Taxis : Valls charge Montebourg d'examiner le rapport Thévenoud

Suite à la remise du rapport élaboré par le médiateur nommé pour régler le conflit opposant taxis et VTC, le Premier ministre a demandé au ministre de l'Economie et du Redressement productif d'étudier ces propositions et d'établir un calendrier resserré.
Mounia Van de Casteele

2 mn

Le Premier ministre a chargé Arnaud MONTEBOURG, ministre de l’Economie, du Redressement productif et  du Numérique et Bernard CAZENEUVE, ministre de l’Intérieur, de procéder à une expertise  des préconisations de Thomas THEVENOUD et d’établir un calendrier de travail resserré, indique le communiqué.
Le Premier ministre "a chargé Arnaud MONTEBOURG, ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique et Bernard CAZENEUVE, ministre de l’Intérieur, de procéder à une expertise des préconisations de Thomas THEVENOUD et d’établir un calendrier de travail resserré", indique le communiqué. (Crédits : reuters.com)

Au tour d'Arnaud Montebourg de plancher sur le sujet. Ce jeudi, Manuel Valls a chargé le ministre de l'Economie, du Redressement productif et du Numérique d'étudier les 30 propositions de Thomas Thévenoud, le député chargé de trouver une solution au conflit opposant taxis et VTC (voitures de tourisme avec chauffeur). Celui-ci a rendu un peu plus tôt son rapport sur la question, et compte déposer une proposition de loi dans les prochaines semaines.

Etablir un calendrier resserré

Le document indique que Manuel Valls "a chargé Arnaud Montebourg" et "Bernard Cazeneuve, ministre de l'Interieur (jusqu'à présent les taxis sont placés sous la tutelle du Ministère de l'Intérieur tandis que les VTC sous celle du Tourisme, ndlr), de procéder à une expertise des préconisations de Thomas Thévenoud et d'établir un calendrier de travail resserré".

Des propositions équilibrées ?

Pour rappel, dans son rapport, le médiateur suggère notamment de ne pas imposer de délai d'attente aux VTC ni d'un montant de course minimum, de développer la "maraude électronique" pour les taxis en les géolocalisant, et de l'interdire aux VTC, de généraliser le règlement par carte bancaire, de créer des forfaits pour les courses aéroports et de réformer le statut de locataire, qui, pour le député, s'apparente à de "l'esclavage moderne".

>> Les pistes pour réguler taxis et VTC

Des suggestions qui, selon Manuel Valls, sont équilibrées pour les deux parties. Le communiqué de Matignon précise:

"Le Premier ministre a tenu à remercier chaleureusement Thomas Thévenoud pour la qualité du travail effectué. En deux mois, la mission a établi un état des lieux clair de la situation du marché du transport de personnes. Ses propositions, équilibrées, visent à rétablir l'équité entre professions, sans éluder la nécessaire modernisation des pratiques et l'exigence de protection du consommateur"

Mounia Van de Casteele

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 22/05/2014 à 10:31
Signaler
J ai lu le rapport la geolocalisation n ne sera pas supprimer mais les cryptogrames. Ce rapport c est la mise a mort des taxis, les utlisateurs en paieront les conséquences car uber va bien s occuper de ces derniers financièrement

à écrit le 05/05/2014 à 12:45
Signaler
Interdire la géolocalisation aux VTC pour affaiblir leur concurrence face aux taxis ? On pourrait aussi leur interdire d'accepter les paiements par carte, tant qu'on y est.

à écrit le 26/04/2014 à 12:14
Signaler
il va encore se pointer avec des croissants???

à écrit le 25/04/2014 à 17:39
Signaler
eh ben, on n'est pas sorti de l'auberge. Et il n'y a pas un ministre ou secrétaire d'état en charge des transports ?

à écrit le 25/04/2014 à 16:13
Signaler
Il faudrait qu'il sache déjà faire la différence entre les taxis et les VTC mais il va avoir du mal. Par contre le vent il connaît c'est un expert.

à écrit le 25/04/2014 à 10:20
Signaler
Quelles sont les compétences, l'expérience...? et les diplômes validés de Montebourg ...? ,pour rendre un avis sur un modèle économique qu'il ne connait pas....? les socialistes depuis F.Hollande, Valls jusqu'au autres acteurs de le nomenklatura s'é...

à écrit le 25/04/2014 à 10:04
Signaler
Il faut déréguler cette activité, ça n'a pas de sens aujourd'hui de mettre des barrières uniquement financières à l'entrée, d'autant que les tacos parisiens ne sont pas bien vus (au sens appréciation). La concurrence permettrait de remettre un peu d'...

à écrit le 25/04/2014 à 9:06
Signaler
C est affligeant pour sauver le corporatisme nous nous privons de milliers d emplois, de baisse des tarifs et d une bonne mesure pour environnement. les licences doivent être obtenus pas examen avec obligation d utilisation de véhicules propres, le...

à écrit le 25/04/2014 à 7:57
Signaler
Quel immobilisme ! On interdit à celui qui innove de profiter de son invention pour la donner au bénéficiaire de la rente administrative. On est vraiment sur le chemin du progrès !

à écrit le 25/04/2014 à 6:40
Signaler
Avec Montebourg, les taxis auront encore de belles années devant eux...

à écrit le 24/04/2014 à 23:34
Signaler
de controles tatillons, de mesures retrogrades, de lenteurs. toujours moins d'innovation. Voici le socialisme en marche

le 25/04/2014 à 6:42
Signaler
Sauf qu'à droite durant 5 ans on n'a pas fait mieux pour libéraliser les professions protégées...Voilà pourquoi les gens se tournent maintenant vers les extrêmes !

à écrit le 24/04/2014 à 22:28
Signaler
Un système unique appelé TAXI réunifierait taxis et vtc : un taximètre pour tous, qui indiquerait un prix maxi... mais laisserait la possibilité de négocier un forfait ... sans se limiter aux aéroports... quid de Disneyland ou Versailles par exemple ...

le 25/04/2014 à 8:33
Signaler
Et un tarif unique pour aller à votre entreprise.

à écrit le 24/04/2014 à 22:25
Signaler
Ce qu'il faut c'est une nouvelle licence, liée au chauffeur sous condition de qualité (formation, linguistique, ...) en nombre contrôlé. Parallèlement, une autorisation administrative par véhicule, non limité en nombre, sous condition de qualité et d...

le 25/04/2014 à 8:34
Signaler
C'est à dire une usine à gaz comme votre entreprise artificielle.

le 25/04/2014 à 9:13
Signaler
Vous confondez chauffeurs de taxis et pilotes. Votre idée une vrai usine à gaz, le système du PS. À fond.

le 05/05/2014 à 12:48
Signaler
-5% par an, ça n'arrive pas à zéro en 20 ans... mais à 36% du prix initial (0,95 puissance 20)

à écrit le 24/04/2014 à 22:17
Signaler
La nécessité est d'organiser la li-ber-té, ... pas de créer de nouvelles contraintes arbitraires et inutiles genre "pas le droit d'utiliser les techniques modernes, pas le droit d'avoir des voitures bleues pour les taxi bleues et des voitures rouges ...

le 25/04/2014 à 8:36
Signaler
Vous voulez de temps en temps éviter de donner des leçons au monde entier et Hop

à écrit le 24/04/2014 à 20:34
Signaler
Toujours réglementer tue l'emploi !

le 24/04/2014 à 21:41
Signaler
Oui enfin la il s agit plutot de liberaliser

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.