13,5 millions d'euros pour le tableau le plus cher vendu en France en 2014

Un portrait de Paul Alexandre par Modigliani a été vendu pour 13,5 millions. Un record pour la maison Sotheby's France, qui réalise la deuxième meilleur vente de son histoire
Un record de vente pour la maison Sotheby's France. /DR
Un record de vente pour la maison Sotheby's France. /DR (Crédits : DR)

Nouveau record pour la maison Sotheby's France. Un des cinq portraits de Paul Alexandre (1911-1912), ami et mécène du célèbre peintre italien Amedeo Modigliani s'est vendu mercredi pour 13,5 millions d'euros. Deux de ces portraits sont conservés au Musée des Beaux-Arts de Rouen.

C'est un record pour un tableau de l'artiste en France, mais également pour la maison Sotheby's France qui réalise sa deuxième meilleure vente depuis son ouverture en novembre 2001, derrière le portrait de Murielle Belcher (1961) de Francis Bacon. Ce dernier s'était vendu 13,7 millions en décembre 2007.

Ce record s'explique par la rareté au sein du marché des portraits d'hommes réalisés par Modigliani avant 1914. L'œuvre inédite, estimée entre 5 et 8 millions d'euros, a suscité l'intérêt de cinq collectionneurs internationaux qui se sont "disputés l'œuvre par enchères téléphoniques", précise Sotheby's France.

Une œuvre qui reflète l'influence de Paul Cézanne

Rarement exposée, cette œuvre représente Paul Alexandre de face, dans un complet noir, peint juste après le décès de sa mère, dans une palette sobre se caractérise "par une mélancolie poignante", selon Sotheby's. Une œuvre qui reflète l'influence de Paul Cézanne sur son travail, souligne Sotheby's.

Une complicité est née entre les deux hommes, suite à leur rencontre à La Maison du Delta, dans le quartier de Montmartre, mise à la disposition de jeunes artistes par Paul Alexandre. Il était fasciné par le talent du jeune Amedeo Modigliani, tout juste arrivé d'Italie, en 1907.

« Dès le premier jour de notre rencontre j'ai été frappé par ses dons d'artiste prodigieux et je le suppliais de ne détruire aucun de ses carnets, aucune de ses études, mettant à sa disposition les faibles ressources dont je pouvais disposer. Aussi ai-je, de cette époque, presque toutes les peintures, presque tous les dessins »

Modigliani, une noblesse excédée

Il met rapidement à sa disposition ses ressources pour devenir son mécène mais également son confident et mentor, cultivant de réelles affinités intellectuelles :

« Modigliani, c'était une "noblesse excédée" pour reprendre une expression de Baudelaire qui lui va à merveille. Tout de suite, j'ai été frappé par son talent extraordinaire et j'ai voulu faire quelque chose pour lui. Je lui ai acheté des dessins et des toiles, mais j'étais son seul acheteur et je n'étais pas riche. »

A tel point qu'il sera le seul acheteur de l'artiste, en faisant l'acquisition de 500 dessins et toiles, dont son portrait mis en vente mercredi et acquis par un collectionneur anonyme.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 05/06/2014 à 17:39
Signaler
13 millions pour un tableau (moche en plus, en toute subjectivité)... Le monde va mal, très mal même...Les gagants du Loto, eux, ont la décence de partager leurs gains avec les plus démunis, via des ONG ou des associations (cf 2 articles paru recemme...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.