La France commence l'année sur une baisse des prix, surtout à cause des soldes

 |   |  263  mots
En données corrigées des variations saisonnières, les prix à la consommation sont restés stables en janvier en France. (Photo Reuters)
En données corrigées des variations saisonnières, les prix à la consommation sont restés stables en janvier en France. (Photo Reuters) (Crédits : reuters.com)
Les prix à la consommation ont baissé de 0,6% en janvier par rapport à décembre, selon des chiffres publiés par l'Insee ce jeudi.

Elle est peut-être saisonnière, mais la baisse des prix en janvier peut susciter des inquiétudes. Au mois de janvier, l'indice des prix à la consommation a chuté de 0,6% par rapport à décembre selon l'Institut national de la statistique et des études économiques. L'indice hors tabac recule également de 0,6% sur la même période et augmente de 0,5% en glissement annuel. 

Soldes d'hiver et repli saisonnier dans le tourisme

Certes, cette dernière attribue essentiellement ce recul aux "soldes d'hiver à l'origine de la forte baisse des prix des produits manufacturés à laquelle s'ajoute le repli saisonnier des tarifs des services liés au tourisme".

Par ailleurs, au cours du mois dernier, "l'augmentation des prix du tabac (+2,1% en moyenne ; +5,6% sur un an), les changements des taux de TVA et les hausses saisonnières des tarifs de certains services n'ont pas compensé ces baisses temporaires de prix", commente l'Insee. Ainsi, corrigé des variations saisonnières, l'indice est stable en janvier.

Risques de déflation?

Toutefois, l'an dernier, à la même période, l'indice des prix avait également chuté, tout comme en avril, juillet, septembre et octobre. Au total, l'an dernier, l'inflation est restée très faible, à 0,7%. Un niveau similaire à celui du reste de la zone euro.

Surtout, en cas de poursuite de la baisse des prix, la France, tout comme certains de ses partenaires européens, risque de connaître un la spirale de déflation où les salaires en baisse pèseraient sur la reprise de la croissance. 

 

Lire aussi : 

>> Soldes sur internet : des rabais gonflés sur 20% des produits

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/02/2014 à 12:00 :
l' évolution de l'indice des prix de l' INSEE est calculé par rapport au même mois de l'année précédente (jan 14 sur jan 13) , pour justement neutraliser les effets de saisonnalité, donc d'après mois l'explication soldes ne tient pas.
a écrit le 21/02/2014 à 10:07 :
Baisse des prix de 0.6% ? A voir. de toute façon, les magasins avaient anticipés la hausse de la TVA bien avant ce début d'année.
a écrit le 21/02/2014 à 6:43 :
Mais les revenus des fonctionnaires eux continuent d'augmenter payés par nos impôts durait de promotions à l'ancienneté mécaniques et soutenu par hollande
Vice la France PS et d'état
Réponse de le 21/02/2014 à 6:51 :
Quel est votre intérêt de faire de l'intox ???
a écrit le 21/02/2014 à 1:39 :
Les prix baissent, tant mieux.
a écrit le 20/02/2014 à 22:49 :
Qui peut encore croire aux statistiques de l'INSEE commandées par les socialistes? L'aliénation par les chiffres ne réussira pas à convaincre les français pour les municipales.
a écrit le 20/02/2014 à 19:56 :
C'est bon pour le pouvoir d'achat ! Le Japon a été en déflation pendant 10 ans, bon....... !
a écrit le 20/02/2014 à 19:09 :
0.5% de croissance des prix sur 1 an....comprenant la hausse de la TVA .... cela veut dire que de facto la France est en déflation.
a écrit le 20/02/2014 à 18:05 :
Ah ! bon????c'est nouveau, ça vient de sortir!! ...Menteurs !
a écrit le 20/02/2014 à 17:45 :
La France commence également l'année avec une nouvelle baisse de l'activité (PMI manufacturier et service et des réductions de postes: markit écrit aujourd'hui: "L’Allemagne reste le moteur de la croissance de la zone euro tandis que la France se maintient en zone de contraction, la fragilité du marché intérieur éclipsant une embellie sur les marchés à l’export et soulignant la possibilité d’une nouvelle contraction de l’économie française au premier trimestre 2014.
a écrit le 20/02/2014 à 17:44 :
le gel des salaires ou du moins un hausse inférieur à l'inflation est bien présent. Celà se traduit par une stagnation des prix de l'immobilier dans un 1er temps et une baisse dans un second temps. Il en sera pareil pour les produits d'équipement car c'est bien gentil de développer l'offre mais s'il n'y a pas d'acheteur les stocks vont gonfler et celà coute cher à l'entreprise qui finira par les vendre à prix cassés....Mais tout le monde ne s'appelle pas Henry FORD pour comprendre qu'il faut donner aussi du pouvoir d'achat a ses salariés....
a écrit le 20/02/2014 à 15:59 :
si l INSEE faisait ses calculs sur le prix au kilo on aurai inflation;par exemple paquet de 180g devenu 150g bouteille d eau de 1.25l devenu 1l.......et j en passe
a écrit le 20/02/2014 à 15:50 :
les prix ne bougent pas mais le poids des paquets diminue pour masquer l inflation
a écrit le 20/02/2014 à 15:43 :
et de l'inflation des impots de SIR HOLLANDE ,pourquoi l'insee n'en parle pas,c'est bon pour la campagne electorale!!!
Réponse de le 20/02/2014 à 18:27 :
et aussi la diminution de 3% des retraites,et la nouvelle taxe c asa solidarité sur les retraites de 0,6% personne n'en parle,meme pas la télé!!
a écrit le 20/02/2014 à 14:55 :
2 salades,un poivron, 8carottes,haricot vert 600g, 4 courgettes,compotes, 6 merguez,2 cuisses de dinde,6 paquets de gruyères 70g,un fromage,6 bouteilles de lait ,10 sacs poubelle,une boite de légume a couscous,tranche de jambon ,un déo,levure boulangère: résultat 51euro
Réponse de le 20/02/2014 à 18:06 :
Et oui et avec ca vous mangez a peine 3 jours si vous êtes seul. Pour le double vous pouvez acheter un écran plat. Cherchez l'erreur.
Réponse de le 20/02/2014 à 20:16 :
Il est vrai qu'on achète des écrans plats tous les 6 jours...
a écrit le 20/02/2014 à 13:26 :
Lorsque les citoyens seront convaincus qu'ils achèteront moins chers demain leurs produits, donc quand la baisse des prix sera vraiment effective, sur les étiquettes et pas juste le reflet d'un savant calcul alors on pourra parler des méfaits de la déflation.
Temps que la baisse des prix sera du style, comme en informatique : pour 1000 euros aujourd'hui vous avez un ordinateur 30% plus puissant qu'hier donc on calcule une baisse de prix de 30%, tout ceci ne sera que du pipeau.
Réponse de le 20/02/2014 à 14:33 :
Vous avez totalement raison, mais c'est même pire. Leur raisonnement suppose que les gens peuvent repousser leurs achats, et attendre que les prix baissent ! C'est totalement faux. La majorité des consommateurs N'ONT PAS LE CHOIX ! Je ne sais pas qui a lancé ce bobard, mais il y a beaucoup de mouton de Panurge...
a écrit le 20/02/2014 à 12:56 :
pour nous la deflation est une aubaine , nous allons mettre un index negatif sur les salaires, retraite,rsa, etc
a écrit le 20/02/2014 à 12:56 :
encore du pipo !
a écrit le 20/02/2014 à 12:45 :
la déflation c'est pas bon
a écrit le 20/02/2014 à 12:45 :
Aller expliquer cela à la ménagère du coin, elle va vous rire au nez... de dépit.
Il fut un temps ou l'inflation était l'ennemi numéro un, maintenant c'est la déflation, allez comprendre...!
a écrit le 20/02/2014 à 12:11 :
Les ignorants ou les manipulateurs ("tout va bien, je vais bien") mettent cette baisse des prix sur le compte des soldes. Pourtant, il y a des soldes chaque année et les prix ne baissent pas en janvier. La vérité est plus simple : nous sommes en pleine crise déflationniste et les commerçants ne vendraient rien s'ils augmentaient leurs prix, car la consommation est en état de mort clinique. Merci au passage au Hollandais "volant" (sens propre et figuré), pour l'augmentation de la TVA....
Réponse de le 20/02/2014 à 13:53 :
- 0,7 pour cent en janvier 2013 contrairement à vos affirmations.
a écrit le 20/02/2014 à 12:04 :
Je réponds à plusieurs commentaires.

En janvier 2014, le prix étaient supérieurs de 0.5% par rapport à janvier 2013. C'est ce chiffre qui est important!

Par contre, ne doutez pas de l'INSEE, le prix ont bien baissé entre décembre et janvier, notamment du fait des soldes, et c'est normal, les prix fluctuent selon les périodes de l'année.
a écrit le 20/02/2014 à 11:17 :
Une baisse des prix alors que la TVA vient d'augmenter ? je crois qu'ils se fichent de nous avec leurs indices. Pas de baisse lorsqu'on fait ses courses au supermarché, bien au contraire...
a écrit le 20/02/2014 à 11:12 :
on se moque de qui ?
a écrit le 20/02/2014 à 11:02 :
Curieuse explication, les années précédentes, il n'y avait pas de soldes en hiver?
a écrit le 20/02/2014 à 10:27 :
le spectre de la déflation arrive..; Merkel va t elle continuer dans son aveuglement ?
Réponse de le 20/02/2014 à 12:52 :
C'est plus qu'un spectre, c'est une réalité. L'internationaliste Lagarde, dans ses zigzagues trouve l'inflation insuffisante ; depuis plus de trois décennies, on l'a jugulée et il n'y a pas d'autre voie que lé déflation, sauf encore plus de cavalerie financière et monétaire, quitte à subir des révoltes de beaucoup trop de perdants.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :