Inversion de la courbe du chômage fin 2013, Jean-Marc Ayrault persiste et signe

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a réaffirmé l'objectif de François Hollande d'une inversion de la courbe du chômage dès la fin de cette année, au lendemain de prévisions pessimistes de l'OCDE sur le terrain de l'emploi pour 2013 et 2014.

2 mn

François Hollande l'a promis. Jean-Marc Ayrault s'y tient à quelques semaines à peine de l'échéance : la courbe du chômage va s'inverser fin 2013, selon lui. (Photo : Reuters)
François Hollande l'a promis. Jean-Marc Ayrault s'y tient à quelques semaines à peine de l'échéance : la courbe du chômage va s'inverser fin 2013, selon lui. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)

Il s'y tient, envers et contre tout ! le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a réaffirmé l'objectif de François Hollande d'inversion de la courbe du chômage. N'en déplaise aux économistes de l'OCDE, qui ne voient pas le moindre rayon de soleil sur le marché de l'emploi en France avant 2015. Une nouvelle indication sera donnée le 28 novembre avec la parution des statistiques sur les demandeurs d'emploi en octobre.

Pas d'inversion durable sans croissance...

"L'objectif c'est que la courbe s'inverse à la fin de l'année, mais elle ne s'inversera durablement que si la croissance revient", a répété Jean-Marc Ayrault au micro de France Inter.

Dans son rapport annuel de conjoncture publié mardi, l'OCDE prévoit pourtant un taux de chômage de 10,6% en 2013, grimpant à 10,8% en 2014 avant de décliner très légèrement à 10,7% en 2015.

"L'OCDE fait un constat qui est lié à la croissance", a fait valoir le Premier ministre, qui table pour sa part sur un retour de l'activité, non pour opérer cette fameuse inversion, mais pour la rendre durable. En attendant, mauvais signal, l'Acoss (l'organisme de la Sécurité sociale qui fédère les Urssaf), a relevé qu'au mois d'octobre le nombre des recrutements pour une durée de plus d'un mois avait reculé de 2,4%, mettant ainsi fin à trois mois consécutifs de hausse. Sur un an, la baisse est également de 2,4%.

... en attendant il y a les emplois aidés

En attendant le retour d'une croissance suffisante pour créer des emplois, l'engagement d'une inversion de la courbe repose sur "les emplois aidés, dont les emplois d'avenir", a expliqué le chef du gouvernement. Ces derniers "permettent à des jeunes éloignés de l'emploi de retrouver de l'emploi. Je peux vous dire que ça marche. C'est utile pour les jeunes et ce n'est pas bidon", a-t-il expliqué. Depuis leur lancement, 75.000 contrats d'emplois d'avenir ont été signés.

Il n'est toutefois pas sûr que le dispositif des emplois aidés suffise à l'exécutif pour tenir son engagement. Selon l'Insee, le chômage ne devrait en effet que se stabiliser au quatrième trimestre 2013, à 10,6% en métropole, sans qu'il y ait pour autant une inversion. Mais elle est encore possible, même si elle ne pourra être que symbolique... Et pas forcément durable.

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 44
à écrit le 27/11/2013 à 13:20
Signaler
avec tous les mensonges qu'ils disent il ne sont plus à un prés!

à écrit le 21/11/2013 à 11:34
Signaler
Il faut etre bien naif pour croire que par magie le chomage va diminuer en France alors que tous les indicateurs économiques sont au rouge.. Mais en truquant les chiffres, en neutralisant une partie des demandeurs d'emplois, vous verrez que par mirac...

à écrit le 21/11/2013 à 10:35
Signaler
Tout s'achète avec l'argent du contribuable, même l’inversion de la courbe du chômage. Attendons-nous à un tour de passe-passe de ces charlatans !

à écrit le 21/11/2013 à 10:06
Signaler
quand même étonnant de soutenir que le chômage va reculer ou même se stabiliser sachant que ce sera si c'est le cas, avec des emplois payés par l'état.

à écrit le 20/11/2013 à 19:50
Signaler
En même temps moi je risque de licencier... On verra bien s'il réduit les charges je réembauche sans problème... Mais en attendant tondu comme les autres... Bêêêêh

à écrit le 20/11/2013 à 18:03
Signaler
C'est la fuite en avant de gouvernants qui se sont trompés jusqu'aux coudes , ils essaient de reprendre la main en voulant mettre en place une usine Gaz qui va les obliger à démissionner.

à écrit le 20/11/2013 à 17:57
Signaler
comment attendre l'inversion de la courbe après avoir tué l'emploi par les impôts et charges, et donc par la baisse du pouvoir d'achat et dégradé la compétitivité des entreprises par la hausse des charges ? plus nul tu meurs

à écrit le 20/11/2013 à 17:22
Signaler
Et les chiffres du RSA ? +7% d'allocataires depuis le début de l'année... Evidemment, supprimer des chômeurs du listing pour les mettre au RSA, c'est du bon trafficotage de chiffres !

à écrit le 20/11/2013 à 17:07
Signaler
Selon la stratégie de com. socialiste avec son verbiage ...! il faut mentir pour convaincre ...puis utiliser le sophisme pour expliquer ...! si les gens se rebellent ou restent septiques ...mixer les deux...! Faut dire qu' après 16 mois les gens ...

à écrit le 20/11/2013 à 16:53
Signaler
Comme le disait si bien ma mère, il dirait ça un cheval de bois ,il prendrais un coup de sabot!

à écrit le 20/11/2013 à 14:31
Signaler
Etant chômeur, je peux vous garantir que le Pôle Emploi est extrêmement zélé en ce moment, et vous radie ou refuse de vous verser les allocations chômage pour un rien. Je pensais être le seul, mais manifestement non. Ce gouvernement ne sait rien fair...

le 20/11/2013 à 16:28
Signaler
L'indicateur retenu pour mesurer le chômage n'est plus le nombre d'inscrits à pôle emploi. Cet indicateur n'est pas valable car par exemple en cas de crise prolongée les non-indemnisée ne sont plus inscrits à pôle emploi, mais restent des chômeurs. ...

le 20/11/2013 à 16:29
Signaler
L'indicateur retenu pour mesurer le chômage n'est plus le nombre d'inscrits à pôle emploi. Cet indicateur n'est pas valable car par exemple en cas de crise prolongée les non-indemnisée ne sont plus inscrits à pôle emploi, mais restent des chômeurs. ...

le 20/11/2013 à 17:21
Signaler
Mieux, la réalité du non-travail est dans le taux d'emploi; exigez de voir cette courbe et aucune autre!

à écrit le 20/11/2013 à 14:30
Signaler
il y a eu chose vrai , c'est que l'on a décroché complètement des économies Européennes .

le 20/11/2013 à 16:30
Signaler
Sur quel indicateurs vous fondez votre propos?

à écrit le 20/11/2013 à 13:58
Signaler
Il a raison, tous les logiciels ont été changés et pourront répéter en choeur ce que le gouvernement leur ordonne.... après les médias aux ordres, nous aurons l'informatique aux ordres. C'était bien vrai que "le changement c'est maintenant"...

à écrit le 20/11/2013 à 13:54
Signaler
Il y a une courbe qui baisse et qui ne baissera pas; c'est la courbe du taux d'emploi (par rapport à la population totale); il est déjà bien bas; plus bas que dans nombreux pays "riches" et ce taux est anormalement constitué d'emplois publics. Par co...

à écrit le 20/11/2013 à 13:40
Signaler
@ ppa3775am oui je confirme ce gouvernement prends les français pour des imbéciles et ça va durer encore 3 ans

à écrit le 20/11/2013 à 13:33
Signaler
Mais non, il voulait dire en 2013 après LA MORT de Jésus Christ !!!! Il faut lui dire que le calendrier est basé sur la NAISSANCE de Jésus!!! Donc la baisse du chômage dans environ 33 ans.

le 21/11/2013 à 10:50
Signaler
Ou alors il n'est pas en calendrier grégorien...

à écrit le 20/11/2013 à 13:29
Signaler
Il a raison : la reprise, comme pour tous ses prédécesseurs, lui permettra d'éluder les réformes de structures qui s'imposent.

à écrit le 20/11/2013 à 13:09
Signaler
3,5 millions de chômeurs, 500000 étrangers innocupés, c'est pas près de baisser, que du cosmétique, lol!

à écrit le 20/11/2013 à 12:38
Signaler
Ils nous prennent vraiment pour des imbéciles!

à écrit le 20/11/2013 à 12:07
Signaler
encore du pipeau

le 20/11/2013 à 13:22
Signaler
Vous n'y êtes pas, fin 2013 c'est l'inversion de la courbe du chômage des socialistes... en d'autres termes les socialistes pointeront au pôle sans emploi début de 2014, ce qui corrèle bien le calendrier électoral.

à écrit le 20/11/2013 à 11:41
Signaler
Dans le genre emplois fictifs, combien pour la réforme des rythmes scolaires ? 200 pour mon canton de 27000 personnes 7 ou 900 pour une ville comme Lyon de 500000 habitants... Rapporté à la France, ça doit faire entre 120000 et 450000 emplois bid...

à écrit le 20/11/2013 à 11:38
Signaler
Il nous prend ouvertement pour des cons !

le 20/11/2013 à 12:44
Signaler
lors du salon des maires nous avons presente a une maire une balayeuse assez automatisee celle a declare comment qu'un cul terreux d'ouvrier pilote un tel outil

à écrit le 20/11/2013 à 11:35
Signaler
Il faut virer ces deux clowns avec le reste du gouvernement ! Gros probléme : Qui mettre à la place

à écrit le 20/11/2013 à 11:22
Signaler
1) Cette inversion si tant est qu'elle soit atteinte ne sera obtenue que par la multiplication d'implois "bidon". 2) Quelle gloire y-aurait-il à tirer à enfin réussir à faire reculer le nombre de chomeurs alors que l'on se trouve sur les records abs...

à écrit le 20/11/2013 à 11:13
Signaler
Ils vont créer de nouveaux emplois soit disant, avec la progression de la CSG intégrer à l'impôt et compensera le manque à gagner de l' écotaxe . Quand on peut pas de face , on reprend dans le dos .

à écrit le 20/11/2013 à 11:07
Signaler
Ces propos sont à l'image du gouvernement actuel : totalement en perte de vitesse, plus aucune notion de la réalité et sans aucune stratégie.

le 20/11/2013 à 11:31
Signaler
Oui il ferait mieux de se taire. .

à écrit le 20/11/2013 à 10:57
Signaler
Si ce n'est pas le cas .il sera prêt à démissionner et de se casser sans toucher un sou?

à écrit le 20/11/2013 à 10:35
Signaler
En faut, il sait très bien que le chômage va (beaucoup) augmenter et il se prépare à démissionner. Après tous ces soucis, il a bien besoin d'aller se reposer dans sa jolie maison de Bretagne avec sa retraite de 15000 € par mois...

à écrit le 20/11/2013 à 10:35
Signaler
Bah pour inverser la courbe, suffit de présenter la courbe des emplois et non celle des chômeurs. La courbe aura alors une allure inversée ^^

à écrit le 20/11/2013 à 10:31
Signaler
le bidonnage des chiffres , les radiations , les inscriptions retardées, tout un programme pour arriver à une virtuelle inversion de tendance de la courbe du chômage .

le 20/11/2013 à 11:18
Signaler
Pour faire cesser les manipulation des chiffres, la France doit faire sa révolution "mani pulit"

à écrit le 20/11/2013 à 10:24
Signaler
il se débrouillera pour manipuler les chiffres, augmenter les radiations du chômage, et augmenter les contrats aidés en tous genres, chers, sans avenir et payés par nos impôts

à écrit le 20/11/2013 à 10:14
Signaler
faut et je s est de quoi je parle , 1 trop de tva 2cotisation patronales pour certain trop élever 2 les patrons veulent des ouvriers malléables et corvéables et payer trois francs six sous 3 concurrence européenne et mondiale a trente six vitesses,...

à écrit le 20/11/2013 à 10:11
Signaler
bof! avec un coup de main de SFR le gouvernement nous a montré que l'on pouvait manipuler les chiffre et transférer à un mois ou deux plus loin les chiffres déplorables. La manipulation est grosse mais avec le soutien de quelques journalistes compars...

le 20/11/2013 à 10:35
Signaler
COmme d ,hab mensonge copinage;;

le 22/11/2013 à 15:29
Signaler
C'est la litanie des râleurs professionnels! Laissez travailler et vous verrez bien! C'est pas possible!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.