Anne Lauvergeon balance sur Sarkozy, Proglio ....et les autres

 |   |  834  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
A l'occasion de la parution de son livre « La femme qui résiste » (Plon), Anne Lauvergeon dévoile dans une interview à L'Express certaines conversations privées avec le président de la république. Henri Proglio, Alexandre de Juniac en font notamment les frais. Savoureux.

Anne Lauvergeon ne prend pas de gants. Avec une fausse ingénuité, elle raconte dans une interview à L'Express datée du 11 avril, certaines conversations qu'elle aurait eu avec Nicolas Sarkozy. En commençant par un entretien qui aurait eu lieu avant son élection. « Début 2007, il m'avait confié qu'il serait élu, qu'il ne ferait qu'un mandat, puis qu'il irait gagner de l'argent chez Bouygues », déclare-t-elle. Avant d'affirmer que Nicolas Sarkozy cherchait encore à vendre des centrales nucléaires à Kadhafi à l'été 2010.

« Nous jouions à fronts renversés: moi, qui aurais dû pousser à la vente, je m'y opposais vigoureusement, et l'Etat, censé être plus responsable, soutenait cette folie. Imaginez, si on l'avait fait, de quoi nous aurions l'air maintenant ! La vente de nucléaire s'accompagne de la création d'une autorité de sûreté capable d'arrêter la centrale en cas de problème. Or, dans un tel régime, un président de l'autorité de sûreté qui n'obéit pas est au mieux jeté en prison, au pire exécuté ! Pourtant, quelle insistance ! A l'été 2010, j'ai encore eu, à l'Elysée, une séance à ce sujet avec Claude Guéant et Henri Proglio... « , explique-t-elle dans cette interview.

Sarkozy : "Juniac ne sera jamais président d'Air France"
L'ex patronne d'Areva revient également sur le moment où Nicolas Sarkozy lui a proposé un ministère après son élection en 2007. Lequel ? « Celui que je voulais », lance-t-elle. Mais elle a refusé car « Il ne composait pas un gouvernement, il recrutait pour un casting! Je remplissais nombre de cases : femme, monde économique, industrie, international, Mitterrand, moins de 50 ans... et Areva libérée ». La conversation la plus savoureuse : celle qu'elle aurait eu avec le président sortant lorsqu'il lui a annoncé sa non reconduction à la tête d'Areva en juin 2011.

Elle souriait en sortant de cet entretien, parce que, explique-t-elle, « C'était vraiment drôle : par exemple, il m'avait dit que, s'il ne m'avait pas donné la direction d'EDF, c'est parce que je ne la lui avais pas demandée ! Avec le recul, cet entretien me semble plus surréaliste encore : ainsi, il m'a proposé la direction d'Air France, que j'ai refusée, en m'étonnant, puisque Alexandre de Juniac, un de ses grands amis, était candidat pour le poste. Il m'a dit : "Alexandre est un ami, mais il n'a pas le niveau, il ne sera jamais président d'Air France. Il faut être sérieux.", glisse-t-elle.

"pourquoi le patron d'EDF a eu ainsi table ouverte à l'Elysée ?"
Evidemment, Henri Proglio, PDG d'EDF, est épinglé, mais sans révélation particulière, du moins dans cet entretien. Que lui reproche-t-elle ? « A lui personnellement, rien. A ses méthodes, beaucoup de choses. La France a la grande chance de posséder quatre entreprises mondiales dans le domaine énergétique - EDF, GDF-Suez, Total et Areva. Avec Gérard Mestrallet et Christophe de Margerie, nous avions des visions communes et un jeu collectif. Henri Proglio est arrivé en se proclamant capitaine (de l'équipe de France nucléaire), en refusant systématiquement de passer le ballon et en taclant ses coéquipiers. A peine nommé, il a critiqué publiquement la filière, qu'il connaissait fort peu, prônant le démantèlement d'Areva. Pour se sentir aussi fort, il fallait bien qu'un axe d'airain se constitue, fait de politiques et d'intermédiaires afin de servir ses intérêts. ». Et elle lance : « Saura-t-on un jour pourquoi le patron d'EDF a eu ainsi table ouverte à l'Elysée durant tout ce quinquennat? Regardez encore, la semaine dernière, les résultats de l'appel d'offres de l'Etat pour 10 milliards d'euros dans l'éolien offshore ».

Les carences de l'Etat -actionnaire

Enfin, Anne Lauvergeon revient sur les carences de l'Etat actionnaire d'Areva, fil rouge de son livre. « Il nous fallait une augmentation de capital de 3 milliards d'euros. En 2004, Nicolas Sarkozy, ministre des Finances, la décide. Après lui, Hervé Gaymard la confirme, mais n'a pas le temps de la mettre en oeuvre. Puis vinrent Thierry Breton et Dominique de Villepin, qui ont tout suspendu... Enfin, après 2007, il n'y a plus eu de stratégie du tout. On nous a dit qu'il fallait fusionner avec Alstom, puis vendre T & D, puis attendre le rapport Roussely, puis démanteler Areva au profit d'EDF... Toute stratégie cohérente a disparu au profit du court terme et des intérêts d'un clan. Et des intermédiaires ! Je suis passée par l'incrédulité, l'effarement, puis l'indignation... ».
Dernière erreur de Sarkozy sur Areva, selon Atomic Anne : « L'idée selon laquelle c'est EDF qui doit vendre les produits d'Areva. Comme si l'on disait que c'est à Renault de vendre des pneus Michelin aux concurrents de Renault ! Mieux, EDF pouvait vendre aussi, selon son intérêt, des centrales russes ou chinoises ! Quel désordre destructeur ! Tout a été fait stratégiquement pour abîmer un système qui fonctionnait. ». En attendant la publication de son livre, les « bonnes feuilles » seront dans Le Point à paraître jeudi.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/04/2012 à 16:34 :
Cela s'appelle cracher dans la soupe.
Une attitude réservée est toujours un point positif pour un(e) chef d'entreprise.
J'espère que cette personne ne sera pas ministre de l'industrie, ou même peut-être de l'économie, dans un gouvernemenet de la gauche caviar qui nous guette.
a écrit le 11/04/2012 à 16:01 :
voila , nous avons , non pas "une putain de la république" ce coup la , mais une aboyeuse , nous la remercions. Mais nous savions déjà tout de la combinazione , oui le peuple sait tout d'avance, que voulez vous la république n'a plus de secret ...et elle attends la guerre de sécession européenne qu'elle perdra et nous avec.
a écrit le 11/04/2012 à 14:55 :
Que veut-t-elle ? verser de l'huile sur le feu ? je la croyais plus inelligente !
Si elle est de gauche et veut faire gagner Hollande,qu'elle le dise,mais les coups bas ?
Réponse de le 11/04/2012 à 15:42 :
peut être que les coups sont "bas"... pour se mettre à la hauteur de ceux qu'elle stigmatise ? non ?
PS votre "alias" est ABSOLUMENT nul
a écrit le 11/04/2012 à 14:47 :
Euh, c'est dans l'Express (1ère ligne) ou dans Le Poind (dernière ligne)?
a écrit le 11/04/2012 à 14:45 :
Il est for probable que cette dame soit rancunière et qu'elle ait attendu le moment propice pour sortir sa bombe. Les français sauront-ils comprendre ?
Je ne pense pas que Madame Lauvergeon ait besoin d'argent, ni de notoriété.
Même en tenant compte de quelques erreurs, on ne peut pas lui impliquer autant de casseroles qu'à ceux qu'elle met en accusation. Je lirais son livre avec intérêt.
Par contre, je lui conseille de faire attention: ses ennemis sont encore puissants et sans le moindre scrupule. Je réclame depuis longtemps que tous les secret-défenses soient rendus publiques et j'espérais que Madame Joly prenne l'engagement (vu son expérience judiciaire) de le faire. Elle ne l'a pas fait et personne d'autre n'ose aborder ce sujet qui est pourtant un très gros abcès dans la politique et la gestion de notre pays...C'est ça la France ! Jean-Claude Meslin
Réponse de le 11/04/2012 à 18:52 :
Cher JCM132, à ce niveau de responsabilité (et, dans le cas de Lauvergeon, de durée, plus de 10 ans à la tête d'Areva ...) il faut être un tueur (tueuse) et ne pas s'embarasser de scrupules, sinon de manières. Avec ce livre, pas le moindre doute (s'il y en avait un) Anne Lauvergeon fait bien partie de ce club.
a écrit le 11/04/2012 à 14:07 :
Anne Lauvergeon dit que Sarkosy ne m'avait pas donné la direction d'EDF, c'est parce que je ne la lui avais pas demandée ! Quelle n'est pas ma stupéfaction ! Il semblerait que si on demande gentiment, poliment, avec des formes à NS un poste de haut niveau il semblerait que cela sous-entend que des compensations soient les bienvenues sinon il l'aurait nommée. Je n'ose pas croire qu'à la tête de l'Etat un petit homme s'agite pour exister et je comprends qu'Anne LAUVERGEON ne lui ait rien demandé.... C'est une femme d'honneur "ELLE".
a écrit le 11/04/2012 à 12:08 :
ça ressemble fort à un coup de poignard, bien effilé et tranchant. Pëut-être pas mortel ... mais enfin ... au moment où une frange de l'électorat revient vers NS pour cause de faiblesse et médiocrité Mimolette, cela devrait agir comme un rappel mordant de ce Sarkozy détesté pour ses incohérences et coups de tête. Oui, un joli baiser de la mort !!
a écrit le 11/04/2012 à 12:00 :
Belle mentalité, elle a attendu de toucher le paquet
Réponse de le 11/04/2012 à 17:46 :
@languede : +1 !
a écrit le 11/04/2012 à 11:12 :
Au moins pour la Lybie c'est vrai, C.Estrosi y était encore le 21 octobre 2010 et la coopération sur la construction d'un réacteur civil était bien à l'ordre du jour de la mission. Petit rappel : en août 2007 seule S.Royal avait dit publiquement qu'un tel projet était de la folie, sous les railleries de l'UMP ...
a écrit le 11/04/2012 à 10:19 :
Anne Lauvergeon confirme que nous sommes dirigés depuis trente ans au moins par une oligarchie d'incapables, des bricoleurs. L'image de Renault vendant des pneus Michelins est excellente pour montrer l'absence de stratégie industrielle cohérente qui explique notre déclin industriel. Vivement l'arrivée de Marine, quelqu'un qui parle enfin de stratégie industrielle et d'économie quand les 2 autres lascars de l'UMPS se lancent des piques inutiles et stériles.
a écrit le 11/04/2012 à 9:48 :
Ca balance,des choses dont on se doutait.Mais en attendant rien ne bouge dans le fonctionnement politique francais....
a écrit le 11/04/2012 à 9:33 :
Mitterrandienne je suis Mitterrandienne je reste.
Un grand patron ne fait pas reporter ses échecs sur les autres.
Réponse de le 11/04/2012 à 11:42 :
1/ Ce n'ai pas un echec car elle dénonce des magouilles donc remercions la
2/Sur Uramin l'enquete a clairement démontré que la banque conseil n'avait pas fait son travail, que des personnes au seins d'Areva ont comploté contre elle...


a écrit le 11/04/2012 à 9:07 :
Avec les boulets qu'elle traine (Uranim, Quatar, EPR) je trouve que Madame Lauvergeon pourrait être plus discrète, et se faire oublier un peu.
Réponse de le 11/04/2012 à 9:42 :
Avec le fiasco et les casseroles de Veolia environnement, Mr Proglio devrait aussi se faire plus discret ne pensez vous pas ?
Réponse de le 11/04/2012 à 14:14 :
Oui, je suis d'accord, mais là je ne l'ai pas entendu.
a écrit le 11/04/2012 à 8:05 :
Ce qu'elle raconte est certainement vrai, mais du temps de Mitterrand les arrangements entre petits amis existaient aussi. Cependant, le $arkozysme a porté l'exercice à des sommets. Rien n'arrête le sieur $arkozy de Nagy Bocsa quand il s'agit de faire plaisir à ses amis.
Réponse de le 11/04/2012 à 9:44 :
c'est une blague ! le sommet du mensonge et de l'hypocrisie, c'est Mitterand !!! et Hollande martche sur ses pas !
Réponse de le 11/04/2012 à 22:05 :
Vous avez tous les deux raison...
a écrit le 11/04/2012 à 1:19 :
ou est la mantaliter du general degaulle vous etes pour des gens qui gagnent des millions et d autres des centimes
a écrit le 11/04/2012 à 0:16 :
peu importe que cette femme soit de gauche qu'elle ait les compétences pour Areva ou non ! je vois dans toutes ces histoires qu'au lieu de s'aider les uns les autres pour être plus fort c'est la France qui trinque et cela ne m"étonne pas que sur le long terme les chinois battent tout le monde ! ...
Réponse de le 11/04/2012 à 1:18 :
Surtout si (voir article) le PdR française pousse les entreprises à mettre un tampon "EDF" sur des produits construits par les chinois... !
a écrit le 10/04/2012 à 23:58 :
Espérons qu'elle a acheté un billet d'avion pour des horizons lointains parce que la démocratie française risquerait bien de la rattraper...si elle n'a pas déjà le fisc à la maison :-)
a écrit le 10/04/2012 à 23:10 :
Anne sort de son mutisme lié à sa précédente fonction...excellent!!
Pour une fois que nous avions une femme brillante PDG d'une entreprise stratégique quelle erreur de l'avoir virée!
a écrit le 10/04/2012 à 22:54 :
"Saura-t-on un jour pourquoi le patron d'EDF a eu ainsi table ouverte à l'Elysée durant tout ce quinquennat?"

Car il fait partie de la sarkozie.

Mais Mme, vous, vous faisiez partie de la mitterandie.

C'est donnant-donnant.

En tout cas, areva n'a clairement pas la carrure pour gérer le nucléaire à l'export. Mme lauvergeon s'est cru au-dessus de la mélée...
Réponse de le 11/04/2012 à 8:31 :
Vous connaissez le mot suisse.... reportez vous au livre de Péan .... La république des mallettes.....
a écrit le 10/04/2012 à 22:28 :
Le clientelisme a la Francaise dans toute sa splendeur, faut pas s'etonner si la France est au fonds du trou
a écrit le 10/04/2012 à 21:00 :
Une femme qui résiste, ça c'est la classe
Je te soutiens Anne Lauvergeon
Réponse de le 10/04/2012 à 22:02 :
Pitoyable
Nommée à la tête d'Areva sans l'ombre d'une compétence elle se permet de donner des leçons
Tous ces discours n'ont qu'un but: faire oublier le scandale URAMIN dans lequel son mari à œuvré (en à t il profité???) et elle qui a signé sur la foi d'une étude géologique bidon payée par ... URAMIN !!!
Réponse de le 10/04/2012 à 23:00 :
L'étude a été payée par URAMIN ???? C'est un poisson d'avril ?
a écrit le 10/04/2012 à 20:43 :
Cette "femme de Gauche" est partie avec un superbe paquet.
Réponse de le 11/04/2012 à 1:14 :
Ah bon ! Vous n'intervenez pas QUE sur l'absence d'Air France à Mulhouse ??? Mais là, par contre, vous vous découvrez bien !!! Vous pouvez me rappeler le chèque que l'Etat français (actuel) à établi à l'ordre d'un certain B. Tapie ???
a écrit le 10/04/2012 à 20:31 :
allez !! encore 5 ans de sarko pour finir de démolir les entreprises françaises :-))
Réponse de le 10/04/2012 à 20:51 :
Hollande arrive et la ruine de la France ira beaucoup plus vite surtout si Aubry est ministre des finances, de l'emploi, de tout en un mot, là 2 ans et l'affaire est dans le sac. Mes arguments sont ils à votre hauteur????
Réponse de le 11/04/2012 à 11:14 :
Quels arguments ??
a écrit le 10/04/2012 à 20:29 :
Pourquoi n'évoque-t-elle pas ses grands succès:
uramin et la non-vente au Qatar?
juste des racontars invérifiables mais qui tombent à point nommé à dix jours du premier tour.
Sacrée Anne, toujours un petit penchant pour la mitterandie.
a écrit le 10/04/2012 à 20:15 :
yves
A quand un article sur la fusion froide?
a écrit le 10/04/2012 à 19:50 :
Si les faits sont réels ,et pourquoi ne le seraient-ils pas , nous Français ,ne devons pas etre étonnés d'avoir de plus en plus de chomeurs !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :