Bercy pointe du doigt les professions réglementées aux tarifs "trop élevés"

 |   |  575  mots
Le ministre de l'Économie Arnaud Montebourg avait annoncé jeudi dans un discours pour le redressement de l'économie sa volonté de s'attaquer aux professions réglementées, affirmant pouvoir dégager ainsi 6 milliards d'euros de pouvoir d'achat des ménages. (Photo : Reuters)
Le ministre de l'Économie Arnaud Montebourg avait annoncé jeudi dans un "discours pour le redressement de l'économie" sa volonté de s'attaquer aux professions réglementées, affirmant pouvoir dégager ainsi 6 milliards d'euros de pouvoir d'achat des ménages. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Un rapport de Bercy analyse 37 professions réglementées pour déterminer si elles bénéficient de rentes et préconise des réformes pouvant faire baisser jusqu'à 20% leurs prix.

Faut-il libéraliser les professions réglementées ? C'est à cette question qu'est censé répondre un rapport de Bercy, commandé à l'Inspection générale des Finances, qui s'est penché sur 37 professions, des pharmaciens aux ambulanciers en passant par les notaires et les huissiers. Conclusion de ce rapport, des réformes de ces professions permettraient de faire baisser les prix de 20%, selon les Echos, qui en aurait obtenu une copie. Ce rapport avait été commandé par Pierre Moscovici lorsqu'il était encore ministre de l'Économie.

Lutter contre les rentes

En jeu pour ces professions réglementées, un chiffre d'affaires cumulé de 235 milliards d'euros en 2010, et un bénéfice total de 42 milliards d'euros. Elles emploient par ailleurs pas moins d'un million de personnes. Au total, ces professions représentent 6,4% du produit intérieur brut. Y toucher n'est donc pas anodin.

Comme Arnaud Montebourg, qui a repris le dossier après avoir remplacé Pierre Moscovici, la question était de savoir si ces professions sont en situation de rente.

"Si l'on en juge par leur niveau de rentabilité, la question ne fait pas de doute. Leur bénéfice net avant impôt représente en moyenne 19% de leurs chiffre d'affaires, soit 2,4 fois la rentabilité constatée dans le reste de l'économie", relève le quotidien économique.

Sur 100 euros versés par le consommateur, un huissier de justice réalise en moyenne un bénéfice net de 43 euros et un greffier de tribunal de commerce pas moins de 44 euros, selon le journal. Un greffier de tribunal de commerce gagne en moyenne plus de 10.000 euros net par mois et un huissier, plus de 6.000 euros, affirme le journal, ajoutant que le revenu n'est ni proportionnel au niveau d'études ni justifié par une prise de risque particulière. Les métiers concernés ont un taux de défaillance de 0,8% contre une moyenne nationale de 1,4%.

+46% de bénéfice entre 2000 et 2010

Sur 2000-2010, leur bénéfice a progressé de 46 % et leur valeur ajoutée de 53,7 %, alors que le Produit intérieur brut augmentait de 34,6 %. "Il est intéressant de noter que malgré ces très bons indicateurs sectoriels et en l'absence de toute concurrence internationale, les 37 professions concernées ont touché 1,7 milliard d'euros de crédit d'impôt compétitivité et emploi" (CICE), commente le journal. Le CICE doit représenter un total de 20 milliards d'euros par an lorsqu'il aura atteint sa vitesse de croisière.

Enfin le service au client "est sérieusement remis en cause par les utilisateurs", d'après un sondage réalisé par l'IGF, rapporte le quotidien.

Des réformes ciblées sur certaines professions (fin de monopoles, modification de la fixation des tarifs...) pourraient générer une baisse des prix de 10 à 20 % dans les secteurs concernés avec un surcroît d'activité qui "pourrait aller jusqu'à 0,3 point de PIB, selon certaines estimations", affirment les Echos.

6 milliards d'euros de pouvoir d'achat en plus

Le ministre de l'Économie Arnaud Montebourg avait annoncé jeudi dans un "discours pour le redressement de l'économie" sa volonté de s'attaquer aux professions réglementées, affirmant pouvoir dégager ainsi 6 milliards d'euros de pouvoir d'achat pour les ménages.

"Le ministre s'est engagé à rendre ce rapport public le moment venu", a déclaré à l'AFP Bercy lundi soir en affirmant que certains chiffres cités par l'article ne correspondaient pas à ceux du rapport.

>> Lire Arnaud Montebourg fait un cadeau de 6 milliards d'euros aux Français

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/09/2014 à 9:25 :
Calculez le temps de travail de ses professions notamment architectes, médecins, etc. ramenés à un taux horaire/temps de travail. Calculez de même pour les députés, sénateurs, etc. Vous serez surpris que des personnes travaillant en moyenne 50 à 70 heures par semaine (les premiers) ne gagent pas tant que cela par rapport aux seconds qui travaillent en moyenne 20 à 30 heures par semaine...
a écrit le 05/09/2014 à 21:38 :
Les plus grands rentiers de ce pays sont les politiciens
a écrit le 04/08/2014 à 10:06 :
A ma connaissance, la profession d'avocat n'est pas réglementée comme les notaires ou les huissiers ou les greffiers du tribunal de commerce . Par ailleurs, on parle toujours des avocats qui gagnent beaucoup d'argent mais pas de ceux qui ont de la peine à joindre les deux bouts ... Et ils sont plus nombreux qu'on ne le croit !
a écrit le 30/07/2014 à 19:45 :
L'information telle que présentée n'est pas pertinente ou pire n'a pas de sens dans la mesure où il semble que l'on compare les rentabilités d'activités commerciales avec un chiffre d'affaire et des coûts d'achats les activités de service qui n'ont pas de coûts d'achat. de cette façon il peut certainement y apparaitre des différences de marges
a écrit le 20/07/2014 à 18:23 :
Bercy devrait augmenter le pouvoir d'achat des foyers français en supprimant la redevance tv : pourquoi conserver une rente privilégiée à cette caste ?
a écrit le 19/07/2014 à 19:56 :
La SNCF fait elle partie de ces monopoles ? en tout cas, je suis effrayé par la marge des huissiers, sur des citoyens ayant des difficultés... comme quoi la misère rend riche
Réponse de le 04/08/2014 à 17:42 :
tes trop con
a écrit le 17/07/2014 à 23:32 :
Un notaire gagne en moyenne plus de 250ke par an donc en région parisienne c'est minimum 500keuro . A ce niveau de salaire , seul le gratin de l'élite française peut suivre et en ayant du piston ... Il n'y a pas de débat possible à ce stade , cependant il faudra comme les taxis les indemniser par rapport au coût de leur étude ou de leur plaque ...
La priorité du gouvernement doit être la rémunération des ingénieurs et des chercheurs qui se barrent de france et sont le moteur de la croissance du pays .
Sans eux , aucun espoir de croissance dans le pays.
a écrit le 16/07/2014 à 17:51 :
leclerc veut vendre des médicaments ?
Il a vendu des pizzas au cheval pour des pizzas au bœuf, il arrivera bien ainsi à tuer queques Français à qui on aura plus de retraite à payer...
a écrit le 16/07/2014 à 13:53 :
Enfin !!! Il était grand temps que les pouvoirs publics mettent fin au racket organisé par les mafias des professions règlementées. Mort aux aux charges, rentes, offices et numerus clausus et que vive la concurrence.. On verra alors si ces soi-disant libéraux (partisans de la concurrence libre et non faussée mais seulement pour les autres) méritent les revenus délirants qu'ils nous ont extorqués depuis des décennies (voire des siècles)
Réponse de le 16/07/2014 à 16:43 :
@k Tout à fait d'accord !
Réponse de le 22/07/2014 à 10:45 :
Commentaire très éclairé, réaliste, conscient ! Totalement d'accord avec vous !
a écrit le 16/07/2014 à 10:52 :
ces professions ne cotisent pas au régime de retraite général des salariés lambda que nous sommes ce qui contribue à creuser le déficit n'y a t'il pas là matière à faire quelque chose de plus utile que de pourchasser les revenus de ces professions ?
a écrit le 16/07/2014 à 10:28 :
Bah! il se passe de drôles de choses au gvt en ce moment, un rapport de la cour des comptes révèle que des oeuvres appartenant aux musées nationaux, ainsi que du mobilier, objets d'art, auraient disparus du salon de l'Elysée!! personne ne sait où ces objets sont passés........Le député R Dosière ne sait pas depuis quand.........(news TF1)
a écrit le 16/07/2014 à 9:01 :
Encore un nouveau combat pour le Don Quichotte du gouvernement...
Réponse de le 16/07/2014 à 9:52 :
Faire, défaire, re-défaire, ça fait passer le temps! faut bien qu'ils justifient leurs émoluments, tous ces braves gens....
a écrit le 16/07/2014 à 8:51 :
Typique du débat actuel, ou plutôt que d'essayer de faire fonctionner les secteurs à l'arrêt, on s'attaque à ceux qui marchent. Alors allons-y pour la chasse au sorcière de tous ces méchants qui arrivent à bien gagner leur vie. C'est vrai qu'un taux de défaillance de ces professions de 0,8% est scandaleux : ce dont la France a besoin ce sont d'entreprises qui font défaut !
Réponse de le 16/07/2014 à 9:50 :
on attend toujours que nos politiques fassent eux aussi preuve de bonne volonté concernant leurs grasses rémunérations, mais pour ça, on peut attendre, vaut mieux s'attaquer à tous les autres, SAUF à soi, évidemment !
Réponse de le 16/07/2014 à 13:57 :
"Secteurs qui marchent" : la bonne blague, un secteur qui marche c'est un secteur qui "fabrique" un produit à haute valeur ajoutée, qui embauche, qui fait gagner des parts de marché à l'export... Tout les contraire en somme de ces secteurs règlementés où la demande de service est forcée, où la qualité de service est à la hauteur du niveau de concurrence qui y règne (nul..), où les prix sont arbitrairement surévalués, où la productivité réelle est minable mais où l'argent des autres coule à flot..
Réponse de le 16/07/2014 à 16:48 :
@k/milou Parfait ! Vous avez tout dit ! Inattaquable, question de logique ...
Réponse de le 16/07/2014 à 22:13 :
Tout à fait d'accord avec Hilva. Bonne démonstration, mais je commencerais par les politiques et toute une cohorte de planqués (personnel des assemblées par exemple) et autres hauts fonctionnaires qui se gavent sans jamais créer la moindre valeur. Hors, c'est cette même nomenclatura qui veut s'attaquer aux professions règlementées... Même pas honte !
a écrit le 15/07/2014 à 21:31 :
ben je crois que les professionnels de la politique entrent aussi dans ce champ des professions protégées, ils produisent peu pour la nation en terme de concret, leur boulot est trop bien rémunéré dans les allées du pouvoir, ils parlent bien pour ne rien dire et mentent à souhait et comme on dit ici " grand diseux, p'tit faiseux", ils vivent vieux et quittent leur siège à l'article de la mort. Bonjour le dynamisme! Supprimons les strayes et donnons la voix au peuple en direct.
Réponse de le 16/07/2014 à 9:51 :
+ 10000000000000000000 !!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 16/07/2014 à 12:09 :
Bien dit et bien vrai Ahlouf :-)) N'oublions pas aussi les recrutements de complaisance dans la donction publique territoriale ou dans ses satelittes pour les copains et copines ( bac moins 4) à des postes cadres: rente à vie !
a écrit le 15/07/2014 à 21:17 :
Si ce n'est pas la gauche qui s'attaque à ces rentes, c'est à désespérer
jamais vu un dentiste voter à gauche
vous pouvez y aller !
a écrit le 15/07/2014 à 20:43 :
BERCY FERAIT MIEUX DE S'OCCUPER DES INDEMNITES DE NOS ELUS ET ASSIMILES ET DES APPOINTEMENTS, SALAIRES ET AVANTAGES DIVERS DE CERTAINS HAUTS FONCTONNAIRES DE LA FONCTION PUBLIQUE.
Réponse de le 15/07/2014 à 21:19 :
pas la peine de crier
et faut pas comparer des montants globaux qui n'ont rien à voir ...
Réponse de le 16/07/2014 à 10:58 :
@ topi : OUI! ça "a à voir, justement " !!!! des gens qui ne font pas grand chose et touchent des fortunes, normal, d'après vous? peut-être en faites vous parti, alors, là, évidemment !.......
a écrit le 15/07/2014 à 20:28 :
Dans le cadre d'une succession , je suis actuellement en contact avec un notaire....incapable de répondre à la moitié de mes questions pourtant dans son domaine de compétence..J'apprends que la rémunération moyenne mensuelle de ces professionnels est de l'ordre de 19000€ ...Très cher pour une qualité de service assez médiocre...Il faudra néanmoins du courage politique pour réformer ces professions de rentiers, j'espère qure M Montebourg l'aura et que cette réforme des professions règlementées ne sera pas encore une fois enterrée.Dans une société où la lutte pour tous est quotidienne( chômage.intérim...) ces privilèges d'ancien régime ne doivent plus avoir cours.De toute façon l'UE d'inspiration libérale forcera à terme la décision, charge à ces professions d'anticiper avec intelligence.Wait and see ..
Réponse de le 15/07/2014 à 21:18 :
+1
Réponse de le 16/07/2014 à 16:51 :
@k Vous avez totalement raison; Il faut abattre tous ces privilèges !!!
a écrit le 15/07/2014 à 19:15 :
Bravo ! Bonne entrée en matière ! Bravo ARNAUD ! IL faut rééquilibrer tout ça ... Marre de ces privilèges !
a écrit le 15/07/2014 à 17:27 :
belle diversion, car en attendant, c'est 200 milliards d'économies possibles sur les gabegies, désorganisations des services publics, mille feuille, caisses noires, investissement à l'aveugle et autres mauvaises dépenses, l'élève qui nous coûte 30 de plus que dans quantité de pays et avec des résultats en baisse constante....une montagne de gains de quoi financer la relance par la baisse des impôts et charges....oui mais le monde public et politique se serre les coude sur le dos du privé qui travaille très dur pour les financer....une dictature politico-administrative qui impose ses choix, se sert dans la caisse, protège son électorat et les emplois de politiciens, un vrai détournement d'argent public en bande organisée
Réponse de le 15/07/2014 à 18:00 :
ce que je trouve assez rigolo l'UMP est en faillite .... ce qui représente la gestion du monde politique .... pas soucis de l'autre coté c'est pareil ! Pour gens qui veulent nous gouverner ... bel exemple !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 15/07/2014 à 17:22 :
pas vu l'éléphant dansle couloir : les 22 milliards de gains facile sen instaurant la justice du régime unique de travail, cotisations, retraite, et donc en supprimant les régimes spéciaux... idem sur les réformes du mille feuille, des dizaines de milliards si on restructure type privé et non en gavant de primes les gens concernés...aucune logique de gestion, aucun courage, on occupe le terrain en pointant le vilain petit canard pour faire oublier l'essentiel ...
Réponse de le 15/07/2014 à 17:29 :
100% d'accord, ils voient et communiquent sur la paille dans l'oeil du voisin, mais refusent de voir la poutre dans le leur, et refusent de réformer par pur conflit d'intérêt, il faut avancer par référendum pour court-circuiter ces bastions qui nous saignent et nous ruinent
a écrit le 15/07/2014 à 17:19 :
la cour des compte set les citoyens pointent les salaires trop élevés des politiques qui ne gérent rien, ne managent rien, roue libre cf le mille feuille qui prouve qu'ils se sentent non concernés par l'optimisation de l'organisation et des coûts, mais n'oublient pas de se voter leur rému, frais forfaitaires, les caisses noires ....sans compter les dizaines de milliards d'économies possibles signalées par la cour des comptes.. au pays des borges, les aveugles sont rois ...
a écrit le 15/07/2014 à 16:40 :
Depuis toujours règne un certain corporatisme en France et ce sont les petites gens qui en font les frais : les pharmaciens sont trop chers pour l'essentiel alors qu'ils sont autorisés à vendre des produits de beauté non indispensables !
Réponse de le 15/07/2014 à 19:27 :
+ 10000000000000000000000 mimosa !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 15/07/2014 à 16:26 :
vite qu'il se dépêche de réformer tout cela j'ai mon dentier à refaire
a écrit le 15/07/2014 à 16:01 :
Zetes fous ! comment on fait pour recaser les copains qui ont perdu leur poste aux élections ? ou pour les remercier de leur soutien ? (même s'ils sont incompétents et improductifs : ils règlent leurs comptes dans leur parti politique respectif, il faut du temps pour ça). Ah et puis on oubli de parler des mise à disposition des fonctionnaires qui passent dans le privé et pour lesquels l'administration garde leur poste au chaud quand ils reviendront... Et les professions liées à la sécurité publiques sont les plus rémunératrices (non sans risque avec l'armée, mais celui qui y va a choisit) car il y a nombre de missions sujettes à primes qui permettent de doubler son salaire facilement. Et pour certains, ils sont logés, nourris et blanchis, le salaire devenant argent de poche
a écrit le 15/07/2014 à 15:46 :
Oui et oui ! il faut supprimer les monopoles mais aussi aux monopoles de l'état que sont la SNCF, RATP, EDF, POLE EMPLOI, CONTROLEUR AERIEN, EDUCATION NATIONALE, etc, etc... qui sont un vrai cancer pour notre économie mais Monsieur Montebourg aura-t-il le courage de s'attaquer à cette dictature qui prend régulièrement la France en otage ?
Réponse de le 15/07/2014 à 17:40 :
comptez là dessus, et buvez de l'eau !
Réponse de le 16/07/2014 à 14:00 :
EDF c'est déjà fait, vous pouvez changer de fournisseurs si vous n'êtes pas content..
a écrit le 15/07/2014 à 15:13 :
Il devrait être réservé à certaines fonctions bien particulières : armée – police – justice (les fonctions régaliennes).
Montebourg va-t-il s'y attaquer ?
Cela redonnerait du pouvoir d'achat aux Français.
Réponse de le 15/07/2014 à 15:49 :
Entièrement d'accord l'état doit revenir à des fonctions régaliennes mais nos politicards de droite comme de gauche ne sont que des majorettes et rigolos ne regardant que leurs propres intérêts au détriment de l'intérêt général. Ils ne réformeront pas cette caste de nabab qui font partis de leur sérail ainsi vogue la France vers son déclin.
Réponse de le 15/07/2014 à 16:23 :
Il vaut mieux s’en prendre à des diplômés bac + 6 ou + 7compétents, plutôt qu’à l’aristocratie publique avec ses recrutements de complaisance
Réponse de le 15/07/2014 à 17:17 :
Le gouvernement sème des fonctionnaires et le contribuable récolte des impôts
a écrit le 15/07/2014 à 14:45 :
Dans la liste , j'espère que les dentistes n'ont pas été oubliés .
Réponse de le 15/07/2014 à 19:20 :
Vous avez raison ! Il est plus que temps d'aller voir ce qui se passe dans ces boutiques de pseudo " médecine " ! IL FAUT LES TAXER OU LES OBLIGER A REDUIRE LEUR MARGE !
Réponse de le 15/07/2014 à 20:00 :
++++++++ !!! les dentistes?? la HONTE! du vol manifeste, on ne peut même plus se faire mettre "un berlingot",complet (hélas!), si vous arrivez à en obtenir un à moins de 4000 eur, vous aurez une chance inouïe !!! c'est même le double! qui peut se le payer, et pourtant c'est indispensable ! nos politiques, n'eontn "encore"! pas ce gros problème !!
Réponse de le 15/07/2014 à 20:37 :
et les orthodontistes qui gagnent presque 100€ de l'heure!!!
Réponse de le 15/07/2014 à 23:07 :
@ françois ++++++++++++++ 100000000000000000000000000000000000000 !
Réponse de le 16/07/2014 à 19:32 :
Pour les dentistes, vous pouvez allez à un centre de soisn mutualistes 40% moins chère en moyenne que le dentiste du coin pour la même qualité de service. Et je ne parle même pas des centre dentaites dentaires low cost qui commencent à fleurire en France et qui sont encore beaucoup moins chère. Moi j'ai payé une couronne céramo mérale 460 eurosau centre de soins mutualiste au lieu de 800 euros après devis chez le dentiste du coin.
Réponse de le 16/07/2014 à 21:07 :
Merci pour votre contribution à la cause ...
a écrit le 15/07/2014 à 14:27 :
Un president rassembleur ?!! Depuis plus de 2ans on ne cesse de jeter en pature au "bon peuple" des categories de citoyens tout en prenant grand soin d'epargner les privilégiés du secteur public !et en plus on nous gave à longueur de journée de la vertueuse justice sociale .
Réponse de le 15/07/2014 à 14:45 :
Dénoncer le fait de jeter en pâture des catégories de citoyens puis jeter les gens du secteur public en pâture juste derrière... Vous en arrivez à être moins crédible que le gouvernement, en un commentaire, il fallait le faire ! :-)
a écrit le 15/07/2014 à 14:14 :
On continue les conneries dans les grandes largeurs. Certaines professions jouissent probablement de privilèges, mais en général elles délivrent tout de même un service. Les millions de parasites qui nus administrent , eux ne produisent strictement rien d'autre que de l’inertie et du lest empechant le système d'avancer. Ils jouissent d'encore plus de privilèges, a commencer par celui de n'avoir de comptes a rendre a personnes d'autes qu'eux-mêmes, mais il est hors de question de remettre cela en question...
Réponse de le 15/07/2014 à 14:29 :
oui enfin, ce sont quand même des salaires monstrueux pour des boulots de gratte papier.... beaucoup de PDG de PME ne gagnent pas cela
Réponse de le 15/07/2014 à 14:50 :
Certaines de ces professions s'enrichissent en détruisant des vies
Alors qui sont les parasites ?.
Réponse de le 16/07/2014 à 14:03 :
"parasites qui nous administrent" ça marche aussi pour les notaires, greffiers, huissiers..etc qui eux en plus s'en mettent plein les poches (contrairement aux fonctionnaires..)
Réponse de le 16/07/2014 à 16:55 :
SUPPRIMONS LE " MÉTIER " D4HUISSIER ... NON AU RACKET !
a écrit le 15/07/2014 à 14:04 :
on peu aussi baisser les impots en supprimant ceux qui ne servent à rien ex senateurs ,beaucoup de deputés ,ceux qui ne sont jamAIS presentS ex deputes européens,regimes speciaux , intermiittents du spectacle, CERTAINEMENT BON NOMBRE DE FONCTIONNAIRES DE BERCY QUI NE MONTRENT PAS L'EXEMPLE
a écrit le 15/07/2014 à 14:03 :
Tous ces rentiers en ont du sang sur les mains .
a écrit le 15/07/2014 à 13:52 :
Donc fermer les tribunaux de commerce serait une grosse économie pour le pays et la préservation de beaucoup d'emplois.
a écrit le 15/07/2014 à 13:04 :
Pas d inquiétude flambi va vous enterrer tous ça !!
Dans 1 semaine on en parlera plus
a écrit le 15/07/2014 à 12:51 :
Tous ces métiers se gaussent d'être des professions libérales. Au fait ils sont tous dans des sortent de monopoles réglementés par l'état.
Réponse de le 15/07/2014 à 19:24 :
BIEN EVIDEMMENT ! VOUS AVEZ A 100 % RAISON !!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 15/07/2014 à 12:49 :
Les gouvernants et les fonctionnaires sont incapables de résorber une dette de gère un budget, de prendre des mesures pour relancer la croissance, de laisser aux français le gain de leur travail en les étouffants de taxes et impôts, de prendre des décisions sans interférer avec l'avis de la rue (copains syndiqués), ce son eux qu'il faut réformer avant tout en leur supprimant tous les avantages scandaleux tels que appartements et voitures de fonction, frais de représentation , voyages gratuits pour eux et leur famille etc ... On parle de faire une révolution contre le fonctionnement de l'état et des politiques qui s'enrichissent sur notre dos !!!
a écrit le 15/07/2014 à 12:23 :
Bercy ferait mieux de comptabiliser les sursalaires versées au fonctionnaires prétendument hauts et notamment à Bercy.
Ce sont des professions réglementées.
L'économie dépasserait les 6 M promis.
MONTEBOURG est un incorrigible démagogue qui ne s'en prend qu'à ceux qui sont suffisamment lucide pour voter contre lui!
Réponse de le 15/07/2014 à 13:05 :
Quel clown cet Arnaud, il nous aura bien fait rire. Et il n'a même pas le courage de s'occupe,r des taxis. Personnellement je ne prend plus le taxi et j'utilise un pass Navigo.
a écrit le 15/07/2014 à 11:23 :
Par contre Bercy ne pointe pas du doigt les sur-fonctionnaires en trop grand nombre.
Réponse de le 15/07/2014 à 12:01 :
Où l’art de changer de sujet... ou de déployer l’écran de fumée.
Pour la France qui n’avance pas, c’est sur que quand on détecte un problème, il est surtout important d’en invoquer un autre, de manière à ne plus traiter aucun problème.
Du coup, je vous imagine bien au quotidien :
- « Chéri, il n’y a plus de sel »
- « Attends, t’as vu le coût scandaleux des moulins à poivre ? » (et la salière reste vide).

- « Chéri, il faut aller faire les courses, le frigo est vide. »
- « Mais non c’est pas ça le problème, t’as rien compris, le vrai scandale c’est les marges arrières des supermarchés ! (et du coup le frigo reste vide, pendant le mari surtout reste dans son canap à parler d’un sujet qui ne va certainement pas de permettre de manger ce soir) »

- « Chéri, ca fait 3 mois qu’on a pas fait l’amour. »
- « Non mais tu m’attaques, mais n’oublie pas que le vrai sujet, c’est que le voisin n’a pas tondu sa pelouse ! » (Madame va s’ennuyer encore quelque temps…)
Bref on peut toujours invoquer un problème qui est clairement décorellé (mais néanmoins très réel), du sujet pour éviter soi-même de faire des efforts, et surtout de demander aux autres d’en faire, mais si on généralise ce comportement à l’échelle d’un pays, il ne faudra pas venir après se plaindre que les choses n’avancent pas…
a écrit le 15/07/2014 à 11:16 :
Il est étonnant que Mr Montebourg ne cite pas les notaires.
C'est une corporation très soudée, et qui défend les siens même lorsqu'ils sont impliqués dans des escroqueries en bande organisée comme dans l'affaire Apollonia.
1000 victimes / 1 milliard € de préjudice et les notaires MIS EN EXAMEN continuent à exercer ! Honteux ! #affaireapollonia
Ils sont aujourd’hui intouchables. Il est temps de changer les règles.
Réponse de le 15/07/2014 à 12:48 :
Les notaires forment une profession réglementée, mais plus de 70% de ce que vous payez part directement à l'état au titre des droits, taxes et autres impôts. Qui gagne le plus ?
a écrit le 15/07/2014 à 11:15 :
C'est un fait incontestable, les Greffes du Commerce sont devenus des marchands de soupe, et de surcroît ils ne font pas leur travail qu'ils n'oublient pas de facturer,
tant est si bien que les dits Greffiers débordés avec rien et occupés à programmer leurs vacances et jours de congés ...
confient la relecture des documents des entreprises par des lectrices des CCI Chambres de Commerce et d'Industrie qui n'oublient pas de facturer 60 euro pour lire une page et demi d'assemblée Générale, lectrices CCI que les Greffes hébergent on se demande bien de quel droit ?
Faudra bien mettre un coupe de pieds dans ces fourmilières du millefeuille insupportable TANT IL EST RUINEUX pour des formalités en doublons triplons etc ...
a écrit le 15/07/2014 à 11:06 :
les pharmacies n'ont pas tué les herboristes : c'est l'industrie pharmaceutique qui a tué un concurrent.... en toute impunité car avec la bénédiction des pouvoirs publics et des médecins : un herboriste ne paie pas de voyage ou n'offre pas des séminaires tous frais payés....
a écrit le 15/07/2014 à 11:02 :
Ils ont oublié dans leur rapport une catégorie : eux mêmes !!!

Ceux qui coûtent 2,5 fois plus cher que dans le privé et ne rapportent pas grand chose, ce sont eux les foncionnaires !
a écrit le 15/07/2014 à 10:48 :
les pharmaciens ont tués les herboristes .... pour l'exemple ! Les taxis les VTC ! etc...
Réponse de le 15/07/2014 à 11:06 :
Bonjour,
Les pharmaciens n'ont pas tué les herboristes c'est le lobbying qui a tué les herboristes et le lobbying des compagnies pharmaceutique.
Les VTC ne sont pas morts et les taxis vont devoir s'habituer à la concurrence et surtout Paris est la capitale comptant le moins de taxis en Europe il faut que cela change ... . Le etc... mériterait d'être détaillé c'est intéressant.
a écrit le 15/07/2014 à 10:46 :
Avocats ,journalistes,banquiers assureurs footballeurs?????qu'est ce que c'est que de pointer certaines catégories et pas d'autres?
Réponse de le 15/07/2014 à 11:00 :
Il n'est question ici que des professions réglementées par l’État donc dont l'exercice n'est pas totalement libéral mais encadré par le gouvernement et soumis à autorisation d'exercice et à qualification spécifique voire pour certaine à accréditation ou assermentation. (Notaire, avocat, pharmaciens etc ...).
Réponse de le 15/07/2014 à 15:52 :
ajoutez banque et assurance
a écrit le 15/07/2014 à 10:46 :
Et si nos politiques, qui considèrent que c'est un métier, alors que ce devrait être un service rendu aux autres, issus de métiers différents, nous montraient aussi l'exemplarité ......
Certes Hollande avait baissé sa rémunération, à l'arrivée, mais cela aurait été annulé par le conseil d'état ????
a écrit le 15/07/2014 à 10:46 :
Et si nos politiques, qui considèrent que c'est un métier, alors que ce devrait être un service rendu aux autres, issus de métiers différents, nous montraient aussi l'exemplarité ......
Certes Hollande avait baissé sa rémunération, à l'arrivée, mais cela aurait été annulé par le conseil d'état ????
a écrit le 15/07/2014 à 10:44 :
Je suis sur qu'il va s'attaquer aussi aux avantages non justifiés des élus, comme la défiscalisation à outrance , la retraite honteusement avantageuse, et les avantages en nature non déclarés!
Réponse de le 15/07/2014 à 11:04 :
Bonjour,
La retraite des sénateurs et parlementaires est gérée par leur propre caisse de retraite qui est largement bénéficiaire et cette caisse n'a aucune corrélation avec la notre nous autre du privé. Donc je ne vois pas pourquoi ils auraient à la réformer si elle ne perd pas d'argent ? Celle à réformer de caisse c'est plutôt celle du privé et elle ne sera pas rentable tant que l'on ne fera pas baisser l taux de chômage et pour cela il faut que les jeunes fassent des études bankable et utiles et que les rentiers et classes moyennes aisée créent des entreprises et embauchent ... . C'est pas gagné ... .
Réponse de le 15/07/2014 à 13:07 :
C'est bon. Il n'y a même plus matière à discuter. Quand celui qui fait les lois pique l'argent des autres pour se faire un régime de retraite maison, il est certain que celui-ci sera largement bénéficiaire. C'est abject et vous le savez bien.
Réponse de le 15/07/2014 à 14:00 :
@MAROUSAN
Celle des sénateurs et députés, peut-être.... Mais pas celle des régimes spéciaux qui engloutissent près de 2 milliards chaque année (de déficit!), et qui sont payés par les caisses du privé. Avant d'écrire un commentaire, on se renseigne. Cela évite de dire n'importe quoi...
a écrit le 15/07/2014 à 10:41 :
Si le gouvernement veut s'attaquer à toutes les rentes "non justifiées par le niveau d'étude ni la prise de risque", ils ne vont pas se faire des amis.
Il peut déjà commencé par ses membres et confrères députés, sénateurs, membres de comités théodule...
Il peut ensuite se pencher sur les vedettes du show biz, les footballeurs.

Si les gens méritants, honnêtes et compétents étaient les mieux payés, ça se saurait, non?
a écrit le 15/07/2014 à 10:39 :
Disons le mot, il s'agit ici de véritables rentes qui par leur cout obèrent le pouvoir d'achat global; lesquelles professions s'augmentent d'une année sur l'autre sans réalité économique et contribuent à appauvrir in fine toute la société.
a écrit le 15/07/2014 à 10:29 :
On est en France, donc rien de sera fait...
Réponse de le 15/07/2014 à 11:39 :
Tout à fait . Exemple récent: vote au mois de mars 2014 de la loi permettant de résilier les contrats d'assurance en cours, la loi n'est pas appliquée car les décrets d'application qui doivent être pris par le ministère de l'économie et des finances ne le sont toujours pas sortis ( un jour peut être ?) . Des lois pour quoi faire ?
a écrit le 15/07/2014 à 10:26 :
Il ne faut pas confondre les professions réglementées et les tarifs réglementés :
exemple de professions réglementées :
-expert comptable, commissaires aux comptes, huissiers, notaires, médecins, pharmaciens

exemple de tarifs réglementés :
-certains actes notariés, les péages autoroutiers, certains actes d'huissiers....
Réponse de le 15/07/2014 à 12:20 :
Bravo
Réponse de le 15/07/2014 à 13:10 :
les médecins : ce n'est pas une profession réglementée : il y a un numerus clausus à l'entrée (contournable par n'importe quel autre diplôme européen: un roumain peut s'installer sur la croisette s'il le souhaite) mais on peut ouvrir un cabinet où l'on veut. Les tarifs sont règlementés
a écrit le 15/07/2014 à 10:25 :
Exemple des notaires : ils sont principalement collecteurs d'impôts... ceux ci vont-ils aussi baisser de 20% ?
Exemple des comptables : au lieu de vouloir administrer leurs tarifs, le gouvernement serait bien inspiré de faire en sorte qu'on puisse se passer de leurs services... pour cela, il faudrait une VRAIE simplification !!!
Réponse de le 15/07/2014 à 11:09 :
Bonjour,
Petite rectification, les notaires sont collecteurs de TAXES et non d'impôts, il y aune nuance qui n'est pas négligeable.
Réponse de le 15/07/2014 à 12:51 :
et l'impôt sur la plus value?
de toute façon qu'est-ce que cela change? les notaires font gratuitement et très efficacement un travail de perception de sommes considérables au profit du Trésor Public et font ainsi réaliser à la collectivité des économies considérables.
a écrit le 15/07/2014 à 10:19 :
Il peuvent prendre les devants et baisser leur marge pour faire baisser les prix de 20%.
a écrit le 15/07/2014 à 10:15 :
Les charges sociales du dirigeant ne sont pas déduites du résultat
déclaré! Ces charges s’élèvent à environ 50% donc les bénéfices doivent être divisé par deux!
Pourquoi cherche t on la polémique sur des professions qui sont reconnues pour leur sérieux et leur efficacité!
Si les fonctionnaires travaillés comme ces professions libérale on pourrait diviser leur nombre par 3 ou 4 oui vous avez bien lu!
Réponse de le 15/07/2014 à 11:11 :
Bonjour,
Les charges n'ont jamais été et ne seront jamais d'environ 50% à moins d'être vraiment un très très mauvais entrepreneur.
Les charges sont toujours situées dans une fourchette entre 30% et 43% environ.
La moyenne française est de 42%. C'est une MOYENNE.
Réponse de le 22/07/2014 à 10:57 :
C'est du bidon tout ça ! Ces gens ont des privilèges; dans une république les privilèges n'ont aucune raison d'exister !
a écrit le 15/07/2014 à 10:02 :
Selon les commentaires, je vois que la question fait "tousser" les concernés, on parle de redistribution des richesses, de quelles richesses parle-t-on, celles des SMICART? il faut espérer que Montebourg pourras aller jusqu'au bout, car beaucoup de pieds plats se sont enrichies pendant des dizaines d'années sur le dos de ceux qui mériterais qu'on les respectent.
Réponse de le 15/07/2014 à 11:19 :
Bonjour,
Pour rappelle les personnes touchant le SMIC ne représentent que 15% de la population active française donc autrement dit très peu de monde et principalement concentrés dans les campagnes et banlieues des grandes agglomérations. Par contre la proportions de personnes touchant moins que le salaire médian d'environ 1712€ représente 50% de la population je pense que ce chiffre serait bien plus révélateur que le chiffre du SMIC.
Mais ce chiffre montre que la France est un pays qui va pas trop mal économiquement car 1712€ en salaire médian nous classe dans le peloton des 30 pays les plus aisés e la planètes (sur 197 nations)
a écrit le 15/07/2014 à 9:54 :
Si ma mémoire est bonne, l'UE a exigé qu'en 2015 la fin du monopole de l'expertise comptable et d'autres réglementés.

Donc, qui le fera en premier ? ...
a écrit le 15/07/2014 à 9:53 :
le bénéfice net avant impôt représente en fait le salaire des professions libérales ou assimilées concernées, or on le compare avec le bénéfice d'une société commerciale qui lui est calculé après versement des salaires.
Je ne suis pas comptable mais ne pensez-vous pas qu'il existe ici une comparaison curieuse ?
a écrit le 15/07/2014 à 9:51 :
Ils ont oublié, les hauts fonctionnaires, les ministres, et les élus cumulards.
Réponse de le 15/07/2014 à 14:05 :
Il vaut mieux s’en prendre à des diplômés bac + 6 ou + 7 plutôt qu’à l’aristocratie publique avec ses recrutements de complaisance
a écrit le 15/07/2014 à 9:51 :
Ces professions sont protégées par la nature de leurs activités, qui requièrent d'être réglementées. C'est facile de leur taper dessus.
Et plus facile, par exemple, que de s'attaquer au cartel des banques sur le marché obligataire. Cartel qui nuit éventuellement au financement des entreprises, et qui est éventuellement aussi une autre faiblesse structurelle par rapport à l'Allemagne, qui, elle, a développé un vrai marché obligataire large et profond. Et a trois fois plus de belles PME que nous. Cherchez l'erreur.
Réponse de le 15/07/2014 à 14:55 :
Les banques, c'est un autre problème... Concernant ces professions réglementées, huissier, notaire, greffier de TC,... eux comment dire, ils font payer le papier au prix fort.
Ces professions sont plus que réglementées, elle sont ultra-protégées. Essayer de rechercher leur responsabilité en cas de défaillance... Mission impossible.
un fonctionnaire assermenté pourrait faire aussi bien et moins cher (payé grand max 2000 € net pour un poste bac+5).
Réponse de le 22/08/2014 à 14:41 :
Le fait qu'il est un haut salaire empêche les possibles actes de corruptions / soudoiement ....
a écrit le 15/07/2014 à 9:47 :
oh là là, au secours ..... l'état est tellement bon gestionnaire qu'il veut faire baisser les tarifs des professions réglementées.... au secours on va prendre + 20% dans les dents.
a écrit le 15/07/2014 à 9:41 :
resouldre les tarifs reglemente en cree d'autre proffession reglemente " le pote du gouvernement c'est ca ??
a écrit le 15/07/2014 à 9:36 :
Hollande s'attaque à Tout , sauf à la GAbegie de la FONCTION PUBLIQUE .Il pourrait au moins suivre les conseils de la Cour des comptes qui est dirigée ,rappelons le par Mr Migaud socialiste qui fait ,lui de l'économie et pas du clientélisme électoral.
a écrit le 15/07/2014 à 9:36 :
Pourquoi ne pas y réfléchir, mais on notera que l'état n'est bon que dans la redistribution des richesses, et pas dans la création de valeurs..
a écrit le 15/07/2014 à 9:35 :
Cette réforme finira comme la promesse de N Sarkozy qui voulait supprimer l'avocat pour les divorces à l'amiable. Le lobbyisme qui paralyse la réforme en France sera encore plus efficace que le pragmatisme évident et le chantage au chômage aura le dernier mot. Il est vraiment temps de passer à une sixième république sans président de la République mais avec un premier ministre gouvernant vraiment ce pays.
Réponse de le 15/07/2014 à 9:55 :
Vive le corporatisme...
Réponse de le 16/07/2014 à 0:20 :
Le lobbyisme ne bloque pas tout, quand le peuple veut réellement une réforme, il l'obtient...TOUJOURS...Mais le peuple n'en a pas toujours la volonté, il préfère râler !
a écrit le 15/07/2014 à 9:31 :
Un rapport de plus qui va être enterré.
Réponse de le 15/07/2014 à 14:06 :
Les PFG sont-elles réglementées?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :