Prospective économique pour la France : le grand encombrement

La commission Lauvergeon "Innovation 2030" a rendu ce vendredi ses travaux à François Hollande. Sept thèmes ont été retenus parmi lesquels le stockage de l'énergie et l'exploitation des ressources marines. Une rapport qui vient s'ajouter à d'autres initiatives lancées ces derniers mois, notamment celle d'Arnaud Montebourg.
Fabien Piliu
Anne Lauvergeon à la tête de la commission Innovation 2030
Anne Lauvergeon à la tête de la commission Innovation 2030 (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

C'est une petite partie du « GRAND TOUT » ! Ce vendredi matin, Anne Lauvergeon a présenté à François Hollande les travaux de la commission "Innovation 2030" chargée d'identifier les innovations majeures que la France, compte tenu de ses points forts actuels et de la demande mondiale potentielle, pourrait lancer.

Du stockage de l'énergie à la silver economy

Sept thèmes ont été retenus : le stockage de l'énergie, le recyclage des matières, l'exploitation des ressources marines, les protéines et la chimie verte, le Big Data, la médecine individualisée et la silver economy.

 Assurer le suivi des travaux

La Commission ayant achevé ses travaux de réflexion, que reste-t-il de cette assemblée ? Sans surprise, elle sera en charge du suivi de ces recommandations. La commission Lauvergeon aura également pour mission de lancer un concours d'idées dans chacune des sept filières d'avenir qu'elle vient de définir. Pour animer ses concours chargé d'inventer, par exemple, la batterie qui permet à une automobile de rouler 1.000 kilomètres sans être rechargée, la Commission dispose d'un budget global de 300 millions d'euros provenant du Grand emprunt. Sera-ce suffisant ? Que les Geo Trouvetou se rassurent, les autres soutiens publics de financement de l'innovation seront sollicités si une idée géniale peut passer le cap de l'industrialisation.

Une pièce du puzzle imaginé par l'exécutif

Comment s'articule cette nouvelle initiative en faveur de l'innovation avec celles déjà lancées ...et les prochaines ? Pour ceux qui ont la mémoire courte, la stratégie de l'exécutif en faveur de l'innovation a été lancée par François Hollande, le président de la République lors des « Grand Rendez-Vous 2012 OSEO Excellence » qui portait sur les fonts baptismaux la banque publique d'investissement, Bpifrance.

Elle s'est poursuivie lors des Assises de l'entrepreneuriat, quelques mesures en faveur de l'innovation ayant été annoncées, puis avec la prolongation du Grand emprunt avant d'accélérer avec la présentation en septembre du programme de la Nouvelle France industrielle et de ses 34 plans par Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement de la République.

Ce n'est pas tout. Un plan « Innovation » sera présenté dans quelques semaines par Fleur Pellerin, la ministre des PME et du Numérique. Il présentera des mesures pour créer un environnement fiscal, financier, juridique et administratif plus favorable à l'innovation.

Des acteurs différents selon les décennies

Concrètement, le Commissariat général à la stratégie et à la Prospective (CGSP) réfléchit à la France dans dix ans, la Nouvelle France industrielle travaille sur l'horizon 2020 et la Commission Lauvergeon élabore une stratégie pour que l'économie française soit performante en 2030…. Qui coordonnera les travaux ? Pour l'instant, la réponse de l'exécutif est plutôt floue.

 

 

Fabien Piliu

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 17
à écrit le 13/10/2013 à 10:16
Signaler
IL Y A BEAUCOUP DE PROGRES A FAIRE GRACE AU KRACAGE ET AU CATALISSEURS ONT FAIRE BAUCOUP POUR L ECOLOGIES ET TRANSFORMER LES DECHEES ET LA POLLUTIONS ? IL SUFFIREZ D UNE VOLONTE POLITIQUE ET DE LA MATIERE GRISSE ???

à écrit le 11/10/2013 à 20:02
Signaler
Si c'est pour travailler pour les autres comme des altruistes sans frontières, je dis non!

à écrit le 11/10/2013 à 19:07
Signaler
C'est parfait ! Imaginons des technologies qui pourront être fabriquées par la Chine... Parce que en France, les usines ferment.

à écrit le 11/10/2013 à 15:27
Signaler
Anne Lauvergeon, ancienne présidente de Areva, goute guère les énergies renouvelables et préfère exploiter les matières premières sous marines quitte à polluer la mer comme elle ordonnait de polluer la terre. On se refait pas.

le 11/10/2013 à 21:58
Signaler
Le programme de recherche sur le stockage de l'énergie est justement la clef du dévellopement des énergies renouvelables qui produisent au moment ou l'on en a pas besoin ! Le programme de Lauvergeon va donc bien dans le sens du développement des éner...

à écrit le 11/10/2013 à 15:03
Signaler
Les copains ont trouve un job a leur copine alors qu'elle devrait répondre du désastre Areva. EPR Uramin Fermons l ENA et interdisons au fonctionnaire d avoir des postes politique sans démissionner

le 13/10/2013 à 22:28
Signaler
Les soldats d'Areva sont toujours sur le qui-vive, on dirait, sans rien amener au débat de l'innovation. Dommage. Mais ils ne peuvent rien dire. Leur EPR, leur soi-disant innovation s'est transformée en fiasco retentissant, à la fois gouffre financie...

à écrit le 11/10/2013 à 14:00
Signaler
"exploitation des ressources marines " est ce que ça comprend également le developpement de notre activité portuaire ?

à écrit le 11/10/2013 à 13:55
Signaler
La France - le pays où l'Etat planifie tout. Il y a 23 ans beaucoup de pays qui avaient essayé de faire comme ça ont disparu .....

à écrit le 11/10/2013 à 13:39
Signaler
Combien de commissions ont été créés sur le sujet ? Toutes grassement payées et restées lettre morte! Que d'argent jeté par les fenêtres pour engraisser les copains !

à écrit le 11/10/2013 à 12:41
Signaler
"créer un environnement fiscal, financier, juridique et administratif plus favorable à l'innovation" : d'abord trouver le moyen de taxer le commerce sur Internet, de taxer les données (big data = big rentrée fiscale), des entaines de millions sur la ...

à écrit le 11/10/2013 à 12:36
Signaler
"Un rapport qui vient s'ajouter à d'autres initiatives lancées ces derniers mois, notamment celle d'Arnaud Montebourg" ou comment occuper et rémunérer au frais des contribuables les copains . pour au final ne rien faire ou surtout pas ce qui pose d...

le 11/10/2013 à 14:01
Signaler
Ils nous volent, tout simplement... Peut être pourrions nous nous réveiller et voler leurs têtes !

à écrit le 11/10/2013 à 12:19
Signaler
tout cela c'est du cinéma. Du temps du Général de Gaulle le commissariat au plan avait un sens car il y avait une pensée gaullienne, aujourd'hui Mollande qui n'a jamais rien fait depuis trente ans à part acheter des tablettes ne peut fixer un cap. P...

à écrit le 11/10/2013 à 12:07
Signaler
Tous aux abris c'est le retour de l'état stratège. La seule question combien ça va encore nous coûter avec au mieux une cacahuète en retour. Ex avec le nucléaire + de 2000 milliards pour 90 ans de bonus, suivi de 1 million d'année à gérer la M...e la...

à écrit le 11/10/2013 à 11:52
Signaler
Drôle de titre, je propose: une rétrospective économique pour la France: le déni immense

à écrit le 11/10/2013 à 11:48
Signaler
La commission aurait quand même pû retenir le dévellopement du transport par voies navigables , qui est source d'économies d'énergie et de réduction de pollution

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.