Près d'un tiers des actifs de 2009 partira à la retraite d'ici 2020

 |   |  403  mots
L'Insee prévoit 8 millions de départs de fin de carrière entre 2010 et 2020 en raison du papy boom. (Photo : Reuters)
L'Insee prévoit 8 millions de départs de fin de carrière entre 2010 et 2020 en raison du papy boom. (Photo : Reuters)
31% des actifs de 2009 auront quitté le marché du travail en 2020. Mais ce papy boom n'aura pas nécessairement d'effet bénéfique sur le marché du travail. En revanche, il pose question sur l'équilibre du système de retraites.

Le papy boom est bien en train d'avoir lieu, a confirmé mardi l'Insee dans une note. Mais sans les bénéfices escomptés. La vague de "départs massifs" à la retraite, entamée au début des années 2000, va en effet se poursuivre jusqu'en 2020, avec 31% des actifs en emploi en 2009, qui devraient quitter le marché du travail d'ici là, selon l'institut national de la statistique.

Ainsi l'Insee anticipe-t-elle "près de 8 millions de départs de fin de carrière entre 2010 et 2020". Ce chiffre comprend les départs à la retraite, les chômeurs dispensés de recherche d'emploi et les seniors qui cessent définitivement de travailler pour des raisons de santé. La tendance devrait toutefois se tasser légèrement au fur et à mesure que le temps passe, passant de 730.000 départs entre 2010 et 2015 à 705.000 après 2016.

Pas forcément d'effet bénéfique sur l'emploi

Mais l'appel d'air que devait créer le boom des départs en ouvrant largement les portes de l'emploi aux nouvelles générations, lui, n'arrivera pas forcément, car il dépend aussi des "hypothèses économiques concernant l'évolution de la croissance, du chômage et de la productivité", et des "transformations intrinsèques des métiers", précise l'Insee. En témoigne un chômage aujourd'hui à un niveau record, notamment chez les jeunes, symptôme d'un marché du travail qui peine à absorber les nouveaux entrants, malgré le mouvement de départs massifs entamé depuis plus d'une dizaine d'années.

Une petite note positive toutefois. Les services aux particuliers et aux collectivités - employés de maison, aides à domicile, aides ménagères, assistante maternelles... - s'annoncent les plus touchés, avec 38% de retrait. Or ce sont aussi des métiers en plein essor en raison notamment de l'augmentation du nombre de retraités.

>> Lire : Agents d'entretien, aides à domicile, enseignants.. les métiers porteurs en 2022

L'équilibre du système de retraite menacé

"Ces départs constituent un enjeu à la fois pour l'équilibre financier du système de retraite et pour le renouvellement de la main d'oeuvre dans les régions et les métiers les plus concernés. En outre, le risque d'appauvrissement en capital humain consécutif à ces départs est à considérer avec soin, les salariés les plus âgés étant souvent, du fait de leur ancienneté, les plus expérimentés," prévient l'Insee.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/07/2014 à 9:24 :
Dans l'état actuel des comptes, l'agirc n'a plus de réserve financière en 2017 et arcco en 2025.
On sait que ce sera plutôt pire car ceux qui compte sont toujours optimistes ...
Pas de nouvelles ressources en vue avec une croissance à 0 pour plusieurs années ...
La seule solution sera une pandémie quelconque pour décimer les vieux !
a écrit le 08/07/2014 à 21:36 :
ah ben voilà, tout s'explique... Je comprends pourquoi "les entreprises françaises redeviennent attractives pour les investisseurs étrangers" comme le titre un autre de vos articles d'aujourd'hui même . Y'a plus qu'à attendre que le personnel parte en retraite et hop, on met la main sur la technologie et même pas besoin de plan social. Vous allez voir que les investissements étrangers vont reprendre encore plus en 2016...
Réponse de le 08/07/2014 à 23:56 :
Et alors ? Vous allez pleurnicher ? Vous n'avez qu'à acheter des sociétés ou bien créer des entreprises, au lieu de jalouser ceux qui ont de l'argent et achètent des technologies soit disant "françaises" ! Alors on va interdire aux français d'utiliser la roue car c'est une technologie indienne ? Ou bien l'encre et le papier, car c'est chinois ? On va interdire aux français d'utiliser les ordinateurs et internet car c'est une technologie américaine ? Les siècles passent, vous ne changez pas, les nationalistes.
a écrit le 08/07/2014 à 20:06 :
Heureusement qu'il y a les "chances pour la France" pour sauver les retraites.
Réponse de le 08/07/2014 à 23:58 :
Tu sais ce qu'elles te disent les chances pour la France ? Les racistes comme toi, on les repère à 10 kilomètres. Sache que beaucoup de "chances pour la france" , comme tu dis, sous entendu des français d'origine africaine, basanées et noirs, et pas blancs comme toi, ont fait des études supérieures et travaillent. Contrairement à toi surement.
a écrit le 08/07/2014 à 19:13 :
Aucun intérêt, cet article est très daté et n'apporte aucun éclairage sur les conséquences générales du vieillissement des populations occidentales. Michel GODET avait déjà écrit voici dix ans, le "choc de 2006" sur le même sujet et ..... le cataclysme annoncé n'est pas venu.
a écrit le 08/07/2014 à 18:53 :
ont payé les retraites des précédents (comme cela s'est toujours fait) je ne vois donc pas pourquoi il faut bloquer leurs retraites , le gouvernement peut réaliser des économies ds bien d'autres domaines .
a écrit le 08/07/2014 à 16:30 :
On ne donne pas de travail aux jeunes et en plus faut payer la retraite aux gens plus agés ? Je suis pour qu'on privatise toutes les retraites. Et qu'on arrete de faire des enfants si on est pas capables de leur assurer un avenir ! Génération sacrifiée !
a écrit le 08/07/2014 à 16:30 :
Ponzi soit qui mal y pense
a écrit le 08/07/2014 à 15:14 :
Commençons par imposer aux retraités partis prendre leur retraite à l'étranger de pointer une fois par an auprès de l'ambassade de France locale. Il faut arreter de subventionner des familles d’octogénaires et centenaires retraites disparus.
Quand aux fonctionnaires il conviendrait de ne pas remplacer 2 postes sur 3 notamment dans certains services non indispensables!
Réponse de le 08/07/2014 à 19:10 :
@sauver...: renseigne-toi avant de dire des betises :-) quand on habite a l'etranger, on pointe plusieurs fois par an
.
Réponse de le 08/07/2014 à 22:43 :
Rappelez vous vos dire quand vous serez a la retraite forcé et que vous n'en toucherez pas beaucoup plus de 50%... Ca va arriver a toute notre génération et s'exporter dans des pays moins développé sera une obligation pour survivre!
a écrit le 08/07/2014 à 14:52 :
Si on commençait par ne plus assister tous ces fainéants, ces nuisibles, ces improductifs, ces cafards et tous ces abuseurs d'un système qu'ils connaissent beaucoup mieux que le travailleur vivant et payant ses impôts en France. Sûrement que le système serait au moins à l'équilibre voire même bénéficiaire.
Si on supprimait toutes les aides, la CMU, l'AME, et j'en passe et que l'on distribue vraiment ces aides à ceux qui en ont besoin. pas à tous ces arnaqueurs en puissance, le système serait surement à l'équilibre.
Et pour montrer l'exemple, commençons par supprimer tous les avantages à nos chers hommes/femmes politiques qui regroupent toutes les catégories déjà énoncées, tous issus des régimes spéciaux…et j'en passe, mais là c'est une autre histoire…
C'est là où commence le travail…et il y en aura pour tout le monde...
Réponse de le 08/07/2014 à 18:57 :
Une vérité mais le gouvernent préfère s'en prendre à ceux qui ont travaillé durant tte une vie je trouve que c'est Honteux .
a écrit le 08/07/2014 à 14:09 :
Les métiers visés par l'article sont au profit des "retraités" qui seront payés par ces personnes avec leur retraite payée par la personne à leur service !
Y-a comme un probleme, quand on sait que ce travailleur va avoir à charge ses enfants son fonctionnaire, son chomeur et qu'il sera lui meme payé avec l'argent de son retraité va falloir s'endetter un paquet pour ficeler tout cela!
a écrit le 08/07/2014 à 12:59 :
Cela participe à la baisse du PIB car tous ces gens( partant à la retraite) ne seront pas remplacés en quantité et qualité. Il y a des milliers de métiers différents et certains ne peuvent s'exercer qu'avec un très haut niveau de qualification ou d'expérience, or notre système éducatif est incapable de remplacer 1 à 1 tous ces métiers. Normalement c'était en entreprise qu'on apprenait la plupart de ces métiers, surtout ceux de niches, mais la pression patronale pour optimiser les coûts et ne plus avoir à former des jeunes et demander à ce qu'ils soient formés directement dans le système éducatif a détruit tout un éco-système économique vieux de plusieurs siècles. On pourrait dire qu'on payera pendant au moins une génération les 35heures et la hausse continuelle des charges sociales; car même en revenant à l'avant, c'est trop tard, il faut tout rebâtir. Les gens veulent juste bosser, d'autres d'autres veulent juste embaucher, mais chacun est angoissé par la pression étatique et les prochaines trouvailles du gouvernement pour détruire encore l'emploi et l'activité économique.
De là à se dire que le PIB réel pourrait baisser de, disons 20 % en 2020..c'est peut-être presque optimiste, car les métiers de niches sont fortement créateurs de richesse et en agglomèrent d'autres autour d'eux. Supprimez-en un et vous verrez plusieurs autres postes traditionnels disparaître aussi.
Les japonais ont ainsi repoussé l'âge réel de la retraite à 75 ans pour empêcher les métiers de niche de disparaître, faute de transmission de connaissance et d'expérience. car comment un petit jeune pourrait atteindre dès son embauche une qualité qu'il a fallut 15 ans à gagner, et qui participe à la renommée de telle ou telle entreprise ce qui lui permet de gagner des parts de marché ?
Et il faut se rappeler que si on dit que de nos jours la qualité made in Japan est vue comme une force, il y a 30 ans on disait que c'était de la m.. comme les produits chinois actuels qui montent en gamme et vont venir nous concurrencer dans les années qui viennent. C'est en produisant continuellement qu'on s'améliore. L'état va certes chercher à nous endetter toujours plus pour compenser la baisse de PIB en y injectant de la monnaie; cela est un processus auto-destructeur qui va en s'accélérant. Nous ne pourrons être sauvés que si l'état ne remplace pas ses fonctionnaires sinon l'égalité économique démontrée récemment par les canadiens: 1 fonctionnaire = 1 chômeur sera plus que jamais redoutable.
a écrit le 08/07/2014 à 12:04 :
La "transformations intrinsèques des métiers" les robots donc n'apporteront pas d'ouverture à l'embauche bien au contraire; la retraite sera repoussée à 70/75 ans et celles versées divisées par 2 ou 3 voilà pour l'équilibre. Maintenant "le risque d'appauvrissement en capital humain consécutif à ces départs est à considérer avec soin, les salariés les plus âgés étant souvent, du fait de leur ancienneté, les plus expérimentés," est une remarque d'administratifs les patrons vous m'étant au chômage à 50/55 ans! Avec l'évolution des technologies les plus expérimentés ont 30 ans.
a écrit le 08/07/2014 à 11:57 :
tous ces départs à la retraite devraient aboutir à des gains de productivité pour les entreprises car beaucoup de ces départs ne seront pas compensés par des embauches ! pour le service public , cela aurait dû le grand moment pour alléger le système : Sarko avait dit on en remplace un sur deux ;malheureusement Hollande lui, il embauche à tour de bras
Réponse de le 08/07/2014 à 19:00 :
des non productifs en plus!
a écrit le 08/07/2014 à 10:25 :
brillantissime de decouvrir un tel probleme 6 ans avant l'echeance!
a écrit le 08/07/2014 à 9:48 :
eh! bien, ça fera de la place pour les jeunes! à condition qu'on veuille bien les former, les entreprises doivent se bouger, au lieu de dire"vous n'avez pas d'expérience, allez ! ", les "vieux qui partent à la retraite, avaient bien été formés, eux! il faudrait autre chose que de la mauvaise volonté!(y a pas que le pognon, patrons !!
Réponse de le 08/07/2014 à 11:18 :
bravo je naurais pas mieux dit , il est temp de former des jeunes aprenties dans les metier d avenir,???
a écrit le 08/07/2014 à 9:39 :
Ceux qui comptent sur leur retraite pour survivre ont bien du souci à se faire.
a écrit le 08/07/2014 à 8:34 :
le blèm, les français n'ont jamais fait autant de gosses en plein marasme éco dpeuis plus de 10ans ! résultat, une génération de pauvre va arrivé et nourrir le populisme !
Réponse de le 08/07/2014 à 8:57 :
sauf que ce sont justement ces enfants qui remplaceront les anciens, à condition que les entreprises veulent bien jouer le jeu, surtout que cette génération peu expérimentée comme dit l'article, sera payée moins cher que les partants. Alors, au contraire, moi je dis : faites des enfants
Réponse de le 08/07/2014 à 9:39 :
Vaut il mieux faire des gamins ou, comme en Allemagne, ouvrir les frontières pour y faire venir les ouvriers et les ingénieurs?
Réponse de le 08/07/2014 à 9:45 :
ne vous en faites pas pour ça, certains s'en chargent! mais ce ne sont pas eux, hélas qui cotiseront !
Réponse de le 08/07/2014 à 9:46 :
Un entreprise, ce n'est pas un "jeu", c'est un équilibre économique ...
Réponse de le 08/07/2014 à 10:07 :
@jmlm1941

Comptez sur votre travail pour financer votre oisiveté de retraité (sans rapport avec la dépendance) plutôt que faire des enfants pour les saigner comme des porcs... les boomers sont les principaux responsables de la dette sociale du pays et ne méritent pas les pensions qui leurs sont versées bien plus généreuses que celles de leurs parents au profit de la spéculation immobilière qui ne produit rien sinon des rentiers.
Réponse de le 08/07/2014 à 10:26 :
les entreprises ne sont pas la pour ' jouer le jeu' en faisant le jeu des politiciens; on embauche quand on n'a des projets, pas pour rendre service a un politicard ou a un syndicat! ( si vous n'etes pas convaincu, creez votre boite, ca sera vite limpide!)
Réponse de le 08/07/2014 à 19:05 :
hélas!!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :