Pierre Gattaz dit "bravo" à Manuel Valls

Le gouvernement a choisi le bon cap en oeuvrant au relèvement de la compétitivité des entreprises mais le pacte de responsabilité n'est qu'un début, un effort nécessaire mais pas suffisant, a déclaré mercredi le président du Medef, Pierre Gattaz.
Il nous faut définitivement rompre avec notre vision romantique, parfois naïve et parfois marxiste de l'économie, a martelé Pierre Gattaz.
"Il nous faut définitivement rompre avec notre vision romantique, parfois naïve et parfois marxiste de l'économie," a martelé Pierre Gattaz. (Crédits : reuters.com)

Pierre Gattaz est satisfait. Selon le président du Medef, qui s'exprimait mercredi lors de l'ouverture de l'université d'été du mouvement patronal, Manuel Valls, en clarifiant sa ligne, a choisi le bon cap. Pour lui, sans surprise, "la compétitivité de nos entreprises doit être l'alpha et l'oméga de toute politique économique".

Trouvant son compte dans la direction fixée par le gouvernement, ce pourfendeur traditionnel de la gauche s'est même laissé aller à un "bravo", lancé à l'adresse du Premier ministre.

En finir avec "les marxistes" et les "romantiques"

Un "bravo" toutefois tout de suite tempéré : "Il faut aller au bout de l'ambition tracée, le Pacte de responsabilité n'est qu'une étape", a insisté le patron des patrons, jugeant le paquet d'allègements à destination des entreprises "nécessaire mais pas suffisant".

"Il nous faut définitivement rompre avec notre vision romantique, parfois naïve et parfois marxiste de l'économie", a-t-il martelé, les derniers indicateurs montrant que "l'économie française va mal et ne se relève toujours pas de la crise".

Le climat des affaires s'est dégradé en août et les chefs d'entreprises de l'industrie ont baissé leurs prévisions d'investissement, selon les chiffres publiés mercredi 27 août.

Différentiel de compétitivité de 116 milliards d'euros avec l'Allemagne

Pour Pierre Gattaz, le différentiel de compétitivité entre l'Allemagne et la France est de 116 milliards d'euros. Les mesures prévues dans le Pacte de responsabilité n'en couvrent qu'un tiers.

Il a par ailleurs insisté sur les mesures de compétitivité comme la simplification administrative, qui permettent d'alléger le coût de fonctionnement de la force publique, et donc de réaliser des économies sans coupes aveugles dans les budgets.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 28/08/2014 à 9:10
Signaler
J’aime le côté maso du Medef , le gouvernement de M. Sarkozy avait pompé dans la caisse des entreprises environ 30 milliards plus les taxes diverses et variées, avec ce tour de passe passe très politique la fameuse TP largement remplacée depuis, av...

à écrit le 27/08/2014 à 23:58
Signaler
A tous les "commentateurs": et si on arrêtait avec le manichéisme franchouillard qui veut qu'un patron soit forcément un enfoiré et qu'un salarié soit forcément un exploité, qu'en dites-vous ? Le monde entier est en train de nous passer devant, y co...

le 28/08/2014 à 9:17
Signaler
Votre commentaire est tout à fait juste mais la fin est déjà moins convaincante car écrire "responsable" pour un homme politique me parait être irréel, pour une bonne raison pour être responsable économiquement, ce dont a besoin notre pays, il ne fau...

le 28/08/2014 à 16:31
Signaler
@SAMARINDA Je suis tout à fait d'accord avec votre dernière phrase. Moi aussi je voyage beaucoup, pour raisons professionnelles notamment. MAIS. Mais nous sommes en France, où l'Etat a un poids BEAUCOUP trop grand et envahissant, où l'Etat prend be...

à écrit le 27/08/2014 à 23:04
Signaler
Applaudir un socialiste ! Il est trop fort ...

à écrit le 27/08/2014 à 23:04
Signaler
Franchement, que fait Valls au PS ??

à écrit le 27/08/2014 à 21:43
Signaler
la remise en marche de l'industrie française ne se fera pas à coup de subventions, aides, ou bricolages du code du travail. il nous faut des patrons qui soient des capitaines d'industrie, qui s'impliquent dans leurs projets, qui remontent les manches...

à écrit le 27/08/2014 à 20:53
Signaler
Gattaz et Valls ont des liens absolus.

à écrit le 27/08/2014 à 20:12
Signaler
Un grand jour pour le patronat et l'entreprise - les finances publiques au service de l'entreprise privée ...

à écrit le 27/08/2014 à 20:06
Signaler
Il a sa carte du MÉDEF et c'est un membre très actif, il profite de tous les avantages c'est pourquoi il aime les entreprises et ce n'est pas pour le boulot.

à écrit le 27/08/2014 à 19:50
Signaler
que Gattaz rende son augmentation; le second tiers pour son entreprise ne représente que quelques mois et encore...

à écrit le 27/08/2014 à 19:31
Signaler
Du moment que manolo lui fait des cadeaux tout va bien mais il va falloir préparer les enveloppes.

à écrit le 27/08/2014 à 18:51
Signaler
Il est tellement chaud le pierre gattaz qu'il va revenir payer ses impôts en France...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.