Le président chinois Xi Jinping démarre sa tournée royale en France

Paris espère la signature de nombreux accords économiques avec son partenaire chinois.
Après les Pays-Bas et la France, le numéro un chinois se rendra à Berlin et Bruxelles.
Après les Pays-Bas et la France, le numéro un chinois se rendra à Berlin et Bruxelles. (Crédits : Reuters)

C'est avec des fastes dignes d'un empereur que le gouvernement français reçoit le président chinois cette semaine. Et pour cause, les enjeux économiques sont de taille pour Paris. Après La Haye, la première tournée européenne de Xi Jinping fait ainsi étape en France pour trois jours à partir de mardi. Il sera reçu par François Hollande mercredi à l'Élysée puis jeudi à Versailles.

Une visite qui s'inscrit par ailleurs dans le cadre des célébrations du cinquantenaire des relations diplomatiques franco-chinoise, établies le 27 janvier 1964. En pleine guerre froide, le général de Gaulle avait été le premier dirigeant occidental à reconnaître la Chine communiste.

Un accueil fastueux

Le président chinois, accompagné de son épouse Peng Liyuan, entamera sa visite mardi à Lyon où il sera accueilli par le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, et visitera le centre de recherche BioMérieux (biologie moléculaire), qui connaît un développement important en Chine.

D'importants dispositifs de sécurité sont prévus, pour éviter tout débordement lié au rassemblement pour les droits humains en Chine et au Tibet prévu ce même jour à Lyon. En 2008, des manifestations pro-tibétaines à Paris lors du passage de la flamme olympique avaient jeté un froid dans les relations Paris-Pékin.

Les jours suivants, tous les fastes ont été déployés pour accueillir le leader de la deuxième économie mondiale: accueil aux Invalides mercredi, dîner d'État à l'Élysée, concert à l'Opéra Royal du château de Versailles et dîner privé au Grand Trianon jeudi. Xi Jinping se rendra par la suite à Rouen vendredi. Un accueil qui se veut "exceptionnel", selon les propres termes de François Hollande.

Rééquilibrer les relations économiques

 Un des points essentiels de cette visite, du point de vue français : le rééquilibrage des relations économiques bilatérales. "Il reste encore un grand chemin à parcourir", reconnaît-on à l'Élysée, alors que le déficit commercial abyssal avec la Chine continue de plomber le commerce extérieur français.

"Notre déficit bilatéral, qui est de l'ordre de 26 milliards d'euros, représente 40% de notre déficit global. C'est toujours un sujet de préoccupation pour la France", souligne Paris.

Aéronautique, nucléaire civil, mais aussi agroalimentaire, santé, énergies renouvelables, automobile et transports, développement urbain durable : l'Hexagone espère de nombreuses signatures d'accords pour doper les relations entre les deux pays.

Une armada d'accords en vue

Parmi les dossiers à aborder, on trouve la construction en Chine d'une usine de retraitement des déchets nucléaires Areva (discussions en cours). L'accord sur l'entrée au capital du groupe PSA Peugeot Citroën de l'État français et du constructeur automobile chinois Dongfeng devrait être formalisé mercredi en grande pompe, ainsi que d'autres contrats. Un forum économique franco-chinois doit se tenir jeudi à Bercy. Des ventes d'Airbus pourraient également être annoncées à Paris ou à Berlin vendredi.

"Un partenariat industriel renforcé" entre Airbus Helicopters et la Chine devrait également être signé, "pour la fabrication en commun d'hélicoptères civils de type EC175 notamment utilisés dans le parapétrolier", selon une source industrielle.

Sur le plan diplomatique, l'Iran, la Syrie, la Corée du Nord et l'Afrique feront partie des grands dossiers évoqués. La crise ukrainienne devrait également donner lieu à des discussions approfondies : selon Paris, il n'y a "aucun motif de désaccord", mais la Chine affiche sur ce dossier une indulgente neutralité à l'égard de Moscou. Elle s'est notamment abstenue lors du vote au Conseil de sécurité de l'ONU condamnant le référendum en Crimée

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 61
à écrit le 28/03/2014 à 15:35
Signaler
Quand on mélange du jaune et du blanc que reste-t-il ? :)

à écrit le 26/03/2014 à 17:45
Signaler
merci hollande de recevoir les chinois qui creuse notre déficit. Merci a toi président normal !

à écrit le 26/03/2014 à 11:42
Signaler
Cai , t'es vraiment excellent en finances ? Marchés US ?

à écrit le 26/03/2014 à 11:29
Signaler
Dites aux filles de se calmer sur les produits de luxe français...A cons , cons et demi... Repercutez.

le 26/03/2014 à 11:43
Signaler
A vos ordres , Chef !!! ;-)

à écrit le 26/03/2014 à 11:05
Signaler
Lipp. midi.

le 26/03/2014 à 11:13
Signaler
14 h , heure française , becauz fuseau horaire

à écrit le 26/03/2014 à 10:53
Signaler
Il ne faut pas d'échanges ni de commerce avec des gens qui nous méprisent. On peut tout acheter ailleurs..et moins cher tout aussi bon. Tournée royale !!! N'importe quoi !!!

le 26/03/2014 à 11:00
Signaler
Cette zone éco n'est pas faite pour nous. De toute façon , l'europe c'est trop petit.

le 26/03/2014 à 11:02
Signaler
On s'en fout de l'europe. Pas d'avenir.

le 26/03/2014 à 11:03
Signaler
Je préfère les Américains et les Anglais...de très loin.

à écrit le 26/03/2014 à 10:26
Signaler
Accueil fastueux...toujours la même visite...Monotonie redoutable de la Fransseu... ;-) Quand est ce qu'on rentre à Pékin ?

à écrit le 26/03/2014 à 9:59
Signaler
@ d'accord avec Mint High-Tech ?

le 26/03/2014 à 10:06
Signaler
@ Hui Hi Tech surtout pas. On n'a pas les mêmes méthodes.

à écrit le 26/03/2014 à 9:56
Signaler
Faut il s'engager avec eux , à votre avis ?

le 26/03/2014 à 10:03
Signaler
Non. A cause de leurs process. Je suis en finances. Ils n'y pigent rien.

le 26/03/2014 à 10:57
Signaler
Pas bon , ça...pas bon...

à écrit le 26/03/2014 à 9:52
Signaler
comprendra . On n'a rien a faire avec ces gens-là. Pourquoi il est venu ? Il 'avait déjà été prévenu...y'a pas assez de rapports ?

à écrit le 26/03/2014 à 9:48
Signaler
@ d'accord avec Mint Tu as raison. Les mentalités sont trop différentes. Les français connaissent bien l'Afrique et le Maghreb , c'est leur zone naturelle d'échange. Je ne comprends pas bien pourquoi notre président se rend en France. Notre meille...

à écrit le 26/03/2014 à 9:35
Signaler
@ Mint Du mépris...oui , je le constate. Cependant , je ne vis pas en France , j'y séjourne seulement pour affaires.

à écrit le 26/03/2014 à 9:28
Signaler
Il y a beaucoup de mépris , de la part des français , envers la Chine. Est-il vraiment nécessaire de passer des accords avec les français ? Est-ce à l'avantage de nos intérêts Chinois ?

à écrit le 26/03/2014 à 7:52
Signaler
Tapis rouge pour un dictateur on croit rêver.

le 26/03/2014 à 9:15
Signaler
Vous voyez...et après ils viennent avec dees courbettes nous proposer leurs Airbus et leurs hélicoptères... Derrière le mot dictateur , il faut lire racisme... Napoléon , le français , a massacré l'europe...mais , lui , comme il n'était pas françai...

le 26/03/2014 à 9:31
Signaler
Très curieuse morale à géométrie variable de ces gens. Ha la la...double pensée...;-)

le 26/03/2014 à 11:07
Signaler
Faut pas faire affaires avec des faux-culs

à écrit le 25/03/2014 à 20:34
Signaler
Y'a pas plus tard que 10 ans , les français considéraient encore les Chinois comme des sauvages , avec des arcs et des flèches...Je ne l'oublie pas...je suis chinois.

le 25/03/2014 à 22:13
Signaler
C'est curieux comme une certaine presse oublie vite les événements du passage de la torche olympique par Paris lors des Jeux de Pékin, ou aussi l'annulation de la présence de la Chine au sommet de Lyon pour les mêmes raisons... ah ces journalistes il...

le 25/03/2014 à 23:49
Signaler
Ce n'était vraiment pas le cas et pour preuve déjà dans les années 70 un ministre français Alain Peyrefitte écrivait un livre dont le titre était tiré de Napoléon Ier ! (çà ne date pas d'hier !) "Quand la Chine s'éveillera" qui a eu beaucoup de succè...

le 25/03/2014 à 23:49
Signaler
Ce n'était vraiment pas le cas et pour preuve déjà dans les années 70 un ministre français Alain Peyrefitte écrivait un livre dont le titre était tiré de Napoléon Ier ! (çà ne date pas d'hier !) "Quand la Chine s'éveillera" qui a eu beaucoup de succè...

le 26/03/2014 à 9:13
Signaler
@ Ka Luo Lin Oui , je me rappelle très exactement de la façon dont sarkozy s'est comporté vis à vis de notre Pays au moment de l'incident de la torche olympique avec Ménard... Ce fut inadmissible...ça le reste toujours. ;-)

le 26/03/2014 à 9:22
Signaler
@ Ce n'est pas l'opinion générale ni dans le temps Vous en êtes sûr ? Il me semble bien , à moi , que le gouvernement Jean-Jaures est entré en Chine avec des canonnières , après nous avoir déclaré la guerre...Non ? Vous vouliez une colonie de plu...

le 27/03/2014 à 9:29
Signaler
si t'etais chinois. tu n'oublierai pas ce que l'ecole francaise t'a donné. Elle t'a permis de te sortir de ton pays. On a jamais demandé au chinois de fuir leur pays et d'arriver en france. Ces chinois qui oublient les autres chinois qui ont fuit...

à écrit le 25/03/2014 à 19:40
Signaler
Moi Jaime la chine Les chinois sont sympas et fetards Ills ont bien le droit de se developer .

le 25/03/2014 à 21:15
Signaler
Vous êtes bien la seule... ;-)

à écrit le 25/03/2014 à 18:42
Signaler
Et un coup de lèche...!!!

à écrit le 25/03/2014 à 15:10
Signaler
L'Union européenne a retiré plus de 2'000 produits jugés dangereux de la vente en 2013. Il s'agit de jouets, des vêtements, des appareils électriques.... Composants chimiques cancérigènes, cordons étrangleurs de brassières ou chargeurs défectueux, il...

le 25/03/2014 à 15:17
Signaler
Et vous vous souvenez des propos de hollande pendant la campagne électorale il est vraiment formidable notre flambi

le 25/03/2014 à 15:22
Signaler
Vous voulez parler des médicaments français des laboratoires français Merieux ? des prothéses française Pipp ? du léger problème de la viande de cheval dans le boeuf 100 % français ou bien encore des salmonelles française chez le premier producteur f...

le 25/03/2014 à 16:29
Signaler
saveur marine Barrer l'atelier du monde vous plaisantez,ha bon c'est du premier degré.Qui a été construire des usines et fait fabriquer tous les produits manufacturés en Chine. Partant de là demain ils seront les number one économique au niveau mond...

à écrit le 25/03/2014 à 12:36
Signaler
Hollande avait promis de se battre contre le yuan sous évalue et contre le dumping chinois. 2 ans après tapis rouge et le FN au Sommet

le 25/03/2014 à 19:19
Signaler
C'est que nous avons un "Moi président" sous évalué.... ;)

le 25/03/2014 à 21:13
Signaler
Vous avez raison : il faut refuser de leur vendre les 150 airbus commandés. Il faut cesser toutes les ventes vers la Chine.

le 25/03/2014 à 22:15
Signaler
Mais la France ne peut pas refuser de vendre des Airbus à personne car elle n'est qu'une partenaire d'un consortium de quatre autres pays. Vous êtes dans quelle planète ?

le 26/03/2014 à 17:52
Signaler
c'est l'allmegne qui decide pour les ventes d'airbus.. Non mais alo quoi, vous etes pas au courant !?? On peut arreter la vente de train mais les chinois ne veulent pas de nos trains..; alors les centrales ??? ils n'en veulent pas non plus... ...

à écrit le 25/03/2014 à 12:24
Signaler
Le Royaume Uni a reconnu la Chine communiste le 6 janvier, 1950 soit 14 ans avant la France. Le Denmark, la Suede, la Finlande et le Norvege et la Suisse l'ont aussi reconnu la Republique Populaire pendant les annees cinquante.

le 26/03/2014 à 15:22
Signaler
ref blavozy: oui pour le royaume uni mmais en gardant un consulat a Taipei!!!!!!!!! tres british diplomacy, un pied dans chaque camp!!!!!

à écrit le 25/03/2014 à 11:04
Signaler
Pour bien comprendre ce qui nous arrive au plan économique avec l'extrême orient, je vous recommande vivement de lire le livre d'Eric Laurent "Le scandale des délocalisations" aux éditions pocket. Edifiant...

à écrit le 25/03/2014 à 10:52
Signaler
partenaire chinois...pauvres imbéciles européens qui leur donnent tout sur un plateau. On leur vend quelques airbus, quelques voitures, qu'ils copient et un jour nous inonderons comme déjà sur à peut près tout ce qu'on achète !. regardez le montant d...

le 25/03/2014 à 12:26
Signaler
attention "qu'ils copient et un jour ..." ,les chinois ne sont plus de simples copieurs ( terme assez péjoratif ) mais savent aussi concevoir : la Chine forme chaque année bien plus d' ingénieurs que n' en forme l' ensemble des pays de l' UE

le 25/03/2014 à 13:15
Signaler
Vous n'êtes plus au fait des réalités... Il y a bien longtemps que les chinois ^'ont plus besoin de nous copier... Et le niveau de vie des chinois augmente inexorablement... Les entreprises qui ont délocalisé en Chine seulement pour des raisons de co...

le 25/03/2014 à 15:17
Signaler
Vous raisonnez bouillie et de fait n' avez pas un brillant avenir de trader devant vous. Pour info, la Chine vend à la France moins que les Us, l' Italie voir l' Espagne ne vend à la France, individuellement. Objectivement donc, votre nanalyse fn ne ...

à écrit le 25/03/2014 à 10:07
Signaler
À ce moment la Chine est vue et exaltée par les tous les journalistes français comme "un partenaire démocratique et précieux", les médias aux ordres se taisent sur la moindre critique au régime de Pékin, à la pollution de cette ville et le manque de ...

le 25/03/2014 à 10:43
Signaler
Oui mais, d'une manière générale le capitalisme aime la dictature. Où l'on peut soumettre la population au nom d'une idéologie ou croyance pour ensuite les exploiter facilement et pas cher.

le 25/03/2014 à 10:46
Signaler
Quand on accueille un gros client et fournisseur, on déroule le tapis rouge. Point. On est dans un monde où le commerce et l'argent sont les valeurs dominantes. C'est l'usage habituel dans ce monde là. Il faut ouvrir les yeux. Vous écoutez les remont...

le 25/03/2014 à 12:16
Signaler
@ EBT : "C'est l'usage habituel dans ce monde là. Il faut ouvrir les yeux." Et continuer à dénigrer la Chine et ses produits quand on l"'Empereur" n'est pas à Paris, c'est cela que vous voulez dire ? très édifiant ce que vous avez écrit, cela démo...

le 25/03/2014 à 13:14
Signaler
Il sera difficile d'avoir de bonnes relations bilatérales avec le principal partenaire de la Russie au sein de l'union économique pan-asiatique que Poutine met en place. Un premier pas avant des paroles plus conciliantes envers notre ennemi du moment...

à écrit le 25/03/2014 à 9:46
Signaler
Flamby va essayé de leur vendre de s casques de moto comme il est expert.

à écrit le 25/03/2014 à 9:28
Signaler
Sur le plan diplomatique ...cet article sirupeux à oublié ? qu'au menu il y aura la Russie ...;et le chinois va dire à F. Hollande combien ca va couter cet embargo ......sans oublié la politesse chinoise ...tous les contrats risquent de ne pas être ...

à écrit le 25/03/2014 à 8:55
Signaler
LA CHINE A DE GROS BESSOIN; IL FAUT LES GARDEz COMME CLIENT PRIVILIEGIER? MAIS VEILLLIEZ A CE QUE EN TERME D EMPLOIS CELA NE NOUS FACE PAS DE TORT???

à écrit le 25/03/2014 à 8:54
Signaler
LA CHINE A DE GROS BESSOIN; IL FAUT LES GARDEz COMME CLIENT PRIVILIEGIER? MAIS VEILLLIEZ A CE QUE EN TERME D EMPLOIS CELA NE NOUS FACE PAS DE TORT???

le 25/03/2014 à 10:59
Signaler
verite,il faudrait écrire sans faute d'orthographe

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.