Najat Vallaud Belkacem veut mettre les femmes au travail grâce à la fiscalité

 |   |  379  mots
En résorbant l'écart entre les taux d'activité des hommes et des femmes, la France pourrait gagner 0,5 point de croissance par an ces dix prochaines années, selon Najat Vallaud-Belkacem. (Photo : Reuters)
En résorbant l'écart entre les taux d'activité des hommes et des femmes, la France pourrait gagner 0,5 point de croissance par an ces dix prochaines années, selon Najat Vallaud-Belkacem. (Photo : Reuters) (Crédits : DR)
La ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, a estimé ce jeudi que la fiscalité avait "un rôle à jouer" pour favoriser l'emploi des femmes, citant l'exemple de pays où les couples peuvent opter pour une individualisation de l'impôt sur le revenu.

La grande réforme fiscale fait déjà couler beaucoup d'encre. Et la nouvelle idée de la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, risque d'en rajouter une couche. Selon elle, l'individualisation de l'impôt sur le revenu pourrait permettre de favoriser l'emploi des femmes, avec à la clé 0,5% de croissance supplémentaire par an pendant dix ans.

L'emploi des femmes est encore "un salaire d'appoint"

"L'emploi des femmes est encore vécu comme un travail et un salaire d'appoint, et le système fiscal renforce cet état de fait, car il repose sur le principe de la conjugalisation. (...) Il est donc très coûteux de travailler pour le deuxième apporteur de ressources du ménage qui est souvent la femme," s'explique-t-elle dans un entretien dans les Echos de jeudi.

Elle souligne qu'au sein de l'OCDE, seuls la France, le Portugal et le Luxembourg pratiquent la familiarisation obligatoire de l'impôt et juge que "l'individualisation de l'impôt favorise, à l'inverse, l'emploi des femmes". Le taux d'emploi des femmes (60,3%) est en tout cas inférieur à celui des hommes (67,6%).

L'imposition commune freine parfois l'emploi des femmes

Selon la ministre des Droits des femmes, l'imposition commune des couples "a l'intérêt de réduire le montant total de l'imposition pour le ménage".

Mais "lorsque le deuxième membre du ménage, en l'occurrence la femme, se met à travailler, ça fait tout de suite passer le ménage dans une tranche supérieure, ce qui lui fait payer beaucoup plus d'impôts, et cela dissuade la femme de travailler."

L'individualisation de l'impôt en option pour le couple

Son objectif n'est donc pas de pénaliser les couples où la femme ne travaille pas, mais d'aller "vers un système qui favorise les couples dans lesquels l'homme et la femme travaillent", en donnant à ces derniers "une incitation positive".

Dans ce sens, Najat Vallaud-Belkacem ne veut pas faire de l'individualisation l'impôt la règle mais plutôt une option pour le couple afin que la fiscalité ne soit pas un frein à l'emploi des femmes. Mais l'idée soulève aussi beaucoup de questions, notamment en ce qui concerne le quotient familial et le décompte des parts pour les enfants. Bref, un nouveau débat fiscal est donc lancé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/03/2014 à 19:04 :
Tout n'est pas si simple ! le travail des femmes a toujours existé , que ce soit dans la maison ou dehors mais souvent les deux , la constance est que ce travail a toujours été source de polémiques , en voilà une de plus !
a écrit le 14/03/2014 à 17:18 :
g trois enfants , dont deux autiste , il faut allez bosser, ok pas de soucis, qui les prend en charge pendant ce temps la, qui va payez la cantine, la garderie , la nounou, c gratuit peut etre , quand ils en auront marre de pondre des connerie ils penseront a avancer dans des sujet plus intelligent, facile pour elle , pour faire ce que elle fait, et etre payez comme elle l'est aucun soucis demain j'y v, pauvre france, avant de faire des choses comme sa, il faudrait penser a se mettre dans les basket de certaines de ses femmes
a écrit le 07/03/2014 à 19:15 :
Je préfère la croissance de mes enfants aux points de croissance, et ce, même si l'OCDE en fait une maladie :).
Et mon sentiment est heureusement partagé par 82 % des femmes qui préfèrent faire passer leur rôle de mère avant leur carrière professionnelle.
Et heureusement pour l'avenir de l'humanité.
Nous ne sommes pas des tarées.
a écrit le 15/01/2014 à 22:46 :
Elle est tombée sur la tête !
a écrit le 18/12/2013 à 16:01 :
En moyenne, suite à un divorce, c'est la femme qui accuse la plus importante perte de niveau de vie, en partie parce qu'elle s'est souvent plus consacrée à la famille que son conjoint (ce qui n'a rien de honteux), de ce fait elle a souvent un salaire moins élevé que lui (si elle travaille) et une fois seule elle ne profite plus de la mise en commun des ressources (cf. travaux des économistes sur le divorce). Cette mesure fiscale vise à encourager les couples bi-actifs, ce qui permettra par exemple de réduire l'ampleur de la perte de niveau de vie subie par les femmes lors du divorce et ainsi réduire le risque de pauvreté des familles monoparentales. Il ne s'agit donc pas d'un moyen pervers de renverser la famille traditionnelle mais d'un outil de réduction des inégalités de genre.
Pour ce qui est des commentaires sur le chômage, en gros " si on incite les femmes à avoir un travail rémunéré il n'y en aura plus pour le monde et il y aura encore plus de chômage". Il me semble que l'accès des femmes au marché du travail ne s'est pas traduit par une montée du chômage (comme pour l'immigration, travaux scientifiques à l'appui), il n'y a donc pas de raison que cela se produise si on incite les femmes à occuper un emploi via le système fiscal.
Réponse de le 24/01/2014 à 10:24 :
Quand les femmes sont arrivées sur le marché du travail c'était parce qu'il y avait besoin de main d'oeuvre. Ce n'est pas le cas aujourd'hui!! et qui va garder tous ces enfants à la sortie de l'école??
Réponse de le 13/03/2014 à 16:03 :
Hummmmm Les pères... Peut-être, non?
Réponse de le 14/03/2014 à 6:47 :
les assistante maternelles ,a condition que les couples travaillant est un salaire conséquent cela va de soit !
a écrit le 17/12/2013 à 12:27 :
L'idée n'est pas mauvaise, beaucoup de couple qui divorcent lorsque le mari se trouve au chômage et il a épuisé rapidement son revenu de remplacement, sa femme refuse de le nourir (les femmes sont égoïstes, c'est génétique), le divorce reste l'unique alternative pour pouvoir bénéficier de l'ASS ou le RSA, cette idée est bonne à condition que l'autre conjoint ne paye pas un IR supérieur au montant de l'ASS.
a écrit le 17/12/2013 à 12:20 :
Elle n'est pas des nôtres cette femme, pas une goutte de sang gaulois qui circule dans ses veines ; qu'elle en veuille du bien plutôt à son Maroc natal.
a écrit le 16/12/2013 à 16:35 :
Et ils sont où les emplois disponibles ???????????????????????
Réponse de le 16/03/2014 à 19:07 :
Bonne question ! pourquoi pas un salaire aux femmes qui élèvent leurs enfants ?
a écrit le 16/12/2013 à 13:41 :
elle ferait bien de commencer par s'y mettre elle même histoire de voir ce que c'est.
a écrit le 15/12/2013 à 18:47 :
et si cette nana allait voir au maroc ce qu il s y passe , elle aurait beaucoup plus de boulot qu en france !!!!! elle se prend pour qui cette minus ??? au fait elle aussi a su faire integrer son mari (sexe masculin) dans le cabinet d arnaud montebourg : je croyais que son metier etait d aider le monde feminin ....!!!!!!! bien sur apres avoir pistonner son mari HI HI HI HI HI elle est bien de la race des politiques car c est bien une race a part les politiques .....on est elu et ensuite on se gave de fric et s il reste des miettes on les distribue en disant qu il y a la crise ......... c est scandaleux !!!!!!
a écrit le 15/12/2013 à 15:07 :
C'est une discrimination de plus contre les gens qui travaillent dans le privé. Les couples de fonctionnaires ont vu leur situation peu changer avec la crise. Ils ont en général gardé chacun leur salaire. En revanche parmi les couples de personnes qui travaillent dans le privé, il n'est pas rare que l'un des deux soit sur le carreau. Personnaliser l'impôt, c'est leur taper dessus en priorité.

Bref, Hollande a dit qu'il n'aimait pas les riches. Il n'aime sûrement pas non plus ceux qui travaillent dans le privé. Il préfère sans doute le contact des fonctionnaires qui travaillent dans des directions et sous-directions et autres délégations régionales, qui écrivent des rapports et pontifient sur ce que le reste des agents économiques devraient faire alors qu'ils ne sont jamais sortis de leur bulle.

Il faudra bien que ce gouvernement comprenne qu'il faut de tout dans un pays. Ceci inclut des gens qui produisent des biens et des services qui s'exportent.
Réponse de le 18/01/2014 à 19:52 :
Les concours dans la fonction public sont ouverts à tous! Allez y devenez fonctionnaire! Vous tomberez de haut, de bien haut! Securité de l'emploie , oui mais à quel prix, nos conditions se degradent, mon salaire baisse d'année en année. Ce gouvernement se moquent de vous et essaie de diviser le peuple francais et vous vous rentrez dans le panneau, droit dans le mur. Nous les "fonctionnaires" on est avec vous! on veut de l'emploie en France, de la sécurité pour vous, je vous souhaite que le meilleur, mais vous , ce que vous souhaitez c'est nous voir dans la merde avec vous (on l'est déja un peu beaucoup, je parle en connaissance de cause), ca vous arrange en quoi? Battez vous pour vos droits! On sera à vos cotés. La france unie contre les élites de se gouvernement qui ment et nous exploite!
a écrit le 14/12/2013 à 16:02 :
Franchement ou vont ils s’arrêter, nous sommes déjà dans le mur, en réalité l"individualisation permettra de fiscaliser le premier salaire de façon plus brutal et de ponctionner le second salaire jusque là exempt d'impôt( en % j'entends), pensent ils sincèrement que nous ne verrons ^pas la ficelle???????
a écrit le 13/12/2013 à 22:36 :
Et elle, elle travaille ?
a écrit le 13/12/2013 à 22:25 :
Comment modifier l'imposition et procéder à une augmentation avec des propos démagogiques et fallacieux.
Mais ce n'est pas une nouveauté avec cette porte parole.
Cette mesure permettra en tout cas d'inciter le prélèvement à la source.
Après la mesure en défaveur des prostituées, on aurait pu croire que le proxénitisme prendrait fin.
Ce gouvernement nous offre la démonstration inverse.
a écrit le 13/12/2013 à 21:54 :
Il s'agit d'un magnifique cadeau fait aux couples dont un des conjoint ne travaille pas. En effet, prenons un couple avec 3 enfants dont la femme est mère au foyer et l'époux cadre. Celui-ci déclarera ses revenus ainsi que les 3 enfants, perdant la part de sa femme. En même temps, les déclarations étant séparées, celle-ci ayant zéro revenu sera en mesure de bénéficier du RSA et autres aides sociales auxquelles elle n'aurait pas droit au vu des revenus du foyer fiscal si la déclaration était resté groupée. Au final, le couple serait gagnant financièrement...
Réponse de le 24/01/2014 à 10:28 :
cela m'étonnerait fortement que les choses se passent comme ça... ils essaient déjà de réduire les droits des chômeur, alors où vont il trouver l'argent ? eh bien dans la poche des maris!
a écrit le 13/12/2013 à 21:33 :
Pour détaxer l'emploi du conjoint comme le propose N.B.K , une seule solution à prélèvement constant : taxer les conjoints qui ne travaillent pas c'est à dire les ménages de plus faible revenu et encore plus fort les foyers sans emploi. Absurde.
a écrit le 13/12/2013 à 19:36 :
Lettre ouverte à Mme Belkacem.
Nous sommes parents de famille nombreuse. Mon emploi, particulièrement chronophage mais correctement rémunéré permettant de subvenir aux besoins de la famille, nous avons décidé après concertation que mon épouse ne travaillerait pas. Tous les mâles français Mme Belkacem n'étant pas d'horribles phallocrates rétrogrades, je tiens à préciser qu'il ne s'agit nullement d'un diktat de ma part mais d'un choix de vie mûrement réfléchi au sein du couple. Échappant de ce fait à la vie de dingue que vous cherchez à nous imposer, ce système permet à nos enfants d'avoir une maman disponible pour les loisirs, devoirs et autres activités extra-scolaires. Mon épouse disposant également de temps libre, cela lui permet de s'investir efficacement et bénévolement au sein d'une association où elle entretient ses savoir-faires professionnels. L'idéologie et le sectarisme vous aveugle Madame. Laissez donc aux familles françaises le choix de leur mode de vie, rythme et priorités. Le monde que vous nous proposez ne nous intéresse pas.
Réponse de le 14/12/2013 à 6:22 :
La France est fatiguée par ces ayatollahs de la pensée unique, ils décrètent le bien le mal .
Se mêle de tous sauf des vrais préoccupation des français c'est un gouvernement de m...
La vrai finalité c'est de taxer de taxer encore plus taxer ...
a écrit le 13/12/2013 à 19:13 :
priorité aux chomeurs des deux sexes !!!!
Réponse de le 18/12/2013 à 21:35 :
Sans oublier les retraités(es), pas ceux qui palpent 3000€/mois, mais les petits et moyens !!!!!
a écrit le 13/12/2013 à 19:06 :
Quand on voit le niveau des commentaires, on peut dire : pauvre France
Réponse de le 13/12/2013 à 20:27 :
Vous avez oublié de clore votre phrase (...?!). Un peu moins de leçon...
Réponse de le 15/12/2013 à 18:30 :
Il faut dire que le votre n'augmente pas le niveau non plus !
Réponse de le 17/12/2013 à 17:05 :
C'est sur le fond qu'il faut intervenir en premier; après on pourrait se permettre d'intervenir sur la forme, mais si le fond est bon, cela n'est plus nécessaire.
a écrit le 13/12/2013 à 16:17 :
Encore une grande idée socialiste sur la fiscalité, dommage qu'il n'y ait pas de travail.
a écrit le 13/12/2013 à 15:18 :
Elle a certes la plus jolie petite frimousse du gouvernent mais c'est une redoutable "idéologue" (version light, c'est pas non plus une grande intello) qui ne donne pas sa place quand il s'agit de dezinger les valeures traditionnelles c'est a dire réac pour elle. Exemple elle est aussi en pointe sur la "théorie du genre" (l'identité sexuelle est une convention bourgeoise qu'il s'agit de déconstruire)
a écrit le 13/12/2013 à 14:31 :
Et encore de la ségrégation ! A quand des mesures qui favoriseront les échanges et la reconnaissance de chaque individu quelques soient son sexe ou ses origines.
Arrêtez de prendre les françaises pour des idiotes, cette mesure n'est faite que pour récolter plus d'impôts.
a écrit le 13/12/2013 à 13:25 :
Le Clan,la Famille ,c'est le seul rempart contre un gouvernement,les détruires c'est renforcer le pouvoir du gouvernement.L'individu seul n'est pas une menace mais une famille qui s'entraide c'est beaucoup plus difficile à briser
Réponse de le 14/12/2013 à 0:14 :
Bien résumé. J'ajouterais que les politiques d'immigrations suivent le même principe : diviser pour mieux régner
a écrit le 13/12/2013 à 12:57 :
Il y a une faille dans le raisonnement de la ministre, pardon ministresse, c'est qu'il n'y a pas de travail pour tout le monde, et le 0,5 de croissance risque de rester dans les choux, si plus de femmes arrivent a travailler, pour cela il faudra trouver un emploi, ce qui sera très dur, il y aura plus d'hommes au chômage. C'est a l'emploi que ,doivent s'attaquer ces copains du gouvernement, car vouloir se partager a égalité un gâteau qui ne fait que diminuer n'est pas très angageant
a écrit le 13/12/2013 à 12:57 :
Oui donc pourquoi n est elle pas ministre de la défense du droit des hommes???
a écrit le 13/12/2013 à 12:21 :
Les femmes au turbin, les hommes au tapin !!!
a écrit le 13/12/2013 à 11:52 :
J'ai du mal à comprendre, elle supprime le travail pour les prostituées et aujourd'hui elle demande aux femmes de retourner au turbin, c'est pas clair dans sa téte
Réponse de le 13/12/2013 à 12:18 :
J'ai taxé mon Raymond sur la bagatelle, dès le début de notre mariage et aujourd'hui je profite de mon épargne retraite...
Réponse de le 21/12/2013 à 11:01 :
Excellent !
a écrit le 13/12/2013 à 11:28 :
Encore une attaque contre la famille traditionnel qui s'accompagne d'un total mépris pour le travail des femmes qui choisissent de se consacrer à l'éducation de leurs enfants pour leur très grand bien et celui de la société.
Aussi une totale méconnaissance du marché du travail. Rappelez lui qu'il y a 5 millions de chômeurs et chômeuses en France et que le premier rôle des réformes fiscales devra être de remettre la France au travail.
a écrit le 13/12/2013 à 11:23 :
C'est trop bête; elle devrait virer le conseiller qui a inventé cette ânerie. En fait le seul moyen de mettre plus de femmes au travail et de réduire les inégalités de salaire entre autres avec les hommes, c'est de cheminer vers le plein emploi, donc de créer de l'activité; c'est évidemment beaucoup plus difficile que de recycler un gadget par jour. Quant NVB s'attaquera t'elle aux vrais problèmes?
a écrit le 13/12/2013 à 11:18 :
Elle n'a rien inventé. Elle ne fait que reprendre mot à mot la théorie de Picketti.
Autant mettre Picketti au gouvernement!
Réponse de le 13/12/2013 à 11:34 :
Heureusement pour lui, Piketty dit des choses plus sensées et un peu mieux argumentées. Le problème réel est d'augmenter l'activité donc l'offre de travail, c'et tout
a écrit le 13/12/2013 à 11:14 :
Après avoir voulu transformer toutes les prostituées en chômeuses... Voilà qui ne manque pas de piquant !
a écrit le 13/12/2013 à 11:02 :
encore une qui marche à côté de ses pompes et qui parle pour ne rien dire. Peut être qu'elle embauche dans son ministère ?? sait on jamais ....
a écrit le 13/12/2013 à 11:00 :
Elle est bien mignonne cette petite..et dire que l'on n'y avez pas pensé et qu'il suffit de dire "je veux travailler" pour que cela nous tombe tout cuit !! ouf heureusement qu'elle est là, je suis sûre qu'un bel avenir nous est assuré. Ceci dit je suis étonnée que plus de 3 milllions de chomeurs ne connaissent pas cette formule magique...
a écrit le 13/12/2013 à 10:52 :
Un petit gout de Chine maoïste.
Idéologie marxiste, lorsque tu nous tiens ...
a écrit le 13/12/2013 à 10:40 :
le problème n'est-il pas plutot le taux d'imposition excésif.
a écrit le 13/12/2013 à 10:22 :
Elle veut mettre les femmes au travail ? Qu'elle commence déjà à bosser !
a écrit le 13/12/2013 à 10:18 :
Je ne comprends pas , pourquoi une ministre des droits de la femme et pas une ou un ministre des droits de l'homme ou tout simplement un ministére des droits de l'individu , çà devient discriminatoire envers les hommes tout çà.
a écrit le 13/12/2013 à 9:52 :
bref encore une usine a gaz en perspective. Quant a croire qu on va pas augmenter les impots des couples dont la femme ne travaille pas, c est bien du baratin: l etat francais n a plus d argent et n est pas capable de baisser les impots de qui que ce soit sans compenser en taxant ailleurs (bien au contraire, il faut globalement taxer plus pour payer les dettes)
a écrit le 13/12/2013 à 9:47 :
C'est une bonne idée ,les femmes au foyer pour élever les enfants c'est dépassé selon les bien pensants ,mais quand on voit le résultat des enfants de certains ministres , cela conduit à réfléchir
A-t-on posé la question aux enfants si il préférait une nourrice à leur maman ,qui est attentionné et à leur écoute.
On voit le résultat avec une jeunesse qui se dégrade de jour été jour
Réponse de le 13/12/2013 à 11:48 :
Si vous posez la question à des enfants s'ils préfèrent leur papa ou leur maman, celui ou celle qui donne la fessée sera hors compétition avant d'atteindre la ligne de départ. Le débat sur la nourrice est un faux débat. L'éducation ce n'est pas acheter l'amour de ses enfants puisqu'il est inconditionnel par définition.
Réponse de le 13/12/2013 à 11:54 :
donc , selon vos propos, si la jeunesse se "dégrade" c'est parce que les mamans travaillent !
mais où sont les pères?
Hélas encore beaucoup de travail à faire pour notre société admette que les pères ont un role à égalité dans l'éducation des enfants .
Réponse de le 13/12/2013 à 12:03 :
@mamie

Tout à fait. On m'a malheureusement censuré pour avoir défendu l'idée que l'éducation était le sacerdoce des COUPLES (même séparés). Prétendre qu'un seul parent suffit c'est justifier l'explosion des "familles" monoparentales.
Réponse de le 13/12/2013 à 14:27 :
Vos propos laissent entendre que seules les doivent se charger de l'éducation des enfants. Les pères seraient ils démissionnaires ?
a écrit le 13/12/2013 à 9:38 :
Attention sol glissant...ou est ce que la discrimination positive s’arrête?
Réponse de le 13/12/2013 à 13:07 :
Aucun rapport avec le sujet !
a écrit le 13/12/2013 à 9:38 :
encore une mesure pour faire le bonheur du peuple !!! même s'il n'est en rien demandeur.
Vive l'éducation des masses....
L idéologie marxiste n'est pas encore morte.
a écrit le 13/12/2013 à 9:33 :
Les femmes de France ne sont pas des soumises comme c'est le cas dans son pays..
En outre toutes ces propositions ne sont que des prétextes pour augmenter les impôts, décidément ces socialistes, menteurs et incompétents n'ont aucune morale !!
Réponse de le 13/12/2013 à 13:11 :
Votre idée peut se défendre en effet... Mais franchement : "son pays"? C'est tout simplement n'importe quoi ! Son pays, mon cher Pascal, c'est la France. Élever le débat plutôt que salir...
Réponse de le 11/01/2014 à 22:06 :
Exactement ! Son pays c est la France. C est aberrant d écrire ça !
a écrit le 13/12/2013 à 9:28 :
C'est très bien de vouloir permettre aux femmes de travailler, mais faudrait réduire le chômage pour leur trouver du boulot!
a écrit le 13/12/2013 à 9:23 :
Ministère bidon, idée bidon de cette dame qui se demandait ce qu'elle pourrait bien faire d'intéressant, elle qui n'a pour fonction que de porter la parole sacrée du grand chef de guerre au bon peuple de France
a écrit le 13/12/2013 à 9:21 :
Comment faire passer une augmentation de taxe en faisant croire que l'on souhaite privilégier le travail des femmes.
Mais ont ils lu la partie du rapport qui disait que pour favoriser le travail des femmes, il fallait réduire le chomage ? Sans cela, cette démarche ne doit être considérée que comme une taxe complémentaire, qui touchera les ménages mono-activité, bien souvent les moins aisés
a écrit le 13/12/2013 à 8:51 :
Ministère bidon, idée bidon de cette dame qui se demandait ce qu'elle pourrait bien faire d'intéressant, elle qui n'a pour fonction que de porter la parole sacrée du grand chef de guerre au bon peuple de France
a écrit le 13/12/2013 à 8:22 :
les impôts n'ont jamais donné de travail, je ne vois pas comment en imposant plus un couple ou la femme n'a pas de travail donnera plus de plus de chance d' accès à l' emplois.
Ma femme cherche du travail depuis plusieurs années, me faire payer plus d'impôt ne l' aidera pas, c'est encore une excuse de plus POUR AUGMENTER LES IMPOTS
a écrit le 13/12/2013 à 8:14 :
le mariage n'aurait donc plus aucun intérêt fiscal,ni le fait d'avoir 3 enfants pour baisser ses impôts et partir plus tôt à la retraite?
a écrit le 13/12/2013 à 8:07 :
Il est plus facile de faire la retenue à la source quand chacun paie son impôt.Prochaine étape plus de quotient familial ni de part pour enfant sous un pretexte "social" à trouver.On est toujours dans la même logique de la retenue à la source
Réponse de le 13/12/2013 à 11:42 :
La source, c'est votre patron ou vos clients? On peut remonter loin avec ce principe.
a écrit le 13/12/2013 à 7:59 :
Je trouve qu'il s'agit d'une bonne mesure qui ne touchera que les couples avec forte disparité de salaire (salaire dans des tranches différentes). Je ne vois pas où est le scandale. Ce n'est pas du tout le même confort de vie d'avoir 2 revenus à 3000€ ou une personne au foyer et un revenu à 6000€, il est normal de taxer l'avantage fictif de la personne restant au foyer.
Réponse de le 13/12/2013 à 13:08 :
"taxer l'avantage fictif de la personne restant au foyer" : je suis "femme au foyer" et je ne vois pas du tout où est "l'avantage fictif", mais vous le quantifiez à quelle valeur cet avantage ???? combien de l'heure pour les heures faites ?????
Réponse de le 13/12/2013 à 13:45 :
@ben ten !!!!
Vous êtes "sans emploi" car "femme au foyer" n'est pas un métier. Déclarer des revenus séparés c'est tromper le principe du mariage civil où chaque époux doit subvenir aux besoins de l'autre. Vous semblez avoir du mal à assumer le fait que vous êtes à la charge de votre époux.
Réponse de le 17/12/2013 à 17:29 :
@Michel (sans !!! car je n'aime pas crier)
Votre première phrase "logique" est illogique, puisqu'elle va dans le sens opposé à ce que vous semblez penser.
Votre deuxième phrase est gratuite et sans fondements.
a écrit le 13/12/2013 à 7:33 :
Travaillez, travaillez pour nourrir les fainéants ." Les gens vont vous pendre et ils auront raison " citation de Godfrey Bloom eurodeputé au parlement de Bruxelles
Réponse de le 13/12/2013 à 10:23 :
Les gens n'attendent qu'une étincelle pour le faire ...
a écrit le 13/12/2013 à 2:12 :
donc si j'ai bien tout compris, les impôts vont augmenter, car si des femmes restent a la maison c'est par choix de vie.

par ailleurs, monsieur devant payer plus d’impôts et madame aucuns, elle va maintenant pouvoir prétendre a toutes les aides sociales qui sont réservée aux électeurs de FH...
a écrit le 13/12/2013 à 1:43 :
Riche idée s'il en est.
Le problème de ces gens n'est pas seulement de n'avoir rien créé de leur vie, mais qu'ils croient vraiment que les circonvolutions grotesques qui leurs servent de faire valoir dans les dîners en ville sont une image fidèle de la réalité.
A force de vouloir la tordre par tous les moyens, ils en oublient jusqu'à son sens.
a écrit le 13/12/2013 à 0:48 :
Dans le projet de loi, il vont aussi inclure les hommes qui ne travaillent pas et dont la femme travaille? Si la loi passe tel quel devant l'assemblé, elle ne passera pas le conseil constitutionnel.

La baisse du prélèvement devra bien être financée quelque part... si il y en a moins qui payent, d'autres vont payer plus. Vu le courage du gouvernement actuel, je doute que cette loi soit financée par la baisse des dépenses...
Réponse de le 13/12/2013 à 1:29 :
C'est une initiative du ministère (fictif) des droits des femmes. Cette dame est sensé mener une croisade pour une discrimination "positive", pas pour établir une quelconque égalité homme/femme. D'ailleurs il n'y aura aucune baisse de prélèvement par la réduction du quotient familiale bien au contraire, les hommes étant plus nombreux au travail et avec de plus gros revenus fiscalisés.
a écrit le 12/12/2013 à 20:19 :
Ce pays est conduit par des "petits chefs" qui se transforme en dirigistes voire dictateur.
Obliger les gens à travailler via une mesure fiscale, alors même que les socialistes essayent de protéger les travailleurs depuis des années et y sont arrivés en ruinant la France avec les syndicats. D'autres empêchent de travailler après 18h00. A quand une loi obligeant à diner à 19h42 pour tous les français sous peine de faire payer une taxe.
C'était un pays qui souhaitait la liberté et l'égalité !
A Suivre
a écrit le 12/12/2013 à 20:11 :
Et que fait elle des droits des pères bafoués par les juges en ce qui concerne la garde des enfants ? 90 % des femmes gagnent le droit de garde.....ça c'est de la parité ?
Réponse de le 12/12/2013 à 23:00 :
J'en connais un certain nombre que cela arrange. Mais c'est au détriment de ceux qui veulent s'investir auprès de leurs enfants.
Réponse de le 12/12/2013 à 23:30 :
@Nina

On investit pas sur ses enfants, on donne (ou pas). Si vous espérez pouvoir capitaliser sur vos enfants pour payer votre retraite vous serez très vite déçu. Nombreux sont les parents se berçant d'illusions concernant le potentiel de leurs enfants. Comme le dit l'adage, on ne fait d'un âne un cheval de course.
Réponse de le 13/12/2013 à 18:52 :
@Michel
Elle ne parle pas d'investir, mais de S'investir, ce n'est pas la même chose
Réponse de le 13/12/2013 à 21:57 :
@Tag

S'investir c'est investir sa personne dans quelque chose il me semble...
a écrit le 12/12/2013 à 19:46 :
Une manière détournée d'une nouvelle imposition,
a écrit le 12/12/2013 à 19:05 :
Pourquoi supprimer la familiarisation de l'IR, si ce n'est pour augmenter en douce les prélèvements ? Faites un test chez vous, et vous verrez immédiatement l'astuce et le piège!
a écrit le 12/12/2013 à 19:05 :
La réflexion est son domaine or le monde du travail appartient à une autre planète...........
a écrit le 12/12/2013 à 18:54 :
Pourquoi inventer encore un système alambiqué, alors qu'il suffirait de prélever l'impot sur la fiche de paye ? Après avoir essayé de faire baisser les salaires par une concurrence intra-européenne déloyale, ils veulent augmenter la demande d'emploi nationale pour faire baisser les salaires. Mais les femmes sont aussi intelligente que les hommes : elles savent que si elles concurrence leurs maris sur le marché de l'emplois, les salaires des hommes vont mécaniquement baisser. Ce qui sera gagné d'un coté sera perdu de l'autre, comme toujours. Dans les années 60, un père de famille arrivait seul à subvenir aux besoins de sa famille. Lorsque leurs femmes ont été poussées a devenir indépendante financièrement, le revenu des hommes a progressé moins vite qu'auparavant.
a écrit le 12/12/2013 à 18:23 :
Kolossale astuce : il n'y déjà pas d'emplois pour les hommes, pour augmenter le taux de chômage, il faut donc envoyer les femmes aussi faire la queue à l'ANPE ! Bon ça, coco ! en ajoutant les chômeuses, on devrait arriver à dépasser les records européens de chômage !
Réponse de le 12/12/2013 à 23:18 :
Les femmes réclament l'égalité, pas sûr qu'elles en acceptent les inconvénients...
Réponse de le 13/12/2013 à 9:45 :
je suis sûr que vous êtes une exception,mais j'aimerai savoir si l'égalité est aussi appliquée au sein du foyer... car selon les dernières infos il est encore difficile aux hommes de mettre la main à la pâte à la maison... tout comme à travail égale salaire égale ... vaste fumisterie...
Réponse de le 13/12/2013 à 11:38 :
@@Michel

Si vous n'êtes pas satisfait de votre couple (et de la gestion du foyer) vous avez toujours la possibilité de vous soulager de ce qui s'apparente à un fardeau domestique par la séparation. Ce n'est pas une tare, simplement une erreur de casting. Cela m'étonne toujours de voir autant de femmes "désoeuvrées" qui ne se rendent compte de cette erreur qu'après avoir mis au monde x enfants.
a écrit le 12/12/2013 à 18:23 :
Quand fera-t-on une loi contre les fauteurs de lois stupides, surtout récidivistes ?
a écrit le 12/12/2013 à 18:22 :
Remettre les femmes au travail c'est bien joli , le seul problème c'est ....qu'il n'y a pas de travail !
Réponse de le 12/12/2013 à 19:40 :
Le problème c'est qu'on ne sait plus qui croire : certains disent que nous allons bientôt manquer de bras et qu'il faut ouvrir les portes de l'immigration et d'autres constatent que le chômage qui avait baissé, reprend...
Réponse de le 13/12/2013 à 4:25 :
Ouvrir les portes de l’immigration pour remplir quoi ? Les déserts industriels ?
a écrit le 12/12/2013 à 18:20 :
Ça sent les élections. En flattant les femmes cette charmante femme souhaite conserver au PS l'ensemble des fromages que ces amis ramassent. Cumul des mandats locaux et nationaux, indemnités et fonctions. Pourquoi cela car une majorité des électeurs sont des électrices 53%. Petit rappel la majorité des médecins sont des femmes, itou pour les enseignants, les chercheurs et même les journalistes parfois sur les chaînes de la TNT lors de débats, il n'y a que des femmes. Plus démago tu meurs
a écrit le 12/12/2013 à 18:19 :
Non seulement nous sommes en période de chômage important, donc ce n'est pas très malin comme idée, mais de plus ça laisse à penser que celles qui font le choix de s'occuper à plein temps de l'éducation de leurs enfants (même si je pense que si elle le désire une femme peut bien évidemment aller travailler à l'extérieur!) sont des inutiles et des frustrées!
Certes il y a des métiers valorisants, (comme celui de ministre par exemple!) mais quand c'est pour aller plumer des poulets ou nettoyer la crasse des autres, je ne pense pas qu'on le fasse par plaisir!
Réponse de le 13/12/2013 à 0:10 :
Donc les métiers épuisants et crasseux sont à réserver exclusivement aux hommes? C'est un discours très en vogue chez les femmes car un homme c'est par définition solide comme un rock... quand cela arrange! D'ailleurs une femme selon vous doit "désirer" travailler sous entendu que l'homme doit travailler tout court. Il paraît que les femmes sont "naturellement" talenteuse en littérature cependant en analysant votre discours (malgré mes lacunes) il est évident que vous soutenez la cause des "femmes".
Réponse de le 14/12/2013 à 7:02 :
Désolée Michel que vous ne m'ayez pas bien comprise: relisez ma réponse, elle ne concernait nullement les rôles respectifs de l'homme et de la femme (bien évidemment, certains métiers sont difficiles pour l'un comme pour l'autre!) ni une quelconque suprématie de l'un sur l'autre, mais était seulement une critique de la proposition de Najat Belkacem par rapport au chômage et à la dévalorisation du travail domestique. Mon commentaire aurait d'ailleurs été identique si elle avait fait la même suggestion aux "pères au foyer".
a écrit le 12/12/2013 à 18:17 :
Je crois plutôt qu'ils cherchent à taxer de tous les côtés. Au Canada, les déclarations sont individuelles et il n'y a pas de décote pour aucune raison...ce qui bien évidemment permet de taxer deux déclarants au plafond. Et tout revenu supérieur à 2 dollars est imposable :-)
Réponse de le 12/12/2013 à 19:00 :
Votre information sur le Canada est fausse.
Au canada il y a 2 déclarations fiscales à remplir : la déclaration fédérale et la déclaration provinciale.
Le fédéral a ses abattements spécifiques.
Chaque province définit ses propres abattements fiscaux.
Pour les enfants il est possible d’opter pour un abattement forfaitaire par enfant (environ 2500 $), ou bien les frais réels (sports, activités culturelles, garderies, …).
De plus, les taxes payées sur ces frais sont remboursées en fin d’années.
Et de nombreux autres frais sont remboursés sous forme de crédit d’impôts l’année suivante.
Il est ensuite possible de rattacher à la déclaration du père ou de la mère un ou plusieurs enfants, selon l’avantage qu’apporte cette réduction (changement à la baisse de tranche d’imposition).
En ce qui concerne le seuil minimal d’imposition, ce n’est pas tout revenu supérieur à 2$.
L’impôt sur le revenu taxe à 16% les sommes perçues au-delà de 7700$ (fédéral et provincial).
Avec le jeu des remboursements et des crédits d’impôts, une personne touchant moins de 43500$ (plafond 1ere tranche) ne paie quasiment pas d’impôt sur le revenu.
Réponse de le 12/12/2013 à 20:42 :
@joebarqc: figure-toi que j'habite à Toronto et que je sais de quoi je parle :-) C'est vrai que la déclaration se fait en deux parties, mais ça change quoi au débat ? Et l'impôt à 16 %, j'aimerais bien, mais c'est plutôt 40% pour une personne de la classe moyenne, et en plus les prestations de retraite sont imposables même quand on touche très peu. Je l'ai dit, tout revenu supérieur à 2 dollars est imposable !!! Mais donne tes trucs pour tricher et Revenu Canada va certainement être content :-)
Réponse de le 12/12/2013 à 20:57 :
@joebarqc: je viens de faire mon clacul par curiosité. Pour 24 117 dollars déclarés, ils m'ont facturé 5 556 dollars d'impôts, et j'ai en plus subi les déductions du Régime de pension du Canada alors que je touche 255 dollars (imposables) de retraite pour 20 ans de cotisation au max (et je continue à payer puisque je continue à travailler, mais ma pension de bouge pas parce qu'elle a été fixée quand j'ai demandé ma retraite. Les gens feraient bien de se renseigner avant de croire que c'est un pays de cocagne !!! Et heureusement que l'on triche, sans ça je te dis pas :-)
a écrit le 12/12/2013 à 18:13 :
VIVE la vie de robot !!!! Vive l'individualisme . C'est la victoire du travail sans raison. A lire obeli x et compagnie pour comprendre
a écrit le 12/12/2013 à 18:10 :
encore une grosse carotte pour piquer plus d'impôts , on attrape pas les mouches avec du vinaigre donc on brosse dans le sens du poil .
a écrit le 12/12/2013 à 17:55 :
Il n'y a plus de travail, on importe des chômeurs, et Mme Najat Vallaud Belkacem veut mettre les femmes au travail. C'est une nouvelle fois que ce gouvernement, par l'intermédiaire de ses ministres, débite des inepties.
a écrit le 12/12/2013 à 17:49 :
C'est très bien de vouloir mettre les femmes au travil sur des emplois qui n'existent pas... Il me semble que nous avons plus de 3 millions de chomeurs, le mois derniers -22000 dont -11000 qui sont des radiations pour fin de droit j'imagine donc des gens qui tombent dans la pauvreté. La logique est limpide.... créer un marché de l'emploi saturé pour faire travailler des gens pauvres >> c'est de l'esclavage organisé...
a écrit le 12/12/2013 à 17:40 :
Bon plan pour inverser la courbe du chômage !
a écrit le 12/12/2013 à 17:38 :
Pour les féministes, c'est indigne pour une femme d'élever des enfants...
Pourtant une maman qui quitte la maison pour le salariat, c'est un poste de nounou ( souvent au noir, toujours une femme ) créé...
De plus un emploi qui ne créé pas de richesses. Quelle croissance ?
a écrit le 12/12/2013 à 17:34 :
encore une belle arnaque socialiste pour se faire massacrer par les impots et remplir les caisses de l'etat ,demandez a un celibataire combien il paie par an ,au minimum un mois de salaire ,alors pourquoi pas essayer de recuperer du fric sur le contribuable!!!
Réponse de le 17/12/2013 à 1:16 :
payer et créer le plus de nourrice est les payer !!!!!
a écrit le 12/12/2013 à 17:33 :
les couples de retraités seront donc toujours pénalisés, puisqu'on ne parle que de ceux qui travaillent
a écrit le 12/12/2013 à 17:31 :
une manière d'augmenter les impots!!! bravo ça c'est la france
a écrit le 12/12/2013 à 17:22 :
Bah tiens comme cela monsieur paiera des impôts (sur son nom) et madame collectera les aides sociales sans travailler... les femmes veulent l'égalité à leur profit exclusif au pays des droits sans devoir.
Réponse de le 12/12/2013 à 17:35 :
elle se mêle de quoi cette là
Réponse de le 12/12/2013 à 17:35 :
Pas sûr que vous ayez bien compris l'article....
Réponse de le 12/12/2013 à 18:11 :
la famille n'étant plus reconnu par le législateur, les aides familiales vont disparaitre
Réponse de le 12/12/2013 à 19:46 :
@ Michel : les petits malins n'ont pas attendu Nadia V-B pour frauder. Des mamans isolées qui perçoivent des aides alors qu'elles ont un père à la maison qui subvient aux besoins de leurs enfants, cela existe. Les assistantes sociales vont rarement vérifier chez les gens s'ils vivent bien seuls... Les polygames de toute façon sont obligés de ne déclarer qu'une seule de leur famille, les autres sont des mères isolées, avec toutes les aides qui vont avec.
Réponse de le 12/12/2013 à 23:15 :
@sherryone

L'article prétend limiter l'imposition par l'individualisation de l'impôt or cela ne confortera que l'imposition à la charge exclusive de monsieur source primaire des revenus du foyer puisque les aides sociales sont 100 % défiscalisées pour madame (car il est plus probable que madame capte les prestations sociales). En réalité, cela fera exploser l'imposition à la charge exclusive de monsieur puisque le quotient familiale s'en retrouvera réduit et madame ne travaillera pas plus car déconnectée du marché de l'emploi depuis des années pour "élever" les enfants à la charge de l'éducation nationale dès 3 ans. Cela ne pourra qu'engendrer une tension supplémentaire au sein des couples au bord de la rupture et multiplier les contribuables après décomposition des ménages. Pour mettre au travail les femmes il existe une mesure plus radicale: supprimer les prestations familiales pour en finir avec la politique familiale nataliste d'après guerre, source du chômage de masse. Lorsque les femmes n'auront plus aucun intérêt à vivre au crochet de la marmaille (et de monsieur), elles prendront leur destin en main (ou pas).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :