La fiscalité de l’épargne va-t-elle saper la confiance des ménages et des entreprises ?

 |   |  1556  mots
(Crédits : reuters)
D’un côté, le gouvernement lance le dispositif PEA-PME pour soutenir le développement des entreprises. De l’autre, il introduit un principe de rétroactivité dans la fiscalité des produits d'épargne non soumis à l'impôt sur le revenu, dont le PEA. Selon une étude, les chefs d'entreprise français sont les plus pessimistes au monde.

Ce sont les détracteurs de la politique du gouvernement qui sont contents ! Tout particulièrement ceux qui lui reprochent l'incohérence de sa stratégie économique. Un des articles du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2014 dont l'examen à l'Assemblée nationale a débuté ce mardi, provoque en effet la polémique.

Le gouvernement a décidé de réformer le calcul des prélèvements sociaux sur certains produits de placement en modifiant la règle de calcul dérogatoire qui s'applique à ceux qui sont exonérés d'impôt sur le revenu et qui ne sont assujettis aux prélèvements qu'au moment où les sommes investies et les revenus correspondants deviennent liquides pour l'épargnant. C'est
le cas des gains sur les rachats de versements sur des contrats d'assurance-vie (hors
contrats en euros) effectués jusqu'en 1997, des gains sur les rachats de plans d'épargne en
actions (PEA) à partir de cinq ans et, pour les plans d'épargne-logement (PEL) ouverts avant
le 1er mars 2011, des intérêts taxés au dixième anniversaire du plan (ou à son dénouement
s'il intervient avant). 

Le gouvernement fait le choix de la rétroactivité fiscale

Pour ces gains, explique le PLFSS : 

"Le gain n'est pas intégralement imposé au taux de 15,5% : il est réparti en  fractions correspondant aux années où il a été acquis, et on applique à chaque fraction annuelle le taux de prélèvements qui était en vigueur à l'époque, dit « taux historique ».
Comme les prélèvements sociaux ont augmenté de 1996 à 2012, cela revient à appliquer à
une partie des gains, non pas le taux de 15,5%, mais des taux plus faibles : ainsi, pour un
placement réalisé en 1990, les gains acquis entre 1990 et 1995 sont taxés à 0%, ceux qui
ont été acquis en 1996 à 0,5%, ceux qui ont été acquis en 1997 à 3,9%, ceux qui ont été
acquis entre 1998 et 2004 à 10%, etc".

Or, "cette modalité de calcul est particulièrement avantageuse par rapport à la manière dont sont taxés les autres revenus du capital : les revenus des produits de placement semblables mais  soumis à l'impôt sur le revenu sont imposés pour tout leur montant à 15,5%. C'est également  le cas lorsqu'un particulier réalise une plus-value imposable : elle est entièrement soumise au taux de 15,5%, même si elle a été constituée sur plusieurs années", poursuit le texte.

Une mesure de rendement

Par souci de "justice", mais surtout parce que toute recette budgétaire supplémentaire est précieuse, le gouvernement a décidé d'appliquer le taux de 15,5% à l'intégralité des gains
constitués depuis 1997, année qui correspond à l'assujettissement des produits de
placement à la CSG. Elle se traduira par des prélèvements plus lisibles et plus simples. Elle
s'appliquera aux faits générateurs intervenant à partir du 26 septembre 2013, avant que le texte ait été débattu par le Parlement et voté, empêchant les épargnants de racheter les contrats d'assurance-vie de plus de huit ans qu'ils avaient souscrits ! 

Des faits contradictoires

Cette décision est d'autant plus surprenante que le gouvernement souhaite favoriser l'épargne longue et la flécher en direction des entreprises pour soutenir leur développement. Le projet de loi de finances (PLF) 2014 n'a-t-il pas relevé de 132.000 à 150.000 euros le plafond du PEA et officialisé la création du PEA-PME annoncé lors des Assises de l'entrepreneuriat en avril ?

« L'action du gouvernement est totalement incohérente », martèle l'économiste Jean-Claude Betbèze. « Les PME représentent 70% de la valeur ajoutée et 70% de l'emploi. Il faut que le gouvernement prenne soin d'elles », poursuit-il

La fameuse instabilité fiscale

Or, s'il change les règles du jeu pendant la partie, comment le gouvernement compte-t-il séduire les épargnants ? Alors que les chefs d'entreprises déplorent l'instabilité fiscale, les ménages doivent-ils également prendre l'habitude de cette politique de "stop and go"?

Alors que cet alignement de la fiscalité des produits d'épargne non soumis à l'impôt sur le revenu, dont le PEA, devrait permettre à l'Etat d'engranger environ 600 millions d'euros, l'exécutif prend le risque de voir les ménages bouder le nouveau dispositif. Qui seront les perdants ? Si l'Etat devrait y laisser quelques plumes puisque les recettes fiscales qu'il comptait retirer de ces produits pourraient à terme reculer, ce sont surtout les entreprises qui devraient subir les conséquences de cette stratégie fiscale un peu paradoxale.

Les chefs d'entreprises français seraient les plus pessimistes au monde

Dans ce contexte, la confiance des chefs d'entreprises risque de ne pas décoller. Selon une étude réalisée par le groupe de conseil informatique Sage, les chefs d'entreprises français sont ceux qui ont le moins confiance dans l'avenir économique de leur pays. Avec un indice de confiance qui s'élève à 35,17, la France est en queue de peloton, derrière le Portugal (37,36), l'Afrique du Sud (39,32) et l'Espagne (43,19). La moyenne mondiale atteint 48, 85. Avec un indice à 61,63, c'est à Singapour que la confiance est la plus élevée.

Les dirigeants d'entreprises français "affichent un manque de confiance dans l'économie nationale avec un indice à 35,17, un chiffre qui contraste avec la moyenne mondiale qui est de 48,85", indique le groupe de conseil aux entreprises dans un baromètre conduit cet été auprès de 11.000 entreprises dans 17 pays. La confiance affichée la plus élevée est celle de Singapour (61,63).

La France présente ainsi le taux de confiance le plus bas avec le Portugal (37,36) et l'Afrique du Sud (39,92). "L'Espagne, pourtant davantage touchée par la crise, se montre plus confiante (43,19)",


En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/economie/le-manque-de-confiance-dans-l-economie-nationale-une-specialite-bien-francaise_409003.html#2re5wyhST3RtipmL.99

Les dirigeants d'entreprises français "affichent un manque de confiance dans l'économie nationale avec un indice à 35,17, un chiffre qui contraste avec la moyenne mondiale qui est de 48,85", indique le groupe de conseil aux entreprises dans un baromètre conduit cet été auprès de 11.000 entreprises dans 17 pays. La confiance affichée la plus élevée est celle de Singapour (61,63).

La France présente ainsi le taux de confiance le plus bas avec le Portugal (37,36) et l'Afrique du Sud (39,92). "L'Espagne, pourtant davantage touchée par la crise, se montre plus confiante (43,19)",


En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/economie/le-manque-de-confiance-dans-l-economie-nationale-une-specialite-bien-francaise_409003.html#2re5wyhST3RtipmL.99

Les dirigeants d'entreprises français "affichent un manque de confiance dans l'économie nationale avec un indice à 35,17, un chiffre qui contraste avec la moyenne mondiale qui est de 48,85", indique le groupe de conseil aux entreprises dans un baromètre conduit cet été auprès de 11.000 entreprises dans 17 pays. La confiance affichée la plus élevée est celle de Singapour (61,63).

La France présente ainsi le taux de confiance le plus bas avec le Portugal (37,36) et l'Afrique du Sud (39,92). "L'Espagne, pourtant davantage touchée par la crise, se montre plus confiante (43,19)",


En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/economie/le-manque-de-confiance-dans-l-economie-nationale-une-specialite-bien-francaise_409003.html#2re5wyhST3RtipmL.99

Les dirigeants d'entreprises français "affichent un manque de confiance dans l'économie nationale avec un indice à 35,17, un chiffre qui contraste avec la moyenne mondiale qui est de 48,85", indique le groupe de conseil aux entreprises dans un baromètre conduit cet été auprès de 11.000 entreprises dans 17 pays. La confiance affichée la plus élevée est celle de Singapour (61,63).

La France présente ainsi le taux de confiance le plus bas avec le Portugal (37,36) et l'Afrique du Sud (39,92). "L'Espagne, pourtant davantage touchée par la crise, se montre plus confiante (43,19)",


En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/economie/le-manque-de-confiance-dans-l-economie-nationale-une-specialite-bien-francaise_409003.html#2re5wyhST3RtipmL.99

Les dirigeants d'entreprises français "affichent un manque de confiance dans l'économie nationale avec un indice à 35,17, un chiffre qui contraste avec la moyenne mondiale qui est de 48,85", indique le groupe de conseil aux entreprises dans un baromètre conduit cet été auprès de 11.000 entreprises dans 17 pays. La confiance affichée la plus élevée est celle de Singapour (61,63).

La France présente ainsi le taux de confiance le plus bas avec le Portugal (37,36) et l'Afrique du Sud (39,92). "L'Espagne, pourtant davantage touchée par la crise, se montre plus confiante (43,19)",


En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/economie/le-manque-de-confiance-dans-l-economie-nationale-une-specialite-bien-francaise_409003.html#2re5wyhST3RtipmL.99

Les dirigeants d'entreprises français "affichent un manque de confiance dans l'économie nationale avec un indice à 35,17, un chiffre qui contraste avec la moyenne mondiale qui est de 48,85", indique le groupe de conseil aux entreprises dans un baromètre conduit cet été auprès de 11.000 entreprises dans 17 pays. La confiance affichée la plus élevée est celle de Singapour (61,63).

La France présente ainsi le taux de confiance le plus bas avec le Portugal (37,36) et l'Afrique du Sud (39,92). "L'Espagne, pourtant davantage touchée par la crise, se montre plus confiante (43,19)",


En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/economie/le-manque-de-confiance-dans-l-economie-nationale-une-specialite-bien-francaise_409003.html#2re5wyhST3RtipmL.99

Les dirigeants d'entreprises français "affichent un manque de confiance dans l'économie nationale avec un indice à 35,17, un chiffre qui contraste avec la moyenne mondiale qui est de 48,85", indique le groupe de conseil aux entreprises dans un baromètre conduit cet été auprès de 11.000 entreprises dans 17 pays. La confiance affichée la plus élevée est celle de Singapour (61,63).

La France présente ainsi le taux de confiance le plus bas avec le Portugal (37,36) et l'Afrique du Sud (39,92). "L'Espagne, pourtant davantage touchée par la crise, se montre plus confiante (43,19)",


En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/economie/le-manque-de-confiance-dans-l-economie-nationale-une-specialite-bien-francaise_409003.html#2re5wyhST3RtipmL.99

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/10/2013 à 10:48 :
L'entêtement historique montre clairement l'inanité des postures politiciennes : depuis 1983, la France conduit la même politique, que son volant soit à gauche ou à droite. Le tandem Jospin-DSK en est la plus caricaturale démonstration, avec la bourse montante sous la gauche. A force de tricher , chacun des deux gros partis à sa façon, trois décennies de ce cirque mènent à la même observation : la perte de confiance. Englués dans leur asservissement à " l'échelle de valeurs" déterminée par la course aux enchères ou à l'échalote,ils ont sacralisé les dérégulations et désintermédiations avec l'industrialisation de la finance pour régir la jungle hégémonique des spéculations. Rien n'a de valeur autre que le prix que l'on peut obtenir de tout quidam, n'importe où. Alors, Français, pourquoi ta fille est-elle muette ? Après l'effondrement en 2.007/2.008 des épargnes et de l'économie, de la solvabilité au profit de la liquidité, racler les fonds de tiroir de la fiscalité depuis des années, sans aucune perspective sérieuse et crédible de redressement, ne répond pas à la question toute simple : jusqu'où faire "prendre ses pertes" et à qui, en s'alignant indéfiniment sans limite sur le moins coûtant partout sur la planète ? Seules les tricheries et autismes peuvent se passer de répondre à la question de l'existence ou non de la confiance.
a écrit le 27/10/2013 à 8:19 :
Il faut utiliser toutes les élections pour virer les socialistes de la tête du pays. Ils sont incompétents et enfonce le pays de plus en plus. Bientôt, on va se retrouver au même niveau que Chypre !!!

Chaque fois qu'ils arrivent au gouvernement, c'est pour inventer de nouveaux prélèvements. En 1981, c'était la CSG, le forfait hospitalier et j'en passe surement.

a écrit le 26/10/2013 à 15:32 :
De fait, déjà de poser la question, donne la réponse appropriée ! mais, ils nous prennent pour des lapins de 3 jours, ma parole? Comme s'il n'y avait que cela pour saper la confiance des Français!....déjà, en entendant le mot: politiques, c'est tout bon!!
a écrit le 25/10/2013 à 17:04 :
La loi sur les prélèvements CSG de l'assurance vie et sa mise en pratique brutale avant même qu'elle ne soit votée traduit la crainte du gouvernement que les épargnants liquident massivement leurs contrats d'assurance vie. Cela entrainerait un effondrement total des assurances (incapables de rembourser) et du pays (style Argentine). La taxation augmentée de 10% des négociations sur l'or va dans le même sens : il s'agit encore de dissuader la liquidation des contrats d'assurance vie.
Pourquoi empêcher les épargnants de liquider leurs contrats d'assurance vie ? Parce qu'on se prépare à confisquer ces avoirs avec la même violence qu'on a taxé l'immobilier l'an dernier.
Cette hypothèse est conforté par le silence complet du gouvernement sur ses intentions envers les contrats d'assurance vie.
Le hold up est déjà ficelé : ceux qui n'ont pas liquidé tous leurs actifs et quité le pays en 2012 sont faits comme des rats.
Ca fait penser au film Hold Up ou Belmondo déguisé en clown raffle la mise au nez et à la barbe de tout le monde.
a écrit le 25/10/2013 à 11:09 :
Chers épargnants de la France d'en bas, votre assurance vie, va se transformer grâce à Bercy (Ne vous bercez plus d'illusions..)..en assurance survie, et le PEL en Appel ..de détresse.Tous les riches" initiés" se sont mis à l'abri dans les paradis fiscaux , dans les niches fiscales...et donc vous découvrez que vous êtes riches, en ayant économisé sagement pour les études supérieures de vos enfants, votre dépendance, vos obsèques, laisser un petit pécule à vos enfants, et bien le gouvernement va vous organiser un enterrement fiscal de 1ere classe !!! Je croyais qu'on était en période de "pause fiscale"...AH AH !!!!
Réponse de le 25/10/2013 à 15:57 :
Bravo pour vos jeux de mots !
Les socialistes privilégient la société de consommation (les cigales) aux placements de "bons pères de famille" (fourmis). Moi qui croyais que la consommation à tous crins était l'apanage des vilains capitalistes de droite...
Réponse de le 26/10/2013 à 15:34 :
Géniaux vos bons mots! et ++++++ pour la véracité de votre commentaire!
a écrit le 24/10/2013 à 22:09 :
j'ai une confiance absolu dans ce gouvernement... pour nous mener au suicide collectif...Ils cherchent sans doute à se saborder électoralement tellement la situation est catastrophique...
a écrit le 24/10/2013 à 16:59 :
moi aussi plein le ... des taxes j arrête le PEL et ASSURANCE VIE
a écrit le 24/10/2013 à 15:42 :
Idem pour moi. Je solde PEA et PEL ... Je commence à en avoir ras-le-bol ...
a écrit le 24/10/2013 à 14:45 :
Je suis abasourdie par ces nouvelles mesures ! J'ai voulu retirer mon argent épargné ce matin mais la mesure s'applique depuis septembre pour éviter les retraits massifs ! Je vais quand même solder mes comptes et on devrait tous faire la même chose
C'est tout simplement du vo? !
a écrit le 24/10/2013 à 8:39 :
Pour les recettes, le bas de laine des français qui est très important est une source inépuisable et c'est d'ailleurs en partie pour ça que la France n'est pas attaqué financièrement, car elle y tape dedans sans retenue; on n'est pas en Grèce et ici les gens paient encore leurs impôts et taxes sans rechigner. Maintenant, ce gvt (si on peut encore l'appeler comme ça) ose la rétroactivité. Là, on rentre dans le domaine du racket et de la spoliation. Mais je suis malheureusement sur que le prochain président ne supprimera pas ce nouveau taux d'imposition, tant l'habitude de taper sur le français moyen est ancrée.
Réponse de le 26/10/2013 à 15:35 :
c'est évident !
a écrit le 24/10/2013 à 8:16 :
L'état condamne l'évasion fiscale et, en même temps, il vole l'épargnant.
De ce fait, les binationaux ont tout intérêt à sortir leurs épargnes de France pour leurs pays d'origine.
Bref! L'état français n'a plus de parole. L'épargnant n'aura plus confiance envers les politiques.
a écrit le 24/10/2013 à 8:13 :
Après la rétroactivité sur le PEL ils pourraient aussi introduire de la rétroactivité sur les avantages fiscaux obtenus dans l'immobilier à travers les différents dispositifs mis en place depuis des années le scellier, le duflot ,
fuyons l'immobilier fuyons l'épargne sous toutes ses formes en France!!!!
a écrit le 24/10/2013 à 4:59 :
ça ne s'appelle pas de l'austérité tout ça ?
Réponse de le 24/10/2013 à 7:44 :
@finalement : non, cela s'appelle du racket tout simplement et c'est inacceptable. En faisant de telles grossières erreurs, ils tracent un boulevard à la droite qui n'aura aucun mal à trouver des arguments concrets médiatiquement électoraux. DE PLUS ,la réduction des dépenses sociales n'est toujours pas engagée. Les parlementaires doivent-ils obéir aveuglément comme des moutons de Panurge le doigt sur la couture du pantalon ou refléter les choix du peuple. ?La chute dans les sondages est sans fin. Qui peut avoir confiance en quelqu'un qui change les règles quand ça l'arrange.? Où est passée l'exemplarité. ????????????
a écrit le 24/10/2013 à 0:11 :
et si il y avait moitié moins d'élus en france, cela ferait combien d'économie?
Marre de ces gens qui nous disent une chose et qui font l'inverse. J ai déjà eu mes impôts qui ont augmenté, de plus le peu d'économie que j ai, il va falloir encore payer. Car j ai des enfants, qui sont loin d etre dans la vie active, le jour où il faudra les aider pour les etudes etc.... Ils se seront servis une fois de plus.
Quelle justice sociale? Prendre aux épargnant en changeant les régles sans cesse.
Malheureusement je suis loin d etre riche; mais bien evidement trop riche pour avoir droit à des aides, car comme d habitudes toujours au dessus de ces fameux plafonds.
a écrit le 23/10/2013 à 20:15 :
Je suis auto-entrepreneur et songeais à augmenter mon activité. Mme Pinel m'en a dissuadée. J'ai un PEL qui arrive à échéance et voulais investir en achetant un petit studio à Paris. Mme Duflot m'en a dissuadée. Donc je songeais placer cet argent. Le gouvernement m'en a dissuadée. Je vais donc investir dans l'immobilier à l'étranger. Résultat pour l'Etat français : baisse de recettes de charges, baisse d'impôt sur le revenu, un logement en moins créé dans une ville "en tension", pas de prélèvements sociaux sur les intérêts acquis... La bêtise de ce gouvernement est insondable...
Réponse de le 24/10/2013 à 15:35 :
Ce serait pire ? ;)
a écrit le 23/10/2013 à 19:21 :
Investissez dans les fonds sans papiers et clandestins. Les marchés sont ouverts toute l'année et le rendement proposé par l'état est intéressant. En cas d'année plate, vous êtes en plus couverts car dans ce cas là, vous obtenez un taux indexé sur la hausse annuelle des cambriolages dans votre département.
a écrit le 23/10/2013 à 19:14 :
Saper les ménages et la confiance.
mais heureusement, nous l'avons outil idéal de fermeture d'usine, le logiciel Montebourg, tout buggué, codé en socialo ++.
Avec cet outil, la France est à vendre au plus offrant.
a écrit le 23/10/2013 à 18:39 :
Je pense bien que oui!
a écrit le 23/10/2013 à 18:12 :
Jamais un gouvernement n'a été à ce point assoiffé d'argent, à croire qu'ils sont obsédés et que tous ne pensent quà ca en se rasant ou en se coiffant.Une vraie calamnité pour les français.pourvu que cela ne dure pas trois ans de plus.Ils vont finir par nous faire manger les pissenlits par la raçine
Réponse de le 23/10/2013 à 19:11 :
Comme ils n'arrivent plus à convaincre alors ils doivent payer plus cher pour acheter des électeurs pour l'an prochain. La justice sociale : c'est prendre le plus possible à ceux qui ne voteront jamais pour vous afin de les donner (acheter) à ceux qui pourraient voter pour vous ... Clientélisme, communautarisme, socialisme ...
a écrit le 23/10/2013 à 17:59 :
Les français détiennent env. 12 000 milliards d'euros d'épargne. C'est tentant vous ne trouvez pas !
Réponse de le 23/10/2013 à 18:57 :
Oui c'est tenant, mais cela englobe tout, y compris l'épargne immobilière et les résidences principales.. L'assurance vie, c'est 1200 M?, et si l'état veut le récuperer, pour cela, il faudra d'abord que l'état rembourse sa dette, a l'assureur, et que l'etat réupèrere l'argent en fraiche.
Donc l'épargne dans les AVs des français c'est de la dette d'état...
a écrit le 23/10/2013 à 17:53 :
La rétroactivité, si elle est appliquée, ne peut que décourager les épargnants quels qu'ils soient.L'instabilité permanente n'incite pas l'épargne pas plus que des prélévement trop élevés tels qu'ils le sont actuellement;Mieux vaut aller vivre dans un autre pays.
Réponse de le 23/10/2013 à 18:45 :
les français sont consternés . la rétroactivité n'est pas constitutionnelle. Marre de ces salades à tous les niveaux . de ces mayonnaises toutes les 12 heures.La défiance est maintenant installée alors qu'il y a encore 2 semaines FH disait qu'il fallait retrouver la confiance. c'est parfaitement raté. Que d'incohérences, que de ratées, que d'erreurs .
Réponse de le 26/10/2013 à 15:37 :
ILS ne savent pas ce qu'ils disent, ce qu'ils font et ne savent même pas où ils sont! c'est gravissime
a écrit le 23/10/2013 à 16:47 :
La question est tellement NULLE , qu'elle n'est même pas à poser !
a écrit le 23/10/2013 à 16:42 :
Avec la gauche, ennemi de la finance, c'est le vol organisé en bande des classes moyennes ,sous des prétextes fumeux sans aucune réduction des dépenses et avantages de tous ces politiciens cumulards soucieux principalement de leurs intérêts.. Changer les règles imposer sur 10 où 15 ans en arrière les PEL , les PEA c'est la porte ouverte à tout , imposons les propriétaires de voitures diesels sur 10 ans ce carburant dangereux n'était pas assez taxé. imposons mon petit noir du matin je le payais moins cher il y a 10 ans etc etc Demandons aux politiciens de rembourser leurs notes de frais sur 15 ans non justifiées!!! En 2014 la raclée
sera à la hauteur de la déception voir du dégoût inspiré par ces gens là . Dommage que les urnes servent d'exutoire à une révolution méritée!!
Réponse de le 23/10/2013 à 18:11 :
...Dégoût inspiré par ces gens là, vous êtes encore loin du compte, voyez vous..!! colère sourde, mauvaise colère, juste colère qui bouffe l'intérieur et s'apparente à de la h......., on comprendra..
a écrit le 23/10/2013 à 16:05 :
Oui mais voilà notre sapin a échoué avec ses emplois generasion non francs.
Alors il vous fait payer.
Le prochain test foireux, c'est votre livret A qui subira les prélèvement sociaux, la TVA a 20,6% et la taxe carbone.
Vous voilà prévenu.
Réponse de le 23/10/2013 à 17:35 :
ils ne font rien concernant les réformes les concernant, il leur reste moins de 2 ans pour contenter" Bruxelles, ils s"affolent, la reprise de leurs illusions ne risque pas de repartir...ALORS, on nous SAQUE, encore et ENCORE, jusqu'à un point de non retour..pour nous! Pauvres Français !
a écrit le 23/10/2013 à 15:17 :
Inacceptable, ce jour l'attitude des politiques à l'assemblée, ils baillent, ils papotent, ils se promènent, ils rigolent, ils se retournent pour converser. Les bancs sont vides. Ils ne prennent pas de notes. Ils savent qu'ils sont filmés mais ils n'ont aucun respect pour les citoyens. Ils devraient avoir la pudeur de faire semblant de prendre des notes. I cela mérite 3 euros de l'heure !
Réponse de le 23/10/2013 à 16:08 :
eh! oui...!! il faut ABSOLUMENT faire quelque chose contre cette chienlit !
Réponse de le 23/10/2013 à 17:40 :
charges comprises . !
a écrit le 23/10/2013 à 14:56 :
"Les chefs d'entreprises français seraient les plus pessimistes au monde": en meme tps il y a de quoi. qq'un peu me dire le rapport entre l'article et l'affiche d'une serie tv?
a écrit le 23/10/2013 à 14:27 :
Françaises français, il est temps de tout donner. TOUT. Donner 100% de vos revenus et de vos placements.
Réponse de le 23/10/2013 à 15:12 :
ben, oui, on a 4 sous de côté , on va leur filer, et puis on va travailler en faisant kdo de la paye au patron, et puis on ira roupiller sous les ponts dans la m...de! EST ce QUE ça SUFFIRA, AU MOINS?????? PAS SUR !!!!............
a écrit le 23/10/2013 à 14:27 :
D'un autre côté, cela soutient la consommation et l'activité. De toutes façons, le PEA s'il s'effondre, on perd, s'il prospère, on est taxé...
Réponse de le 23/10/2013 à 14:45 :
Non, cela soutient une certaine idée de l'état providence. Pour soutenir l'activité et la consommation il faut 1) créer un contrat de travail unique, souple, rompable unilatéralement avec un mois de pré avis, 2) privatiser la sécurité sociale, 3) privatiser les retraites, 4) tailler très sévèrement dans la fonction public, 5) limiter le droit de grêve en interdisant les blocages dans le privé et l'interdisant dans le public, 6) tronquer les charges salariales et patronales en conséquence, 7) modifier l'IR en imposant via une flat taxe prenant TOUS les revenus, quelque soit leur niveau. Voilà, 10 ans comme ça et la France est redressée. Les solutions existent, mais ce qui manque aux français, c'est une paire de couilles.
a écrit le 23/10/2013 à 14:16 :
Est-ce de l?incompétence ou est-ce la panique à bord ?
François Hollande ne sait plus quoi inventer pour réduire le déficit.
Il faudrait dépenser moins, mais François Hollande en est incapable, il faut pour cela du courage et de la volonté.
Il devrait demander à mme MERKEL ce que c'est que d'avoir des testicules.

Réponse de le 23/10/2013 à 16:32 :
pour commencer cette dame rentre dans son appart dont elle paye le loyer et les factures, n'a pas son train de vie personnel et plein de choses où elle fait des économies///on pourra dire ce que l'on voudra ensuite, mais déjà sur ce point notre "cher" président peut prendre des leçons ( + nombre de ministres etc ! etc ... !)
a écrit le 23/10/2013 à 14:01 :
Encore une fois, vue à court terme, et aveuglement de "responsables" politiques qui sont incapables d'anticiper les conséquences de leurs choix. Ils regardent l'économie par le petit bout de la lorgnette. Et qu'ils soient de droite ou de gauche, le constat est le même.

Si nous voulons que la France avance et retrouve confiance, parce qu'elle en a les moyens, il nous faut, nous, citoyens, redéfinir les règles de désignation de nos dirigeants.

Et pas conséquence détruire cette classe (caste?) politique devenue au fil des ans plus nocive et contre-productive que constructive...

Réponse de le 23/10/2013 à 14:38 :
+ 1 !
Réponse de le 23/10/2013 à 15:09 :
+2
a écrit le 23/10/2013 à 13:53 :
Moins d'épargne = moins d'investissements.
Moins d'investissement = moins d'emplois
Moins d'emplois = plus de déficits : Assèdic, impôts, charges sociales, moins d'exportations, baisse de la consommation..
Plus de socialistes = moins d'épargne.
La boucle est bouclée.
a écrit le 23/10/2013 à 13:40 :
PAS de confiance ! atteintes au patrimoine ! ils nous ponctionnent, nous mettent plus bas que terre, nous trompent, nous mentent, nous prennent pour des c.ns, nous privent de droit comme le travail, en nous "offrant le chômage", contournent les lois à leur profit...Vous avez " DIT : CONFIANCE " ???! (il en manque sûrement !! )
a écrit le 23/10/2013 à 13:21 :
Heureusement que nos ministres, dans leurs pauvres patrimoines, n'ont pratiquement aucun PEA etc... Tiens, ceci expliquerait-il cela ?
a écrit le 23/10/2013 à 13:08 :
il y a longtemps que la "confiance" s'est barrée! faire "confiance " aux politiques, c'est être c..n comme un balai, de toute façon !!
Réponse de le 23/10/2013 à 13:21 :
malheureusement 100% d'accord...
Réponse de le 23/10/2013 à 17:05 :
++++ 1000
a écrit le 23/10/2013 à 12:54 :
Faut vraiment être con pour inventer une usine à gaz rétroactive . Je suis sûr que cela va faire fuir les gens du système bancaire. Il est très facile de mettre en place une monnaie locale d'échange.
a écrit le 23/10/2013 à 12:39 :
la seule reponse censee si la retroactivite sur les PEA est adoptee c'est de boycoter le nouveau PEA PME car la tentation pour un gouvernement d'introduire de nouvelles regles d'imposition dans quelques annees sera facilitee par ce precedent . Mais qu'on se rassure , pour les parlementaires la (tres petite) assiette soumise a prelevement sociaux ne sera pas touchee .,et c'est bien la l'essentiel
a écrit le 23/10/2013 à 12:35 :
Dans ce "plan" où le moment du budget équilibré n'est pas fixé, où le moment où l'on remboursera le 1er milliard des 2000 n'est pas daté, où le moment où l'on sera arrivé à un niveau de dettes acceptables (disons - de 50% du PIB) n'est pas espéré: ce sont les premières mesures "hors normes", spoliatrices avant que l'on vous annonce une spoliation plus importante un petit matin. Le fait que le FMI l'ait évoqué n'est pas du hasard. Suivant ce que l'on voit, il faudrait des décennies avant d'arriver à rembourser la moitié de la dette. Ils vont donc arriver à vouloir la jouer rapide au détriment des épargnants lambda. Quel est l'intérêt du complexe politico-industriello-financier de jouer dans ce monde étroit, à faible évolution, bancal, etc .... ? Leur intérêt est un monde assainit où l'on peut recommencer à tondre une herbe qui est bien jaune en ce moment.
a écrit le 23/10/2013 à 12:34 :
Le pire c'est que la majorité des personnes composant ce "gouvernement" est honnête: mais qu'ils sont cons les amateurs...!
a écrit le 23/10/2013 à 11:46 :
Je croyais que le principe de non-rétroactivité des Lois, fiscales comprises, était de nature constitutionnelle. Par ailleurs le Gouvernement voudrait détruire l'épargne en France qu'il ne s'y prendrait pas autrement. En effet, qui désormais serait alors assez naïf ou idiot, pour se laisser prendre encore une fois aux dispositifs soi-disant défiscalisés d'un gouvernement qui reprend sa parole et change la règle du jeu à son bon plaisir. Ce sont des méthodes de voyous.
Réponse de le 23/10/2013 à 12:36 :
Sarko avait fait le coup aussi sur les assurances vies en cas de décès. Mais ce coup-ci, sont vraiment trop forts les amateurs.
Réponse de le 23/10/2013 à 16:53 :
voyous ou mafieux......
a écrit le 23/10/2013 à 11:44 :
De l abus de pouvoir, de l escroquerie car les décisions sont prises par anticipation. ;
Vous travaillez, vous payez; vous épargnez pour votre retraite et pour vos enfants, ON VOUS TAXE!, vous souhaitez donner: on vous pique vos economies et vous disparaissez, vos enfants devront payer! Ou allons nous. Si nos gouvernants, qui ont pris leurs dispositions avant de decreter ,ils laissent les investisseurs dans l incertitude et je trouve inadmissible que lorsqu un contrat est signe, donc engagement respectif, la signature,le contrat est caduc; A qui faire confiance ?Il y a d autres economies a faire mais touche pas a mes ?uvres, tableaux, ou la residence a NEUILLY ou il y a peu ou pas de taxe d habitation! OU ALLONS NOUS CHERS GOUVERNANTS?; Pauvre FRANCE!
Réponse de le 23/10/2013 à 16:58 :
et la liste n'est pas exhaustive, hélas! nous sommes gouvernées par des mafiosos , et nous sommes des pions bons tout simplement à dilapider; eux, bien évidemment font des lois pour se préserver, ainsi que leurs patrimoines, ils sont richissimes et trouvent encore le moyen de nous voler de tous bords! vivement qu'on fiche DEHORS toute cette harde de vendus !
a écrit le 23/10/2013 à 11:44 :
la rétroactivité veut dire que l'on ne peut plus faire confIance au gouvernement c'est aussi une atteinte au patrimoine donc nous DEVENONS UN PAYS COMMUNISTE
Réponse de le 23/10/2013 à 14:19 :
Comme disait ce regretté Jacques Marseille, "La France est un pays communiste light".
a écrit le 23/10/2013 à 11:43 :

LA REPONSE SE TROUVE DANS CETTE QUESTION BIEN STUPIDE
a écrit le 23/10/2013 à 11:38 :
Dépouiller ceux qui se sont serré la ceinture pour faire des économies pour payer leur maison de retraite sans demander d'aide ni de l'etat ni des enfants, c'est une véritable honte! Surtout pour donner des aides à toutes les cigales ou bien aux bras cassés, drogués, alcooliques et autres . Parait-il meme que ils vont aller jusqu'à nous voler 10% sur tous nos dépots en banque et nos placements, sur les conseils de Mme Lagarde pour rembourser la dette. C'est une escroquerie, du pillage organisé.
Réponse de le 23/10/2013 à 12:06 :
Faîtes comme moi : ouverture de comptes à l étranger , n achetez jamais en france y compris votre résidence principale ( restez locataire en france vous n aurez que des avantages avec mme duflot) , ouvrez un coffre dans une banque française avec un peu de métal jaune.
Réponse de le 23/10/2013 à 14:49 :
malheureusement c'est certainement une des seules options restantes pour conserver nos biens
Réponse de le 23/10/2013 à 16:36 :
c'est tout à fait cela! facile de se servir alors qu'ils croulent sous le fric pour eux, de se servir chez les petits épargnants !! j'espère de tout coeur qu'ils vont prendre une tripotée MONSTREUSE pour les 1eres élections...et la suite viendra après ! si ce n'est pas trop tard pour nous....
a écrit le 23/10/2013 à 11:38 :
Pourquoi faire simple que on peut faire compliquer? Rien de mieux pour tromper son "petit monde" en l'accusant de n'être pas au courant! Plus la législation est compliqué plus elle revient chère et le contribuable sollicité!
a écrit le 23/10/2013 à 11:37 :
ils font tous pour que le FN gagne
Réponse de le 23/10/2013 à 11:52 :
exact. plus les jours passent plus on se rend compte que le FN est devenu le premier parti de FRANCE.merci marine de faire exploser le systeme UMPS. tu as déja gagné ton pari car depuis des semaines et des mois je n'arréte pas d'entendre des milliers de personnes qui pensent comme moi
vivement mars et juin 2014
Réponse de le 23/10/2013 à 13:24 :
Si Marine monte, elle peut remercier Hollande !!
Réponse de le 23/10/2013 à 15:17 :
MARINE !! OUI à MARINE!!
Réponse de le 23/10/2013 à 17:07 :
avec VOUS !! Marine, vite !
a écrit le 23/10/2013 à 11:31 :
Règle numéro 1 : ne jamais investir en France, quelque soit le domaine (immobilier, livret A, PEL, PEA, PEE, Assurance Vie...).
Règle numéro 2 : ne jamais contrevenir à la règle numéro 1.
Suivez cette façon de procéder et vous n'aurez pas de mauvaises surprises. Vous pouvez investir partout en Europe sans que le gouvernement française ne puisse vous contraindre, profitez en, et ne faites pas l'erreur de vous couler les pieds dans le béton en investissant en France.
a écrit le 23/10/2013 à 11:31 :
Et la prochaine étape sera sans doute la tirelire des enfants, le petit cochon avec une fente! Et cela rétroactivement depuis leurs naissances !
Il y en a marre de ce gouvernement qui s'essuie les pieds sur la légalité ( une loi ne peut être rétroactive Art 2 ), sur les libertés, et qui détruit ce pays avec constance. Et il seront les premiers a s'offusquer de la montée du Front National ! ( on ne savait pas, c'est pas notre faute, on ne nous comprend pas, c'est la faute à Sarkosy !)
Réponse de le 23/10/2013 à 16:39 :
nous avons une bande d'incapables malfaisants, voleurs et malhonnêtes à la tête de l'état! espèrons que leur majorité va prendre une branlée, bientôt! ce sera un commencement....
a écrit le 23/10/2013 à 11:29 :
Et une ecotaxe sur les PEA et l'assurance vie ?
Il y a un article dans le projet de loi ?
On a tous mérite notre taxe/impôt hebdomadaire.
Réponse de le 23/10/2013 à 11:52 :
c'est possible dans le projet de loi rectificative 2013 encore quelques semaines de patiente cher ami écotaxeur
Réponse de le 23/10/2013 à 13:39 :
Tant mieux. Espérons qu'ils y pensent. Un nouveau prélèvement, ça fait toujours du bien. Et nous savons que c'est pour notre bien. Pas de nouvelles obligations dans les voitures cette semaine ? Ça m'étonne. Moi, j'aurai inventé : la ceinture obligatoire dans le coffre, un gilet jaune par M3 de coffre, une 2ème et 3ème roue de secours obligatoire et enfin une visite bimensuelle obligatoire.
a écrit le 23/10/2013 à 11:26 :
Elle est belle la France bourree de paradoxes: il faut a tout pris preserver notre systeme social "le meilleur au monde", pour cela on taxe toujours plus au point que les charges sur les salaires en deviennent intenables: rendons nous compte nous avons les salaires brut dans la moyenne haute de l europe mais les salaires net dans la moyenne basses..... A cote de cela on dit au jeune "preparez votre retraite car le systeme ne vous l assurera pas" double peine, meme plutot triple peine, on verse dans un puit sans fond, et le peu que peuvent epargner ceux qui le peuvent est de plus en plus lourdement taxer..... Et aux extreme on "file" tout gratuit aux "plus demunis" et les plus riches s expatrient ou font des montage pour echapper a l impots..... Ils est temps que ce systeme implose pour qu enfin on en adopte un autre, ils est temps que la Troika vienne nous faire le meme sort qu a l Espagne, le Portugal, et la Grece.....

Réponse de le 23/10/2013 à 12:03 :
Entièrement d'accord avec vous. Je partage les mêmes sentiments. Si le gouvernement en vient à taxer les épargnants (dont l'épargne n'est que le solde de salaires et revenus en général déjà taxés), alors autant avoir affaire à la Troïka et son traitement de choc. Au moins on arrêtera la gabegie financière actuelle car il est clair que si les épargnants trinquent, certains en profitent ! Cela s'appelle de la spoliation, et c'était ni plus ni moins ce que les communistes ont mis en place en Europe de l'Est. Bientôt ils en viendront à spolier les propriétaires de logements pour les redistribuer aux "plus démunis".
Réponse de le 23/10/2013 à 16:40 :
IL FAUT LE CRAINDRE !!!!
a écrit le 23/10/2013 à 11:26 :
Le problème est qu'encore une fois, nos politiques de tous poils refusent de traiter la cause des déficits, a savoir la couche cancéreuse et dépensière constituée par eux-mêmes et leur troupes d'électeurs captifs fonctionnaires ...
Réponse de le 23/10/2013 à 11:45 :
Oui d'accord avec toi !
Réponse de le 23/10/2013 à 11:59 :
Pour ça il faut du courage !!!!!!!
Réponse de le 23/10/2013 à 16:46 :
du courage", si on peut appeler cela du courage à la tête de l'état! le "vrai courage, c'est en d'autres circonstances qu'on peut en parler ; graves maladies, circonstances dangereuses, etc) à l'état il ne faut AUCUN COURAGE puisque ça sert uniquement leur porte feuille ! de l'énergie, oui! de la volonté! vision à long terme, oui! prévoir, oui! honneteté, un 'peu", oui! capacité sérieuse à gérer un budget, oui! gérer correctement les injustices, oui! s'OCCUPER DES FRANCAIS! ce pour quoi on les a élu, OUI !!! et OUI!!
a écrit le 23/10/2013 à 11:17 :
il est impensable et irresponsable d'agir en rétroactivité. comment croire en un gouvernement qui abuse à ce point. Imaginons par exemple que l'on décide que le droit du sol pour devenir français ne soit plus de 5 ans de présence mais de 10 ans de présence. tous ceux qui sont devenus français en 5 ans ne le seront plus grâce à la rétroactivité !!!!!!!!!!!!et devront attendre 5 années de plus. mais enfin!!!!! comment des cerveaux peuvent -ils à ce point se ficher des Principes et faire tout ce qui leur passe par la tête à ce point là.. ahurissant.ils veulent vraiment la bagarre ou quoi ? ce n'est vraiment pas le moment de nous retirer toute visibilité dans nos choix de vie sinon le pays ne se redressera pas.s'ils ne savent pas ce qu'il faut faire dans leur fonction, les français , eux savent ce qu'ils vont faire car l'exaspération est à son comble.
Réponse de le 23/10/2013 à 13:16 :
A nous de contacter notre parlementaire pour lui demander d'intenter un recours car anticonstitutionnel .Comme vous le savez la France est surendettée . Des réformes structurelles s'imposent.Le pouvoir en place se refusant de les faire la seule solution qui leur reste est d'augmenter les taxes et impôts .Sur BFM un intervenant disait que sans réforme structurelle la dette de la France serait remboursée par les épargnants . Le FMI lui même ,a préconisé un prélèvement de 10 pour 100 sur tous les avoirs . Là on ne parle pas de plus -value .La situation est grave. Difficile de prendre une décision car tous les repères volent en éclats .
Réponse de le 23/10/2013 à 17:10 :
+++++++++++++++++
Réponse de le 23/10/2013 à 17:11 :
c'est carrément INADMISSIBLE!!!!!
a écrit le 23/10/2013 à 11:12 :
voilà encore le concours lepine qui continue et cette fois peut-être que le conseil constitutionnel dira que c'est pas valable , une loi retro-active ? , hors dans les textes le maximum c'est 3 ans et dans de rares cas 5 ans , mais là jusqu'à 18 ans avant ?.. cela ne va plus inciter a épargner non plus , meme les plans epargne logements sont désormais touchés .. en général ce sont pas des milliardaires que je sache .. les assurances vies ? , l'état qui place sa dette dans ces fonds est'il suicidaire ? , on arrive a une absurdité généralisée , on va bientôt faire payer les morts aussi ? , peut-être la prochaine taxe ? allez savoir car j'ai l'impression que ce concours a l'énarque qui aura l'idée la plus incongrue de taxe et retaxes continue de plus belle de jour en jour , une chose est sur les urnes elles vont refléter une colère sans precedent .. le président assistante sociale va devoir s'expliquer et si le problème vient de l'Europe et de son incapacité de se faire entendre d'elle , qu'il prenne enfin ses responsabilités que ces prédécesseurs n'ont jamais eu le courage .. Degaulle lui avait pratiqué la chaise vide pour dire son mécontentement vis a vis de l'Europe .. on a voulu des euro , on paie très cher cette monnaie fractionnée a 18 ..
Réponse de le 23/10/2013 à 11:47 :
Qui a encore pondu cette énormité, cette ânerie de la rétroactivité sur des contrats signés en d'autres temps. c'est le bolchévisme? la dictature? .A chaque jour son nouveau lot de mauvais coups, d'inepties, d'attaques. Comment croire en des gens qui s'autorisent à faire ce qu'ils veulent , quand ils veulent au détriment des citoyens qui ne demandent, eux , qu'à vivre sans histoires pour construire leur vie avec une visibilité dans leur projet de vie signée et garantie par contrat .faire fie des Principes et du Droit , quelle honte.
Réponse de le 23/10/2013 à 12:20 :
a hallucination , oh je pense que le petit malin qui nous inonde de taxes a gogo est le meme qui travaillait déjà sous l'ancien président et son gouvernement de milliers de conseillers qu'on a payé avec la dette publique .. alors celui là comme il devait avoir des milliards d"idées en taxes en tout genres ils l'ont gardé , un modèle comme cela on le retrouve pas au chômage ..
Réponse de le 23/10/2013 à 17:16 :
la colère va être sans précédent comme vous le dites! c'est terrible ce qu'il se trame actuellement ; totalitarisme, ni plus ni moins ! tous les jours, nous apprenons une nouvelle idée machiavélique pour nous dépouiller! c'est plus que honteux !
a écrit le 23/10/2013 à 11:05 :
Ou quand l'escoquerie devient la politique de l'état...
a écrit le 23/10/2013 à 11:01 :
LE CAP C EST LES 3% DE BRUXELLE il leurs reste 2 ans pour tenir l engagement;ILS ont bessoin de tout le monde . C est pour cela que tout le monde paye un peut plus . Si le bujet francais revient a flot l economie peut repartirsur dautre basse ,???I L FAUT DU TEMPS POUR CELA? ? ?
Réponse de le 23/10/2013 à 15:20 :
il leur reste en gros 2 ans..oui, mais ils ne feront pas les économies adéquates sur eux, le millefeuille etc, ils nous prennent encore et encore sur notre dos pour pouvoir y arriver! toujours les mêmes!!! FRANCAIS! on ne PEUT PLUS TOLERER CELA!
a écrit le 23/10/2013 à 10:59 :
Ne tombez pas dans le piège de la Loi DUFLOT.
a écrit le 23/10/2013 à 10:55 :
Que les députés sénateurs ministres ambassadeurs payent leurs impôts et cotises pour leurs retraites au même titre que les gens qui travaillent dans le privée avec effet rétroactif .
Quand je gagne 1300 euro que je met 110 euro de côté pour payer les aléas de la vie...impôtsss,panne sur la voiture les pneus ,frigo ect......... Je dois encore redonner pour des rigolos déconnecté et pas capable de gérer leurs budgets et bien NON!!!!!!je voterai FN au prochaine élection pas par conviction mais juste par ras le bol de 40 ans de gros foutage de g......!!!!
Réponse de le 23/10/2013 à 17:18 :
je ferai de même, et croyez moi, on va être nombreux!! ça ne peut plus durer!, c'est INFERNAL !!! MARINE!! la VAGUE BLEU MARINE , VITE !!!!
a écrit le 23/10/2013 à 10:54 :
et comble de l'ironie, pour que personne ne puisse y échapper la date de ce hold-up a été fixée au 26 septembre. Reste à souhaiter que le conseil constitutionnel désavoue le gouvernement. Ce qui est certain c'est qu'on n'a plus aucune visibilité pour épargner. Par contre l'horizon s'éclaircit pour les prochaines échéances électorales !
Réponse de le 23/10/2013 à 11:16 :
Car le 25, j'ai liquidé mes propres plans :)
Réponse de le 23/10/2013 à 11:33 :
@Claude87 Je n'approuve pas cette méthode, préjudiciable pour la confiance, mais si la mesure est adoptée, vous risquez probablement d'être déçu par la décision du conseil constitutionnel. En effet il ne s'agit pas de rétroactivité au sens strict. La fiscalité s'applique au moment du retrait. Les retraits antérieurs au 26 septembre ne seront pas réimposés, seuls les retraits à partir de cette date sont concernés. Vous pourrez manifester votre désapprobation lors des prochaines échéances électorales, mais là aussi vous risquez d'être déçu, quel que soit le résultat des élections, la mesure ne sera pas remise en cause.
Réponse de le 23/10/2013 à 12:22 :
Merci pour votre post, vous avez sans doute raison : cette mesure qui amène encore des recettes supplémentaires au budget de l'Etat est une confortable manne qui ne sera sans doute pas remise en cause par les prochains gouvernements, quels qu'ils soient... Cependant la colère des épargnants ne tient pas au seul fait qu'on leur demande de payer, après tout si l'effort était partagé par tous, la pilule pourrait passer. Non, il y a une vraie colère car on demande aux seuls épargnants et travailleurs (en général, les mêmes personnes) de payer pour tout le reste. Les politiques ne font pas d'effort, on ne demande pas non plus d'effort particulier aux fonctionnaires, on ne touche pas à leur régime dispendieux de retraite (qui doit pomper sur le régime général, là aussi un scandale) pas plus qu'on ne touche aux régimes spéciaux (EDF, SNCF etc). On ne remet rien en cause sur l?assistanat, aucune des dernières mesures pourtant très coûteuses n'est remise en cause (RSA, CMU) etc. On fait comme si on ne pouvait demander qu'à la classe moyenne de participer à l'effort collectif. C'est cela qui passe mal et c'est pour cela que la classe moyenne va exprimer sa colère dans les prochaines échéances électorales, avec un but : que cet effort soit cette fois, partagé par tous. Les plus riches comme les plus aidés, les fonctionnaires comme les politiques et toutes professions "épargnées" jusqu'à maintenant.
Réponse de le 23/10/2013 à 13:35 :
@répondant 12:22 En effet, beaucoup de personnes mises à contribution accepteraient mieux les efforts si une relative équité était respectée. Le gouvernement a néanmoins choisi de procéder par hausses d'impôts successives et ciblées en testant le niveau de résistance de chaque cible et en faisant marche arrière au cas par cas. Cette méthode semble confuse mais elle préserve en partie son électorat et elle évite de mettre tout le monde dans la rue quitte à créer une très forte exaspération dans une partie de la population. Pour les municipales le calcul est simple, la gauche se présentera unie en assumant ses contradictions alors que la droite sera très divisée et tentée par un vote frontiste. Les triangulaires préserveront l'essentiel des fiefs de la gauche. Je crains que les politologues, les médias et les élus n'interprètent les résultats des élections dans un tout autre sens que celui que vous souhaitez donner à votre vote.
Réponse de le 23/10/2013 à 13:54 :
@cerise : Même si ce n'est pas une rétroaction au sens strict, il me semble quand même que le principe de confiance légitime, qui est le corollaire de celui de sécurité juridique, devrait être appliqué. Apparemment la jurisprudence communautaire semble le valider régulièrement. Maintenant, il faut être costaud financièrement et avoir du temps pour poser une QPC puis après se tourner vers les instances européennes.
Réponse de le 23/10/2013 à 14:23 :
@serge Oui très bonne remarque et scénario plausible.
a écrit le 23/10/2013 à 10:53 :
le titre est un doux euphemisme! outre l'instabilite permanente et les taux de prelevements records, il ne faut pas oublier que la politique de ce gvt est dirige par la soif de vengeance tant annoncee pdt la campagne de 2012... en clair c'est juste de l'ideologie... maintenant ils commencent a voir les resultats, ca les affole, alors ils essaient de coller des rustines qui n'en sont pas.... cote entreprises ils vont avoir de TRES grosses surprises les prochaines annees, le brillant succes du contrat de generation n'etant que la partie visible du flop annonce...
a écrit le 23/10/2013 à 10:49 :
on ne peut être plus immonde car les conditions des contrats signés antérieurement ne peuvent et ne doivent pas pas être modifiés .ils ont décidé de déstabiliser le corps social. les français ne peuvent pas avoir confiance du tout en des dirigeants qui changent les règles du jeu quand ça les arrange. ce n'est pas de l'instabilité , c'est bien autre chose.et c'est grave. imaginez par exemple que le bac soit accordé à la note moyenne 10 et que 3 mois plus tard les nouveaux députés décident que rétroactivement la note sera 12. tous ceux qui auront eu leur bac entre 10 et 12 se verront leur bac retiré. idem pour tous les problèmes de la vie.ces gens là ne savent plus s'arrêter dans leur soif de l'argent des autres mais continuent de distribuer à tout va. c'est la fin des haricots
Réponse de le 23/10/2013 à 11:20 :
Au bout de ma rue, il y a maintenant un feu rouge à la place du laisser le passage: résultat, je viens de me prendre 8437 amendes rétroactives et 12846 points en moins pour l'avoir grillé.
Réponse de le 23/10/2013 à 11:23 :
Il faut maintenant 80% des voix pour être élu avec effet rétroactif au 1er mai 2012. mince, nous n'avons plus de gouvernement !!!!
Réponse de le 23/10/2013 à 11:25 :
Non le bac, c'est 5 de moyenne avec effet rétrocatif en 1975: comme ça ma maman est contente, je l'ai !!!!!!!!!
Réponse de le 23/10/2013 à 11:28 :
Moi, je m'en fous: j'avais tout mis dans du PSA et de l'Alcatel ...
Réponse de le 23/10/2013 à 17:21 :
de votre avis + 1000000000
a écrit le 23/10/2013 à 10:47 :
A l'heure d'aujourd'hui il est peut être plus intéressant de ne pas travailler, de profiter des aides, de ne pas se casser la tête avec les problèmes de trésorerie (impôts, charges, prélèvements) d'être aussi obligé d'aider certains membres de la famille parce qu'ils manquent de dynamisme en fin de compte si vous ne travaillez pas vous avez aussi une retraite et vous êtes aidés
Réponse de le 23/10/2013 à 12:33 :
C'est une évidence ce que vous dîtes là. Allez voir les agences Pôle Emploi, vous verrez que de nombreux postes ne parviennent pas être pourvus car personne ne veut plus travailler pour le SMIC (qui est aujourd'hui pourtant un salaire minimum élevé au regard des salaires minimums qui existent ou pas en Europe). Beaucoup de gens préfèrent bosser 6 mois, toucher les Assedic, et rebosser 6 mois. Ou mieux encore, toucher le RSA, ce qui veut dire gratuité des transports, gratuité de la crèche (voire même on te file du fric à la fin du mois), gratuité de plein d'activités culturelles, et si tu sais réclamer aides supplémentaires du CCAS...gratuité des soins... pourquoi bosser au fond ?
Réponse de le 23/10/2013 à 13:47 :
Courir derrière un camion poubelle pour 1180 euro par moi qui veut le poste???
Réponse de le 23/10/2013 à 17:24 :
...aide à la personne pour des prunes, bâtiment : difficile , pour pas grand chose, restauration: difficile : pas payé ! ils n'ont qu'à payer DECEMMENT les individus, il y aura AFFLUENCE! c'est tout !
a écrit le 23/10/2013 à 10:28 :
Et le racket continue ! merci aux soi-disant gens de gauche du PS de nous dépouiller. Cet argent ainsi récolté est destinée à financer les besoins et allocations de toutes sortes des étrangers en France.Ils ne savent plus quoi faire pour pallier à trouver des ressources pour financer les dépenses sociales. Comme la taxe de 0.15 % prélevée sur les retraites au 1er avril 2013 destinée à financer au départ la dépendance a été détournée au profit du financement des cotisations retraite des chômeurs !
Réponse de le 23/10/2013 à 10:55 :
Certains sont soit-disant de gauche mais vous c'est sûr vous êtes extrêmement de l'autre coté.
Réponse de le 23/10/2013 à 12:36 :
Ben alors réveillez-vous car vous allez vous rendre compte que l'autre côté "extrême" déborde largement de ses extrêmes habituels... vivement les prochaines élections.
Réponse de le 23/10/2013 à 14:05 :
@Delenda , vous allez avoir un reveil difficile le 31 mars prochain.
Réponse de le 23/10/2013 à 15:16 :
Je sais que l?extrême déborde largement et je sais que le 31 mars risque d'être douloureux douloureux.
Mais le réveil douloureux ce n'est pas moi qui vais l'avoir mais vous.
Ça a commencé comme ça en 31 en Allemagne. Les Allemands en 31 eux ne le savaient pas encore maintenant ils savent, j'espère que nous n'aurons pas comme eux la même expérience.
Et ne me dites pas que ça n'a rien à voir, si hélas. Vous voulez un chef, vous l'aurez mais si vous ne pensez pas comme lui, ne venez pas vous plaindre de ce qu'il pourra vous arriver lorsque vous lui aurez donné les pleins pouvoir.
Réponse de le 23/10/2013 à 15:23 :
attendez 2014, et TOUT ce qu'il va falloir APPORTER POUR AIDER les nouveaux ARRIVANTS "...Français, vous pensiez être arrivés un peu au bout de vos peines...? QUE NENNI ! Faites TOUT ce qu'il faut aux élections pour les FRAGILISER!. !
a écrit le 23/10/2013 à 10:23 :
Jamais sous La V ème Répubique on a été dirigé par de tels incompétents .
Il n y a aucun cap ni réformes ambitieuses, la politique de ces énarques se résume a un matraquage fiscal de tout ce qui bouge , au jour le jour selon les besoin des vampires de Bercy. La défiance des menages et entreprises empeche toute reprise.
L économie francaise va en ressortir laminée en 2017
Réponse de le 23/10/2013 à 10:42 :
Elle est laminée depuis 2008...
Réponse de le 23/10/2013 à 11:02 :
Je vous rappelle quand même qu'un certain nombre de nouveaux impôts et taxes mis en ?uvre aujourd'hui ont été décidés par la précédente majorité (éco-taxe ou gel des barèmes d'impôts par exemple) qui avait aussi prévu d'augmenter la TVA.
Vous oublier aussi de rappeler que le précédent gouvernement qui réclame aujourd'hui à cor et à cri une réduction des dépenses n'a pas su le faire, ce qui n'est pas le cas maintenant.
SI la dette aujourd'hui est insoutenable c'est quand même du à ceux qui ont l'ont creusée pendant des années, or ces dix dernières années, si ma mémoire est bonne, ce n'était pas un gouvernement de gauche.
Réponse de le 23/10/2013 à 11:23 :
umps va exploser. rdv en 2014.
il y a une bande de malade à la tete de l 'état.
les ministres n'ont plus de réponse aux problémes. j écoutais SAPIN ET LE FOLL ce matin c'est la faute à la droite . ils n arrivent plus rien à controler . tout leur échappe. moi je ne serais pas surpris sur des événements qui risquent de survenir dans les semaines et mois qui viennent.
Réponse de le 23/10/2013 à 15:25 :
@ TITI dramatique à dire, mais c'est ce qu'il faudrait ! ET VITE !!!!
Réponse de le 23/10/2013 à 17:26 :
une REVOLTE!! VITE! on va tout y laisser, les amis !
Réponse de le 26/10/2013 à 17:31 :
vous allez bientôt voter viré moi cette m....!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :