"Nous engagerons une réforme de la prime pour l'emploi et du RSA activité" (Sapin)

 |   |  278  mots
Michel Sapin s'est également exprimé sur le risque de voir Bruxelles retoquer le projet de Budget pour 2015. Il a assuré que la Commission n'a(vait) pas encore entamé l'examen du budget français:
Michel Sapin s'est également exprimé sur le risque de voir Bruxelles retoquer le projet de Budget pour 2015. Il a assuré que "la Commission n'a(vait) pas encore entamé l'examen" du budget français: (Crédits : DR)
Dans une interview accordée au Journal du Dimanche, le ministre de l'Économie et des Finances a réaffirmé que le gouvernement comptait engager cette réforme que François Hollande évoquait en août pour "améliorer la rémunération des salariés précaires".

Une fusion de la prime pour l'emploi et du RSA activité prochainement? Michel Sapin, le ministre de l'Économie et des Finances, a réaffirmé qu'une réforme sera engagé dans ce sens-là, dans une interview au Journal du Dimanche, samedi 4 octobre:

"Nous engagerons une réforme de la prime pour l'emploi et du RSA activité, c'est à ce titre que des évolutions fiscales auront lieu."

Ce dernier n'a toutefois pas donné plus de précisions sur les modalités de cette réforme.

    Lire aussi >> Fusionner le RSA et la prime pour l'emploi : une opération à hauts risques

Une promesse de Hollande en août

Le 20 août, François Hollande avait annoncé une refonte des premières tranches de l'impôt sur le revenu, ainsi qu'une fusion de la prime pour l'emploi et du RSA activité. Il assurait que cette dernière visait "à favoriser la reprise du travail et améliorer la rémunération des salariés précaires".

Deux mesures qui sont censées compenser la censure le 6 août par le Conseil constitutionnel des 2,5 milliards d'euros d'allègements de cotisations salariales pour les salariés modestes, dont la rémunération est comprise entre 1 et 1,3 Smic. Il s'agissait de l'essentiel du volet "solidarité" du Pacte.

"C'est la conjoncture qui a changé"

Michel Sapin s'est également exprimé sur le risque de voir Bruxelles retoquer le projet de Budget pour 2015. Il a assuré que "la Commission n'a(vait) pas encore entamé l'examen" du budget français:

"Notre politique lui a été signifiée au printemps, et elle n'a pas changé depuis. C'est la conjoncture qui a changé. Nous sommes dans un dialogue avec Bruxelles."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/10/2014 à 9:09 :
un engagement de ce monsieur? A la lecture de ses précédents engagements qui pourrait encore le croire? Pathétique!
a écrit le 05/10/2014 à 21:48 :
Sapin: La France ne demande aucune dérogation à aucune règle..vérité de la Palisse on ne peut déroger à une règle si elle n’existe pas! ils nous auront tout fait ces politiques!
a écrit le 05/10/2014 à 21:13 :
encore une réforme? comme réformes ils serait bon de tous les virés
a écrit le 05/10/2014 à 20:45 :
plus de 2 ans au pouvoir et incapable de donner des indications précises sur la réforme de rsa et de la prime pour l'emploi...que d'incompétence dans ce gouvernement...
C'est l'exemple type de mesures qui se superposent. Il y en a assez, il faut que ces politiques se bougent le "c...", agissent et arrêtent de faire des commissions, réunions, audits qui ne sont pas suivi d'effet...
la ppe doit tout simplement être supprimée et la dgfip n'est pas une structure faites pour verser des aides sociales mais elle est faite pour la collecte des impots et taxes
Autres économies réalisables, la suppression de la comptabilité publique qui reprend la comptabilité des administrations territoriales ou des hôpitaux, cette situation crée des doublons et complexifie les prises de décisions sans apporter le contrôle des dépenses indispensables; gain de plusieurs milliers d'emplois dans la fonction publique
a écrit le 05/10/2014 à 19:12 :
En réalité on distribue entre 400 et 500 euros à peu près à tout le monde aujourd’hui sans trop s’en rendre compte : RSA, API, ASS, emplois d’avenir subventionnés, PPE…et pour les riches il y a la merveilleuse usine à gaz du quotient familial qui n’existe nulle part ailleurs. Ne croyez-vous pas qu’il serait temps de simplifier radicalement en économisant des dizaines de milliers d’emplois dans les CAF et au ministère des finances ?...puisqu’au bout du compte on simule très maladroitement avec notre système socialo-fiscal absurde une simple droite (ordonnée négative pour les pauvres, ordonnée positive pour les riches)…A noter qu’une droite qui commence dans le négatif est beaucoup plus progressive que n’importe quelle pseudo fusion envisagée de l’IRPP et de la CSG…
a écrit le 05/10/2014 à 19:01 :
est-ce vraiment la gauche au pouvoir .
a écrit le 05/10/2014 à 18:51 :
Il est question du RSA Activité et non du RSA socle, ce n'est pas la même chose. Ceux qui touchent le RSA Activité travaillent mais gagnent moins que le Smic donc arrêtons l'éternelle polémique sur les supposés assistés de l'Etat. On peut très bien travailler, être pauvre et bénéficier d'aides. Ce sont les familles monoparentales qui vont voir leur situation s'aggraver avec cette réforme tandis que certaines catégories de travailleurs vont y gagner.
a écrit le 05/10/2014 à 18:34 :
Je ne sais plus où j'habite alors je ferai pour vous faire croire que je suis compétent. Je m'en moque mon MOSCOVICI est, apparemment, aux commandes à BRUXELLES. OUF
a écrit le 05/10/2014 à 18:16 :
et pour les etrangers eux on touche pas
a écrit le 05/10/2014 à 18:13 :
la prime pour l emploi et la fusion du rsa en voila une bonne idée et oui la prime pour l emploi etant reservé a ceux qui travaillent et le rsa a ceux qui ne travaillent pas on les fusionnent et comme ils s annulent on les suppriment c est ça. moi j ai une meilleur idée comme les ministres ne font pas grand chose on a les mettre au rsa comme cela déjà on est sur de faire des économie sans que cela change grand choses.
Réponse de le 05/10/2014 à 18:53 :
Il s'agit ici du RSA activité et non du RSA socle qui évidemment continuera d'exister. Normalement le RSA activité est redondant avec la PPE
a écrit le 05/10/2014 à 13:53 :
Comme ca ceux qui ne touchaient pas le RSA mais avaient droit à la prime pour l'emploi ni auront plus droit...
a écrit le 05/10/2014 à 12:35 :
le monde politique (droite / gauche) ne dit pas une chose simple ... il faut exporter autant qu'on importe voir plus .... la solution est là tout simplement .... les 35H il faut oublier !!!! .... on ne peut dépenser plus que l'on gagne ... tout le monde est confronter à cette réalité .... idem pour l'état ! (ps: je ne crois pas au père Noël )
a écrit le 05/10/2014 à 11:53 :
"Notre politique lui a été signifiée au printemps, et elle n'a pas changé depuis. C'est la conjoncture qui a changé." Ah bon? Ou est le changement de conjoncture? Justement il n'y en a pas, c'est bien le problème des parieurs socialistes qui s'attendent que le monde change pour que les problèmes disparaissent sans effort.
Réponse de le 05/10/2014 à 12:32 :
sapin est dangereux et incompetent.............................
Réponse de le 05/10/2014 à 17:23 :
@minable: 100% d'accord. Dès que quelque chose que fait ce gouvernement foire (c'est à dire... tout), on dit que le contexte a changé mais on ne dit jamais quoi exactement. La raison est toute simple, c'est du pipeau.
a écrit le 05/10/2014 à 11:36 :
des élus et fonctionnaires ! .... de toutes façons y' a pas le choix !!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 05/10/2014 à 11:51 :
C'est sûr. Comme cela ils seront au chômage et pourront bénéficier du RSA à tes frais.
Réponse de le 05/10/2014 à 12:17 :
Le RSA sera supprimé !
Réponse de le 05/10/2014 à 12:22 :
maintenant la vente de drogues et prostitution rentrent dans le PIB .
... il plus que temps d’arrêter ces conneries !!!!!!!!!!!!!
a écrit le 05/10/2014 à 11:21 :
Nous sommes préoccupés par une seule chose – qu’à la fin, la situation économique générale se détériore. Cette chance existe – et alors, il n’y a plus rien à discuter.
Réponse de le 05/10/2014 à 11:39 :
L'un de mes ancients collègue américains de l'Ecole de Hautes-Études Internationales, à Genève, avait l'habitude de sortir cette boutade : "La France est un pays qui voyage en première classe mais avec un billet de deuxième." C'était aux années 2001-2002 mais son mot d'esprit reste tout à fait d'atualité. Et demain, un billet de troisème classe pour voyager en deuxième ?
Réponse de le 05/10/2014 à 12:47 :
Cher jwel, je pense vous avoir reconnu : l'expat qui vit à Brighton ? … donnez-nous de nouvelles. Salutations amicales.
Réponse de le 05/10/2014 à 17:18 :
Salut, Markus !
Réponse de le 05/10/2014 à 18:17 :
au faite le fais que que pinault multiplie par dix sa fortune personnelles tout en mettant a la porte plus de 5000 personnes cela n a pas l air de vous choquez outre mesure car en plus il ne paie pas ses impots en france ; remarquez il voyage surement en première classe
a écrit le 05/10/2014 à 10:58 :
Une réforme républicaine et juste sera de demander aux allocataires du RSA de fournir 15 jours par mois une activité au service de la collectivité : nettoyage, débrousaillage, recyclage, aides diverses...
On s'apercevra que le nombre d'allocataires va fondre car incompatible avec des activités au black.
Réponse de le 05/10/2014 à 11:15 :
Tout à fait d'accord.
Un minimum d'activité doit être demandé.
Réponse de le 05/10/2014 à 11:56 :
Vous réinventez les travaux forcés. Autrefois payés avec une gamelle et un abris sommaire, aujourd'hui avec une allocation de survie. Seule la forme change. Je vous laisse ma place de sans-emploi et je veux bien prendre votre job. Acceptez aussi de perdre votre carrière professionnelle, votre statut social, vos biens et votre famille...
Réponse de le 05/10/2014 à 12:50 :
Peut être pas pour le RSA. Mais pour le chômage? Aucune raison de ne pas le faire.
Les autres pays en difficulté de l'Europe le fond déjà.
Réponse de le 05/10/2014 à 15:43 :
Si vous saviez comme il est déjà très difficile pour son amour-propre de passer par la case RSA, si vous saviez comment le "mille-feuille" administratif français sous prétexte de vous aider, générère chaque jour des obstacles via des agents publics par miliers totalement incompétents (recrutement de complaisance), vous voudriez nous humilier en plus de cela par l'exercice d'une sorte de STO en lavant, nettoyant, recyclant les ordures de la société ?
Réponse de le 05/10/2014 à 17:29 :
@@Anti-RSA & Jmy: "Vous réinventez les travaux forcés" je trouve votre commentaire particulièrement déplacé, les travaux forcés étaient réservés aux prisonniers, ce qui sous entend qu'être au chômage est un crime, merci pour les chômeurs; En revanche, qu'en échange d'un droit (allocation) il y ait un devoir (utilité publique : Aider les personnes âgées, les associations, etc...) je trouve cela non normal et ça rajouterait du lien social et un retour à une forme d'activité. Mais à priori beaucoup sont choqués qu'on puisse demander des compensations aux chômeurs ici... C'est fou, les gens sont aidés et refusent d'avoir des contreparties, mais dans quel monde vit-on sérieusement ?!?
Réponse de le 05/10/2014 à 18:33 :
Est -ce que les chômeurs intermittents du spectacle doivent aussi faire des contreparties?
Réponse de le 05/10/2014 à 19:07 :
Il n'est plus acceptable qu'un travailleur déclaré gagne moins bien sa vie qu'un travailleur au noir qui perçoit les aides publiques financées par les impôts du travailleur légal. Ça suffit ! C'est marre!
L'idée de anti-Rsa est excellente.
Autre proposition, imposer toutes les aides publiques pour que ce ne soit pas toujours les mêmes qui payent pour les autres.
Réponse de le 05/10/2014 à 19:17 :
Je propose de demander aux personnes qui ne travaillent pas dans les foyers relevant des tranches >= à 30% de faire aussi ces 15 jours car elles bénéficient au moins de l'équivalent (d'ailleurs deux RSA qui se marient perdent et un RSA se mariant avec un très riche gagne)
Réponse de le 05/10/2014 à 21:38 :
le rsa coute 8 milliards par an.
A comparer aux 65 milliards d'intérêts annuels de dette publique ou aux 50 milliards de l'évasion fiscale.

Quant aux allocations chômage, il s'agit d'une assurance (exactement comme pour votre voiture) et non d'une assistance.

Bref, là encore plus facile de s'attaquer aux effets qu'aux causes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :