Le niveau de vie a baissé en 2012, surtout pour les classes moyennes aisées

 |   |  631  mots
Le niveau de vie au seuil des 5% les plus aisés (courbe verte) a chuté de 3,2% en 2012
Le niveau de vie au seuil des 5% les plus aisés (courbe verte) a chuté de 3,2% en 2012 (Crédits : DR)
C'est le niveau de vie des ménages au seuil des 5% les plus riches qui a le plus reculé en 2012 (-3,2%), selon l'Insee. Le taux de pauvreté a baissé, surtout en raison de la diminution du revenu de référence pris en compte.

Les gouvernements socialistes auraient-ils un goût particulier pour les cures d'austérité?
Depuis que l'Insee établit des statistiques sur les revenus des ménages (1959), les Français ont subi deux périodes prolongées de baisse de leur pouvoir d'achat.

La première a commencé en 1983, avec ce qu'on a alors appelé la « récession Delors », c'est-à-dire une baisse des revenus liée aux décisions assumées par le ministre des Finances d'alors, Jacques Delors. Cette année-là, le pouvoir d'achat par unité de consommation -une mesure qui prend en compte la taille de chaque ménage- a reculé de 0,9%, puis de 2% en 1984, et enfin de 0,1% en 1985.

Depuis 2011, l'histoire se répète. Sous Sarkozy, le pouvoir d'achat a amorcé un recul (-0,4% en 2011). Le mouvement s'est accéléré en 2012 (-1,5%), année de l'accession de François Hollande aux affaires, et s'est un peu ralenti en 2013 (-0,6%). Mais la séquence est la même : trois années de baisse du pouvoir d'achat.

Et pour qui ? L'Insee publie ce mardi une étude sur l'évolution du niveau de vie en 2012, qui permet d'appréhender un peu mieux les évolutions. Toutes les catégories de la population ont vu leur revenu baisser. Cela dit la baisse est la plus forte en bas et surtout en haut de l'échelle. Encore que l'Insee, comme le plus souvent, ne dit rien des revenus de la petite minorité la plus aisée, les fameux 1%. Les données publiées -cf graphique ci-dessous- concernent les différents déciles de niveau de vie. Pour le premier décile (D1, courbe orange), 10% des ménages ont un revenu inférieur et 90% engrangent un revenu supérieur.

S'agissant du revenu médian (D50, courbe bleue), il s'agit de celui partageant la population en deux : 50% ont moins et 50% ont plus.
Quant au 95ème centile (C95, courbe verte), il s'agit des ménages au seuil des 5% les plus riches. La classe moyenne aisée, pourrait-on dire, encore qu'une telle définition soit contestée. Certains considèrent les ménages du dernier décile comme des "riches", même s'ils n'ont rien à voir avec des Français fortunés.

Forte baisse en haut de la hiérarchie

En 2012, les ménages du premier décile ont vu leur niveau de vie - évolution des revenus après impôts, et euros constants, une fois prise en compte l'inflation- baisser de 1,2%. Au niveau de la médiane, c'est une diminution de 1% qui a été enregistrée. Elle est plus forte pour le neuvième décile (-2%) et surtout pour le 95ème centile (-3,2%).

Pour l'ensemble de la population, le ralentissement salarial ainsi que la hausse du chômage, évidement synonyme de baisse du revenu, expliquent cette évolution. S'agissant des revenus les plus élevés, c'est la baisse des revenus du patrimoine -assurance-vie, notamment- et la hausse des impôts qui expliquent cette évolution.

Les plus aisés avaient pris de l'avance

Mais, comme le montre le graphique, les plus aisés avaient pris de l'avance au cours des années précédentes. Par rapport à l'année 1996, le revenu correspondant au 95ème centile revenu est en hausse de 22,3% -cf graphique-, alors que le niveau de vie médian n'a augmenté que de 16,7%.

Baisse du taux de pauvreté

De cette évolution, l'Insee tire la conclusion que les inégalités se sont plutôt réduites en 2012. Le revenu médian ayant baissé, le nombre de pauvres diminue, mécaniquement. En effet, le seuil de pauvreté correspond à 60% d'un revenu médian passé de 19.900 euros par unité de consommation en 2011 à 19.700 euros en 2012. Le nombre de pauvres a donc légèrement reculé, passant de 8,729 millions à 8,54 millions. Le taux de pauvreté recule ainsi de 14,3% à 13,9%, revenant à son niveau de 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/09/2014 à 8:59 :
Article dont la conclusion est totalement fantaisiste : la pauvreté et les inégalités sont peu corrélées. La pauvreté = c'est une mesure chiffrée (d'un revenu par exemple). Les inégalités = environnement économique, répartition des des richesses, contexte juridique, etc. On peut faire des interprétations très fantaisistes des chiffres....je ne sais si c'est l'Insee ou le journaliste qui a pondu cela, mais c'est très fort
a écrit le 10/09/2014 à 8:34 :
L'état se comporte comme un trou noir qui aspire les ressources du pays pour les dilapider.
Le but d'un élu, c'est d'être réélu ; de fait il existe un conflit d'intérêt entre sa situation politique et l'interêt du pays : c'est le système républicain
Réponse de le 10/09/2014 à 10:19 :
Vous avez tout à fait raison, mais on pourrait corriger le système, par exemple en interdisant d’être député (quel que soit le lieu ) plus de deux fois dans sa vie, idem pour conseiller municipal , et interdire que des mandats, même différents soient consécutifs.
Le tout est d’empêcher la politique professionnelle qui fait tant de dégâts.
Et pourquoi ne pas prévoir qu’un certain nombre de représentants soient tirés au sort comme les jurés ?
Mais le problème est qu’on peut difficilement compter sur ceux qui sont en place et qui profitent largement du système ( ainsi que familles et amis ) pour le réformer.
En attendant la situation se dégrade et la pression fiscale monte ......
a écrit le 10/09/2014 à 7:44 :
Suite aux hausses massives d'impots, le niveau médian de revenu = le niveau de référence de revenu a baissé. Ce qui a eu pour conséquence de faire baisser mathématiquement le nombre de pauvres (ce qui correspond pas à la réalité du tout, puisque la France compte 9 millions de pauvres dont 2 millions d'enfants). Si l'UMP et le PS (Sarkozy et Hollande ont levé massivement des impots) continuent dans cette logique : "Quand tous les Français seront pauvres, il n'y aura plus de pauvres".
a écrit le 10/09/2014 à 2:42 :
On a un président tyran, qu'il évite de sortir de chez lui..
a écrit le 10/09/2014 à 2:37 :
eh les gars, stop à mitomane premier! C'est du parasitisme!
a écrit le 10/09/2014 à 2:08 :
Pour le niveau de vie qui baisse, espérons que ça change! A quand le capitaine général contre le serrage des emplois et du social...
On joue au traite social qui commande des fusions mises au chômage...
A quand une saine croissance contre l'anti france! Le gouvernement des buses fait monter les prix du logement et réduire la production... ils appellent cela le progrès! Pour eux mais contre la société!
a écrit le 09/09/2014 à 21:24 :
Le meilleur projet social c'est le travail ! Qu'a fait la France UMP pendant que l'Allemagne se réformait entre 2003 et 2010 ?
a écrit le 09/09/2014 à 21:22 :
On n' a plus le plaisir de lire les commentaires de Balzac ... ?
a écrit le 09/09/2014 à 21:15 :
L'expansion est plus honnête que La Tribune en disant que c'est justement le niveau de vie des classes moyennes (les vrais) qui a le moins baissé. Quant aux plus riches (les 5% les plus riches ne font pas partie de la classe moyenne du tout) certes leur niveau de vie a le plus baissé , mais avant il ne cessait de monter et ce malgré la crise !
a écrit le 09/09/2014 à 20:55 :
Le niveau de vie bon sujet! L'Europe manque d'eau de vie en terme d'emploi... Les USA ont un pib par tête supérieur de 30%, le Japon compte 120 millions d'habitants, deuxième nation du monde, que faisons-nous en Europe, nous réduisons la population active! Quel est le but d'une société, se suicider?
On apprend que le nombre de pauvres augmente en zone bureaucratique européenne, +400 000 rsa depuis 2007 jusqu'à 2012. On entend dire les grands énarques on est bons dans la crise, c'est à voire dans le trucage des comptes, on est bons! Les chiffres du chômage, on radie! On s'en fout on a le pouvoir on est les rois! On écrase qui on veut!
La France modèle de croissance, c'est à voir... nos rois mérovigiens nous ont fait 40 ans sous la moyenne ocde. Les énarques ont encore frappé, on n'est pas chez les anciens des guerres de la république qui ont perdu des frères...
Faisons-nous des leçons de jobardise économique ou bien de jobeurs, car en France Funeste, FF, on bosse à 280 par mois. On compterait non pas plus de familles épanouies et heureuses mais plus démolies et surtout européen de suicides, voila une société de progrès pour les vampires sociaux 12,3 le double des autres!
Réponse de le 09/09/2014 à 21:25 :
Mouai la France affreuse et abominable …. a en moyenne 0,2% de croissance en plus que l'Allemagne. Certes on fait les reformes un peu plus tard que les Allemands qui les ont faites dans les années 2000 , mais au fait c'était qui au pouvoir en France dans les années 2000 ?
a écrit le 09/09/2014 à 20:55 :
ah les stats, comme disait churchill : "je ne fais confiance qu'aux statistiques que j'ai moi-même truquées."

Pour le reste, même s'il faudrait d'autres éléments statistiques, le revenu médian ayant baissé, la "vraie" classe moyenne a également morflée.
Il semblerait par contre que les revenus des "pauvres" n'aient pas trop diminué.
a écrit le 09/09/2014 à 20:36 :
Conclusion, il n’y a pas de diminution de la pauvreté, mais une généralisation de la pauvreté… Normale en sanctionnant le travail, ainsi que la création de richesse, par l’impôt et en encourageant l’assistanat.
Réponse de le 09/09/2014 à 21:30 :
bah le niveau de vie baisse parce que l'on rembourse les subprimes , c'est pas très étonnant. Et certains dudulles de droites voudraient nous faire croire que la solution est de baisser les salaires pour améliorer la compétitivité. Bah il va pas remonter avant longtemps le niveau de vie.
Réponse de le 10/09/2014 à 21:45 :
Les français remboursent les surprimes ou bien la dette crée par l’état ? La crise financière en Europe, n’est-elle pas celle des états en faillites qui ont mis en perte tout le réseau de financement privé qui ont fait confiance dans le crédit des états ?
a écrit le 09/09/2014 à 20:14 :
et dire que comme un idiot, je paye mes loyers et mes impôts... je n ai rien compris au modèle actuel...
a écrit le 09/09/2014 à 19:33 :
le pouvoir d'achat a baissé suite a l'impot mais celui-ci n'est pas pris en compte par l'INSEE
Le revenu de 15 millions de retraité n'a pas augmenté depuis 1 an et demi, les rembousement des frais médicaux est en régression les .........
Réponse de le 09/09/2014 à 20:54 :
Allez sur le site de l'Insee et vous verrez que l'Insee a pris en compte la hausse des impôts dans son étude. La hausse des impôts a contribué à diminuer le pouvoir d'achat.
Réponse de le 09/09/2014 à 20:59 :
Il n'y a pas contradiction puisque l'Insee ne parle pas de revenu mais de pouvoir d'achat : vous pouvez avoir 2,5% de revenus en plus mais parallèlement une hausse des prix et des impôts qui viennent grignoter davantage votre augmentation, voire votre revenu.
a écrit le 09/09/2014 à 17:31 :
Pourquoi les riches s'appauvrissent ? Parce que ceux qui peuvent ont quitté ce pays de fous (et de jaloux !!!). Donc mécaniquement il ne reste que ceux qui ne peuvent pas partir !!! Mais bon, cette nouvelle doit réjouir les 51% qui ont voté hollande et sa taxe à 75%. N'oublions pas que c'est cette jalousie nauséabonde qui a mené hollande au pouvoir. Ceux qui ont voté hollande en 2012 ne sont pas devenu plus intelligents aujourd'hui, il ne faut pas se leurrer...
Réponse de le 09/09/2014 à 19:23 :
Vous voulez dire qu' ils se sont enfuient avec le magot ?
Réponse de le 09/09/2014 à 20:56 :
Votre argumentaire présente une faille puisque l'Insee raisonne en quantile et pas en moyenne
a écrit le 09/09/2014 à 17:25 :
BIZAREMENT le meme jour ils annoncent que les salaire vont augmenter de 2,5 en 2015

??????
a écrit le 09/09/2014 à 17:02 :
Les socialistes sont là pour protéger les fonctionnaires essentiellement. Le reste du pays doit payer. Le problème c'est que les "autres" sont ceux qui produisent et ils ne veulent pas devenir esclaves de l'état, de sa noblesse énarchienne, et de ses suppôts encastés. Cette injustice est inacceptable.
a écrit le 09/09/2014 à 16:59 :
Je descends la société, je fais le fric et voila le chômage!
a écrit le 09/09/2014 à 16:55 :
La maison France brûle ... et notre Président, son Premier Ministre et son Gouvernement se hâte lentement de faire de vraies réformes et de vraies économies.
On saigne les français mais on ne cherche pas à guérir la France de ses maux.
Toujours plus d'impôts, toujours plus de déficits, toujours plus de chômage, toujours plus de blablabla, ...
a écrit le 09/09/2014 à 16:47 :
Déflation ?
a écrit le 09/09/2014 à 16:47 :
les plus aisés gagnent moins. Bon Mais cela ne change pas grand chose a leur vie. C'est encore loin de toucher les points essentiels pour vivre. Ce n'est pas le cas des catégories qui gagnent moins.
C'est tout le problème de l'élargissement de l'assiette de l'impot.

Et là le fond est touché.
Le cout de la vie ne donne aucune marge de maneuvre aux moins gagnant. Or ds une économie massifiée, sans les foyers de base, sans la masse, rien n'est possible.
Quoi que l'on en pense ou invente.
Cdt-
Réponse de le 09/09/2014 à 19:21 :
+ 100 !
a écrit le 09/09/2014 à 16:39 :
L'Europe piong yang, c'est la désolation... comment on règle le déficit et le chômage, on peut savoir? Tout le monde n'est pas fonctionnaire...
a écrit le 09/09/2014 à 16:13 :
Le niveau de vie baisse, on oublie le déficit qui lui augmente. Le chômage et la croissance nulle. Aux usa le produit par tête est plus élevé de 30% sans compter notre excès bureaucratique.

Quelle est la morale de cette Europe du sud qui fabrique le chômage, surtout les jeunes à tour de bras?

Quelle est la morale de cette république aux valeurs douteuses dont on peut douter qu'elles soient universelles...

C'est un système de boomers cannibales antijeunes et anticroissance...
On s'attaque aux jeunes avec les allocations familles, alors que les riches sont défiscalisés. Et on tire sur les veuves avec la demi part en moins et on pénalise les pensions de ceux qui ont fait 3 enfants... alors on déteste les familles françaises?
60% de diplômés au chômage, à quand une pétition?
Pour le logement on est des bons, on le rend cher!

Pour la croissance, y a qu'à prendre plus de ménarques! Je décrète la croissance par circulaire et saute punaise en élections!
Et on déglingue l'économie par la bulle... voila un système qui fonctionne!

On fait dans le dictateur chômagiste en Europe, est-ce la paresse ou bien le curé rouge?
Pour le chômage, à quand 5 millions de pré-retraites?
Réponse de le 09/09/2014 à 16:50 :
Quand la politique consiste à partager les richesses voilà ce qui arrive... Il faudrait plutôt se focaliser sur la création de richesse...mais ça c'est plus compliqué ! Il arrivera un jour ou tout le monde aura faim et la peut être on commencera a penser qu'il faut a nouveau semer...
Signe: Un français égoïste parti vivre à l'étranger pour qu'on arrête de partager ce qui lui appartient.
a écrit le 09/09/2014 à 15:58 :
"...surtout pour les classes moyennes aisées...", alors imaginez les AUTRES.......!
Réponse de le 09/09/2014 à 20:08 :
+ 1000 !!!
a écrit le 09/09/2014 à 15:00 :
La classe moyenne aisée ou bobos déplaît fortement aux riches. N'ayez craintes elle est dans le collimateur. Les beaux jours sont passés.
a écrit le 09/09/2014 à 12:27 :
On ne réduit ni la pauvreté, ni le chômage, c'est un mauvais système... C'est un régime satanique.
a écrit le 09/09/2014 à 12:05 :
Alors on joue au paupérisme économique? suicide économique et social!
a écrit le 09/09/2014 à 11:30 :
Il faut commencer par parler remboursement des dettes par les boomers... c'est la loose comme système!
Depuis quand la démolition économique c'est le but! C'est un chaos pas possible cette Europe!
Réponse de le 09/09/2014 à 16:00 :
remboursement des dettes par les boomers.....commencez donc par vous même, ça changera!
Réponse de le 09/09/2014 à 17:40 :
Il était content le monsieur d'aller faire des études gratuitement quand les boomers payaient pour lui, sans parler des soins de santé, ...
a écrit le 09/09/2014 à 11:22 :
Vous avez raison, faire baisser le niveau de vie, c'est satanique... le vampirisme social!
a écrit le 09/09/2014 à 11:16 :
Le calcul du seuil de pauvreté est DEBILE !! Il ne tient compte que du revenu des autres !!! Un milliardaire quitte le pays, et hop, y'a moins de pauvres. Un autre arrive; et hop, y' plus de pauvres! C'est débile, un calcul de fonctionnaire coupé des réalités !
Réponse de le 09/09/2014 à 13:23 :
Vous avez raison. Ceci dit tous les moyens sont bons pour enfumer le citoyen moyen.
Réponse de le 09/09/2014 à 21:02 :
L'arrivé ou le départ d'un milliardaire, aussi riche soit il, fera varier le revenu moyen mais quasiment pas le revenu médian. C'est la raison pour laquelle le seuil de pauvreté est calculée sur la base d'un revenu médian et non moyen.
a écrit le 09/09/2014 à 11:16 :
Sans croissance on s'appauvrit car la population augmente et vieillit. Hollande par démagogie et calcul politique a voulu protéger les structures de l'état et les fonctionnaires. Ce faisant, il a massacré le privé productif. La France n'y croit plus. Les socialistes ont détruit la confiance par leur amoralité, leur duplicité et leur injustice. La France est l'homme mourant de l'Europe grâce à eux. Ça terminera dans la violence.
Réponse de le 09/09/2014 à 16:01 :
c'est cela, hélas, excellent !
a écrit le 09/09/2014 à 11:12 :
La notion de pauvre de l'INSEE n'est que mathématique : un taux qui dépend d'une médiane en dessous duquel ... c'est du grand n'importe quoi ! la pauvreté devrait se mesurer en pouvoir d'achat absolu, en euros, pas en % ! Aux US, c'est, le seuil de pauvreté est défini comme le seuil "des ressources pour satisfaire les besoins fondamentaux pour une vie correcte". Soyons rassurés, en France il y a aura obligatoirement toujours des pauvres (bon mais avec tout un tas d'aides locales que l'INSEE ignore dans ses calculs ...).
a écrit le 09/09/2014 à 11:09 :
La France, le royaume des boomers bourreaux de jeunes! On baisse les allocations familliales et on a fait la cherté des logements. On élimine de la vie active pas moins de 60% de diplômés. Et un demi million de chôeurs de plus, c'est une bonne politique?

Simple constat c'est un système économique idiot: voyez la dévastation européenne par la bulle et les vraies fausses relances! C'est conland, le gouvernement des buses! Et 600 milliards de factures laissées par les banques... Les as de la croissance nulle! Voyez l'inflation du déficit, on nous annonce une augmentation du déficit, 84 ou 50 milliards?
L'industrie aurait un niveau de production de 1994... l'Etat à la stratégie de vendre les entreprises après subvention, privilégierait les grandes entreprises au détriment des ETI. Et le déficit commercial c'est de la croissance? On aurait une industrie bas de gamme, c'est pour faire une économie de bas salaires?
Et que penser des privilèges edf: 1 euro cotisé pour 3 de retraite pour des fonctionnaires, et la cnav doit payer, c'est à dire les salariés précaires. Les retraites et le social sont gelés... On nous annonce même une baisse du niveau de vie pour 2012.

On ferme des places en crèche, voila une politique de spoliation systématique des jeunes. Cela dure depuis des décennies. On bousille la vie des gens en emploi alimentaire... c'est une crétinerie!
Et pire on annonce une tva en augmentation de 2 points et des salaires à 80% du smic pour les jeunes... voila l'esclavagisme du régime!

On fait dans la bureaucratie tentaculaire stupide: pourquoi un sdf n'a pas l'allocation téléphonique? On nous sert du faux social!

On vend les obligations à l'étranger et voila l'austérité! On entend dire des paroles aux actes... on nous sert l'économie de la folasse anti jeune et anti croissance! Est-ce une bonne politique ou bien une politique nulle?
On entend dire qu'il faut des réseaux pour trouver du travail... alors nous sommes dans une société souterraine, il y aurait des emplois cachés et des emplois réservés? Pourquoi ne pas faire un réseau diplômé?
On entend dire que le fn serait en tête, il y aurait une révolte de la population, c'est de la balle!

Nous avons là une Europe chômagiste scandaleuse! On s'attaque à la population alors que les riches sont défiscalisés... on se trompe de cible! On y pratique un ostracisme scandaleux!

C'est un régime de papons! Alors on est des bons ou bien des cons?
Réponse de le 09/09/2014 à 20:06 :
" on élimine de la vie active 60% de diplômés " C'est tout simplement que ces diplômes sont bidons ...
a écrit le 09/09/2014 à 10:58 :
C'est normal c'est voulu, merci l'oligarchie financière, Rothschild, Rockfeller, Dupont et compagnie tous des satanistes, pourvoyeurs de guerres et de misères. C'est plus facile de financer des sans papiers et de matraquer les travailleurs. Signer : "La classe moyenne sans dents". La colère gronde messieurs les banquiers et politiques corrompus, un jour il faudra passer à la caisse...
Car demain la classe moyenne et les travailleurs se retourneront contre vous, police ou pas police qui d'ailleurs après avoir servit ces élites se suicides "à tour de flingues".
Des satanistes gouvernent et nous en sommes convaincu, le rouge et le noir, le rouge et le noir, le rouge et ...
a écrit le 09/09/2014 à 10:31 :
C'est trop global , donc faux . Thévenoud a vu son revenu effectif augmenté .
a écrit le 09/09/2014 à 10:20 :
N'importe quoi, si les classes moyennes sont plus pauvres, les pauvres sont plus riches
il faut leur demander , on peut douter que ces jeux comptables les intéressent.
De toute façon, si les socialistes veulent plus de rentrées fiscales, il faut qu'ils baissent les impôts.
a écrit le 09/09/2014 à 9:51 :
Reagan avait relancé l'économie US, et redonné le moral aux américains, en allégeant violemment les impôts des classes moyennes (et pas ceux des riches, comme on le raconte maintenant). Mais n'est pas Reagan qui veut. Surtout en France, où l'optimisme indéfectible est considéré comme une tare.
Réponse de le 09/09/2014 à 10:29 :
Reagan a surtout acheté de la croissance à court terme financée par de la dette à long terme, comme nous depuis des lustres. Et puis à un moment il faut payer, ce sont les enfants ou les petits enfants qui voient arriver la facture. Ce système clientéliste a montré ses limites... ou alors on est dans un univers ou l'on ne rembourse jamais mais alors le jour ou ca sera dit clairement il n'y aura plus de prêteurs.
Réponse de le 09/09/2014 à 11:37 :
@Dette
Effectivement, on ne rembourse jamais...puisqu'on emprunte en permanence. Et les prêteurs en sont conscients, mais pour eux, l'important c'est qu'on leur paie les intérêts.
a écrit le 09/09/2014 à 9:43 :
quels sont les critères pour définir une classe moyenne !
Réponse de le 09/09/2014 à 10:34 :
@sans dent : quelques dents
Réponse de le 09/09/2014 à 16:04 :
et les pauvres, pauvres, c'est quand ils sont édentés.
Réponse de le 09/09/2014 à 19:28 :
On nous a flinguées les dents mais on a encore les c....... et l'histoire ne fait que commencer ...
a écrit le 09/09/2014 à 9:42 :
contrairement au "ressenti" ,c'est une bonne nouvelle ,car cela montre que la politique de réduction des déficits de Vals commence à faire effet .ceci d'autant que l'on voit que les classes pauvres semblent épargnées grace aux mesures spécifiques du gouvernement .Espérons que Sarko ne va pas revenir plomber notre économie en venant recreuser notre déficit
Réponse de le 09/09/2014 à 10:03 :
Les déficits ne baissent pas ils augmentent moins vite
Il faut savoir lire le vocabulaire socialiste
Réponse de le 09/09/2014 à 10:06 :
1-Valls vient à peine d'arriver; ces stats concernent 2012
2-Le déficit continue à se creuser, à coup de 100 Mds par an; Hollande arrivera à 500 Mds de déficit supplémentaire à l'issue de son mandat, tout comme son prédécesseur
Réponse de le 09/09/2014 à 10:33 :
Sarko a fait ce dont Hollande rêve mais ne peut plus faire: une relance à coup d'endettement maximal. Malheureusement l'essentiel de l'argent est parti en fumée, en pots de fleurs sur des ronds points, en réfection de facade de monuments classés, en soutient d'industries qui n'allaient pas tenir le coup à terme: cet argent n'a pas servi à faire des réformes structurelles, juste à essayer de faire perdurer le mirage jusqu'aux présidentielles, qu'il a perdu. La belle affaire... maintenant on doit payer et on ne peut plus relancer, on a déjà tout brûlé
Réponse de le 09/09/2014 à 16:05 :
eh oui!
a écrit le 09/09/2014 à 9:38 :
Et comme toujours c'est les actifs qui trinquent...
a écrit le 09/09/2014 à 9:20 :
On s'en était aperçu, sans attendre les stats (biaisées ? ) de l'INSEE. Les factures le montrent quotidiennement depuis des années.
a écrit le 09/09/2014 à 9:10 :
Comment croire les analyses de l'INSEE quand celle-ci nous indique des indices de prix à la consommation loin de la réalité de la vie des français.
Réponse de le 09/09/2014 à 16:07 :
sont à la solde de l'état.
a écrit le 09/09/2014 à 8:52 :
les pauvres par contre s'en tirent de mieux en mieux...
Réponse de le 09/09/2014 à 9:30 :
Pour les socialistes, le clochard est la force vive de la nation : il relance la consommation par ses dépenses, n'épargne pas et ne s'inscrit pas au chômage.
a écrit le 09/09/2014 à 8:45 :
Super !! Le revenu des plus riches baisse, et il y a moins de pauvres !!! parce que le niveau en dessous duquel on "devient" pauvre a baissé lui aussi
Publier de telles aneries !!!
Comme disait Churchill : il y a deux façons de mentir : 1/ mentir ... 2/ faire des statistiques !!!
a écrit le 09/09/2014 à 8:37 :
"Les socialistes aiment tellement les pauvres qu'ils en fabriquent"
Réponse de le 09/09/2014 à 8:46 :
Et là, il y a de la croissance !!!
Réponse de le 09/09/2014 à 16:06 :
et quand ,on ne les pas en assez grand nombre, on LES FAIT VENIR!
a écrit le 09/09/2014 à 8:32 :
" surtout pour les classes moyennes aisées " Tant pis pour elles si c'est le cas ; de toute façon ces gens en ont toujours un paquet en réserve - avec tous les privilèges que ça sous entend ... Nous on s'en fiche totalement; on n'a rien - zéro - que dalle ! Jaloux ? Non ! Nous
on est jeunes alors ...
a écrit le 09/09/2014 à 8:25 :
Merci de m'apprendre que mon niveau de vie avait augmenté de 0,3 % en 2012. Qui peut calculer et publier de pareilles sottises que je lui adresse mes factures et mes impôts qui ont commencé à grimper en flèche la dernière année Sarkozy. Néanmoins je fais toujours confiance à notre ex-Président et je voterai Sarkozy en 2017, somme toute, je reste un Français fidèle à mon pays.
Réponse de le 09/09/2014 à 9:01 :
Sarkozy Président avec Marine en tant que PM ? c'est pas mal...
Réponse de le 09/09/2014 à 16:10 :
il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis! c'est un adage très vrai...
a écrit le 09/09/2014 à 8:24 :
On est tous en train de perdre des dents !
a écrit le 09/09/2014 à 8:17 :
C'est encore une mauvaise nouvelle car se sont de bons consommateurs
Les impôts et taxes supplémentaires tuent aussi la consommation de produits fabriques en France
Réponse de le 09/09/2014 à 9:00 :
Aucune mauvaise nouvelle, nous restons un pays de Premier Monde, prospère, en faisant partie du G7 et nous sommes la 5ème (!!) économie du monde, il faut le faire !!! arrêtons la rengaine quoi.
Réponse de le 09/09/2014 à 16:08 :
et bientot un pays du Tiers monde...si! si!...
a écrit le 09/09/2014 à 8:13 :
"Le revenu médian ayant baissé, le nombre de pauvres diminue, mécaniquement." C'est vrai bien sûr,mais cela ne fait pas baisser le nombre de pauvres ! Au contraire, il augmente actuellement fortement en France (+ 8 millions de pauvres recencés dont + 2 millions d'enfants). On est tous plus pauvres (et plus taxés) ! Merci l'UMP et le PS, au pouvoir depuis 40 ans !
Réponse de le 09/09/2014 à 8:55 :
L' exacte vérité ...
a écrit le 09/09/2014 à 8:00 :
Super tout va bien, le niveau de vie median baisse, donc 60% du revenu moyen baisse, donc moins de pauvres....
Bonne nouvelle supplementaire, le niveau de median baissant, tout le monde est donc moins riche. Voila une promesse de campagne tenue ...
a écrit le 09/09/2014 à 7:56 :
Eh oui, quand il dit qu'il est au service des pauvres, c'est qu'il travaille tous les jours à augmenter leur nombre... Mais il a beaucoup été aidé par les gouvernements précédents : leurs efforts ont simplement convergé.
Réponse de le 09/09/2014 à 10:34 :
Les français deviennent tous des clochards, il suffit de voir autour de soi!!!
Réponse de le 09/09/2014 à 16:11 :
oui, et ce que l'on voit fait peur, très très peur !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :