Les départs à la retraite anticipés pour carrière longue ont doublé en un an

 |   |  393  mots
99.700 personnes salariés ou anciens salariés du secteur privé de 55 ans ou plus sont entrées dans un dispositif de cessation anticipée d'activité (retraite anticipée pour carrière longue, préretraite publique ou dispense de recherche d'emploi) en 2012.
99.700 personnes salariés ou anciens salariés du secteur privé de 55 ans ou plus sont entrées dans un dispositif de cessation anticipée d'activité (retraite anticipée pour carrière longue, préretraite publique ou dispense de recherche d'emploi) en 2012. (Crédits : reuters.com)
Le nombre de départs en retraite anticipée pour carrière longue est passé de 45.800 en 2011 à 92.000 en 2012. Toutefois, le nombre de personnes bénéficiant d'un dispositif public de cessation anticipée d'activité continue de diminuer: en 2012, elles étaient 231.800, contre 296.000 en 2011.

Les départs à la retraite anticipés pour longue carrière ont boosté le nombre d'entrées en cessation anticipée d'activité en 2012, selon une étude de la Dares publiée mercredi sur le site du ministère du Travail. Désormais, cette catégorie représente le principal dispositif de sortie anticipée du marché du travail.

Une progression fulgurante due à un assouplissement de la loi

Les départs à la retraite anticipés pour longue carrière, réservés à certains assurés ayant commencé à travailler jeunes et ayant cotisé très longtemps, ont doublé entre 2011 et 2012, passant de 45.800 à 92.000. Leur progression fulgurante s'explique notamment par les dispositions de la loi sur les retraites du 9 novembre 2010, ainsi que du décret du 2 juillet 2012 relatif à l'âge de départ à la retraite, ayant assoupli les conditions d'accès à ce dispositif, précise la Dares.

En 2012, ils constituaient 92% des 99.700 entrées dans un dispositif de cessation anticipée d'activité (retraite anticipée pour carrière longue, préretraite publique ou dispense de recherche d'emploi) de personnes salariées ou d'anciens salariés du secteur privé de 55 ans ou plus. Ces entrées ont ainsi dans leur ensemble augmenté de 27% entre 2011 et 2012, bien qu'elles restent près de trois fois moins nombreuses que dans les années 2004 à 2007.

Les bénéficiaires d'une cessation anticipée d'activité en diminution depuis 2006

Le nombre total de bénéficiaires d'un dispositif public de cessation anticipée d'activité n'a pour autant pas augmenté en 2012. Au contraire, il a diminué de 64.200 unités par rapport à 2011, s'établissant à 231.800. La baisse s'inscrit dans le cadre d'une tendance ininterrompue depuis 2006, année où le total des bénéficiaires de cessation anticipée d'activité atteignait le niveau le plus haut de la décennie: 707.000. La dégringolade est notamment due au recul des entrées en préretraite et en Dispense de recherche d'emploi (DRE), explique la Dares.

Cette dernière possibilité a par ailleurs été complètement supprimée depuis le 1er janvier 2012 - bien que la Dares note "quelques entrées résiduelles (...) encore observées début 2012", correspondant "à des personnes qui remplissaient les conditions pour en bénéficier en 2011". Le total de personnes en DRE s'élèvait fin 2012 à 100.100, contre 165.600 en 2011.

À noter que l'âge moyen des personnes en cessation anticipée d'activité est passé de 58,7 ans en 2003 à 59,9 ans en 2012.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/08/2014 à 9:59 :
Pour compléter cet article, la branche métallurgique continue de faire partir au volontariat des milliers de salariés en dispense d'activité( pré retraite renommée payée par les entreprises et l'état) sans aucune création d'emplois ...Il est vrai que les salariés concernés acceptent en majorité ce départ même s'il s'accompagne d'une réduction des revenus à partir de 57 ans voir moins pour profiter de la vie en attendant de basculer en retraite entre 60 et 62 ans selon sa durée de cotisation..Faire travailler les seniors pour le discours politique et continuer d'user des vieilles recettes ....pour le patronat avec les salariés âges.
a écrit le 22/08/2014 à 8:13 :
Mettre tout le monde à la retraite, du coup plus de chômeurs, étonnant non ?
c'est ce qu'on appelle la logique pour débiles.
a écrit le 21/08/2014 à 23:17 :
On est gouvernés par des employés de caf... casse anti France, après altom on vend quoi? On socialise les pertes? Et pour la dette, qui rembourse? On devrait faire une contribution retraités puisque les charges baissent les salaires!
a écrit le 21/08/2014 à 23:17 :
On est gouvernés par des employés de caf... casse anti France, après altom on vend quoi? On socialise les pertes? Et pour la dette, qui rembourse? On devrait faire une contribution retraités puisque les charges baissent les salaires!
a écrit le 21/08/2014 à 23:11 :
Puisque vous parlez des retraites, à quand un plan de départ pour que les chômeurs puissent avoir un emploi? On parle de dégraisser... Et que pensez vise sur des niches les fortunes, on baisse retraites des foyers qui ont fait 3 enfants et plus... voila de l'anti France! et pour le chômage et la croissance nulle, c'st écologique, plus y a de chômeurs, ns on consomme et moins on fait du méthane, c'est pour l'effet de serre...
Réponse de le 21/08/2014 à 23:39 :
"on baisse retraites des foyers qui ont fait 3 enfants et plus..." : Il est normal de siphonner les revenus des jeunes couples qui n'ont pas la place pour un ou deux enfants au profit des retraités ayant des enfants de plus de 40 ans?
Réponse de le 22/08/2014 à 11:52 :
il est normal, d'après vous, demême de sucrer les retraites de ceux qui ont turbinné 40 h / semaine et plus? soyons sérieux, mon brave ! regardez plutôt vers nos élus, bien grassouillets, retraites faramineuses à vie, députés, sénateurs bons à pas grand chose ETC etc , et ne vous trompez pas de cibles SVP!
a écrit le 21/08/2014 à 17:48 :
Vive la retraite c'est à 30 ans qu'il faudrait la prendre. Je travaille depuis 10 an, quatre de chômage et six de boulot je préfere le chômage, il est temps que mon patron me foute dehors pour atteindre la parité avec le boulot. Une vrai chiasse le travail.
a écrit le 21/08/2014 à 14:27 :
C'est logique; quand on est fonctionnaire et qu'on nous mets à la porte pour engager des jeunes au nom d'une réforme... Mais bon je ne pense pas que se soit la solution de payer un chômage aux plus vieux le temps qu'ils aient l'âge de la retraite. Les actifs doivent payer pour les retraites, les chômeurs et les patrons... Sa laisse plus grand chose dans le porte feuille...
Réponse de le 21/08/2014 à 17:49 :
Profitez un Max et faites un peu de fraîche de temps en temps.
a écrit le 21/08/2014 à 10:12 :
Vous avez raison quittez cette petodière du travail, vous me direz avec ce que je fais je ne risque pas d'être fatigué.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :