La belle vie d'un ancien de l'UIMM arrosé par la "caisse noire" pendant des années

 |   |  441  mots
A son départ à la retraite, Jacques Gagliardi, ex-responsable des relations extérieures de l'UIMM, aurait touché une enveloppe de 500 000 francs. Un geste du président de l'époque, Jacques Guillen. | TF1 (capture)
A son départ à la retraite, Jacques Gagliardi, ex-responsable des relations extérieures de l'UIMM, aurait touché une enveloppe de 500 000 francs. Un geste du président de l'époque, Jacques Guillen. | TF1 (capture) (Crédits : TF1)
Jacques Gagliardi, l'un des accusés dans le procès de l'UIMM raconte la façon dont il a bénéficié des largesses de l'organisation patronale lorsqu'il travaillait pour elle. Et durant sa retraite. Édifiant.

Il était déjà passé à table 2008. Jacques Gagliardi, ex-responsable des relations extérieures de l'UIMM, qui avait avoué être un "porteur d'enveloppes", a témoigné de nouveau ce mardi lors du procès de la fédération de la métallurgie. Il a fait le récit de la période où il travaillait avec Pierre Guillen, le vice-président de l'organisation décédé en 2008.

"Je me promenais, lisais des livres, voyais ce qui se passait sur le plan social, politique, quel était le climat. Je lui faisais des notes pour alimenter sa réflexion (... )J'ai eu une activité plus amusante que mes honorables co-inculpés qui ont travaillé sur le progrès économique et social". 

Un salaire de plus de 15.000 euros par mois

Avec Denis Gautier-Sauvagnac et sept autres personnes, Jacques Gagliardi est soupçonné d'avoir participé au détournement de plusieurs millions d'euros pendant des années, via une "caisse noire" servant à distribuer des sommes en liquide à des syndicats, des responsables politiques ou encore des intellectuels.

Jacques Gagliardi lui-même en aurait bénéficié. Il a notamment déclaré avoir perçu 100.000 francs (15.244 euros) par mois de salaire.

Des liasses de billet pour "garder un bon souvenir de la maison"

Mieux à son départ en retraite à l'âge de 63 ans, Pierre Guillen lui aurait ainsi proposé une enveloppe de 500.000 francs (soit un peu plus de 76.000 euros), ainsi que 100.000 francs (15.244 euros) par mois pendant sept ans, le tout en liquide. La justification de telles gratifications? Lui permettre de "garder un bon souvenir de la maison". 

En outre, il a pu piocher dans la caisse au gré de ses besoins, et ce jusqu'en 2003. "Je me rendais à l'UIMM pour percevoir une partie de cette somme. Je m'y rendais environ trois fois par an à l'improviste et la comptable me remettait une enveloppe", avait déjà raconté Jacques Gagliardi lors de l'enquête. Des sommes qui lui ont permis de "payer les études de [sa] fille et d'installer [son] fils au Canada".

"J'ai suffisamment servi la République et cette affaire ne m'empêche pas de dormir"

L'ancien cadre de l'organisation n'est passible de sanctions que pour deux versements, de 200.000 francs (30.489 euros) et 36.000 euros, en raison de la prescription. 

Pas de repentir pourtant, dans la bouche de Jacques Gagliardi. "C'est vrai que je me suis conduit en mauvais citoyen en fraudant le fisc mais j'ai suffisamment servi la République et cette affaire ne m'empêche pas de dormir", a-t-il lâché. 

En 2008, il accusait l'ancêtre du Medef, le Conseil national du patronat français (CNPF) lui-même d'avoir bénéficié d'un financement occulte de la part de l'UIMM. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/10/2013 à 10:43 :
C'est ça le patriotisme Républicain !! Vive la Ripoublique bananière !! C'est à cause du "peuple" que la France est en faillite morale et économique!!!!
a écrit le 18/10/2013 à 17:55 :
"C'est vrai que je me suis conduit en mauvais citoyen en fraudant le fisc mais j'ai suffisamment servi la République et cette affaire ne m'empêche pas de dormir" : Alors maintenant frauder le fisc c'est servir la République ? Nouveau, çà ! Ou alors qu'a-t-il réellement fait d'autre pour la servir suffisamment cette si 'bonne' (trop conne ?) Res publica ? A l'époque de mon grand-père (c'est pas si vieux que cela 1896-1952) les propriétaires de vélos devaient s'acquitter d'une vignette !, ce grd-père n'aurait même pas envisagé une seconde d'essayer d'y échapper. Et lui son pays, il l'avait servi entre autres en 14-18 (Les Dardanelles, Verdun, et j'en oublie !) au péril de sa vie, sans rien demander en retour, pour mourir à 56 ans de mauvais soins du coeur, prodigués par un médecin incompétent. Heureusement pour ce Monsieur Gagliardi et ses acolytes, les galères, le bagne, les travaux forcés et autres condamnations des siècles passés ont disparu.
a écrit le 16/10/2013 à 21:38 :
Cela me rappelle une anecdote : il était d'usage au sein de l'entreprise de recevoir parfois une "enveloppe" en cas de service rendu , je ne me rappelle plus le terme exact , étant sans doute un cas particulier , j'ai simplement reçu une belle lettre officielle de remerciement , je l'ai toujours , mais pas d'enveloppe , car pour moi , ce que j'avais fait était "normal" !
Réponse de le 17/10/2013 à 11:59 :
Cela me parait bien flou ton histoire ,il manque en plus le principal , qu'est-ce que tu as fait pour obtenir cette enveloppe ?
a écrit le 16/10/2013 à 19:32 :
Moi ,je suis disponible pour ce boulot,pas de problème je signe immédiatement pour la bonne soupe !!
a écrit le 16/10/2013 à 19:15 :
malheureusement il n'aura rien , les politiciens sont dans le coup aussi
a écrit le 16/10/2013 à 17:19 :
Les syndicats ont bien touchés des enveloppes mais elles étaient vides.
a écrit le 16/10/2013 à 15:01 :
Donc les valises étaient bourrées d'enveloppes surtout pas de nom dessus pour le secret mais permettant du même coup de ne pas avoir d'état d'âme quant à la distribution? campagne électorale, partis, syndicats, le gardien de l'immeuble et les maîtresses et c'est servir la république L'UIMM sa morale c'est la classe la classe dirigeante.
Réponse de le 17/10/2013 à 10:53 :
L ARGENT ROI EFFACE TOUTE MORALES .? ? ?
a écrit le 16/10/2013 à 13:44 :
Pendant ce temps :
22h30 hier sur Twitter : L'expulsion de Léonarda est insupportable.Pour elle ,pour les roms,pour l'Ecole de la république ,pour les valeurs de notre pays.Laurence Parisot ( ex-patronne du Medef).
Réponse de le 24/10/2013 à 15:39 :
c'st vrai que c'est bcp plus insupportable que les milliers de licenciements que Parisot a recommandé, voire initier, sous sa docte présidence.....

ces gens sont décidément d'une inconsistance... rare......
a écrit le 16/10/2013 à 13:16 :
vraiment dégueulasse ! tiens, faudrait qu'on "essaie de faire pareil" pour voir!
a écrit le 16/10/2013 à 13:04 :
au niouf!
Réponse de le 25/10/2013 à 11:23 :
ça s'écrit "Gnouf" ou éventuellement "Gniouf"
a écrit le 16/10/2013 à 12:40 :
Belle moralité de nos pseudo elites
a écrit le 16/10/2013 à 12:38 :
Monstrueux un pauvre type qui prétend servir la République en corrompant des syndicalistes, politiques ou intellectuels !!!
a écrit le 16/10/2013 à 11:34 :
Il était temps que cette affaire ressorte en plein jour, car voilà des années qu'on en parle!
a écrit le 16/10/2013 à 11:29 :
Je lis les commentaires sur cette affaire de patron pseudo-syndicaliste voyous qui s'en sont mis plein les poches pendant que la part de l'industrie passait de 25 à 12% du PIB en France et avec surprise je vois que l'on s'en prend encore au syndicalisme ouvrier. Hé les potes (pipolino etc), on parle ici de la bonne bourgeoisie bien pensante de droite, la même qui veux toujours plus licencier, moins payer d'impôts, envoyer les ouvriers, de moins en moins payés, de plus en plus tard à la retraite.....de bons citoyens (syndicaliste certes) de DROITE!!!!!!
a écrit le 16/10/2013 à 11:24 :
Voia un petit bout de la partie emergée de l'iceberg des privilèges révélé. Cette article expose simplement la raison principale de la crise. Trop de parasites parmi les élus, syndicalistes, dirigeants, oligarches, etc. Trop de décisions prises par incompétence ou intéret personnel (que je nomme escroquerie). C'est pour cette raison que cette "élite" nous impose la dictature. Rester aux commandes pour continuer a se goinfre sur le dos des travailleurs. Résultat: l'économie chute. On ne peut inpunément prendre de mauvaises décisions et piquer dans la caisse. Petit à petit, l'entreprise (France, ou privée) va à la ruine. Pour une affaire qui éclate, combien d'autres restent cachées, combien d'escroqueries de haut niveau, mettant en cause des sommes énormes (jusqu'a des milliards) restent lovées au coeur des castes dirigeantes pour leur plus grand enrichissement. Et pendant ce temps, on dirige la haine populaire contre les immigrés, les fonctionnaires, les rentiers, les malades, les conducteurs, etc. Diviser pour régner, régner pour puiser l'argent, l'energie, la santé et la vie des travailleurs...Combien de temps la propagande de tous bords (de l'extrème gauche à l'extrème droite) continuera t'elle a fonctionner et à conforter les escrocs aux postes de commande à tous les niveaux ? Faut-il que le revenu moyen descende à 400 euros/mois, moment ou les dettes seront telles que le pays sera foutu, pire que la Grece actuellement, pour que les esclaves se révoltent ?
a écrit le 16/10/2013 à 11:15 :
en tout cas la CGT n'a pas touché un centime de cet argent, ils se gavent avec le CE d'EDF
a écrit le 16/10/2013 à 11:04 :
Un peu, comme le parti communiste et la CGT et....etc......qui recevaient les mallettes portée par les factotum de Moscou (à l'époque de l'empire du paradis socialiste)
Réponse de le 16/10/2013 à 13:36 :
Comme disait Coluche :
"la gauche est achetée par Moscou et la droite est à jeter par la fenêtre?
a écrit le 16/10/2013 à 10:40 :
"suffisamment servi la République" Et pendant ce temps là des fonderies , des aciéries, des métalleries fermaient laissant sur le quai des milliers d'ouvriers..... à vomir.
Réponse de le 17/10/2013 à 11:08 :
TOUS A FAIS DACCORT AVEC TOI CAMARADE ? ? ? MAIS A TU DES SOLUTIONS POUR CHANGER LES CHOSSES ETABLIE ET BIEN RODE DEPUIS 30ANS ? ET NE PARLE PAS DU FN C EST TROP FACILE DE DIRE Y A KA ESSAYE? LES CONSECANCES PEUVENT ETRE PIRE ??? ON A EU LA PREUVE AVANT LAGUERRE PAR LA MONTE DU NATIONNALISME QUI A CONDUIT LE MONDE AU K A O ET QUI A FAIT 6 MILLIONS DE MORTS ? ? ?
Réponse de le 17/10/2013 à 11:42 :
J'ai jamais causé du FN. Ce sont nos politiques depuis 40 ans ,à commencer par Miterrand lorsqu'il institua la proportionnelle aux législatives pour diviser la droite, qui sont en train de faire le lit douillet ou copuleront Marine et Florian. Regarde voir ces socialistes inconscients qui cassent du "VALLS" le plus populaire et efficace, parce qu'il veut appliquer les lois et faire regner l'ordre.Devant ce "bordel" le peuple est perdu et recherche une certaine clarté en se retournant vers un parti anti-européen qui n'a aucun programme économique.Maintenant, il nous faut des politiques honnêtes,peu dépensiers et pédagogues qui sauront se faire mal et montrer qu'ils aiment la FRANCE. Il y en a encore ...
a écrit le 16/10/2013 à 10:17 :
Comme ils étaient beaux ces billets en Francs...(soupir nostalgique...) à côté de ces infâmes euros.
a écrit le 16/10/2013 à 9:07 :
Il fallait s'en douter , la plupart de cette argent allait aux cadres de l'UIMM ,l'histoire de la fluidification n'est qu'un nuage pour cacher des malversations de bas étage.
a écrit le 16/10/2013 à 8:53 :
INFO pour les CHEVALIERS DU FIEL .: En AVIGNON, un employé municipal continuait à pointer au travail après son décès ( Vaucluse Matin 16 /10 )
a écrit le 16/10/2013 à 8:17 :
Pas belle la vie des syndicats, politiques et des copains....on appelle cela servir la Republique....humour? pas sur
a écrit le 16/10/2013 à 3:40 :
cest geté ...ils font du social .....il en foo pour la bonne cause ...cesfaitstucès dans l'esprit du partage : je me sers et on distribue ce qui reste ! !
a écrit le 15/10/2013 à 22:21 :
Après Nanard, Jacquot la nouvelle idole des sociopathes de la Tribune ?
a écrit le 15/10/2013 à 22:03 :
Et comme dit la Mafia, qui, elle risque quelque chose : "Tout homme a un prix."
a écrit le 15/10/2013 à 21:14 :
autrefois, le crime menaçait l'existence et la survie d'une société: le châtiment était donc la peine de mort. Aujourd'hui, c'est ce type de comportement qui ruine la cohésion sociale: peine de mort également. Voilà ce que ces gens méritent
a écrit le 15/10/2013 à 20:38 :
Bravo!, tout simplement bravo!
a écrit le 15/10/2013 à 20:35 :
...que des syndicats, n'est-ce-pas ? :-(
Réponse de le 16/10/2013 à 9:20 :
Très bonne réflexion ! Voyez-vous s'est un peu comme en Allemagne avec l'introduction des très contestées mesures Hartz (du nom de son précurseur, Peter Hartz) '' En tant que membre à la fois du SPD et du plus grand syndicat allemand l'IG Metall, Hartz disposait des relations requises. Siégeaient également dans sa commission, aux côtés de conseillers en affaires, de cadres supérieurs et de scientifiques, des représentants des syndicats tels Isolde Kunkel-Weber (Verdi) et Peter Lane (IG Metall)....Plus tard, Peter Hartz, quant à lui, n'est pas en mesure de se savourer son « succès ». En 2007, il a été condamné à deux ans de prison avec sursis et à une lourde amende et il est à présent banni de la société. Hartz a été impliqué dans un scandale de pot-de-vin tellement manifeste et qui impliquait les délégués du comité d'entreprise de Volkswagen que même la justice allemande a finalement été contrainte d'agir.'' (http://www.wsws.org/fr/articles/2012/aou2012/hart-a29.shtml)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :