Près de trois quart des Français approuvent la réduction du nombre de fonctionnaires

 |   |  221  mots
51% des sondés appuient un gel des prestations sociales : allocation familiales, allocations logement... contre 47% qui le rejettent. (Photo : Reuters)
51% des sondés appuient un "gel des prestations sociales : allocation familiales, allocations logement..." contre 47% qui le rejettent. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Plusieurs mesures annoncées mercredi par le Premier ministre Manuel Valls sont en effet approuvées, à l’exception du gel des pensions de retraites, rejeté par 59% des sondés, avec moins d’une personne sur trois (29%) pour.

Les retraites restent un sujet sensible en France. Un sondage BVA pour Le Parisien/Aujourd'hui en France et Itélé publié ce samedi vient le prouver une nouvelle fois. Plusieurs mesures annoncées mercredi par le Premier ministre Manuel Valls sont en effet approuvées, à l'exception du gel des pensions de retraites, rejeté par 59% des sondés, avec moins d'une personne sur trois (29%) pour.

La mesure qui recueille le plus d'assentiment est "la réduction du nombre des fonctionnaires (sauf dans l'éducation nationale, la sécurité et la justice)" : 73% des 983 sondés approuvent, contre 24% (3% ne se prononcent pas).

Manuel Valls jugé convaincant par une petite majorité

Trois autres mesures recueillent un appui plus modeste: ainsi, 59% des sondés sont favorables à "la baisse des dépenses de l'assurance maladie" contre 38% opposés ; 57% des sondés sont partisans du "gel du salaire des fonctionnaires" contre 41% opposés ; 51% des sondés appuient un "gel des prestations sociales : allocation familiales, allocations logement..." contre 47% qui le rejettent.

Parmi les sondés qui ont "vu ou entendu parler" de l'intervention de Manuel Valls à l'issue du Conseil des ministres pour annoncer les mesures (59% d'un échantillon de 983 personnes, un résultat à prendre donc avec précaution), 50% jugent le Premier ministre convaincant contre 46% pas convaincant.

>> Le gouvernement pourrait faire 2 milliards d'économie au détriment des retraites

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/04/2014 à 10:16 :
Oui, il y a en France de nouvelles injustices sociales.
Certains bénéficient d'avantages sociaux non négligeables (contrat de travail à vie, facilité d'obtention de crédits, vacances,....) financé par l'ensemble des français, il faut le reconnaitre se sont les fonctionnaires....
a écrit le 22/04/2014 à 15:14 :
Ce qu'il est urgent de faire c'est l'égalité totale entre le prive et le public ( retraites, jours de carence en cas d'arrêt maladie, plus d'emploi à vie ou bien sinon emploi à vie dans le prive aussi....) je parie que dans ce cas il y aurait beaucoup moins de manif et de grèves.
a écrit le 22/04/2014 à 14:33 :
Le quatrième quart est composé de fonctionnaires, ce qui fait que le sondage est effectivement juste.
a écrit le 22/04/2014 à 13:29 :
Moi aussi j'ai fait un sondage "Moi-même/opinion way/de mes deux" : 99% des français veulent bien que l'on fouette, brûle, sous-paye, insulte et vire tous les fonctionnaire mais surtout pas la maitresse de leurs enfants, le pompier qui a sauvé leur vie, le policier qui assure leur sécurité, la secrétaire de mairie de leur village, etc etc etc Y'en a marre du fonctionnaire bashing, de ce lavage de cerveaux intensif permanent....A bon entendeur
a écrit le 22/04/2014 à 10:29 :
"Près de trois quart des Français approuvent la réduction du nombre de fonctionnaires" cette phrase n'a aucune valeur puisque c'est une manipulation ou plus simplement un mensonge. Les sondages sont orientés pour obtenir la réponse désirée car les réponses doivent convenir aux lobbys qu'ils l'ont commandés. Les sondages n'ont aucune valeur car ils sont truqués.
a écrit le 22/04/2014 à 9:36 :
C'est bien inscrit dans l'esprit des français et bien repris par les élites de droite comme quoi diminuer et bloquer de surcroit le nombre et les revenus des fonctionnaires seraient la seule voie qui permettrait à ceux qui ne sont pas de régler tous les problèmes économiques et financiers de la france, ceici sans toucher bien entendu à leurs propres privilèges généralement situés bien au dessus.
Hormis les classes populaires , qu'ils soient fonctionnaires ou pas, il est de l'intérêt de cette caste de bien pensant libéraux de continuer ce matraquage.
a écrit le 22/04/2014 à 9:27 :
Je suis certain que parmi les nombreux commentateurs très objectifs de ce forum, la plupart ignorent quelles sont les professions qui relèvent de la fonction publique !! Mais c'est bien d'avoir un avis ...
Réponse de le 23/04/2014 à 10:59 :
Mais heureusement que vous êtes là pour nous guider
a écrit le 22/04/2014 à 8:43 :
Sondage exclusif :
90% des fonctionnaires sont pour une baisse des salaires dans le privé pour relancer l'économie.
85% des employés sont pour que leur patron réduise sont salaire afin de leur en reverser.
100% des chômeurs sont pour une hausse des indemnités chômage!

Ils ont pas bientôt finit de nous prendre pour des billes avec leur sondages orientés? Les réponses sont tellement évidentes, ont a tous envie que ça soit les "autres" qui fassent les efforts à notre place...
a écrit le 21/04/2014 à 18:44 :
Commençons par privatiser les auto écoles qui ne servent de reposoir à des gens qui passent leur temps sur La Tribune.
Réponse de le 21/04/2014 à 18:58 :
C'est donc ça le métier de notre grand critique? Il fait son business sur une autorisation administrative plus complexe à avoir que de raison et fait la leçon aux fonctionnaires? Se fendre la bille quand on constate que même aux états-unis, ce sont des fonctionnaires qui assurent cette mission quand en France, elle est aux mains "d'écoles" aux pratiques douteuses...
a écrit le 21/04/2014 à 17:35 :
Bonjour,
En réalité il y a bien trop de fonctionnaires car la fonction publique est totalement désorganisée mal informatisée et il n'y a pas de guichet unique réel.
Normalement dans tout état normalement constitué le seul identifiant citoyen devrait être le numéro de sécurité sociale et tous les systèmes informatique de l’État devraient communiquer entre eux. Ce n'est pas le cas aujourd'hui.
Ce qui oblige à des traitements manuels pour transférer les dossiers d'un ministère à un autre pour établir les relevés de prestations et pour la politique civile et familiale.
De de fait on demande au citoyen des tonnes de justificatifs inutiles et imbéciles pour de traitements manuel source d'erreur.
Vous voulez réduire le nombre de fonctionnaire ? Interconnectez tous les systèmes informatique de tous les ministères mais également de toutes les mairies et mettez en identifiant unique le numéro de sécurité sociale. 90% de la fraude disparait, 75% des traitements manuels disparaissent et surtout vous enlevez des charges aux différents ministères tout en augmentant leur efficacité. Le problème reste que chacun veux garder ses prérogatives, le ministère de l’intérieur veut son numéro d'identité, la CPAM son ID vital, l'armé son identifiant, la gendarmerie ses propres ID, le fisc son ID fiscal et j'en passe ds meilleurs. C'est juste idiot, contre-productif et ingérable. Mais voila ça fait bosser des gens comme disait l'autre ... . I faut arrêter avec ce système kafkaïen et passer à la véritable simplification et non pas des couches sédimentaire en mille-feuille qui nous font perdre des milliards en pure perte ... .
Réponse de le 21/04/2014 à 17:54 :
Bravo
Réponse de le 21/04/2014 à 18:12 :
Très juste
Réponse de le 22/04/2014 à 9:29 :
Ca ne vous vient pas à l'esprit qu'un tel fichage est problématique pour la liberté des individus ?
Réponse de le 22/04/2014 à 13:02 :
Les milliards ne sont pas en pure perte, mais reinjectés dans l'economie réelle. Je vais pas revoir la lecon pensez juste a Henry Ford. Gros Bisous.
a écrit le 21/04/2014 à 16:41 :
Si on dit y a trop de fonction publique, de strates, on ne parle pas de l'ambassade de la pédégogie dans le monde et de l'acculturation? Il parait qu'on serait des as, de bons boulets pour la croissance, donneurs de leçons, exemplaires en terme de chômage pour quelle taille de population active, on devrait parler de la taille du culottées électorales. Les français ne sauraient qui de la lune et de la terre tourne autour de qui... on en fait des gorges chaudes?
a écrit le 21/04/2014 à 16:20 :
La codite et la régulite, ça attaque le cerveau? On note une poussée de fièvre dans les intentions aux européennes... seulement si on vend les obligations, au Japon on a pu en faire beaucoup plus, voila l'austérité qui tombe, et on radie le chômeur... on rabote la société et on rabaisse les gens en sous emploi...
Réponse de le 21/04/2014 à 18:15 :
...et nos jeunes diplômés partent à l'étrangers pendant ce temps des populations venues du sud arrivent et sont "régularisées" plus que jamais...
Réponse de le 22/04/2014 à 9:34 :
Les jeunes diplômés partent à l'étranger : heureusement ! On leur a suffisamment reproché de ne pas être mobiles ! Ca prouve : l’efficacité des formations françaises, le dynamisme de ces jeunes, leur bonne adaptation à la mondialisation et comme la plupart travaillent à l'étranger pour ou avec des boites françaises, c'est tout bon !. Un jeune ingénieur bien formé, qui reste dans son village, il est pas très utile pour la France !
Réponse de le 22/04/2014 à 17:43 :
Le jeune diplômé quitte la France parce qu'il n'a pas le choix: des postes de M.... payés le SMIC. Il travaille pour des entreprises qui brevetteront et fabriqueront à l'étranger des produits que nous serons obliger d'acheter. Un jeune ingénieur bien formé, qui reste travailler dans une PME française ou une grand groupe français, est très utile pour la France !
a écrit le 21/04/2014 à 16:00 :
C'est assez étonnant, une rare majorité sur un sujet d'importance: d'un côté la précarité et le chômage, de l'autre une protection à vie... On nous dit trop d'Etat tue l'Etat, ne devrait-on pas dire la société? Mais comment notre diplômé exclu peut-il avoir la réduction téléphonique puisqu'il n' a pas de téléphone fixe... Le traitement social, on devrait dire élimination sociale, 60% de diplômés. Pourquoi ne pas faire une pétition? On est loin d'être exemplaires... on pourrait commémorer. La grande nation n'est-elle pas dévoreuse des foyers français? S'il existe de l'impopularité chez les dirigeants, l'administration est-elle même responsable de dérives. c'est une exception française mais aussi du sud. L'euro est peut-être un peu fort, inadapté, mais on fait aussi des bullettes... On attend les réformes de structures et la charge du peuple français pour tailler dans les dépenses, sabre au clair?
a écrit le 21/04/2014 à 11:47 :
La Fonction Publique est considérée par les syndicat et la gauche comme un traitement social du chômage pour privilégiés. Elle ne devrait se limiter qu'aux ministères régaliens, Education Nationale, Armée, Police, Hôpitaux, sécurité....

Mais en France notre devise tant chérie n'est-elle pas Liberté (euh!), Égalité (oh !), Fraternité (heum !) en fin de compte tant bafouée.....
Réponse de le 21/04/2014 à 12:20 :
Perso, je limiterais votre liste à : sécurité (police, gendarmerie, militaire), justice et finances. L'éducation nationale comme le secteur hospitalier sont 2 secteurs qui supportent déjà la concurrence du privé et réciproquement : un statut différent selon l'employeur ne se justifie pas... bien évidemment, des structures hospitalière et éducative publique doivent coexister avec le privé... mais avec les mêmes conditions : mêmes contrats, mêmes droits, mêmes devoirs !!
Réponse de le 21/04/2014 à 14:58 :
"L'éducation nationale comme le secteur hospitalier sont 2 secteurs qui supportent déjà la concurrence du privé" : Les écoles privées sont subventionnées et certaines sont purement et simplement des pompes à fric.
Réponse de le 22/04/2014 à 9:37 :
Et la santé est plus que largement subventionnée par le public ...
Réponse de le 22/04/2014 à 23:57 :
"Et la santé est plus que largement subventionnée par le public ... " : Je parierais qu'on dépasse les 90% pour les cures thermales...
a écrit le 21/04/2014 à 11:37 :
Le bienfait sur diminution du nombre de fonctionnaire est une notion très vague.
Il faut distinguer les productifs et les jobs utiles comme les soignants dans les hôpitaux, les forces du maintient de l'ordre, les pompiers, ect..., des autres niches et services inutiles où émargent des centaines de milliers d'improductifs dans des secteurs qui ne servent strictement à rien.
Réponse de le 21/04/2014 à 12:24 :
Le publique doit conserver le régalien. Pour le reste, tout ce qui est ou peut être privatisé doit être géré par des structures de statut privé (même si toujours parapubliques) aux conditions du privé : Fin du statut spécial de la fonction publique, et gestion d'entreprise pour ces structures !
Réponse de le 21/04/2014 à 18:08 :
Vous avez raison. Comme cela, lorsque vous aurez besoin d'un document administratif vous paierez le prix fort et vous vous demanderez pourquoi c'est pas gratuit.
Réponse de le 22/04/2014 à 9:40 :
@il ne faut pas mettre tous fonctionnaires dans le même sac : j'ai essayé de me faire embaucher comme fonctionnaire dans un service inutile, dans un secteur qui sert à rien, ou on est vachement bien payé. Quand j'ai cherché ce poste on m'a conduit à Sainte Anne pour me faire soigner !
a écrit le 21/04/2014 à 9:43 :
une t v a social permettrer de financer un revenue correct aux chomeur et aux retraites CELA permetra aux politiques de s occupe des autre affaires de la FRANCE ? ? ?
a écrit le 21/04/2014 à 9:25 :
J'aimerais aussi que les nouveaux ministres et secrétaires d'état publient leur patrimoine comme ceux de l'ancien gouvernement . un peu de transparence ne fait pas de mal
a écrit le 21/04/2014 à 9:17 :
le probleme des retraites est bien les regimes speciaux et les fonctionnaires alignes sur les six derniers mois donc le rabotage des retraites est injuste
Réponse de le 21/04/2014 à 12:57 :
Un VRAI rabotage, ce serait mettre tout le monde au même niveau et aux mêmes conditions : c'est loin d'être le cas, puisqu'on ne touche pas aux régimes spéciaux et autres privilèges !
a écrit le 21/04/2014 à 9:12 :
Ok mais Hollande a augmenter le nombre de fonctionnaires depuis 2 ans!!!
a écrit le 21/04/2014 à 9:03 :
arrette de vous battre entre generation le gouvernement a des solutions LA T V A SOCIAL? ? ?
a écrit le 21/04/2014 à 8:56 :
3/4 des français favorables à moins de fonctionnaires, d'accord mais lesquels ?
Pou ma part la suppression des fonctionnaires d'état est possible à condition de simplifier notre législation.
celà passe par d'une part la fusion des différents corps chargés de missions identiques telles que la sécurité; en effet la sécurité aujourd'hui est assurée par la commune (police municipale) la police (ministère de l'intérieur) et la gendarmerie (ministère de la défense) Cette situation engendre une "guerre des services" et un manque de coordination. La sécutié a mon sens doit être assuré par l'état et sous la seule responsabilité du ministère de l'intérieur via le préfet.
L'état peut réaliser des économies sur par la suppression des sous préfectures et la suppression des trésoreries rurales qui ont moins de 10 employés tout en supprimant l'activité comptable de la DGFIP pour le compte des communes qui possèdent par ailleurs leur propre service comptable (double emploi). Aujourd'hui avec le réseau de communication sont suffisamment développés pour que les personnes se déplacent ou réalisent leur démarche (route / internet) la défense de l'emploi rural n'a pas de sens. Ces activités n'engendre pas ou peu d'activité au niveau de la commune d'implantation.
La fin de l'indexation des retraites /pensions supérieure au SMIC voire même la limitation de la hausse du smic à celle du point d'indice de la fonction publique
la condition de ressource sur toutes les prestations sociales
la condition de l'aide au logement aux seuls logements décents, pour les logements indécents dont le propriétaire ne veut pas faire les travaux la prise en charge des travaux par la caf avec saisie des revenus des loyers et hypothèque sur le bien immobilier.
la fin de l'imputation des déficits catégoriels sur le revenu global
la modulation de l’impôt sur les sociétés en fonction de la destination des bénéfices (taux réduit à 5 % pour les bénéfices réinvestis ou servant au désendettement hors lbo, taux à 50 % pour les bénéfices distribués)
la modification de la taxe sur les transaction financières en l'appliquant, taux de 0.2 %, à toutes les opérations d'achat de titres cotés ou non, avec un taux majoré à 0.30 % pour les allés et retours dans la même journée ce qui n'est pas le cas aujourd'hui qui taxe uniquement le solde positif des achats en fin de journée pour le trading intense et donc pour les achats spéculatifs...
a écrit le 21/04/2014 à 7:03 :
Revoir l'attribution des appartements de fonction
a écrit le 21/04/2014 à 2:22 :
C'est l'idiot roi, le mélange des genre avec des banques qui font des factures avec des citoyens zélotes et du pique-assiette de mairie et des grands commis de canards boiteux! Plouf dans la marre de raz le bol fiscal?
a écrit le 21/04/2014 à 2:06 :
Ce système est une double arnaque: on pénalise le travail, on fabrique le chômage, on dézingue l'industrie, on ne fait pas payer l'impôt aux riches et on ne réduit pas la pauvreté... on fait des faux profs et des emplois improductifs, des ingénieurs d'Etat en emploi alimentaire... Quel est le but d'une société dite humaine, le suicide en euro fort?
a écrit le 21/04/2014 à 1:57 :
Voila un régime d'oppression politique dans toute sa splendeur... le corporatisme dévoyé contre l'intérêt général! On voit qu'on aime les impôts et l'incurie! une démocratie de mots crasseux! 50% du temps à faire de la bureaucratie... On dit no future, sommes-nous suicidaires?
a écrit le 21/04/2014 à 0:46 :
Des dépenses, des impôts, de la démocratie. En dictature d'Etat on publie les fonctionnaires contre l'Etat, c'est poêlant. Heureusement que nous ne sommes pas démagogie grecque avec -25% de PIB en 5 ans... Le citoyen songe, on lui ment effrontément voila de pieux mensonges, ça manque de saints preux, mais ça ne manque pas d'air à taxer chez les baudruches aux cantines coûteuses sur le dos des autres, surtout les précaires. Le mot de Cambronne aux institutions, les grosses commissions et les cabinets pléthoriques qui font creuver les citoyens dans la rue, qui n'appliquent pas les droits fondamentaux, qui écoutent les citoyens parler en violation des libertés républicaines, le gaulisme social, c'est une sauce ou bien une farce? Le poilu de 14 avec un bas en moins se poile sous les bombes de l'austérité et du chômage, encore un foyer qui saute! C'est l'Etat tombe, les marie-Louise, du berceau à la tombe: le chômage après les études... Petite nature, petit con pourtant un premier ministre ça décolle bien, petite çonne du baby-boom, la république voleuse de vie... joue au vampire! On parle d'un capitaine de pédalo, pourquoi ne pas dire: la pédale est française, avec le genre, tortures au travail, citoyens effacés, pas de droits avant 25 ans, droits fondamentaux foulés aux pieds, fascisme anti jeune, menaces de mort... on fait dans l'Etat totalisant, la persécution de la société avec des grands corps malades. La croissance au train de sénateur, on conserve la misère? On fait du social: on subventionne les casques à vélo pour les gros, on fait des ristournes automobiles, des lunettes remboursées, mais on rembourse pas McDo? S'il existe un vent droitier aux européennes, y aura a-t-il un vent ger? On est loin des 20G de croissance! On applaudit bien fort et on chante en chœur et de bon cœur, ce n'est qu'un au revoir à l'ex premier ministre. Alors la croissance et l'emploi, c'est pour quand? Bonne antienne! On fait dans le déclin et la déchéance pour les jeunes, voila une bonne DEcheterie sociale! La filière poulet a filé doux... chez nos voisins? Nous sommes bons dans la crise rendons la permanente. Pourquoi ne pas épingler une guirlande de lents pions? On fait encore un coût social ou un çon social?
a écrit le 20/04/2014 à 21:32 :
Pour les fonctionnaires c'est vrai qu'il en a de trop ..... mais voir aussi les allocs ... y ' a trop de gens qui font des enfants pour fric !!!!!!!!!!!!! et aussi trop d'élus et de communes !!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 20/04/2014 à 20:13 :
Tous les ministère on augmenter sous la gouvernance des socialistes, pardonner moi, la seul diminution a eu lieu du ministère de la défense..... Il est vais que nous ne somme pas en guerre, il n'y a pas d'enlèvement de français par le monde, nos bateaux ne sont pas détourné..... Tous vas bien madame la marquise, toujours plus de fonctionnaire.....
a écrit le 20/04/2014 à 19:07 :
Les Français ne comprennent rien . le statut de la fonction publique est la contrepartie de la neutralité du service public vis à vis de l'usager et est destiné aussi à protéger le fonctionnaire titulaire des pressions extérieures économico politiques..
Abandonnons le statut basé sur le recrutement par concours et ce sera par le biais de CDI ou CDD foireux la porte ouverte au copinage et à la prébende de certains lobbies politiques. Certes la FP est plutôt de sensibilité de gauche mais elle a une obligation de neutralité absolu a l'égard de l'usager dans le cadre du service public !
Réponse de le 21/04/2014 à 11:28 :
C'est pour la neutralité du service public que l'emploi est à vie, même pour les incompétents ? C'est pour éviter le copinage qu'ils n'ont pas de jour de carence ? C'est pour empêcher les présences qu'ils ont un régime de retraite privilégiés ??
Réponse de le 21/04/2014 à 18:20 :
Ha ! bon, parce qu'il n'y pas de copinage dans les recrutements, dites moi où ?
a écrit le 20/04/2014 à 19:01 :
"approuvent la réduction du nombre de fonctionnaires" ça fait un peu rêver, c'est vague. Tout le monde est pour, s'il y en a en trop. Ça ne peut pas être homothétique. Il faut voir où il n'y en a plus besoin, où il en faut plus, ... Qui va se plaindre qu'à la DGCCRF, il y a presque plus personne (suis du Sud donc exagère un peu) parce que les deux départs compensés par une seule embauche, c'est "idiot" appliqué à bas niveau. C'est juste une "tendance" mais ça doit être adapté. Si 80% des gens font leur déclaration de revenus par internet, faut-il "garder" les fonctionnaires qui gèrent les feuilles, plutôt les affecter au contrôle(recherche) des fraudeurs, ... De haut, c'est trop éloigné pour affiner, de près, si c'est appliqué au pied de la lettre, c'est inadapté et contre productif. Il faut de l'intelligence....
a écrit le 20/04/2014 à 18:39 :
Vous semblez méconnaitre la réalité de la fonction publique.
J'en suis, je ne me plaints pas sans pour autant rouler sur l'or. Mon salaire compte tenu de mes diplômes, qualification et niveau d'emploi est en réalité inférieur en moyenne à celui qu'exerce quelqu'un du privé à emploi équivalent. En plus il est constitué d'une part importante de primes qui a pour conséquence de réduire fortement l'assiette sur laquelle est calculé la retraite. En effet celle-ci représentera environ de 50 % de mon salaire pour une carrière complète. Et je n'ai pas de système de retraite complémentaire payée par mon employeur qui me permet de compenser celà.
En contrepartie, je suis certes de carrière et ne devrais pas en théorie connaitre le chômage. Cependant en 21 ans de carrière, j'en suis à 6 mutations forcées, avec les contraintes pour mon épouse et mes enfants que vous pouvez imaginer. Mon épouse ne peut donc bénéficier d'un emploi stable et ne peut donc se constituer une retraite. On vivra donc sur une seule retraite. Pire encore, il m'est impossible d'acheter là où je travaille car je sais qu'en moyenne 4 ans après je devrais en partir. J'ai donc acheté pour mettre en location, mais mon loyer ne couvre pas mes crédits, et je paye des impôts en plus.
Par ailleurs, comme je ne connais pas le chômage, mes cotisations retraites seront sur une carrière complète supérieures à celles du privé.
Enfin depuis 4 ans mon salaire est gelé et l'avancement qui va avec les responsabilités ne permet même plus de compenser l'inflation.
Pour conclure, je suis satisfait de ma condition, j'ai un emploi et me sent utile dans ma fonction. Je comprends que des français soient en difficulté et envient notre position. Le concours est ouvert à tous néanmoins. Et finalement il y a bien peu de candidats au regard des places offertes dans certaines catégories.
Je ne peux m’empêcher finalement de penser que l'objectif des politiques est de nous dresser les uns contre les autre, et ça marche.
Chacun doit respecter l'autre. Je pense que le chemin vers la sortie de crise passe par la raison et non la haine. Faisons tous des efforts et on en sortira par le haut. Dressons nous les uns contre les autres, et nous serons tous perdants.
Réponse de le 21/04/2014 à 11:35 :
Je suis malheureux pour vous, et m'oppose à l'exploitation de votre gentillesse et même votre comportement sacrificiel ! Il faut interdire à la fonction publique de proposer un statut particulier. Le contrat de travail de la fonction publique doit être le même que dans le privé ... ainsi, je n'entendrais plus une amie prof, se plaindre que 18h au collège, c'est trop... sans parler que pour les vacances, elle se plaint de ne pas pouvoir partir "hors vacances scolaires !".. Au fait, vous qui connaissez bien la fonction publique pour la subir... vous avez le droit de démissionner, quand même ??
Réponse de le 21/04/2014 à 11:49 :
Le calcul des retraites ne comprend pas vos primes... et le calcul de vos cotisations ???
Réponse de le 21/04/2014 à 15:01 :
"Il faut interdire à la fonction publique de proposer un statut particulier." : Foncez et on passe sur la même stratégie que dans le privé pour conserver nos jobs : Former à minima les collègues et monter nos bastions. S'il faudrait virer plus facilement les feignasses, la sécurité de l'emploi n'a pas que du mauvais : Vous n'avez pas à vous tirer dans les pattes pour conserver votre job, vous pouvez réellement travailler en équipe.
a écrit le 20/04/2014 à 15:22 :
Je rajoute : que vous ayez droit à une prime de départ proportionnelle à vos cotisations chômage...
a écrit le 20/04/2014 à 14:50 :
Je suis fonctionnaire et je suis prêt à laisser ma place à qui la veut. Il suffit juste que l'on me donne, comme dans le privé, une prime de départ...
Réponse de le 20/04/2014 à 15:20 :
Départ conventionnel pour tous ! ET cotisations identiques pour tous !! Il faut un contrat de travail unique, des garanties (et non garanties!) identiques, des jours de carence identiques, des calculs de retraite identiques, des droits de réversion identiques, des durées de travail identiques, un salaire médian identique (en 2013, plus de 2000 euro dans le publique contre 1675 pour la moyenne public-privé !!).. vivement l'égalité et la fin des privilèges !!!
Réponse de le 20/04/2014 à 16:50 :
Demander le passage au statut du CDI pour tout les fonctionnaires avec le paiement de ce que leur régime vous permets d'avoir!
Réponse de le 20/04/2014 à 18:41 :
Pendant très longtemps les salaires dans le privé étaient plus élevés que dans le public, entre 50 et 100% de plus. A ce moment là, je n'ai souvenir d'aucun salarié du privé qui demandait l'égalité salariale....un oubli probablement.
Réponse de le 21/04/2014 à 11:39 :
C'est pourquoi il faut arrêter de tolérer l'exploitation des pauvres fonctionnaires : un seul contrat idem au privé, un seul régime général de sécu, un seul système de retraite avec un seul mode de calcul (y compris pour la réversion), une même durée de carence, JE SUIS AVEC VOUS !! (enfin, si RÉELLEMENT vous militez pour une égalité !!)
Réponse de le 21/04/2014 à 15:04 :
Entre le temps que vous passez à cracher sur les fonctionnaires et vous battre pour l'immobilier subventionné, vous arrivez à faire tourner votre boite virtuelle?
a écrit le 20/04/2014 à 14:38 :
Une fois de plus on jette l'opprobe sur les fonctionnaires pour diviser la classe moyenne entre privé/publique au lieu d'avoir une fédération des classes de même intérêts qui devraient réclamer plus de répartition de richesse et moins d'oligarchie soit plus de justice tout simplement.
Décevant cette absence de conscience de classe
a écrit le 20/04/2014 à 14:15 :
Je suis du privé, et pourtant quand je lis les commentaires des aigris qui souhaitent la réduction du nombre de fonctionnaires, je suis surpris. Croyez vous franchement que cela aura un impact sur votre feuille d'impôt ? Je n'en suis pas aussi sûr que vous. Pourquoi ne parlez vous pas des aides aux entreprises qui se comptent par milliards, des aides sociales, de la CMU, des budgets accordés aux associations tant par l'Etat que par les Conseils Généraux, des commissions bidons, des bénéficiaires du RSA qui n'ont jamais travaillé de leur vie...Non, il est tellement facile de jalouser la gamelle du voisin.
Réponse de le 20/04/2014 à 15:24 :
D'accord pour vous suivre sur nombre de sujets que vous evoquez... mais c'est pas le sujet de l'article !!
a écrit le 20/04/2014 à 13:12 :
l e probleme n est pas le qui nombre de fonctionnaires:::::::mais le statut ;;;;;;qui encourage a ne rien faire
a écrit le 20/04/2014 à 11:18 :
pour en revenir a l élysé combien coute en fonctionnement cet édifice , qui serai converti en musé rapporterais de l argents , car tout ces députés et ministres coutent cher et tres cher a l état .avant de dire les fonctionnaires qui eux sont utiles et present a leurs boulots , qui n est pas le cas de beaucoup de gens de l état ex ceux de Bruxelles , idem l assemblé ou dortoirs pour certains
Réponse de le 20/04/2014 à 11:48 :
Avez vous comparé le taux d'absentéisme des fonctionnaires (présent à leur boulot"??!) et celui des salariés du privé ?? Cqfd.
Réponse de le 20/04/2014 à 13:49 :
Parce que vous avez été vérifier ??? Par contre, il y en a du privé (comme vous lyon 69) qui sont peut être présent à leur boulot mais qui passent leur temps sur LA; Cqfd.
Réponse de le 20/04/2014 à 15:28 :
Excusez, un dimanche ap-midi, de ne pas être toujours au bureau... même si moi, j'ai ramené des dossiers à la maison !!!
Ce qui est certain aussi : les absences de moins de 3jours ont chuté de plus de 60% lors de l'instauration d'un (un seul) jour de carence... et ces absences dans la fonction publique sont remontées à leur niveau initial dès suppression de ce jour de carence !!
Réponse de le 20/04/2014 à 16:50 :
Des dossiers de la tribune ? Car vu le temps que vous y passez, vous devez en être le patron...
Réponse de le 21/04/2014 à 7:49 :
Vous avez raison, il y passe ses journées même en semaine (et encore, on ne connait pas ses autres pseudos). Encore un petit patron donneur de leçon et qui ne doit pas souvent se regarder dans le mirroir
Réponse de le 21/04/2014 à 12:11 :
Je vois que des fonctionnaires sont payés par nos impôts pour surveiller nos connections sur ce site. Je constate que ces fonctionnaires veulent AUSSI contrôler nos loisirs... OUI, je prend plaisir à lire La Tribune.. OUI, j'aime bien m'exprimer ici.. et NON, je n'ai pas à me justifier : en d'autres temps, vous m'auriez déjà envoyé la Stasi ou la Gestapo !!!
Réponse de le 21/04/2014 à 12:14 :
Post Scriptum: non, je n'utilise pas plusieurs pseudo...mais je constate que vos dénonciations calomnieuses restent tellement anonymes que vous n'utilisez même pas UN pseudo !!!
a écrit le 20/04/2014 à 11:13 :
c'est comme réforme des rythmes scolaires ... le coût est exorbitant... il est aussi grand temps de dégraissé le mammouth de l'enseignement !
a écrit le 20/04/2014 à 11:12 :
Avant de parlez de ceux qui travaille, il serait temps de faire en sorte que ceux qui ne travaille pas trouve un emploi... Si un fonctionnaire coute de l'argent a la communauté, eux au moins produisent un service alors que les indemnité chômage coutent sans rien produire. Et je ne crois pas que de mettre les fonctionnaire au chômage va nous sortir de cette mouise. Surtout que les fonctionnaire concerné par ces restructuration ne sont pas ceux qui servent le moins au citoyens !
Réponse de le 20/04/2014 à 11:17 :
Sans oublier que vous vous montez tous le bourrichon pour des sujet que l'état veux faire passer et tous nous entuber comme il l'on fait pour l'entrée dans l'Europe. Vous êtes tous malléable et vos pensé sont dirigé par une équipe gouvernementale aidé par des com de journaliste véreux. Et vous ne marchez pas vous courez dans leur sens et la direction qu'il vous montrent... On est pas sortie de la mouise !
Réponse de le 20/04/2014 à 11:19 :
Déjà remettre les jours de carence aux fonctionnaires ! égalité avec le privé sur le calcul des retraites !!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 20/04/2014 à 11:33 :
C'est simplement qu'on ne peut plus s'offrir tout ça. Il faut adapter les dépenses (et les services) aux recettes raisonnables.
Réponse de le 20/04/2014 à 11:50 :
Ce que coutent les fonctionnaires empêche les entreprises françaises d'être compétitifs... et donc de créer des emplois productifs !!
Réponse de le 20/04/2014 à 11:55 :
De part son statut, un fonctionnaire ne peut pas être licencié, sauf cas très spécifiques.
La seule solution pour en diminuer le nombre, ne pas remplacer tous les départs en retraite.
Réponse de le 21/04/2014 à 12:29 :
Un statut, ca se déboulonne : on sort du secteur publique ce qui n'a rien à y faire... les contrats de travail des salariés rattachés à ces services sont renégociés... ou rompu : n'importe qu'elle entreprise avec un bilan comme celui de l'état passerait par une restructuration drastique: il est temps que l'état fasse de même !!!
a écrit le 20/04/2014 à 11:11 :
il faudrait supprimer la retraite à Lamy l'exemplaire qui ne doit pas être de 500 euros par mois
a écrit le 20/04/2014 à 11:11 :
et le trois quarts voudraient l abolition de beaucoup de choses , cela s appelle de la dictature car ils font parlez les français sans aucuns vote . donc votre sondage est pour la poubelle , de plus hollande ne tien aucunes promesses ces soit disant consultation du peuple ,rien il ne doit écouter aussi que les sondages . il y a une charmante dame habiller de jaune a l émission c la 5 vendredi qui disait ces gens la ne devrait plus résider ou occuper l élysé , c est d un autre age et cela montre et prouve bien une certaine royauté que tout ces gouvernements pratique
Réponse de le 20/04/2014 à 16:17 :
"la Royauté", c'est clair, mais même nos votes ne feront changer les choses, car la démocratie bat de l'aile de temps"/temps, et la "répoublique devient bananière", à grands pas !
a écrit le 20/04/2014 à 11:05 :
il faut déjà limiter les fonctionnaires bruxellois et leurs salaires et le salaire de Gattaz l'esclavagiste qui veut un sous smic.
a écrit le 20/04/2014 à 11:04 :
....également diminuer de 50% les élus et communes !
a écrit le 20/04/2014 à 11:03 :
la chasse aux fonctionnaires et aux retraités est ouverte à vos fusils !!!!!! arrêter de vous monter les uns contre les autres et vivez dans le respect !
Réponse de le 20/04/2014 à 15:14 :
C'est facile de demander un statu quo lorsqu'on a les privilèges : alignement des rémunérations, des conditions de retraite, des cotisations, des "non garanties de l'emploi", etc ... et une fois l'égalité faite, on pourra parler d'équité, de justice sociale et de climat apaisé !!!
a écrit le 20/04/2014 à 10:59 :
Enfin !!!!!!!!!!
a écrit le 20/04/2014 à 10:52 :
Commençons par des économies "totem". Diviser le nombre de HAUTS FONCTIONNAIRES par 2. Diminuer de 30% les émoluments de ceux qui restent en place! Autre piste: nous sommes parvenus à supprimer les hôpitaux dans les petites villes, nous pourrions faire de même avec toutes les sous préfectures de département!
Les tâches administratives ne nécessitent pas de maintenir une proximité avec les usagers supérieure à celle que nous avons pour les services de santé! Voila encore un millier de sous préfets et plusieurs milliers d'adjoints de préfecture (chefs de cabinet, conseillers, ...) en moins. Et tous "recasable" car, eux, ils savent lire et écrire contrairement aux 150000 illettrés que pond chaque année l'éducation nationale!
Réponse de le 20/04/2014 à 11:07 :
ils peuvent cirer les pompes à Matignon
a écrit le 20/04/2014 à 10:50 :
2489 euro : c'est le salaire médian en 2013 dans la fonction publique d'État.
2183 euro : c'est le salaire médian en 2013 dans la fonction publique hospitalière.
1675 euro : c'est le salaire médian en 2013 pour l'ensemble des salariés en France... en incluant les fonctionnaires !!!
Quand je lis ci-dessous certains commentaires réclamant des hausses de rémunération, j'ose espérer qu'ils font de l'humour !! ET je ne parle pas des multiples privilèges (retraites, jours carence, préfond, etc...)
Réponse de le 20/04/2014 à 13:54 :
Quelles sont vos sources ? Brut ou Net ? Primes incluses ou pas ? Je suis fonctionnaire de la fonction publique d'Etat, et je suis bien loin de toucher ce que vous dites..., et c'est curieux, mes collègues sont également loin de toucher ça...Mais je suis de la catégorie C (c'est le cas de la majorité des fonctionnaires), ceci explique cela.
Réponse de le 20/04/2014 à 14:59 :
Cela prouve que le secteur public est mieux géré que le secteur privé!Meilleurs salaires et SANS mendier des subventions tout le temps comme le secteur privé!
Réponse de le 20/04/2014 à 15:31 :
Le budget de l'état EST une subvention en soi !!
Réponse de le 20/04/2014 à 15:34 :
Source INSEE... des fonctionnaires peu sujet à vouloir exagérer les écart !!
Réponse de le 20/04/2014 à 15:43 :
@ @lyon69 : une entreprise privé qui ferait 3% de déficit chaque année sans AUCUNE année excédentaire déposerait le bilan... bon il est vrai que c'est ce qui risque de nous arriver si les taux d'intérêt remonte !!!
Autre différence entre le privé et le publique : une entreprise détermine ses possibilités de dépenses en fonction de ses recettes... et non l'inverse !!!
Réponse de le 20/04/2014 à 18:24 :
Les fonctionnaires ne sont pas la cause d'une mauvaise gestion. Ce sont les élus qui font le choix d'embaucher. Les mêmes pour qui vous votez. Cqfd.
Réponse de le 21/04/2014 à 11:44 :
Je ne critique pas le fonctionnaire individuellement, puisqu'il ne fait que s'adapter et profiter du système : c'est humain !
Je critique le fonctionnariat... il serait temps que ce statut descende de son piédestal !
a écrit le 20/04/2014 à 10:40 :
qui pourrait me renseigner? quelle est la difference entre le cout d'un fonctionnaire à 1500 euros et un chomeur l'un est un contribuable (et oui) et un consommateur, l'autre avec le peu qu'il touche ne paie pas d'impot et n'a pas les moyens de consommer . donc qui coute le plus cher à la societe?
mais le but n'est-il pas de jeter les fonctionnaires (qui eux n'ont pas droits au chomage)
cela fera des economies mais cela fermera aussi la porte à beaucoup d'emplois à nos jeunes chomeurs.
Réponse de le 20/04/2014 à 10:52 :
Ont-ils cotisés comme le privé, au chômage, ou est-ce une cotisation de solidarité qui leur est étrangère ???
Réponse de le 20/04/2014 à 11:46 :
A vous lire, il suffirait que l'état embauche 3 millions de nouveaux fonctionnaires et le problème du chômage est réglé !!! Vous omettez juste un détail : seuls les emplois productifs créent de la richesse : les autres vivent des cotisations, impôts et autres prélèvements effectués sur leur production !! Que ca aille dans une poche ou dans l'autre, via l'état, les Urssaf ou pôle emploi, ca reste prélevé à la base sur ceux qui produisent !!
a écrit le 20/04/2014 à 9:52 :
apres les scandales //cahuzac .//morelle//...ext ...
a écrit le 20/04/2014 à 9:47 :
Les Français veulent des services publics mieux organisés, plus efficients, de meilleure qualité avec moins de coûts.
Ceux qui sont contre, c'est à dire les fonctionnaires en place, affirment que moins de fonctionnaires, c'est automatiquement moins de qualité, moins de services publics.
Ils refusent de regarder au cas par cas, sont indifférents à la notion de coût et refusent de se réorganiser c'est à dire pour eux de s'autodétruire.
De plus, les parlementaires chargés de la réforme sont essentiellement des fonctionnaires, juges et parties qui freinent des quatre fers.
Dans une entreprise privée, une meilleure efficience pour plus de qualité et moins de coûts est recherchée en permanence car il existe l'aiguillon de la concurrence.
Dans l'Administration Publique, il n'y a aucun aiguillon.
Elle peut donc grossir indéfiniment, indépendamment de la richesse nationale, au même titre que la dette Publique quand celle ci n'est pas contrainte.
Réponse de le 20/04/2014 à 10:23 :
Le débat n'est pas du tous comme votre description... A l'heure actuelle moins de fonctionnaires signifie moi de personnel qui traitent vos dossiers MAIS toujours autant voir plus de patrons... Ce n'est pas viable. En plus Sarkozy a effectué une revalorisation du salaire de la partie patronal. En gros toutes les réductions d'effectif effectué a ce jour on servi a payer l'augmentation des salaires de la partie patronal des fonctionnaires au détriment des services aux citoyens. C'est pas les patrons qui vont gérer vos droits !
Réponse de le 20/04/2014 à 11:08 :
Le tout privé ? hmmm...vous devriez regarder au cas par cas ce qu'il se passe aux USA, sur la santé (qui coute plus cher qu'en France au final pour un résultat que l'on connait), sur l'éducation (bulle crédit étudiant), sur le système de retraite (évaporé lors de la crise de 2008), sur la gestion des villes (en faillite pour certaines), sur le système de justice (corrompu par l'argent), sur le système de financement des candidat (1 dollar = 1 voix).

Vous devriez lire "le prix de l'inégalité de joseph Stiglizt (prix nobel d'économie et américain) qui fustige ce "tout privé" a cause des résultats DÉSASTREUX sur la société.

certaines choses doivent être public, sinon c'est la porte ouverte a tout et n'importe quoi.

Le rôle du privé vous l'avez dit, c'est faire plus avec moins, sauf que dans certains cas, faire plus d'argent pour moins bien soigner sa population ne cadre plus avec le principe même de "soigner".
Réponse de le 20/04/2014 à 15:39 :
Le lien entre publique et fonctionnaires n'est pas obligatoire: on pourrait très bien aligner tous les salariés sur un même contrat de travail, avec les mêmes droits, mêmes risques, mêmes cotisations,...
a écrit le 20/04/2014 à 9:17 :
Diminuer le nombre de fonctionnaires ? Comme qui dirait la paille dans l'oeil du voisin...
Sur la période 2009-2011, le Parisien-Aujourd'hui en France a reçu chaque année 13 millions d'euros d'aides publiques directes pour la diffusion du quotidien papier.
Un journal vivant de l'argent versé par le gouvernement qui fait un sondage sur la diminution des dépenses publiques, il fallait même oser. Ils l'ont fait !
Et la diminution des subventions à la presse papier, ils en pensent quoi, au Parisien ?
a écrit le 20/04/2014 à 9:07 :
Oui mais...Qui est d'accord pour plus de fermetures de classes, pour ne plus accueillir les enfants de moins de 3 ans, pour plus d'insécurité car moins de policiers et de magistrats, pour moins de chercheurs et plus de retard de la France sur les technologies d'avenir source de'emplois futurs ....etc...etc.....????.
Réponse de le 20/04/2014 à 9:39 :
On est pour les jours de carences et éviter que les fonctionnaires soient 3 fois plus malade que dons le prive

pour arrêter la gabgie des communes et des départements
Pour une organisation moderne qui coûte 20 % de moins comme Allemagne au pays bas en suède

Vous défendez les apparatchiks
Réponse de le 20/04/2014 à 10:23 :
@ZigZag13: les inspecteurs du permis de conduire à l'examen de code, prenaient 40 candidats par séance Jusqu'en 2012. En 2013, ils sont passés à 35 par séance. En 2014, ils sont passés à 30... 25% de baisse de productivité !! A ce rythme, n'importe quelle entreprise privée aurait déposé le bilan... les fonctionnaires, eux, économiquement irresponsables, demandent du recrutement pour compenser... !!!
Réponse de le 22/04/2014 à 13:45 :
Et avant, en 10 h de conduite dans une auto Ecole on avait le permis. Maintenant il en faut 20. Les autos Ecoles privées ont perdu 100 % de productivité (eh oui, le temps double !)! Ah, excusez moi ! On me dit dans l'oreillette que vous travaillez dans une auto Ecole !
a écrit le 20/04/2014 à 8:34 :
hollande et valls font la même politique que sarkozy et donc eux comme lui vont se planrer. L'argent il y en a mais il faut savoir le prendre là où il est, et c'est souvent de l'argent qui dort, c'est d'autant plus facile.
a écrit le 20/04/2014 à 8:26 :
A part l'éducation nationale, beaucoup de fonctionnaires sont pour une réduction des effectifs. La surpression des 35 heures dans la fonction publique ferait baisser les effectifs de 14 % (+ 4 heures par semaine représente un gain de 14 % de temps de travail permettant de diminuer d'autant les effectifs) et permettrait de dégager l'équivalent de 30 milliards d'euros annuel. Mais il faudrait en contrepartie que leurs salaires suivent l'évolution de l'inflation.
Au total, cela représenterait sur 5 ans 150 milliards d'euros d'économie en euros constant, 3 fois le plan d'économie décidé par Valls.
Certes on ne pourra pas virer 700000 fonctionnaires d'un coup, mais sur 5 ans et par palier c'est très réaliste (voire le cas de la GB). Entre les départs volontaires et les départs à la retraite, la diminution temporaire des recrutements en entrée, on peut largement envisager 140000 suppressions de postes par an. la preuve, la défense aura perdue en 8 ans l'équivalent de 80000 effectifs, soit en rythme et au prorata des effectifs totaux de la FP un effort comparable à ce que je préconise en passant aux 39 heures.
Après un tel effort, on aura une FP équivalente en volume et rémunération à celle des anglais (moins nombreuse, de meilleure qualité et mieux rémunérée); tout le monde y gagnera : l'état pour la diminution de sa masse salariale, le contribuable pour ses impôts, et le fonctionnaire qui ne verra plus son salaire gelé.
Réponse de le 20/04/2014 à 9:27 :
Si vous observé, les administrations n'ont jamais autant recruté que depuis qu'elle réduit le nombre de ces fonctionnaires. Demain ce sera une masse de "très jeune" fonctionnaire payé une misère et une masse d'ancien fonctionnaires au chômage. Je ne suis pas sûr que de devoir payer un chômage a des fonctionnaire proche d'une retraite et ne pouvant plus trouver de travail soit la solution...
Réponse de le 21/04/2014 à 22:29 :
"Si vous observé, les administrations n'ont jamais autant recruté que depuis qu'elle réduit le nombre de ces fonctionnaires." : Que des CDD dans ma boite, lesquels ficheront le camp pour les plus capables quand ils seront formés et auront quelques années d'expérience sur leurs CV...
a écrit le 20/04/2014 à 8:20 :
Il a oublie de mettre à contribution les politiques, les regimes speciaux, vire les copains dans des pseudo structures ayant comme unique cllient l etat etc etc
a écrit le 20/04/2014 à 8:03 :
Dehors VALLS, Hollande et toute c'est bon à RIEN.
a écrit le 20/04/2014 à 6:56 :
Le premier ministre est avant tout un politique et après un homme qui a une vision économique de la France, donc comme pour le gouvernement précédent et sa RGPP qui était de la com mais pas de l'économie. Le rapport de l'IGF a montré que le "gain" de la RGPP avait été redistribué pour calmer les syndicats mais pas pour diminuer le coût de la fonction publique au contraire le système a été politiquement détourné et le rapport dit Fillon montrait un coût sup de 10 milliards et plus 6 pour cent d'agent parapublic. Le rapport non divulgué par la droite et la gauche montre qu'il est possible par des mesures économiques et non politiques de faire 19 milliards d'économie dans la fonction publique mais nos deux champions de la dette le PS et l4UMP ont tellement peur de FO et la CHT qu'ils ont baissé le pantalon et baisé le pied de ses syndicats archaïque et pourvoyeur de chômage.
a écrit le 20/04/2014 à 3:21 :
Et le quart restant est fonctionnaire.
Réponse de le 20/04/2014 à 10:52 :
Pas vraiment le quart restant est le patronat de fonctionnaire. Les fonctionnaires ne sont pas contre une réforme MAIS pas comme elle est faite en ce moment. Elle va a l'encontre des services et des droits des citoyens au profit des patrons de fonctionnaires et des membres du gouvernement... Il va falloir qu'ils virent encore combien de maires pour justifier leur nombre de sénateurs? Combien de secrétaires ou de personnel traitant vos demande pour conserver le patron qui ne gère plus rien?
a écrit le 19/04/2014 à 23:50 :
Le quart restant étant justement fonctionnaire.
a écrit le 19/04/2014 à 23:46 :
A lire les commentaires, une majorité est pour la diminution des fonctionnaires et un gel de leur salaire. Oui, mais jusqu'où ??
Quand on voit les délais d'attente aux urgences, et la dégradation des services dans les hôpitaux, on veut encore réduire une main d'oeuvre pourtant déjà insuffisante.
Quant aux salaires : salaire moyen d'un infirmier (bac + 4) de 2120 euros, débutant à 1550 euros. Bientôt juste au niveau du SMIC donc en gelant le point d'indice. Pas étonnant qu'à ce tarif le concours soit de plus en plus délaissé et que la qualité du recrutement chute vertigineusement (la france est dans les pays les moins bien classés pour les maladies nosocomiales parce que le niveau est faible et le personnel pas assez nombreux travaille à la chaine et sous pression n'ayant parfois pas le temps d'appliquer les mesures d'hygiène entre deux patients)
Ce qui vaut pour la FP hospitalière, vaut pour toutes les fonctions publiques d'état : diminuons les effectifs et payons les moins, on aura l'impression trompeuse de faire des économies, mais les conséquences sur la dégradation du service couteront finalement plus chères au contribuable.
la solution serait à mon sens la suppression des 35 heures dans la fonction publique contre le dégel du point d'indice. Les effectifs gagnés (entre 500000 et 700000 fonctionnaires) compenseraient largement une hausse des salaires et les services seraient effectués par des personnels motivés car payés à sa juste valeur.
Réponse de le 20/04/2014 à 3:28 :
Si le service est mauvais alors que la France est deja au top en nombre de fonctionnaire, la solution est de changer de systeme et pas rajouter des fonctionnaires. Relisez Zoe Shepard et ne vous cachez pas derriere l'image de l'infirmiere debordee. Combien de jours d'absenteisme dans les hopitaux ? Plus de 30 par personne et par an. Les ouvriers en usine sont generalement a moins de 12. A mediter.
Réponse de le 20/04/2014 à 8:05 :
Si vous relisez le commentaire, vous verrez que je propose une réduction des effectifs, une augmentation du temps de travail contre un dégel des salaires. Tout le contraire de ce que vous croyez avoir lu. Dommage que vous vous permettiez après cela de me conseiller de lire et de méditer, car venant de quelqu'un qui ne prend pas la peine de lire les commentaires en entier avant de les critiquer, ça a quelque chose d'incongru.
Réponse de le 20/04/2014 à 10:40 :
Vous me faites pleurer avec les pauvres petits qui ne gagnent QUE 2120 euro !Rappel : le salaire médian en France en 2013 était de 1675 euros brut. Merci de remettre les pieds parmi la France d'en bas ... !!!
PS ma propre rémunération est de 1720 euro brut, et j'ai pourtant, à partir de rien, créé 9 emplois !! ... que ces pauvres petits se lancent donc dans la création d'entreprise s'ils sont si malheureux !
Réponse de le 20/04/2014 à 11:01 :
Ce cout la on nous l'a déjà fait. Il s'appelait Sarkozy et il promettait de réduire les effectif contre une meilleur rémunération. Résultat moins d'effectif et gel des salaires depuis son élection... Depuis il y a eut un vote contre lui... Étrange non?
Réponse de le 20/04/2014 à 16:21 :
ouais, le "travailler plus, pour "gagner moins"....Mouaarrrrffffff !
Réponse de le 20/04/2014 à 18:45 :
Si avec 9 employés vous vous versez 1720 euro brut, c'est vraiment que vous devz être mauvais dans votre domaine.
Réponse de le 21/04/2014 à 12:43 :
@ l'anonyme de 18:45 : Sortez donc de votre fonction publique et vous constatez que c'est le lot de bon nombre de patron de TPE ! Maintenant n'hésitez pas à sortir de votre fauteuil confortable pour montrer l'exemple, créer votre entreprise et développer des emplois !!
Réponse de le 21/04/2014 à 12:48 :
Avoir créé et maintenir des emplois, je ne crois pas avoir démérité, surtout si je regarde ce qui arrive chez mes concurrents (fermeture, mise en vente, licenciement, non-rémunération de l'entrepreneur, extra comme manut dans une usine pour ne pas déposer le bilan sont 4 situations actuels chez mes concurrents !!)
a écrit le 19/04/2014 à 23:11 :
Quand on réduit le personnel, on réduit aussi les services.

Je serai curieux de connaitre le résultat du sondage "Êtes-vous favorable à la réduction des classes d'écoles / chambres d’hôpitaux / remboursements de soin".

On verrait vraiment si les français ont bien saisi tous les enjeux.
Réponse de le 20/04/2014 à 3:35 :
Oui vous avez raison : il ne faut rien changer car tout va tres bien dans la fonction publique. Il faut juste augmenter encore les impots de 20% sinon il faudra diminuer les classes et les chambres d'hopitaux. Si les profs Allemands ont 10% d'eleves en plus en moyenne, et que les couts par eleves sont de 20% inferieurs a ceux de la France alors que les profs sont payes 30% de plus, cela demontre juste que les voisins ne savent pas vivre, et travaillent trop efficacement.
Réponse de le 20/04/2014 à 4:12 :
Pour les classes d'école, auparavant on tenait à 40 grâce à davantage de discipline.

Pour les chambres d'hôpitaux, quelle est la corrélation avec le nombre de fonctionnaires ? D'autre part si l'hôpital assurait ses véritables fonctions, elle ne prendrait pas en charge le moindre bobo, il y a les médecins traitants pour ça.

Pour les remboursements de soin, quel est le rapport avec le nombre de fonctionnaire ? Ah oui, je crois deviner, il s'agit d'avoir davantage d'employés du privé pour augmenter la part de cotisations réelles et ainsi mieux rembourser ? Alors on est d'accords.

Les français ne sont pas des c***, ils comprennent bien les enjeux. Vous, on se le demande.
Réponse de le 20/04/2014 à 9:24 :
La réduction des fonctionnaires est mal faite. Les postes supprimés sont ceux qui nous servent à tous et qui ne coûtent pratiquement rien. En revanche les hauts fonctionnaires ne réduisent pas leur nombre mais en profitent pour l'augmenter ou ce réserve des indemnités... C'est pas le personnel s'occupent de nous et qui est payé 1000 à 2000 euros qu'il faut supprimé mais ceux qui les "gère" qui sont aussi nombreux voir plus et qui touche beaucoup plus tout en donnant leur travail et leur responsabilité à leurs travailleurs...
a écrit le 19/04/2014 à 22:26 :
Près de trois quart des français approuvent la réduction du nombre des fonctionnaires et près de 100 % des français approuveraient la réduction de l'armada des élus. Au moins trois fois trop d'élus !
Réponse de le 20/04/2014 à 10:56 :
Vous voulez rire j'espère ! Qui sont les élus supprimé? Votre maire qui lui gérait bien votre ville pour conserver les sénateurs et membre de l’assemblée qui eux ne font même pas l'effort de ce déplacer et touche quand même leur salaire ! Ah oui j'oublié pourquoi ce déplacer alors qu'on cumul...
Réponse de le 21/04/2014 à 12:55 :
Une solution simple et rapide : sans interdire le cumul des mandats... interdire le cumul des rémunérations : il y aura moins de volontaires !!! ... mais bon : ils ne vont pas scier la branche sur laquelle ils sont installés !!
a écrit le 19/04/2014 à 21:58 :
un quart des francais travaille dans la ponction publique .
comment une minorité peut elle decider d une politique de maintien et de hausse de ponctionnaires ?
c est un nouveauc clergé qui a ses relais jusqu au plus haut sommet puisque 3/4 de ce gouvernement fait partie de la ponction publique, dont le présiflan
a écrit le 19/04/2014 à 21:29 :
Commençons par réduire le nombre d'élus car la gabegie vient de la.
a écrit le 19/04/2014 à 21:27 :
Je n'ai pas été interrogée, mais je vous le dis quand même. Je suis contre; Je ne suis pas fonctionnaire, mais ma fille l'est. Je ne crois pas du tout que cela règlera les problèmes du déficit.
a écrit le 19/04/2014 à 21:19 :
Comment peut on affirmer que 3/4 des français approuvent la réduction du nombre de fonctionnaires. Je demande un referendum. L'échantillon des sondés, 983 personnes, je peux vous en trouver autant qui diront exactement le contraire de ce sondage.
a écrit le 19/04/2014 à 21:07 :
Lamentable ce Valls. Il touche un salaire mensuel d'une bonne trentaine de fonctionnaire et il va supprimer des fonctionnaires smicards sans toucher aux hauts fonctionnaires, aux commissions bidons etc...
a écrit le 19/04/2014 à 20:15 :
En France les fameuses Chambres de Commerce consomment chaque année près de 4 milliards d'euros d'argent public, 163 CCI en France qui comptent 26.000 FONCTIONNAIRES ! Divisons leur budget par 2 ou 3 plutôt qu’à faire des doublons avec les agences locales régionales, cela ne changera rien pour les entreprises, par contre cette économie de 2 à 3 milliards servira à réduire la dette plutôt qu'à faire des cocktails remplis de petits fours pour une minorité de petits chefs locaux ! Le saviez vous qu’en moyenne seulement 15% des chefs d'entreprise votent aux élections des CCI, 15% seulement de votants !!! Presque 80% des chefs d'entreprise ne votent même pas car ils savent que cet organisme ne leur sert pas à grand chose ! On peut diviser par 2 ou 3 leur budget (surtout certains CCI de campagne) sans que cela change quoi que ce soit à la vie économique des entreprises.
Les élections aux CCI et des Délégués consulaires grands électeurs des Membres des Tribunaux de commerce ont eu lieu du 25 novembre au 8 décembre 2010 ; le taux d’abstentions dans les catégories commerce, industrie ou services était comparable: 83% .
Aux élections de 2009 des Chambres de métiers et de l’artisanat, on constate le même record d’abstentions : 80% contre 74,6% aux élections précédentes soit 6,4% de plus.
Plutôt que de fermer des maternités, gendarmeries, tribunaux, commissariats de Police, casernes de l’Armée, on ferait mieux de couper les dépenses dans les endroits où elles sont surtout somptuaires .
Un des anciens Directeurs Général de la CCI de Lyon (statut assimilé fonctionnaire) a touché comme indemnités statutaires, la modique somme de 490 242,03 €. (Rapport de la Cour Régionale des Comptes) et il y a d'autres spécificités dans biens d'autres CCI, des DG et directeurs de service classés Hors Catégorie qui palpent 6000 euros net par mois !
CCI Grenoble vient d'ouvrir un campus à Paris dans le quartier du 16eme entre Passy et la Maison de la Radio dans un immeuble dont le loyer annuel ( d'HLM?) de 895 760 € HT +charges + surloyer est payé avec son colocataire l'EM Normandie : le local est "très modeste" et nécessite encore des investissements pour le rendre attrayant. CCI Grenoble a fait l'acquisition de l'immeuble Polytec à Grenoble (de 5133 m2 avec 151 places de parking) pour 10 700 000 € payés sur fonds de réserves. Les CCI qui utilisent l'argent ponctionné aux entreprises pour réaliser des projets immobiliers dignes de petits Seigneurs de Province ! Ces CCI qui sont assises sur des pactoles d'argent public et qui par leur statut sont censées représentées et aider bien sûr les entreprises ...
Quant au siège de CCI France à Paris, rien de moins qu'un magnifique immense et opulent immeuble de très haut standing sur l’avenue « bon marché » de la Grande Armée dans le « populaire » 17ème arrondissement !
Réponse de le 19/04/2014 à 23:04 :
l'évasion fiscale coute entre 50 milliards et 80 milliards par an au budget de la France
Réponse de le 20/04/2014 à 10:58 :
Et combien le remaniement ministériel nous a couté? Je ne pense pas que Valls travaille sur l'ancien bureau et qu'il n'est pas changé les tapisseries et la décoration. Et ce a ces frais ! Et les autres ministres non plus.
Réponse de le 20/04/2014 à 15:02 :
Le remaniement n'a rien couté:il a repris exactement les memes!
a écrit le 19/04/2014 à 19:53 :
il faut supprimer le smic et passer à 80 heures aussi. on ne va pas assez loin pour être compétitifs dans la mondialisation; si tout le monde en France travaillait pour 100 euros par mois nous serions heureux et compétitifs !!!!
Réponse de le 20/04/2014 à 9:28 :
Et surtout tous chômeur car on ne pourrait plus payer le gasoil pour aller travailler !
Réponse de le 20/04/2014 à 11:09 :
on irait à pied au boulot on serait compétitifs encore plus
a écrit le 19/04/2014 à 19:36 :
sondages ou non il faut supprimer ce statut de fonctionnaires
point barre
Réponse de le 19/04/2014 à 20:00 :
ca n'a effectivement aucun sens, sauf peut être pour quelques ministères régaliens comme la défense, la justice ou l'intérieur. Pour le reste, qu'est-ce qui justifierait de garder ce statut ? Mystère...
a écrit le 19/04/2014 à 19:12 :
il faut arrêter avec les sondages bidons qui sont sensés refléter l'opinion des français, personne ne croit plus aux sondages
Réponse de le 19/04/2014 à 19:19 :
Le sondage est la nourriture des incapables : politiciens qui ont peur des impacts, journalistes qui cherchent a vendre du papier, de l'écoute et de la lecture sur internet. Et en plus, tous les gens qui ne réfléchissent pas. Bref, ils sont indispensables comme les jeux du Cirque!!!
a écrit le 19/04/2014 à 19:07 :
Fouks va commander tous les sondages qu'il faut pour donner une stature présidentiable à son pote Manolo. Bauer, le 3eme pied nickelé va s'occuper des museler les opposants grâce à ses accointances dans la police. Ajoutez une petite moustache à Manolo, une claudication à Fouks et un bel uniforme blanc avec un bâton de maréchal à Bauer et vous avez la reconstitution du trio infernal qui nous rappelle lézeurléplussombres de notre histoire !
a écrit le 19/04/2014 à 18:49 :
Supprimer le status fonctionnaire et remplacer par un contrat selon de droit des obligations et tous le monde est égal dans notre société.
Réponse de le 19/04/2014 à 19:37 :
++++++++++10000000
Réponse de le 19/04/2014 à 19:50 :
baisser les salaires du privé au niveau du public et tout le monde sera égal dans notre société de pauvres
Réponse de le 19/04/2014 à 19:50 :
baisser les salaires du privé au niveau du public et tout le monde sera égal dans notre société de pauvres
Réponse de le 20/04/2014 à 10:58 :
Salaire médian de la fonction publique : supérieur à 2000 euro.
Salaire médian de l'ensemble des salariés (donc en incluant les fonctionnaires mentionnés ci-avant) : 1675 brut !!
Alors merci d'arrêter votre désinformation en voulant nous faire croire que les malheureux fonctionnaires sont sous-payés, n'ont aucun avantages, etc. !!!
Réponse de le 21/04/2014 à 15:11 :
"Salaire médian de la fonction publique : supérieur à 2000 euro. ": Et à métiers égaux? Ingénieur dans le public et ingénieur dans le privé? Vous allez nous dire qu'il est plus difficile de sécuriser les réseaux d'une petite boite que ceux de la défense?
a écrit le 19/04/2014 à 18:48 :
Il parait qu'ils vont harmoniser les salaires entre le publique et le privé. Mais comme on ne peux augmenter les salaires des fonctionnaires, il vont réduire ceux du privé...



Il faudrait peux être arrêter de vous monter le choux pour rien; l'état réduit le nombre de fonctionnaire sous payé et qui nous servent à tous et conserve les haut fonctionnaires qui ne nous servent pas a grand chose vu leur nombre et qui nous coutent très cher... Vont ils réduire le nombre des membres des assemblé? Le nombre de travailleur pour le gouvernement? Bien sûr que non sa les obligeraient a ce mettre a travailler. En revanche les maires, le personnel qui traite vos demande de CAF; là oui on vire a tous va et les dossiers s'entassent et ne sont plus traité. Avant de tous le temps critiquer observé la réalité et non ce qu'ils vous font croire avec leur chiffres absurde !
Réponse de le 19/04/2014 à 20:50 :
Avec moins de fautes d'orthographe, ce serait plus crédible... Et encore...
Réponse de le 20/04/2014 à 3:44 :
Les revenus du prive baissent lorsque l'on fait la moyenne avec les chomeurs qui augmentent massivement. Tous ceux du prive ont ete un jour chomeur ou savent qu'ils pourront le devenir. Les fonctionnaires ralent en regardant les salaires de ceux du prive qui ont un job, en oubliant leur systeme de retraite et en oubliant les chomeurs.
Réponse de le 20/04/2014 à 9:33 :
Au lieu de regarder les fautes regardez le fond. Au moins vous pourriez ouvrir les yeux sur notre avenir et aussi sur le votre... Quand vous aurez besoin de déposer un dossier de demande d'aide sociale et qu'il faudra parcourir 60 km pour le déposer et que sur la porte ce sera marqué "fermé car il n'y a plus personne pour gérer votre dossier" ce sera trop tard ! Et là j suis certain que vous serez dans mes premiers a râler ! Il serait temps d'ouvrir les yeux et de voir ou les "élites" de la mondialisation nous emmènent pour s'enrichir à nos dépends...
Réponse de le 20/04/2014 à 9:45 :
@aaa
je suis fonctionnaire, j'ai été au chômage il y a une vingtaine d'années
ma fille aînée va de stage en stage depuis 3 ans
je rentre dans quelle case pour vous ?
Réponse de le 20/04/2014 à 10:03 :
Pas vraiment a plupart des fonctionnaires ne se leurrent plus sur leur futur statut de chômeur. L'état recrute pour remplacer la plupart ds bas fonctionnaires par des jeunes... Si ils font ça c'est juste pour que la partie patronat garde leur status en économisant sur le salaire de ceux qui bossent pour nous tous... Du coup la plupart des fonctionnaires savent déjà qu'ils devront travailler dans un nouveau secteur ou prendre une retraite non pleine. Mais vu les salaires... Le choix devient une obligation !
Réponse de le 20/04/2014 à 10:08 :
Laissez les dire, je suis fonctionnaire aussi et après 20 ans et soit disant un status qui me permet de soit disant plus être viré, on est toujours avec cette belle épée au dessus de la tête avec les limites d'âge... Du coup je sais déjà que je passerais bientôt par la case chômage. Et là ceux qui critique a tout va paierons mon chômage... Et oui moi aussi je vais bientôt leur faire payer plus d'impôt pour profiter du système. Mais bon j'aurais préférer qu'on ne me vende pas du rêve. Être au chômage ne me réjouit pas, mais est une nécessité autrement je ne retrouverais jamais un travail après quand l'état me virera !
a écrit le 19/04/2014 à 18:42 :
Encore un sondage idiot qui n'a posé que la moitié de la question. La majorité des français approuve les suppressions de postes dans la fonction publique ....mais rêve que ses enfants soient fonctionnaires. Perdu! on n'embauche plus. Par ailleurs, les mêmes qui font la queue chez Orange ou la FNAC estiment intolérable de la faire aux impôts, à la sécu, aux urgences, au commissariat : Et oui, pas de fonctionnaires derrière les guichets signifie allongement des files d'attentes. Si on veut un système opérationnel avec des effectifs en baisse, il faut SIMPLIFIER la législation, ce que les gouvernements successifs ont été incapables de faire ces 30 dernières années.
Réponse de le 19/04/2014 à 21:22 :
Attention les organismes de la sécurité sociale sont des organismes privés .Les personnels de ces organismes font donc partie du secteur privé.
Réponse de le 20/04/2014 à 9:07 :
Et j'ajoute que la sécu a un coût de fonctionnement de moins de 5%. Les assureurs privés reconnaissent sans mal qu'il leur est impossible de faire avec moins de 12%.

Une privatisation entrainera donc au minimum un surcoût de 7%, sans parler de la rémunération des apporteur de capitaux, les campagnes de pub...
a écrit le 19/04/2014 à 18:27 :
Il n' y a pas de réduction de fonctionnaires, comme ils ont leur emploi à vie, ils seront replacés dans d' autres organismes publics et avec la même paye !!!!
Réponse de le 20/04/2014 à 10:39 :
Vous devriez en parler a ceux qui sont muté pour restructuration ou qui atteigne les limites d'âge et qui sont maintenant au chômage...Vous pouvez aussi en parler aux jeunes qui sont sous contrat et qui ne sont pas renouvelés. Et oui le status de "fonctionnaire un jour, fonctionnaire toujours" est révolus depuis longtemps. Et le plus dingue c'est que la contre parie des payes inférieures pour un emploi a vie, elles ne le sont pas.
a écrit le 19/04/2014 à 17:26 :
réduction du nombre de fonctionnaires surtout dans l'éducation nationale sans toucher .les fonctionnaires de la sécurité, des secours, Quand à la justice, c'est à voir !,Je suis par contre pour que l'on ne touche pas aux retraites, surtout a celles des petits retraités, mais qu'entend-on par petit retraités, il faudrait fixer un seuil . Par contre j'attends avec une certaine appréhension les mesures pour abaisser les dépenses de l'assurance maladie. Sur ce dernier point, tout est fait en dépit de tout bon sens.
Réponse de le 19/04/2014 à 17:31 :
"sans toucher .les fonctionnaires de la sécurité"... pour coller des PV !?
a écrit le 19/04/2014 à 17:16 :
Près de trois quart des Français approuvent la réduction du nombre de fonctionnaires... et d'élus !!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 19/04/2014 à 18:33 :
Donc ça fait trois quarts des Français qui ne comprennent rien !!!!!! Les fonctionnaires qui soit disant auront leur postes supprimés, seront replacés dans d' autres structures publics, car les fonctionnaires ont la garantie de l' emploi à vie !!!! Alors Français.... refléchissez avant de dire que Monseigneur Walls prend de bonnes décisions !!!!
Réponse de le 20/04/2014 à 11:07 :
A bon, vous êtes sûr? Je suis fonctionnaire depuis 20 ans, plus sous contrat et pourtant avec les limites d’âge, je suis certain d'être viré a l'âge ou je ne pourrais plus retrouver de travail. En gros il faut que je choisisse entre partir maintenant de mon propre fait, ou devenir chômeur sans aucune chance de retrouver un emploi dans quelques années. Mais bon vous semblez mieux connaitre la fonction publique que ceux qui y travaille comme beaucoup d’ailleurs !
a écrit le 19/04/2014 à 16:35 :
mais il faut diminuer le train de vie de l'état
Réponse de le 19/04/2014 à 19:38 :
oui et ses sbires les fonctionnaires!
a écrit le 19/04/2014 à 16:34 :
Les français sont contre le gel des retraites mais pour celui des salaires des fonctionnaires. En d'autres termes on préfère nourrir les rentiers sur le dos de ceux qui travaillent pour eux.
Sondage très superficiel quand on sait qu'on a 13,5 millions de retraités soit 3 fois plus que le nombre de fonctionnaires.
Savent-ils au moins que les retraités payent moins de CSG que les actifs quelque soit leur niveau de retraite ? Savent ils que le niveau de vie des retraités est le même que celui des actifs ?
Savent ils qu'un professeur des écoles à Paris doit habiter à 4 heures de transport aller:retour quotidien de son école pour pouvoir payer son loyer à un retraité qui gagne plus que lui ?
Savent-ils que les retraités d'aujourd'hui sont ceux qui en 68 ont foutu le pays dans la merde et ont depuis sans cesse creusés les déficits que les générations d’aujourd’hui doivent payer ?
Et en plus il faudrait qu'on gèle mon salaire pour continuer à augmenter grassement ces retraités qui sont inconscients de la situation de notre pays?
Non, non et non !!!! Si on gèle mon salaire, alors on doit aussi geler leurs retraites car c'est avec mon travail dans ce système de retraite par répartitions qu'on leur paye leurs pensions. Quand mon salaire est gelé, les prélèvements qu'on me prend dessus pour payer les retraites le sont également, donc les retraites payées aujourd'hui avecc et argent doivent aussi être gelées. CQFD
Réponse de le 19/04/2014 à 17:19 :
si les fonctionnaires et élus pouvaient créer des richesses ça se saurait !
Réponse de le 19/04/2014 à 17:19 :
Nous avons construit le pays équipé et prospère dont vous profitez en paix.Mettez vous au travail et vous aussi vous toucherez une retraite raisonnable,rien n'est gratuit
Réponse de le 19/04/2014 à 17:29 :
le niveau de vie des retraités est le même que celui des actifs ?
Vous parlez de moyenne certainement. Beaucoup de personnes doivent se débrouiller avec beaucoup, beaucoup moins. Il faut donc geler les retraites élevées.
Il faut aussi ne pas oublier que les vieux retraités n'ont pas connu tous les avantages sociaux que nous avons et qui semblent naturels aujourd'hui (semaine de 37 heures, nombre de jours de congés etc etc etc). que les travaux d'avant étaient beaucoup plus pénibles physiquement. Mais çà c'était avant et çà ne vous intéresset pas. Moi d'abord les autres après.
Réponse de le 19/04/2014 à 18:42 :
Les rentiers comme vous le dite si bien, ont travaillé 43 voir 45 ans, beaucoup avec des conditions pénibles, il n' y avait pas d' engins de levage pour la manutention des objets, pas de sécurités sur les postes de travail, pas de moyen d' aspiration de gaz toxiques dans les ateliers, etc,etc.
Alors au lieu de venir vous défoulez sur LES VIEUX , ces VIEUX qui vous aident en permanence quand vous avez des problèmes, et puis leur revenus va servir à éviter que vous participiez vous et vos enfants à payer la maison de retraite, mais là vous n' en parler pas , vous êtes certainement égoiste, lamentable, et surtout avec un quotien intellectuel certainement très bas !!!!!!!!
a écrit le 19/04/2014 à 16:19 :
Autrement dit, on pose (implicitement) la question suivante :

"Imaginons qu'on puisse supprimer des postes de fonctionnaires sans perte de services. Faut-il le faire ?"

et on s'esbaudit d'avoir une majorité qui répond oui...

Les journalistes et les sondeurs sont vraiment de grands enfants, qui s'émerveillent d'un rien.
Réponse de le 19/04/2014 à 16:30 :
Posons la question autrement : "Quels sont les services que vous souhaiteriez voir disparaître en même temps que la fonction publique : la voirie, les hôpitaux, la gratuité de l'école, les gardiens de prison, la police, la gendarmerie, la justice...". Alors, on supprime quoi ? C'est moins drôle tout à coup, pas vrai ?
Réponse de le 19/04/2014 à 17:13 :
Vous ne posez pas les bonnes questions : personne ne veut voir disparaître la sécu, l'école gratuite, les routes praticables .... Mais la grande majorité d'entre nous veut que les fraudeurs soient coincés, que les excès de certains soient éliminés, que les conseillers d'éducation ministériels ne changent pas les programmes tous les 3 ans, que le restant du budget du département ne serve pas à refaire une route en bonne état ....
Ce qu'il faut surtout en parallèle , ce sont des emplois prives dans les secteurs d'avenir. A côté de ça, point de salut !!
Réponse de le 19/04/2014 à 17:22 :
Si c'est drole:on supprime les maires et la moitié des salariés des collectivités locales.Encore plus drole:on supprime la moitié des agences d'état bidons.Encore plus drole:on dégage le Sénat et tous ses salariés.
a écrit le 19/04/2014 à 15:45 :
Reduire pou reduire ne sert a rien.
Reduisez le nombre de fonctionnaires tout en gardant le meme nombre de missions, en ne simplifiant rien et vous allez direct au chaos.
Il faudrait d'abord se demander si les regles qui regissent toute notre vie ne sont pas ubuesque et si on ne peut pas les ameliorer.
Exemple : le perimetre de protection autour des Batiment Classes. Combien de refus de travaux debiles des ABF et combien ont quand meme installe velux, pergola, garages illegalement ? Si on reduisait le perimetre a 100m autour des batiments, on pourrait supprimer un poste d'ABF sur 2 pour le plus grand bien de tout le monde dont les artisans qui ont vu des marches annules.
Et plutot que de reduire le nombre de fonctionnaire, voyons certains abus plutot : a quand 3 voire 4 jours de carence pour tout le monde ? On tape ainsi au porte-monnaie de tire-au-flanc, les bosseurs eux n'ont rien a craindre.
Réponse de le 19/04/2014 à 16:20 :
"a quand 3 voire 4 jours de carence pour tout le monde ? On tape ainsi au porte-monnaie de tire-au-flanc, les bosseurs eux n'ont rien a craindre. " : Perdre 3 ou 4 jours de salaire s'ils se retrouvent cloué au lit... Bilan, le bosseur qui tombe malade une fois sur 5 ans payera une assurance dont les principaux bénéficiaires seront les couples de retraités partant à ces frais en thalasso thérapie (pardon, cures thermales,)
STOP! Ces jours de carences sont une connerie, ils sont préjudiciables quand 4 jours de paye en moins, ça veut dire le rouge à la fin du mois. C'est un système de bonus malus qu'il faut mettre en place pour dissuader des abus : Là, on demande uniquement aux actifs de s’asseoir sur leur assurance, on laisse papi collectionner les médicaments et partir en vacance aux frais de la sécurité sociale!
Réponse de le 19/04/2014 à 17:22 :
Je rajouterai que certaines missions ( celles qui sont inutiles) disparaîtront d'elles même. Ça paraît vous paraît improbable ? Et ben non, dans le prive, on sait rationnaliser et avancer même si c'est pas facile.
D'accord aussi pour plus de jours de carence car je pense à l'intérêt général ( et pas à mon intérêt personne comme la personne qui a répondu ci- dessous)
Réponse de le 20/04/2014 à 8:18 :
D'accord avec vous. Cette année je n'ai pas fait le vaccin contre la grippe et je l'ai choppé. Avec les jour de carence je suis aller au boulot quand même. Autan dire que ma productivité a été nul sauf pour offrir la grippe a mes collègues bien sûr. Merci au jour de carence et l'année prochaine ce sera pareil sauf si ils arrêtent avec les 1€ ou 0.5€ par acte de docteur et pharmacie ET les jours de carences. En plus pour ceux qui étaient régulièrement malade, aujourd'hui ils le sont toujours mais pour plus longtemps. Ceux qui ce font toujours avoir sont bien ceux qui sont le moins malade. Merci aux gouvernement de Sarkozy et de Hollande pour participer activement a la destruction de notre pays et de son système social !
Réponse de le 21/04/2014 à 13:06 :
Le préventif (comme le vaccin) devrait être pris en charge à 100% pour tous... l'arrêt maladie et les soins, à 100% à la charge du fautif !!
Réponse de le 21/04/2014 à 22:26 :
"l'arrêt maladie et les soins, à 100% à la charge du fautif !! " : Le fautif, c'est celui qui va bosser malade, contamine un bus, son mètre carré dans le RER (9 personnes) et ses collègues... On ne paye pas une assurance pour que papi parte en cure thermale! A votre avis, pourquoi les frontaliers Suisse gueule pour conserver la sécurité sociale Suisse? Stop aux conneries!
a écrit le 19/04/2014 à 15:44 :
Plus de gendarme, plus de juge pour faire la loi, on pourra enfin faire ce qu'on veut !
a écrit le 19/04/2014 à 15:41 :
Diminution du nombre de fonctionnaires ne signifie pas réduction des emplois fictifs ou de complaisance, les sacrifiés seront les plus anonymes ou les moins pistonnés. Réduire les doublons territoriaux ne fera pas disparaître grand chose, au mieux nous aurons une augmentation des vacations de "prestataires" extérieurs. Faut pas rêver, ceux qui ont obtenu le plus petit pouvoir ne le lâcheront pas aussi facilement, l'imagination qui fait tant défaut pour l'intérêt général, sera bien là quand il s'agira de préserver des intérêts privés.
Réponse de le 19/04/2014 à 17:04 :
Ils nous faut des hommes politiques "couillus" pour trancher....
a écrit le 19/04/2014 à 15:29 :
Quel est le lien entre la réduction du nombre de fonctionnaire d'état, la décentralisation sans coordination et les dépenses en doublon des autres strates administratives ainsi que l'explosion des effectifs dans ces dernières?
Histoire qu'on comprenne bien :
- Combien de communes, départements et régions passe des commandes différentes pour des systèmes informatiques ayant les mêmes fonctionnalités?
- Combien de régions et groupes de communes financent des projets de recherche ayant les mêmes objectifs sans même coordonner les différents efforts?
Au lieu de vous focaliser sur les "fonctionnaires" en doublon, souvent simples exécutants, vous feriez bien de vous focaliser sur les tâches effectuées en doublon et projets inutiles lancés par les élus.
Vous cédez un peu facilement au "il faut casser du fonctionnaire" au lieu de vous demander comment on peut optimiser pour avoir besoin de moins de fonctionnaire.
Il est grand temps de :
1) Définir "qui fait quoi" dans l'administration et d'arrêter de faire le même travail dans 2 à 3 entités différentes
2) Simplifier les règles (qui ne sont pas écrites par les petits fonctionnaires qui les appliquent)
Réponse de le 19/04/2014 à 15:38 :
+1
Réponse de le 19/04/2014 à 17:24 :
+1 le problème est clairement posé. Il est vécu par de nombreux français sans travail baladés de services publics ( Etat/ région / département / commune) qui font plus ou moins la même chose sans rien faire de concret tout en se renvoyant le citoyen perdu.
Réponse de le 19/04/2014 à 17:30 :
l'explosion des marchés publics est ainsi fait pour permettre à des petites pme de candidater chose qu'elle peuvent faire à l'échelle d'une ville mais pas de 30 + 1 département qui mutualise l'achat ....
Réponse de le 20/04/2014 à 0:44 :
Alors, on veut arroser le privé avec des commandes démultipliées? Desolé : la fragmentation des projets suffiraient pour les PME, certaines repondent et gagnent des appel d'offre à Bercy!
a écrit le 19/04/2014 à 15:00 :
3/4 des français approuvent la réduction du nombre de fonctionnaire. Maintenant il reste à savoir combien vont hurler quand pour cela il faudra fermer leur bureau de poste et l'école de leurs gamins ou quand il faudra faire vingt kilomètres de plus pour aller à l'hopital. Les francais sont toujours pour les réformes sauf quand ça les concerne.
Réponse de le 19/04/2014 à 15:17 :
Exactement.

Le milieu hospitalier? Il cherche sans cesse à recruter pour faire face à une activité croissante, mais difficile faute de budgets. Et après on vient pleurer sur les temps d'attente aux urgences et les déserts médicaux.

La poste? Les bureaux ferment les uns après les autres, et on se plaint de ne pas avoir assez de services postaux ensuite.

La SNCF? désenclavement des zones moins urbaines, accessibilité aux services de plus en plus centralisés dans les grandes villes, départ en vacances. Mais non le français moyen crache sur la sncf sans arrêt.

Les autoroutes? Parfait laissons filer une filière hyper rentable pour l'état aux entreprises privées.

L'éducation? Supprimons des postes, ne réformons pas, c'est tellement plus simple. Après vous viendrez pleurer que notre recherche n'avance pas, que nos fleurons technologiques ne se renouvellent pas et qu'il faudra payer 15k / an pour permettre à son fils d'avoir une éducation correcte.

Pays de merde.
Réponse de le 19/04/2014 à 17:25 :
"Après vous viendrez pleurer que notre recherche n'avance pas, que nos fleurons technologiques ne se renouvellent pas et qu'il faudra payer 15k / an pour permettre à son fils d'avoir une éducation correcte."
C'est déja le cas ,avec beaucoup trop de fonctionnaires
a écrit le 19/04/2014 à 14:56 :
faut arrêter avec ce mythe des fonctionnaires d'état car quand on les réduit on s'apperçoit que l'on perd des professeurs, des pompiers, des policiers, des gendarmes, des infirmières, des militaires un c'est un peu facile par contre il faut réduire les fonctionnaires territoriaux qui sont en doublons, il faut faire un peu de preuve d'intelligence ou on finira par appeler des numéros d'urgences qui ne répondront plus.
Réponse de le 19/04/2014 à 15:36 :
Toujours la même chanson : moins d'infirmières, moins de policiers etc... Mais il n'y a pas que cela: que l'on supprime ceux des ministères, des collectivités locales, les nombreux fonctionnaires au sénat ou à la chambre, etc... C'est la qu'ont peut les trouver! Et arrêtez de nous bassiner avec les professeurs ( les fonctionnaires de l'éducation nationale sont beaucoup plus nombreux que dans les pays voisins, mais nombreux sont " détachés" et n'enseignent pas!) ou dans les hôpitaux ou il y a plus de personnel administratif que de personnel soignant ! La on peut trouver des économies!
Réponse de le 19/04/2014 à 16:43 :
@ rouge tout a fait d accord
Réponse de le 19/04/2014 à 17:33 :
en réalité plutôt que de diminution il faudrait d'abord parler d'optimisation, il est évident qu'il faudrait optimiser la partie administrative et bureautique, alors que la partie opérationnel ( les flic pompier gendarme armée) qui sont sur le terrain réelle eux ne diminue pas.
a écrit le 19/04/2014 à 14:38 :
Sondage commandé par Fouks pour conforter la soit disant popularité de son pote, Manolo El Blanco. Quand même !
Réponse de le 19/04/2014 à 15:22 :
quand meme !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :