La France se désendette (un peu)

 |   |  267  mots
La dette publique brute française atteint 1.900,8 milliards d'euros à fin septembre.
La dette publique brute française atteint 1.900,8 milliards d'euros à fin septembre. (Crédits : reuters.com)
Au troisième trimestre, la dette publique brute atteignait 92,7% du PIB, soit 0,8 points de moins qu'au trimestre précédent. A fin septembre, elle s'élevait à 1.900,8 milliards d'euros.

La dette publique française s'est légèrement résorbée. Elle atteignait 92,7% du produit intérieur brut (PIB) au troisième trimestre contre 93,5% en juin, soit une diminution de 11,4 milliards d'euros, selon l'Insee qui publie ces chiffres ce 24 décembre. Le chiffre pour le deuxième trimestre a été révisé à la hausse de 0,1 point. En tout, la dette au sens de Maastricht représente 1.900,8 milliards d'euros fin septembre.

Réduction de la dette à long terme

"La contribution de l'État à la dette diminue de 9,3 Md€ au troisième trimestre", surtout en raison d'une baisse de la dette négociable à long terme, indique par ailleurs l'institut de statistiques. La dette à court terme augmente en revanche de 5,6 milliards d'euros. 

Contribution de la Sécu en baisse de 1 milliard

Par ailleurs, la contribution des administrations de sécurité sociale a été réduite de 1 milliard. La Caisse d'amortissement de la dette sociale (Cades) s'est désendettée à hauteur de 5,4 milliards d'euros. Mais le régime général a creusé sa dette de 3,4 milliards - dont 3 milliards pour l'Acoss (caisse nationale du réseau des Urssaf) - et l'Unedic de 900 millions.

Contraction de la Trésorerie de l'Etat

Cependant, si la dette brute diminue, la dette nette des administrations publiques a augmenté de 15 milliards d'euros. Au troisième trimestre 2013, elle s'élève à 1 730,2 milliards d'euros, soit 84,3 % du PIB (contre 83,8 % au trimestre précédent). Cela "traduit principalement la forte contraction de la trésorerie de l'État (-28,6 milliards d'euros)", explique l'Insee.

Pour l'an prochain, le budget prévoit une dette record à 95,1% du produit intérieur brut. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/12/2013 à 20:59 :
1900 milliards, entre les déclarations de guerre, une politique approximative et corporatiste, Hollande continue de creuser le niveau de la dette.
a écrit le 27/12/2013 à 6:25 :
Les dettes publiques sont une arnaque car ce sont des impots payés par le travail des français qui vont enrichir des banques privées. Les français se saignent pour ça, pour enrichir ceux qui sont déjà trop riches.
a écrit le 26/12/2013 à 21:11 :
Est ce que quelqu'un pourrait réveiller le modérateur du forum? Dernier message mis en ligne 10:06 Merci et bonne nuit
a écrit le 26/12/2013 à 19:08 :
La dette augmente tant qu il y a du deficit . Il faudra dans le meilleur scenario encore 5 ans pour simplement stabiliser la dette , si d ici là les taux restent bas et qu on a un peu de croissance . 5 ans de sacrifices et beaucoup plus si certaines reformes ne sont pas menées tout de suite ( reforme fiscale + baisses de charges + baisses des depenses structurelles del'etat ) . Tout le reste c est de l intox ou de la methode Coue .
Réponse de le 26/12/2013 à 19:36 :
Les dépenses sociales ( pensions et sécu) représentent 60% des dépenses publiques et vous n'en parlez pas...
a écrit le 26/12/2013 à 15:50 :
Tout va mieux. Tout s'arrange. Les chiffres du chômages feront état de 40000 chômeurs catégorie A en moins ce soir. Et concernant les reçus du bac cette année, on peut estimer qu'on atteindra le chiffre de 99% au moins. Enfin, la période d'ensoleillement durera plus longtemps en 2014 qu'en 2013. Vous voyez, tout va mieux.
a écrit le 26/12/2013 à 12:52 :
La France se désendette hum... très discutable. La dette BRUTE a certes baissée. Mais il faut raisonner en termes patrimoniale : ACTIF - PASSIF. Et là l'on s’aperçoit que la baisse de la dette (brute) s'est accompagnée d'une diminution concomitante de la Trésorerie de l’état: Les gestionnaires de Bercy ont en effet rembourse une fraction de la dette a CT en puisant dans le Trésorerie de l'Etat. Au début du trimestre suivant la dette C.T .re augmentra. En termes d'endement net rien n'a changé.C'est un effet d'affichage.
a écrit le 26/12/2013 à 12:47 :
he oui, touts ces enarques ,ces cravates ces sciences po,ces bac+ 12 ,on a paye pour leurs etudes ,et maintenat il faut les nourrir ,car c est sur ils ne feront pas serveur ,vendeur ou un autres metier,alors qu aux usa ou en allemagne on monte par la base et si on est competent on dirige ,en france c est le contraire ,l incompetent diplome dirige la base ypercalifiee et coule la boite !!
Réponse de le 26/12/2013 à 13:59 :
Oui, c'est sûr. Aux USA, ce ne sont pas les Harvard, Stanford, MIT, Cornell, qui trustent la haute administration, ce sont des anciens caissiers qui ont grimpés...
Qu'est ce qui faut pas lire...
Réponse de le 27/12/2013 à 9:46 :
beaucoup de lieux communs et de caricatures. le discours qui consistent toujours à comparer la France à d'autres pous pour la dénigrer.
Réponse de le 27/12/2013 à 11:42 :
L'orthographe approximative laisse imaginer le niveau culturel, confirmé par les lieux communs made in téléfilm US.
a écrit le 26/12/2013 à 11:49 :
La France se désendette hum... très discutable. La dette BRUTE a certes baissée. Mais il faut raisonner en termes patrimoniale : ACTIF - PASSIF. Et là l'on s’aperçoit que la baisse de la dette (brute) s'est accompagnée d'une diminution concomitante de la Trésorerie de l’état: Les gestionnaires de Bercy ont en effet rembourse une fraction de la dette a CT en puisant dans le Trésorerie de l'Etat. Au début du trimestre suivant la dette C.T .re augmentra. En termes d'endement net rien n'a changé.C'est un effet d'affichage.
a écrit le 26/12/2013 à 10:06 :
Tout ça pour ça. Les entreprises, les salariés et tous les productifs sont saignés à blanc pour un résultat quasi-nul. Si quand même, les assistés, les improductifs, les fonctionnaires et les politiques conservent leurs privilèges.
Réponse de le 26/12/2013 à 11:28 :
Entièrement d'accord avec vous! Je n'aurais pas dit mieux!!!
Réponse de le 26/12/2013 à 12:52 :
Les grosses feignasses qui trollent à 11.28 sont les plus drôles ...
a écrit le 25/12/2013 à 23:39 :
L'Insee précise que la dette des administrations publiques locales était quasi stable. Contrairement à la dette de Maastricht, qui est brute, la dette publique nette a progressé au troisième trimestre de 15 milliards d'euros, à 1 730,2 milliards.
L'écart entre la dette brute, qui a diminué, et la dette nette, qui a progressé, s'explique, selon l'Insee, principalement par la « forte contraction » de la trésorerie de l'Etat (- 28,6 milliards).
Par ailleurs, le budget 2014 pour la France prévoit une dette record à 95,1 % du PIB.

Donc pour le désendettement on en reparlera fin 2014 ...
a écrit le 25/12/2013 à 19:06 :
et ben les gars il faut continuer. Au rythme actuel je ne verrai cependant pas la fin.....
a écrit le 25/12/2013 à 17:20 :
pour 2014 arrêtons d'être toujours négatifs et nons dénigrer par rapport aux autres.
soyons un peu patriote fier de notre pays et respecteux entre nous.
Il ya un début d'amélioration réjouissons nous
Réponse de le 26/12/2013 à 5:27 :
Etre patriote oui et cela permet de dire que nos gouvernants ne le sont pas en dehors des discours et cela est autant à droite qu'à gauche. Les gouvernants, nous pouvons dire les élus dans leur majorité, seront patriotes et respectueux de la France et respectables lorsque notre pays passera avant les bassesse politiques du bulletin de vote. Ce n'est pas dénigrer par rapport aux autres car la médiocrité de nos élus est un sujet hexagonal ce qui se passe chez nos voisins n'est pas notre pb.
Réponse de le 26/12/2013 à 10:44 :
Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois.
Réponse de le 26/12/2013 à 12:00 :
En 1940 qui était "patriote"? Ceux qui soutenaient Pétain ou ceux qui critiquaient, comme de Gaulle, la politique funeste menée à cette époque. Quand toute une élite, de gauche ou de droite (l'UMPS), au pouvoir depuis 30 ans a mené le pays au désastre économique que nous vivons actuellement, je pense qu'il est saint intellectuellement d'être très négatif.
Le gouvernement de Vichy et les députés de l'époque étaient des "patriotes" qui se sont révélés être d'infâmes "collabos" quelques années plus tard quand ils ont été virés!.
Allez, du balai! Nous ne voulons plus de cette oligarchie UMPS qui défend ses privilèges!!
Réponse de le 27/12/2013 à 11:20 :
La notion de patriote est relative et évolue dans le temps.
En 1940 qui était "patriote"? Ceux qui soutenaient Pétain ou ceux qui critiquaient, comme de Gaulle, la politique funeste menée à cette époque. Quand toute une élite, de gauche ou de droite (l'UMPS), au pouvoir depuis 30 ans a mené le pays au désastre économique que nous vivons actuellement je pense qu'il est saint intellectuellement d'être très négatif.
Le gouvernement de Vichy et les députés de l'époque étaient des "patriotes" qui se sont révélés être d'infâmes "collabos" quelques années plus tard quand ils ont été virés!.
Allez, du balai! Nous ne voulons plus de cette oligarchie UMPS qui défend ses privilèges!!
a écrit le 25/12/2013 à 13:01 :
c'est un debut mais une goutte d'eau ( 11 Mds) dans un ocean ( 1900 Mds) .
Quand vont ils cesser de depenser notre argent dans des anneries qui n'apporte aucune competitivité pour notre pays ? je pense a l 'aeroport de nantes , l'auditorium ( La philarmonie) de Paris bugeté à 100 M et qui coute 380 Millions ? etc.. on peut multiplier ainsi pour toutes les villes. Pourquoi l'argent leur brulent ils les doigts ? Pourquoi sont ils aussi nombreux à gerer l'etat ? c'est absurde..
a écrit le 25/12/2013 à 12:54 :
Quand nous ferons ZERO DEFICIT sur une année alors seulement
nous pourrons parler de baisse de la DETTE.
Tout le reste c'est du PIPO
a écrit le 25/12/2013 à 10:44 :
Vois les commentaires, je ne sais pas qui a raison. Quelque soit l'augmentation de dettes, ça n'a rien à voir avec le pire de 100Mds par an sous Sarko! Hollande n'a pas besoin de popularité en ce moment! On verra les résultats en 2016!!!
Réponse de le 25/12/2013 à 14:13 :
Vous comparez des situations incomparables. La dette contractée sous Sarkozy est directement imputable à la crise et les effets ont été les mêmes dans la la plupart des pays européens. Il faut aussi avoir l'honnêteté de se rappeler que Hollande et sa clique considéraient à l'époque qu'il fallait augmenter encore la dépense publique en empêchant en parallèle toute réforme visant à freiner les dépenses. Le bilan de Sarkozy est très mauvais mais les politiques de Hollande sont exécrables. D'ailleurs dès l'année prochaine la dette repartira à la hausse alors que les prélèvements sont au plus haut.
Réponse de le 26/12/2013 à 9:31 :
Augmenter la dette (pour tous) et baisser les impôts (d'une élite), ça c'est de la politique mauvaise ?
Réponse de le 26/12/2013 à 10:41 :
En 2012 elle est à 100Mds aussi en 2013 avec les chiffres actuel elle sera aussi de 100Mds donc il ne faut pas croire que FH fera mieux que NS. Surtout que depuis un an le gouvernement transfère la dette vers les collectivités locales pour stabiliser la dette.
a écrit le 25/12/2013 à 8:09 :
A cause des fortes variations des taux d'intérêts depuis la crise de 2007, il y a des effets d'optiques, car en général une obligation est faite pour 5 ans ou 10 ans, donc par exemple on a vu un tassement du service de la dette grâce à la baisse des taux il y a 5 ans, mais ensuite comme les taux français se sont découplés de l'Allemagne, on va revoir une augmentation du service de la dette, en décalage.
Quand on étudie l'évolution des dettes des pays sur 2 siècles, il y a une chose frappante c'est la maturité, en général plus un pays s'appauvrit et plus la maturité est faible et plus il s'enrichit et plus la maturité est longue, c'est une histoire de confiance du marché, investir dans de la dette c'est investir dans la progression de la monnaie de ce pays, l'économie de ce pays. Ainsi longtemps la maturité pour la France était de 11 ans, et elle descend vers 7 ans depuis l'euro. Aux états-unis la maturité est de 4 ans. Dans les années 80, les pays du sud avaient des maturités de dette aux alentours de 5 ans, et les pays du nord avaient des maturité de 10 à 15 ans. De nos jours les pays du sud voient la maturité de leur dette se rallonger.
Le problème est que plus on a une maturité de dette faible et plus on est dépendant de la fluctuation des taux, et de l'effet coup du lapin. Alors quand les gens n'ont plus confiance dans votre pays, logiquement, ils n'acceptent que des obligations de 1 ou 2 ans, car la situation politique et économique reste prévisible, mais pas au delà.
Mais voilà qu'arrive le politicien, et lui, ce qui l'intéresse c'est uniquement le service de la dette, ce qu'il coûte, et quand les taux sont bas il crée beaucoup de dette, le pays s'endette donc quand les taux sont bas et freine son endettement quand ils remontent.
Maintenant mettez cela en parallèle avec le principe de la maturité qui baisse, s'endetter avec des obligations à court terme alors que les taux sont bas devient extrêmement dangereux pour le moment où les taux remonteront car cela fera monter en flèche le service de la dette.
Au cas où certains ne l'auraient pas encore remarqué, la France ne paye jamais ses dettes( ce n'est pas le seul pays), elle proroge sa dette, le déficit reste toujours au moins supérieur au service de la dette, c'est ce qui fait que quand on émet une obligation, elle devient perpétuelle de fait, et donc pour maitriser le service de la dette il faut en prendre un maximum pour le long terme( 10 à 30 ans).
a écrit le 24/12/2013 à 16:37 :
Avec une dette qui va augmenter de 80 milliards cette année, il n'y a qu'en truquant les chiffres, que l'INSEE peut produire les données que réclame Hollande.
Non dette ne diminue pas elle augmente. Pour la diminuer il faut que l'Etat diminue ses dépenses afin de faire un excédent budgétaire, CQFD.
Réponse de le 24/12/2013 à 16:47 :
Ouaip en diminuant les pensions et la sécu comme en Europe du sud ...
Réponse de le 24/12/2013 à 16:55 :
c'est exact !!!
Réponse de le 24/12/2013 à 17:47 :
Ou augmenter son revenu
Réponse de le 24/12/2013 à 18:44 :
L'Europe du sud nous a montré que cette politique est mortifère pour les finances publiques. Les dettes de l'Espagne, de la Grèce et du Portugal ont augmenté vertigineusement après la mise en oeuvre de ces politiques.
Finalement, vous vous en fichez, l'important pour vous c'est que l'Etat diminue sa présence dans nos vies. Ayez au moins l'honnêteté de le dire.
Réponse de le 24/12/2013 à 19:09 :
Disons que l'état des talibans socialistes qui nous surveille, nous dit ce qu'il faut penser, comment il fait bai... Etc. on en veut moins !
Réponse de le 25/12/2013 à 14:36 :
Sauf que les problèmes de la France ne sont pas les mêmes que ceux de l'Europe du sud. Notre pays esr particulièrement mal géré avec des services publics et des politiques sociales aux résultats mediocres. La dépense publique française depasse par tête celle des pays les pays les plus sociaux d'Europe sans la la même efficacité. Plusieurs rapports européens ont d'ailleurs pointé qu'avec moins de fonds fonds beaucoup de pays européens faisaient mieux en matière de politique sociale et redistributive. Notre pays est gangrené par les doublons de son administration et les politiques sociales qui ne sont jamais évaluées. Après à chacun son opinion quant au 'modèle' souhaitable (liberal ou social) mais actuellement nous avons le pire de tout : un système social hors de contrôle avec des résultats proches de ceux d'une économie umtra libérale... sans aucun des avantages. Par sa politique Hollande ne cesse de renforcer ce travers contre lequel n'ont pas lutté ses prédécesseurs, notamment le dernier.
Réponse de le 26/12/2013 à 20:11 :
Il est sûr que si les patrons ne cherchent qu'à licencier, à part l'état Français qui peut créer des emplois. Une chose est sûr à appauvrir, que dis je à affamer une population, ses pauvres gens chercher cette nourriture là où elle se trouve avec tout ce qui peut en découler!!!!!!
a écrit le 24/12/2013 à 16:03 :
FAUX ;LA FRANCE a fait un emprunt pour rembourser dexia ,mais par une astuce comptable cela ne figure pas dans le budget de la france §§§§§§
a écrit le 24/12/2013 à 15:14 :
Une dette qui diminue avec un déficit budgétaire si important !!!!!!!!!!!
J'aimerai connaitre la recette pour l'appliquer à titre personnel
a écrit le 24/12/2013 à 14:58 :
pendant ce temps la le peuple du bas trinque, dans le nord de la fra
a écrit le 24/12/2013 à 13:49 :
Oui, mais à coût de prêts chez la BCE !!! détrompez-vous, l'effet boule de neige reste toujours d'actualité.
a écrit le 24/12/2013 à 13:41 :
à la Grèce et aux courageux et nobles Grecs qui continuent chaque année à RAPPORTER des dizaines de millions d'euros à la France, permettant ainsi à cet état-voyou de combler quelque peu les déficits creusés par sa population de fainéants, d'incompétents et d'assistés chroniques. Merci aussi aux escrocs mafieux de la troïka qui détournent plus de 85 % de la pseudo-"aide" à la Grèce (moins de 15 % de l'"aide" arrivent réellement dans le pays) au seul profit d'une poignée de gangsters véreux (essentiellement français d'ailleurs) et d'états parasites, france et allemagne en tête. Merci, enfin, aux Grecs se supporter courageusement le génocide socio-économique dont ils sont victimes pour que la France puisse continuer à gaspiller, à envoyer ses mercenaires en Afrique et à entretenir sa populace feignasse.
Réponse de le 24/12/2013 à 16:44 :
Ca se soigne ?
a écrit le 24/12/2013 à 13:39 :
Bizarre ce désendettement, alors que récemment la France a encore emprunté 4,6 milliards
Réponse de le 26/12/2013 à 9:58 :
bidouillages comptables à la large..... tant qu'il y a du déficit, la dette augmente...
a écrit le 24/12/2013 à 13:32 :
Quand on voit le nombre de Collectivités (villes, comcoms, départements, régions, syndicats de toutes sortes) cela fait froid dans le dos. Dans ma ville une des artères principales n'abrite plus de commerces mais ces organismes aussi inutiles les uns que les autres.
a écrit le 24/12/2013 à 13:17 :
je crois rêver !
a écrit le 24/12/2013 à 12:31 :
Mais juste pour info la dette de l'état est de plus en plus importante depuis la loi votée sous Giscard et des parlementaires bien corrompus alimentés par de puissant lobbys bancaire pour faire de la dette de l'état la plus grosse (bonne) affaire de l'histoire de la France en faisant en sorte que l'état emprunte pour toujours avec un taux d'intérêt, qui aura pour conséquences toutes ces dérives (emprunter de l'argent pour rembrouser l'emprunt)

Abroger cette loi et faire emprunter l'état à taux zéro !!
Réponse de le 24/12/2013 à 13:01 :
C'est ce que la France faisait avant le retour de DE GAULLE, résultat 7 dévaluations et plus de 10% d'inflation.

Guillaume Nicoulaud (Economiste) : "l’utilisation massive de la planche à billet tout au long de la quatrième République va provoquer une dépréciation continuelle du franc et, les réserves de la Banque de France étant limitées, cette dernière ne parvenait tout simplement pas à suivre le rythme. Il a donc fallu, de la Libération à la dévaluation gaullienne de 1958, dévaluer la parité officielle du franc pas moins de sept fois – lui faisant perdre au passage 90% de sa valeur face au dollar des États-Uni.

C’est à cette situation que Charles De Gaulle entend mettre fin. L’objectif, symbolisé par la création du nouveau franc, est d’en finir avec l’instabilité monétaire, l’inflation et le contrôle des changes.

[Résultat, une] décennie qui se trouve être, selon les données de l’Insee, la meilleure que la France ait connu en terme de croissance économique."

Source
Guillaume Nicoulaud
Dévaluation : que ferait le Général ?
a écrit le 24/12/2013 à 11:24 :
C'est du bidouillage de chiffres Made In Socialistes...pour tenter de faire un peu de désinfo à connotation vaguement positive en fin d'année..! Allez une question qui fait male...quel sera le taux d'emprunt sur le marché ...? à la prochaine échéance 2014 ....?
Réponse de le 24/12/2013 à 13:02 :
Ca vous fait certainement du mal de le constater mais la france n'a pas de problème pour financer sa dette et ceci à un bon taux...Dommage pour vous qui n'attendez q'une chose : que la france se casse la gueule. Dehors les anti France !
Réponse de le 26/12/2013 à 14:22 :
"la france n'a pas de problème ..." ??!! Merci pour votre merveilleux sens de l'humour. Quand à votre sentiment sur les anti-france ... C'est aussi risible que pitoyable sachant que la france ne réussit qu'à survivre qu'en truandant les autres pays : les anciennes colonies hier, la Grèce qui lui rapporte des dizaines de millions d'euros chaque année aujourd'hui et les futures colonies africaines où sévissent aujourd'hui les chiens de guerre français demain. Question : comment ne peut-on pas être anti-france ???
Réponse de le 27/12/2013 à 11:28 :
Je vous en pris répondez vous même à votre question. Et savez vous déjà quel est le taux actuellement ? Nous empruntons à des taux moins élevés que les allemands, taux qui sont en plus à la limite du négatif. Mais bon cela semble vous faire tellement de bien de placer le mot socialiste dans vos commentaires...
a écrit le 24/12/2013 à 11:00 :
Si JV Place avait l'obligeance de payer ses amendes ( il n'est sans doute pas le seul !) cela contribuerait à résorber cette dette.
Réponse de le 27/12/2013 à 11:29 :
Vous en avez d'autres des calculs à la c** comme celui la ?
a écrit le 24/12/2013 à 10:58 :
La question: la dette diminue aussi vite que l'augmentation de l'impôts.... Ou comme toujours au passage des milliards passa à la trappe.....
a écrit le 24/12/2013 à 10:58 :
quelle blague !!! j ose meme pas imaginer les accrobaties mathématiques qu ils ont fait pour arriver à ce résultat
a écrit le 24/12/2013 à 10:55 :
Je sais pas compter moi ,hier je lis que Ft va emprunter 174 milliards en 2014,pour régler une dette de 80 et des poussières,plus le courant.Je me dis donc benoitement que l'on emprunte pour payer les dettes et que de ce fait on allonge la durée de remboursement et on augmente la quantité de dette émise.Mais bon si ça baisse ,on est tous content pas vrai.Joyeux Noël à tous.
a écrit le 24/12/2013 à 10:46 :
On ne comprend plus rien. Tout ceci ne peut qu'inciter à la méfiance, et non à la confiance...
a écrit le 24/12/2013 à 10:28 :
A quoi ces chiffres sur l'instantané alors que tout le monde sait que la dette va atteindre 95% du PIB en 2014 à 4,1% ?
Réponse de le 24/12/2013 à 16:56 :
Vous confondez tout. 4,1 c'est le déficit budgétaire, pas la dette.
Les statisticiens de l'Insee chargés de publier le montant de la dette n'obéissent à personne. Ces chiffres reflètent la politique menée par le gouvernement. Les hausses d'impôts ne sont pas drôles, elles font râler tout le monde, mais elles ont au moins pour effet de désendetter (un peu, insuffisamment) le pays. Pas de quoi sauter au plafond; pas de quoi non plus chercher un complot qui n'existe pas.
Réponse de le 25/12/2013 à 14:55 :
Vous êtes complètement à côté de la plaque. La diminution de la dette n'a rien avoir en l'occurrence avec les politiques de Hollande. C'est une question de marché comme expliqué dans un commentaire précédent. Concrètement l'Etat encore fortement déficitaire a fait augmenter l'endettement cette année en affichant un nouveau déficit malgré des prélèvements records. C'est même un résultat extrêmement médiocre vu le niveau de ces prélèvements. Les français sont pris à la gorge et de budget n'est même pas équilibré. La gestion de Sarkozy était mauvaise mais celle d'Hollande est carrément calamiteuse.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :