La fin des soldes fait remonter l'inflation

 |   |  271  mots
Après la fin des soldes, les prix des produits manufacturés ont rebondi de 1,3% en février, ceux du seul secteur habillement-chaussures augmentant de 6,2%. (DR)
Après la fin des soldes, les prix des produits manufacturés ont rebondi de 1,3% en février, ceux du seul secteur habillement-chaussures augmentant de 6,2%. (DR) (Crédits : reuters.com)
Sous l'effet du rebond des produits manufacturés après les soldes d'hiver, les prix à la consommation ont augmenté de 0,6% en France en février. Sur un an, l'inflation a progressé de 0,9%.

Une augmentation de 0,6% en février, et 0,9% sur un an. Les prix à la consommation ont augmenté en France sous l'effet du rebond, en février, des produits manufacturés après la fin des soldes d'hiver, selon les statistiques publiées jeudi par l'Insee. Ils avaient reculé de 0,6% en janvier, leur rythme annuel s'élevant alors à +0,7%.

Bon des prix de produits manufacturés

Après la fin des soldes, les prix des produits manufacturés ont rebondi de 1,3% en février, ceux du seul secteur habillement-chaussures augmentant de 6,2%. Sur un an, ils reculent de 0,1%.

Les prix des services ont augmenté parallèlement de 0,4% (+1,9% sur un an après +1,7% en janvier), en raison principalement de la hausse des prix des services liés aux vacances d'hiver. Les prix des télécommunications sont restés quasi stables (-0,1%) mais accélèrent sur un an (+2,9% après +0,1% en janvier).

Les prix de l'énergie ont de même peu varié sur le mois (+0,1%) et reculent de 1,2% sur un an, tout comme ceux de l'alimentation (+0,1% sur le mois et sur un an) sous l'effet d'un recul sensible des prix des produits frais (-0,9%).

Prix à peine supérieurs aux prévisions

L'indice des prix harmonisé IPCH, qui permet des comparaisons avec les autres pays de la zone euro, a progressé de même de 0,6% le mois dernier et augmente de 1,1% sur douze mois. C'est, à chaque fois, 0,1 point de pourcentage de plus que les prévisions d'économistes interrogés par l'agence Reuters.

L'inflation sous-jacente (hors tarifs publics et produits à prix volatils) a progressé de son côté de 0,5% et augmente de 0,7% sur un an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/03/2014 à 23:44 :
Oui mais vous oubliez l'appréciation de l'euro depuis un an qui passe de 1,20 à 1,40 ou presque, on arrive donc dans les zones les plus élevées au delà de 1,40, ce qui est un gain de pouvoir d'achat en terme de pétrole. Remarquez on pourrait baisser la TIPP ou bien la TVA ou encore augmenter la croissance. Il serait un peu élevé pour notre industrie, y a qu'à suivre...
a écrit le 13/03/2014 à 19:23 :
On a bien compris qu il ne fallait acheter qu en periode de solde
a écrit le 13/03/2014 à 17:58 :
moi je vais aux puces a Perpignan,90% moins cher et du neuf.......!!pas de tva ,tout benef merci qui ? merci mon pote le gitan !!
a écrit le 13/03/2014 à 15:49 :
Malgré les soldes , je trouve que tout est beaucoup trop cher , ramené au revenu moyen des Français.
a écrit le 13/03/2014 à 15:35 :
pourquoi ne pas faire des soldes non stop.Quand les commerçants font encore une marge bénéficiaire avec des articles soldés à 50%.
a écrit le 13/03/2014 à 11:17 :
la hausse de la tva ne serait pas incluse dans les relevés statistiques de l'Insee?
a écrit le 13/03/2014 à 10:16 :
ai lieu de s'occuper des emplois et du développement économique de la France continuent leurs petites histoires politoc-politiciennes afin d'endormir 'le français moyen' avant les élections. Obectif minable : détruire l'autre pour se valoriser SOI. Résultat, il spassent tous pour des imbéciles et s'arrosent mutuellement de leur bassesse réciproque

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :