Le pouvoir d'achat a quasiment stagné en 2011

 |   |  406  mots
Le salaire net médian a atteint 1.712 euros en 2011
Le salaire net médian a atteint 1.712 euros en 2011 (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le salaire net moyen en euros constants a progressé de 0,2% en 2011. Les cadres sont ceux qui en ont le plus "souffert", tandis que les différences salariales entre hommes et femmes se réduisent mais restent considérables.

La modération salariale se poursuit en France. Après 1,2% en 2009, 0,5% en 2010, la hausse du salaire net moyen en euros constants n'a été que de 0,2% en 2011, d'après les données de l'INSEE. L'institut a calculé que cette année là, le salaire mensuel moyen, d'une personne travaillant dans une entreprise publique ou dans le secteur privé, a atteint 2.830 euros bruts, soit 2.130 euros nets de tout prélèvements à la source.

Ce qui représente une hausse de 2,3% en euros courants par rapport à l'année 2010. Cependant, la hausse en euros constants n'atteint que 0,2% dans la mesure où l'inflation s'est montée à 2,1% en 2011.

Les cadres en souffrance

Dans le détail, ce sont les cadres qui ont vu s'éroder le plus leur pouvoir d'achat. Le salaire net moyen en euros constants de cette catégorie socioprofesionnelle a ainsi reculé de -1,5% en 2011 après une amélioration de 1% en 2010 et deux années de repli en 2009 et 2008 (-1,6% et -0,5%). 

 Le salaire des ouvriers en hausse, oui mais...

Si le salaire moyen net des ouvriers s'est apprécié de 2,1% en euros constants sur l'année 2011, cette hausse est à prendre avec des pincettes. Celle-ci est en effet dû à la morosité de l'emploi dans l'industrie et la construction. Or, dans ces secteurs, l'INSEE précise que :

les pertes d'emplois touchent surtout des salariés peu qualifiés et faiblement rémunérés. Cette dégradation conduit mécaniquement à une hausse du salaire moyen des personnes ayant conservé leur emploi.

A noter aussi que plus globalement, le salaire net médian a atteint 1.712 euros en 2011, soit une très faible hausse de 0,1% par rapport à l'année précédente.

L'écart de salaire entre homm et femmes se réduit mais reste considérable

"En 2011, en euros constants, le salaire moyen progresse pour les femmes (+0,6%), alors qu'il stagne pour les hommes, ce sur l'ensemble de la hiérarchie salariale", souligne l'INSEE qui précise également que "l'écart salarial relatif entre homme et femmes diminue de 0,5 points en 2011."

Mais dans l'ensemble, les femmes gagnent toujours en moyenne 19,3% de moins que les hommes. Et "toutes choses égales par ailleurs (à secteur d'activité, âge, catégorie socioprofesionnelle, conditions d'emploi données), l'écart de salaire entre hommes et femmes et de 10,6%", ajoute l'INSEE.

A lire aussi :

>> Tous les fonctionnaires - ou presque - ont été à la diète en 2011

>> Malgré la crise, les salaires progressent... un peu

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/11/2013 à 14:27 :
Il faut rapporter cela au coût total.. Si les salaire net augmente peut, le coût d'un salaire a lui augmenté ! En fait, les potentielles hausses de salaires n'ont elle pas été absorbé par une hausse du coût du salaire? une hausse de 100€ net de salaire coûte environ 185€ (source: www.salaire-net.fr/calculez-votre-salaire )
a écrit le 04/11/2013 à 14:38 :
Et le salaire des patrons en 2011, vous avez oublié la hausse...en 2013 elle est encore de 6% et oui...
a écrit le 03/11/2013 à 17:16 :
"Le salaire net moyen en euros constants a progressé de 0,2% en 2011." : Heureusement, les retraites suivent l'inflation...
a écrit le 01/11/2013 à 20:06 :
Normal,gestion socialo.
Réponse de le 02/11/2013 à 8:35 :
On parle de 2011, ça n'a rien à voir avec les socialistes, mais avec la rigueur!
C'est la politique de l'offre qui plombe le pouvoir d'achat des ménages.
Il faut revenir à une politique de la demande.
Réponse de le 02/11/2013 à 8:35 :
On parle de 2011, ça n'a rien à voir avec les socialistes, mais avec la rigueur!
C'est la politique de l'offre qui plombe le pouvoir d'achat des ménages.
Il faut revenir à une politique de la demande.
a écrit le 01/11/2013 à 16:26 :
quelle réactivité d'analyse ! fin 2013 on découvre enfin la réalité de 2011 sur l'évolution des salaires. et en plus on nous parle d'un référentiel d'euro constant : "qu'éto que l'est c'te bête là?"
je n'ai encore jamais vu mon boulanger vendre son pain en euro constant, et ni le fisc me demander si je préférais payer mes impôts en euro courant ou constant .
encore une preuve du "foutage de gueule" dont font preuve les gens qui font prospérer ce type d'information .
Réponse de le 02/11/2013 à 8:41 :
Euro constant:
Alors, d'une année sur l'autre, votre salaire peut augmenter de 3%, mais ce n'est pas pour autant que votre pouvoir d'achat augmente de 3%.
En effet, il faut prendre en compte l'inflation.
Et je pense "qu'à euro constant" signifie "en prenant compte de l'inflation".
Donc, votre salaire a augmenté de 3%, mais vous dépensez plus pour acheter la même chose. Il ne vous reste que 0.2% pour consommer plus. Et ce 0.2% correspond donc à votre hausse de pouvoir d'achat.
Réponse de le 02/11/2013 à 12:06 :
Le calcul en euro constant signifie que l'Insee calcule l'évolution de la consommation, en la "diminuant" de la hausse des prix.
a écrit le 01/11/2013 à 15:42 :
LA CRISE, à notre insu nous ramène au bon sens.
Pourquoi les salaires doivent ils augmenter ?
Notre richesse nationale n’a pour origine que les productions nationales qui pour une valeur ( le PIB) ont trouvées des acquéreurs capables d’en payer le prix pour user ou consommer ces productions.
Donc, par bon sens, le salaire de ceux qui produisent ces biens et ces services ne peuvent augmenter sans que le nombre des biens et des services qu’ils produisent n’augmente donc que les salariés passent plus de temps à produire. Si non il y a inflation puisque le prix des choses augmente sans qu’il y ait amélioration de la production.
Bien entendu certains, par idéologie, inversent le bon sens en disant que les salaires augmentent pour juguler les effets de l’inflation.
Il n’y a que la productivité qui permet d’augmenter le nombre de biens ou de services en diminuant le temps de production. Mais dans ce cas, pour ne pas créer des injustices envers les salariés des secteurs où la productivité ne peut augmenter, le bon sens veut que cela profite à tous : c'est-à-dire que le profit soit réservé aux usagers ou aux consommateurs de ces produits du secteur où il ya plus de productivité.
L’augmentation de salaire ne peut donc être de bon sens que si elle récompense une plus grande production inhérente au salarié en nombre ou qualité.
Le salaire n’est pas le seul à créer de l’inflation il y a aussi toutes les taxes qui augmentent le prix des choses sans en changer le nombre ou la qualité que tous les usagers et consommateurs payent. Le bon sens veut aussi que les salariés par des augmentations ne soient pas les seuls exonérés à participer à payer ces augmentations dont le seul but est de venir au secours de catégories d’inactifs où de payer des dépenses mutualisées ou des dépenses collectives.
Mais ne suis-je pas nostalgique du siècle des lumières où le bon sens était de rigueur et qui depuis a été remplacé par un monde où les idéologies et la complaisance règnent ? Aux quel cas le bon sens doit être remplacé par la démagogie signe de progrès imaginaires que la réalité d’une crise démontre les effets.
Réponse de le 02/11/2013 à 8:45 :
"L’augmentation de salaire ne peut donc être de bon sens que si elle récompense une plus grande production inhérente au salarié en nombre ou qualité."
Je rentre dans cette catégorie là moi, mais ce n'est pas pour autant que mon salaire augmente.
En effet, personnellement, je bosse plus et mieux, mais l'entreprise au global vend moins.
Alors, dans ce cas, l'entreprise ne devrait elle pas augmenter ses salariés et diminuer ses dirigeants?
Réponse de le 02/11/2013 à 9:41 :
votre modèle serait valable dans un pays qui vit en autarcie, mais dans la vie réelle , il y a de l'inflation importée.
a écrit le 01/11/2013 à 15:09 :
Rassurez-vous, il n'y aura pas de pause fiscale en 2015, sauf en promesse ! L'état à déjà programme de nouvelles dépenses non financées, et aucune réelle réforme en vue.
a écrit le 01/11/2013 à 13:51 :
C'est tout à fait justifier: nous consommons chinois...vivons comme des chinois.
a écrit le 01/11/2013 à 11:01 :
Stagné??? D’où sort cette ineptie? Vus que pour la masse salariale il a grandement baissé du coup cela signifie que pour le patronat il a grandement augmenté. Il est vrai que Sarko avait lancé sa propre augmentation au moment où il annonçait que la masse salariale serait plus ponctionné pour un salaire non augmenté. Merci la droite...
a écrit le 01/11/2013 à 11:01 :
Stagné??? D’où sort cette ineptie? Vus que pour la masse salariale il a grandement baissé du coup cela signifie que pour le patronat il a grandement augmenté. Il est vrai que Sarko avait lancé sa propre augmentation au moment où il annonçait que la masse salariale serait plus ponctionné pour un salaire non augmenté. Merci la droite...
a écrit le 31/10/2013 à 18:47 :
Et dire qu'il faudra attendre 2015 pour qu'on puisse nous confirmer qu'il a bien pris une claque ... On fera peut-être une pause fiscale à ce moment-là ...
Réponse de le 31/10/2013 à 19:34 :
A notre époque largement informatisée, il est symptomatique que nous ne soyons pas en mesure de calculer le salaire moyen de 2012, voire du premier semestre 2013 alors que toutes les payés sont issues de logiciel de paye et déclarées tous les trimestres a l'URSSAF, rsi...
a écrit le 31/10/2013 à 17:51 :
Et en 2012 et 2013, il a baissé. Et il n'y a pas besoin de l'INSEE pour s'en rendre compte.
Réponse de le 31/10/2013 à 18:44 :
Et dire qu'il faudra attendre 2015 pour qu'on puisse nous confirmer qu'il a bien pris une claque ... On fera peut-être une pause fiscale à ce moment-là ...
Réponse de le 31/10/2013 à 18:44 :
Et dire qu'il faudra attendre 2015 pour qu'on puisse nous confirmer qu'il a bien pris une claque ... On fera peut-être une pause fiscale à ce moment-là ...
Réponse de le 31/10/2013 à 18:45 :
Et dire qu'il faudra attendre 2015 pour qu'on puisse nous confirmer qu'il a bien pris une claque ... On fera peut-être une pause fiscale à ce moment-là ...
Réponse de le 31/10/2013 à 18:46 :
Et dire qu'il faudra attendre 2015 pour qu'on puisse nous confirmer qu'il a bien pris une claque ... On fera peut-être une pause fiscale à ce moment-là ...
a écrit le 31/10/2013 à 17:11 :
Sur quoi l insee se base pour calculer le pouvoir d achat des francais ? Le salaire moyen ou median ?
Ont ils pris en compte la hausse du cout de l electricite, des impots ect....parce que moi j ai pluot l impression que le pouvoir d achat a largement des francais a largement diminue ...
J ai 3 enfants dans le superieur, moi et mon epouse gagnons 3500euros a deux...apres la taxe d habitationt j habite au mans ), l electricie, la bouffe, les frais de bagnole, ( deux petites diesel indispensables pour aller au boulot y Il me reste rien a la fin du mois
Réponse de le 31/10/2013 à 19:37 :
L'Insee a calculé un salaire moyen, pas médian. Quant au pouvoir d'achat, c'est une libertė prise par le journaliste qui est effectivement plus vendeur mais très çriticable. Pour parler de pouvoir d'achat il aurait fallu comparer salaire et inflation.
a écrit le 31/10/2013 à 16:28 :
Jusqu'à la dernière année du quinquennat Sarkozy, le pouvoir d'achat a augmenter tous les ans sans exception; il a commencé à baisser au 4ème trimestre 2012 (suppression des HS par Hollande.
Réponse de le 31/10/2013 à 17:59 :
Hollande n'a pas supprimé les HS il me semble...!!! Elles sont toujours payées , mais imposées ....Juste mesure amha
Réponse de le 31/10/2013 à 19:42 :
Certes le pouvoir d'achat a progressé avec Sarkozy mais c'est surtout qu'il n'a pas augmenté les impôts et laissé largement filer la dette. En augmentant les impôts, FH a fait baisser le pouvoir d'achat mais réduit le déficit. C'est un choix.
Réponse de le 01/11/2013 à 17:36 :
Que le petit gros fasse réduire le déficit ...cela reste à prouver et je crois que vous serez déçu lorsque vous aurez les chiffres ! On parle déjà de d'un coquet résultat !!! On verra bien !
a écrit le 31/10/2013 à 15:03 :
Un ouvrier viticole en champagne gagnai en 1998 environ 8500 francs aujourd'hui il gagne environ 1300 euro sauf que le prix de la baguette était de 3,80 francs l essence à 6,8 francs ect.... Alors il est sur que je consomme moins!!!
a écrit le 31/10/2013 à 15:02 :
Le salaire moyen ne veut pas dire grand chose puisque les très grosses rémunérations font grimper le résultat, en revanche je serais curieux de connaître le chiffre pour le salaire médian... A noter qu'en prime l'inflation réelle est d'au moins 5 ou 6%... Avec des salaires médians qui baissent et une telle inflation, au bout de quelques années votre pouvoir d'achat peut vite baisser de moitié...
a écrit le 31/10/2013 à 13:09 :
2011! Mais quel intérêt??? On est fin 2013, les salariés ont tous les tête à leurs augmentations 2014 et de braves fonctionnaires nous sortent une étude 18 mois en retard!
Le gouvernement cherche des économies? Arrêter de claquer des millions inutilement comme le fait l'INSEE dans ce cas précis, voilà une piste!
Réponse de le 01/11/2013 à 17:29 :
On vous le répète ! Arrêtez de taper sur les fonctionnaires !Ce travail est si délicat qu'il leur faut le temps ! On ne leur donne pas assez de crédit pour s'acheter du matos plus performant ! Et ,on ne renouvelle pas assez vite les départs à la retraite !!!
a écrit le 31/10/2013 à 11:24 :
On s'en fiche le moyenne. Parlez-nous plutôt de la médiane nettement plus significative! Les inégalités se creusent de plus en plus entre bas et hauts revenus si bien que tenir compte de la moyenne c'est faire preuve de la volonté d'endormir les salariés qui se font exploiter tandis que d'autres s'en mettent plein les poches.
a écrit le 31/10/2013 à 10:34 :
En 2011! Attendons de voir 2012 et ses augmentations massives d'impôts ! La on a une baisse marquée organisée par nos dirigeants.
a écrit le 31/10/2013 à 10:30 :
"les femmes gagnent toujours en moyenne 19,3% de moins que les hommes." Ne serait-ce pas dû au temps partiel, 4/5ème et compagnie ?
Réponse de le 31/10/2013 à 11:27 :
Tout à fait. On nous parle souvent d'inégalité sur les salaires entre homme et femme mais jamais d'inégalité sur le temps de travail ou sur les postes hautement qualifiés.
Réponse de le 31/10/2013 à 12:18 :
Oui surement car il est indiqué tout de suite après que toutes choses égales l'écart est de 10.6%
Réponse de le 31/10/2013 à 12:27 :
Céline, il y a souvent aussi un manque d'ambition chez les femmes qui les empêchent de progresser dans la carrière...
a écrit le 31/10/2013 à 10:29 :
C'est sans compter la hausse des impots, il aurait fallut le préciser, sauf peut etre pour les nombreux bénéficiaires de l'assistanat et les fonctionnaires
Réponse de le 31/10/2013 à 13:56 :
Quel lien entre la hausse des impots et les fonctionnaires? Les fonctionnaires payent aussi des impots et à l'inverse de nombreuses professions ils peuvent moins frauder que les autres...
Quelle démagogie stérile de vouloir toujours stigmatiser une catégorie de français par rapport à une autre.... C'est lassant et peu constructif pour le débat...
Réponse de le 31/10/2013 à 13:56 :
Quel lien entre la hausse des impots et les fonctionnaires? Les fonctionnaires payent aussi des impots et à l'inverse de nombreuses professions ils peuvent moins frauder que les autres...
Quelle démagogie stérile de vouloir toujours stigmatiser une catégorie de français par rapport à une autre.... C'est lassant et peu constructif pour le débat...
Réponse de le 31/10/2013 à 13:56 :
Quel lien entre la hausse des impots et les fonctionnaires? Les fonctionnaires payent aussi des impots et à l'inverse de nombreuses professions ils peuvent moins frauder que les autres...
Quelle démagogie stérile de vouloir toujours stigmatiser une catégorie de français par rapport à une autre.... C'est lassant et peu constructif pour le débat...
Réponse de le 31/10/2013 à 13:57 :
Quel lien entre la hausse des impots et les fonctionnaires? Les fonctionnaires payent aussi des impots et à l'inverse de nombreuses professions ils peuvent moins frauder que les autres...
Quelle démagogie stérile de vouloir toujours stigmatiser une catégorie de français par rapport à une autre.... C'est lassant et peu constructif pour le débat...
Réponse de le 01/11/2013 à 17:22 :
4 fois le même texte ....vous faites très fort !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :