Arnaud Montebourg a-t-il décidé de faire cavalier seul ?

Le ministre de l'Economie prépare un texte de loi qui devrait faire du bruit puisqu'il s'attaquerait notamment aux professions réglementées. Il reprendrait en partie les propositions formulées par la Commission Attali. Des mesures en faveur du pouvoir d'achat s'inspireraient de celles défendues par les députés socialistes frondeurs...
Fabien Piliu
Arnaud Montebourg pourrait reprendre les propositions des députés socialistes frondeurs en faveur du pouvoir d'achat
Arnaud Montebourg pourrait reprendre les propositions des députés socialistes frondeurs en faveur du pouvoir d'achat (Crédits : Reuters)

Arnaud Montebourg n'est pas à un paradoxe près. Héraut de la démondialisation lors des primaires socialistes en 2011, ardent défenseur de la filière automobile face à « l'invasion » des véhicules sud-coréens en 2012, chantre du libéralisme en 2013 lorsqu'il s'en prend à la Direction européenne de la concurrence qui demandait à la SNCM de rembourser une partie des aides reçues, le ministre de l'Economie prépare actuellement un projet de texte de loi qui, présenté à la rentrée, risque de mettre le feu aux poudres puisqu'il s'attaquerait notamment aux professions règlementées. Les premiers contours de ce texte devraient être dévoilés après la Conférence sociale et avant l'allocution traditionnelle du 14 juillet du président de la République, François Hollande.

"Nous pouvons imaginer aujourd'hui de nouveaux rapports économiques dans tout un tas de secteurs. Il faut réformer les mécanismes profonds de l'économie", a-t-il déclaré dimanche sur BFM TV, évoquant "des phénomènes de rentes, de monopoles". Dans son viseur : les notaires, les taxis, les avocats, les pharmaciens... En dérèglementant ces professions - il s'en est déjà pris aux notaires en juin - , le ministre espère rétablir un peu de concurrence, concurrence qui permettrait de faire pression à la baisse sur les prix. La rentrée promet d'être chaude...

Deux rapports sur le bureau d'Arnaud Montebourg

Pour rédiger son projet de loi, Arnaud Montebourg dispose du rapport commandé en 2012 à l'Inspection générale des finances (IGF) par Bercy, rapport non rendu public par Pierre Moscovici, alors ministre de l'Economie. Il peut également parcourir le rapport de la Commission pour la libération de la croissance française ou " rapport Attali " remis en janvier 2008 à Nicolas Sarkozy.

Toutefois, s'il devait s'inspirer du rapport Attali pour " libérer " les professions règlementées, Arnaud Montebourg ne ferait pas preuve d'une originalité débordante. Ce ne serait en effet pas la première fois que l'exécutif s'inspire de ce document qui avait pour mérite d'embrasser l'essentiel des problématiques économiques et sociales dans laquelle se débat la France.

Un « ramasse-poussière »

Certes, François Hollande, alors Premier secrétaire du parti socialiste avait eu des mots plutôt durs en commentant ce rapport. " Chacun sait que ce rapport va devenir un ramasse-poussière (...) qu'on cesse de faire des mesures gadgets (...) le rapport contient certaines propositions qui mériteraient d'être engagées, qui peuvent même être engagées consensuellement mais qu'on cesse de dire à telle ou telle profession: 'on vous a vus, c'est vous qui êtes les responsables de ces défauts de croissance ". Néanmoins, les récentes mesures destinées à redresser la compétitivité, à réformer le système de santé - via notamment le développement de l'hospitalisation à domicile -, à simplifier les démarches administratives ou encore à réduire le mille-feuille territorial font en effet partie des 316 " décisions fondamentales " proposées par la Commission.

Un pacte avec les frondeurs ?

Ce projet de loi ne se contenterait pas de s'attaquer aux professions règlementées. Un volet serait également consacré au pourvoir d'achat, notamment des plus modestes, reprenant en partie les propositions de la trentaine de députés socialistes frondeurs parmi lesquels Christian Paul, le député socialiste de la Nièvre et Jean-Marc Germain, le député PS des Hauts-de-Seine. Comment cette initiative sera-t-elle perçue par l'Elysée et Matignon alors que le départ d'Arnaud Montebourg du gouvernement alimente les rumeurs de puis quelques jours ? Une chose est certaine, la date choisie par le ministre de l'Economie, entre la Conférence sociale et le 14 juillet, pour dévoiler son projet n'a pas été fixée au hasard. En procédant ainsi, Arnaud Montebourg signale aux partenaires sociaux et à l'Elysée qu'il avait son propre agenda...

Fabien Piliu

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 28
à écrit le 02/07/2014 à 10:16
Signaler
Attention à ton ego.

à écrit le 02/07/2014 à 8:13
Signaler
En tout cas, depuis plus de deux ans, les problèmes ne font qu'empirer ! ! (voir les statistiques et les derniers bilans). Montebourg était déjà ministre, Hollande président, etc, etc

à écrit le 02/07/2014 à 6:46
Signaler
Puisqu'il veut s'attaquer aux monopoles, croyez-vous qu'il s'attaquera à la SNCF, LA POSTE, etc?

le 02/07/2014 à 9:29
Signaler
Au lieu de viser ces personnes, c'est vrai certains méritent un coup de pied aux fesses, vous ne croyez pas qu'il ferait mieux de s'attaquer aux privilèges des politique, mais vous faites peut partie de cette clique.

à écrit le 01/07/2014 à 23:16
Signaler
Enfinles vrais privilégiés vont peut-être payer et fairedes efforts !

à écrit le 01/07/2014 à 21:12
Signaler
si cela pouvait être vrai....depuis que le monopole des pharmaciens a été renforcé 5000 pharmaciens sont à pôle emploi....en 2001 ils étaient 900!!!!

le 02/07/2014 à 6:43
Signaler
Monopole renforcé? Depuis quand? Cela n'a jamais eu lieu. Et vos 5000 pharmaciens à pôle emploi n'existent évidemment pas! Soyons sérieux: une pharmacie qui embauche ne trouve personne car le métier est difficile, les 35 heures n'existent pas, et l'a...

à écrit le 01/07/2014 à 19:32
Signaler
Un projet de loi qui mettrait fin aux rentes et monopoles des notaires et autres officiers publics ou ministériels que rien ne justifient : Enfin une vrai réforme !

le 02/07/2014 à 8:30
Signaler
très inintéressante en effet pour les avocats et autres professions juridiques, mais parfaitement inutile pour les autres français et en tout cas certainement pas source d'économies.

à écrit le 01/07/2014 à 18:26
Signaler
Montebourg peut tout se permettre. Au pire il risque d’être éjecté mais cela l'arrangerait plutôt.

à écrit le 01/07/2014 à 18:25
Signaler
Montebourg doit tailler dans le mille feuille infernal des officines parapubliques, les greffes semi publiques des Tribunaux de Commerce, les Chambres de Commerce et d'Industrie qui font de la lecture dans les Greffes à la place des greffiers en paus...

à écrit le 01/07/2014 à 16:37
Signaler
... il court dans tous les sens .... crédible.... ben Non !!!!!!!!!!!!!

à écrit le 01/07/2014 à 15:06
Signaler
incomprehensible ..notaires avocats taxis etc il faut de la concurrence POUR SON AMI BOUYGUES IL FAUT SUPPRIMER L A concurrence en revenant à trois operateurs ???????, quand va t il aussi s'occuper des privileges deputes senateurs qui ne devraie...

à écrit le 01/07/2014 à 14:38
Signaler
Va t'il s'attaquer aussi aux retraites luxueuses des députés-sénateurs-ministres ???

à écrit le 01/07/2014 à 14:18
Signaler
un gouvernement qui n avance pas ....mauvais présage

à écrit le 01/07/2014 à 14:12
Signaler
Va-t-il s'attaquer aussi à certaines professions comme la SNCF, EDF, SNCM, etc? Pour les mettre au niveau des prives? Cela m'étonnerait beaucoup...

le 01/07/2014 à 14:41
Signaler
jamais ces entreprises sont propriete de la CGT ....a charge du contribuable s pour les pertes

le 01/07/2014 à 23:14
Signaler
Vous dites n'importe quoi !

à écrit le 01/07/2014 à 13:25
Signaler
On attend toujours ton brevet pour les volants carrés que tu as décidé pour les voitures françaises.

le 01/07/2014 à 14:59
Signaler
Pour le volant ça traine un peu car il en ait au roues pour l'instant.

le 02/07/2014 à 10:15
Signaler
Les roues en béton comme ça plus de crevaison, il est malin ce type.

à écrit le 01/07/2014 à 13:24
Signaler
diantre, Montebourg va t il s attaquer aux notaires, pharmaciens ou taxis ... S il le fait reellement, il aura au moins fait quelque chose d utile dans sa carriere ministerielle

le 01/07/2014 à 14:38
Signaler
Les notaires sont bien payés, mais si on les remplace par 10 fois plus d'avocats au final cela coutera plus. Les pharmaciens ont déjà bien reçus ces dernières années: baisse des ventes par baisse des médicaments remboursés, développement des parapha...

le 01/07/2014 à 14:57
Signaler
@gc autrement dit il ne faut rien faire ... C est de cet immobilisme que la France est en train de crever ! Sinon si ce n est pas lucratif, personne n ira concurrencer les pharmaciens notaires ou taxis.mais quelque chose me dit que ca ne va pas etre...

le 01/07/2014 à 17:34
Signaler
vous lisez mal et j'expliquai simplement que les choses bougeait pour les exemples cité, peut être insuffisamment mais bon... pour ce qui est des pharmaciens renseignez-vous, mais des pharmacies ferment et la revente devient difficile

le 01/07/2014 à 18:17
Signaler
C'est exact que actuellement près d'un quart des pharmacies sont à la limite de la faillite, et que beaucoup ont déjà fermé définitivement. Maintenant, supprimer le numerus clausus, ( 1 pharmacie pour 3000 ou 2500 habitants) reviendra à supprimer tot...

le 01/07/2014 à 18:19
Signaler
Les notaires semblent bien payés, mais il ne faut pas oublier que la plus grande partie de ce que vous versez part directement dans la poche de l'état! C'est l'état qui est bien payé!

à écrit le 01/07/2014 à 13:17
Signaler
Alors le cirque Pinder t'attend, ton costume est prêt et en plus tu es la vedette du spectacle, si tu refuses les deu autres pieds nickelés vont prendre ta place, tu te doutes que c'est Flamby et manolo.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.