200 députés socialistes disent leur soutien à Hollande et Valls

 |   |  403  mots
(Crédits : Reuters)
Coupant l'herbe sous le pied des frondeurs, 200 députés PS appellent au rassemblement et au soutien de François Hollande. Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, avertit qu'il ne tolérera pas de débats contre le gouvernement

Plus de 200 des 290 députés socialistes appellent, dans une tribune publiée par Le Monde jeudi sur son site internet, au "rassemblement" derrière François Hollande, et demandent aux parlementaires dits "frondeurs" d'être "pleinement responsables de l'intérêt général de la gauche et du pays".

"Le président de la République a indiqué le calendrier de cette seconde moitié du quinquennat dans son entretien télévisé du 14 juillet. Nous nous inscrivons dans ce chemin", écrivent les signataires, dont le président de l'Assemblée Claude Bartolone et celui du groupe socialiste Bruno Le Roux.

Le cap est fixé

"Le cap de la politique économique a été fixé, et nous l'assumons (...) On ne peut redonner confiance à un pays qui doute par des coups de volant brusques et répétitifs", ajoutent-ils.

Après le changement de gouvernement et à la veille de l'ouverture de l'université d'été du PS à La Rochelle, le texte s'en prend directement aux "frondeurs", un groupe d'une quarantaine de députés socialistes qui depuis plusieurs mois ne votent pas les textes budgétaires du gouvernement.

"Le débat entre godillots et déloyaux n'a pas de sens"

"Le problème n'est pas qu'il y ait des désaccords, il en a déjà existé (...) Le problème réside dans la permanence d'une défiance a priori à l'égard de l'exécutif, qui a conduit une mobilisation de socialistes contre d'autres socialistes ou allant jusqu'à mobiliser d'autres groupes pour faire battre le gouvernement", jugent-ils. "Le débat entre godillots et déloyaux n'a pas sens. Si ce n'est notre affaiblissement collectif", ajoutent-ils. Le groupe doit être plus que jamais le lieu de l'élaboration (...) La majorité, le mode de régulation. Nous ne pèserons dans les débats que collectivement", insistent-ils.

L'avertissement de Cambadélis

Quant à Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, il assure jeudi que le social-libéralisme ne fait partie ni du "vocabulaire" ni de la "tradition" de son camp. Histoire de rassurer. Mais c'est aussitôt pour mettre en garde les élus PS,  avertissant qu'il s'opposerait à des débats au PS qui auraient "pour but de renverser le gouvernement", dans une interview au Monde daté de vendredi.

Jeudi matin, Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste, a appelé les parlementaires "sincèrement de gauche" de refuser la confiance au nouveau gouvernement de Manuel Valls.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/08/2014 à 14:35 :
le soutien de ces 200 députés date d'avant le remaniement....seraient-ils plus ou moins nombreux aujourd'hui???
a écrit le 29/08/2014 à 12:59 :
les 200 traîtres!
Pour plaire au MEDEF, c'est simple, il faut un droit du travail pour les gueux qui soit identique au Bangladesh, et une imposition pour les seigneurs qui soit celle de Singapour.
Elle est pas belle la vie?
Vive la gauche!!!
Réponse de le 29/08/2014 à 18:51 :
Bien dit le lorrain !
a écrit le 29/08/2014 à 10:17 :
+ de dettes, + de faillites, + de chomeurs, + de pauvres, + d'immigrés, + de délinquance, + d'analphabètes. Avec un tel bilan, nous sommes sûr d'être réélus par les Français (ils sont tellement intelligents) !
Réponse de le 29/08/2014 à 13:00 :
Niveau analphabètes, il me semble que dans l'équipe de sarko on pouvait déjà en compter un certain nombre...
Réponse de le 29/08/2014 à 18:56 :
Tous dans le même sac ! Zéro !
a écrit le 29/08/2014 à 9:19 :
Il y a encore 200 c... En France.
a écrit le 29/08/2014 à 8:58 :
ils ne sont pas suicidaires ; ils savent tous que s'ils votent contre ; ils sont tous virés alors ils préfèrent jouer la comédie pendant 3 ans !!!
a écrit le 29/08/2014 à 8:20 :
Actuellement aucun parlementaire vivant et en fonction n'a voté de budget en équilibre !
Nos emplois fictifs ne portent d'intérêt qu'à leur ré-élection ; l'intérêt du pays est le cadet de leurs soucis. Nous arrivons au bout de cette logique car la dure réalité est là.
Plus que 2 ans et demi maximum
a écrit le 28/08/2014 à 22:26 :
C'est symbolique,
2 menteurs au sommet de l'Etat sont soutenus par 2 suiveurs... naïfs, ou complices de l'ombre groupusculaire ?
a écrit le 28/08/2014 à 22:24 :
La france est le pays le plus social du monde. Le modèle fonctionnerait si les français étaient honnêtes. Or, le combat qui domine dans ce pays, c'est "comment vais-je faire pour toucher le plus d'aides ?". Les citoyens sont poussés à la course au profit social. Ce peuple basané n'est pas responsable et ne pense qu'a profiter de la politique sociale trop généreuse finalement.
Le social, c'est du pain et des jeux. L'idéologie gauchiste manipule donc le peuple, elle le fait rester petit pour mieux le contrôler....quelle inhumanité...
Réponse de le 29/08/2014 à 9:22 :
Qu'elle idée tu veux m'enlever toutes mes aides comment je vais faire pour vivre sans travail, il faut dire que je suis un tire au cul, au moins je le reconnais. Moi par contre je ne suis pas manipulé j'en croque des que je le peux.
a écrit le 28/08/2014 à 18:51 :
Un peu de courage messieurs les députés vous n'avez pas été élus pour la politique d'aujourd'hui
A croire le monde du travail vous fait peur
a écrit le 28/08/2014 à 17:45 :
On aurait pu dire ( ou écrire ) 200 nouveaux députés de droite " apportent leur soutien à Hollande ... La gauche ou le socialisme n 'existe plus depuis bien longtemps en France... tous dans le même sac et à fond dans le sens du système ! les " petits " bourgeois socialistes s 'y entendent à merveille à ce petit jeu ! Qui peut encore croire à des différences de fond entre ces deux appellations - gauche/droite - ? Pas plus d' honneur ou d' honnêteté intellectuelle ( à de rares exceptions près ) d' un côté ou de l'autre. Quelle pitié en vérité ...
Réponse de le 29/08/2014 à 13:01 :
+1000
a écrit le 28/08/2014 à 17:27 :
il lui manque 91 pour faire le compte. Alors l'article 49.3 et Circulez il y a rien à voir. Dégage.
a écrit le 28/08/2014 à 17:25 :
En cas de dissolution, une grande partie des députés PS ainsi que pas mal d'UMP ne sont pas surs de retrouver leur siège. C'est la meilleure garantie de Valls. Si jamais ça arrive, on risque de se retrouver avec un président croupion, une cohabitation UMP-PS ou l'inverse, car personne n'aura la majorité pour gouverner et le programme économique d'extrême gauche du FN sera un repoussoir certain, et ils n'auront d'autre solution que s'associer. Sans parler des interférences avec toutes les affaires judiciaires d'une partie de la droite, ça promet des lendemains difficiles.
Réponse de le 28/08/2014 à 18:03 :
Si le peuple met en tête le FN, c'est pour qu'il puisse appliquer SON programme et non pas ceux que l'on a vu à l'oeuvre ces dernières années. Alors, il ne sera "repoussoir" comme vous dites, que pour la minorité qui devra respecter la majorité : comme cela se passe aujourd'hui et comme cela se fait dans toute démocratie qui se respecte
Réponse de le 29/08/2014 à 14:14 :
@le Repoussoir
Personne n'aura la majorité; je vois bien un truc du genre 30-40-30 et le programme économique du FN étant délirant et aux antipodes de celui de la droite, les deux autres seront obligés de gouverner ensemble comme ça se fait dans des tas de pays au monde à commencer par nos voisins, mais ça sera difficile, car ce n'est pas dans la mentalité des français plus forts dans l'anathème que dans le compromis.
a écrit le 28/08/2014 à 16:27 :
bon il faut bien défendre nos acquis à nous élus PS. Qui va après nous entretenir???
Réponse de le 28/08/2014 à 18:05 :
Faites comme le commun des mortels : cherchez un emploi (si toutefois vous en êtes capable !)
Réponse de le 29/08/2014 à 10:44 :
tout de suite les grand mots ! vivement l'allocation universelle !
Réponse de le 29/08/2014 à 14:16 :
regardez nos déclarations de patrimoine:il est évident que nous n'entrons pas en politique pour l'argent.nous cherchons d'abord a servir.
Réponse de le 29/08/2014 à 18:59 :
Toujours le même humour ... !
a écrit le 28/08/2014 à 16:24 :
ce roquet incapable de la moindre idée intelligente, aboyeur permanent et d'une inutilité totale, boulet des socialistes, il a peur de perdre son poste et le pognon, son agressivité permanente, sa mauvaise foi lui permettent d'exister auprès des fana socialos c'est tout. Pour le Français de base il représente le chômage, la récession, etc.....tout ce que le Français de base c'est à dire celui qui BOSSE hait.
a écrit le 28/08/2014 à 16:15 :
la confrérie "cassoulet" est constituée, ils vont pouvoir rejoindre les radicaux de gauche, experts en ralliements alimentaires .
Réponse de le 28/08/2014 à 17:21 :
arrçetez moi sinon je vais faire des malheurs c'est trop drole hoho . Ca va pèter dans tous les foyer socialeux Et cà va augmenter lez gaz à l'effet de serre Hé hé
a écrit le 28/08/2014 à 16:06 :
Haha. Mort de rire. Affirmer que le social libéralisme ne fait partie ni du vocabulaire, ni de la tradition du PS alors que depuis son accès au pouvoir, le PS applique une politique sociale libérale, c’est à mourir de rire.
Le PS est à droite, Qu’ils assument leurs politiques anti sociales et pro entreprises.

Par contre, en glissant mon bulletin PS dans l’urne, je n’avais pas voté pour ça. Le programme et les discours étaient fort différents. Je me sens, comment dire … trompé, pour rester poli. Inutile de dire que le PS, c’est fini. La prochaine fois, ce sera pour un vrai parti à gauche. Donc pas le PS qui est de droite.
Réponse de le 28/08/2014 à 16:25 :
il fallait pas l'inviter, les cocus se comptent par millions. LOL
Réponse de le 28/08/2014 à 16:45 :
Vous allez donc voter pour l'UMP ou le FdG ?
Réponse de le 28/08/2014 à 17:04 :
Donc la prochaine fois demandez sur FH l avis de Trierwieler ou mieux à Montebourg ( il ment tout le temps)
Réponse de le 28/08/2014 à 20:57 :
Encore un qui croit au bonheur sans effort et au tout gratuit avec l'argent des autres. Comme lui, ils sont des millions, a chaque fois ils sont deçus.
Réponse de le 29/08/2014 à 13:07 :
Ne vous déplaise mon cher, être de gauche n'est pas forcément être un fénéant qui n'en veut qu'à l'argent des autres.
J'ai bossé dans une ferme des années durant mon enfance et désormais je dirige un hedge fund. Pour autant, je dissocie mon résonnement de citoyen (qui est de privilégier l'intérêt général à long terme) et mon intérêt particulier à court terme. Et quand je vote, je suis citoyen, ce qui veut dire que, malgré des impôts très élevés que je paye, je pense à autre chose que juste à ma gueule!
Mais ça, comme tous les hommes de droite, ça vous échappe...
Réponse de le 29/08/2014 à 21:13 :
Moi je ne vote pas car je pense d'abord à ma G*
a écrit le 28/08/2014 à 15:39 :
200 députés qui ont peur de perdre leurs postes en cas de dissolution : ce n'est que reculer pour mieux sauter !
a écrit le 28/08/2014 à 15:26 :
Logique ils sont 200 à savoir que si ils refusent la confiance à ce gouvernement il y aura dissolution et ils perdront leur siège. par contre je serai curieux de savoir quel est le sentiment des militants de base dans les cellules du PS. je pense que de nombreux militants doivent raser les murs face au reniement des promesses de 2012. Et en 2015 aux élections régionales cela va être à nouveau "sanglant3 Hollande fait comme Sarko il fait perdre toutes les élections à son parti!
Réponse de le 28/08/2014 à 15:48 :
La classe politique n a rien a envier a la racaille du 93
Ils sont prêt a tout pour un poste
Le pire est que la seule solution qui reste est le FN
Quand on entend tous ces socialistes pleurnicher ils seront responsable de l arrive du FN et de 30 ans de purgatoire pour le PS si il survit
a écrit le 28/08/2014 à 15:15 :
il y a les 200 députés plus tous les citoyens français lucides qui acceptent les réformes dans la solidarité.les récents sondages sont en forte hausse pour Hollande,c'est le temps de la reconquete!
Réponse de le 28/08/2014 à 15:32 :
Il y a donc une grosse majorité à l'Assemblée qui n'est pas derrière Normal 1er. C'est une bonne nouvelle, il y a enfin l'espoir de le mettre dehors plus vite que prévu.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:47 :
200 dépités à admettre que le socialisme est un mensonge.
On ne peut plus distribuer de la valeur que l'on n'a pas créée!
Réponse de le 28/08/2014 à 18:08 :
Vous rêvez tout éveillé. C'est le contraire qui est entrain de se produire et à mon humble avis, c'est fini pour le PS et ce, pour de très nombreuses années
a écrit le 28/08/2014 à 15:14 :
C'est pas possible !!! Les socialistes réalisent enfin que le Père Noël n'existe pas et que les cadeaux sous le sapin il faut les payer !!!!!
Réponse de le 28/08/2014 à 15:38 :
C'est surtout qu'ils réalisent qu'on paye aujourd'hui les cadeaux faits à nos parents voire arrière grand-parents, et qu'à moins de vouloir ruiner nos descendants il va bien falloir que ça s'arrête d'une manière ou d'une autre. Visiblement l'essentiel de notre dette a été constituée pour acheter des voix et faire du clientélisme, tout le contraire de la relance par la dépense telle qu'envisagée par Keynes.
Réponse de le 28/08/2014 à 16:08 :
De quels cadeaux parlez-vous ? Du CICE ? Du pacte de compétitivité ? Rassurez-vous, on les paye. Les travailleurs s’appauvrissent pendant que les actionnaires et patrons se gavent.
Regardez simplement l’explosion des inégalités. La France est de plus en plus riche et inégale. Admirez la hausse de 30% des dividendes ou du salaire de Gattaz. C’est sûr, la France va mal.
Réponse de le 29/08/2014 à 9:24 :
Attention aux ampoules dans la salle de bain.
a écrit le 28/08/2014 à 15:14 :
Véritable petite manoeuvre stratégique d'une gauche en déroute pour cause d'incapacité notoire mais soutenue par une droite qui s'inquiète pour elle même de cette débandade de voix électorales de leurs voisins de banc. Les déçus et même les très en colère qui ont enfin ouvert les yeux sur ce manège ancien, iraient bien entendu grossir les rangs du Front National qui attend son heure. Comment ne pas remarquer que l'analyse de ce parti concernant la dérive européïste s'est très exactement révélée dans les faits ? Si les électeurs partent, impossible de jouer l'inévitable alternance et un hypothétique front "républicain" avec le vote de ceux qui se disent de gauche pour la droite et inversement. Le global parti en serait menacé. La tromperie trouée. On fait alors semblant de croire à de nouvelles perspectives pour rassembler tout l'appoint des centristes dans un camp ou dans l'autre, assez pour remplumer les rangs puis on présent chacun son tour l'homme nouveau un peu à la manière soviétique d'antan, celui qui rassemble la grande gauche ou la grande droite et enfin on fait place pour des irréductibles extrémistes forts qui ratissent large mais finiront par rejoindre une fois de plus les rangs moutonneux à l'occasion du second tour de passe-passe de l'élection. Entre Montebourg et Valls voire Hollande il s'agit alors de servir la farce habituelle de la séparation/regroupement. Toujours la même pièce de théâtre réchauffée et ingurgitée sur le pouce. Y croit-on encore ?
Réponse de le 28/08/2014 à 16:45 :
Comme d'habitude avec vous : un long commentaire pompeux pour ne rien dire...
Réponse de le 28/08/2014 à 20:22 :
@Corso Votre analyse est excellente jusqu'à "Comment ne pas remarquer que l'analyse de ce parti concernant la dérive européïste s'est très exactement révélée dans les faits", même si je partage cela, vous devriez développer et constater que le FN n'apporte aucune solution puisqu'il ne veut pas sortir de l'Europe, MLP qui roule pour ellle-même, le dit aujourd'hui ouvertement et n'a pour exemple jamais évoqué l'article 50 dut TUE, pour envisager, voire acter une sortie de l'Union contrairement à l'UPR qui en fait un préalable dans sa profession de foi. Le FN ne saurait être la solution puisqu' abusant ses électeurs sur ce flou très bien entretenu, il rejoint de fait et je vous cite, "les irréductibles extrémistes forts qui ratissent large mais finiront par rejoindre une fois de plus les rangs moutonneux à l'occasion du second tour de passe-passe de l'élection."
a écrit le 28/08/2014 à 15:05 :
Les dires de ces députés sont honteux ! Ils sont bien censé travailler sur les idées et lois a voter pour le bien du pays et non pas pour le gouvernement qu'il soit de leur partie ou non. Ces députés devrait avoir un blâme et peut être même viré en fonction des choix futurs qu'il vont faire !
a écrit le 28/08/2014 à 14:59 :
Nous saurons nous souvenir d'eux aux prochaines élections!
Réponse de le 28/08/2014 à 16:04 :
oui, mais apparemment les municipales, les européennes n'ont pas eu l'air de les troubler plus que ça!
Réponse de le 28/08/2014 à 18:13 :
On leur donnera "les grâces" aux élections présidentielles de 2017 (ou avant à l'allure où ça va)
a écrit le 28/08/2014 à 14:55 :
Tout part en vrille mon pauvre monsieur
Même notre démocratie !!!!
Nous élisons des députés pour qu'ils nous représentent pas uniquement qu'ils touchent leur gros salaires enfin de mois
Messieurs , reprenez vous!
a écrit le 28/08/2014 à 14:41 :
Une palissade de plus de la gauche – que voulez vous qu'ils fassent ?
Réponse de le 28/08/2014 à 16:10 :
Pourriez-vous, s’il vous plait, ne pas appelez ce gens, des gens de « gauche ». Ils pratiquent une politique de droite. Merci. Que celle-ci vous plaise, c’est votre droit, mais appelons un chat, un chat.
Le PS est à droite et pratique une politique de droite.
a écrit le 28/08/2014 à 14:38 :
Moi je ne comprend pas ,
monsieur le journaliste vous attisé les flammes mais vos reportage sont toujours faux.....pourquoi vous ne faite du vrai journalisme investigation......si vous voulez que je parle pour vous répondez a ce message je m'en occuperai pour vous.... je n'ai rien a perdre
Réponse de le 28/08/2014 à 14:50 :
Apprenez à marcher avant de vouloir courir
a écrit le 28/08/2014 à 14:30 :
Si l'assemblée refuse la confiance à Valls
alors aux prochaines échéances électorales qui sont toutes proches !
le clan des 200 SocialoUmpUdi se verront renvoyés pour toujours comme des traitres de la Nation, dans leurs foyers ou ils seront honteux pour leurs enfants et petits enfants ;
L'Ump est enlisée dans les affaires financières,
Hollande va se retrouver avec une majorité Bleu Marine pour quelques temps, ce sera la seule oeuvre de Hollande,
et aux nouvelles échéances les frondeurs retrouveront leurs sièges de façon très durable
Réponse de le 29/08/2014 à 12:09 :
En effet, Hollande n'aura pas d'autre issue que de nommer un autre Premier Ministre imposé par le PS et non par le caprice d'un Président minoritaire, très très minoritaire.
Le fondement de la République, c'est qu'un Président minoritaire doit se soumettre.
a écrit le 28/08/2014 à 14:30 :
Aux parlementaires qui mettent l'intérêt de la gauche avant celui du pays et de ses citoyens : merci de dégager.
a écrit le 28/08/2014 à 14:24 :
200 deputés ça ne fait pas une majorité!!
on va bien rigoler
Réponse de le 28/08/2014 à 14:37 :
bien calculé... les mesures Valls ne passeront(aient) que par décrets...
Réponse de le 28/08/2014 à 15:08 :
C'est pas une question de nombre; ils sont juste payés par nous pour qu'ils votent des lois nous protégeant et non pour un partie politique. Si demain Valls décide d'une loi divisant leur salaire par trois vous croyez qu'ils la voteront?
a écrit le 28/08/2014 à 14:18 :
"Y'at-il un pilote dans l'avion" ça c'était avant maintenant c'est "y-a t-il un député digne de ce nom"?
a écrit le 28/08/2014 à 14:17 :
Quand le vin est tiré il faut le boire jusqu'à la lie !
a écrit le 28/08/2014 à 14:16 :
5,5 millions d'agents publics et territoriaux à très très faible productivités et absentéismes récurent et injustifiés... qui coutent une fortune et plombe le déficit. Deuxième poste de dépense de l'état. D'office et sans discussion passage au 39h sans augmentation de salaire et point d'indice gelé tant que l'état ne revient pas en dessous des 3%. Et réduction massif des agents sans renouvellement. L’Allemagne n'a que 2 millions de fonctionnaires et ils bossent !!!!! Il faut taper dans le dur !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 28/08/2014 à 14:25 :
Tu as oublié tout ce qui est distribué aux assistés qu'il faut mettre au travail
Réponse de le 28/08/2014 à 19:18 :
Vous croyez vraiment qu 'il y a assez de place pour tout le monde ? Qui n' est pas assisté ? Réfléchissez ... ,
Réponse de le 28/08/2014 à 20:38 :
De quel travail vous parlez ? Dans quels secteurs ? Et puis vous savez d' un certain point de vue on peut dire que tout le monde est d'une façon ou d' une autre, assisté ...
a écrit le 28/08/2014 à 14:13 :
Les puissants :
Le petit peuple vote, le suffrage universel ne date pas d'hier. Le petit peuple va à l'école depuis qu'elle est obligatoire, cela ne date pas d'hier non plus. De nos jours, si le citoyen français n'est pas instruit c'est qu'il est à part entière responsable de son ignorance. Ma grand'mère est sortie du primaire à l'âge de 12 ans avec le cep en poche. Je la vois encore me conter l'histoire du droit de vote des femmes, sa fierté... Alors, que l'on ne dise pas que de nos jours le citoyen qui se permet de tout critiquer et son contraire est irresponsable de la décadence de notre pays, c'est lui qui met en place les élus. Au regard de l'état de nos finances, je ne vois pas ce que les pouvoirs extrémistes de gauche ou de droite apporterons de mieux au pays (couper des têtes ou fermer nos frontières ne sont que des mots d'incompétents irresponsables et dangereux). Une entreprise qui marche est avant tout une entreprise qui a en son sein des ouvriers respectueux du patron et un patron qui sait reconnaître la valeur ouvrière. Une classe qui instruit est une classe sans chahut. Ni le patron exigeant, ni le prof autoritaire ne sont des carpettes, ne s'apparentent à des carpettes Finalement, je me demande si le petit peuple, incapable d'un choix harmonieux, sachant qu'il est ingouvernable, ne cherche pas le bâton? D'où les bons jour des extrémistes. La soupe se fait avec la bave des dissidents anarchistes lesquels sont dans l'opposition avec un poste d'élu et payés par les contribuables solvables, les autres, les non solvables, se fichent de tout. Le petit peuple, loin d'être impuissant, touille la soupe et la boit avec délice.
Réponse de le 28/08/2014 à 14:35 :
Bigre, quelle diarrhée verbale. Vous voulez vous la jouer plus malin que les autres, mais au mieux vous êtes pédant.

"Le petit peuple vote, le suffrage universel ne date pas d'hier"

Et alors ? Le suffrage universel mixe n'a que 68 ans, monsieur je sais tout. Et entre les hommes qui se présentaient en 1871 pour gouverner la France et les tartuffes d'aujourd'hui il y a un univers de différence.

"Alors, que l'on ne dise pas que de nos jours le citoyen qui se permet de tout critiquer et son contraire est irresponsable de la décadence de notre pays, c'est lui qui met en place les élus."

Un premier tour qui voit systématiquement les mêmes partis au second : UMP et PS, et vous osez prétendre que le citoyen a le choix ? De qui vous moquez vous, cuistre personnage ? Comment un citoyen peut faire un bon choix, tous mentent aujourd'hui comme des arracheurs de dent, le prétendu socialiste fait pire que son adversaire de droite, pendant que l'adversaire de droite fait du pied à l'électorat de l’extrême droite.
a écrit le 28/08/2014 à 14:13 :
200 socialistes réalistes + 17 députés radicaux de gauche ça ne fait pas une majorité au parlement pour faire passer les lois et le vote du budget
Conclusion : ça va magouiller dur
Réponse de le 28/08/2014 à 15:35 :
Le vote de confiance de Valls II est l'occasion rêvée pour à la fois les virer, mais surtout de le faire avant que Sarko puisse revenir. Donc non à la magouille, oui à la poubelle ou la déchetterie, là ou tous ces gens devraient être.
a écrit le 28/08/2014 à 14:13 :
Comme le RPR et l'UMP, le PS va venir grossir les rangs des députés godillots. Nous ne sommes décidément plus en démocratie mais dans une république bananière dirigée par des petits roitelets républicains.
a écrit le 28/08/2014 à 14:11 :
QUEL SPECTACLE donne la FRANCE. Les socialistes jouent aux intermittents en bravant un pouvoir qui s'enlise dans ses actions et qui continue à enfumer les français.
HOLLANDE continue à rigoler avec ses amis sans s'occuper de la France. Son socialisme ne peut pas se développer car la France n'a plus les richesses nécessaires. Il a épuisé les dernières richesses qui restaient et au lieu de faire des économies (comme essaient de faire les français pour affronter les mauvais jours socialistes) il continue à dépenser sans compter avec toute l'administration. Chaque changement de gouvernement augmente la note des français et la nécessité de trouver de nouvel source de dépenses . Le gouvernement par ses annonces "en-fumeuses" nous mènent en bateau. Valls au MEDEF cherche une opportunité pour retrouver de la croissance pour reprendre de l'argent aux entreprises mais il ne fera rien pour lancer les économies au niveau de l'administration : la preuve les conseils régionaux ne seront pas supprimé malgré la diminution du nombre de régions !!! Ils sont FOUS CES SOCIALISTES
Réponse de le 28/08/2014 à 16:14 :
Ah bon ? La France n’a plus les richesses ? Apprenez à lire les chiffres. Notre PIB n’a cessé d’augmenter, même si très peu. Il ne baisse pas, et reste à un niveau particulièrement élevé. Donc, si, la France est riche, très riche. Le seul problème est que cette richesse est confisquée et spoliée par une minorité qui en veut toujours plus.
a écrit le 28/08/2014 à 14:07 :
A la barre, un capitaine et son second :
Le grand Montebourg, le petit Hamon et la fluette Aurélie ont joué aux torpilleurs comme des enfants. Pas comme les responsables qu'ils étaient. Mal, leur en a pris. Jouer c'est pas gagner. Ils ont perdu la partie. Tout ce que je leur souhaite, c'est qu'ils ne tombent pas dans la revanche car là ils attesteraient d'une perfidie ignoble et certaine. Valls et Hollande ont bien mesuré la valeur de la fourberie. En hommes à la hauteur de leurs responsabilités ils assument, assurent et corrige la motorisation du bateau gouvernement. La mer est agitée, les vents de travers, de tribord et de bâbord, souvent incontrôlables, sont incessants, mais force est de constater que le capitaine et son second sont à la barre. Pour tout vrai matelot c'est rassurant. Maintenant quant à savoir si le comportement de l'équipage, (dont font partie Gattaz et le peuple) maîtrisera la dérive et assurera le redressement, c'est une autre affaire. Il est vrai que les mers France sont parsemées d’éoliennes qui se laissent brasser par des vents punitifs eux mêmes incontrôlables. N'y a t-il pas, dans les parages, cette masse de comploteurs qui voudraient bien tuer la capitainerie pour d'autres fins, pas forcément plus enviables ?
Réponse de le 28/08/2014 à 14:15 :
CES DEPUTES FRONDEURS SI HOLLANDE DISSOUS COMBIEN VONT DEGAGER
Réponse de le 28/08/2014 à 14:16 :
Le type qui a foutu le costa concordia de travers etait aussi un capitaine, et visiblement son second ne lui a pas été très utile. Meditez la dessus.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :