Le comité des nominations d'EADS s'opposerait à Anne Lauvergeon

Selon Le Figaro, le comité des nominations ne voudrait pas d'une nomination d'Anne Lauvergeon à la présidence du groupe européen d'aéronautique et de défense. Denis Ranque serait le favori.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Selon une information du Figaro, le comité des nominations d'EADS se serait opposé à la nomination d'Anne Lauvergeon à la présidence du groupe européen d'aéronautique et de défense. Fin janvier, le ministre de l'Economie Pierre Moscovici avait estimé qu'Anne Lauvergeon avait toutes les qualités pour jouer un "rôle majeur" au sein du groupe européen d'aéronautique et de défense.

Le choix d'Anne Lauvergeon et de Jean-Claude Trichet, l'ancien président de la Banque centrale européenne (BCE), en tant qu'administrateurs agréés par l'Etat a toutefois été confirmé.

Denis Ranque favori

Mais, d'après le quotidien daté de ce lundi, le comité propose l'ancien président de Thalès Denis Ranque ou l'ex-PDG de la BNP Paribas Michel Pébereau aux postes d'administrateurs indépendants. Le comité des nominations se serait réuni vendredi afin d'établir la liste des administrateurs qui seront proposés au vote des actionnaires lors d'une assemblée générale extraordinaire (AGE) en mars prochain. Et si Denis Ranque semble être en pole position, ce sera aux administrateurs élus de désigner le futur président du conseil du groupe.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 04/02/2013 à 17:23
Signaler
Après la BPI, Hollande essaie de la caser à EADS. C'est une bonne copine, il va donc tout faire pour lui retrouver une bonne place quel que soit son bilan (plus que mitigé...) à la tête d'Areva. Pathétique et... Très français.

à écrit le 04/02/2013 à 13:53
Signaler
En insistant sur sa proposition d'A Lauvergeon, le gouvernement français se ridiculise...

le 04/02/2013 à 14:06
Signaler
Absolument pas ! Cela fait longtemps qu'il est ridicule ! C'est sa marque distinctive...

le 04/02/2013 à 14:40
Signaler
Il faudrait déjà qu'on ait un gouvernement ! Là c'est une cour de récréation avec braillard et hystériques !

à écrit le 04/02/2013 à 13:28
Signaler
Mis a part que c'est une femme et qu'il en manque dans les postes a responsabilités des grosses boites, il vaudrait mieux la mettre en pré-retraite c'est là qu'elle serait le moins nocif. Il y a très certainement des femmes plus compétente pour occup...

à écrit le 04/02/2013 à 13:14
Signaler
elle a offert à la France une mine d' uranium à un prix exorbitant comme l 'autre les 35 h ! Elle fait partie des boulets de gauche comme Ségolène et la Twitteuse . Il faut les occuper dans l 'écologie pas dans la technique ; avec Vincent Pacé , le...

à écrit le 04/02/2013 à 10:12
Signaler
Elle n'est pas issue du secteur aéronautique, mais elle peut amener du sang neuf et surtout un bon coup de nettoyage en interne et donc de la transparence. Un risque à prendre pour le gouvernement.

le 04/02/2013 à 15:19
Signaler
Le C.A. étant un organe collégial c'est collectivement que les administrateurs exercent leurs fonctions, individuellemnt ils ne détiennent aucun pouvoir.

à écrit le 04/02/2013 à 10:11
Signaler
Car même s'il est n'est pas issue du secteur aéronautique, elle permet amener du sang neuf et surtout faire un nettoyage dans tout ça et apporter de la transparence. C'est un risque à prendre pour le gouvernement.

le 04/02/2013 à 10:59
Signaler
Anne Lauvergeon a fait perdre 10 milliards d'Euros à AREVA avec 4 ans de retard sur l'EPR en Finlande et sur l'EPR en France: EADS a raison de ne pas vouloir de cette looseuse surfaite. La fusion de COGEMA et AREVA a produit peu de synergie tout en d...

le 04/02/2013 à 12:13
Signaler
Arrétons de rire cinq minutes, voulez vous. EADS est une énorme machine mise en place par les gouvernements français et allemand, ce qui engendre une complexité de décision non négligeable. Face aux réalités industrielles EADS essaie de s'organiser a...

le 04/02/2013 à 13:29
Signaler
La gauche a une grande capacité à mettre en avant des "seconds rôles", faute d'être capable d'attirer de véritables talents !

le 04/02/2013 à 14:01
Signaler
Leur approche misérabiliste y est sans doute pour quelque chose...

à écrit le 04/02/2013 à 10:10
Signaler
On peut continuer la rigolade car avec Pebereau qui etait precedemment Le representant de l'Etat Francais, celui-ci n'assistait meme pas assidument aux reunions du Conseil d'Administration pourtant remunerees par un jeton de presence...

à écrit le 04/02/2013 à 8:33
Signaler
Début de la rigolade ;-)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.