Fraude : Pôle Emploi récupère 41,8 millions d'euros

 |   |  361  mots
Pôle emploi a détecté pour 100 millions d'euros de fraude en 2013
Pôle emploi a détecté pour 100 millions d'euros de fraude en 2013 (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Pôle emploi a détecté 100 millions d'euros de fraude en 2013 et a pu en en récupérer 41,8 millions. Pour sa part, la Sécurité a détecté pour plus de 562 millions de fraude, dont 260 millions au titre du travail illégal.

Pôle emploi a détecté en 2013 100 millions d'euros de fraude mais a pu récupérer 41,8 millions de ce préjudice, soit 13% de mieux qu'en 2012, selon un bilan du Comité national de lutte contre la fraude rendu public ce jeudi 22 mai.

In fine, 58,7 millions d'euros ont donc été perdus par Pôle emploi. En 2012, l'établissement public avait détecté 76 millions d'euros de fraudes, dont 39 millions subis et 37 millions évités.

58,7 millions d'euros de préjudice... pour 30 milliards d'euros d'allocations versées

Les 58,7 millions de préjudice liés à la fraude --détectés mais non recouvrés-- en 2013 sont en forte hausse (50%) par rapport à l'année précédente, du fait des "efforts considérables" mis en oeuvre par Pôle emploi pour les détecter, salués par le Comité national de lutte contre la fraude. Cette somme ne représente qu'une faible part (0,2%) des 30 milliards d'euros d'allocations chômage versées en 2013 aux demandeurs d'emploi.

Par ailleurs, en 2013, le Comité a détecté 141 millions d'euros de fraudes dans la branche famille de la Sécurité sociale, en hausse de 18% par rapport à 2012. Les données des autres organismes de sécurité sociale pour 2013 ne sont pas disponibles.

Sécurité sociale: plus de 562 millions de fraude

En 2012, la fraude détectée par l'ensemble des caisses de sécurité sociale avait atteint 562,3 millions d'euros (+17,2% par rapport à 2011), dont 290,7 millions au titre de la fraude aux prestations sociales. Le travail dissimulé avait quant à lui représenté 260 millions d'euros en 2012 (+18% par rapport à 2011).

Face à la fraude qui "se complexifie, notre réponse doit s'étoffer", a déclaré cejeudi le ministre du Travail, François Rebsamen, lors de la réunion du Comité national de lutte contre la fraude.

"C'est le sens" de la "réorganisation de l'inspection du travail", actuellement en débat au Parlement, et du "plan de lutte contre le travail illégal", a poursuivi le ministre du Travail

Concernant les fraudes liées au détachement des travailleurs, "la proposition de loi Savary (votée fin février à l'Assemblée, NDLR) renforce fortement notre capacité d'action dès à présent et sans attendre les décisions européennes", assure-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/05/2014 à 17:53 :
La vraie fraude se trouve dans les associations culturelles qui vivent de subventions et déclarent leur cadre avec des salaires faramineux qui en fin de saisson estivale partent au chômage avec de très bonne indemnité mais ça c est pour les copains des coqains .
a écrit le 22/05/2014 à 17:44 :
En passant à la CAF de mon département, il y a peu, j’ai été frappé par le nombre de véhicules 4/4 de grosses cylindrées neuves sur le parking des bénéficiaires (véhicule que je n’ai jamais pu m’offrir quand je travaillais), du nombre de personnes fumant à l’extérieur du bâtiment, utilisant un smartphone dernier cri ou une tablette (que je n’ai jamais pu m’offrir quand je travaillais). Que fait la police ? Que font les services de contrôle de la CAF ? Ne serait-ce que de relever les plaques d’immatriculation et d’effectuer un rapprochement avec les revenus provenant du travail ( ?) des bénéficiaires de l’aide sociale. Hypocrisie quand tu nous tiens.
Réponse de le 22/05/2014 à 21:05 :
Moi, je ne suis jamais allé avec ma Mercedes 230ch chez Pôle-Emploi....
Réponse de le 23/05/2014 à 8:20 :
il est question de bénéficiaires de prestations sociales ,spécialisés par ailleurs dans l'herboristerie et le commerce de proximité qui viennent toucher " ce à quoi ils ont droit" avec des véhicules de luxe .Vous comprenez .... pour les frais de carburant !!!
Réponse de le 24/05/2014 à 8:18 :
En effet, la France est défendeur du principe de la liberté du commerce et n’est pas très regardante sur la nature et l’origine des produits vendus dans la plus grande discrétion. Que voulez-vous : on ne peut pas mettre un frein à toutes les initiatives. Bon… peut-être que des effets physiques et psychiques sont causés par les produits consommés. De toute façon, les clients pourront se faire soigner grâce à la Sécurité Sociale et accroitre son déficit. Pourquoi se priver d’afficher ostentatoirement le fruit de revenus tirés de sa petite entreprise ? Ce n’est que pure jalousie.
a écrit le 22/05/2014 à 17:30 :
C'est bien de constater que les fraudes découvertes à l'assurance maladie sont dix fois supérieures à celles de Pole Emploi et si vous voulez mon avis ce devrait être encore plus pour l'assurance maladie du fait que les professionnels de santé sont à l'origine de la plus grande partie de la fraude...
Réponse de le 22/05/2014 à 18:05 :
Un médecin qui envoie ses propres patients, depuis des années, dans la clinique dont il est le dirigeant actionnaire représente-t-il un cas de fraude à la sécurité sociale ? Est-ce conforme à la déontologie médicale ? Est-ce possible ?
a écrit le 22/05/2014 à 16:06 :
Est-ce que parmi ces fraudes sont comptées les erreurs dues uniquement aux employés de pole emploi qui versent des allocations alors qu ils n ont pas reçu les justificatifs de déclaration ?
a écrit le 22/05/2014 à 14:05 :
Avec tous les fonctionnaires que possèdent la France, ils ne sont pas capables de controler les entreprises pour voir s'il y a des gens qui travaillent au black. De controler les foyers ou se trouvent plusieurs femmes et enfants pour les allocs.Controler tous les jeunes qui se baladent dans de superbes voitures grace au trafic de drogue, qui ne travaillent pas et se contentent du RSA. Nourrir et loger les sans papiers avec nos impôts qui augmentent de plus en plus. STOP STOP j'en ai marre d'aller travailler pour nourrir les fainéants et les chomeurs professionnels. Je dirai NON NON NON à l'Europe.
Réponse de le 22/05/2014 à 18:10 :
Bravo et encore Bravo
Réponse de le 22/05/2014 à 20:42 :
Clap, clap, clap,...clap, clap, clap, ....(siffement);..bis, ter, clap, clap, clap
Réponse de le 23/05/2014 à 4:45 :
Il y avait 100% de fonctionnaires en URSS et tout allait "très bien"; tellement bien que les gens avaient cette coutume pittoresque de faire la queue devant les épiceries pour acheter à manger, quand il y avait quelque chose de "disponible".
Pendant longtemps on pensait qu'on nous racontait des blagues comme par exemple celle de l'usine d'allumettes dont les allumettes ne fonctionnaient pas mais comme "personne n'était responsable" et qu'on ne pouvait virer personne, on ne pouvait rien changer; mais non, ce n'étaient pas des blagues.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :