La high tech américaine fait la part belle aux femmes

 |   |  317  mots
Marissa Mayer (Yahoo), l'une des rares femmes à diriger un groupe high tech. (Photo Reuters)
Marissa Mayer (Yahoo), l'une des rares femmes à diriger un groupe high tech. (Photo Reuters) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Sur dix emplois créés depuis 12 mois dans les nouvelles technologies aux Etats-Unis, six ont été attribués à des femmes.

Les femmes ont conquis la Silicon Valley. Outre-Atlantique, 60% des emplois créés au cours des douze derniers mois dans ce secteur ont été pourvus par des femmes. Cela représente 36.000 postes sur 60.000 créés en tout selon le Bureau américain des statistiques

Ce chiffre correspond à une rupture, pointe le site de CNN, puisque selon l'organisme rattaché au Département du travail, entre 70 et 80% des nouveaux emplois américains sont habituellement attribués à des hommes. 

La parité atteinte aux Etats-Unis

A noter: il n'est pas précisé quelle est la proportion, parmi ces nouvelles embauchées, de celles qui occupent des emplois de techniciennes ou d'ingénieures. Mais si la tendance se poursuit, elles pourraient dépasser la population masculine dans ce secteur en général.

Elles y sont déjà aussi nombreuses qu'eux. Au mois de septembre 2013, quelque 530.000 femmes travaillaient dans ce domaine, sur 1,082 millions d'employés en tout, soit 49%.

Une telle parité semble loin d'être atteinte en France où les femmes représentaient 27,4% du secteur des logiciels et services informatiques, selon une étude Syntec datant de janvier 2013, alors qu'elles forment un peu plus de 47% de la population active. Ces chiffres ne recouvrent pas forcément les mêmes domaines que la catégorie prise en compte par le Bureau des statistiques américaines, mais il permet de se donner une idée des ordre de grandeur. 

Une tendance de fond

L'évolution depuis dix ans, montre que cette tendance est encore plus ancienne. Après le creux provoqué par la crise économique en 2008/2009, l'emploi féminin dans ce secteur a repris sa croissance. 

Croissance de l'emploi féminin high tech aux Etats-Unis

Plafond de verre

En revanche, le plafond de verre résiste toujours. Aux postes de décision, elles restent rares. Parmi elles: Marissa Mayer, PDG de Yahoo ou encore Sheryl Sandberg, numéro 2 de Facebook, faisant figure d'exception. 

>> Ces femmes qui tiennent les manettes du web américain

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/11/2013 à 11:21 :
Les diatribes et la stupidité des propos sont bien du côte du machisme , que mes constats horripilent les biens pensants ne m étonne guère mais même isolée sur ce forum je suis sereine et la question de l égalité entre les hommes et les femmes est plus que jamais d actualité. Ces attaques incessantes sont du pur conservatisme réactionnaire si l on se réfère aux grands textes fondateurs de notre modernité, que ce soit, pour n en citer que quelques-uns, la Convention pour l élimination de toutes les discriminations à l égard des femmes adoptée en 1979 par l assemblée générale des Nations Unies, que ce soit les traités européens, notamment le Traité d Amsterdam ou, plus proche de nous, la future Constitution de l Europe qui met l égalité entre les hommes et les femmes au rang de ses objectifs et bientôt, nous l espérons, à celui de ses valeurs, que ce soit, enfin, les textes constitutionnels de notre pays. Tous l affirment avec force : les femmes et les hommes sont égaux en droit ; certains même ajoutent en dignité. Et pourtant, entre la norme et le fait, subsiste encore un nombre important d inégalités Comment en effet ne pas s étonner de ce que le niveau scolaire et universitaire des filles soit supérieur aujourd hui à celui des garçons et que la répartition des métiers et fonctions entre les hommes et les femmes, plaçant les femmes dans une situation moins favorable que les hommes, perdure ? Pourquoi, alors que des professions prestigieuses se sont féminisées, la majorité des femmes se retrouve-t-elle dans le salariat d exécution où elles constituent 80% des employés ? Que dire de l augmentation remarquable du nombre des femmes cadres et de leur invisibilité dans les positions de pouvoir ? Comment comprendre le décalage entre la formidable évolution de la place des femmes dans notre société et le maintien d attitudes discriminatoires, de violences et de préjugés sexistes, encore à l oeuvre dans la vie ordinaire ?
a écrit le 20/11/2013 à 20:00 :
Il s'agit surtout de personnes ayant un bon niveau universitaire. C'est toujours agréable de travailler avec des personnes possédant un bon niveau intellectuel. Avec des personnes peu éduquées, cela peut devenir plus délicat, et c'est là que le sexe, tout comme les différences de génération ou les différences culturelles, peut entrer en jeu dans la qualité des rapports humains.
a écrit le 20/11/2013 à 19:58 :
Il s'agit surtout de personnes ayant un bon niveau universitaire. C'est toujours agréable de travailler avec des personnes possédant un bon niveau intellectuel. Avec des personnes peu éduquées, cela peut devenir plus délicat, et c'est là que le sexe, tout comme les différences de génération ou les différences culturelles, peut entrer en jeu dans la qualité des rapports humains.
a écrit le 20/11/2013 à 17:53 :
Qui est la nouvelle patron(ne) d'IBM ? Qui a coulé HP ? (Carly Fiorina), Qui a torpillé
Lucent ? (Pat Russo) etc, etc, etc....
a écrit le 20/11/2013 à 12:29 :
Toutes ces histoires de parité n'ont aucun sens. La compétence seule devrait compter.
Sinon, que dire par exemple des études qui montrent que massivement les hommes se moquent d'être dirigés par des hommes ou des femmes, quand les femmes elles préfèrent l'être par hommes plutôt que leurs congénères?
Que dire encore du fait que si peu de femmes lancent des start-up?
Les plafonds de verre ne sont pas toujours ceux que l'on croit.
Réponse de le 20/11/2013 à 16:54 :
« À travail égal, salaire égal » : voici un beau principe entériné par la loi française… Alors comment expliquer qu à poste équivalent, une femme gagne aujourd'hui 15 % de moins qu'un homme ? Pourquoi, malgré les lois sur la parité, malgré l'évolution des mentalités et de la société, les femmes sont-elles encore si peu à occuper des postes de direction ? Il semble que nous soyons conditionnés, hommes comme femmes, à maintenir par nos comportements les inégalités entre les deux sexes. Professionnellement, les femmes se heurtent ainsi au fameux « plafond de verre », cet obstacle invisible qui les empêche d'accéder aux postes les plus prestigieux ou de prétendre à une rémunération identique à celle de leurs collègues masculins. De nombreuses études et expérimentations extrêmement édifiantes décryptent les mécanismes psychosociaux qui sont à l'œuvre, analysent les stéréotypes qui nous sont inculqués depuis l'enfance et que nous véhiculons malgré nous, et montrent en quoi les attributs de la dominance restent dans l'inconscient collectif l'apanage des hommes. Permettre aux femmes de devenir les actrices de leur propre changement en levant des obstacles qui n’ont plus raison d’être est bien un objectif qui continuera d être défendu, car ces stéréotypes sont souvent intériorisés par les femmes elles-mêmes, qui tendent à se sous-évaluer, à mésestimer leurs compétences. Sans que l’argument soit aussi crument désigné, se dessine en résumé l’image d’un monde du travail clairement “oppressif” pour le “deuxième sexe”. Nul besoin d’être féministe pour souhaiter en finir avec le « rose pour les filles, bleu pour les garçons »…!
Réponse de le 20/11/2013 à 20:42 :
@taranis

Vous avez une vision de fonctionnaire, à poste identique salaire identique or dans le privé c'est la compétence qui est valorisé et personne ne peut prétendre avoir un parcours professionnel identique à son voisin.
Réponse de le 21/11/2013 à 0:47 :
laissez tomber. ça fait des lustres qu'elle écume le moindre article de presse contenant le mot parité ou plafond de verre pour venir y déverser ses diatribes.
a écrit le 20/11/2013 à 11:56 :
Si le MANAGER est compétent alors on s'en tape !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :