Dissolution, remaniement ? Une large majorité de Français veut un changement

 |   |  412  mots
Malgré le changement réclamé par une majorité de Français, toutes familles politiques confondues, Jean-Marc Ayrault devrait conserver sa place au moins jusqu'aux prochaines municipales. (Photo : Reuters)
Malgré le changement réclamé par une majorité de Français, toutes familles politiques confondues, Jean-Marc Ayrault devrait conserver sa place au moins jusqu'aux prochaines municipales. (Photo : Reuters) (Crédits : Franck Pennant)
Une majorité de Français souhaite un changement d'équipe gouvernementale selon un sondage publié par Le Figaro. 39% d'entre eux plaident même pour une dissolution de l'Assemblée nationale. Mais un changement de gouvernement avant les municipales est peu probable.

Jacques Chirac avait surpris son monde en 1997 en prononçant la dissolution de l'Assemblée nationale sur le conseil de Dominique de Villepin. Cette fois, ce sont 39% des Français qui la réclament, estimant qu'un simple remaniement ne suffit pas, selon un sondage OpinionWay pour le Figaro. Leur nombre est en augmentation de 6 points.

Dissolution et remaniement au coude à coude

Mais tous les Français n'en arrivent pas à une telle extrémité. 33% d'entre eux se contenteraient en effet d'un changement d'équipe ministérielle avec à sa tête un autre Premier ministre que Jean-Marc Ayrault. 5% d'entre eux se résigneraient même à un remaniement sans changement de chef du gouvernement. Il y a donc à peu près autant de gens favorables à une dissolution qu'à un remaniement ministériel.

En revanche, seulement 22% des Français souhaitent que rien ne change. La nouveauté dans ce sondage, est donc que la part de Français qui souhaitent un changement radical dans la politique menée par le gouvernement est bien supérieure à celle de ceux qui se contentent de la politique telle qu'elle est menée actuellement.

Le mécontentement dépasse le clivage gauche droite

Cela tient au fait que les mécontents ne sont plus uniquement des électeurs de droite. Sans surprise, ces derniers sont presque unanimement favorables à une dissolution ou à un changement de Premier ministre. Mais à gauche aussi un certain ras-le-bol se fait sentir. 11% des électeurs de François Hollande au premier tour de l'élection de 2012 souhaitent une dissolution. Plus modérés, mais mécontents tout de même, 39% d'entre eux souhaitent au minimum un changement de Premier ministre.

Si la majorité à l'Assemblée nationale ne change pas, plusieurs noms ressortent de l'enquête pour succéder à Jean-Marc Ayrault. Manuel Valls est soutenu par 32% des sondés, devant Martine Aubry qui recueille 20% des soutiens. Les deux têtes d'affiche de l'actuel gouvernement, Arnaud Montebourg (3%) et Michel Sapin (2%) sont à la traine.

Une décision peu probable avant les municipales

Quoiqu'il en soit, il est très peu probable que le Président de la République prenne une décision avant les élections municipales au printemps prochain, alors qu'il est presqu'assuré de subir un échec cuisant, et qu'un changement d'équipe gouvernementale sera alors un bon moyen de se relancer. En attendant, Jean-Marc Ayrault se tient à son poste et Martine Aubry, pressentie pour lui succéder, lui a réaffirmé son soutien. En attendant des vraies décisions au printemps ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/11/2013 à 11:47 :
C'est l'ensemble qu'il faut changer et reprendre tout a zéro avec une constituante du peuple avec des gens nouveaux jamais vu dans les instances politiques et syndicales.
a écrit le 16/11/2013 à 11:03 :
Ils peuvent se faire du mauvais sang car le pays vas mal, et en cas d'insurrection populaire, ils pourra partir en courants, et devoir abandonner tout se qu'ils on amasser depuis 30 ans.... Car a y regarder mieux cette classe politique, la nouvelle haute bourgeoisies enrichie sur le dos de peuple français et représentative de qui..... En cas d'insurrection ils y aura bien des ami qui serons envoyer des armes dans notre pays.... Vous savent comme au proche orient actuellement....
a écrit le 16/11/2013 à 0:29 :
le problème n'est pas dans le gouvernement mais la politique de hollande. Il n'a aucun courage et rechigne à s'attaquer aux mauvaises dépenses publiques, une mine d'or (200 milliards) trés salutaire pour baisser les impôts et charges, de quoi radicalement changer de trajectoire financière et emplois, mais il a peur ....il préfère les lois antisociales à baisser les retraites, les services sociaux plutôt que la justice du régime unique de travail de retraite de cotisation, et la baisse de la dépense en travaillant sur l'efficacité tout en donnant plus de services...
a écrit le 15/11/2013 à 23:06 :
Ne ferait-on pas beuguer l économie ? Quand l infirmière touche 2000 net, l ingénieur est en exclusion, 50%... Dissolution c est 40% de la population. La crise et le chômage a perpétuité, voila une condamnation au bagne pour le peuple français… qui semble mécontent de l oppression politique ! Les insultes, si les ministres s en offusquent, les français sont insultés par les profs pour question de nullité ou bien discriminés par l expérience. On devrait taxer l air, on dira moins de bétises !
a écrit le 15/11/2013 à 21:51 :
Pour qu'un changement puisse intéresser les citoyens, c'est un bouleversement qu'il faudrait ! car rien de change depuis des décennies; les mêmes familles aux affaires , et même incohérence profonde en économie , le pays va devoir chercher la solution tout seul comme un grand car bientôt plus de choix.
a écrit le 15/11/2013 à 17:16 :
moi je trouve que MANUEL VALLS ferait un bon premier ministre; mais aussi il faudra le laisser faire son travail ; car il a du caractère , surtout pas AUBRY car ce sera pire que maintenant , et cela ne sera plus FRANCAIS ,?
Réponse de le 15/11/2013 à 18:03 :
D'accord avec vous pour Valls et en plus ça montrera qu'en plus d'être un chien fou qui crie partout qu'il est surtout dangereux et stupide. Valls premier ministre le supprimera directement de la prochaine présidentielle qu'il vise tant... J'espère que son orgueil le poussera a accepter.
a écrit le 15/11/2013 à 16:47 :
Un autre monde c est quand vous voulez, un gouvernement à 15% de popularité qui supprime emplois publics et entreprises, bonne politique de chômage, on ne comprend pas !
a écrit le 15/11/2013 à 11:21 :
Avec les résultats économiques actuel l’état stratège à échoué. Il doit passer le relais au plus vite à la société civile seule à même de redresser la situation. Pour se faire il faut que chaque français soit poussé à entreprendre et à prendre des risques en limitant la pression publique /PIB à 20% au maximum.L’état doit se contenter d’édicter des règles simples compréhensible par tous, et optimiser ses fonctions régaliennes. Déjà il peut se défaire de ses actifs non stratégiques : EDF, Orange, GDF-Suez etc... pour se donner de l’air. Simplifier la fiscalité en supprimant les niches fiscales, en prélevant l’IR à la source, en appliquant un taux de TVA unique à 10% etc..
Reprendre le contrôle des dépenses de sécu en liant les dépenses aux recettes et en responsabilisant les assurés (un minimum de frais restant à la charge de l’assuré). Placer la retraite à 65 ans et la plafonner à 2000 euros/mensuel. Supprimer les aides aux entreprises en échange de charges moindres. Supprimer le millefeuille étatique : ex département, sénat etc... Supprimer ou privatiser les gadgets étatiques CEA, Adème, Chambres de commerces, commission bidon (850 ets publics). Ne pas fiscaliser plus que nos principaux concurrent et en tout état de cause pas plus que l’Allemagne. Autoriser les étrangers à travailler plutôt que de végéter avec des aides publiques. Simplifier les aides de redistributions : une seule aide remplaçant toutes les autre à 50% du smic (on y à accès si on se trouve en dessous de se seuil de revenu). En tout cas si rien est fait il ne faut pas s’attendre à autre chose qu’une belle correction quand les taux vont remonter si la planche à billets mondiale s’arrête. Mieux vaut agir à froid que sous la pression des marchés.
Réponse de le 16/11/2013 à 0:33 :
100% d'accord, le bon sens de gestion de n'importe quelle pme ou ménage bien géré, travailler sur l'efficacité, l'arbitrage, chasser l'inefficacité et les dépenses inutiles... et c'est une manne d'au moins 250 milliards précieuse qui permettrait de tout changer sans s'endetter..oui mais voilà, les politiques tiennent le barre et veulent garder leurs privilèges ainsi que ceux des fonctionnaires...
Réponse de le 17/11/2013 à 12:10 :
a aka , vous parlez d'orange , mais savez vous combien l'état a encore de parts et donc d'actions de la dite entreprise ? , comme renault d'ailleurs ? , moins de 20% pour votre information , l'état n'a plus qu'un droit de regard minoritaire au sein de l'entreprise privée , d'ailleurs rappelez vous un ancien premier ministre qui ne voulait pas renault ferme une usine en belgique , ben il a du apprendre ce qu'est un actionnaire minoritaire .. en plus l'état en conservant 20% d'orange gagne des dividendes tous les ans , une rente qui si elle était vendue ne rapporterait plus rien a l'état et chercherait encore de nouveaux impôts .. autant le savoir avant de dire .. privatisons tout .. que je sache la grece a revendue nombre d'entreprises publique et l'état grec s'en sort ? , non c'est pire ..car la rente annuelle ne tombe plus dans le budget .. par contre je vous rejoint sur les poupées cigognes qui se multiplient d'un gouvernement a l'autre , enfin il faut supprimer les aides aux entreprises qui ne sont que des aubaines pour ces dernières au nom de la lutte contre le chômage et la prolifération de bas salaires et de 80% du salaire et des charges payées par le contribuable , enfin s'attaquer aux niches fiscales meme sur l'isolation ou certains augmentent les prix sachant que l'état reversera au client 25% du prix d'achat .. le ver est dans le fruit et il s'y plait bien depuis 40 ans ..
a écrit le 15/11/2013 à 9:13 :
Mais oui il nous faut Aubry . Avec elle on peut espérer passer aux 30 heures! Quel bonheur pour la France
Réponse de le 15/11/2013 à 17:18 :
pour parler comme ça vous n'avez pas l'air bien courageux ?
a écrit le 15/11/2013 à 9:13 :
Mais oui il nous faut Aubry . Avec elle on peut espérer passer aux 30 heures! Quel bonheur pour la France
a écrit le 15/11/2013 à 8:38 :
François Hollande dissout l'assemblée.
L'UMP majoritaire entre au gouvernement pour une cohabitation.
Les réformes de la droite se mettent en place.
Le mécontentement général se transfère sur l'UMP.
Marine Le Pen est élue en 2017.
Réponse de le 15/11/2013 à 11:36 :
ce serait le scénario du pire et il est crédible , vu ce que nous ont légués l'UMP et ses séides depuis 10 ans , une dette cumulée de 1000 milliards d'euro , voir revenir ces gens là c'est s'assurer que les impôts baisseraient certes mais bruxelles verrait rouge notre endettement devenir hors de contrôle et donc notre maintient dans l'euro , nous entrerons alors dans une zone encore plus dangereuse que les grecs car a nous on nous montrera la sortie et avec fracas , les français rechignent aux efforts , ils sont les premiers a se défausser et c'est pas nouveau historiquement parlant , ils ne veulent que rien ne change et que ce soit le monde qui change a leur place , une faute a l'éducation qui prefere les arts a l'économie aussi , on a les électeurs qu'on forme , la démagogie est a son paroxysme ces dernières années avec la crise , de plus rien ne dit qu'un changement d'hommes ou de femmes donnera un changement réel , non il y'a des dettes , un clientélisme qu'il faut payer au prix fort et nul ne peut dire moi je suis pas responsable .. quand a l'Europe elle va payer le prix de son incapacité politique et du ventre mou de certains élus a toujours faire allégeance dans des marchés de dupes , çà c'est certain , mais 2017 sera une année très très électrique je le crains , quand a l'ancien président s'il avait été re-élu cela aurait été la chienlit pire qu'en 68 , ils ont donc le beau rôle de faire dodo dans l'opposition , vu le niveau des idées , des cadeaux et encore des cadeaux pour les ultra-aisés au détriment des autres catégories qui eux paient les additions ..
a écrit le 14/11/2013 à 23:59 :
moi je serai pour une dissolution mais à condition que ce ne soit pas l'UMP qui revienne car c'est comme si on avait rien fait, même douleur !
a écrit le 14/11/2013 à 22:26 :
je vais vous surprendre ! Hollande applique la politique voulue par Bruxelles ! Fillon ou un autre
n'aurait pas pu faire autrement à quelques variations près ! fillon avait fait voter déjà une tva courante à 21,20 % ... si vous n'appréciez pas allez donc manifester à Bruxelles : c'est là
faut pas rêver ...
Réponse de le 15/11/2013 à 8:53 :
il serait temps de s'asseoir sur les décisions de Bruxelles pour éviter de s'enfoncer dans les sables mouvants.
a écrit le 14/11/2013 à 22:26 :
je vais vous surprendre ! Hollande applique la politique voulue par Bruxelles ! Fillon ou un autre
n'aurait pas pu faire autrement à quelques variations près ! fillon avait fait voter déjà une tva courante à 21,20 % ... si vous n'appréciez pas allez donc manifester à Bruxelles : c'est là
faut pas rêver ...
a écrit le 14/11/2013 à 20:53 :
Je crois qu'ils ne nous ont pas compris. Un changement de Président Oui. Joindre l'utile à l'agréable serait bien mieux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :