Cahuzac : "Devenir ministre a été l'erreur de ma vie"

 |   |  272  mots
Jérôme Cahuzac regrette d'avoir accepté de devenir ministre du Budget en 2012, tout en sachant qu'il avait eu un compte non déclaré en Suisse. (Photo Reuters)
Jérôme Cahuzac regrette d'avoir accepté de devenir ministre du Budget en 2012, tout en sachant qu'il avait eu un compte non déclaré en Suisse. (Photo Reuters) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac a accordé sa seconde interview depuis sa démission en 2013 au magazine Vanity Fair. Il y regrette davantage le fait d'avoir accepté le portefeuille que celui d'avoir ouvert un compte en Suisse.

Jérôme Cahuzac rompt son silence. Un an après son interview-confession sur BFM TV, l'ex-ministre du Budget a accordé une interview au magazine Vanity Fair à paraître mercredi 23 avril. L'ancien homme politique y exprime ses regrets. 

"Je suis devenu un homme respecté"

A propos de son compte bancaire non déclaré en Suisse dont l'existence a été révélée par Mediapart, il déclare notamment:

"Quand j'ai ouvert ce maudit compte, je n'avais aucun mandat, je n'étais candidat à rien, je n'imaginais même pas que je le serais un jour. Je suis devenu un homme respecté, écouté, on me reconnaît une compétence, j'ai une influence sur la politique de mon pays… J'ai fait des sacrifices pour en arriver là. Je ne peux pas accepter de laisser tout détruire à cause d'une imbécilité qui date d'il y a vingt ans…"

Dans ces conditions, accepter de " devenir ministre a été l'erreur de [sa] vie", affirme l'ancien ministre du gouvernement Ayrault. Il ajoute: "j'aurais dû répondre non" aux sollicitations du président de la République et de son Premier ministre en mai 2012, lors de sa nomination. Et précise que, s'il avait fait ce choix, "rien ne serait sorti" dans la presse. 

600.000 euros maximum sur le compte? 

L'interview est réalisée par Hervé Gattegno, rédacteur-en-chef de la version française du magazine américain et auteur d'une enquête sur cette affaire. Selon lui, le compte aurait abrité au maximum 600.000 euros. Ce compte ouvert aurait été alimenté, entre autres, par des versements provenant de patients du Dr Cahuzac, en provenance du Golfe persique. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/01/2016 à 20:11 :
Donc " l'erreur de sa vie " ça n'a pas été de truander le fisc et les Français, mais de s'être fait prendre... Il se rend compte de ce qu'il dit ?
a écrit le 29/04/2014 à 10:12 :
Si j'en juge par la tendance des français à élire et réélire des hommes politiques déjà condamnés ou mis en examen, ce Cahuzac a un bel avenir devant lui...
a écrit le 25/04/2014 à 8:42 :
Hollande doit se dire la même chose quant à son élection à la présidence
a écrit le 23/04/2014 à 19:31 :
j'ai entendu sur radio PS (france inter) que sa grosse erreur a été d'aller au gouvernement car sinon personne n'aurait rien su de son compte en suisse, il est "cohérent" jusqu'au bout, un vrai socialo !!
a écrit le 23/04/2014 à 15:18 :
Tricher avec tout le monde et se montrer malhonnête est certainement bien mieux !!!
quand se remettra t il en cause ??
a écrit le 23/04/2014 à 14:17 :
imbécillité et non imbécillité.....
a écrit le 23/04/2014 à 10:39 :
En fait, il ne regrette pas d'avoir fraudé, lui et sa femme, d'ailleurs.. une affaire de famille ? Son seul regret est de s'être fait prendre, sans aucune autre considération ni morale ni civique. Pour ce genre d'individu, une seule sanction : privation des droits civiques et inégibilité à vie plus un redressement fiscal copieux !!
a écrit le 23/04/2014 à 10:10 :
le probleme c'est que ce monsieur n'a toujours pas paye pour ses fautes !!!

C'EST SCANDALEUX Allez monsieur CAHU vous devez allez faire un stage en TOLE pour réflechir !!!
a écrit le 23/04/2014 à 9:40 :
Le plus choquant, c'est qu'il ne regrette ABSOLUMENT pas d'avoir fraudé le fisc (c'est à dire volé les français!)... ce qu'il regrette, c'est simplement d'avoir pris le risque d'être mis sous les projecteurs, et donc de s'être fait prendre !!! Ouaou ! Quelle éthique !
a écrit le 23/04/2014 à 8:08 :
Il doit etre mal dans ses baskets.
compassion.
Peut se racheter en se rapprochant un peut plus du terrain ou vivent les vrais gens avec leurs vrais problèmes car il a la chance d' avoir un art entre ses mains qui permet de les soigner
a écrit le 23/04/2014 à 7:48 :
Patients du golfe persique c'est sûrement plus de 23€.
On voit bien la mentalité politicarde... J'aurai pas du être trop gourmand j'aurai du être encore plus malhonnête :-)
a écrit le 22/04/2014 à 23:14 :
L'erreur de sa vie c est de nous faire croire , qu' il avait de l éthique .
a écrit le 22/04/2014 à 20:27 :
Si l'argent était réellement gagné honnêtement, il n'y aurait pas eu de scandale. Arrêtez de nous prendre pour des c... 600000/23>= 26000 patients... Ca fait beaucoup de patient a soigner et si on enlève les frais sa en fait encore beaucoup plus...
Réponse de le 23/04/2014 à 10:56 :
Pour aaa
Ce n'est pas en faisant des consultations à 23€ que l'on amasse 600 000 €. Renseignez-vous avant d'écrire des âneries.
Réponse de le 23/04/2014 à 11:29 :
dans la chirurgie esthétique les consultations ne sont pas à 23€ ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :