Conférence sociale : François Hollande ne fait pas recette

 |   |  535  mots
François Hollande a affirmé avec force que le dialogue social ne pouvait pas être une perpétuelle surenchère.  Cette méthode (du dialogue social) a ses exigences. Elle suppose le respect des partenaires. Chacun doit être à sa place, en même temps, rassemblés pour agir , a-t-il déclaré, sans citer les organisations syndicales.
François Hollande a affirmé avec force que le dialogue social ne pouvait pas être "une perpétuelle surenchère". " Cette méthode (du dialogue social) a ses exigences. Elle suppose le respect des partenaires. Chacun doit être à sa place, en même temps, rassemblés pour agir ", a-t-il déclaré, sans citer les organisations syndicales. (Crédits : Reuters)
Le chef de l’État n'a pas réussi à convaincre la CGT et FO de revenir sur leur décision de boycotter la seconde journée de la troisième "grande conférence sociale". Lors de son discours introductif, François Hollande a vanté les mérite du Pacte de responsabilité, appelé à chasser "l'esprit de rente" et annoncé la tenue d'Assises de l'investissement en septembre.

François Hollande voulait convaincre la CGT et FO de revenir participer aux tables-rondes de la troisième Grande conférence sociale et d'assister au discours de clôture de Manuel Valls, le Premier ministre ? C'est raté. Après le discours introductif du président de la République, les deux syndicats ont décidé de ne pas revenir sur leur décision.

Quand la CGT et FO boycottent

Quelques instants plus tôt, après une longue rencontre entre le gouvernement et les partenaires sociaux, Thierry Lepaon, le secrétaire général de la CGT avait déclaré que "le discours du Premier ministre, qui il y a quelques jours seulement s'exprimait dans le journal Les Echos en faveur du patronat avant même que la conférence sociale ne s'ouvre, ne mérite pas notre présence à ses côtés". Fin juin, c'était le Medef qui avait menacé de boycotter l'événement si le lancement du compte pénibilité n'était pas reporté, avant d'obtenir gain de cause.

Des efforts de persuasion

Pourtant, le chef de l'État, soufflant le chaud et le froid, avait tenté d'être persuasif. Après avoir rappelé les décisions et les actions prises par le gouvernement pour redresser la compétitivité des entreprises et améliorer la situation des finances publiques depuis l'élection présidentielle, le chef de l'État a martelé les enjeux liés au Pacte de responsabilité. Mais il a également fait comprendre à son auditoire que l'exécutif ne pouvait pas tout : "Encore trop de branches professionnelles n'ont pas négocié les contreparties ", a-t-il déclaré. Des contreparties aux allègements des cotisations patronales qui, selon Pierre Gattaz, le président du Medef, pourraient prendre " plusieurs années ", notamment en matière d'emplois.

Restaurer le dialogue social

Pour assurer la réussite ce cette conférence sociale, dont le chômage de longue durée, déclaré grande cause nationale, sera au centre des discussions, François Hollande a affirmé avec force que le dialogue social ne pouvait pas être "une perpétuelle surenchère". " Cette méthode (du dialogue social) a ses exigences. Elle suppose le respect des partenaires. Chacun doit être à sa place, en même temps, rassemblés pour agir ", a-t-il déclaré, sans citer les organisations syndicales.

Le discours du Bourget est loin

Des syndicats que le président de la République a tenté d'amadouer lorsqu'il a invité les entreprises à développer l'épargne salariale et l'intéressement et en demandant aux banques de prendre également « leur part dans le financement de l'économie ». On est loin des attaques virulentes prononcées au Bourget contre le monde de la finance pendant la campagne électorale...

Une rentrée chargée

Des Assises de l'investissement seront organisées à la rentrée, notamment " pour lutter contre l'esprit de rente ", a expliqué François Hollande. Une rentrée qui s'annonce animée, le chef de l'État ayant également annoncé une rencontre "au plus haut niveau " entre l'État et les partenaires sociaux sur l'apprentissage en septembre pour " lever tous les blocages, tous les obstacles" à son développement. Surtout pour ceux qui y voudront bien y participer...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/07/2014 à 8:16 :
il ferait mieux de ne rien dire et d'agir pour l'interet des français et moins gaspiller l'argent des con-tribuables....son feufolet de premier ministre pourait mettre un peu d'eau dans son vin au lieu de pousser au crime....
a écrit le 08/07/2014 à 16:00 :
Quand un gouvernement est complètement à côté de la plaque
Plus personne ne croit ou écoute ce qu'il dit
Faire le dos rond et attendre 2017 en espérant que l'autre vote aura traité ses problèmes
Ça fait presque 40 que je votre contre une politique j'aimerai un jour voter pour
Mais aujourd'hui nous avons l'impression d'avoir touché le fond
a écrit le 08/07/2014 à 15:14 :
oh le pauvre… il fait salle presque vide, alors qu'il voulait nous montrer ses nouvelles lunettes...
a écrit le 08/07/2014 à 15:05 :
MOI PRESIDENT JE............change mon look.....et il me restera encore un
peu plus de 2 ans pour m'améliorer !!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 08/07/2014 à 12:54 :
Pourquoi se parler quand on a rien à dire ?
Réponse de le 21/07/2014 à 8:23 :
pour meubler le grand vide politique/economique ...la deroute sociale de Mr moipresdent...et son beaugouvernement.
a écrit le 08/07/2014 à 12:00 :
IL pensait qu'avec de nouveaux lorgnons....
a écrit le 08/07/2014 à 11:43 :
bon, je reposte puisqu'on me censure... Donc oui ça coince la conférence sociale car ces gens, syndicat et président, ont peur de perdre leur petite place car les électeurs qui ont voté "à gauche" ne comprendraient pas. Ces personnes (président syndicats) refusent de dire la vérité : depuis le mondialisation de l'économie, les salaires sont tirés vers le bas par les délocalisations. Les salaires des français vont baisser au niveau grec ou chinois sinon tout le boulot continuera de se barrer là bas et les entreprises vont faire faillite encore plus qu'au rythme vertigineux actuel.. Et quand personne ne cotise aux caisses, les indemnités chomage et retraite ne pourront plus être payées. Les syndicats sauvent la face en se retirant de la table pour donner l'impression de jouer leur role.
Réponse de le 08/07/2014 à 12:03 :
on ne vous a pas censuré puisque vous passez de nouveau ; la "machine", laisse passer ou pas, c'est selon, vous pouvez vous retrouvez 1 ou 2 heures après, en doublon..ou pas !
a écrit le 08/07/2014 à 11:41 :
GROTESQUE
a écrit le 08/07/2014 à 11:01 :
Ah ben forcément que ça coince... Les marchés mondiaux forcent à une baisse des salaires pour aligner tout ça le plus bas possible comme l'exige le processus engagé depuis les années 70 dans un monde libéral mondialisé. On est au bout du bout de ce que peut faire l'état pour financer le chomage... C'est ça ou la faillite des entreprises et des caisses sociales y compris les retraites. Conclusion : il va bien falloir que les populasses aillent travailler gratuit comme les chinois ou les grecs. On a aux manettes un président qui veut le faire mais qui se dit "de gauche" et qui invite les syndicats qui sont d'accord aussi mais qui se disent "de gauche"... Tout ce petit monde syndical et le président a peur pour sa petite place au soleil. Les électeurs comprendraient pas, ils ont voté à gauche en croyant que ces gens de la classe politique française avaient une quelconque influence sur le réel qui se mondialise. Voilà la vérité dans cette affaire. ça va tomber sèvére... on a tous un ou plusieurs chomeurs ou retraités dans sa famille dont les revenus vont disparaitre. C'est ce que nos élites et corps intermédiaires refusent de dire.
Réponse de le 08/07/2014 à 11:12 :
excellent !
Réponse de le 21/07/2014 à 8:28 :
la verite, ils ont(il a)connue ses effets aux dernieres élections...ca devrait servir de leçon.
a écrit le 08/07/2014 à 10:37 :
Du dialogue social de conserve.
a écrit le 08/07/2014 à 8:58 :
Qui voudrait encore parler à ce guignol ? Même Sarko qui ne valait pas mieux, n'a jamais connu un tel affront ...! Mais qu'il dégage, plus personne ne le supporte dans ce pays...!!
De Gaulle, que les gauchos traitaient de dictateur, leur a prouvé à tous qu'il était et reste encore le seul démocrate de la 5 ème république. Il a quitté ses fonctions lors d'un référendum ou le non l'avait emporté. Qu'ils adoptent la même attitude, mais ils sont bien trop lâches pour cela et la place est trop bonne...!!
Réponse de le 08/07/2014 à 9:51 :
Véridique ! seulement, des mentalités comme le Gle De Gaulle, il y en a PLUS!! et on risque de ne plus jamais en voir!! c'est pas qu'on "risque", c'est que c'est sûr !!!
Réponse de le 08/07/2014 à 14:53 :
... personnellement, je n'irai pas jusqu'à l'insulte. Mais il faut avouer que Hollande et les socialistes ont minés le terrain depuis des années en tenant de faux discours pour gagner les élections. Aujourd'hui qu'ils sont au pouvoir, il leur est impossible de faire entendre un discours de vérité. Ils sont pris à leur propre jeu. Une véritable catastrophe pour notre pays.
a écrit le 08/07/2014 à 8:15 :
Le PS passe de 13,8% des votants à 13,800005%.
Courage François, encore 3 millions de conférences d'ici 2017 et le PS repasse à 20% des votants.
a écrit le 08/07/2014 à 8:05 :
Qui entraînera plusieurs rapports bla-bla-bla.
Moi j'adore ça. Ça cale les chaises, les tables, remplit les armoires et bien entendu il y aura multitude d'experts pour tenter de déchiffrer l'indechiffrable.
Le président socialiste qui adopte une ligne libérale n'a pas fait recette. C'est moche mais il n'y a que cela dans nos vies. Il est ou Harlem ? Ça fait des semaines maintenant qu'il n'a pas donné signé de vie.
Que la force du Bigmalion soit avec nous.
a écrit le 08/07/2014 à 8:03 :
La rente des énarques improductifs ?
a écrit le 08/07/2014 à 7:31 :
Le syndicat ne participant pas à la chose sociale devrait être privé de subventions publiques car c'est la mission essentielle qui lui a été confiée lors de son élection

a écrit le 08/07/2014 à 7:03 :
Hollande porte des lunettes comme CHIRAC à une époque. Ha, ha, ha.....
Réponse de le 08/07/2014 à 7:36 :
ça participe a la construction de l'image de sérieux, je vous rassure que l'image!!!
Réponse de le 08/07/2014 à 9:52 :
qu'il aille se cacher plutôt! un président pareil, la honte !!!
a écrit le 08/07/2014 à 5:42 :
Hollande a réussi finement a écarter les syndicats cacochymes.le pacte de responsabilité et le choc de simplification ont été remarquablement accueillis par le petit monde du privé.ceci explique les sondages en forte hausse pour le président.Vals est en train de donner de l'oxygène au pays,Ayrault l'avait étouffé sous une chape de plomb.il faut relancer une politique de grands travaux,ceci avec le soutien du FMI et la bénédiction du medef.les collecivités locales doivent etre l'acteur majeur de cette renaissance économique.Hollande sera réelu,il n'y a plus d'alternance possible.
Réponse de le 08/07/2014 à 5:48 :
Voilà au moins une vision ultra optimiste d analyser la situation
Réponse de le 08/07/2014 à 9:30 :
Ah oui, super, le choc de simplification! La carte d'identité tous les 15 ans, et la suppression de la cotisation allocations familiales, votée sous Sarkozy, remplacée par le CICE: tu paies d'abord tes charges plein pot, puis tu calcules un crédit d'impôt, tu transmets un joli formulaire et tu en demandes le remboursement, sous conditions... Magnifique!
a écrit le 08/07/2014 à 0:52 :
Hollande a été nul dans plein de points :
- c'est pas la loi sur la pénibilité au travail qui va créer des emplois.
- discours endormant de 45 minutes, alors que 10 minutes suffisent ! Discours hors sujet sur sa politique générale.
- incapable d'écouter les syndicats mais à l'écoute des patrons. Un comble pour la gauche.
Réponse de le 08/07/2014 à 9:54 :
une "gôche", qui fait de la droite, c'est bien! il n'aura réussi que le mariage "pour tous", ça lui va bien! pas capable de faire autre chose de mieux, de toute façon!!
a écrit le 07/07/2014 à 23:55 :
Pacte d'irresponsabilité et surtout d'irresponsables!!!! Une conférence sociale pour nuls
a écrit le 07/07/2014 à 23:42 :
La maison brûle et au lieu d’éteindre l'incendie on se réunit pour savoir quelle couleur sera la couleur des tuyaux d'eau, celle des camions de pompiers qu'il faudra appeler, le style de leurs uniformes....
a écrit le 07/07/2014 à 22:56 :
Qui veut encore venir aux réunions programmées par ce nul, personne sauf les spécialités du faillotage ou ces bobos de gauche.
a écrit le 07/07/2014 à 22:39 :
Il fait certainement des recettes de cuisine. Sinon il ne fait recette auprès de personne ...
a écrit le 07/07/2014 à 22:31 :
Assise de l'investissement alors qu'il déteste les actionnaires et leurs dividendes il se fout du monde et ce mot rente encore un vilain mot ?
a écrit le 07/07/2014 à 22:13 :
Pas possible de faire avancer la France en temps de paix avec les français. Il nous reste à attendre la crise majeure qui fera peur à ce peuple d'égoïstes comme toujours (1793, 1940-44, 1958).
Réponse de le 07/07/2014 à 22:16 :
vous avez oublié celle de 14-18...
Réponse de le 07/07/2014 à 22:43 :
@ Théophile
Les périodes auxquelles vous faites références sont marquées par des Grands Hommes. Je ne pense que tout mou premier en face partie!
Réponse de le 07/07/2014 à 22:57 :
De quel droit vous jugez les français, vous êtes supérieur ou quoi!
Réponse de le 08/07/2014 à 0:55 :
Et oui theophile a raison, impossible d'améliorer le peuple français, sauf avec des guerres...Mais en fait, cela s'applique à l'humanité toute entière...Sauf peut etre les religions peuvent rendre les hommes meilleurs, et encore. On est condamnés à vivre dans un monde où les gens préfèrent l'ARGENT à l'amour du prochain, et sont égoistes, et c'est pour ça que y a des famines, des pauvres , des injustices , et par conséquence, des guerres.
Réponse de le 08/07/2014 à 9:00 :
Et vous à part votre bla bla qu'avez vous fait pour améliorer le monde, rien et l'argent vous le prenez comme tout le monde mais votre baratin fait bien dans le paysage. Moi je vous le dis je regarde que mon intérêt comme vous et moi, si c'était le contraire ça se saurait.
Réponse de le 08/07/2014 à 11:17 :
c'est humain", que l'on regarde chacun son interêt, mais parfois, pourtant il FAUtR savoir regarder autour de soi, ne serait ce qu'un petit peu, ça remonterait l'estime de l'homme, en l'homme et les autres...(FAUT)
Réponse de le 08/07/2014 à 12:57 :
réponse à @mdr qui a répondu le 08/07/2014 à 9:00:
Et vous je vous retourne la question, qu'avez vous fait de bien dans votre vie pour les autres, à part faire la promotion de votre égoisme et de votre matérialisme, que vous êtes pret à vendre vos parents pour cela ? Répondez au lieu de dire bêtement que c'est du baratin dans le paysage et du bla bla. Ne fuyez pas la question et la responsabilité de votre conscience. Mais quand les gens comme vous ne croient pas à la morale ni au jugement de dieu, comment peuvent ils avoir peur d'agir mal moralement en étant égoiste et matérialiste et laisser les autres à leur pauvre sort ? Plus rien alors n'arrete les gens d'etre égoistes.
Réponse de le 08/07/2014 à 14:59 :
"Pas possible d efaire avancer la France". Effectivement ! En particulier quand on a passé des années et une campagne électorale à leur dire que la crise n'existait pas et que tout était la faute de Sarkozy. Sans défendre ce dernier dont le bilan est objectivement négatif, Hollande et ses confrères auraient mieux fait de tenir un discours de vérité : Sarkozy a géré la France comme ses prédécesseurs en faisant vivre le pays à crédit pour éviter les réformes qui fâchent. D'ailleurs la France continue à s'endetter au même rythme et aucune réforme d'envergure n'a été entreprise à ce jour. Hollande s'inscrit dans la continuité de Mitterrand, Chirac et Sarkozy !
a écrit le 07/07/2014 à 21:28 :
Si le Président et ses troupes cessaient de nous faire des discours et commençaient à travailler pour redresser la France. L'état de notre pays montre qu'en dehors des bavardages sans grandes utilités pour les citoyens es politiques n'apportent rien à ce pays au contraire ils le sacrifient un peu plus chaque jour et cela autant à gauche qu'à droite cette dernière est dans la vraie politique française la magouille l'argent le discours, la maffia ne fait pas mieux.
a écrit le 07/07/2014 à 21:19 :
ça se voit tout de suite qu'on n'est pas chez les jeunes chômeurs déglingués après le système éducationnal. C'est une Europe une à gazer les jeunes... On socialise les pertes, c'est à dire on augmente le chômage?
a écrit le 07/07/2014 à 21:16 :
les syndicats sont du vent .Les encartés sont rares et seule la fonction publique s' octroie des privilèges sans se soucier de ceux qui produisent.
a écrit le 07/07/2014 à 20:43 :
Le charisme est la qualité première d'un chef d'un vrai meneur. Un homme qui change de politique, qui n'a pas de vision, qui n'a pas de poigne n'est pas charismatique et il est encore moins President. Attendre encore trois ans n'est pas tenable. Le pays est réellement en danger. Il faut se forcer pour ne pas le voir.
Réponse de le 07/07/2014 à 21:26 :
pas de doute ,vs devez avoir tt ce que le Président n'a pas !!mais que proposez vs ,sans tomber dans la caricature ,si cela vs est possible???
a écrit le 07/07/2014 à 20:10 :
Assez, assez! Marre des colloques, assises, concertations.... Assez de blabla. Il faut des décisions et des ACTES !!!! Ce pays crève d'immobilisme et de débats. A un moment il faut bouger et c'est pas avec des paroles que les choses font changer.
Réponse de le 07/07/2014 à 20:28 :
En France, on AIME s'ECOUTER PARLER... !!
a écrit le 07/07/2014 à 19:55 :
De plus en plus ridicule ce bonhomme "normal" aux lunettes suédoises (et pourquoi Montebourg lui en a pas vendu des françaises ??) a 3.000€ sans les verres!!!
Réponse de le 07/07/2014 à 23:00 :
Mais montegourde n'achète pas français, il amuse la galerie et fais plaisir aux bobos de gauche qui eux mangent de caviar russe.
a écrit le 07/07/2014 à 19:54 :
A 10 ans,Jean Jaurès a surennes place du marche le dimanche ,avec la tronche que l'on voit maintenant je te dit pas le jour ou tu seras en bronze la dette aura disparue
a écrit le 07/07/2014 à 19:49 :
Ils veulent jouer aux gens importants mais c'est de la politique spectacle qu'ils nous font, le gouvernement et les syndicats n'ont aucun moyen d'agir sur le chômage.
Réponse de le 07/07/2014 à 20:30 :
ils font ceux qui s'occupent...faut bien justifier les gros salaires"....
a écrit le 07/07/2014 à 19:46 :
cool, il est en train d'atterrir dans 2 ans il verra la terre ferme ;-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :