L'UMP à l'heure des choix

 |   |  659  mots
L'UMP va devoir clarifier sa ligne politique très rapidement. Reuters
L'UMP va devoir clarifier sa ligne politique très rapidement. Reuters (Crédits : reuters.com)
Après la démission de Jean-François Copé du poste de président, l'UMP va organiser à l'automne un congrès "refondateur". Les militants devront trancher entre l'alliance avec les centristes... ou le Front National.

« Les gaullistes chassent en meute », disait-on à l'époque de l'UDR et du RPR. La même constatation prévaut pour leurs lointains héritiers de l'UMP. Ce mardi 27 mai, ils s'y sont mis à plusieurs pour réussir à avoir la tête de Jean-François Copé, contraint de donner sa démission de la présidence de l'UMP, à la suite de l'affaire « Bygmalion ».

Tout le monde s'y est mis : François Fillon bien sûr, qui a prononcé un discours assassin à l'encontre de son rival de 2012, mais aussi François Baroin, Luc Chatel, Bruno Lemaire, Alain Juppé, Xavier Bertrand, etc… Résultat, Jean-François Copé quittera effectivement ses fonctions le 15 juin et un congrès extraordinaire sera organisé à l'automne, notamment pour élire un nouveau président. Tout le reste du bureau de l'UMP ayant également donné sa démission, les pendules vont être remises à l'heure, notamment sur la ligne politique que devra tenir l'UMP.

En attendant, c'est le triumvirat formé par les trois anciens premiers ministres, Alain Juppé, Jean-Pierre-Raffarin et François Fillon, qui tiendra les commandes du parti. Un intérim qui va être bien utile pour tout refonder, qu'il s'agisse de l'organisation et du fonctionnement de l'UMP - et notamment ses finances - que de son logiciel idéologique. D'ailleurs, pour l'automne, Alain Juppé parle déjà d'un « congrès refondateur ».

L'UMP va devoir choisir ses alliances: UDI ou FN ?

Le Maire de Bordeaux a raison. Au-delà du choix des hommes, l'UMP va surtout devoir choisir entre deux lignes politiques. Celle qu'il défend, avec François Fillon et Jean-Pierre-Raffarin ou encore Valérie Pécresse, qui tend à chercher des alliances avec les centristes de l'UDI. Alain Juppé, l'un des fondateurs de l'UMP, a toujours défendu l'idée que le parti devait être celui « du centre et de la droite républicaine ». Mais, il n'est pas certain que se soit la ligne souhaitée par les militants, voire les sympathisants de l'UMP, qui se trouvent sur une ligne plus droitière et qui ne cachent plus leur volonté de trouver un terrain d'entente avec le Front National de Marine Le Pen qui serait devenu « plus respectable ».

Une position qui sera sans doute défendue par Thierry Mariani, le député UMP, leader de la tendance « La Droite populaire » au sein de l'UMP.  Il faudra aussi attendre le positionnement de la première mouvance du parti « La Droite forte » qui avait obtenu en 2012 le plus grand nombre de votes de militants. Une tendance emmenée par Guillaume Peltier, ancien... du Front National.

Trancher la question européenne

L'UMP ne peut plus se permettre de faire le grand écart idéologique. Qu'y a-t-il de commun entre un « fédéraliste européen » comme Alain Lamassoure et un souverainiste comme Henri Guaino ? Sans parler de la thèse de l'Europe des nations et des « grands projets » défendue par Michèle Alliot-Marie. Le congrès de l'automne va être l'occasion de trancher. De la réponse apportée, découlera la question de l'alliance. Ce sera soit avec l'UDI, soit avec le Front National. Et si l'UMP ne parvient pas à clarifier sa ligne, alors ce sera l'implosion du mouvement. Dont une partie des rangs se rapprochera du FN dans la perspective d'une alliance et une autre partie s'alliera avec l'UDI et le Modem de François Bayrou.

Pour Copé, une traversée du désert ou du bac à sable ?

En attendant, à compter du 15 juin, Jean-François Copé va entamer sa traversée du désert - ou du bac à sable, selon les circonstances qui se présenteront - et pourra compter ses soutiens qui vont devenir rares. Il a au moins reçu celui de Jérôme Dubus, secrétaire national de l'UMP en charge de la croissance. Il pourra toujours se consoler en constatant qu'il n'est pas le premier dans ce cas. Après tout, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé ont aussi connu jadis de telles mésaventures.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/05/2014 à 12:56 :
Nous, nous leur donnons une idée,s'ils hésitent : qu'ILS SE CASSENT ! vite fait, bien fait! oust, dehors, nous les avons assez vu, supporté! ils nous indisposent, ces individus là !
a écrit le 28/05/2014 à 7:08 :
L' UMP est déjà une alliance entre le RPR (mort suite aux nombreuses affaires de corruption et de détournements de fonds) et l' UDF. Beaucoup de votants qui ont voté MODEM ne voteront pas UMP.
a écrit le 27/05/2014 à 22:27 :
Ca pue la corruption et les magouilles à l' UMP. Mais pas d' inquiétude : les journalistes, la justice et la police étant de leur côté, aucune poursuite ne sera engagée.
a écrit le 27/05/2014 à 20:15 :
Braves gens cette bandes de lampions à crampons l'ours n'est en place que pour garder la place pour son altesse sérénissime Naboléon futur roi empereur du franzusich Länder sous tutelle du doux régime de Berlin .
a écrit le 27/05/2014 à 19:34 :
qu'ils partent en retraite! on les a assez vu et entendu ! "on ne savait pas " quelle fumisterie! ils savent pourtant comment faire pour "encaisser"! pour détourner ! pour spolier! à vomir ces gens là !!
Réponse de le 28/05/2014 à 13:01 :
Avez vous constaté, combien ils sont fiers d'avoir été pris la main dans le sac, d'avoir trompé, d'avoir volé, pas un séclipsent et ne baissent la tête, tous passent à la télé pour se "disculper", raconter, mentir , nous prendre pour des quiches, en somme pour se fichent de nous et nous em...der ! la HONTE, ils ne connaissent pas! ils n'ont pas peur, marchent la tête haute, sourient...C'est révoltant et pathétique des individus pareils! on en vomi ainsi un tous les matins! on peut bien commencer la journée....
a écrit le 27/05/2014 à 19:13 :
Il faut tout simplement reconstituer un parti gaulliste, patriote et souverainiste. Ces valeurs n'appartiennent pas à l'extrème droite qui les a usurpées. Les centristes de l'UMP peuvent maintenant rejoindre l'UDI. Ce sera plus clair comme avant.
Réponse de le 28/05/2014 à 11:35 :
Vous allez reconstruire un mouvement patriote et souverainiste avec des partis qui sont mondialistes et soumis à l'oligarchie ? C'est drôle !
a écrit le 27/05/2014 à 18:06 :
A cet instant de très haute volée, ayons une pensée émue pour les adhérents fortunés de l'UMP.
Sachons rendre hommage à leur extrême générosité pour soutenir ces pauvres élus UMP sans le sou, démunis, vivant dans des loges de bonnes, et inscrits aux restos du coeur.
Nous adressons notre compassion à toutes celles et tous ceux qui ont puisé dans leurs économies pour le Sarkoton,
qu'ils soient prêts à replonger dans leur porte monaie pour le Copéton, puis le Fillonton, puis le Jupéton et enfin pour le Raffarinton.
Réponse de le 27/05/2014 à 20:18 :
N'oubliez pas le Hollandoton et le Vallson ! Après tout même politique même partie... Avec des idées communes ils peuvent s'allier.
Réponse de le 28/05/2014 à 12:23 :
Les 70% de sympathisants UMP qui voient en Sarko le sauveur pour 2017 et jusqu'à la fin des temps... Amen.
a écrit le 27/05/2014 à 17:43 :
Un meeting électoral naît d'un instant de grâce, de la rencontre avec une idée ou une passion véritable dont la force, aussi bien politique que morale, me fascine. Ses personnages portent les traces, les marques, voire les cicatrices de leur condition humaine, tout en ayant prise sur leur destinée et celle du peuple qui les soutiennent. Cela me conduit d'ailleurs à une esthétique des corps et âmes peu classique et bien éloignée des canons de la morale politique en vigueur … ou pas ?
Réponse de le 27/05/2014 à 17:50 :
quel délire.....!!!! la fumette, il faut l'arrêter....!!!!
Réponse de le 27/05/2014 à 18:48 :
Vous prenez quoi pour être dans cet état ma chère Yvette Lol !!
Réponse de le 27/05/2014 à 19:02 :
Ah Pat, tu m'as eue....
Réponse de le 27/05/2014 à 19:56 :
alors ça, c'est d'un idéalisme ! ça m'en bouche un coin !
Réponse de le 27/05/2014 à 22:34 :
ça délire dur , par là...! c'est la moquette..?...
a écrit le 27/05/2014 à 17:40 :
Les choix:

On joue la victimisation et le complot des médias et juges rouges ou le responsable mais pas coupable c'est la faute aux lois mal faites ou c'est la faute à Lavrilleux et à Tartampion?

Ensuite pour se renflouer:

On refait appel aux dons ou on ferme la boutique et on réouvre un peu plus loin, sachant que ça nous coûte un max en budget com à chaque fois qu'on bouge une oreille?
Réponse de le 27/05/2014 à 17:53 :
Ils son forts à l'UMP.... ce sont des victimes.....ils ne savaient rien de la comptabilité et ils veulent gouverner la France....!!! Savent-ils qu'ils ont endetté la France de plus de 900 milliards d'Euros en 10 ans "Ah, bon??" "On ne savait pas" disent-ils...!!!
a écrit le 27/05/2014 à 16:50 :
Pour l'UMP, le choix c'est d'étouffer l'affaire Sarkozy et d'inviter les UDI comme Morin et autres pour venir se fondre dans cette nasse nauséabonde ;
Une chose est acquise, dans les eaux troubles, ils sont comme les crocodiles, très à l'aise.
a écrit le 27/05/2014 à 15:46 :
Pour aller jusqu'à la démission, l'affaire est sans doute beaucoup plus énorme. Ils ne sont pas homme à lâcher l'affaire pour si peu.
a écrit le 27/05/2014 à 15:34 :
Il faut une révolution
Changer le nom de l UMP
Changer les têtes
Faire un inventaire de l ère Sarko
Trouve un leader avec des idées neuve

NKM étant pour moi comme Juppe et Raffarin des champion de la langue de bois
En vérité ils sont très mal barree
Réponse de le 27/05/2014 à 22:35 :
quelque part....NOUS aussi !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :