Pierre Gattaz ne se satisfait pas du Pacte de responsabilité

 |   |  376  mots
La France est un grand pays avec des entrepreneurs, des équipes, des salariés, des compétences... mais il doit faire comme dans la fable américaine « who moved my cheese ? » (« qui a piqué mon fromage ? » ) : arrêter de se plaindre et d'attendre, et se bouger, se prendre en main, réagir, affirmait Pierre Gattaz, sur son blog, lundi.
"La France est un grand pays avec des entrepreneurs, des équipes, des salariés, des compétences... mais il doit faire comme dans la fable américaine « who moved my cheese ? » (« qui a piqué mon fromage ? » ) : arrêter de se plaindre et d'attendre, et se bouger, se prendre en main, réagir," affirmait Pierre Gattaz, sur son blog, lundi. (Crédits : reuters.com)
Pour le président du Medef, la France peut rebondir en prenant en plus du Pacte de responsabilité, démarche qu'il soutient, des mesures sur les seuils sociaux, le travail le dimanche et le soir, et les verrous sectoriels.

Pierre Gattaz est, c'est suffisamment rare pour le souligner, optimiste sur la situation de la France. Le président du Medef a en effet publié lundi un billet sur son blog intitulé "Oui, la France peut rebondir !". Fin juillet, le patron des patrons déclarait pourtant dans les colonnes du Figaro que la situation du pays était "catastrophique".

"Pour une fois le gouvernement va dans la bonne direction"

Son principal sujet de satisfaction, c'est le Pacte de responsabilité, fait de baisses de charges pour les entreprises, décidé par le gouvernement. Le président du Medef se lâche même :

"Restons cohérents et déterminés. Sur ce point, le gouvernement fait ce qu'il faut et va dans la bonne direction. Pour une fois, reconnaissons-le !".

Il faut dire qu'en pleine fronde à gauche, le gouvernement, qui souhaite garder le cap, a bien besoin de soutien en ce moment.

>> Lire Le maintien du "cap économique" ravive les critiques, notamment à gauche

Utiliser les leviers non-budgétaires

Cependant, Pierre Gattaz tempère son propos. Après s'être plaint de l'entrée en vigueur tardive des mesures du Pacte de responsabilité ainsi que du recyclage du CICE, il prévient: "Est-ce que cela suffira ? Non. Évidemment que non."

"Ce n'est pas en revenant seulement à la situation de 2007 en termes de poids des charges pesant sur les entreprises qu'on effacera sept années de crise qui ont laissé exsangues nos entreprises pendant que nos concurrents continuaient à investir. Il faut aller au-delà. Il faut peser sur des leviers qui peuvent relancer la croissance et qui ne sont pas budgétaires (on les connaît tous : les seuils, le travail le dimanche et le soir, les verrous sectoriels, etc.)."

"Qui a piqué mon fromage ?"

Et de se lancer ensuite dans un élan d'anti-fatalisme qu'on lui connaît très rarement:

"Est-ce que nous sommes condamnés à être déclassés ? Non, non et non. Trois fois non. La France est un grand pays avec des entrepreneurs, des équipes, des salariés, des compétences... mais il doit faire comme dans la fable américaine "who moved my cheese ?" ("qui a piqué mon fromage ?" ) : arrêter de se plaindre et d'attendre, et se bouger, se prendre en main, réagir."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2014 à 7:28 :
pas honte avec son record mondial de distribution de dividendes et de non investissement des entreprises du CAC. Un peu de respect et engageé les entreprises à des réflexions stratégiques de réinvestissements dans les bons produits ceux qui se vendent. Appelez moi je vous expliquerai, je l'ai fait et en France et dans un domaine difficile.
a écrit le 21/08/2014 à 8:19 :
Le pacte de responsabilité qui est promis par le roi François depuis le 1 janvier est une Arlésienne. Il ne verra jamais le jour ou avec de telles réformes qu'il sera inutile. Il devient le PACTE D'IRRESPONSABILITE et D'INCONSCIENCE
a écrit le 20/08/2014 à 18:19 :
PENSEZ ....a supprimer les regimes spéciaux la plus grosse injustice conserve par les amis PS ....ensuite ce sera la vraie reprise
a écrit le 20/08/2014 à 11:42 :
beaucoup de petits entrepreneurs se plaignent de ne pas toucher de crédit impot recherche de cice ou d'autres aides.je rappelle que ceux qui ont touché sont ceux qui se sont sorti les doights du c...,qui ont monté un dossier.mais voila le petit entrepreneur ne se bat pas en france,aucun courage,tout doit lui tomber tout cuit dans la bouche!
Réponse de le 20/08/2014 à 12:32 :
et quand "monter un dossier " coûte plus que le retour final, on fait quoi ?
Réponse de le 20/08/2014 à 13:05 :
Il suffit de regarder les vraies réformes engagées par Nicolas Sarkozy pour les entreprises pour voir qui sont les plus compétents en matière de réforme. Le MEDEF va plébisciter nos nouvelles propositions économiques. Souvenez vous en en 2017 pour permettre à la France de trouver sa place dans le monde et retrouver le chemin de l'excellence économique
Réponse de le 20/08/2014 à 14:15 :
Il faut un "male alpha" comme Sarkozy a la tete de l'UMP,pas un vieillard honorable comme Juppé.
Réponse de le 20/08/2014 à 14:56 :
Celui qui a tout promis en 2007 et a menti comme les autres aux électeurs celui qui baratine beaucoup mais sur le fond ne change rien la belle des preuves la fin de la TP remplacée par une taxe tout aussi nuisible pour les entrepreneurs. M. Sarkozy un diseur de bonnes aventures par un homme de compétence. En 2017 non non on a déjà donné en 2007 pas en 2017 le baratin une fois pas deux. Et avoir comme porte parole Mme Morano ou M. Hortefeux le niveau zéro de l'avenir de la France.
Réponse de le 27/08/2014 à 7:31 :
suis une toute petite société et je n'ai eu aucune difficulté avec le CICE, prenez un vrai expert comptable compétent, pas un qui deviendrait votre ami comme beaucoup.
a écrit le 20/08/2014 à 10:15 :
Il faut un salaire d'embauche a 8;€ 50 comme en Allemagne pour les non-diplômés ! Vite vite M. Hollande continuez les réformes impopulaires mais nécessaires !
Réponse de le 20/08/2014 à 10:29 :
Vous avez raison c'est pourquoi je préfère rester au chômage et continuer à toucher des aides. Pour moi tout va bien.
Réponse de le 20/08/2014 à 12:29 :
il faut les payer 1 euro de l'heue ou même un centime. CE SERAIT MIEUX;
Réponse de le 27/08/2014 à 16:48 :
Avec l'allocation universelle financée par la CSG pour la solidarité et la TVA sociale pour la retraite on arrive bien à 8 euros de l'heure donc c'est possible sans dégrader le revenu disponible des plus modestes.
a écrit le 20/08/2014 à 9:53 :
Qui lui a dit que l'on voulait du boulot que l'on augmente un peu plus les aides.
a écrit le 20/08/2014 à 9:45 :
IL NE PEUT PAS AVOIR DE CROISSANCE SANS AUGMENTATION DE POUVOIR DACHAT??? ET SANS BAISSE DE L EUROS???
Réponse de le 20/08/2014 à 9:59 :
@Verité
L'augmentation du pouvoir d'achat, ce doit être l’augmentation des salariés (5 millions de chômeurs) donc l’augmentation de la production et non des primes/allocs accordés à une partie sans contrepartie et financées par du déficit.
Réponse de le 20/08/2014 à 12:03 :
On s.en fou des salariés qui se gavent depuis des décennies, le problème c'est que les riches ne gagne pas en France donc se casse, d'ou déclin eco, et baisse du niveau de vie de tous le monde.

Il faut qu'enfin les actions rapportent gros.
Réponse de le 20/08/2014 à 13:16 :
Tu prends les salariés pour des billes, ils achètent sur les sites internet basés à l'étranger dons les patrons français sont soulagés de quelques billets. En plus, ils bricolent chez eux et quand ils ont besoins d'artisans selon leur lieux géographique ceux sont les espagnols, allemands ou belges qu'ils font travailler. Pour la région parisienne ceux sont les polonais. C'est aussi bien fait et c'est moins cher et ce n'est qu'un début, alors pour la fraîche qu'ils aillent voir ailleurs.
Réponse de le 20/08/2014 à 13:44 :
@Nicolas

Hausse du nombre de salariés finira par augmentation de la demande donc croissance et diminution du chômage et de la masse de problèmes accompagnant le chômage. On ne parle pas assez de ce que le chômage coute en problèmes induits (santé, éducation, aide aux logements, sécurité, incivilités, etc ..) et que nous finançons en plus. Le gros problème est augmenter le nombre de salariés où à l'heure actuelle. Ne reste que de l'emploi un peu artificiel ou forcé et par grand nombre pour amorcer une pompe à remonter (il faudra du temps). L'une des solutions est d'investir dans des emplois sans charges (service à la personne, écologie, éducation, isolation, tourisme, etc ...) pendant un certain temps donnant une visibilité. En parallèle, faire du ciblage et de l'efficience (bâtiment, production, réduction des normes, etc ...). Le tout finira par croissance et production.
Réponse de le 20/08/2014 à 14:42 :
Augmentation du pouvoir d'achat, et baisse de la monnaie, ne font généralement pas bon ménage...
a écrit le 20/08/2014 à 9:22 :
Déjà qu'il passe sont temps aux loisirs il ne veut quand mêle pas qu'on lui paye un yacht et une propriété de 15 pièces avec deux piscines.
Réponse de le 20/08/2014 à 10:00 :
@ @gattaz
Très constructif ce commentaire (comme d'autres) ....
Réponse de le 20/08/2014 à 10:28 :
Vous avez peur d'en croquer un peu moins, je parlais de la fraîche.
Réponse de le 20/08/2014 à 10:31 :
Vous pensez que pour vous on ne va rien payer, c'est dommage faites du copinage avec lui peut qu'il vous donnera des miettes du gâteau.
Réponse de le 20/08/2014 à 10:39 :
Pourquoi tu n'as rien touché, attends un peu ça va venir, il ne va pas tout garder pour lui quand même.
a écrit le 20/08/2014 à 8:21 :
Gattaz a toujours son pin "1;000.000 d'embauches" ?
Sa crédulité sur les "actions" de Hollande fera date dans l'Histoire !
a écrit le 20/08/2014 à 7:39 :
Le gouvernement FERAIT MIEUX D'AIDER LES ¨PME, celles qui donnent vraiment de l'emploi, et NON , celles des CAC 40 qui ne pensent quà encaisser !! c'est comme les banques qui augmentent toujours leurs frais, mais investissent dans l'IMMOBILIER! est ce vraiment là, dedans que l'argent est le mieux employé? LES BANQUES FONT DU LARD!!
Réponse de le 20/08/2014 à 14:57 :
+ 1000000
a écrit le 20/08/2014 à 0:22 :
C'est très étrange comme système, d'un côté on fait 500 000 emplois de moins, de l'autre on aurait la même quantité en non pourvu.
On parle de croissance, de relance par le déficit...
On entend dire remboursement de la dette...
et dans les sondages, on aurait 75% qui ne croient pas au pacte...
pour les dépenses, c'est des effets de manche et de la langue de bois?
Les impôts ne rentreraient pas, c'est par manque de fontionnaires ou bien par feignantise?
On entend dire qu'en septembre des sénateurs verraient leur changer de couleur, on a aussi des sénatoriales aux us... alors on n'est pas populaires, c'est à cause du chômage ou des encouragements aux riches?
Réponse de le 20/08/2014 à 6:54 :
Revenez sur terre le pacte responsabilité sanS clients cela sert a rien......se sont des effets d annonce ou il y a que les grosses entreprises qui se gavent .
Pour le CICE la grande distribution et la poste pour ne cite qu eux ont touches des millions.....merci Gattaz
Il ne représente qu une minorité des entreprises française....les tpe et les pme nous on en veux pas....il est ou le GIBET..!!!
Réponse de le 20/08/2014 à 8:47 :
"500 000 emplois de moins, de l'autre on aurait la même quantité en non pourvu."

Monsieur, vous apprendrez qu'il y a TOUJOURS des centaines de milliers d'emplois non pourvu : ça donne de l'espoir au gens, même si c'est évidement bidon.
Réponse de le 20/08/2014 à 9:54 :
@1789

Oui, pacte de responsabilité avec une demande en berne: ça ne créera pas beaucoup d'emplois d'où son badge vite retiré.
Les aides doivent être ciblées: c'est l'efficience qu'il faut regarder. Depuis la nuit des temps, la richesse vient de la production donc en gros les aides, c'est plus pour PSA que SFR et plus pour SFR que pour AXA.
Réponse de le 20/08/2014 à 12:06 :
Ah non, la " production" ca ne crée pas la moindre richesse..
Les aides doivent viser les service Axa, et le commerce Sfr, la production on s'en fou.
Réponse de le 20/08/2014 à 12:34 :
@Nicolas
"Ah non, la " production" ca ne crée pas la moindre richesse..
Les aides doivent viser les service Axa, et le commerce Sfr, la production on s'en fou. "
J'espère que c'est de l'humour ...
a écrit le 19/08/2014 à 18:18 :
Mr Gattaz vous avez de quoi bouger avec le pacte de responsabilité alors impliquez-vous dedans et financez !
Réponse de le 20/08/2014 à 7:41 :
pensez vous!! que voulez vous qu'il fasse à part engranger !! on aide pas celles qui'il faudrait! ce sont les petites et moyennes entreprises qu'il faut aider, et non les assommer !!
Réponse de le 20/08/2014 à 8:48 :
"ce sont les petites et moyennes entreprises qu'il faut aider"

Pourquoi ?
Réponse de le 20/08/2014 à 9:19 :
Il ne faut pas aider les entreprises que les patrons se débrouillent ils veulent le beurre et l'argent du beurre, regardez les au golf ils ne se privent de rien alors rien à foutre. On ne m'aide pas beaucoup je paye suffisamment de taxes et d'impôts eux ils n'en paient presque pas,
Réponse de le 20/08/2014 à 9:49 :
@Nicolas

Car tout est bon pour créer de l'emploi et les PME sont un réservoir insuffisamment exploité. Des millions de PME ... UN simple système de débauche facile serait largement compensé par des emplois offerts en quantité. Une PME ne peut s'attacher un salarié quand l'horizon ne le permet pas (ex: chantier dans le bâtiment ou ouverture d'un nouveau commerce).
Réponse de le 20/08/2014 à 12:07 :
Les pme, c'est l'épicier arabe du coin. Brave type, mais croire que l'avenir de la France est là est bidon : ce sont les multinational qui comptent.
a écrit le 19/08/2014 à 17:24 :
Malheureusement les investissements suscités par des espoirs destinés à être décevant dans une période instable se traduisent par de mauvaises orientations. ???
signé un Economiste Honoraire
a écrit le 19/08/2014 à 17:01 :
ha chère France il n' y a pas de différence dans ceux qui ont le pouvoir te rendre heureuse ou malheureuse. Tout d'abord le politique lance en début d'année un pacte dont le Medef se félicite et nous accroche à la veste, qui tourne sans arrêt, de son représentant de père en fils, le pin’s « un million » une provocation pas des plus intelligentes, un petit voyage aux US et hop Mister Pin’s nous sort un discours ambigüe sur le fameux et fumeux pacte, un petit rappel à l’ordre et hop la veste change de sens. Le politique qui aime se faire mousser demande aux partenaires de se réunir et d’écouter sa messe toujours en chiffres, lancés en l’air mais dont on ne connait pas encore le chemin pour arriver à 50 milliards. Les grands défenseurs des salariés en fait les grands pourvoyeurs du chômage dont en tête la CGT et SUD crient aux scandales car la grande idée de ces Robins de l‘UNEDIC!!!! faire payer le riche pour donner aux pauvres n’est pas respectée!!!! Même si le pauvre en dehors de l’idée de Robin CGT/SUD ne verra jamais la couleur de l’argent sauf quelques miettes lancés par le politique dans la cage des pauvres avec l‘accord de nos Robins. Un autre acte Mister Pin’s nous fait le discours de la fin de notre chère France en faillite et là le politique voit rouge car lui nous dit le contraire et nous invente des chiffres de croissance des visions du chômage dignes de Mme Irma, chiffres qui devraient être dans le guide des records du mensonge dont le bon Pinocchio serait jaloux. Entre temps nos deux pourvoyeurs de chômage qui n’ont jamais travaillé à la croissance mais à la décroissance avec le stagiaire de la Sécu le bon apôtre de FO nous font la crise de la chaise vide ou à moitié vide, à la réunion des partenaires. Enfin aujourd’hui Mister Pin’s nous sort un discours dont une partie plus proche du discours politique, d’ailleurs n’est pas ce dernier qui aurait écrit une partie du texte? question qui se pose. Oui chère France ceux qui ont le pouvoir de te rendre heureuse ont choisi le camp de te faire pleurer . Ceux qui nous représentent ou se disent nous représenter, car aucun à la majorité de ces électeurs, ne parlons pas de l’escroquerie de la représentation des salariés et d’une majorité d’élus dont le cul façonne depuis des années les bancs de l’Assemblée avec moins de 30 pour cent des inscrits qui donnent droit à environ 19 K€ mois avec les indemnités, un patronat divisé qui évite de mettre ses différences sur la place publique, oui ils se lèvent le matin en pensant à eux et accessoirement à notre chère France car il n’ont pas de vision pour ceux qui se lèvent pour travailler et plus grave pour ceux qui cherche un job non pas, pour certains vivre mais seulement survivre.
Alors les politiciens à deux balles, les Robins de l’Unedic et Mister Pin’s sortez de votre médiocrité de vos discours qui depuis 40 ans sont sur le fond les mêmes, si les personnes changent la même rengaine de médiocrité pour ne pas dire d’imbécilités ne changent pas. Cessez d’être des clones destructeurs de notre Pays, ayez de l’ambition pour la France pas pour VOUS. Si le costume est trop grand ce qui semble être le cas les chiffres le démontrent 2000 milliards de dette 5 millions de chômeurs, alors ayez au moins du RESPECT pour la France si vous n’avez d’AMBITION pour ELLE ce qui semble le cas, PARTEZ PARTEZ PARTEZ
a écrit le 19/08/2014 à 16:53 :
Rien à foutre du commerce en France je suis frontalier j'achète tout en Allemagne et je ne suis pas le seul, il n'a qu' à se poster sur le pont de Kehl il aura compris.
Réponse de le 20/08/2014 à 9:09 :
Moi c'est avec l'Espagne et en plus je passe mes vacances là bas.
a écrit le 19/08/2014 à 16:52 :
De P.Gattaz , oui la France peut rebondir............dès que la gauche sera partie avec son fantoche Élyséen.
Réponse de le 19/08/2014 à 17:01 :
et qui mettrez vs à la place ?ceux qui n'ont rien fait de ce qu'il fallait pendant 10ans ?
Réponse de le 19/08/2014 à 18:06 :
ah non, comparez avant et après mai 2012, vous verrez TOTALEMENT DIFFERENT, chômage, croissance, pouvoir d'achat, taux de pression fiscale, etc...
Réponse de le 19/08/2014 à 19:53 :
@@pm comme le pays était merveilleux avant 2012 !!!!!!
Réponse de le 20/08/2014 à 7:43 :
ah! parce que sous le" zorro Sarko, c'était mieux????? pauvre de nous !
Réponse de le 20/08/2014 à 8:50 :
"ceux qui n'ont rien fait de ce qu'il fallait pendant 10ans ?"

Disent ceux qui ont tout bloqué pendant des décennies..
Encore un effort pour accuser la droite : n'a pas fait les fond de pension, a fait venir des immigrés, et puis l'ISF c'est aussi elle, comme la baisse du niveau scolaire, et les 35 heure, etc, etc, etc
a écrit le 19/08/2014 à 16:50 :
Il Faut Arrêter de Dénigrer le Patronat ou Gattaz ;)))
La France DOIT Changer Et Ce N’est Que Le Secteur Privé qui peux Aider !! Point !!
Réponse de le 19/08/2014 à 18:13 :
Gattaz est un bienfaiteur il se soucie réellement du sort des salariés mdr
Réponse de le 20/08/2014 à 7:44 :
vous avez tout juste !!
Réponse de le 20/08/2014 à 8:51 :
"Gattaz est un bienfaiteur il se soucie réellement du sort des salariés mdr"

Mais est-ce que le salarié se soucie du sort de Gattaz ? Car c'est cela qui importe !
Réponse de le 20/08/2014 à 15:02 :
pauvre Nicolas, vous avez un humour fou! on va aller travailler pour "Gattaz, et puis on va pas prendre de salaire, et puis, on va lui filer une prime pour nous avoir fait travailler "à l'oeil", ça vous va? ! PTDR!
a écrit le 19/08/2014 à 16:17 :
Qu'il commence par vivre avec 5 smic et après il pourra la ramener !
Réponse de le 20/08/2014 à 12:09 :
Comme si ceux qui ont de mauvaises notes à l'école devaient faire taire les autres ! Ridicule .
a écrit le 19/08/2014 à 16:16 :
Etant middle management, je comprends le désarroi des patrons : ils offrent du travail et les salariés veulent en plus de l'argent. C'est illogique.
Réponse de le 19/08/2014 à 16:47 :
merci pour vôtre humour!
a écrit le 19/08/2014 à 15:05 :
En quoi faire travailler les salariés le soir ou le dimanche créera de la croissance ? Quand mon revenu est dépensé, dans la journée, il n'y a plus rien. Et cela sans compter tous les problèmes de désorganisation familiale. Les Suisses, Allemands, Autrichiens, ... s'accommodent très bien de la fermeture des magasins du samedi 14 h au lundi matin.
Réponse de le 19/08/2014 à 15:41 :
@arthur
Oui, vous avez raison: le gain serait très faible. La vraie bonne relance est celle de l'emploi et il faut un très gros choc (minimum 1 million mais un vrai million). Emploi = consommation, projets personnels, éducation, diminution des problèmes sociaux, etc ..... Ceci entraine un cercle vertueux au lieu de la spirale descendante. Il y a donc plein de solutions pour relancer l'emploi qui vont du problème de la débauche difficile à l'emploi des milliards d'heures perdues en chômage qui seraient utiles ailleurs. En gros, actuellement il n'y a pas vraiment de choses à produire de plus (d'où le rendement du pacte de responsabilité) car l'industrie a disparue en partie et il faut relancer les besoins par des demandes provenant de vrais salariés dont tout ou en partie les charges proviennent des dépenses actuelles dû au chômage. Nous perdons plus de 5 milliards d'heures par an et le temps c'est de .... Il faut une autre approche que celle d'attendre une croissance qui ne viendra plus. Pensez vous voir 3% de croissance par an pendant 10 ans ? La plupart des chiffres pris sur le long terme indique le déclin de l'Europe mais nous ne sommes pas obligés d'accentuer ce déclin. Cherchez sur gogle "1 000 000 d'emplois, c'est un vrai changement", je ne peux mettre le lien.
Réponse de le 19/08/2014 à 16:22 :
@arthur
ce n'est pas parce que les magasins sont ouverts qu'il faut vous sentir obligé d'y aller .
Moi je suis favorable à la liberté laisser son magasin ouvert le dimanche (petit ou grand)
Réponse de le 19/08/2014 à 18:07 :
peut être que des personnes ayant un pouvoir d'achat élevé seraient intéressées par ces ouvertures. La France accueille en plus des millions de touristes.
Mais et moi et moi.....
Réponse de le 19/08/2014 à 20:46 :
@ rockit: certes chacun est (ou devrait être) libre, mais je considère qu'il y a des activités de loisir plus intéressantes que parcourir des magasins le dimanche.
Réponse de le 19/08/2014 à 20:48 :
@çàcmoi: les pays que j'ai cité ont aussi des touristes argentés ...
a écrit le 19/08/2014 à 14:19 :
Gattaz n'est pas assez agressif. C'est tout le Code du Travail qu'il faut revoir, car les relations employeur-employé sont rendue invivables par ledit code, et comporte des coûts cachés dissuasifs. Là est le frein n° 1 à l'embauche. Puis casser les syndicats qui sabotent l'économie et le moral du pays.
Réponse de le 19/08/2014 à 16:18 :
Absolument. Nous n'avions pas tous ces tracas à l'époque de l'esclavagisme et du travail des enfants.
Réponse de le 19/08/2014 à 16:52 :
@safarou les syndicats sabotent...alors que dire des corporatismes dans le monde patronal ou dans celui des professions libérales ?!!!
Réponse de le 19/08/2014 à 16:56 :
Vous voyez moi je n'ai pas ce problème je suis un tire au c.. Professionnel et j'en fais le moins possible te j'attends chaque fin de mois mon chèque. Mon patron je l'aime bien car il passe ses journées au golf pendant ce temps on gamberge. Les relations sont très bonnes contrairement à ce su vous dites.
a écrit le 19/08/2014 à 13:20 :
Le pacte de responsabilité est un coup de vice de génie de la part de Hollande:l'argent ira soit aux grands groupes semi publics fortement syndicalisés,soit aux grands groupes du cac40 et a leurs actionnaires.Les grands groupes semi publics pourront augmenter les salaires de leurs employés(sncf,edf,véolia)pour éviter toute grève syndicale.Les autres grands groupes verront leurs actionnaires et donc les milieux financiers ravis,donc plus compréhensifs pour notre dette.Qui a dit que Hollande était stupide?
Réponse de le 19/08/2014 à 17:05 :
On dirait que vous n'appréciez pas de toucher une part du gâteau.
Réponse de le 20/08/2014 à 8:55 :
"Les autres grands groupes verront leurs actionnaires et donc les milieux financiers ravis,"

Bof, les grands groupe ne font pas vraiment leur beurre en France, ça n'aura pas vraiment d'impact vu la faiblesse de la somme sur leur décision de partir de France.. Ni sur le bénéfice des actionnaires du reste. D'autant que Holland a fortement augmenté les impôts avant. Donc on est dans la Com, plus que dans la réalité.
Réponse de le 20/08/2014 à 11:39 :
@nicolas :Les grands groupes ne payent que peu d'impots en France,quand hollande augmente les impots ,c'est les autres qui sont touchés.Pour rappel,Total ne paye pas d'impots en France,quant au cac40 ils payent environ 8%d'impots sur leurs bénéfices officiel,le restant étant caché dans les paradis fiscaux,qui dit mieux?
Réponse de le 20/08/2014 à 12:13 :
Non, les multi payent 8% sur leur bénéfice MONDIAL ce qui donne le même taux que toute les autres boites françaises de 38% pour leur bénéfice en France ( Total n'est fait aucun, donc évidement n'en paye pas), et 20% sur leur production..
C'est normal : un système socialiste en faillite cherche des bouc émissaires.
a écrit le 19/08/2014 à 12:35 :
on n'est pas prêt de voir les 1 millions d'emploi promis par Pierre avec son pacte qui va couter dee milliards au contibuable français.
Réponse de le 19/08/2014 à 14:52 :
C'est la richesse créée par les entreprises privées qui est à l'origine des "milliards". Plus on les taxe, plus on les freine, plus elles ont à faire avec des réglements rédigés uniquement pour les taxer encore plus, moins de "milliards" sont produits.
Réponse de le 19/08/2014 à 16:57 :
Augmentez les taxes il y a encore de la marge.
a écrit le 19/08/2014 à 12:32 :
il faudrait déjà que les grandes entreprises payent des mpots en France pour que ces mesures aient un effet.
Réponse de le 19/08/2014 à 20:12 :
Fort juste. Il fallait le préciser.
Réponse de le 20/08/2014 à 8:57 :
"les grandes entreprises payent des mpots en France"
Elles payent en France si elle font du business en France, TVA, CTE, ISS principalement..
a écrit le 19/08/2014 à 12:23 :
Pierre gattaz ne vaut pas mieux que les cégétistes il avait pas annonce 1 millions d emploi avec le pacte ??

Il faudrait peut être un petit papi gentil comme Cohen pour faire de vrai réforme de fond

Pour qu on avance il ne faut pas parler avec les syndicats il ne pense qu a leur petit intérêts
Réponse de le 19/08/2014 à 13:55 :
Il faut faire un code du travail de 150 pages maximun et le faire sans demander aux syndicats qui vivent de leurs pouvoirs de nuisance depuis trop longtemps
Réponse de le 19/08/2014 à 16:20 :
Manque de chance, le Code du Travail a justement été complexifié par le patronat qui a maintenant seul les moyens de l'analyser à son profit. Renseignez-vous...
a écrit le 19/08/2014 à 12:06 :
"les verrous sectoriels" belle expression de novlangue non précisé comme "le cout du travail" bien sur.
a écrit le 19/08/2014 à 11:47 :
Le pouvoir politique est trop lent à réagir. Il lui faut 6 mois pour voter une loi qui n'est appliqué que l'année suivante. Pourtant il y a urgence. C'est comme si votre immeuble brûlait et que vous convoquiez l'assemblée des copropriétaires pour décider d'appeler les pompiers. Il faut que nos institutions soient plus réactives.
Réponse de le 19/08/2014 à 13:30 :
Votre commentaire est hélas plein de bon sens. Nos gouvernants semblent cependant l'ignorer, n'ayant pour la plupart jamais travaillé dans une entreprise privée ou semi-publique où pour perdurer il faut régir continuellement et rapidement aux évènements et aux attentes des clients.
Réponse de le 19/08/2014 à 13:30 :
Oui mais depuis 2 ans et demi ils ont fait quoi mr zairo et mosco ??
On fait du bricolage et on essaye de ne pas fâcher ses électeurs

Résultat on fait rien et tous le monde vous déteste

On devrait voter tout les ans pour vérifier la parole des politicien
Réponse de le 20/08/2014 à 8:58 :
" Il lui faut 6 mois pour voter une loi qui n'est appliqué que l'année suivante."

C'est un délai rapide, normalement il faut un an pour voter une Loi -et 10 ans pour voir ses effets.
a écrit le 19/08/2014 à 11:24 :
son père Yvon Gattaz ancien Medef en voulait aussi toujours plus !
a écrit le 19/08/2014 à 11:10 :
Ce bon Pierre Gattaz a attrapé la maladie des syndicats qu'il dénonce, à savoir dire non par principe ... pathétique !
a écrit le 19/08/2014 à 11:10 :
" ce matin : infos :"Les dividendes des entreprises ont augmenté de 30 % , depuis le mois d'avril 2014 !! Les banques, investissent dans l'"immobilier, pas sûr que cet argent doit servir à ça..." ......
Réponse de le 20/08/2014 à 9:00 :
""Les dividendes des entreprises ont augmenté de 30 % , depuis le mois d'avril 2014 "

Et pourquoi pas 45% depuis le 11 mai 2014 à 15h53 ?

A lire les déclaration des communiste, les action doivent rapporter plus 10.000% depuis le temps que "les dividendes augmentes"..
a écrit le 19/08/2014 à 10:59 :
Il faudrait que Pierre Gattaz lise la page 12 de la note n°6 du conseil d'analyse économique et trouve la solution pour la faire accepter par les syndicats. Qu'on le lui dise. Merci.
a écrit le 19/08/2014 à 10:44 :
Les mesures demandees sont symptomatiques de la situation des grandes entreprises, peu impactees par le code du travail et cout du travail francais car internationalisees.
On sortira du marasme, du chomage a 12% et de l'absence d'avenir le jour ou embaucher ne signifiera plus s'emprisonner a son salarie, le jour ou on aura la liberte de licencier qui donnera en retour la liberte d'embaucher.
Et je dis a tous ceux qui vont hurler : continuez donc ainsi, regardez-vous le nombril et ne changez rien, ca fait 40 ans que nous sommes sur cette pente regressive, 40 ans que les autres pays nous depassent, 40 ans qu'on nous regarde nous enfoncer par lachete, peur, ideologie plutot que nous elever en nous retroussant les manches.
Réponse de le 19/08/2014 à 11:44 :
Sans droits le travailleur ne peut emprunter , plus de crédits sauf pour les donneurs d ordres belle vision sociétale . Ce cap économique doit etre abandonner sinon plus de régles et chacun pour soi ou pour sa bande. Non merci!!!
Réponse de le 19/08/2014 à 12:20 :
@Steph : ca fait 40 ans que...Ah bon ? Et vous savez que l'écrire ne revient pas à en faire une vérité ? Argumentez cher monisuer l'expert en économie ! Faites moi rire !
Réponse de le 19/08/2014 à 15:26 :
Chaque président depuis Pompidou a quitté ses fonctions avec plus de chômeurs que le jour de sa prise de fonction. En 1979 le taux de chômage était de 5% (taux "acceptable") et nous ne l'avons jamais revu. La croissance moyenne sur chaque décennie depuis 1970 est en baisse constante. La dette était en gros de 20% du PIB en 1974 (100% aujourd'hui). Sur 40 ans, les chiffres ne trichent pas (ou plus) et il est indéniable que l'on décroche face à nos concurrents directs.
Réponse de le 20/08/2014 à 9:03 :
" En 1979 le taux de chômage était de 5% (taux "acceptable") "

Heu, non VGE s'est fait virer à cause de ce taux délirant. Il est vrai que les français sont maintenant habitué au socialisme, et donc à la pauvreté et au chômage, pour eux c'est normal, mais à l'époque c'était un choque.

'Sans droits le travailleur ne peut emprunter '

Blablabla : personne n'emprunte ailleurs qu'en France, c'est bien connu, la France c'est ce qu'il y a de mieux, pis voila.
Réponse de le 20/08/2014 à 9:05 :
"il est indéniable que l'on décroche face à nos concurrents directs."

Ce n'est pas un "décrochage", mais une tiers mondisation : les français vont maintenant payer leur 40 années à faire la fête -avec l'argent des autres.

Mais bon, peut être que le niveau de vie portugais plaira..
Réponse de le 20/08/2014 à 9:46 :
Nous voyons bien Nicolas que tu es en colére, c est la faute à Alain , nous, nous n y sommes pour rien .
Réponse de le 20/08/2014 à 9:46 :
@Nicolas
" En 1979 le taux de chômage était de 5% (taux "acceptable") "

Ce taux était acceptable car supportable par la masse des salariés au contraire de nos 10/11% d'aujourd'hui. Ce taux était effectivement un choc à l'époque et on s'y est malheureusement habitué et même à plus. Chômeur est devenu un statut "habituel" contre lequel nous ne luttons pas assez et surtout pas de la bonne manière. Aucune relance de l'emploi n'a fonctionné sauf par la croissance issue de la croissance mondiale donc la chose logique. Problème, elle ne reviendra plus: pays émergents prenant leurs parts.
Réponse de le 20/08/2014 à 12:32 :
Oui, la relance c'est keynes, réfuté depuis les années 50 ( mais bien sur il ne faut pas désespérer Billancourt sur un autre monde possible blabla).

Le SEUL système qui marche, c'est le libéralisme, le reste c'est se tirer une balle dans le pied.
a écrit le 19/08/2014 à 10:33 :
Quand on "déréglemente" d'un coté (les leviers non-budgétaires), il faut bien se dire que l'on "déréglemente" les résultats qui ne pourront être comparable! Seul un retour de "confiance" pourra être prit comme étalon!
Réponse de le 19/08/2014 à 10:57 :
On peut faire n'importe quelle "sottise" du moment que la confiance revient!
a écrit le 19/08/2014 à 10:03 :
Plus on lui en donnera plus il en voudra...
Réponse de le 19/08/2014 à 11:12 :
Cupidité, infâme cupidité!! il en aura jamais assez, ce type , qui n'a "qu'hérité, "est un malfaisant.
Réponse de le 19/08/2014 à 17:01 :
Merci pour votre commentaire.
Réponse de le 20/08/2014 à 12:14 :
Heureusement que Vous, vous êtes désintéressé :-)))
a écrit le 19/08/2014 à 10:01 :
il va augmenter encore son salaire de 30 % et demander une baisse du cout du travail et des seuils sociaux plus élevés; ? on va voir combien va couter son pacte et combien d'emploi vont être crée. Il y a écrit un million d'emplois sur son pins.
Réponse de le 19/08/2014 à 10:19 :
Tout à fait exact, il n'arrête pas de pleurnicher. Qu'il commence déjà par faire un bilan de ce que les patrons ont déjà fait des cadeaux divers du gouvernement au patronat. Il faudrait un peu se bouger le c....
Réponse de le 19/08/2014 à 11:02 :
augmenter son salaire de 30% coutera toujours moins cher que d'augmenter le smic de 1%
Réponse de le 19/08/2014 à 11:13 :
...et la marmotte.....si on attend quelque chose d'un tel individu! pareil, pour les politiques..
Réponse de le 20/08/2014 à 9:07 :
" cadeaux divers du gouvernement au patronat"

Une petite réduction d'impôt dans un pays socialiste n'est en rien un cadeau : c'est le principe du socialisme.

Sinon, 38% d'IS en France, 15 en RFA...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :