Lutte contre le chômage : "Nous ne promettons pas des miracles" (Michel Sapin)

 |   |  593  mots
Le ministre du Travail invite syndicalites et patrons a sortir des postures pour trouver des compromis favorables à l'emploi
Le ministre du Travail invite syndicalites et patrons a sortir des "postures" pour trouver des "compromis" favorables à l'emploi (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Présentant ses vœux au patronat et aux syndicats, le ministre du Travail Michel Sapin a appelé chacun à sortir des "postures" pour trouver des compromis permettant d'inverser durablement la courbe du chômage.

La lutte contre le chômage est l'affaire de tous, gouvernement, entreprises, syndicalistes... Le ministre du Travail, Michel Sapin, présentant ses vœux aux "forces vives" n'a pas hésité à appeler tout le monde à la rescousse pour réussir à inverser durablement la courbe du chômage.

Le ministre y est allé de son petit message à chacun pour que certaines situations conflictuelles ne perdurent plus. Mais il aussi tenu à réaffirmer que, pour lui, cette inversion de la courbe est bien engagée, alors que c'est le 27 janvier que l'on connaitra les derniers données pour 2013, avec la publications des statistiques pour le mois de décembre.

Une inversion engagée à la fin de 2013, pour qui veut bien regarder les chiffres avec sérieux et rigueur, et même engagée depuis 6 mois pour les jeunes.


Et d'ajouter que ce combat n'est pas facile:

 Nous nous battons farouchement contre des ennemis parfois invisibles et qui nous dépassent : la conjoncture, le moral des entrepreneurs, les fermetures d'usines, le déficit de formation des travailleurs, la difficulté des employeurs à formaliser les compétences qu'ils recherchent, l'absence de visibilité.
Nous ne promettons pas des miracles, mais le volontarisme d'une mobilisation de tous. Cette mobilisation nous lui avons donné un nom : l'inversion de la courbe du chômage.
Je le redis, une fois encore : ce n'est pas un pari, une pièce jetée en l'air. Ce n'est pas plus un serment - ce ne serait pas prendre les Français au sérieux. C'est un engagement, dans le sens premier du terme, celui de toutes nos forces engagées et mises au service d'un objectif.

Patronat et syndicats doivent sortir de leurs "postures"


Et c'est pour cette raison que le ministre veut tout le monde sur le pont, souhaitant que chacun sorte de sa posture:

Je dis bien de toutes nos forces : l'inversion de la courbe est votre affaire comme elle est la nôtre, elle sera votre succès comme elle sera le nôtre.
C'est maintenant qu'il faut que chacun s'engage, et pour commencer résiste à la tentation des postures ou des excuses faciles. Les uns dans le coût du travail qui serait excessif, ou dans l'épaisseur du code du travail ; les autres dans l'assimilation des adaptations parfois nécessaires à une « casse sociale ». Chaque sujet peut être légitimement regardé, mais nous ne pouvons en rester à ces postures.


Un ministre "social-démocrate" avoué

Petit clin d'œil à  l'actualité du moment où de nombreux observateurs s'interrogent de savoir si le président de la République est socialiste, social-démocrate ou social-libéral, Michel Sapin, lui, affirme son engagement social-démocrate:

  Je le dis à tous avec beaucoup d'amitié et nul ne peut me suspecter de vouloir discréditer les partenaires sociaux : nous pouvons réussir ensemble sans pour autant partager les mêmes intérêts. Les libéraux ont tort de dire que « tout le monde est dans le même bateau ». Moi, j'assume d'être un social-démocrate et je dis à l'inverse qu'il faut être différents pour trouver des compromis. Voilà l'appel de 2014 qui nous est lancé, pouvoirs publics, organisations syndicales et patronales comme à toutes les forces vives.

En revanche, le ministre du Travail s'est refusé à donner des détails sur le contenu du "Pacte de responsabilité" que François Hollande veut proposer aux entreprises. Il laisse le soin au locataire de l'Élysée de le faire lui même. Il faudra donc attendre la conférence de presse du Président le 14 janvier pour en savoir davantage.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/01/2014 à 14:25 :
il serait temps que les patrons se mettent au boulot et arrêtent de se chercher des excuses .peut-être sont -ils moins bons qu'il ne le prétendent.
a écrit le 09/01/2014 à 13:58 :
il n'avait pas besoin de le dire , on avait remarqué qu'ils faisaient aucun miracle et que la courbe du chomage n'était pas visible puisqu'elle est passée dans une autre dimension.
a écrit le 09/01/2014 à 11:19 :
La France est le seul pays du monde qui s'attaque de front avec notre vaillant combattant au redressement productif ce qui nous permettra des embauches massives!
a écrit le 09/01/2014 à 10:14 :
Car comme j'ai pu l'entendre par des socialistes électeurs, ce qu'ils ne pardonnent pas
aux dirigeants actuels c'est d'avoir fait beaucoup de promesses dont "ils savaient qu'ils
ne pourraient les tenir" Il faut cesser de nous prendre pour des débiles
a écrit le 09/01/2014 à 10:10 :
Quel cynisme...! toute la campagne électorale PS a était basée sur l'image des super miracles, que peut procurer aux français F.Hollande et le socialisme ... , pour qu'ils soient ébahi le jour de l'avènement ....! Hélas ...18 mois après ils sont encore resté figé comme au musée Grévin....!
a écrit le 09/01/2014 à 9:27 :
A bon? Mais je croyais que Super Pipeau nous avez promis la redution du chômage et la reprise.

Super Pipeau et ces amis se rende compte que mentir a des conséquences...
a écrit le 09/01/2014 à 9:24 :
A bon? Mais je croyais que Super Pipeau nous avez promis la redution du chômage et la reprise.

Super Pipeau et ces amis se rende compte que mentir a des conséquences...
a écrit le 09/01/2014 à 7:08 :
Comme le dit cantaloup le seul miracle des socialistes c'est d'avoir réussi à faire élire Jésus de tulle...
a écrit le 09/01/2014 à 3:34 :
"C'est maintenant qu'il faut que chacun s'engage, et pour commencer résiste à la tentation des postures ou des excuses faciles". Voilà une phrase qui va comme un gant à notre inutile ministre du travail. Car en postures et excuses à 2 balles M. Sapin comme ses prédécesseurs sont à ce niveau.
a écrit le 09/01/2014 à 0:53 :
De fil en aiguille (de Sapin bien entendu) il nious dit qu'il n'a rien promis :-) c'est vous qui avez mal entendu :-)
a écrit le 08/01/2014 à 22:34 :
C'est sur qu'en virant autant de fonctionnaire il serait mal venu de "promettre"...
a écrit le 08/01/2014 à 22:19 :
Car ce gouvernement possède l'arme fatale !
Il a le dernier cri de la technologie : le très sophistiqué malware Montebourg.
Il a été créé pour infecter toutes les entreprises potentiellement solides et les convertir en coopératives style RDA. Retour électoral garanti avec le plein de chômeurs et la bataille du chômage version mai 40. C'est la voie royale au retour du Roi Mitterrand. Ce conifère est juste amer parce qu'il est frileux comme a chaque début de mois de vous dire que le chômage a augmenté parce qu'il faut élaborer a nouveau un rapport de 1000 pages pour dire que globalement le chômage recule. Rapport dont tout le monde s'en fout mais qui l'obligent lui et ses équipes à travailler toute la semaine et le week-end. Mais ça, vous ne pouvez pas comprendre.
a écrit le 08/01/2014 à 21:41 :
Hollande, Ayrault, Sapin, Mosco sont bénéficiaires des conséquences de leur soutient indéfectible au maintient de toutes les structures parapubliques destructrices massivement d'emplois industriels NOUVEAUX? .. toutes crées sous les ères Chirac, Sarkozy

et pourquoi les socialistes maintiennent les trucs bidules machins trucs ruineux inutiles du Chiracquisme et du Sarkozysme,

et bien c'est parce que les socialistes aux commandes des Régions et des grandes agglomérations ont tiré et tirent encore tout ce qu'ils peuvent pour caser leurs proches et leurs coures ... de ce mille feuille ruineux pour l'Etat.

Bref, les UMP Nouveau Centre et PS se sont toujours entendus comme des frêres pour nourrir très abusivement et en toute impunité, leurs loges, obédiences, officines, micro partis, sociétés de formations ... etc

Chacun l'a bien comprit, nous somme dans la plus corrompue des Nations.
Réponse de le 08/01/2014 à 22:37 :
A parce que Chirac et Sarkozy ont réussi a créer quelque chose? Moi ce que je constate c'est juste que quelque soit le partie politique en place depuis les "seulement" 20 dernières années ont est toujours dans la même merde avec les même décision politique. Après tout depuis un an Hollande ne fait que suivre ce que Sarkozy a commencé...
Réponse de le 08/01/2014 à 23:40 :
@@casseurs..: tu es sans doute jeuen pour dire 20 and. Personnellement, je dirai que depuis 40 ans, ça va de mal en pis. On a décroché avec Giscard, on est arrivé à un point culminant avec Chirac et on est à l'apothéose avec Hollande. Là, franchement, je crois pas qu'on puisse encore faire pire, même s'il est possible que la situation se prolonge (ça a duré 80 ans en Union soviétique).
a écrit le 08/01/2014 à 21:37 :
Nous perdons notre temps à commenter les articles sur les actions et inactions de nos politiques qui de toute évidence est engagé sur une pente dangereuse. Pour ma part j'ai définitivement admis que l'avenir en France n'est pas glorieux (surtout après ce que j'ai vu hier à l'usine Good Year). J'ai donc pris mon parti et j'ai décidé d'être ambitieux ailleurs.
Bons commentaires
a écrit le 08/01/2014 à 21:32 :
Pas plus crédible que le reste de la bande le père Sapin . Il devrait plutôt réfléchir a son avenir et préparer sa valise avant qu'il ne soit trop tard !!
a écrit le 08/01/2014 à 21:27 :
Quel hurluberlu. Il nous promettait de rêver il y a 2 ans. On vit un cauchemar.
a écrit le 08/01/2014 à 20:53 :
"Pas de miracle", c'est pourtant sur ce credo que le président normal a été "élu". Y en a qui doivent se mordre les doigts d'avoir cru aux promesses, mais je suis pas inquiet, les "élus" trouveront bien d'autres pigeons pour croire encore aux promesses des prochaines élections :-) En ce qui me concerne, quand j'aime ni l'un ni l'autre, je vote ni pour l'un, ni pour l'autre :-)
a écrit le 08/01/2014 à 20:12 :
C'est clair que pour faire des miracles il ne faut pas compter sur eux!!!
par contre c'est la cour des miracles!
a écrit le 08/01/2014 à 19:54 :
ils etaient moins consensuels quand ils etaient dans l'opposition! maintenant qu'ils ont le pouvoir, ils croient quoi? que chacun va faire tt son possible pour la reussite de l'etat bolchevique?
a écrit le 08/01/2014 à 19:37 :
Les promesses c'est pour Hollande, les miracles pour Dieu, Sapin c'est le cimetière des chômeurs et de l'emploi
a écrit le 08/01/2014 à 19:20 :
"sortir des postures", mdr , il n'y a pas davantage de postures que chez les politiciens qui aiment la langue de bois , langue nourrie avec nos impots...
a écrit le 08/01/2014 à 19:14 :
Des miracles, il n'en fait pas non plus, si j'ai attendu quelque chose de qq'un, ce n'était pas de lui. Enfin, il forme avec mosco, le couple de duettiste chauve dont la pieuse dévotion -au plan des intentions- à la lutte contre le chômage restera dans les annales de la 5 ème...!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :