L'embellie de l'activité dans la zone euro ne profite pas à la France

 |   |  174  mots
L'indice PMI français s'établissait à 47,3 en décembre, un niveau bien inférieur à celui de ses principaux partenaires européens.
L'indice PMI français s'établissait à 47,3 en décembre, un niveau bien inférieur à celui de ses principaux partenaires européens. (Crédits : reuters.com)
En décembre, l'indice Markit mesurant le niveau de l'activité dans le secteur privé en France, même légèrement révisé à la hausse à 47,3 contre 47 dans une précédente estimation, reste inférieur à celui de ses principaux voisins européens.

Malgré une révision à la hausse, l'indice PMI mesurant l'activité en France reste très inférieur au seuil séparant contraction et expansion. A 47,3 points en décembre selon l'agence Markit (contre 47 selon la précédente estimation du 16 décembre), cet indicateur s'établit à son plus bas niveau depuis sept mois. 

Optimisme pour les services

Dans le détail, l'activité dans les services s'est "repliée très légèrement" en décembre. En revanche, point positif, les perspectives d'activité "restent bien orientées" dans ce secteur et la confiance des entrepreneurs "se renforce par rapport à novembre", souligne Markit

Par ailleurs, dans l'industrie, les données publiées le 2 janvier signalaient une contraction en France avec un indice PMI à 47. 

L'Espagne à son plus haut niveau depuis six ans

Les principales économies européennes, elles, s'en sortent bien mieux. En Espagne, l'activité dans l'industrie et les services atteint son plus haut niveau depuis plus de 6 ans. L'indice dépasse également le seuil de 50 en Irlande (58), en Allemagne (55) et l'atteint tout juste en Italie. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/01/2014 à 0:59 :
Pour faire de la croissance, cessons les emplois alimentaires et d'employer les gens en dépit du bon sens. On emploie des scientifiques à faire du secrétariat... Nous avons un chômage gigantesque chez les jeunes, c'est un problème de société et une question à poser aux boomers. On trouve des témoignages en ligne, qui disent que l'administration ne paye pas les allocations aux ayant droit! On a une pénurie de logement, on augmente les prix et on laisse les gens dormir dans la rue?
a écrit le 06/01/2014 à 21:33 :
merci l'euro !!!!!!!!! les industriels français pourrait écrire "l'euro m' a tuer"
a écrit le 06/01/2014 à 15:10 :
et pourquoi ? l'euro est adapté à l'économie allemande et pas aux autres sauf peut être Autriche. Les autres pays comme l'Espagne ont leur industrie qui repartent grace à des baisses des salaires qui rendent leur industrie plus compétitive. en France où les salaires n'ont pas encore été taillés l'industrie coule. donc voila sauf sortie de l'euro ou baisse des salaires 2014 l'industrie française continuera de disparaitre; bonne année
a écrit le 06/01/2014 à 15:03 :
« « Le cap » de la France est le bon. Les autres pays sont dans l’erreur ! »
C’est bon François ? j’ai bien appris ma leçon ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :