Chômage en 2013 : pas de chance, Hollande a choisi la mauvaise courbe !

 |   |  1073  mots
l'objetcif présidentiel d'inverser fin 2013 la courbe du chômage est rempli pour l'Insee/BIT mais pas pour Pôle emploi
l'objetcif présidentiel d'inverser fin 2013 la courbe du chômage est rempli pour l'Insee/BIT mais pas pour Pôle emploi (Crédits : reuters.com)
Pas de chance pour François Hollande. Pour mesurer une éventuelle baisse du chômage fin 2013, Le président s'est davantage appuyé sur les données fournies par Pôle emploi, qui lui ont été défavorables, que sur les calculs de l'Insee pour le BIT plus encourageants

Pas de chance pour François Hollande. Il y a un peu plus d'un mois, il reconnaissait ne pas avoir réussi à inverser la courbe du chômage en 2013... Et le 6 mars, l'Insee confirmait pourtant qu'il y avait bien eu un timide retournement !

Comment comprendre ce hiatus?  Comme rien n'est jamais simple, pour mesurer le chômage, deux indicateurs existent : le nombre d'inscrits à Pôle emploi à la fin de chaque mois, qui a en effet continué à augmenter au 4e trimestre 2013 (+ 0,3%), et le taux trimestriel de l'Insee, mesuré sur la base d'une enquête trimestrielle réalisée auprès de 110.000 personnes de plus de 15 ans, qui a lui baissé de 0,1 point sur la même période pour s'établir à 9,8%.

Politiquement parlant, la coexistence de ces deux méthodes - surtout quand elles n'indiquent pas tout à fait la même chose - permettent aux pro- comme aux anti-Hollande de disposer d'arguments pour avancer « que le président n'a pas tenu sa promesse d'inverser la courbe du chômage à la fin 2013 » ou, au contraire, « que le pari est gagné »…. Et tout le monde a raison puisque les calculs effectués par Pôle emploi et l'Insee ne sont pas basées sur les mêmes données. Explications.

Pour résumer, on peut se concentrer sur le taux de chômage, qui mesure le nombre des chômeurs par rapport à la population active. Ce que font donc l'Insee et le Bureau international du travail (BIT) pour les comparaisons internationales.

On peut aussi décompter le nombre des demandeurs d'emploi inscrits dans telle ou telle catégorie(de " A" à "E ") à Pôle emploi.

Les différentes définitions du demandeur d'emploi

Pour le BIT, est considéré comme chômeur une personne de plus de 15 ans à la recherche active d'un emploi qui n'a pas du tout travaillé au cours de la semaine de référence et qui se trouve immédiatement disponible pour exercer un métier. Sont ainsi par exemple comptabilisés les jeunes à la recherche d'un premier emploi qui ne sont pas inscrits à Pôle emploi faute de pouvoir percevoir une indemnisation. A l'inverse, le BIT ne considère pas comme chômeur un demandeur d'emploi qui aurait exercé une activité réduite. Alors que Pôle emploi, dans certains circonstances, le fera.

In fine, fin 2013, il y avait 2,78 millions de demandeurs d'emploi au sens du BIT et 3,3 millions au sens de Pôle emploi (catégorie A). Soit un écart de près de… 500.000 demandeurs d'emploi. L'explication réside notamment chez les chômeurs âgés de plus de 50 ans et surtout ceux proches de l'âge de la retraite. Jusqu'en 2008, ils bénéficiaient dans certaines conditions d'une « dispense de recherche d'emploi » Depuis, cette dispense n'existe plus et ces personnes restent donc inscrites à Pôle emploi en catégorie « A ». Mais quand l'Insee les interroge, elles reconnaissent ne pas être activement à la recherche d'un emploi. Résultats ces « seniors » ne sont pas comptabilisés comme chômeurs au sens du BIT. Ainsi, fin 2013, 743.000 demandeurs d'emploi de plus de 50 étaient inscrits à Pôle Emploi (catégorie « A »), contre « seulement » 502.000 au sens du BIT, soit un « gap » de 200.000.

Les six catégories de chômeurs inscrits à Pole emploi

Pôle emploi, lui, se base donc sur les personnes qui se présentent à ses guichets. Il y a ceux n'ayant pas du tout travaillé, ceux ayant exercé une activité réduite, ceux en formation, etc. Au final donc, les données diffèrent et le gouvernement a normalement plutôt intérêt à se baser sur celles de Pôle emploi  - ce qu'a fait François Hollande - qui ont le mérite d'être mensuelles et surtout plus volatiles. Il est en effet plus aisé de faire passer un demandeur d'emploi d'une catégorie à une autre...

Alors qu'avec l'enquête Insee/BIT, soit on est chômeur, soit on ne l'est pas. Il n'y a pas de subtilités du style : "chômeurs dispensés de recherche d'emploi" ou encore "chômeurs en formation non immédiatement disponibles", Des catégories bien utiles qui permettent de "dégonfler" la catégorie " A "en jouant astucieusement avec les instruments de la politique de l'emploi. Tous les gouvernements, de gauche comme de droite, maitrisent cela parfaitement… Sauf que fin 2013 ce ne fût pas le cas. Le nombre des demandeurs en catégorie « A » a progressé.

François Hollande  a fait le mauvais choix

A posteriori, on se rend compte que François Hollande aurait dû être plus prudent lorsqu'il a fixé son objectif de parvenir à une inversion de la courbe du chômage à la fin 2013. Pour en mesurer la réussite ou l'échec, le président s'est focalisé sur les statistiques mensuelles de Pôle emploi. D'où ce psychodrame à la fin de chaque mois quand ces données étaient redues publiques… D'où aussi cet aveu présidentiel le 28 janvier dernier quand les statistiques pour le mois de décembre 2013 sont tombées : "Nous n'avons pas réussi dans l'année 2013 à faire diminuer le chômage. A en faire diminuer le rythme d'augmentation, oui, à en stabiliser le niveau à cette fin d'année, oui, mais pas à la faire diminuer ».

A la décharge du Président, il y a encore quelques mois, l'Insee ne tablait pas sur une inversion de la courbe mais, au mieux, sur une stabilité. Depuis, la divine surprise du 4e trimestre s'est produite.

Une plus grande prudence au ministère du Travail

A noter qu'au ministère du Travail, on se montrait plus prudent, en gardant un œil sur les statistiques Insee/BIT et en rappelant que les données BIT étaient celles retenues par la commission européenne et qui permettent les comparaisons internationales. Bref, dans l'entourage de Michel Sapin, l'objectif de l'inversion du chômage devrait être apprécié à l'aune des deux méthodes : BIT et Pôle emploi.. C'est plus prudent. Ce qui a permis à Michel Sapin de dire le 6 mars « que l'engagement de François Hollande a été respecté »… Alors que le même François Hollande reconnaissait donc son échec plus d'un mois avant.

Une cacophonie de plus. Difficilement rattrapable. Les Français ont constaté que la courbe du chômage ne s'était pas inversée fin décembre. Leur expliquer maintenant, avec d'autres données, qu'en vérité le chômage a finalement baissé à la fin 2013 s'annonce comme une mission quasi impossible

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/03/2014 à 15:39 :
Autrefois on faisait de la relance avec le déficit, mais là le déficit ne relance que le chômage... Jadis on faisait des pré-retraites, des fonctionnaires et la multiplication des chômeurs... aujourd'hui, carément on élimine de la vie active et on supprime emplois publics de paperasse, exception culturelle de la bureaucratie et des sites de production en chaîne... Heureusement qu'on ne fait pas dans la démagogie du roi bête et méchant! Les élites et les zélotes, contre le progrès économique et social!
a écrit le 11/03/2014 à 0:11 :
Un président entouré de spécialistes et qui se trompe de courbe est le gag de ce début de siècle A l'époque de l'électronique ou il suffit d'appuyer sur un bouton pour connaitre une réponse,une seule constatation s'impose,notre président est en dessous de tout,y compris son entourage ce qui est encore plus grave .Qu'en pensent nos pauvres chômeurs,principalement les 0,10% qui forment la courbe une fois montante,une fois descendante ou un jour ils travaillent et le même jour ils sont au chômage tout dépens sur quelle courbe ils se trouvent.,Kafkaïen!!!!!!
a écrit le 09/03/2014 à 21:08 :
On parle du ministère du Travail ou bien du chômage? Il existerait une charia anti France pour la question de la croissance qui existe partout sauf ici, ainsi on élimine 50% des diplômés et on subventionne des administrations en double...
a écrit le 09/03/2014 à 11:29 :
il préfère les courbes de Julie
a écrit le 09/03/2014 à 8:48 :
C'est vrai que en l'absence de compétences et d'expériences cette homme n'a que la chance a proposer!!!
a écrit le 09/03/2014 à 0:25 :
Sauf que la mesure de l'Insee est purement statistique, elle est basée sur une enquête auprès de 110000 personnes alors que la mesure effectuée par Pôle emploi est réelle moyennée sur plusieurs mois pour lisser les radiations etc. Pour l'Insee, le résultat a été bidouillée, car les enquêteurs ont du reformuler la question pour que le résultat soit meilleur, 0.1pt qui est inférieur à la marge d'erreur. Mais bon à 2 semaines des municipales, il faut sortir l'artillerie lourde.
a écrit le 08/03/2014 à 22:55 :
demande beaucoup d'énergie et une solide équipe derrière soi. Malheureusement, le président est plus un ballon de baudruche prêt à exploser qu'une panzerdivision. Ici ni mensonge ni résultat alors reste quoi ? Le vin rouge (meilleure marché que la bière davantage taxée) et le fromage. Et les français revoteront pour ce coussin socialiste ou pour le président du pouvoir d'achat (qui s'achète décidément tout et tout le monde).
a écrit le 08/03/2014 à 21:36 :
La franchoullardise est une maladie qui amène les gens qui en sont atteind à penser qu'ils sont au centre du monde et qu'ils ont toujours raison. Un jour, le franchoullard se fait bouffer par ceux qui ne sont pas atteind. Je crois que cette maladie est incurable!
a écrit le 08/03/2014 à 12:20 :
Shangai-Kid de Robbe-Grillet , Comte de Machin-Chose.
( Oui , c'est pour faire comme ces " Républicains " qui aiment se désigner par " Barons "...les Barons de l'extrème -Centre....Les Vicomtes de la gauche...ceux-là même qui ont massacré les aristocrates pour voler leurs biens ... ).

Je disais donc que TOUS , vous vous êtes laissés blouser par le système électoral français.
La pompe des partis devait théoriquement fournir des candidats efficaces ...Malheureusement , vous avez enfoncé le tuyau de prise d'eau trop bas...c'est la merde qui remonte. Pas autre chose.
Depuis 50 ans de dysfonctionnement admis et avéré , il serait temps de rectifier le tir , non ?
a écrit le 08/03/2014 à 10:52 :
je ne vois pas ce que la chance vient faire ici .L'incommensurable connerie socialiste est certainement plus à prendre en compte et ce depuis V.G.E. ,puis les suivants.
a écrit le 08/03/2014 à 10:09 :
Le h d'hiatus n'est pas aspiré. Il convient d'écrire "cet hiatus".
a écrit le 08/03/2014 à 9:36 :
Rien de cela ne serait arrivé si il m'avait écouté , moi , préférablement à Jean-Claude Ayrault.
Mais , il n'a pas d'excuse...J'avais donné ici même le Timing de sortie de crise , et c'était 2018.
Et encore...avec de la chance.
a écrit le 08/03/2014 à 7:05 :
ce sont surtout les français qui ont choisi le mauvais candidat en mai 2012. Maintenant il faudra boire le calice jusqu'à la lie. Tout le reste n'est que bla bla inutile en attendant 2017.
Réponse de le 08/03/2014 à 7:13 :
Quand vous avez le choix entre un incapable affairiste et un incompétent mollasson, vous votez quand même pour l'un des deux ?
Réponse de le 08/03/2014 à 7:28 :
oui. celà s'appelle le droit de vote et des gens se sont battus pour çà
Réponse de le 08/03/2014 à 8:35 :
pffff tu parles, tous aussi incompétents les uns que les autres, on a guère de choix interessant, mieux vaut ne pas voter, c'est d'autant plus intelligent! ...mais, ça......
Réponse de le 08/03/2014 à 9:27 :
c'est justement grace aux gens comme vous qui ont voté blanc ou se sont abstenu que HOLLANDE a été élu. Belle démonstration d'intelligence!!!!! Ne venez pas pleurer ensuite et nous abreuvant du "tous pourris" dans lequel se réfugient tous les gens incapables de prendre une décision.
Réponse de le 08/03/2014 à 12:29 :
Ceux qui sont morts pour le droit de vote , étant donné les conditions actuelles du vote , qui est un FAUX vote , puisque les programmes sont les mêmes , eussent mieux fait d'aller à la pêche à l'ablette. Et se rincer le gosier avec un petit Romanée-Conti...plutôt que de mourir bêtement la gueule ouverte et le gosier sec.
Réponse de le 08/03/2014 à 12:55 :
c'est vrai que la mandature précédente fut flamboyante de réussite, on en redemande...ou pas
Réponse de le 08/03/2014 à 15:23 :
voir réponse@@@ maurice et vous avez votre réponse
Réponse de le 08/03/2014 à 19:25 :
Hollande est simplement jugé à l'aune des ses déclarations de campagne : "Moi je blablabla...", "Ré-enchanter le rêve français", "Nous sommes prêts", "la finance mon ennemi". Comment dire il y'a un gros retard à l'allumage et une forte proportion de mensonge. Devons nous l'en excuser parce que son adversaire était "pire" ? Devons nous accepter le mensonge politique permanent et le mépris qui en découle par rapport à l'intelligence des citoyens.
Réponse de le 08/03/2014 à 20:51 :
+++++++ !
a écrit le 08/03/2014 à 4:49 :
Ha oui alors finalement si l'on retourne la courbe, elle s'est bien inversée. De qui se moque t on?
a écrit le 08/03/2014 à 1:14 :
François Hollande préfère la courbe de l'arrière-train de sa nouvelle maîtresse...
Réponse de le 08/03/2014 à 8:44 :
Vous avez raison il dégaine assez rapidement il est plus performant dans ce domaine que dans l'activité pour laquelle il est payé grassement. Pour moi il ne représente rien, si le néant.
Réponse de le 08/03/2014 à 20:53 :
hé!hé!hé! bien dit
a écrit le 07/03/2014 à 23:22 :
Au total on en est à 5,7 millions, et les retraites? notre taxi driver en emploi précaire n'est pas un fonctionnaire dont la retraite est assurée en théorie, dans la réalité on tape dans les caisses du privé... on réforme les taxis qui travaillent parfois de nuit, de longues journées, comme les commerçants qui font 70 heures alors qu'il existe des corporations à 25h... c'est pas des agents de l'air avec la tête dans les nuages? Et le pouvoir d'achat? Qu'on demande à notre président de les sauver et de libérer le bartabac... on parle de la cigarette à 13 euros et les tattoos!
a écrit le 07/03/2014 à 23:08 :
On trouve dans diverses publications: l'engagement d'inverser la courbe du chômage a été respectée! Et 71% des français veulent des réductions de dépenses... pourquoi ne pas faire une pétition? 33% de matière grasse après dégraissage! On est donc sous SURVEILLANCE renforcée de Bruxelles et surveillance négative des canons de Moody! Alors on joue au boulet, alors que la croissance est partout, sauf ici!
a écrit le 07/03/2014 à 21:35 :
Je suis extrêmement choqué par l'attitude de certains médias depuis quelques jours :

Ainsi, finalement la gauche aurait "réussi" (note: La fameuse "amélioration" ne porte en fait que sur le 4ème trimestre par rapport à l'année précédente mais au niveau annuel, TOUTES les courbes montrent qu'en 2013 le chômage a, de toutes façons, augmenté). Ainsi, Sarkozy serait au centre de "scandales d'état jamais vu" dans plein de dossiers (note1 : Merci la présomption d’innocence - ah non, ça ne fonctionne que pour les gens de gauche ça *sic* - note 2 : Dont une affaire basée sur le placement sur écoute des conversations entre l'ancien président et son avocat, écoute parfaitement *illégale" *sic*sic*). Bref, c'est ENORME... mais pas dans le sens où on voudrait nous le faire croire, en effet.

Question : Qui peut donc bien faire sortir toutes ces affaires à quelques semaines d'élections qui s'annoncent dures pour le gouvernement (sachant qu'il est de notoriété publique que les médias et la magistratures sont majoritairement de gauche) ? Chacun tirera ses conclusions. Vivement qu'on commence également le déballage sur la gauche pour se rendre compte à quel point ces gens là sont, eux, "irréprochables" (note finale: Cahuzac, personne n'en reparle. Mince, il était de gauche, c'est vrai ! Oublions vite...).

Ce cirque juridico-médiatique et les ficelles qui l'entourent sont aussi énormes que grotesque (remarquez, on dit que plus c'est gros plus ça passe...).
Réponse de le 08/03/2014 à 9:09 :
Arrêtez d'utiliser le mot "choqué" pour tout et n'importe quoi. Un choc est un traumatisme altérant vos capacités. Je ne pense pas que vous en êtes arrivés à ce point là.
a écrit le 07/03/2014 à 20:22 :
Nous sommes inondé d'infos bidons et comme par hasard bonnes pour le PS, mauvaise pour l'UMP.
a écrit le 07/03/2014 à 19:37 :
Personnellement, j'en ai un peu marre des annonces à caractère manipulatoire du bouffon et de ses sbires. Il dégage quand ?
a écrit le 07/03/2014 à 19:37 :
Et si on l'envoyait redresser les courbes au Mali et en Centrafrique?
a écrit le 07/03/2014 à 19:33 :
"Il y a trois types de mensonges : le petit mensonge, le gros mensonge et les statistiques" (Mark Twain)
"Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées" (Churchill)
Donc je prends la courbe qui m'arrange et je vous la présente...
Une dernière pour la route terriblement d'actualité avec nos politiques (tout bord confondu)
"Si vous m'avez compris, c'est que je me suis mal exprimé" (Alan Greenspan à l'époque patron de la FED)
Réponse de le 07/03/2014 à 23:26 :
Je commence a comprendre pourquoi il faut rendre l insee independant
a écrit le 07/03/2014 à 19:24 :
Et la courbe de popularité? Elle est pas belle?
Réponse de le 07/03/2014 à 19:44 :
15% ! pas mal....
a écrit le 07/03/2014 à 19:21 :
Moi je soupçonne Sarkozy d'être de droite .... à suivre
Réponse de le 08/03/2014 à 0:36 :
Les journaliste bobos de gauche et vendus à hollande ont un nouveau tuyau, Sarko va tous les matins aux toilettes et son papier de chiote est de couleur rose. Encore une affaire.
a écrit le 07/03/2014 à 19:08 :
ben, tiens avec Arcométal, il va y avoir encore 2000 personnes sur le carreau ! la courbe du chômage est "en mauvaise posture" !!
a écrit le 07/03/2014 à 18:59 :
Laisser entendre que le président a choisi la mauvaise courbe et que si il avait choisi l'autre , il aurait obtenu est un succès, cela s'appelle de la complaisance. L'échec de la politique de l'emploi est une évidence, le thermomètre utilisé est secondaire.
a écrit le 07/03/2014 à 18:26 :
La courbe tout le monde s' en tamponne ! La vérité c' est qu'il y a 5 millions de chômeurs malgré les emplois bidons financés par l' impôt socialiste et qui profite à l' immigration . Il y a donc aucun espoir de voir évoluer la situation . Bruxelles ne dit pas autre chose et nous coulons ...
Réponse de le 07/03/2014 à 19:10 :
...la confiance dans Bruxelles, aussi......ils n'ont pas inventer le fil à couper le beurre, ceux là non plus..
Réponse de le 07/03/2014 à 19:21 :
C'est sans compter le surplus important de fonctionnaires et agent des collectivités locales. On peut ajouter 1million au bas mot
a écrit le 07/03/2014 à 18:15 :
S'il n'y avait que les mauvaises courbes que ce nul choisit, mais c'est toutes ses décisions qui sont mauvaises. Dans quel état va-t-il laisser la France?
a écrit le 07/03/2014 à 17:50 :
C'est encore sans doute la faute de Nicolas Sarkosy.....ou d'un de ses conseillers....
la gauche a et son acharnement contre NS est pathetique
Réponse de le 07/03/2014 à 19:11 :
soyez honnête! NS n'a pas fait grand chose de bon, c'est le moins que l'on puisse dire !!!!
Réponse de le 07/03/2014 à 20:37 :
ah désolé, croissance positive, chômage contenu dans la norme européenne, pouvoir d'achat pour les modestes (notamment HS défiscalisées), consommation malgré la crise en hausse, dette malgré tous les boulets laissés par la gauche 35 heures, RSA (ex RMI de Rocard) CMU, APA, AME, fonctionnaires embauchés à gogo par les socialos, contenue au niveau de l'Allemagne, RU, NL, et mieux que l'Italie. Ce n'est pas bien cela en temps de crise mondiale?? un peu d'honnêteté c'est bien, le reconnaître c'est mieux.
Réponse de le 07/03/2014 à 22:03 :
ouais! et le travailler plus" pour gagner en fin de compte, bien moins !! ..entre autre; ne vous rendez pas ridicule....c'est vrai qu'il ne tue pas!
a écrit le 07/03/2014 à 17:38 :
un mauvais choix de plus , de toutes les façons on peut tortiller dans tous les sens , ce gouvernement est un echec et Hollande une grave erreur de casting

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :