Jérôme Cahuzac dément être agent immobilier de luxe

 |   |  225  mots
Jérôme Cahuzac a exprimé ses regrets d'avoir accepté le poste de ministre du Budget, lors d'une interview à Vanity Fair datant d'avril 2014. (Photo : Reuters)
Jérôme Cahuzac a exprimé ses regrets d'avoir accepté le poste de ministre du Budget, lors d'une interview à Vanity Fair datant d'avril 2014. (Photo : Reuters) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'ex-ministre du Budget, suspendu par l'Ordre des médecins, aurait trouvé un emploi dans l'immobilier de luxe dans la capitale, selon le Parisien.

Chirurgien plastique, ministre du Budget... et désormais agent immobilier? Un an après sa démission spectaculaire, Jérôme Cahuzac serait en pleine reconversion professionnelle. D'après Le Parisien, c'est dans l'immobilier de luxe, le métier de sa compagne, qu'il aurait trouvé un point de chute. 

Une information qu'a rapidement démenti l'ancien ministre par le biais de son avocat. "Comme toute personne qui n'a pas de revenus, il cherche actuellement du travail", a déclaré à l'AFP Jean Veil.

Ayant été suspendu en janvier pour six mois dont trois avec sursis par l'Ordre des médecins de Paris, Jérôme Cahuzac ne peut en effet pas exercer pour l'instant sa profession d'origine. Malgré une spécialisation dans les implants capillaires, il se déclarait en 2013 comme médecin généraliste.

Déjeuners avec DSK

Dans son article, Le Parisien/Aujourd'hui en France rapporte également que l'ex-ministre déjeune régulièrement avec Dominique Strauss-Kahn, mais précise ne pas savoir si ce dernier l'a aidé à trouver son nouvel emploi.  

La dernière "apparition" publique de Jérôme Cahuzac date du mois d'avril 2014, lorsqu'il a accordé une interview au magazine Vanity Fair. Il y faisait part de ses regrets d'avoir accepté le portefeuille de ministre en 2012, tout en sachant avoir détenu un compte bancaire non déclaré en Suisse. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/05/2014 à 8:30 :
il s'est peut-être reconverti en agent du K.G.B. ...pour débusquer les fraudeurs.
a écrit le 22/05/2014 à 23:54 :
Si réussi il montrera qu'il capable de faire autre chose que la politique.
a écrit le 22/05/2014 à 17:52 :
Le ps est un parti de droite comme l'UMP ceci explique cela ,quand ses electeurs naifs ouvrirons les yeux on pourra avancer
Réponse de le 22/05/2014 à 19:50 :
Quand vous cesserez d'ignorer la conjugaison au futur du verbe "ouvrir". Vous nous blessez les yeux ! Et les trémas ne sont pas difficiles à faire également...
Réponse de le 23/05/2014 à 9:44 :
C'est bizarre, j'aurais plutôt dit que l'UMP est un parti de gauche comme le PS et tous deux nous assomment de taxes et d'appareil d'état. C'est pourquoi la France est le dernier bastion des idées folles avec la Corée du nord et Cuba.
Réponse de le 24/05/2014 à 8:33 :
@ topaze

UMP= PS comme disait Coluche ,le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme . Le communisme c'est le contraire
a écrit le 22/05/2014 à 17:49 :
on peut lui faire confiance!
a écrit le 22/05/2014 à 17:35 :
Tu pourra mettre des vis dans des petits sachets l'année prochaine ou peu après, mais le tarif horaire sera assez éloigné de tes habitudes.
a écrit le 22/05/2014 à 15:58 :
C'est un repli de justesse pour un repris de Justice.
a écrit le 22/05/2014 à 14:09 :
Les yeux dans les yeux, cet appartement est une maison dans un immeuble.
a écrit le 22/05/2014 à 12:44 :
De toute manière, ils sont foutus au PS.
Après dimanche soir et la raclée électorale, tu vas pouvoir avoir du boulot en Suisse.
a écrit le 22/05/2014 à 12:40 :
Députés et agents immobiliers: les métiers qui ont la plus mauvaise réputation (Ifop).
Il reste dans le même registre.
a écrit le 22/05/2014 à 12:35 :
ILS s'en sortent toujours très bien ! c'est absolument écoeurant...
Réponse de le 22/05/2014 à 16:50 :
moi je pensais qu'il allait en taule. Mais non, même pas.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :