Valls : la presse européenne doute de ce "dur" "dénué d'esprit d'équipe"

 |   |  530  mots
En Italie, les journaux comparent Manuel Valls au nouveau président du conseil italien, Mateo Renzi, pour son attitude directe. (Photo : Reuters)
En Italie, les journaux comparent Manuel Valls au nouveau président du conseil italien, Mateo Renzi, pour son "attitude directe". (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
L'arrivée de Manuel Valls à Matignon n'a pas manqué d'interroger la presse européenne. Pour la plupart des titres, aucun problème n'a encore été réglé et François Hollande essaie surtout de limiter les dégâts en nommant un "dur" au poste de Premier ministre.

La presse européenne a accueilli lundi soir avec prudence et scepticisme la nomination par le président français François Hollande de Manuel Valls, jusqu'alors ministre de l'Intérieur, en remplacement du Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

En Allemagne, premier partenaire économique de la France, la Süddeutsche Zeitung (centre gauche) estime que "les effets (de ce remaniement) ne pourront pas faire long feu" et titre sur l'absence "d'esprit d'équipe" de Manuel Valls. "Les problèmes demeurent: le président doit trouver une stratégie pour ranimer l'économie, redresser les finances, soulager les citoyens et empêcher une fronde au sein de son parti", explique-t-il.

Même son de cloche dans les colonnes du quotidien conservateur Die Welt, pour lequel "le changement du Premier ministre et de deux, trois ou 19 ministres n'aura guère d'importance sur le fond, au mieux une valeur psychologique".

Un "Blairiste" à Matignon

En Grande-Bretagne, le Times (conservateur) titre: "Hollande en difficulté nomme un dur au poste de Premier ministre"

The Guardian (gauche) estime pour sa part que le président "Hollande a peiné pour limiter les dégâts (...) après les élections" et rappelle que Manuel Valls lui-même s'est décrit par le passé comme un "Blairiste". 

"L'absence de réaction aurait convaincu les électeurs que le président faisait la sourde oreille" aux demandes d'un changement de gouvernement, commente le quotidien économique The Financial Times.

Un catalan pour un "gouvernement de combat"

Les journaux espagnols mettent pour leur part l'accent sur les origines catalanes du nouveau chef de gouvernement. "Hollande met un dur à la tête du gouvernement après l'échec électoral", titre El Pais, de centre gauche, ajoutant:

"Le président réagit à chaud au cataclysme des municipales, nomme Premier ministre l'homme politique d'origine catalane Manuel Valls et promet de baisser les impôts pour les salariés."

"Valls, un Espagnol pour un gouvernement de combat", souligne l'autre grand journal espagnol, El Mundo (centre-droit), qui fait aussi de la nomination de Manuel Valls, né à Barcelone, le premier titre de son édition en ligne lundi soir.

Le grand quotidien catalan, La Vanguardia, met lui aussi en avant ses origines catalanes et le décrit comme "un Premier ministre de Barcelone, supporteur du Barça et qui parle catalan".

Un socialiste de droite dans un gouvernement de "cohabitation"

En Italie, le quotidien des milieux économiques, Il Sole 24 Ore, présente Manuel Valls comme "le socialiste qui fait un carton chez les électeurs de droite".

"Durant ces deux dernières années, il s'est fait une réputation de dur, il ne plait pas à l'extrême gauche qui a souvent demandé sa tête."

La Stampa, le quotidien de Turin (nord), estime qu'il s'agit là "d'un choix hasardeux, que d'aucuns qualifient déjà de "cohabitation" entre le président et son Premier ministre, tant les deux hommes semblent différents et incompatibles".

La Repubblica préfère le présenter comme un "homme qui suscite des passions fortes, d'amour comme de haine, et que de nombreux commentateurs comparent à Matteo Renzi (le président du conseil italien) pour son attitude directe"

>> FOCUS : Matteo Renzi, un modèle pour Manuel Valls ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2014 à 9:17 :
Les ministres répudiés par HOLLANDE continuent de percevoir pendant un an leurs salaires et les chômeurs sautent à la corde. Vive les nantis socialistes qui sont pour l'égalité des autres et pour eux se remplir les poches.
a écrit le 02/04/2014 à 11:18 :
on est pas sorti de l'auberge! nous nous enfonçons, nous coulons et tout le monde s'en fout...
a écrit le 02/04/2014 à 9:43 :
Valls a surtout une et une seule compétence: il sait se rendre populaire. Des réformes douloureuses et impopulaires sont attendus et nécessaire. Et Hollande choisi l'anti-thèse: Valls!?
Réponse de le 02/04/2014 à 10:52 :
C'est que du paraître... Vous croyez que les cités où il a fait ça pub sont dans qu'elle état? Il y a même des vidéo qui passe où on se rend compte qu'il évite une pierre juste après l’intervention des forces de l'ordre. Tous ça pour dire que cette personne ne fait que dans le paraître. Il n'est pas efficace et en venant d'accepter ce poste l’avantage pour nous c'est qu'il viens lui même de mettre les jambe dans ça tombe politique. A ce poste ça va vite se voir qu'il est nul !
Réponse de le 02/04/2014 à 11:21 :
"certains ABOIENT beaucoup....MAIS, la caravane passe.....sans aucun résultat, vous verrez! (vous le pressentez déjà..! )
a écrit le 02/04/2014 à 9:36 :
dans l'uthopie pour redresser la France le trio impossible Sarkosy president
Valls 1er ministre et Strauss khan ministre des finances aves cela on peut se serrer la ceinture
a écrit le 02/04/2014 à 6:11 :
A-t'il une Rolex ? Sinon à 52 ans il a raté sa vie.
a écrit le 02/04/2014 à 6:00 :
Super ! On a maintenant 2 capitaines du pédalo. Le problème, c'est qu'en pédalant tous deux dans le même sens, ils risquent de tourner en rond.
a écrit le 02/04/2014 à 5:56 :
La première action de VALS a été de changer de chaussures à cause des chevilles qui commençaient à enfler.
a écrit le 02/04/2014 à 4:06 :
Partisan d'une laîcité exigeante , Manuel Valls ne cache pour autant son attachement à Israel et affiche rappel volontairement ses origiones juives. Passe encore, là ou le bas blaisse c'est quand ce monsieur défend ouvertement les pratiques et rites juifs en France comme le port de la kippa et que de l'autre côté il parle d'interdire le port du voile par les musulmanes comme d'un combat pour la république. Tout le monde appréciera cette laîcité à géométrie très variable.
a écrit le 01/04/2014 à 20:46 :
Rien ne change , le pouvoir est détenu par l'Administration et ses commis "ordinaires " , obligés , banquiers et autres factionnaires qui au nom de la République , privilégient leurs rentes ... Le visage de cet homme n' exprime -t-il pas , envers nous , une haine innommable ?
a écrit le 01/04/2014 à 20:10 :
Valskozy, son modèle, je vous le laisse deviner ..!! Ou l'art et la manière de ne rien changer tout en laissant à croire que tout change... La France continuera d'être aux ordres de la BCE allemande, de l'OTAN sous commandement de Washington et le tout achèvera... de nous ruiner, l'alternative, UPR, c'est sur UPR.fr.
Réponse de le 01/04/2014 à 20:21 :
la France est avant tout aux ordres de ses vices, de ses faiblesses, d'une administration décadente et castratrice. La France est aux ordres des autres pck elle n'a pas su devenir un leader depuis la fin du 19ème siècle. Il suffit de voir comment la 1ere GM a été gérée pour comprendre combien l'administration française est médiocre, on cultive la médiocrité pour donner le pouvoir à une élite auto-proclamée. nous sommes tous responsables pck nous ne voulons pas nous révolter, nous couper de certains modèles..on est englués dans notre égo dans nos rêves de grandeur passée. ON se croit plus beaux plus forts que les autres mais on est rien parce que nous sommes passifs, nous sommes faibles et fainéants.
Réponse de le 02/04/2014 à 9:32 :
Et en plus on c'est faire de l'autodérision, quelle bassesse!
a écrit le 01/04/2014 à 19:59 :
Ils n'ont même pas pris le temps d'examiner les boites noires.
Réponse de le 02/04/2014 à 6:13 :
Ils préfèrent attendre mai 2017.
a écrit le 01/04/2014 à 18:10 :
Ce que nos dirigeants socialistes n’ont toujours pas compris c’est que les électeurs n’ont pas demandé, dans le vote cinglant de dimanche 30 mars, le départ d’Ayrault mais surtout le départ de « Hollande ». Pas pareil !
Réponse de le 01/04/2014 à 21:50 :
François m'a pas compris! Je voulais son départ. Il a peut être confondu les sondages de popularité avec les élections; Il est n'a pas l'air d'être à l'écoute du peuple, non?
a écrit le 01/04/2014 à 18:05 :
BON VENT c'est le dernier essai
a écrit le 01/04/2014 à 17:09 :
Au premier pas de la valse
Tout seul je sourris déjà
Au premier temps de Valls
Je suis seul et plein d'effroi
Et Bruxelles qui bat la mesure
Bruxelle qui mesure notre balance
Et Bruxelles qui bat la mesure
nous murmure murmure tout bas

...
a écrit le 01/04/2014 à 16:37 :
Et bien ces discours vont durer longtemps !!!
Moi je....euh...vais..euh.... prendre des....euh.....mesures....euh.....Rapides et....euh.....les Français ont....euh.... par leur ......euh.... vôtes...euh..... etc.etc.etc,, nous sommes bien avec ce sous-doué de l' élocution !!!!!!!!!!!
a écrit le 01/04/2014 à 16:33 :
Il doit tenir 6 mois pour toucher la retraite de Premier Ministre ,qui s'ajoutera a celle de ministre ,etc etc .
a écrit le 01/04/2014 à 16:26 :
quand la gauche est arrivée au pouvoir, l'argument qui nous était servi à toutes les sauces se résumait à l'héritage et à l'état de la France en 2012; Valls va-t-il avoir le courage de dire que la situation qu'il récupère aujourd'hui est catastrophique due à 2 ans de gestion socialiste! j'attends de voir...
a écrit le 01/04/2014 à 15:54 :
valls est le préféré des français à hauteur de 75% (sondages) mais il fait l'objet d'attaques en dénigrement avant toute action.... par tous ces démagos qui pensent que quand on est super-endetté, qu'on a un lourd déficit, 5 millions de chômeurs, 2000 milliards de dette, c'est en se surendettant qu'on peut avancer....un délire total à l’échelle de la planète, on est le dernier musée vivant de khmers rouges...au chaud du public et sans aucune conscience de la réalité du monde des entreprises et du travail....hollande a donné la solution : s'attaquer aux mauvaises dépenses, et aider les entreprises à créer le richesse, mais comme il n'a pas de courage et n'a rien fait en ce sens, valls est l'homme capable de mettre en oeuvre...à juger sur pièces mais surtout pas par ces corridas médiatiques et jugement de valeur...surtout quand la débâcle économique ne fait que s'amplifier à causes des inepties de l’impôt, taxes, charges qui tuent l'emploi...
Réponse de le 01/04/2014 à 17:41 :
« ....hollande a donné la solution : s'attaquer aux mauvaises dépenses, et aider les entreprises à créer le richesse »
On ne doit pas avoir la même lecture du PLFSS2013 ni de la réforme des plus-values, de l’augmentation de la CSG/RDS, de la nouvelle tranche d’imposition. Tout le monde pensait béatement que l’alignement de la taxation du capital sur celui du travail allait permettre de s’attaquer aux excès des entreprises du CAC 40. Sauf que la réforme loupe sa cible et ce sont les PME et TPE qui se font spolier. Un manque cruel de discernement parmi la classe politique. La plus-value est dans l’idiosyncrasie collective perçue comme le fruit d’une spéculation folle qui détruit de l’emploi. Sauf que dans la réalité la plus-value concerne tous les agents économies. Vous créez une première entreprise avec vos économies disons 40keuros. 5 ans après vous vendez votre entreprise pour acheter une autre entreprise ou bien pour vous développer. Vous dégagez une plus-value de 150keuros qui selon le barème pondu par François Hollande donnera +15.5*150 de CSG/RDS + IRPP sur 150keuros (a priori pas d’abattement). Voilà ce qu’il en est de la connerie de cette réforme. C’est qu’elle empêche le développement des entreprises etdissuade de créer une entreprise. Pourquoi prendre risques engager ses économies pour se faire spolier. Autant profiter du système qui n’est jamais mais alors jamais remis en cause celui de l’assistanat organisé et du travail non déclaré voire de commerces illicites qui fleurissent partout dans la capital. Au moins le jeu en vaut la chandelle. A croire que l’Etat souhaite qu’il ne reste que des entreprises du CAC 40, c’est tellement plus sécurisant pour sauver le régime par répartition. Sauf que la réalité de la sphère réelle nous enseigne que le tout salarié c’est fini. Toutes les réformes d’Hollande ont manqué leur cible ou bien ont étranglés toutes les entreprises qui étaient déjà financièrement fragiles.

Conclusion ce n'est pas ce maquignon de Valls qui permettra un retour à meilleur fortune
a écrit le 01/04/2014 à 14:58 :
C'est assez attristant quand un gouvernement n'a plus le choix dans le cadre d'un remaniement ministériel et se voit obligé à indiquer une personne quasiment à l'opposé de sa propre ligne politique. Dans le cas do gouvernement Hollande la ligne politique n'a jamais été claire, certes, mais avoir choisi Valls en tant que Premier Ministre peut coûter trop chère aux velléités de réélection à Hollande.
Réponse de le 01/04/2014 à 15:28 :
réelection d'Hollande?? l'espoir fait vivre !
Réponse de le 17/04/2014 à 12:53 :
LE BUT DE HOLLANDE NEST PAS SA REECLECTION ? SONT BUT EST DE REDRESSE LA FRANCE ???
a écrit le 01/04/2014 à 14:12 :
psychorigide à l'égo hypertrophié, cet idéaliste -passionné ne fera pas long feu à ce poste quand les français vont s'apercevoir de ses troubles du caractère.
Madame Taubira est façonnée sur le même modèle .
Réponse de le 01/04/2014 à 15:27 :
très bien décrypté ! tout à fait exact, que des "vedettes", au gouvernement !!!
a écrit le 01/04/2014 à 14:02 :
dénué d'esprit tout court.
a écrit le 01/04/2014 à 13:37 :
Valls a prit Matignon par ambition il fera ce que le chef dira et comme le chef est pour les dépenses pour la baisse du déficits et pour arroser un peu tout le monde en disant a Angela pas de soucis et a bruxelle biensur on est très très mal
a écrit le 01/04/2014 à 12:29 :
François Hollande a laissé entendre que la France pourrait demander-encore(!) un nouveau délai pour arriver un jour à un déficit de 3 %, un niveau de déficit sur lequel il s'est -fermement- engagé à atteindre bien avant;
C'est un signal négatif qui est envoyé, rendons-le populaire! Par la gesticulation.
Réponse de le 01/04/2014 à 13:10 :
S il vous plaît monsieur le bourreau encore une minute
a écrit le 01/04/2014 à 12:15 :
du jour: Montebourg affiche son soutien à Valls
a écrit le 01/04/2014 à 12:12 :
le problème du premier ministre est un faux problème........ le problème de la france est de la 5eme république, c'est le Président..... tant que celui la ne sait pas ou il vaut aller, le premier ministre ne peut rien faire.... dur ou mou, ça ne change rien.... et Sarkosy ou Hollande, même combat..... pas de direction donc navigation à vue en permanence, et bricolages à tous les étages....... aucune ligne de force pour emmener la troupe vers un "quelque part". le discours de Hollande lundi soir était..... éclairant sur ce sujet... tout et son contraire..... ... baisser ls charges patronales et salariales est une chose..... mais il faut un pendant en terme de désenses, sinon, déficit en hausse......
Réponse de le 01/04/2014 à 13:04 :
Eh oui on a un capitaine de pédalo qui est un vrai énarques compliques et n'a jamais été dans une entreprise. On est dirigé par un petit fonctionnaire de Corrèze
a écrit le 01/04/2014 à 12:12 :
Tous autistes! pauvres Français !!!!
a écrit le 01/04/2014 à 12:10 :
réduire les problèmes de la France a la poigné d'individus qui gouverne est d'une naïveté déconcertante. Et les soixante et quelques millions de Français que font ils ? Sans jeux de mots il vaudrait mieux une bonne poigne.
a écrit le 01/04/2014 à 12:05 :
écrit que le 1er ministre Ayrault a été bien freiné dans toutes ses tentatives d'accélerer le peu d'initiatives de réformes par le président lui-même. Selon le quotidien, le bilan de Valls est désastreux, c'est donc la continuité d'un désastre populairement mis en scène qui se poursuit..M Hollande, pourquoi ne renoncez vous pas à votre poste?
a écrit le 01/04/2014 à 12:03 :
Il désirait la place ! IL l'a !!!maintenant, quant aux résultats........
a écrit le 01/04/2014 à 12:03 :
Une licence d'histoire pour piloter un pays !!!! et aucun résultats obtebus dans ses fonction sprécédentes !!!
Réponse de le 01/04/2014 à 12:19 :
au moins, il pourra raconter des histoires.
a écrit le 01/04/2014 à 11:57 :
Les hommes politiques s'occupent des bulletins de vote, les hommes d'état s'occupent des prochaines générations.
Il va falloir se mettre à la recherche d'un Homme d'Etat. Dur labeur pour nous autres français !
a écrit le 01/04/2014 à 11:49 :
Sous son air "normal" Hollande dissimulait un maso. Il a choisit Valls pour les menottes?
a écrit le 01/04/2014 à 11:41 :
la meme politique a la merci de Bruxelles nous somme a la déroute sortons de l europe
Réponse de le 01/04/2014 à 15:34 :
ça va mal finir...!
a écrit le 01/04/2014 à 11:23 :
les gens voulaient de la taxe sur la finance et du détaxage sur le travail et le massacre des parachutes dorés et... hollande s occupe plus de sa nouille et de ses nanas que de ce que les francais voulaient de lui. mais bon, il m est plus sympathique que l autre nain hyperactif. on avait "De funes", maintenant on a nounours. allez, je prefere quand meme nounours (en tant que president: au niveau local et depute, la, je n ai pas de pitie, pas un de ses gentils organisateurs de contrats aimables avec les banques et autres lobby esclavagistes ne survivra mon souhait de voir des actions ethiquement socialistes enfin arriver).
a écrit le 01/04/2014 à 11:15 :
3 X 8 = 24 H .... et 5 X 8 = 40 H qu'un politique me prouve le contraire !!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 01/04/2014 à 11:11 :
Coutumier d erreurs louis16 dit hollande , a pris le meilleur de sa cour, plus a droite que les autres, il a une carte a jouer, si il avait pris Aubry , taubira, duflot, etc... J aurai eu vraiment les boules.
Malheureusement sans l aide de la BCE a savoir éponger avec son imprimerie l ensemble des dettes des pays européens , c est Titanic assure, plongeon et faillite pour la France.
a écrit le 01/04/2014 à 11:09 :
changement de 1er ministre c'est une chose .... le problème de la déflation est critique en Europe .... attendons jeudi la BCE .... y'a le feu au lac !!!!!!!!!!!!
a écrit le 01/04/2014 à 11:05 :
la presse étrangère se gausse des français et de leur bashing gouvernemental permanent depuis 30 ans , a chaque élection c'est la raclée pour le parti au pouvoir , le français infini râleur le fait savoir dans les urnes , sensible au mot 'effort , garder le cap et tout ce qui se rattache a mot impôts et efforts que l'électeur fuit aussi vite que la menace gronde , le spd allemand a perdu les élections après hartz4 mais au moins les allemands ne sont pas revenus en arrière .. en france on solde les gouvernements les uns après les autres et les reformes se font toujours a minima .. cela ne va pas changer et la déception sera encore plus grande au profit des démagogues qui ont le vent en poupe ces derniers temps
Réponse de le 01/04/2014 à 15:36 :
faut une " revoluccion" !!!!! y a que ça !!
Réponse de le 01/04/2014 à 17:48 :
Le Français est aussi allergique aux mots travails, économies, redressement, diette, action, entreprendre,....
Oui le Français est sensible au mot impôt parce qu'il en a marre de payer et d'être étranglé. On finit par mettre tous les actifs dans une situation de précarité. On doit déjà fait face au problème de logement on aura bientôt plus le droit de faire des économies. Pendant ce temps là les mêmes générations se goinfrent depuis des décénnies et quand elles périclitent c'est le système des réseaux organisés qui captent l'outil de travail ou le foncier à l'aide de leurs montages offshore. Au final le Français se fait spolier
a écrit le 01/04/2014 à 11:01 :
Valls le dur aura-t-il le courage de réduire la dépense publique en remettant les fonctionnaires au travail (passage de 32 heures au 39 heures une économie de 15 milliards) de fermer les administrations publiques en doublons ou sans utilités, etc... J'en doute ainsi va la France vers son déclin
Réponse de le 01/04/2014 à 11:22 :
La droite ne là pas fait pourquoi lui le ferait? En plus ce n'est pas les fonctionnaire le problème mais la partie patronal des fonctionnaire et du gouvernement toujours plus nombreux en ne faisant pas leur travail ! Ceux qu'ils virent sont ceux qui sont utiles pour la collectivité.
Réponse de le 01/04/2014 à 11:58 :
@UMPS
32 heures ???
ce serait pas plutôt 25 ???
Réponse de le 01/04/2014 à 13:10 :
Que des conneries...en quoi mettre les fonctionnaires (et je ne suis pas fonctionnaire) au travail augmentera la productivité de la France, fera baisser le chômage etc, ... et après messieurs donneur de solutions miracle, qu'est-ce qu'on fera avec les quinze milliards économisés, qui sont d'ailleurs une paille?
Des pistes pour donner du travail il y en avait mais jamais explorées, comme par exemple créer des services aux personnes âgées qui ont d'ailleurs pas mal de revenus. Alors messieurs réfléchissez intelligemment au lieu de chercher tout le temps des bouc émissaires. Marre de la connerie.
Réponse de le 02/04/2014 à 10:27 :
15 milliards d'économies réinjectés dans la R&D des entreprises privé, l'aide aux personnages âgés, formation des chômeurs futurs salariés du privé qui créent de la richesse ou contraire des agents publics et territoriaux qui créent de la dépense... et ruinent notre pays...
a écrit le 01/04/2014 à 10:54 :
que des paroles c est cela la politique...en marge d une crise...
a écrit le 01/04/2014 à 10:24 :
hier soir ,hollande n'a toujours pas choisit entre le social democrate et la gauchede la gauche cette gauche qui par la cgt a fait fuir les entrerprises hors de france
a écrit le 01/04/2014 à 10:22 :
Ça va pas changer grand chose. Valls à le sens de la "com"? Mais se dont on à besoin c'est d'un master en économie qui fasse le ménage sur les comptes de la France. Hollande à déclarer que n'importe quel gouvernement peut faire des économies, mais lui ne veux pas tuer la croissance et donc continuer à faire des déficits. Mais faire des économies c'est pas si facile aucun gouvernement ne l'a fait depuis 60 ans. Vivre à crédit à aussi une limite : Quand on va finir comme la Grèce je me demande quel croissance on aura.
Réponse de le 01/04/2014 à 12:05 :
et quelqu'un <qui soit efficace en ce qui concerne la délinquance & les voyous !
a écrit le 01/04/2014 à 10:13 :
ici c'est a priori la chronique des frustrés... Laissez lui au moins une chance!
Réponse de le 01/04/2014 à 10:37 :
mathématiquement, n'essayez pas de faire une multiplication avec des 0! Résultat: 0 chance.
Réponse de le 01/04/2014 à 10:50 :
C'est une perte de temps pour nous! Un gain de temps pour eux et pour leur donneur d'ordre de Bruxelles!
Réponse de le 01/04/2014 à 11:52 :
on a vu ce que ca donnait avec des zayraut
Réponse de le 01/04/2014 à 15:39 :
@Kesako : +1 mais on commence par être habitué par la mauvaise fois (le manque d'intelligence ?) des lecteurs de La Tribune...Pas de grande différence avec les commentaires que l'on peut lire sur Eurosport ou France Football.
a écrit le 01/04/2014 à 10:12 :
nouvelle étape dans la désintégration d'un Etat Providence colbertiste attardé entré par erreur (d'élus et d'électeurs à 51% idéologues ignares en économie) dans une "Europe" libre échangiste (à monnaie unique mais sans politique commune) conçue pour des économies compétitives comme l'Allemagne. Et ce n'est pas fini.
a écrit le 01/04/2014 à 10:08 :
Difficile mission pour Valls ! Je me demande s'il n'a pas été piégé par Hollande. Apprendra t-il la mise sous tutelle de la république socialiste par le FMI grâce au journal Le Monde ?
Réponse de le 01/04/2014 à 14:05 :
Il n'a rien vu venir vu son ego. Il n'a quand même inventé l'eau chaude.
a écrit le 01/04/2014 à 10:03 :
On a trop souvent tendance à oublier que les 28 pays de l'U.E sont devenus de simples "provinces" et les présidents élus de simples "Gouverneurs" aux ordres de Bruxelles ! 90 % des directives européennes sont traduites dans le droit Français, ce qui laissent très peu de libertés de manoeuvre aux élus nationaux. Et pourquoi en serait-il autrement, puisque le traité de Lisbonne a été ratifié à l'unanimité ! Alors Valls ou un autre....
a écrit le 01/04/2014 à 10:02 :
il est instructif de lire sur le blog de jacques sapir son avis sur Valls
a écrit le 01/04/2014 à 9:50 :
Pas de problèmes avec Valls, il sait tout mais il n'a rien vu, rien entendu et il ne répètera rien...
a écrit le 01/04/2014 à 9:49 :
Le premier choix de Hollande était Le Drian, qui a refusé, et il avait demandé à Mme Duflot de bien vouloir être n°2 du gouvernent, ce qu'elle a refusé sachant que ce serait Valls en 1er ministre.

Autant dire que la composition du gouvernement est en train d'échapper totalement au président. Tout aussi grave, EELV est quasiment entré dans l'opposition, ainsi que le FG et beaucoup de parlementaires du PS sont très critiques sur le choix de Valls. Si l'on ajoute que le sénat va mécaniquement se retrouver aussi dans l'opposition très bientôt, on se demande bien avec quelle majorité Hollande espère gouverner.
Réponse de le 01/04/2014 à 14:07 :
Ne soyez pas naïf les soit disants verts sont en train de négocier leur entrée au gouvernement la soupe est bonne.
a écrit le 01/04/2014 à 9:46 :
Elle est multi-culturelle: initialement le grand art a été pratiqué par le maître austro-hongrois; maintenant nous allons avoir une petite tendance catalano-suisse; ça va faire des petites vaguelettes dans les piscines du pays; Sauf que bientôt on va falloir arrêter le chauffage...
a écrit le 01/04/2014 à 9:39 :
un choix très facile vu que le Président ne sait pas décider...! il a pris le plus populaire sans se concentrer sur les véritables enjeux. Synthèse de la première partie de quinquenat de Hollande: incompétence et erreur de casting!!!
a écrit le 01/04/2014 à 9:37 :
N'oubliez pas que Valls voulez instaurer la TVA sociale , alors comme économiste je pense que l'on peut mieux faire. (Octobre 2011)
Comme mesure de reprise on va rigoler.
a écrit le 01/04/2014 à 9:33 :
c'était le meilleur choix possible vu que Hollande ne sait pas décider! il a choisi le ministre le plus populaire et non celui qui aurait pu inverser la tendance (impossible d'ailleurs à faire). Le président est totalement perdu...
a écrit le 01/04/2014 à 9:27 :
Mot d'ordre: injection de popularité; et principe de base: ne changeons rien, absolument rien, fermons les yeux et mettons la poudre aux yeux du bon peuple français; Valls va gesticuler et le pays va lentement et doucement sombrer. Hollande va entretenir le populisme, la désinformation et attendre la fameuse reprise qui doit sauver le pays et ses finances. Pour rigoler il va parier sur d'autres courbes...Champagne!
a écrit le 01/04/2014 à 9:10 :
Le plus dur reste à venir la réduction de la dépense publique, comme le président n est pas courageux il a trouve une tête de turc pour prendre tous les coups, bien joue President
a écrit le 01/04/2014 à 9:03 :
Ca ne peut pas être pire que la cacophonie du gvt Valls ou même du gvt Fillon. Alors, laissons lui une chance.
Au fait, s'ils échouent trop visiblement (le plus probable est la stabilité dans la médiocrité), par qui les remplacer? Hormis Juppé, je ne vois pas grand-monde, mais arrivera t-il à émerger à droite.
a écrit le 01/04/2014 à 8:59 :
Hollande 2 vient de faire entre la France dans la bérézina Vallsienne
a écrit le 01/04/2014 à 8:57 :
vous avez aimé SARKOSY : voici son clone VALLS. Tous les deux brasseurs de vent et spécialistes du faire savoir plutot que du savoir faire
Réponse de le 01/04/2014 à 9:40 :
on peut malheureusement la penser....... et avec ses eux potes Bauer et Fouks comme conseillers...... ça vaut buisson et d'autre......, pas dans le même style mais pour l'enfumage, c'est au top
a écrit le 01/04/2014 à 8:48 :
Diviser au sommet pour se faire apprécier de l'opinion publique tel sera sa devise! Mettre en porte-à-faux le chef de l’État vis a vis de Bruxelles sera une de ses armes. Tout cela pour être dans les petits papiers de "cette Europe"!
a écrit le 01/04/2014 à 8:44 :
Mr Valls a pour mission de ne rien faire, sinon faire passer le temps en attendant les présidentielles. Comme d'hab'...
a écrit le 01/04/2014 à 8:38 :
Il est clair que le problème c'est Hollande.
a écrit le 01/04/2014 à 8:37 :
Valls n'a aucune compétence en économie et n'a jamais fait ses preuves de bon gestionnaire dans sa commune d'Evry (au contraire) .....D'ailleurs sa formation en histoire n'en fait en rien l'homme de la situation de grande difficulté économique que la France connait ..........Le Qi de Valls va rapidement montrer ses limites dans la gestion de la France !
a écrit le 01/04/2014 à 8:31 :
La presse étrangère est plus lucide qu'une certaine presse française sauf la presse espagnole qui en rajoute une couche parce que valls est d'origine espagnol il va faire des miracles, on a toujours le droit de rêver ou encore de brûler un cierge, il est totalement incompétent et il le restera.
Réponse de le 01/04/2014 à 13:02 :
je ne partage pas votre point de vue. Il est d'une grande compétence, et je compte sur lui pour améliorer le pompage des ressources populaires et renflouer les comptes en banque de l'oligarchie. La paupérisation de la France (si ce mot a encore un sens) va accélérer grace a lui, l'économie décliner de plus belle, les investissements (les vrais, pour produire des choses, pas des trous et des bosses sur les routes) reculer toujours plus (d'ailleurs ceux qui ont des idées sont fauchés, les autres s'en foutent et vivent de leur parasitysme) et le travail au noir continuer a exploser (heureusement, sinon c'est la famine). Tout ira bien pour ces messieurs en costumes et qui donnent des leçons qu'ils n'appliquent jamais.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :