "Total charges". Si vous faites l'un sans l'autres, vous perdez considérablement en efficacité.
Comme le déficit vaut 62 milliards, il faut (par exemple, c'est juste un exemple) augmenter les impôts de 31 milliards sur les tranches les plus riches, et diminuer les dépenses de 31 milliards aussi.
Réponse de le 26/09/2013 à 14:09 :
@@Mecatroid : La question c'est comment s'attaquer aux 302 milliards de dépenses (le fameux "Total charges") sans nuire aux plus démunis ?
Pour cela, il faut travailler un peu et analyser un autre tableau "Crédits de paiement ouverts par mission en 2013 en millions d?euros" qui se trouve sur la page (je sais, c'est pénible, mais on a rien sans rien...).
Une remarque toutefois avant de commencer : En réalité, si vous remarquez bien le sous tableau "Charges", vous verrez que les 302 milliards sont en fait
398 milliards de "Dépenses relatives aux missions" - 96 milliards de "Remboursements et dégrèvements".
En fait, la montagne à laquelle on doit s'attaquer est 398 milliards de dépenses publiques !
Réponse de le 26/09/2013 à 14:27 :
Bon l'objectif est donc de gagner entre 31 et 62 milliards sur 398 milliards.
Je propose de s'intéresser plus particulièrement aux 8 lignes les plus grosses.
Pourquoi ces 8 lignes ? Parce que si ont fait la somme de ces 8 lignes, on arrive à 322 milliards, soit plus de 80% de la dépense totale de 398 milliards.
Ligne 1 : "Remboursements et dégrèvements" = 96 milliards
Ligne 2 : "Enseignement scolaire" = 64 milliards
Ligne 3 : "Engagements financiers de l?État" = 56 milliards
Ligne 4 : "Défense" = 38 milliards
Ligne 5 : "Recherche et enseignement supérieur" = 26 milliards
Ligne 6 : "Sécurité" = 18 milliards
Ligne 7 : "Solidarité, insertion et égalité des chances" = 13 milliards
Ligne 8 : "Gestion des finances publiques et des ressources humaines" = 12 milliards
Réponse de le 26/09/2013 à 14:37 :
Merci de répondre mais qui selon vous a encore de la marge pour la tonte , les tranches les plus riches c'est-à-dire ? Croyez-vous que les agents économiques sont irrationnels au point de continuer à produire si la seule tonte est au rendez-vous ? Les recettes de la TVA baissent déjà, le puit est sans fond. Dans quel poste de dépense souhaitez-vous taper ? Avec quelle répartition, la justice n'étant pas le fort des socialistes, qui sera le bouc émissaire, qui sera désigné comme devant se passer de soin/retraite/protection pour que d'autres continuent à en jouir ? L'Etat s'est jusqu'ici montré incapable de faire la moindre économie en valeur absolue, qu'est-ce qui vous fait croire que es choses vont changer ?
Réponse de le 26/09/2013 à 14:38 :
Vos réponses sont arrivées pdt que je rédigeais mon commentaire
Réponse de le 26/09/2013 à 14:44 :
La mission "Remboursements et dégrèvements" de 96 milliards est de loin la plus coûteuse de l'Etat (24,3% à elle toute seule). Elle regroupe aussi bien la restitution de TVA que les remboursements dus au titre du bouclier fiscal, le versement de la prime pour l'emploi, les niches fiscales ou le remboursement d'impôt indument perçus. Oui, vous avez bien lu, le "bouclier fiscal". C'est incroyable non ?

Réponse de le 26/09/2013 à 14:54 :
Concernant les lignes 2 et 5, elles touchent l'éducation et la recherche...
64 milliards et 26 milliards, soit un total de 90 milliards...
Là, on entre dans le c?ur de la "politique". Où place t-on l'éducation de nos enfants...
Je vous recommande de jeter un ?il la dessus (http://www.education.gouv.fr/cid57111/l-education-nationale-en-chiffres.html).
12 672 900 enfants, 1 043 200 employés.
Certes, ça fait beaucoup, mais ne peut-on vraiment pas gagner 5 ou 10% sur les couts sans nécessairement diminuer le nombre ou le salaire des 841 700 enseignants ?
Non parce que ça ferait tout de suite entre 4 et 8 milliards d'économisé...
Réponse de le 26/09/2013 à 15:08 :
Des milliards jetés à fond perdu dans l'Education, qui pourrait avoir des résultats meilleurs si l'on s'efforçait de la réorganiser de fonds en comble. Car jeter autant d'argent pour autant d'échec scolaire, à quoi ceci sert-il ? Il ne fait aucun doute que l'éducation nationale a besoin d'une réforme structurelle en profondeur, et pas des réformettes idéologiques pour faire plaisir aux minorités de tout poil...
Réponse de le 26/09/2013 à 15:08 :
L'instruction des enfants, je suis d'accord, la recherche faut voir, la défense pas du tout ni la sécurité. La Défense et la Sécurité sont des domaines régaliens contrairement au reste Renier dessus devrait venir en extrême dernier lieu
Réponse de le 26/09/2013 à 15:12 :
Concernant la ligne 3 "Engagements financiers de l?État", on ne peut malheureusement le diminuer qu'en .... résorbant la dette ! Et oui, il s'agir en fait des intérêts de la dette (voir http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/ressources-documentaires/lois-projets-de-lois-et-documents-annexes-par-annee/exercice-2013/plf2013-mission-engagements-financiers-de-letat.html). C'est le serpent qui se mort la queue, mais cela peut devenir un cercle vertueux si on se remet dans le bon sens de fonctionnement. Cela démontre aussi la nécessité et l'urgence à réduire la dette. Plus la dette se réduit, moins les intérêts sont lourds et plus cela libère de la marge de man?uvre.
Réponse de le 26/09/2013 à 15:28 :
Concernant la ligne 4 "Défense" et ses 38 milliards, le gouvernement a fait une bonne proposition avec le Livre Blanc de Jean-Yves Le Drian.
Au dela de la suppression de 24 000 postes d'ici 2019, il y a aussi bon nombre de réductions pour arriver à 31,4 milliards d'euros (soit -18%).
Je vous laisse lire l'article de La Tribune :
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20130611trib000769741/defense-le-budget-des-armees-est-grave-dans-le-marbre-selon-jean-yves-le-drian.html .
Je pense quand même qu'on aurait pu aller au delà en passant de 38 milliards à 26,5 milliards (soit -30%), sans toucher les personnels (dont nous avons besoin), mais en étalant les achats d'armement (nous avons suffisamment de Rafale pour tenir et nous n'avons pas encore un besoin immédiat des Classes Barracuda ou des SNLE).
Réponse de le 26/09/2013 à 15:31 :
Concernant la ligne 6, la "Sécurité", je recommande de ne rien réduire du tout. Et oui, c'est comme ça ! Je vais me faire houspiller, mais les seuls rôles de l'état, pour moi, c'est la sécurité (police, armée défensive, renseignement), la santé, l'éducation et la justice.
Réponse de le 26/09/2013 à 15:41 :
Remarque sur la ligne 4 ("Défense") : Quand je m'interroge sur la nécessité immédiate des SNLE, je parle aussi du missile M51 et de la torpille FTL. Pour moi, c'est le même pack...
Réponse de le 26/09/2013 à 15:54 :
Concernant la Ligne 7 ("Solidarité, insertion et égalité des chances"), 13 milliards cela me semble juste énorme.
Mais que peut-il donc bien y avoir dans cette ligne pour atteindre 13 milliards ?
Examinons cela sur la page http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/ressources-documentaires/lois-projets-de-lois-et-documents-annexes-par-annee/exercice-2013/plf2013-mission-solidarite-insertion-et-egalite-des-chances.html#resultat .
Il y a principalement "Handicap et dépendance" à hauteur de 10,5 milliards...
Le détail ici : http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/farandole/2013/pap/html/DBGPGMPRESCREDPGM157.htm .
Bon, je vous laisse seuls juges, mais finalement, c'est pas forcément là que je creuserais dans l'immédiat pour commencer.
Je suis un lâche ? Bon, oui, j'assume ...
Réponse de le 26/09/2013 à 16:07 :
Un grand merci pour élever le niveau !! Ça fait du bien de voir qu'il y a des gens curieux qui creusent le sujet au lieu de se contenter de répéter des slogans politiques.
Réponse de le 26/09/2013 à 16:12 :
Enfin pour la ligne 8 ("Gestion des finances publiques et RH"), 11,6 milliards, j'avoue que je n'y comprends rien.
La dedans, on trouve notamment :
Code 156 - Gestion fiscale et financière de l'État et du secteur public local : 8,6 milliards
Code 302 - Facilitation et sécurisation des échanges : 1,6 milliards
Code 218 - Conduite et pilotage des politiques économique et financière : 0,9 milliards
Autant dire que si la on simplifiait les règles de fiscalité, on aurait pas tout ces problèmes.
Si on commencait pas supprimer l'ensemble des niches fiscales, on économiserait à tous les étages...
Réponse de le 26/09/2013 à 16:34 :
@@mecatroid : Merci. Je rappelle que je n'invente rien, que toutes ces données sont disponibles gratuitement et librement sur Wikipedia et sur le site http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/ressources-documentaires/lois-projets-de-lois-et-documents-annexes-par-annee/exercice-2013/plf2013.html . Après, il faut prendre le temps de les lire pour savoir de quoi on parle. Vaporiser chaque années 47 milliards d'Euros juste pour payer les intérêts de la dette, alors qu'on pourrait en faire quelque-chose d'utile, ça m'énerve un peu... Sachant qu'un SMIC coute 17162,64 euros annuel brut, cela représente 2 738 500 emplois... 2,7 millions d'emplois... Çà laisse songeur...
Réponse de le 26/09/2013 à 18:33 :
Je comprends ce que vous dites. Pour faire un //, je dirais que c'est comme dans un ménage endetté. Je fais les économies sur mes plus grosses dépenses et je m'efforce de sortir du crédit le plus rapidement possible donc je joue sur logement, nourriture, chauffage, déplacements. Je fais le tout sans amputer l'avenir donc je peux changer la voiture pour une plus économique mais je ne la supprime pas car je vais au travail avec. Tout ceci est un plan à 15 ou 20 ans et est incompatible avec des règles qui changent tous les mois et avec une remise à plat tous les 5 ans donc sans plan à long terme cosigné par tous les partis ... bien du courage.
Avec le pays, nous avons une différence qui est celle de jouer sur ce que je gagne. Dans le ménage, on ne peut réclamer une augmentation tous les mois à son patron, dans un pays: je peux produire plus et augmenter mes revenus. A ce jour, je ne vois pas le système à court terme pour produire plus. Fiscalement, je vois déjà que l'on taxe le bénéfice d'une société ne produisant que du service, sans stock et avec peu de personnel (genre Google si c'était frenchy) de la même façon qu'un PSA. Aucune taxation sur le ratio CA/nb d'employés, ce qui incite au plus gros CA sans personnel. Voici donc une mesure facile et à court terme. Je ne vois pas le soin à l'efficience de l'argent. Plus l'argent circule vite sans passer par l'état castrateur, plus le peuple gagne sa croute donc il vaut mieux se faire baisser son impôt de 10 si on a fait tondre sa pelouse et donner les 10 au tondeur plutôt que de lui donner 5 et repasser par l'aide sociale pour les 5 qui lui manque, qui seront pris dans votre impôt, et ce ne sera plus 5 mais 4. Au final, il faut favoriser le direct. Je ne vois pas le plan sur la dépendance des personnes qui devient une grosse bombe sociétale. On a préféré des contrats à faire pas grand chose de vraiment utile plutôt que de les faire exclusivement sur la dépendance des personnes. C'est donc la double peine, je paye pour la dépendance et je paye pour des contrats peu productifs. Je ne vois rien sur la transparence des comptes associatifs, publiques, mairies, départements, etc ... qui outre retirerait de la corruption mais qui amènerait un mouvement contestataire sur ce qui serait gabegie et au final de la gestion ou bonne rigueur . Je ne vois pas de solutions en place pour la baisse de l'immobilier. L'immobilier cher fait que l'investissement se dirige trop sur l'immobilier que ce soit pour la rente ou se loger. Je ne vois pas un statut fiscal et salariale spécial pour l'étudiant (les bonnes études font les emplois de demain). Des choses simples que je ne vois, il y en a plein. Même des plus que gratuites comme le paiement des charges sociales des entrepreneurs (RSI) au réel (je paye mes charges quand je me paye) plutôt que ses systèmes décalés ou la douloureuse de la 3e année coule ceux qui sont bons carreleurs et moins bons gestionnaires. Sans faire la révolution, sans trop d'effort, sans électoralisme, il y a un tas de choses, de leviers, de possibilités. Ajoutez l'aménagement du territoire (pourquoi le couple au smic se met à 40 kms de son travail et mange sa paye en essence importée ?). Juste du bon sens et la mesure de la conséquence au 2e ou 3e degrés.
a écrit le 26/09/2013 à 11:57 :
On est sauvé!!! Le gouvernement "veut" !!! Ce qui est mignon avec les fonctionnaires, c'est qu'ils croient qu'une note de service résout des problèmes fondamentaux. A ne jamais être sur le terrain, à n'avoir jamais réellement travaillé de leur vie, à rester bien à l'abri de leur statut hyper privilégié, garantie de l'emploi en tête, ils sont pathétiques.
a écrit le 26/09/2013 à 11:43 :
Commençons par diminuer le nombre de députes et de sénateurs.
C'est incompréhensible de ne pas en premier lieu s'attaquer a cela.
A quoi sert aujourd'hui le sénat français ?
L'AN a toujours le dernier mot et pratiquement toutes les lois votées viennent de Bruxelles.
Incompréhensible !
Réponse de le 26/09/2013 à 12:11 :
Il faudrait effectivement supprimer le Sénat. Petite incompréhension de ma part : La gauche avait demandé bien des fois sa suppression. C'était me semble t-il avant d'y être majoritaire. Ne faut-il pas plutôt aller au bout de ses idées ? Cela dit, il ne faut pas se tromper de priorité. Le cout du Sénat est bien moins important que le cout de la sécurité sociales. Il faut en priorité s'attaquer aux plus grosses dépenses. Et la sécurité sociales, c'est l'un des 3 plus gros postes de dépenses de l'état (http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9ficit_de_la_S%C3%A9curit%C3%A9_sociale_en_France). Ne nous trompons pas de priorité. Supprimons d'abord le déficit de la sécurité sociale.
Réponse de le 26/09/2013 à 19:06 :
Vous réclamez d''y mettre de l'intelligence et du bon sens et moins d'idéologie ou d'électoralisme. Au final, c'est de l'utopie, un souhait, un voeux ? Dans un pays où on fait basculer l'élection en disant "j'aime pas les riches à plus de 4000" ou "je vais régler le problème des cités": je n'en vois pas gagner une élection en disant "je vais vous désendetter, vous allez en baver 10 ans et vous verrez après ça sera mieux". Il faudrait commencer par enseigner le langage de la vérité aux politiques et faire beaucoup, beaucoup de pédagogie et d'éducation. La partie intelligente est beaucoup trop faible pour avoir le pouvoir, ceux qui l'ont sont des intelligents n'aimant que le pouvoir. FH ou NS ne sont pas si bêtes ou ignorants, le problème c'est le gout du pouvoir, le maintien au pouvoir alors on ment, on triche, on utilise et surutilise les plus ignares (les 5% qui font tout).
Réponse de le 26/09/2013 à 21:00 :
Je suis assez d'accord avec votre analyse. Je pense que le rebond n'est possible que si c'est le peuple qui mieux informé des problèmes, des raisons et des solutions possibles, ne se laisse plus duper par les hommes politiques. Je ne crois pas a un sursaut de responsabilité des hommes politiques ni a l'émergence de politiques responsables. Des hommes politiques responsables ne pourraient pas se faire élire en l'état actuel.
Réponse de le 27/09/2013 à 10:00 :
Il ya bien 150000 choses à faire rien que sur du bon sens dont une partie ne pénalisent personne, juste des redirections du style "je n'embete pas l'arbre qui pousse, au contraire je l'aide si je peux (rien que de ne pas l'embeter serait un plus) car ce qui m'intéresse c'est les fruits qu'il donnera TOUS LES ANS et non le tronc sans branche" et l'autre partie change la vie politique (nombre de renouvellements, transparence des comptes, etc ...) mais là .... On parle bien de rendement dans l'écologie et jamais de rendement dans le financier et pourtant l'euro dépensé n'a pas les mêmes conséquences si il sert à financer une vraie formation d'avenir à un jeune ou si il sert à faire un énième bac compta futur chomeur.
a écrit le 26/09/2013 à 11:42 :
la meilleure solution pour réduire le déficit de la sécu, c'est de donner un grand coup de rabot dans les dépenses de chaque établissement de la sécu et de supprimer la CMU...
Réponse de le 26/09/2013 à 11:58 :
wai mais là ... vous touchez l?électorat de gauche ! loooooooooooool
Réponse de le 26/09/2013 à 12:14 :
@vériteman : Ce n'est pas la meilleure solution. La CMU doit être maintenue (elle concerne les plus fragiles). C'est tout le reste qu'il faut diminuer (ce qui tombe dans les poches des syndicats, de médecins, de fonctionnaires, de partis politiques, de fabricants de médicaments, d'opticiens, etc...). La sécu est gangrénées par les voleurs.
a écrit le 26/09/2013 à 11:38 :
On en reparlera du déficit "contenu" !!! Le seul moyen serait de revoir complètement la copie : ALLEGER considérablement le statut de la France auprès des miséreux de tous les pays, CMU, soins gratuits et autres... ALLEGER le personnel Sécu : avec l'informatique apparue il y a ... 30 ans ! 60 % du personnel est devenu quasi inutile ! désolé. Hôpitaux : qu'on arrête le PRELEVEMENT de convenance) : médocs emmenés par le personnel (du Doliprane aux antidépresseurs "pour la famille" = M? !!!)... ALIGNER (réellement, pas en bla bla) les honoraires dispendieux (1,6 Md/an !!! c'est du lourd), tous ces spécialistes sont largement bien payés. En +, qu?ils cotisent à la bonne caisse de retraite (celle des spécialistes, pas comme un certain Cahu... qui le faisait à celle des ?Généralistes" + intéressante lors de la liquidation de retraite !!!). En un mot : ASSAINIR le biniou !!!
Au lieu de ça, ils vont (encore) serrer les remboursements pour la classe moyenne (ceux qui cotisent, les autres ont CMU et divers avantages : gens du voyage, Roms, etc.). Comme d'hab !
a écrit le 26/09/2013 à 11:31 :
question si on fermait la sécu ... pendant combien d'années serions nous prélevés sur les salaires ... pour combler te trou ?????????????
Réponse de le 26/09/2013 à 12:20 :
@pmxr : Ah, voila une excellente question : Vous trouverez la réponse chifrée sur cette page : http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9ficit_de_la_S%C3%A9curit%C3%A9_sociale_en_France . Aux dernières nouvelles, la dette de la sécurité sociale a atteint en 2013 (prévisions) la bagatelle de -132,9 milliards d'euros. Rien que ça ...En 2011, la population active française représente 26,3 Millions de personnes. Chaque "travailleur" doit donc rembourser 5053 euros au total. Après, à vous de voir combien on peut rembourser chaque mois, et vous aurez la durée (ils font des macarons, il parait qu'il sont bons).
Réponse de le 26/09/2013 à 16:15 :
La sécu c'est aussi les retraites et les hôpitaux. Si on ferme pendant une an c'est près de 440 milliards d'economisés. Mais c'est aussi plus une seule retraite de versée, les hôpitaux et bon nombre de cliniques fermés.
a écrit le 26/09/2013 à 11:03 :
Nos petits experts en magouillage de statistiques y arriveront très certainement. Le jour où les créanciers vont se rendre compte que la France truque ses comptes...
Réponse de le 26/09/2013 à 11:38 :
Comme tout les pays .. Faire croire que la France est le seul pays a arranger ses comptes est faux.
Réponse de le 26/09/2013 à 12:17 :
Certes, mais ceci ne peut que lancer un doute sur la crédibilité de nos politiques/
a écrit le 26/09/2013 à 10:59 :
on aura des médicaments a l'unité dans des pochettes en papier comme en Afrique ,dehors le PS,vive le FN
Réponse de le 26/09/2013 à 11:34 :
je ne suis pas du ps ... ni d'ailleurs ...question: avec "une sortie de l'euro" on parait combien le litre d'essence ???????????
Réponse de le 26/09/2013 à 14:49 :
MARINE! VITE !!!!!!!!
Réponse de le 26/09/2013 à 16:10 :
Achetez le nombre de médicaments nécessaire et pas plus le paraît sensé. D'autres pays le font déjà. Pourquoi laisser les labos conditionner plus de gélule que nécessaire selon les prescriptions médicales ? Vous avez de l'argent à jeter par les fenêtres vous ??
Réponse de le 26/09/2013 à 16:18 :
VIVE MARINE !!!!!
Réponse de le 26/09/2013 à 16:39 :
Contre la toux : marine !
Contre la pauvret? : marine ; contre les guerres: marine ; contre le sida : marine. Un problème de fuite de canalisation : Marine. Problème de retour de l'être aimé en 48h ? : marine ! Problème d'impuissance : Marine ! ; un monde que vous ne comprenez plus et un besoin d'être rassuré avec des idées simplistes : marine !
Réponse de le 26/09/2013 à 19:48 :
OUI! Marine, et sans plaisanter ! on ne la jamais vu au pouvoir, alors ^pourquoi anticiper les blablas? Qu'en savons nous? On a eu Sarkozy, on l'a élu car il présentait "un changement, de l'énergie à revendre (ouf !)et puis...? on sait ce qu'il en a été...Hollande est arrivé, que n'a t-il pas promis lui aussi? !! et puis......et pourtant il avait un PROGRAMME! faut il le remettre d'actualité " moi président...!""JE ".....Marine a un programme aussi, pourquoi ne serait il pas meilleur (on aurait du mal à faire pire ! que l'actuel !)? pour les économies, en tous les cas, aucun problème !! et ce serait sûrement un bon début, même si là encore, ce ne sera peut -etre pas l'Eldorado, mais il faut essayer !! ensuite on pourra se permettre, seulement dans ce cas de discuter, et critiquer !
Réponse de le 26/09/2013 à 21:15 :
Si Le PS vous a déçu, si l'UMP vous a déçu - comme beaucoup de français si l'on en juge par le taux de participation - je crains fort que vous soyez déçu par le FN. Le Fn est comme les autres politiques : il racontent ce que les gens ont envie d'entendre pour se faire élire. Je crois que ceux qui pensent que marine a plus de sens moral et de responsabilité que les autres vont au devant de fortes désillusions. Pour ma part je préfère privilégier je candidat qui me semble le moins démagogique. C'est pas toujours le même. Mais personnellement je crois marine bien plus démagogique et dénuée de vertu que d'autres. C'est mon avis., ce qui ne m'empêche pas de respecter le votre.
a écrit le 26/09/2013 à 10:31 :
La règle a mettre en place est pourtant simple. Les divers taux de remboursement doivent être ajustés pour équilibrer le bas de page. Ca va gueuler, mais au moins ce sera a l'équilibre. Tant qu'on continuera a cacher la misère sous le tapis, on devra emprunter pour boucher les trous, et au final, on fera tourner les parasites financiers...
a écrit le 26/09/2013 à 10:28 :
Lorsque la droite a commencé a faire le ménage, la gauche s'est violemment offusquée, mais maintenant, ce qu'ils font est "bien fondé" et tout le monde doit la fermer car la gauche a dit qu'il n'y avait pas d'autres solutions. Faut dire qu'ils ont le monopole de l'intelligence à gauche.
Réponse de le 26/09/2013 à 10:53 :
@Moicémieu : les pauvres petits electeurs de droite qui ont des miseres : des geignards oui ....
a écrit le 26/09/2013 à 9:35 :
d accord pour faire des économie ......que l etat les elus ...cumulards .. privilegiers.de tout genre ( e x jours de carence ... ) nous montrent l exemple ... le reste . sera accepte
Réponse de le 26/09/2013 à 10:29 :
Sans oublier le fait de dégager la moitié de la couche mille feuille totalement improductive, et sans aucune valeur ajoutée.
Réponse de le 26/09/2013 à 10:52 :
@demiportion : Un peu d'huile dans les engrenages ne fait pas de mal sinon ca grince
Réponse de le 26/09/2013 à 11:09 :
@simplet : Tout à fait d'accord. En attendant, les élus PS du gouvernement ont déjà montré l'exemple en diminuant leur salaire dès leur arrivée. Au tour des autres partis politiques maintenant.
Réponse de le 26/09/2013 à 11:31 :
@ Mecatroid : ". En attendant, les élus PS du gouvernement ont déjà montré l'exemple en diminuant leur salaire dès leur arrivée. " C'est vrai. Mais vu qu'ils sont plus nombreux que dans l'ancien gouvernement, les frais de fonctionnement de ce gouvernement sont supérieurs au précédent. Sans compter que Monsieur Ayrault a fait nommer un conseiller en communication pour sa très chère épouse. Vraiment, votre fanatisme vous aveugle..
Réponse de le 26/09/2013 à 13:42 :
Stop à l'intox, par décision n°2012-654DC du 9 août 2012 le conseil constitutionnel a déclaré non conforme à la constitution l'article 40 de la loi de finance rectificative qui prévoyait la baisse de salaire de 30% du président, du premier ministre et du gouvernement.
a écrit le 26/09/2013 à 8:38 :
des économies sont possibles ex deux couples voisins la femme à "besoins" de cure on envoie le mari avec. un ambulancier pour une chimio le mans vers angers dit ma journée est gagnée ? une infirmiere dans le privé retraite 62 ans hopital 55 .dans un centre médical ecole du dos ou diete groupe de 5 maxi 6 personnes ' ecole groupe de 25 etc etc
Réponse de le 26/09/2013 à 10:51 :
ton exemple est un peu difficile a suivre Matheo
a écrit le 26/09/2013 à 8:35 :
Ce sont encore les classes nécessiteuses qui vont trinquer. Je gagne bien ma vie et franchement, sauf pour les affections graves, je peux sans problème me passer de la Sécu. Combien sommes-nous en France à pouvoir / vouloir faire acte de solidarité et accepter une mise sous conditions de ressources des remboursements ? De toute façon, le plan de Touraine n'est qu'un nième plan et la faillite du modèle social ''à la française'', c'est à dire un modèle à crédit, est inévitable. De droite ou de gauche, les politiciens l'ont ruiné par manque de volonté, de compétence. Evidemment quant un ministre a un pet de travers, il fille au Val de Grace....!
Réponse de le 26/09/2013 à 10:55 :
@pa : donc si je comprends bien tu es bien portant et t'as pas envie d'être solidaire , il faut que partes tres vite aux US .
Réponse de le 26/09/2013 à 11:13 :
@pa : Vous n'êtes pas seul. Je gagne aussi très bien ma vie, et je préfère que le gouvernement oriente ses actions vers ceux qui en ont vraiment besoin, les plus pauvres d'entre nous. Il faut mieux gérer les choses pour gagner en efficacité et faire des économies, mais sans dénaturer la qualité des soins.
Réponse de le 26/09/2013 à 11:43 :
@ Mecatroid : D'ailleurs, dans l'idéal socialiste, c'est que tout le monde soit pauvre.
Réponse de le 26/09/2013 à 13:07 :
@MDR : Je préfère être "pauvre sans dettes" plutôt qu'être endetté à vie.
a écrit le 26/09/2013 à 3:14 :
Notre ministre clame dans un entretien qu'elle va "redresser les comptes de la Sécurité Sociale" avec un déficit ramené à 13 milliards d'euros. La communication de ce gouvernement me laisse toujours pantois, comment peut-on redresser en laissant une telle ardoise de surcroît purement prévisionnelle? "Mais cela aurait pu être pire?"
Réponse de le 26/09/2013 à 8:38 :
C'est un puits sans fonds, mais bizarrement les vieux geignards de la Tribune n'en parlent jamais. Il est vrai qu'ils en sont les principaux bénéficiaires ! Beaucoup plus facile de réclamer des économies pour les autres ;?)
Réponse de le 26/09/2013 à 9:20 :
et que penser de la DETTE de l'état à la sécu? colossale aussi, des soins donnés à des gens venus de pays, pleins aux as qui se font soigner ici et qui partent sans payer ? des fraudes à la carte vitale! des AME, des CMU , des cures à vue et perte de vue etc, ETC ! vous croyez avoir pensé à tout...Vraiment ???? !
Réponse de le 26/09/2013 à 11:02 :
bien parle camarade la securite sociial est un vrais passoire ou beaucou tape dans la caisse ; aucun controle aucune surveillance ; faire des econnomies passe aussi par LA ???
Réponse de le 26/09/2013 à 11:17 :
Il faut impérativement réduire la dette de la France, et cela passe par une réduction de la dette de la sécurité sociale. Le principe du "puits sans fond" ne peut pas continuer. Il faut traquer et réprimander sévèrement toutes les arnaques, et condamner lourdement ceux qui piquent dans la caisse. Cela permettra de maintenir le niveau des soins, la qualité du personnel soignant (parce qu'il faut le dire, nous sommes bien soignés), mais en diminuant le coût.
Réponse de le 26/09/2013 à 12:14 :
Avec 4000 milliards de dettes de votre état providence à crédit, vous me faites doucement rigoler avec vos fraudes ... Vous n'avez pas bien compris la nature du problème, je pense ...
Réponse de le 26/09/2013 à 14:53 :
il n'y a pas de "petites économies , mon gars ! et quand on parle de petites! les unes + les autres, finissent par faire! vous avez déjà tenu un budget ?.....même de moindre importance..
a écrit le 25/09/2013 à 22:17 :
On dirait que ce gouvernement ne vit qu´a l´aide des projections. Malheureusement elles font toujours un defaut dans le meme sens: trop optimistes. Mais en attendant, cette methode permet de donner espoir a tout une classe de gauchistes, qui croient en ecoutant ces balivernes, que les promesses de Hollande se realisent et que tout ira bien finalement. Comme quoi, comme disait l´autre, les promesses n´engagent que ceux qui y croient.
Réponse de le 26/09/2013 à 9:38 :
Heureusement que des gens comme vous, sain de corps et d'esprit sont là pour nous remettre, nous brebis égarées, sur le droit chemin. Je dirais même plus, sur le chemin de la droite....Pour info 2014 c'est dans 4 mois, on a vu plus loin comme projection déjà...
Réponse de le 26/09/2013 à 11:22 :
@Kazbo : C'est comme quand Hollande avait prévu l'inversion de la courbe du chômage que l'on constate aujourd'hui ? Trop optimiste vous dites ? C'est comme quand Hollande avait promis de faire plier le gouvernement Syrien ? Trop optimiste ? C'est comme quand Hollande avait promis la relance de l'économie qui se voit désormais dans le chiffres de tous les instituts confondus, sans aucune exception ? Trop optimiste ? L'optimiste, c'est vous, qui croyez qu'après 10 ans de gouvernement de droite qui ont plongé la France dans la misère, la droite a encore une once de crédibilité !
Réponse de le 26/09/2013 à 11:33 :
Une telle baisse du chômage me parait très surprenant. Seul un maquillage des vrais chiffres pouvait nous mener à un tel retournement. Je vous plains sincèrement, Mecatroid, de croire à toute la propagande gouvernementale...
Réponse de le 26/09/2013 à 11:44 :
@ Mecatroid : Vous êtes payé combien par l'Elysée pour troller sur le site de La Tribune ?
Réponse de le 26/09/2013 à 14:54 :
BIEN VU !!!! AH!AH !
Réponse de le 26/09/2013 à 16:27 :
Parce que des trolls FN vous n'en voyez pas ici ?!? C'est l'hôpital qui se fout de la charité.
Réponse de le 26/09/2013 à 16:38 :
Je vois qu'ils sont à cours d'arguments. Ils essayent de me décrédibiliser. Ils sont impuissants à stopper la vérité. Le problème, c'est que quand les chiffres parlent, c'est difficile de venir contredire.
Réponse de le 26/09/2013 à 19:52 :
quand les chiffres parlent..." ! ah! ah! ah! vous avez de l'humour, c'est bien ! de la candeur, aussi...dans ce cas ci, c'est déjà moins bien, eh! oui......
a écrit le 25/09/2013 à 20:48 :
elle veut dire ' en 2025', vu que c'est leur horizon ( pour avant, c'est assez incertain...)... elle devrait faire une pub pour la ' secu 2025', ca ferait rire tt le monde!
Réponse de le 26/09/2013 à 10:56 :
@churchill : remember Mers El Kebir ...
a écrit le 25/09/2013 à 20:12 :
A quand le DEFDICIT ZERO ?

Un DEFICIT, c'est un impot pour le futur car il faudra rembourser.

Nous, les jeunes, voulons un cost killer qui chasse le gaspillage, le superflu et le fictif.
Réponse de le 25/09/2013 à 21:29 :
@rbu Oui, il est sidérant d'entendre les gouvernements successifs se satisfaire d'un déficit abyssal de la sécu ! Ce sont des dépenses courantes qui finiront par devoir être payées, majorées des intérêts, par toutes les personnes qui survivront et resteront en France. La constitution devrait interdire cette pratique.
Réponse de le 26/09/2013 à 9:35 :
Regardez moi ces 2 la qui fustigent les déficits et qui ont pourtant allegrement profité du système français sans que ca les derange. Ou quand les gens ne veulent pas voir plus loin que le bout de leur nez.
Réponse de le 26/09/2013 à 10:05 :
@Chich Votre remarque signifie-t-elle que vous encouragez les déficits pour en tirer personnellement profit ou avantage ? Il ne serait pas étonnant qu'à ce jour, rbu et moi, ensemble, nous ayons moins "profité" du système français que vous seul. Vous ne seriez pas syndicaliste CGT par hasard ?
Réponse de le 26/09/2013 à 10:50 :
@Rbu : oui t'as raison quand tu dis deficit 0 , par contre si on commence a dire nous les jeunes ou nous les vieux ou nous les bien portants on es pas sorti de l'auberge, 1 pour tous tous pour un , sinon c'est les sbires du cardinal Richelieu qui gagneront la partie
Réponse de le 26/09/2013 à 11:30 :
@rbu : BRAVO !!! Enfin des gens qui réfléchissent un peu. La SEULE priorité, c'est le déficit zéro, la réduction de la dette. Nous ne pouvons pas laisser cette dette à nos enfants. Je refuse de faire cela ! @Percy : Certes, tout le monde doit y mettre du sien. Cela dit, ça fait plus de 25 ans que je travaille sans aucun problème, et il me semble que pour un jeune qui se pointe actuellement sur le marché de l'emploi, c'est un peu plus compliqué que pour moi. Mais que chacun fasse pour la France à hauteur de ce qu'il peut. Les jeunes en étant sérieux et en faisant preuve d'innovation, les plus âgés en payant notre du via les impôts (même si cela nous fait râler), les lâches et les traitres qui ne se complaisent que dans la critique du gouvernement en quittant le pays ("S'il y en a que ça gênent d'être en France, je le dis avec le sourire mais avec fermeté, qu'ils ne se gênent pas pour quitter un pays qu'ils n'aiment pas" - Nicolas Sarkozy, avril 2006).
Réponse de le 26/09/2013 à 11:51 :
@ Mecatroid : a quand l'ouverture des camps d'internement pour ceux qui critiquent votre gouvernement adoré ? Vous faites vraiment dans le déraisonnable.
Réponse de le 26/09/2013 à 12:27 :
@MDR : Ce n'est pas mon gouvernement adoré (je rappelle que mon préféré, c'est Bayrou, le seul à crier depuis 15 ans qu'il faut réduire la dette). Simplement, le gouvernement actuels fait le boulot que l'UMP avait promis de faire (réduction des dépenses publiques, du nombre de fonctionnaires, et de la dette française). Je pense quand même que dans l'opposition, on devrait aussi se poser la question de savoir comment aider le gouvernement en place à sortir la France de la misère. Que les politiciens de droite soient dans la critique ridicule et systématique, cela se comprend, ils sont dans leur rôle. Que les français en capacité de lire et d'écrire, perdent de vu l'objectif qui est de sortie la France de la misère, et se contente de critiquer bêtement alors même que l'on sort des 10 années les pires pour le budget de la France, 10 années d'UMP, çà, j'avoue que j'ai du mal à comprendre.
Réponse de le 26/09/2013 à 13:12 :
@Chich Votre commentaire cautionnerait-il les déficits ? Merci de faire des commentaires constructifs au lieu vouloir faire la leçon aux autres en présumant arbitrairement et à tort de leur comportement.
Réponse de le 26/09/2013 à 13:16 :
Si vous croyez ce que vous écrivez c'est grave.
Réponse de le 26/09/2013 à 14:00 :
@@Mecatroid : Alors c'est grave :)
Réponse de le 26/09/2013 à 14:55 :
PAUVRE HOMME......
Réponse de le 26/09/2013 à 15:18 :
etre solidaire de qui et de quoi- je me léve tout les matins a 4h pour aller bosser- et avoir mon petit salaire-quand d'autres se foute de ma gueule, des gens qui ne savent ^pas ce que veut dire travailler- il s ont plus de 40 ans et vive aux crochets de la société-, ils ont une voiture, de la bouffe, un appart et passe la journée en terrasse a faire les grillons actuellement ils on tle rsa ou rmi, ne payent pas les frais medicaux - et le jour de la retraite il faudra leur payer- societé de merde et decrepitude de la france
Réponse de le 26/09/2013 à 16:32 :
C'est pas un peu tard 4h ?
Réponse de le 26/09/2013 à 17:03 :
Merci de pousser la voiture au bout de la tue avant de la démarrer. A 4h du matin tu me réveille quand tu démarre. Et bosse un peu plus. Si en plus tu ne râlais plus ce serait encore mieux. Pour balayer ma terrasse c'est quant tu veux !
Réponse de le 26/09/2013 à 18:39 :
Et puis ta femme à 4h05, elle est bonne !!!!!
Réponse de le 26/09/2013 à 19:24 :
ok ...les bizounours
Réponse de le 26/09/2013 à 19:54 :
Qu'est ce t'en sait..?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :