Le pacte de stabilité reçoit le satisfecit de Standard & Poor's

 |   |  230  mots
L'agence S&P a dégradé la note de la France en novembre 2013. (Photo Reuters)
L'agence S&P a dégradé la note de la France en novembre 2013. (Photo Reuters) (Crédits : Reuters)
L'agence de notation maintient la note AA avec perspective "stable" de la France.

Des députés PS le rejette, les Français s'en méfie, S&P l'acclame. Le pacte de stabilité qui doit être voté mardi à l'Assemblée semble avoir convaincu l'agence de notation qui confirme ce vendredi la notation de la dette souveraine française. Celle-ci reste à "AA" à court termet et "A-1+" à long terme avec perspective stable. 

Améliorer la compétitivité

Dans un communiqué difffusé ce vendredi matin, Standard's and Poor's explique: 

Nous estimons que le gouvernement français est engagé dans la réduction du coût du travail et de la fiscalité des entreprises dans le but d'améliorer la compétitivité de l'économie.

L'agence juge possible la "réduction progressive du déficit budgétaire à moins de 3% du PIB d'ici à 2017" grâce à la réduction des dépenses publiques. Mais elle note toutefois que la dette publique de la France "reste élevée" et qu'elle devrait "continuer de croître jusqu'en 2017". La dette française a explosé au cours de ces six dernières années jusqu'à monter en 2013 à 93,5% de son PIB. 

Dernière dégradation en novembre

En novembre 2013, l'agence avait dégradé d'un cran la note du pays, qui passait donc de AA+ à AA. Elle jugeait alors que les réformes engagées par François Hollande n'avaient pas l'effet escompté, et craignait qu'elle ne soit prise dans une "trappe à réformes"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/04/2014 à 17:50 :
De toute façon les réformes françaises c'est toujours le grand bluff électoral... d'ailleurs S&P n'a pas réévalué sa note puisqu'elle ne bouge pas! Tout ce cinéma pour ne rien dire...
a écrit le 25/04/2014 à 14:37 :
Maintenant on comprend mieux la raison de cette drôle de visite de Hollande à Barack Obama.
Réponse de le 25/04/2014 à 16:19 :
La Russie possède une croissance plus élevée que la française et une économie de loin plus intéressante à court et moyen terme que la notre. Néanmoins une agence américaine et qu'on sait totalement dépendante de Washington et de Wall Street rabaisse la note de la Russie et donne de la stabilité à une économie actuellement en déclin comme la notre ! Faut pas casser la tête pour comprendre les critères de S&P ainsi que ceux d'autres agences de notation américaines, tout n'est qu'une question de celui qui ordonne et celui qui paye. Point à la ligne.
a écrit le 25/04/2014 à 11:37 :
Attention aux fautes d'ortographe
Des députés PS le rejette, les Français s'en méfie, S&P l'acclame
a écrit le 25/04/2014 à 9:58 :
Où une société privée étrangère, spécialisée dans la spéculation financière, n'ayant aucune légitimité, aucune indépendance, s'octroie le droit de juger la politique d'un état souverain avec des arrière pensées spéculatives.
a écrit le 25/04/2014 à 8:58 :
Le titre est aussi bluffant ...qu'optimiste...!
a écrit le 25/04/2014 à 8:54 :
Sans surprise, sauf que ce n est pas le pacte que salut S et P mais les mesures anti social, le gel des retraites et de salaires des fonctionnaires engendre le gel de tous les salaires, c est cette mesure a la grec qui va réduire les coût du travail qui redonne confiance aux agences.
a écrit le 25/04/2014 à 8:45 :
S&P n'acclame nullement les mesurettes compatbles de Valls, ce papier est mensonger.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :