Le déficit courant de la France diminue fortement en juillet

 |   |  224  mots
Le déficit des échanges de biens (balance commerciale) a diminué et passe de 4,1 milliards à 3,8 milliards d'euros.
Le déficit des échanges de biens (balance commerciale) a diminué et passe de 4,1 milliards à 3,8 milliards d'euros. (Crédits : Reuters)
Le déficit des biens et services s'est réduit fortement atteignant 2,2 milliards d'euros, a annoncé vendredi la Banque de France. Il a connu un trou exceptionnel de 7,2 milliards d'euros en juin.

Les effets négatifs de la lourde amende de BNP Paribas s'estompent. Le déficit des transactions courantes de la France a atteint 2,2 milliards d'euros pour le mois de juillet, selon un communiqué de la Banque de France publié vendredi 12 septembre.

En juin, la balance des paiements avait été affectée par la lourde amende payée par la première banque française aux États-Unis. Le déficit courant avait atteint 7,2 milliards d'euros. Sans cet effet exceptionnel, il aurait été de 3,1 milliards d'euros.

La balance commerciale en déficit de 3,8 milliards d'euros

Pour le mois de juillet, le déficit des échanges de biens (balance commerciale) a diminué et passe de 4,1 milliards à 3,8 milliards d'euros. L'excédent des échanges de services a augmenté de 300 millions d'euros (2,1 milliards contre 1,8 milliard au mois de juin).

Le solde des revenus est resté quasiment stable par rapport au mois précédent en dehors de cet élément exceptionnel, selon un communiqué de la Banque de France.

Désinvestissements nets

Quant aux investissements directs français à l'étranger, c'est-à-dire les acquisitions ou installations de sites de production ou achat d'une part significative d'une entreprise, ils se sont établis à quelque 5,5 milliards de désinvestissements nets, "résultant principalement de l'opération de rachat par L'Oréal de 8% de son capital à Nestlé", a précisé la Banque de France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :