Jean-Marie Le Pen : un enrichissement suspect à hauteur d'1,1 million d'euros

 |   |  456  mots
Ça lui apporte sans doute un petit bénéfice politique de faire peser un soupçon d’illégalité sur Jean-Marie Le Pen, a déclaré l'eurodéputé quant à l'autorité indépendante qui a saisi la justice. (Photo: Reuters)
"Ça lui apporte sans doute un petit bénéfice politique de faire peser un soupçon d’illégalité sur Jean-Marie Le Pen", a déclaré l'eurodéputé quant à l'autorité indépendante qui a saisi la justice. (Photo: Reuters) (Crédits : reuters.com)
C'est l'enrichissement de l'eurodéputé, incompatible avec ses revenus, qui avait éveillé les soupçons en 2013. L'enquête ouverte alors sur le président d'honneur du Front National est en cours.

L'argent de Jean-Marie Le Pen au cœur d'une enquête préliminaire. Mediapart en avait déjà révélé l'existence en février, le site d'information en précise ce mercredi l'origine. Ouverte en novembre 2013 à la demande de la Commission pour la transparence financière de la vie politique, elle concerne un enrichissement personnel du président d'honneur du Front national, de 1.127.000 euros entre 2004 et 2009.

Une telle augmentation des biens de l'eurodéputé avait en effet paru, aux yeux de l'ancienne commission chargée d'examiner les déclarations de patrimoine des élus (aujourd'hui remplacée par la Haute autorité pour la transparence, HAT) difficilement compatible avec ses revenus officiels.

L'autorité indépendante, alors présidée par le vice-président du Conseil d'État, Jean-Marc Sauvé, avait notamment comparé la déclaration de patrimoine remplie par Jean-Marie Le Pen en 2009 (à l'issue de son mandat) avec celle fournie en 2004 (au début de son mandat). Elle avait particulièrement tilté sur ses investissements massifs dans des Sicav.

Des explications sans justificatifs

Jean-Marie Le Pen aurait fourni plusieurs explications pour cet enrichissement, qui n'ont pas été jugées convaincantes par la commission: le renoncement du Front national à lui réclamer une ancienne dette, une "remise gracieuse" obtenue du fisc, des virements reçus de son parti personnel Cotelec, d'une étude notariale ainsi que d'une banque. Toutefois, aucune de ces justifications n'a été corroborée de preuves, souligne Mediapart.

La Commission pour la transparence financière, qui contrairement à la HAT manquait des moyens nécessaires pour approfondir son enquête, avait donc décidé de saisir le parquet. Depuis, c'est la brigade financière de la préfecture de police de Paris qui mène l'enquête. mais ni Jean-Marie Le Pen, ni les trésoriers du FN ou de Cotelec n'ont encore été entendus, souligne Mediapart.

Un parti pris politique, selon Le Pen

Interrogé par le site d'information, Jean-Marie Le Pen affirme n'éprouver "aucune inquiétude" quant à l'enquête, tout en essayant de se débarrasser de la question:

"Mais je n'ai pas le dossier sous les yeux. Je n'ai pas eu le temps de fouiller dans mes papiers", affirme-t-il.

S'il répond à l'insistance de Mediapart en fournissant quelques détails sur les explications de son enrichissement données à la commission, il finit néanmoins par déverser la responsabilité sur la commission, responsable à ses yeux de "désinvolture" et "paresse". Il ajoute:

"Ça lui apporte sans doute un petit bénéfice politique de faire peser un soupçon d'illégalité sur Jean-Marie Le Pen."

L'eurodéputé était toutefois tenu de remplir avant juin une nouvelle version de sa déclaration de patrimoine. Cette fois, ce sera la nouvelle Haute autorité qui s'en saisira.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/06/2014 à 11:28 :
Bien peu de choses à côté d'un Balkany, d'un Flosse, et des tartuffes de l'UMP et du PS...
a écrit le 13/06/2014 à 14:02 :
Et ce n'est pas avec mes impots qu'il a pu s'enrichir. Avant de creuser chez LE PEN, il faudrait continuer à creuser du côté de l'UM PS. Ils ont tous des comptes dans des paradis fiscaux, des villas, dans le monde entier et pendant ce temps le petit ouvrier doit trimer pour engraisser toute cette mafia.
Réponse de le 30/06/2014 à 22:00 :
Il y aussi des affaires à l'UMP comme au ps : bygmallion, coppė, cahuzac...
a écrit le 13/06/2014 à 9:30 :
Tiens c'est bizzare, on enquete sur Le Pen dans un contexte politique favorable au parti...
Réponse de le 13/06/2014 à 13:38 :
Cela fait de nombreux mois que c'est connu, mais peut-être qu'il ne fallait pas en parler avant les élections.
Réponse de le 14/06/2014 à 13:39 :
curieux ? , on ne vit pas a montre tout pour finalement tout cacher ? , non trop drôle , enfin pas le seul politicien a connaitre les failles du système que meme les ultra riches savent faire .. pour cela la profession d'avocat a de l'avenir surtout pour les jeunes sans emploi , voilà un bon job d'avenir ..
a écrit le 13/06/2014 à 6:08 :
C'est assez inquiétant que dans un pays qui se dit démocratique, on puisse (re)sortir une affaire ou un "bruit" en fonction de l'actualité !
Réponse de le 13/06/2014 à 13:41 :
Cela fait de nombreux mois que mediapart en parle. La question est plutôt pourquoi les autres medias ont attendu la fin des élections pour en parler?

Sur le fond s'enrichir en moyenne de 200 000 euros pas an sans pouvoir expliquer d’où provient cet argent, c'est assez suspect pour un élu.

Tout le monde doit un jour rendre ds comptes.
a écrit le 13/06/2014 à 0:11 :
Ca balise à gauche comme à droite depuis la percée fulgurante du FN aux européennes... Marine présidente?
a écrit le 12/06/2014 à 19:42 :
Lorsqu'on aura vraiment ouvert tous les dossiers, on se rendra compte que cela ne vaut pas la peine de se déplacer pour aller voter ; et ce quelque soit le parti.
Réponse de le 30/06/2014 à 22:03 :
Commençons par voter systématiquement pour le candidat sans affaires ´connues. Si tout le monde ne votait plus pour un politique affairistes, le monde politique changerait petit à petit.
a écrit le 12/06/2014 à 18:26 :
enquête ouverte en 2013 pour des faits entre 2004 et 2009, notre administration avance à pas de géant,Comment se rappeler les entrées et sorties ? un peu plus d'efficacité permettra de lever le doute sur la sincérité de l'nquête
Réponse de le 13/06/2014 à 13:44 :
Il faudrait peut-être plus de fonctionnaires.
a écrit le 12/06/2014 à 18:06 :
Cela n'empêchera pas le FN de continuer à progresser. Les élus qui ont été condamné ont quasiment toujours été réélu. Les gens critiquent les élus mais quand c'est un élu de leur parti qui tape dans la caisse, c'est pas aussi grave que les autres élus des partis adversaires. 40 ans que la France vit comme cela.
a écrit le 12/06/2014 à 17:58 :
Bof, venant de ces individus l'enrichissement n'est pour moi qu'une simple description supplémentaire de leur réel souci, s'il n'y avait que ça à leur reprocher...
Bon, si ça peu les plomber un peu tant mieux, Mais ça ne va pas changer grand chose sur le fait que de plus en plus de personnes laissent apparaître au grand jour leur indifférence,voir complicité, aux propos nauséabonds de ce partis.Ah, elle est toujours vivante la france des lettres anonymes à la Gestapo....
a écrit le 12/06/2014 à 17:49 :
Quand je constate que les impots ns cherchent des poux,a nous retraites,et que ces pleins de frics s'en tirent toujours bien!
a écrit le 12/06/2014 à 17:49 :
1 million mais c'est la somme qu' à versée papa Balkany pour que maman Balkany ne dorme pas dans une geôle
a écrit le 12/06/2014 à 17:36 :
ou lala la belle affaire un enrichissement douteux c pas bien file dans ta chambre et ne recommence pas se soir pas de dessert et pas d ordinateur se week end
y a pas de mais
a écrit le 12/06/2014 à 17:03 :
...Et les contrôles du train de vie manifestement suspect de certains individus par le fisc, qui devait permettre de coincer des délinquants trafiquants de drogues : on n'a pas de nouvelles, par contre ! ça devient quoi ??
a écrit le 12/06/2014 à 16:50 :
...Et les contrôles du train de vie manifestement suspect de certains individus par le fisc, qui devait permettre de coincer des délinquants trafiquants de drogues : on n'a pas de nouvelles, par contre ! ça devient quoi ??
a écrit le 12/06/2014 à 16:20 :
Quoi le Front national serait pourri comme les autres? Ouh la la la! J'espère que vous n'allez pas nous annoncer bientôt qu'ils mentent éhontément avec leur programme politique (sortir de l'euro, attaquer les grandes banques, fermer les frontières et renvoyer tous les étrangers chez eux, vivre en autarcie...Bref rendre la France souveraine et la faire rejoindre directement le tiers-monde)
a écrit le 12/06/2014 à 16:10 :
Il a déjà été contrôlé 17 fois par le fisc en 30 ans environ, donc si il avait dû se faire coincer...On verra bien ce qu'il en sort, mais honnêtement, quel autre homme politique a été contrôlé 17 fois ! On peut se poser la question quand même, non ?
Réponse de le 12/06/2014 à 17:44 :
pas toi car tu serais déjà en taule!!!!!!lol
a écrit le 12/06/2014 à 14:54 :
Mais qu'est-ce que vous croyiez, que les dirigeant du fn étaient autrement plus vertueux que les autres ? Que nenni, ils sont en tout point semblables à ceux des autres partis politiques.
Réponse de le 12/06/2014 à 16:31 :
C'est bien connu chez les LE PEN c'est la famille d'abord.
Réponse de le 13/06/2014 à 0:28 :
de plus normal.
a écrit le 12/06/2014 à 14:52 :
S'il ne veut pas prendre sa retraite au moins il se fera plus petit, mais toujours utile pour son parti
a écrit le 12/06/2014 à 14:51 :
article incomplet: enrichissement de 1 million sur un total de combien ? S'agissant d'une période ou certaines plus-values ont été au moins aussi monstrueuses que certaines faillites, il est difficile de se faire une idée.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :