Les retraites de base pourraient revenir à l'équilibre d'ici 2020

 |   |  449  mots
Les mesures de la réforme des retraites rapporteront environ 7 milliards d'euros en 2020, permettant de combler le déficit du régime général (salariés du privé).(Photo : Reuters)
Les mesures de la réforme des retraites rapporteront environ 7 milliards d'euros en 2020, permettant de combler le déficit du régime général (salariés du privé).(Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Compte tenu des mesures récemment prises, un retour à l'équilibre financier pour les retraites de base est possible d'ici 2020. Mais les mesures sont insuffisantes pour les retraites complémentaires.

L'objectif d'un retour à l'équilibre pour les retraites de base d'ici 2020 "reste accessible", estime le Comité de suivi des retraites dans son premier avis remis mardi au Premier ministre.

Instauré par la réforme des retraites promulguée en janvier 2014, ce comité composé de cinq membres est chargé de rendre un avis annuel destiné à évaluer si le système s'éloigne de ses objectifs (traitement équitable des assurés entre les générations et entre hommes et femmes, pérennité financière du système).

Le régime général à l'équilibre dès 2017  ?

Pour les régimes de base et "compte tenu des mesures récemment prises" (gel des pension supérieures à 1.200 euros, allongement de la durée de cotisation, etc), "la trajectoire de retour à l'équilibre financier d'ici 2020 reste accessible, sous réserve de la réalisation des prévisions macro-économiques retenues dans le cadre du programme de stabilité", estime le comité fraîchement constitué fin juin.

Pour 2014, le déficit du régime vieillesse devrait s'élever à 1,3 milliard. Mais les dernières prévisions indiquent que le régime général et le fonds de solidarité vieillesse (FSV, qui finance notamment les cotisations retraite des chômeurs) pourraient être équilibrés dès 2017 (un excédent de 0,8 milliard du premier compensant un déficit de 0,8 milliard d'euros du second).

Des mesures insuffisantes pour les retraites complémentaires 

Les récentes mesures sont néanmoins insuffisantes pour les retraites complémentaires (Agirc-Arrco gérées par les partenaires sociaux) : les réserves seront épuisées en 2018 et 2024 si aucune mesure n'est prise.

>> Lire : Les retraites complémentaires du privé ne seront pas revalorisées le 1er avril

Dans son premier avis, le comité ne formule pas de recommandations. Il attend les futures projections du Conseil d'orientation des retraites, prévues d'ici la fin de l'année, qui prendront en compte les effets de la récente réforme.

Un déficit de 20 milliards en 2020

La réforme de 2014 prévoit un allongement de la durée de cotisation - nécessaire pour obtenir une retraite à taux plein - pour atteindre 43 ans (172 trimestres) en 2035, soit pour les générations 1973 et suivantes. En revanche la loi ne touche pas à l'âge légal de départ à la retraite, qui reste fixé à 62 ans.

>> Lire : Les 12 mesures phares du projet de réforme des retraites

Les mesures de cette réforme rapporteront environ 7 milliards d'euros en 2020, permettant de combler le déficit du régime général (salariés du privé). Mais tous régimes confondus, ce déficit s'élèvera à 20 milliards d'euros en 2020, selon les prévisions du COR.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/07/2014 à 12:38 :
simple oubli : si on supprime les régimes spéciaux pour la justice d'un régime unique de travail, de cotisation, de retraite, c'est 22 milliards de gains, de quoi équilibrer plus vite mais surtout améliorer les retraites de ceux qui travaillent très dur et à 70h/s pour une retraite de misère, moins de 1000e. Mais ce gouvernement préfère l'injustice et gaver ceux qui sont au chaud à 35h max ..1700e/m de retraite dans le public contre 1100e dans le privé, c'est inversement proportionnel au heures, travail fourni, risques, résultats..
Réponse de le 18/07/2014 à 11:11 :
IOO% DACCORD AVEC VOUS?22MILLIARDS C EST PAS RIEN???
a écrit le 17/07/2014 à 8:21 :
Notre Président et nos ministres revalorisent leurs budgets les concernant?. Mais les retraités sont au régie sec. Voilà l'humanisme et le social à la mode Hollandaise et à la Catalane de Valls. Démission messieurs les incapables
a écrit le 16/07/2014 à 19:05 :
Qu'en est-il des fonctionnaires du public. Vont-ils être alignés sur le système de retraite du secteur privé. Si ces derniers doivent accepter, en plus de la hausse des impôts directs et indirects une moins-value de 18% de leurs retraite, qu'en est-il pour les retraites du secteur public?
Réponse de le 16/07/2014 à 21:34 :
c'est pire que ça, si le montant du foyer fiscal dépasse une certaine somme , la retraite de la conjointe sera minorée .
a écrit le 16/07/2014 à 14:40 :
quelques questions légitimes à se poser , les retraités coutent 50% de ce budget !
a écrit le 16/07/2014 à 13:21 :
Autrement dit, je pourrais prendre ma retraite vers 68 ans.
a écrit le 16/07/2014 à 12:14 :
Les prévisions macro économiques on sait tous que c'est de l'enfumage et que ça ne se réalise jamais.
Et je pense pas dire de bêtises en disant que de plus en plus de jeunes (-35 ans) pensent sérieusement à se barrer de ce pays.
a écrit le 16/07/2014 à 10:24 :
Le problème c'est qu'il n'y a pas que les retraités qui coutent au budget retraite, mettons tout à plat et vous verrez où le bas blesse !
a écrit le 15/07/2014 à 18:55 :
On promet,on promet , encore et encore mais en attendant combien de retraités n'ont que 817 euros par mois après quarante quatre ans de cotisations .Assez de carabistouilles .
Réponse de le 16/07/2014 à 12:13 :
Donc vous pensez qu'il faut augmenter vos retraites, pour que les générations futures n'aient eux aucun droits a une retraite ? Je remercie déjà sacrément votre génération qui, bénéficiant des 30 glorieuses n'a su que dilapider la croissance de cette époque en vivant au dessus de ces moyens, mais là on atteint encore un autre niveau.
a écrit le 15/07/2014 à 18:55 :
depuis plusieurs années le plafon de cotisations a la retraite générale est indéxé plus que l'inflation donc on accroit les recettes au détriment des retraites complémentaires..ensuite il y a des mesures simple s'occuper des retraites de reversion...j'ai quelques amies qui ont de grosses retraites de reversion mais comme elles n'ont jamais travaillé elles touchent en sur un 11 000 l'autre 10500 de retraite de reversion de la sécuso..(cnav) si je case ma pipe comme ma femme a travaillé et touche une retraite elle n'a pas droit a ma retraite de reversion de la CNAV...par contre si elle part la première j'aurai 50 % de TOUTE SA RETRAITE de fonctionnaire...-je précise que madame est partie avec 38 % de ses dernièrs salaires comme pension de retraite....
Réponse de le 15/07/2014 à 21:01 :
Je vois que vous avez déjà réfléchi à comment augmenter votre retraite...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :